Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 04 avril 2019

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 mars

Les artistes de la semaine : Gauvain Sers, Emilie Marsh, Vendredi sur Mer, Thomas Hellman,

Le clip de la semaine : Gauvain Sers - Les Oubliés

L'album de la semaine : Gauvain Sers, Les oubliés

GAUVAIN SERS

L'Humanité - Gauvain Sers chante pour les "oubliés" des campagnes

Entretien. Deux après le succès de Pourvu, le chanteur repéré par Renaud, Gauvain Sers, revient avec les Oubliés. Un album émouvant où il aborde la question de la désertification des campagnes et dénonce l’abandon des services publics en milieu rural au travers de paroles qui font écho à la lutte des gilets jaunes.

Gauvain Sers n’a pas besoin de grand-chose pour chanter. Une guitare, quelques suites d’arpège et des mots inspirés de la langue de Prévert lui suffisent. Deux ans après le succès de son album Pourvu, le chanteur repéré par Renaud, a choisi de se produire en  tournée acoustique dans les campagnes. Sa façon d’aller au plus près des “oubliés” auxquels il rend hommage avec justesse et sensibilité dans son nouvel album à paraître vendredi 29 mars. Éminemment émouvante, la chanson qui donne son nom à l’album lui a été inspirée par la lettre que lui a envoyée Jean-Luc Massalon, instituteur à Ponthoile, un village de la Somme en lutte pour sauvegarder son école, qui a dû fermer en septembre 2018.

Le Figaro - Avec Les Oubliés, Gauvain Sers dénonce la fermeture des écoles des petits villages

Lors d’une émouvante avant-première le ménestrel creusois a présenté la chanson engagée, qui signe son nouvel album Les Oubliés, aux habitants de la petite commune de Ponthoile dans la Somme.

«On est les oubliés, la campagne, les paumés, les trop loin de Paris...» Après Mon fils est parti au djihad, Gauvain Sers continue, pour son nouvel album Les Oubliés, dans son style si particulier de ménestrel perdu au XXIe siècle, de signer des chansons engagées. Dans une sorte d’avant-première bien dans sa manière, il est venu à Ponthoile, petit village de la Somme pour chanter au milieu de la cour de récréation le titre symbole de son nouveau disque.

Charts in France - "Que restera-t-il de nous ?" : Gauvain Sers collabore avec Michel Bussi pour son roman

Après "Les oubliés", Gauvain Sers dévoile un nouvel extrait de son deuxième album intitulé "Que restera-t-il de nous ?. Un titre sous forme de collaboration inattendue avec l'écrivain Michel Bussi, puisque la chanson est au coeur de son dernier roman "J'ai dû rêver trop fort".

EMILIE MARSH

Claude Févre - Emilie Marsh, « On vit pour ce qui nous étreint »

Depuis 2013 Émilie Marsh est arrimée à sa guitare couleur ivoire, qu’elle porte comme un vêtement dont on ne se sépare plus. On ne l’imagine plus en scène sans elle et sans ses pédales avec lesquelles elle jongle habilement pour ajouter des rythmes, des scansions. Alors on n’est pas du tout surpris de découvrir la pochette de son premier album, à la couleur de sa guitare. Elle y est assise à même le sol, dans une pause décontractée que soulignent aussi les cheveux ébouriffés.  Chemise blanche légèrement froissée, manches retroussées, pantalon  et bottines noirs.  L’instrument est au premier plan, posé à côté d’elle. Son visage est tourné vers l’objectif, le regard cerné de noir  est sans concession.  Émilie est prête à en découdre. Avec quoi, avec qui ? Nous le saurons très vite. Pour une grande part, nous le savons déjà. Car ses chansons qui nous arrivent, nous les connaissons pour les avoir entendues souvent en concert.

THOMAS HELLMAN

Le Devoir - La grande tapisserie de Thomas Hellman

Thomas Hellman au bout du fil. On est lundi, en fin d’après-midi. Je lui dis que tout de suite après notre conversation, j’embraye, direction Maison symphonique : il y a le spectacle d’adieu de Joan Baez, qui va bien sûr chanter du Dylan et du Woody Guthrie et l’histoire de Joe Hill le syndicaliste sacrifié. Je lui dis aussi que j’ai encore en tête Retour à Walden, l’album que Richard Séguin a distillé des écrits et de la vie de Henry David Thoreau. Paru il y a deux petites semaines. Et je lui dis qu’il n’y a pas de hasard si c’est maintenant que paraît le deuxième disque de Rêves américains, sa série parlée-chantée sur les illusions perdues de l’histoire du continent. Après Laruée vers l’or, c’est au tour de La Grande Crise. Je lui dis enfin que ça me secoue dans mon inertie, ces voix conjuguées si calmes et si décidées à la fois, cette volonté commune de faire entendre l’histoire au présent.

