Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 août 2016

L'actualité de la chanson française du 15 au 28 juillet (revue de presse et du web bimensuelle en été)

Les vidéos du mois d'août : pendant le mois d'août, la chanson à Cinq colonnes à la une, cette belle émission "historique" de la télévision française
 
L'album de la quinzaine : Séverin, Ca ira tu verras
 
Le clip de la semaine - Séverin, Ça ira tu verras
 
SEVERIN
 
 
Non seulement son troisième album, ÇA IRA TU VERRAS, paru début 2016, est l'un des quatre ou cinq plus beaux disques de chanson française sorti depuis l'an 2000, non seulement son concert donné à Paris le 7 avril dernier aux Étoiles figure parmi les plus séduisants vus ces vingt-cinq derniers années, non seulement il possède tous les atouts pour devenir immense: la gueule, l'identifiable grain de voix, la plume claire et taillée, l'inestimable capacité de décocher des mélodies arc-en-ciel (il est probablement le meilleur compositeur français en activité), mais son nouveau clip, Les hommes à la mer, tourné par Aurélie Saada du binôme Brigitte, devrait déjà recevoir la Victoire de la meilleure vidéo 2016.
 
 
On avait suivi de loin ses débuts discrets dans la chanson, l’oreille distraite par le "trop" d’électro pop qui prenait le pas sur une écriture hésitant encore à se frotter au français. Trois disques plus tard, Séverin a pris ses marques. Résultat : beaucoup de ballades, un peu de samba, et un très abouti Ça ira tu verras.
 
 
Quatre ans après un premier essai salué par la critique, l'auteur-compositeur-producteur revient sur le devant de la scène avec Ça ira tu verras, une pop élégante qui annonce les beaux jours ou fait espérer des lendemains qui chantent.
 
 
Voilà un disque d’été en plein mois de février, un album chaloupé, quelques rythmes brésiliens au coin du feu. Ainsi coule Ç a ira tu verras, quatrième LP solo du chanteur et guitariste Séverin (ex-One-Two), dont la saudade pop peut être comparée à celle d’Alain Souchon, d’Yves Simon, et, parfois, de William Sheller.
 
 
 
BRASSENS

France Inter - [Re]découvrez la série consacrée des Médias Francophones Publics consacrée à Georges Brassens.

Les médias francophones publics vous proposent de [re] découvrir cette série qui vous emmène dans un voyage musical, sur les traces de Georges Brassens. Diffusée pour la première fois en 2000, elle fut produite par Fabienne Chauvière.

COLLOQUE

Fabula - Espaces de la chanson contemporaine. Cartographie d’un genre en mutation (Aix-Marseille)

Le réseau de recherche international fondé à AMU en 2015 et intitulé “Chanson. Les ondes du monde” tiendra en 2017 deux colloques jumeaux dans le sud et dans le nord de la France autour du sujet “Espaces de la chanson contemporaine. Cartographie d’un genre en mutation”. Ces colloques sont fondateurs d’une biennale d’étude de la chanson que nous souhaitons pérenniser. Les universités d’Aix-Marseille d’une part et de Lille/Valenciennes/Amiens d’autre part espèrent pouvoir compter pour cette première occurrence de la biennale sur la collaboration de deux musées de rayonnement national, le MUCEM pour AMU (participation acquise), et le Louvre-Lens pour le “pôle Nord” du réseau (négociation en cours). Le colloque AMU a pour autre partenaire le Conservatoire Darius Milhaud. De nombreuses universités partenaires s’associent au projet, en France et en Europe, comme en témoigne le comité scientifique.

GILLES SERVAT
 
 
A l’écoute des infos, on est très souvent amené à croire (c’est le cas de le dire) que la société française ne se compose plus désormais que de catholiques, de protestants, de musulmans, de juifs. Pour tous ceux qui se situent hors ces catégories, au mieux entend-on parfois parler de « laïques », terme employé faussement pour désigner les non-croyants puisqu’on peut tout à la fois être croyant ET laïque. D’athées, jamais ou presque il n’est question, bien que leur nombre soit loin d’être négligeable en ce pays.
 