Huffington Post - Voyage au coeur de l'Amérique des années '30 avec Thomas Hellman

«En regardant le passé, on peut éclairer notre présent.»

Après le succès du tome 1, l'artiste pluridisciplinaire Thomas Hellman a lancé vendredi dernier l'album Rêves américains tome 2: La Grande Crise.

Si l'album Rêves américains tome 1: La ruée vers l'or, lancé en 2015, racontait l'époque de la conquête de l'ouest des États-Unis, la suite de l'histoire se passe durant la crise économique des années 1930.

Hellman a gardé la même forme que le premier, qui mélange le conte, la musique, le théâtre et la poésie, sans toutefois tomber dans un cours sur l'histoire américaine. Formé de plusieurs petits récits mettant en lumière des personnages colorés, cet excellent album s'apprécie mieux en écoute intégrale.

VENDREDI SUR MER

Les Inrocks - Vendredi Sur Mer nous parle de ses "Premiers Emois" dans un intrigant premier album

Une identité visuelle rétro, une sensualité débordante, des sentiments exprimés sans retenue... Le premier album de Vendredi Sur Mer est porté par la personnalité atypique de Charline Mignot.

Longue chevelure en cascade, fruit d’un brushing sophistiqué, déshabillé de soie rose, fauteuil coquillage blanc nacré. Dans un monde où le (bon) goût des autres prime, où le minimalisme chic se partage les faveurs avec les sempiternelles réminiscences pop art, la pochette du premier album de Vendredi Sur Mer est d’une fraîcheur qui flirte avec le kitch. Ce qu’assume fièrement Charline Mignot, 24 ans, alias Vendredi Sur Mer

MICHEL CORRINGE

Culturebox - Michel Corringe : les Stéphanois et les Bretons n'ont pas oublié ce chanteur inspiré par Kerouac

En octobre 2001, Michel Corringe disparaît à Lorette (Loire), rongé par la maladie, l’alcoolisme et tombé dans un certain oubli. En 1968 sa chanson "La Route" l'avait rendu célèbre. En avril 2018, un concert hommage à Plougerneau dans le Finistère rassemblait près d’un millier de personnes. Le 9 mars dernier, 650 Stéphanois manifestaient leur attachement à ce chanteur inspiré par Kérouac.

France 3 - Hommage au chanteur engagé Michel Corringe à Saint-Etienne

L'association «Hommage Michel Corringe» s’est fixée comme but d’organiser un concert avec les anciens musiciens de Michel Corringe, dans la salle Jeanne d’Arc à Saint-Etienne où l’artiste a connu ses moments de gloire. 

C'est en 1968 que Michel Corringe enregistre la chanson qui le fera connaître : La Route, un album vendu à 300 000 exemplaires. 
Michel Corringe est bourlingueur, il est un émule des beatniks. Jack Kerouac lui inspire certaines de ses chansons. Dans les années 1970, ses textes incarnent les idéaux d'une génération, celles des années soixante-huitardes. En 1982, il sort un album où le rock laisse la place à une forme de sérénité, plus progressive.

ISABELLE AUBRET

Culturebox - Isabelle Aubret : son concert d'adieu à Lille s'est joué à guichet fermé

L'émotion était à son comble pour le tout dernier concert d'Isabelle Aubret dans un théâtre Sébastopol de Lille plein à craquer. Car c'est bien ici que tout a commencé pour la chanteuse à la voix d'or née dans la capitale nordiste, il y a 80 ans. Sa tournée d'adieu dans toute la France prendra fin en 2020.

A 80 ans, cette grande dame de la chanson tire sa révérence. Tout de blanc vêtue, l'amie de Brel et Ferrat a chanté au théâtre Sébastopol à Lille, dans sa ville natale. Un concert d'adieu plein d'émotion pour cette fille du nord, issue d'une famille très modeste. Après avoir surmonté les épreuves de la vie, Isabelle Aubret, forte et fragile, a réussi à construire une longue et belle carrière dans la chanson en France et à l'étranger.
 
FREDERIC LO
 

Bien plus que des esquisses musicales, Hallelujah! est une perfection des arrangements, une voix singulière empruntée à la profondeur d’un être.

Des chansons toutes habilement ficelées, parfois en solo, parfois des duos et des collaborations (Alex Beaupain, Stephan Eicher, Elli Medeiros, Benjamin Biolay) colorent avec subtilité un univers musical qui m’a donné envie de rencontrer l’artiste.

MARJOLAINE PIEMONT

Mandor - Marjolaine Piémont : interview pour Sans le superflu

Marjolaine Piémont dévoile avec élégance le propos d’une femme singulière, espiègle et audacieuse éprise de liberté. « Après un premier EP Presqu’un animal sorti en octobre 2016, cette « femme qui chante » ne griffe pas, mais égratigne en douceur avec ses mots mordants » explique encore l’argumentaire de presse. Mais tout cela, je l’ai déjà raconté dans ma première mandorisation de la chanteuse datant d’il y a deux ans, à l’occasion de la sortie de ce fameux EP. J’attendais la suite avec impatience tant j’aime la voix, les chansons moderno-ironico-pince-sans-rire et la personnalité de Marjolaine Piémont. Sans le superflu est un disque d’une femme d’aujourd’hui aux textes malins et fins... et hyper bien produit. Un must dans cette production française parfois un peu trop classique. 
 
NATHALIE JOLY
 
Froggy's Delight - Café Polisson au Théâtre de l'Epée de Bois

Après s'être plongée dans l'histoire de la chanson française de la Belle Epoque pour dispenser un triptyque biopico-musical consacré à Yvette Guilbert*, figure légendaire du caf'conc et de la scène montmartroise, Nathalie Joly continue d'actionner la machine à remonter le temps.

Et ce jusqu'au Second Empire pour puiser dans le corpus des chansons consacrées aux dames dites "de petite vertu" et concevoir un "Café Polisson" qui retrace les misères davantage que les splendeurs de la prostitution "ordinaire" de celles qui n'appartiennent pas à la catégorie des cocottes, courtisanes et demi-mondaines ayant pignon sur rue.

AUREN

Mandor - Auren : interview pour Numéro

Née à Lyon, Auren est d’abord pianiste. Revendiquant son attachement à la variété francophone autant qu’à la simplicité brute d’un Johnny Cash, la jeune musicienne écrit ses titres et trace pas à pas son chemin toute seule, commençant par les petites scènes pour aboutir à des premières parties prestigieuses telles que celles de Chris Isaak ou Francis Cabrel. Débrouillarde et pleine de ressources, elle prend alors le temps de multiplier et triturer ses chansons avant d’enregistrer son album J’ose, sorti sur le label Naïve en 2013, réalisé par Nicolas Dufournet, dans lequel la chanteuse s’enhardit à développer toutes ses facettes musicales. L’album fera l’objet d’une tournée de plus de deux ans, dont quelques dates en compagnie de Benjamin Biolay, Yodelice ou Alex Beaupain. Des prestations toujours très remarquées, puisque encore tout récemment, en 2017, Olivia Ruiz elle-même, conquise par l’artiste, lui demanda d’assurer ses premières parties jusqu’à la fin de sa tournée.

MO CUSHLE

Froggy's Delight - Ma chair, mon sang

"Si mon corps pouvait parler, que dirait-il ?"

Sur ces entrefaites, Marion Corrales créa un projet musical : Mo Cushle, Ma chair, mon sang. Douze titres pour douze histoires anatomiques du corps de l’artiste. Mo Cushle chante l’affrontement des animalités viscérales, les au revoir et les départs, le passé et le présent et ces foutus souvenirs qui nous hantent ou nous rassurent.

C’est sous les cordes d’Alexandre Bellando que les poèmes de Marion Corrales ont pris vie. Et quelle vie ! D’une voix aux multiples couleurs, Marion fait planer les simples mortels qui osent laisser traîner un tympan non loin de ses cordes.

A LA RADIO : BRIGITTE FONTAINE

France Inter, Antoine De Caunes : Brigite Fontaine

Antoine De Caunes et Charline Roux reçoivent l'artiste Brigitte Fontaine au micro de Popopop, et en deuxième partie d'émission c'est Renan Cros qu'ils accueilleront pour une nouvelle chronique.

Elle aime plus les chats que les humains et pense qu'elle a 20 010 ans. Elle est aussi la reine des kékés, la queen des zazous, une libellule. Elle est vieille et elle nous "encule" d'après le titre d'un de ses chansons. Elle a aussi collaboré avec les plus grands : Bashung, Sonic Youth, Philippe Katerine, Etienne Daho et Jacques Higelin, entre autres.

A LA RADIO : VENDREDI SUR MER

France Inter - "Premiers émois" vibrants pour Vendredi sur Mer

Vendredi sur Mer (Charline Mignot pour l’état civil) est une jeune artiste originaire de Suisse. Après un premier EP "Marée basse" en 2017, elle révèle son premier album et ces premiers émois, ce sont ses fragments du discours amoureux en 2019 appliqués à la pop streamée.

dimanche, 03 décembre 2017

Mes chroniques à moi : Brigitte Fontaine par Claude Fèvre & Emilie Marsh – Le Bijou