BARJAC
 

Barjac m’en chante, une première et quelle première !

On assiste bien volontiers au rituel de l’ouverture du festival à laquelle l’équipe des « mutants d’Octobre » – dixit Monsieur le maire –  n’a pas changé grand-chose. On est sous les platanes, place Charles Guynet. Par grappes, par petits groupes, seul ou bien à deux, les festivaliers se retrouvent, s’embrassent… Ce sont des retrouvailles pour beaucoup. On vient en juillet à Barjac de partout … de partout où la Chanson fait des siennes, quoi qu’on dise. On se demande seulement à  bien se regarder, quand donc la jeunesse viendra se joindre à nous…  On ne peut s’empêcher de songer à ce renouvellement, cet élargissement  du public qui devient une urgence.

Nos Enchanteurs - Barjac 2016. Michèle Bernard, sauvée des eaux

..... D’autant que nous n’attendions pas forcément cette livraison de nouvelles chansons, toutes tirées d’un album, Tout’ manières, à sortir à la mi septembre mais déjà en vente ici, en exclusivité. Et largement éventé sur scène. Huit chansons en primeur, ça vous modifie en profondeur un tour de chant, ça contrarie les habitudes, ça vous fait écarquiller plus encore les oreilles pour accueillir ces nouvelles chanson qui, soyez en sûr, deviendront dans pas longtemps des classiques de la Mimi de Saint-Julien.

BARRY/LAFORET
 

Initiative salutaire et inattendue que de consacrer un album entier aux chansons parfois oubliées de Marie Laforêt, interprète-comédienne qui préfère désormais l’ombre à la lumière.

Barry, 35 ans, s’y colle avec panache et emmène ce riche répertoire dans un autre espace-temps parallèle.

Si proche, si lointaine. Marie Laforêt, énigmatique discrète, ermite retranchée en Suisse. Désinvolte et indomptable. Exigeante dans son art. Femme libre, assurément. Qui, sans marchandage aucun, se prête à une carrière faite de rencontres et d’absence. C’est sur son éclatant charisme de tragédienne qu’elle a bâti sa réputation. Vertigineuse Marie Callas d’ailleurs sur les planches, ce qui restera à ce jour sa dernière apparition artistique. C’était en 2008.

INSTITUT

Télérama - Institut, Spécialiste mondial du retour d'affection

Aussi underground qu'expérimental, Institut aime créer le malaise. Et dire l'enfermement. Voix monocorde, parlée, mélodies répétitives, phrases chocs. « Ici je n'ai pas assez de voix, je regarde un homme qui se noie. » Histoires de névrosés coincés dans leur entreprise, leur solitude, leurs impossibilités. Une chanson est rédigée comme une petite annonce de site de rencontres (Parler de moi) ; une autre égrène une liste de non-choix (« Tu préfères fermer ta gueule ou que personne ne te voie ? Tu préfères passer pour un con ou disparaître à jamais ? »). Très houellebecquien, entre précision clinique et dérision désespérée.

ROSIE VALLAND
 
RFI - La folk atmosphérique de Rosie Valland

Elle est une des dernières bonnes nouvelles en provenance du Québec. Avec ses chansons tourmentées et organiques, Rosie Valland conjugue technique et fragilité, savoir-faire et mélancolie. Se plonger dans son univers et celui de son premier album, Partir avant a des vertus enivrantes.

EMILIE MARSH

Hexagone - Découvertes Pause Guitare : une Marsh plus haute pour Emilie

Dans ma précédente chronique, je te présentais le festival Pause Guitare et ses différentes programmations. Aujourd’hui je vais te parler de ce que j’ai vu pendant deux jours, de ce que j’aime beaucoup : la découverte d’artistes.

OBISPO

Nos Enchanteurs - Pascal Obispo, le chauve qui peut !