Ce soir, dans l’intimité du Bijou, Emilie Marsh et Claude Fèvre nous offrent un bien beau portrait, celui de Brigitte Fontaine, celui de l’artiste en déshabillé de soie. Alors que la guitare d’Emilie grince délicieusement, Claude entre en scène. Elle est comme une apparition. « Je mesure 1m69. Je suis une femelle francophone de race blanche. ». Ses yeux semblent habités par quelque chose d’éloigné, qui la rend différente, ce soir. Les mots coulent hors de sa bouche, ils se fracassent contre nos oreilles. Rythmée par la guitare électrique d’Emilie, les mots de Claude frappent : « Je suis méchante ! Foutez-moi la paix ! (…) Méfiez-vous de moi ! »

Emilie et Claude sont là l’une pour l’autre : l’une dans l’univers des mots, l’autre, plongée dans sa musique, faisant vibrer sa guitare, explorant chacune de ses sonorités. Puis cette dernière rompt le rythme, un instant, et laisse Claude dans un silence troublant, avant de la rejoindre à nouveau. Toutes les deux jouent à un merveilleux jeu. Claude décortique chaque mot, explore chacune de ses sonorités, de ses syllabes. L’amoureuse des mots est majestueuse.

Lire la suite
__________________
__________________

mardi, 24 octobre 2017

Claude Fèvre et Emilie Marsh au Bijou "Le feu"

Les 12 et 13 octobre CLAUDE FÈVRE nous offrait la primeur de son nouveau spectacle " portrait de l'artiste en déshabillé de soie " de Brigitte Fontaine. Accompagnée en totale improvisation par ÉMILIE MARSH à la guitare électrique pour cette occasion car à chaque nouveau spectacle , Claude choisira un ou une Guitariste talentueux qui aura la chance de se prêter au jeu de l'improvisation.

jeudi, 11 août 2016

L'actualité de la chanson française du 15 au 28 juillet (revue de presse et du web bimensuelle en été)

Les vidéos du mois d'août : pendant le mois d'août, la chanson à Cinq colonnes à la une, cette belle émission "historique" de la télévision française
 
L'album de la quinzaine : Séverin, Ca ira tu verras
 
Le clip de la semaine - Séverin, Ça ira tu verras
 
SEVERIN
 
 
Non seulement son troisième album, ÇA IRA TU VERRAS, paru début 2016, est l'un des quatre ou cinq plus beaux disques de chanson française sorti depuis l'an 2000, non seulement son concert donné à Paris le 7 avril dernier aux Étoiles figure parmi les plus séduisants vus ces vingt-cinq derniers années, non seulement il possède tous les atouts pour devenir immense: la gueule, l'identifiable grain de voix, la plume claire et taillée, l'inestimable capacité de décocher des mélodies arc-en-ciel (il est probablement le meilleur compositeur français en activité), mais son nouveau clip, Les hommes à la mer, tourné par Aurélie Saada du binôme Brigitte, devrait déjà recevoir la Victoire de la meilleure vidéo 2016.
 
 
On avait suivi de loin ses débuts discrets dans la chanson, l’oreille distraite par le "trop" d’électro pop qui prenait le pas sur une écriture hésitant encore à se frotter au français. Trois disques plus tard, Séverin a pris ses marques. Résultat : beaucoup de ballades, un peu de samba, et un très abouti Ça ira tu verras.
 
 
Quatre ans après un premier essai salué par la critique, l'auteur-compositeur-producteur revient sur le devant de la scène avec Ça ira tu verras, une pop élégante qui annonce les beaux jours ou fait espérer des lendemains qui chantent.
 
 
Voilà un disque d’été en plein mois de février, un album chaloupé, quelques rythmes brésiliens au coin du feu. Ainsi coule Ç a ira tu verras, quatrième LP solo du chanteur et guitariste Séverin (ex-One-Two), dont la saudade pop peut être comparée à celle d’Alain Souchon, d’Yves Simon, et, parfois, de William Sheller.
 
 
 
BRASSENS

France Inter - [Re]découvrez la série consacrée des Médias Francophones Publics consacrée à Georges Brassens.

Les médias francophones publics vous proposent de [re] découvrir cette série qui vous emmène dans un voyage musical, sur les traces de Georges Brassens. Diffusée pour la première fois en 2000, elle fut produite par Fabienne Chauvière.

COLLOQUE

Fabula - Espaces de la chanson contemporaine. Cartographie d’un genre en mutation (Aix-Marseille)

Le réseau de recherche international fondé à AMU en 2015 et intitulé “Chanson. Les ondes du monde” tiendra en 2017 deux colloques jumeaux dans le sud et dans le nord de la France autour du sujet “Espaces de la chanson contemporaine. Cartographie d’un genre en mutation”. Ces colloques sont fondateurs d’une biennale d’étude de la chanson que nous souhaitons pérenniser. Les universités d’Aix-Marseille d’une part et de Lille/Valenciennes/Amiens d’autre part espèrent pouvoir compter pour cette première occurrence de la biennale sur la collaboration de deux musées de rayonnement national, le MUCEM pour AMU (participation acquise), et le Louvre-Lens pour le “pôle Nord” du réseau (négociation en cours). Le colloque AMU a pour autre partenaire le Conservatoire Darius Milhaud. De nombreuses universités partenaires s’associent au projet, en France et en Europe, comme en témoigne le comité scientifique.

GILLES SERVAT
 
 
A l’écoute des infos, on est très souvent amené à croire (c’est le cas de le dire) que la société française ne se compose plus désormais que de catholiques, de protestants, de musulmans, de juifs. Pour tous ceux qui se situent hors ces catégories, au mieux entend-on parfois parler de « laïques », terme employé faussement pour désigner les non-croyants puisqu’on peut tout à la fois être croyant ET laïque. D’athées, jamais ou presque il n’est question, bien que leur nombre soit loin d’être négligeable en ce pays.
 
BARJAC
 

Barjac m’en chante, une première et quelle première !

On assiste bien volontiers au rituel de l’ouverture du festival à laquelle l’équipe des « mutants d’Octobre » – dixit Monsieur le maire –  n’a pas changé grand-chose. On est sous les platanes, place Charles Guynet. Par grappes, par petits groupes, seul ou bien à deux, les festivaliers se retrouvent, s’embrassent… Ce sont des retrouvailles pour beaucoup. On vient en juillet à Barjac de partout … de partout où la Chanson fait des siennes, quoi qu’on dise. On se demande seulement à  bien se regarder, quand donc la jeunesse viendra se joindre à nous…  On ne peut s’empêcher de songer à ce renouvellement, cet élargissement  du public qui devient une urgence.

Nos Enchanteurs - Barjac 2016. Michèle Bernard, sauvée des eaux

..... D’autant que nous n’attendions pas forcément cette livraison de nouvelles chansons, toutes tirées d’un album, Tout’ manières, à sortir à la mi septembre mais déjà en vente ici, en exclusivité. Et largement éventé sur scène. Huit chansons en primeur, ça vous modifie en profondeur un tour de chant, ça contrarie les habitudes, ça vous fait écarquiller plus encore les oreilles pour accueillir ces nouvelles chanson qui, soyez en sûr, deviendront dans pas longtemps des classiques de la Mimi de Saint-Julien.

BARRY/LAFORET
 

Initiative salutaire et inattendue que de consacrer un album entier aux chansons parfois oubliées de Marie Laforêt, interprète-comédienne qui préfère désormais l’ombre à la lumière.

Barry, 35 ans, s’y colle avec panache et emmène ce riche répertoire dans un autre espace-temps parallèle.

Si proche, si lointaine. Marie Laforêt, énigmatique discrète, ermite retranchée en Suisse. Désinvolte et indomptable. Exigeante dans son art. Femme libre, assurément. Qui, sans marchandage aucun, se prête à une carrière faite de rencontres et d’absence. C’est sur son éclatant charisme de tragédienne qu’elle a bâti sa réputation. Vertigineuse Marie Callas d’ailleurs sur les planches, ce qui restera à ce jour sa dernière apparition artistique. C’était en 2008.

INSTITUT

Télérama - Institut, Spécialiste mondial du retour d'affection

Aussi underground qu'expérimental, Institut aime créer le malaise. Et dire l'enfermement. Voix monocorde, parlée, mélodies répétitives, phrases chocs. « Ici je n'ai pas assez de voix, je regarde un homme qui se noie. » Histoires de névrosés coincés dans leur entreprise, leur solitude, leurs impossibilités. Une chanson est rédigée comme une petite annonce de site de rencontres (Parler de moi) ; une autre égrène une liste de non-choix (« Tu préfères fermer ta gueule ou que personne ne te voie ? Tu préfères passer pour un con ou disparaître à jamais ? »). Très houellebecquien, entre précision clinique et dérision désespérée.

ROSIE VALLAND
 
RFI - La folk atmosphérique de Rosie Valland

Elle est une des dernières bonnes nouvelles en provenance du Québec. Avec ses chansons tourmentées et organiques, Rosie Valland conjugue technique et fragilité, savoir-faire et mélancolie. Se plonger dans son univers et celui de son premier album, Partir avant a des vertus enivrantes.

EMILIE MARSH

Hexagone - Découvertes Pause Guitare : une Marsh plus haute pour Emilie

Dans ma précédente chronique, je te présentais le festival Pause Guitare et ses différentes programmations. Aujourd’hui je vais te parler de ce que j’ai vu pendant deux jours, de ce que j’aime beaucoup : la découverte d’artistes.

OBISPO

Nos Enchanteurs - Pascal Obispo, le chauve qui peut !