Voilà un titre de chronique qui devrait me valoir, soit le Grand prix annuel de la meilleure vanne pourrie décernée conjointement par l’Almanach Vermot et les blagues Carambar, soit la haine instantanée et sans rémission possible des nombreuses admiratrices de notre vedette de variété.

Et pourtant… Sont-ils si nombreux, les artistes actuels pouvant compter à la fois sur le soutien de leur public et de leur firme de disques, pour pouvoir mettre sur pied un spectacle comme celui que Pascal Obispo nous a offert hier soir ?

ANSALONI

Norbert Gabriel - Gérard Ansaloni Le Banquet

C’est en 1995 qu’est publié chez Saravah, « Le banquet » de Gérard Ansaloni. Et c’est en 1997, pour les 30 ans de Saravah aux Francos de la Rochelle, que Gérard Ansaloni fait découvrir en scène un spectacle unique en son genre, 20 ans d’avance sur le slam 2015 qui découvre que le spoken word, avec de la musique prend une dimension nouvelle. Mais Ansaloni l’a fait en 1995, Saravah toujours précurseur.

KENDJI GIRAC

Nos Enchanteurs - Spa 2016. Kendji Girac s’invite au bal des nazes

Le pouvoir de la télévision… C’est à l’aune d’une soirée comme celle-ci que l’on peut réellement en mesurer l’importance. Pour cette édition 2016, ni Polnareff, ni Obispo n’ont réussi à atteindre le sold-out. Non pas qu’ils ont chanté devant une assemblée clairsemée, mais il restait encore des places disponibles. Par contre, l’affiche programmée pour ce 21 juillet s’est avérée gagnante puisque la jauge maximale (un gros 10.000 personnes) a été atteinte. Et par qui ? Kendji Girac, un jeune chanteur de 20 ans découvert en 2013, suite à sa participation à l’émission The Voice ! Quand on pense que certains artistes rament pendant des années avant d’obtenir un léger succès…

JESERS

Claude Févre - Jesers, Les mots battent de l’aile

Jesers c’est un duo, au sens plein du mot. On ne saurait parler des textes et de la voix de Serge Moniz sans évoquer son partenaire, ami, complice à la guitare classique. Une guitare dont il tire tous les effets sensibles. Il nous entraîne aussi bien sur les rives du classique que sur celles de la bossa-nova, de la valse ou du reggae. Parfois, à elle seule  elle offre le dépaysement, l’émotion vive. On se prend à la suivre, presque à quitter le texte qui continue de se dérouler comme un long fleuve. L’homme est réservé, il ne s’éloigne pas de sa place derrière son micro, comme s’il voulait laisser toute la dimension à Serge qui chante, dit ses textes, et les porte de tout son corps… Nous aurions parfois envie que les deux artistes se rapprochent, se rassemblent davantage pour une expression corporelle,  quelques pas de  danse.

ANGELE ET BALTHAZE

Hexagone - Angèle et Balthaze au Forum Léo Ferré

Mi-juin, Angèle et Balthaze étaient en co-plateau sur la scène du Forum Léo Ferré. Le Forum soutient beaucoup les jeunes artistes et essaie vraiment de leur faire une belle place dans ce lieu, avec des premières parties et des soirées « découverte » régulièrement au programme. Ce soir-là, il y avait foot à la télé, et malgré ça, le public a répondu présent pour ce chouette co-plateau, et il a bien eu raison ! Les deux talentueux artistes ont offert une bien belle soirée.

NINO FERRER

Claude Févre - Tribute to Nino Ferrer, chanteur méconnu

Belle la vie, oui, belle ! Saisissons vite l’occasion de partager cet instant éphémère, unique dans un beau soir d’été, dans un lieu somptueux en bord de Garonne, avec un public réunissant les générations.