Voilà un titre de chronique qui devrait me valoir, soit le Grand prix annuel de la meilleure vanne pourrie décernée conjointement par l’Almanach Vermot et les blagues Carambar, soit la haine instantanée et sans rémission possible des nombreuses admiratrices de notre vedette de variété.

Et pourtant… Sont-ils si nombreux, les artistes actuels pouvant compter à la fois sur le soutien de leur public et de leur firme de disques, pour pouvoir mettre sur pied un spectacle comme celui que Pascal Obispo nous a offert hier soir ?

ANSALONI

Norbert Gabriel - Gérard Ansaloni Le Banquet

C’est en 1995 qu’est publié chez Saravah, « Le banquet » de Gérard Ansaloni. Et c’est en 1997, pour les 30 ans de Saravah aux Francos de la Rochelle, que Gérard Ansaloni fait découvrir en scène un spectacle unique en son genre, 20 ans d’avance sur le slam 2015 qui découvre que le spoken word, avec de la musique prend une dimension nouvelle. Mais Ansaloni l’a fait en 1995, Saravah toujours précurseur.

KENDJI GIRAC

Nos Enchanteurs - Spa 2016. Kendji Girac s’invite au bal des nazes

Le pouvoir de la télévision… C’est à l’aune d’une soirée comme celle-ci que l’on peut réellement en mesurer l’importance. Pour cette édition 2016, ni Polnareff, ni Obispo n’ont réussi à atteindre le sold-out. Non pas qu’ils ont chanté devant une assemblée clairsemée, mais il restait encore des places disponibles. Par contre, l’affiche programmée pour ce 21 juillet s’est avérée gagnante puisque la jauge maximale (un gros 10.000 personnes) a été atteinte. Et par qui ? Kendji Girac, un jeune chanteur de 20 ans découvert en 2013, suite à sa participation à l’émission The Voice ! Quand on pense que certains artistes rament pendant des années avant d’obtenir un léger succès…

JESERS

Claude Févre - Jesers, Les mots battent de l’aile

Jesers c’est un duo, au sens plein du mot. On ne saurait parler des textes et de la voix de Serge Moniz sans évoquer son partenaire, ami, complice à la guitare classique. Une guitare dont il tire tous les effets sensibles. Il nous entraîne aussi bien sur les rives du classique que sur celles de la bossa-nova, de la valse ou du reggae. Parfois, à elle seule  elle offre le dépaysement, l’émotion vive. On se prend à la suivre, presque à quitter le texte qui continue de se dérouler comme un long fleuve. L’homme est réservé, il ne s’éloigne pas de sa place derrière son micro, comme s’il voulait laisser toute la dimension à Serge qui chante, dit ses textes, et les porte de tout son corps… Nous aurions parfois envie que les deux artistes se rapprochent, se rassemblent davantage pour une expression corporelle,  quelques pas de  danse.

ANGELE ET BALTHAZE

Hexagone - Angèle et Balthaze au Forum Léo Ferré

Mi-juin, Angèle et Balthaze étaient en co-plateau sur la scène du Forum Léo Ferré. Le Forum soutient beaucoup les jeunes artistes et essaie vraiment de leur faire une belle place dans ce lieu, avec des premières parties et des soirées « découverte » régulièrement au programme. Ce soir-là, il y avait foot à la télé, et malgré ça, le public a répondu présent pour ce chouette co-plateau, et il a bien eu raison ! Les deux talentueux artistes ont offert une bien belle soirée.

NINO FERRER

Claude Févre - Tribute to Nino Ferrer, chanteur méconnu

Belle la vie, oui, belle ! Saisissons vite l’occasion de partager cet instant éphémère, unique dans un beau soir d’été, dans un lieu somptueux en bord de Garonne, avec un public réunissant les générations.

Tribute to Nino Ferrer fête un répertoire alliant chansons populaires et chansons plus confidentielles, sensibles, profondes. On peut s’époumoner à chanter en chœur, taper joyeusement dans les mains tout à la joie de partager puis, simplement frissonner, s’émouvoir  de cette part intime, presque douloureuse parfois qui nous est confiée et que beaucoup découvrirons ce soir. Une vie d’homme en somme, belle et fragile.

mercredi, 27 avril 2016

Emilie Marsh - Lady Electric

lundi, 25 avril 2016

Emilie Marsh - Antisensuelle

lundi, 16 novembre 2015

Hexagone - Emilie Marsh & Frédéric Bobin - La chanson du loubard

Emilie Marsh & Frédéric Bobin - La chanson du loubard (Renaud / Muriel Huster). Soirée Deuxième Génération à La Blackroom, à Clichy, le 19 septembre 2015.

jeudi, 23 juillet 2015

L'actualité de la chanson française du 13 au 23 juillet (mise à jour)

Les vidéos de l'été : parcours varié dans les archives de l'INA avec, entre autres, Gainsbourg, Trenet, Béart, Julien Clerc et quelques autres. Mais aussi en vidéo avec Agend'Arts une belle salle chanson de Lyon.... et cette revue de presse et du web reprendra réellement à partir du 24 août.

Hexagone - Guillaume Lloret raconte Agend’Arts, une salle de quartier pour les artistes lyonnais

Il y a à Lyon deux salles de spectacles où il est possible d’écouter 2 ou 3 fois par semaine de la belle chanson française. J’ai déjà parlé ici d’A Thou Bout d’Chant qu’une nouvelle équipe est en train de prendre en main. La seconde salle est Agend’Arts, dont on va parler longuement avec Guillaume Lloret qui en est le responsable. Cet entretien est l’occasion de découvrir l’histoire de cette salle que rien ne prédestinait à devenir un rendez-vous de qualité pour les amateurs de chanson. Salle devenue le centre d’un réseau de quartier, en l’occurrence la Croix-Rousse, où la densité d’artistes est particulièrement élevée.

A la une

C'est déjà ça - Higelin en studio vers un vingtième album

L'autre Grand Jacques revient. Après le très beau..."Beau repaire" et une longue tournée, Higelin est déjà en route vers un nouveau disque. L'annonce est originale: elle est faite par Mahut, l'immense percussionniste et historique compagnon de route du chanteur. Verbatim qui se suffit à lui-même...

21, 22 et 23 juillet

Hexagone - Une femme mariée – Enfin septembre

Elle s’appelle Une femme mariée mais c’est pas son vrai nom. Dans la vraie vie, elle répond au patronyme de Constance Petrelli et c’est quand même un blase qui a de la gueule. Comme ses chansons qui n’en manquent pas non plus. De gueule.

Constance a monté son projet chanson « Une femme mariée » en 2005. Le nom en hommage au film de Godard. Il y a pire références ciné, tu l’avoueras. Du ciné, genre années 60 et en couleurs, c’est un peu le film qui se joue devant nos yeux à l’écoute des chansons de Constance. Après un premier EP, toujours en 2005, Constance Petrelli sort son premier album, Les mauvais garçons, en 2009. Onze titres qui montrent la voie empruntée par cette femme bien mariée avec une pop vive et efficace.

Nos Enchanteurs - 10 raisons (plus ou moins bonnes) de se rendre à Barjac

Y rencontrer les amis. C’est le rendez-vous annuel de qui aime la chanson « de parole » (dite aussi « chanson-française-de-qualité » ou « chanson à texte » comme s’il en existait sans). D’une année l’autre, on s’y retrouve, les tempes plus blanchies que la fois dernière, sans toutefois amener avec nous la relève espérée. Bien sûr on y devise chanson : c’est la menue monnaie de Barjac. Mais pas que. On s’inquiète des absents, qui ont forcément tort. Chaque année, on compte les disparus. Là je serai triste de ne plus voir l’ami Jean Florin, de Montbrison. Un de moins pour faire agréable et pertinent chorus.

Le Figaro - Françoise Hardy, atteinte d'un cancer, arrête la chanson

La chanteuse de 71 ans, qui souffre d'un lymphome, confie avoir tiré un trait sur sa carrière longue de cinquante ans

«C'est curieux car j'ai toujours vécu en sachant de quoi j'avais envie et là, pour la première fois, je ne vois pas ce que je pourrais faire», confiait l'interprète de Message personnel en recevant l'AFP il y a quelques jours dans la chambre d'une clinique francilienne où elle récupérait de nouvelles séances de chimiothérapie.

Le Télégramme - Vieilles Charrues. Un géant aux pieds d'argile

Avec 60.000 spectateurs ce samedi, on imagine des caisses bien pleines et un succès assuré. L'image qui colle aux Vieilles Charrues est tenace mais la réalité est un peu plus complexe. Le plus gros festival de France est en fait un colosse aux pieds d'argile qui, chaque année, doit batailler pour équilibrer son budget. Un exploit permanent

Hexagone - Erwan Pinard, prof et chanteur, « une complémentarité nécessaire »

Erwan Pinard chantait récemment au Bal des Fringants, une petite salle de spectacle dans les Pentes de la Croix-Rousse à Lyon. Une belle occasion pour prendre rendez-vous avec l’artiste. On s’est retrouvés quelques jours plus tard pour échanger librement sur ses métiers (il est prof en collège en même temps que musicien), sur ses albums et son parcours dans la chanson.