Tribute to Nino Ferrer fête un répertoire alliant chansons populaires et chansons plus confidentielles, sensibles, profondes. On peut s’époumoner à chanter en chœur, taper joyeusement dans les mains tout à la joie de partager puis, simplement frissonner, s’émouvoir  de cette part intime, presque douloureuse parfois qui nous est confiée et que beaucoup découvrirons ce soir. Une vie d’homme en somme, belle et fragile.

samedi, 21 décembre 2013

L'actualité de la chanson du 16 au 22 décembre (mise à jour)

Les vidéos de la fin de semaine, un premier contact en vidéo avec quelques uns des  24 sélectionnés du radio crochet de France Inter : Toro Piscine, Martin Rahin, Liz van Deuq, Michael Wookey, Julien Calot, Clarcen, Radio Elvis et Nivek

Le clip de la fin de semaine : Stromae - Tous les mêmes

L'album de la fin de semaine : Brassens, Echos d'aujourd'hui

Le clip de la semaine - Le Cretin - Sarcloret

L'album de la semaine - Sarcloret : Gueuler partout comme un putois

A la une : le radio crochet de France Inter

On a les moyens de vous faire chanter Les 24 artistes en compétition :

Martin Rahin, Liz Van Deuq, Michael Wookey, Julien Calot, Clarcen, Radio Elvis, Blanchard, Léopoldine, Nivek, Arkadin, MmMmM, Kim Tim, Louves, Erka, Toro Piscine, Jean Elliot Senior, Ua Tea, Franz is Dead, Chine Laroche, L’Arthur, Gemma, Guillaume Le Borgne, Jeremie Whistler, Clou

La première phase qui se déroule du samedi 11 janvier 2014 au samedi 15 février 2014 mettra en compétition ces 24 artistes à raison de 4 artistes par semaine. Ils interprèteront chacun deux titres de leur répertoire. Chaque semaine, les auditeurs, les internautes et le public sélectionneront deux artistes en votant sur franceinter.fr

Les 12 artistes ainsi sélectionnés seront conviés à participer à la seconde phase de l’opération qui se déroulera en présence d’un jury de professionnels dès le 1er mars

22 décembre

Crapauds et rosignols - Apprenons des chansons

Dans l’un des commentaires postés sur notre site, on a pu lire : « […] quand Bécaud chantait Les Croix ou Mes mains, j’ai compris une autre dimension de la chanson. Qui a fixé dans mes gènes le goût pour la chanson qui raconte… Itsi Bitsi Petit Bikini, ça ne racontait pas grand-chose […]. »Voire… et nous verrons plus loin si cette sautillante niaiserie n’a pas quelque chose à nous apprendre.

21 décembre

Bien Public - "Amor fati" : Yves Jamait vous raconte son nouvel album

.... Avec ce cinquième album, le chanteur dijonnais réussit son coup. Les titres possèdent tous leur propre couleur musicale mais l’ensemble demeure vraiment cohérent, avec une orchestration et des arrangements très riches. Bien sûr, il y a cette voix qui transpire la vérité. Il y a surtout la personnalité de Jamait, entière et sincère. Disponible, il “raconte” les treize titres d’Amor fati.

RFI - Bernard Lavilliers, esprits vaudou Nouvel album, Baron Samedi

Baron Samedi, le 20e album, double, de Bernard Lavilliers, infatigable chanteur globe-trotter, prend source en Haïti. S’y distinguent notamment un personnage-clef du panthéon vaudou, mais aussi des questionnements sur le pouvoir de l’art. Dans ce disque, teinté de pop-rock et de sons vagabonds, il met la poésie à l’honneur (Blaise Cendrars, Nazim Hikmet…). Autant de promesses de belles aventures !

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? L'alerte Natiembé

.... Il faudra désormais compter sur les feux qu'allume Nathalie Natiembé. Tout comme les ciels de son pays, son ample voix se couvre, éclabousse et flamboie. Du maloya, elle a fusionné dans BONBON ZETWAL les racines africaines avec la veine réaliste de la goualante d'avant-guerre, le rock'n'roll et le dub qui mûrit au soleil de Saint-Leu au sein du Kal'Bass Studio (974). La grande musique est proche.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Les références de Julien Doré

..... Si l'on excepte la chanson Paris-Seychelles, joliment clipée - l'image, c'est le point fort de Doré -, ce disque bavard conçu sur des musiques sans ressorts sent un peu trop la satisfaction pour ne pas paraître prétentieux. Le chanteur s'écoute chanter ses mots, ses divagations, ses métaphores qu'il voudrait grandioses, artistiques, colorées....

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? La Grande Arnaque

.... Sorti le 2 décembre 2013, son nouvel album, LE GRAND AMOUR, est probablement le pire disque de l'année. On hésitait un peu entre J'EMMERDE LES BOBOS de Sébastien Patoche et

LES AMANTS PARALLÈLES de Vincent Delerm, mais là, Pascal les coiffe sur le poteau. Sans dèc. Tout y est parfaitement prévisible, sur-joué, redondant et daté. Les arrangements. Les thématiques. L'interprétation.

20 décembre

Crapauds et rossignols - Marc Havet, l’anticonformiste

Marc Havet demeure sans doute, avec Claude Astier et quelques autres, un cas très à part dans le petit monde de la chanson dite de parole, au point qu’ils en constituent sans doute la marge de la marge. Eternels absents des festivals les plus en vue, des coplateaux-copinages, pas toujours bien vus par leurs collègues de la « scène française de qualité » ou une partie de ce public tout acquis au prêt-à-penser d’une gauche au conformisme pesant, ils n’en continuent pas moins leur petit bonhomme de chemin.

Nos Enchanteurs - Natasha Bezriche Lumière noire et la vie d’artiste…

La vie d’artiste, c’est souvent ombre et lumière. Et la lumière est d’autant plus belle quand l’ombre est profonde. Avant d’arriver sous les projecteurs, il y a un long parcours, et les aléas de la vie quotidienne. Lorsque Natasha Bezriche a commencé avec Les anarchistes, il est apparu qu’elle n’était pas au top de sa forme vocale. Mais dès la 3 ème chanson, sur un tempo plus lent, plus mesuré, elle reprend le contrôle de son art avec maestria. Avec le talent et le métier d’une comédienne qui sait faire passer l’émotion vers le public pour l’embarquer dans les multiples chapitres de l’oeuvre de Ferré. (Car sans travail le talent n’est qu’une sale manie, disait Brassens)

Culturebox - Vanessa Paradis dévoile une chanson inédite

Son dernier album "Love Songs", sorti en mai 2013, était déjà copieux puisqu'il s'agit d'un double album de 20 morceaux. Pourtant, Vanessa Paradis gardait des billes. Elle vient de dévoiler "La Marée", la chanson bonus qui figure sur l'édition collector. A découvrir à l'écoute ci-dessous.

Nos Enchanteurs - Sylvain GirO : genèse de l’émotion

Avec sa voix syncopée, un rythme afro-folk baigné de celte, de roots et de rock, de pop et de hip-hop, de jazz, une façon de chanter qui n’est pas sans rappeler les plus fameux folk-singer (chez nous Yacoub…), Sylvain GirO nous saisit à nouveau, mais à rebours de ce que nous attendions de lui, en une préoccupation que nous ne savions pas de lui.

Quai Baco - Tcheky Karyo – « Credo »

Connu et reconnu pour ses rôles de méchants au cinéma, Tcheky Karyo nous présente en cette fin d’année, son deuxième album intitulé « Credo ». Le natif d’Istanbul y déverse un rock nourrit de ses expériences dans une approche très liée au cinéma.

19 décembre

Nos Enchanteurs - Général Alcazar, 1950-2013

A ceux qui pourraient croire qu’un personnage de bédé d’Hergé vient de quitter les planches, tintin ! Il avait beau s’affubler du nom de Général Alcazar, l’état civil le connaissait sous celui de Patrick Chenière, un sétois. C’est lui. Lui aussi quitte notre scène pour cause de longue maladie, comme on dit.

Libé (12/12) - Grand brassage pour Brassens

CRITIQUE + PLAYLIST Dans «Echos d’aujourd’hui», un casting insolite de seize artistes internationaux, de la Mongolie à la Colombie, revisite librement l’œuvre du poète. Extraits sur scène ce soir à Paris.
Echos d'aujourd'hui sur Deezer

Culturebox - Georges Brassens filme Georges Brassens

C’est un peu par hasard que la documentariste Sandrine Dumarais découvre des bobines de films amateurs où Georges Brassens a filmé son quotidien, ses vacances, ses amis.

18 décembre

Radio Crochet France-Inter, huitième session

Avant dernière session des sélections du radio crochet France-Inter. Sur les 54 postulants, 24 feront le parcours de janvier à juin, un(e) seul(e) sera sur le podium (chaque session montre 6 candidats, 3 sont retenus, et sur ces 27, une dernière sélection du jury pour les 24 élus.(mise à jour mardi 15)

Crapauds et rossignols - Fiction ?

Ça y est, nous y sommes ! Il y a maintenant davantage de gens qui chantent que de gens pour venir les écouter… ils sont facilement des quatre ou cinq sur la scène, même plus, et seulement deux ou trois dans la salle, même moins, c’est devenu monnaie courante.

France Info - Le récit du matin Combien coûte un festival ?

Combien coûte un festival ? Pour le Printemps de Bourges, ce serait 3 millions d'euros. C'est le chiffre qui circule, sans confirmation officielle,  après un échec des négociations avec les collectivités locales (ville de Bourges, département du Cher, région Centre). Ce serait un groupe privé qui aurait mis la main au portefeuille : Morgane Production, déjà propriétaire des Francofolies à la Rochelle.

Première- Aznavour : un documentaire inédit le 7 janvier sur France 2

France 2 diffusera un documentaire inédit sur Charles Aznavour, le mardi 7 janvier 2014 à partir de 20h45. L'occasion de redécouvrir l'un des plus grands artistes de la chanson française.

Vincent Vallières artiste-passeur de Petite-Vallée

Vincent Vallières ajoute une corde à sa guitare et sera l’artiste-passeur du Festival en chanson de Petite-Vallée, dont la 32e édition rythmera la péninsule gaspésienne du 27 juin au 5 juillet.

Nos Enchanteurs - Marie Baraton, plaisante et probante découverte

C’est un digipack de toute beauté, à l’impression soyeuse. Tant de pochettes de disques sont vulgaires (avez-vous vu le dernier Daho ?), ratées ou banales à pleurer, que celle-ci, façon art déco, forcément ouvre et aiguise notre appétit. Encore faut-il que le contenu au moins égale l’emballage, pareillement nous enchante. C’est un régal !

Télérama - Bernard Lavilliers : “Je ne chante plus comme avant. A présent, je propose”

Entretien | Défenseur des sans-voix, le rockeur grande gueule est enfin reconnu comme une figure de la chanson à texte. Et si le baroudeur s'est assagi, il n'a rien perdu de son mordant. Son nouvel album, “Baron Samedi”, vient de sortir.

Propos recueillis par Valérie Lehoux et Hugo Cassavetti

17 décembre

Le Nouvel Obs - "NRJ Music Awards" : Stromae décidément formidable mais sans Miley Cyrus, on s'ennuie

LE PLUS. Ce samedi soir avaient lieu les 15e NRJ Music Awards. Si le palmarès n'a rien eu d'une surprise, les prestations des musiciens ont laissé à désirer, à quelques exceptions près. Que retenir de la soirée ? Qui a brillé ? Qui s'est vautré ? Revue de Michel Bampély, spécialistes des pratiques artistiques et des industries culturelles.

Sud Ouest - Jean-Louis Foulquier intime : La Rochelle, son enfance, les Francos...

CITATIONS - Jean-Louis Foulquier est mort mardi soir. De Saintes à l'île de Ré, en passant par le rugby, le cognac, retrouvez ses confidences

Journal Cesar-Mediapart - Jean-Louis Foulquier, prince de la chanson flibuste, met les voiles

Jean-Louis Foulquier, voix de velours, gueule de boucanier, carrure d’ancien joueur de rugby, sourcils charbonneux, ce fut au mitan des années 70, Studio de nuit, un nocturne cabaret radiophonique nocturne adoubé par Brassens, dans lequel se produisait des chanteurs comme Higelin ou Lavilliers promis à un bel avenir. Ce fut ensuite, Saltimbanques, Bain de minuit,  Y a d’la chanson dans l’air, C’est la nuit, Les Copains d’abord, Pollen surtout, émission emblématique du service public (1) avec son générique signé Gato Barbieri - Carlos Santana. Autant de rendez-vous que l’auditeur écoutait une K7 enclenchée dans son ghetto-blaster à l’affût de l’inédit.

Crapauds et rossignols - Y a-t-il une hiérarchie des émotions ? (suite)

Dans son livre Ma vie n’a pas commencé, paru aux éditions du Cherche Midi, Leny Escudero écrit ceci (nous sommes en 2008) :
« Un soir, après mon tour de chant, je revois Michel Algay, avec qui j’ai déjà travaillé. Il me propose la tournée ʺAge tendre et têtes de boisʺ. J’accepte sans hésiter. (…) Yves Simon s’étonnera, dans la revue Chorus (que j’adore !), qu’un mec comme moi, avec un tel talent, puisse vendre son nom à une telle bouffonnerie. Eh bien, je vais te le dire, ʺcommentʺ !

Le blog de Fred Hidalgo - Jean-Louis Foulquier" Une chanson qui nous rassemble

Stupéfaction et consternation, mardi 10 décembre 2013 en soirée, à l’annonce brutale de sa disparition. Émotion, chagrin... mais obligation de rendre sans délai à Jean-Louis Foulquier un peu de ce qu’il a apporté à la chanson. Devoir de mémoire. Car si celle-ci est aujourd’hui en deuil, l’homme de La Rochelle aura été, entre tous les professionnels de radio de France et de Navarre (et sans doute de l’espace francophone), celui qui a su le mieux la partager et la rendre vivante. Jusqu’au point de l’incarner. Tout simplement parce qu’il nourrissait pour elle une passion quasiment charnelle. Un amour à la vie à la mort. En deuil nous aussi, je me « limiterai » ici – qu’on m’excuse pour la longueur du sujet, tant il est difficile de faire un tri dans notre boîte à souvenirs – aux bornes essentielles de son histoire professionnelle… que recoupe forcément la nôtre, trente ans durant. L’histoire d’une chanson qui nous rassemble.

16 décembre

Nos Enchanteurs - Dans la hotte, ça m’botte (sélection jeune public pour Noël)

A l’approche des fêtes, quelques disques et livre-disques pour jeune public qui nous ont agréablement chatouillé l’ouïe et caressé la vue…

Nos Enchanteurs - Le Coz, un p’tit coin d’paradis?

Découverte au hasard d’une rencontre, et voici un album digipack joliment présenté : le ramage est en accord avec le plumage, c’est un bel aperçu du talent de ce baladin qui fait de la chanson ‘de variété’ au sens noble. On traverse quelques pages de vie sur une musique qui swingue avec finesse. Un Paradis assez chamboulé qu’il va oublier pour filer sous d’autres cieux, en chercher un autre, peut-être au détour du prochain virage, Le Coz est un super bricolo en paradis, une bonne lampée d’amour, et hop, c’est comme si c’était fait. Quand Salomé lui dit shalom, ou salam le matin, c’est la promesse d’une journée pleine de gràce et de petits bonheurs, sur une danse légère et tendre. En 3 titres, Le Coz installe un climat de connivence, une invite à en avoir plus, mais après nous avoir alléchés avec ses trois chansons, il termine son tour de piste avec une belle version de Champagne d’Higelin, là on se dit vivement la suite
_____________________________________
_____________________________________