19 et 20 juillet

Hexagone - Mick à Avignon – Session 1 : Emanuel Bémer

Et me voilà à Avignon, une année de plus. Il fait chaud (plus que l’an dernier !), le programme du off comporte un grand nombre de spectacles (plus que l’an dernier !), beaucoup de monde dans les rues (par rapport à l’an dernier ? je ne sais pas, je n’ai pas compté !). Je prends l’apéro à côté de théâtreux parisiens et j’entends « si tu veux te faire voir par le métier il faut venir à Avignon, tout Paris est là, tu vois tout le monde.» Je ne connais pas beaucoup de parisiens et encore moins de théâtreux parisiens et si j’en ai peut être croisés, je n’ai pas parlé à un seul (vu que je ne les connais pas !). Je vis à Toulouse et je vais voir quelques concerts chanson. Et bien c’est pareil, en deux jours, j’ai croisé le tout Toulouse de la chanson ou plus précisément le tout Bijou : l’ancien patron, le nouveau, le chargé de com, l’ingé son, un chanteur toulousain passé au Bijou, un artiste parisien passé au Bijou cette saison !

Télérama - Kent, Intégrale des albums studio 1982-2013

On a tendance à l'oublier, mais au tournant de la décennie 90, Kent fut l'un des artisans du renouveau d'une chanson en français, assumant une tendresse ni mièvre ni ringarde (avec le recul, on est frappé de voir à quel point là aussi il s'inscrivait dans les pas d'Higelin).

Télérama - Gainsbourg and The Revolutionaries

Les albums reggae du plus rasta des chanteurs français réédités, enrichis d'inédits et de versions dub.

A la fin des années 1970, Gainsbourg a besoin de relancer une carrière en eaux basses et débarque en Jamaïque avec un chèque en blanc pour la fine fleur des musiciens de studio de King­ston. Des Clash à Police, le reggae est en vogue, mais il semble taillé pour la poésie percussive, les rimes torrides et la diction nonchalante du Français. Rien n'a été composé à l'avance. Tout se joue en une nuit d'écriture stressée et quelques jours d'enregistrement pendant lesquels la personnalité de Gainsbourg maraboute les musiciens locaux, Sly and Robbie en tête, qui tiennent Aux armes et cætera pour « le meilleur album reggae d'un non-­Jamaïcain » (comprendre un Blanc).

RFI - Quelque chose en nous de Johnny, Dernière soirée des Francos de La Rochelle

Johnny Hallyday a clôturé les 31e Francofolies de La Rochelle par un beau concert le 14 juillet, avant le feu d’artifice. Le festival qui a fait revenir le chanteur sur sa grande scène dix-neuf après son dernier passage, affiche une édition plutôt au beau fixe et des projets de voyage vers la Bulgarie.

Nos Enchanteurs - Blanzat 2015. Jamait en gueule d’amour

Il y a sur cette scène, en ce répertoire, un peu beaucoup du cinéma romantique et réaliste d’avant guerre. Jamait en gueule d’amour à la Gabin, casquette de rigueur et mélodrames. Tout ou presque ici est fait d’amours blessés, meurtris, qui parfois, souvent, se sont fait la belle. De manque d’amour aussi, de désirs : « Caresse moi caresse moi / Ne laisse pas ce jour vieillir / Sans poser avant qu’il n’expire / Tes mains sur moi / Caresse moi… » D’infinis regrets.

Hexagone - Le Mad aux Francos – Episode 2 : Clarika, Daphné et Christine, toutes des reines !

Eh toi ! Oui, toi l’hexagonophile invétéré(e) ! De deux choses l’une, soit tu es francos-maso compulsif ou alors, grave traumatisé par ces interminables sagas estivales que tu contemplais à la téloche, lorsque tu étais un gniard boutonneux. Si tu te reconnais dans la seconde option, ne compte pas trop sur Le Mad pour te la jouer sous le soleil…

17 et 18 juillet

C'est déja ça - Francos 2015: quelques impressions et clichés

La 31e édition des Francofolies de La Rochelle se terminent ce soir, notamment par le Barnum de la grande scène, rassemblant Noah et Hallyday. Il était plutôt conseillé de se glisser dans le théâtre Verdière de la Coursive où se succédaient Luce et Mathieu Boogaerts suivis d'Alain Chamfort, puis Jeanne Added et Claire Diterzi. Ou alors l'inratable parce que somptueux spectacle de Stefan Eicher et ses automates, précédés du précieux Ben Mazué. En attendant, retour sur les trois premiers jours...

C'est déja ça - Babel, "chant-son" habité

De passage aux Francofolies de la Rochelle, l'inclassable quartet angevin a démontré combien sa pièce montée chanson-électro-scratch est toujours plus appétissante 

Le Mad aux Francos – épisode 1 : Emilie Marsh en showcase

Hexagonaute chéri(e), mon amour*… Tu vas être fort marri d’apprendre que celui qui s’est auto-proclamé envoyé spécial d’Hexagone aux trente et unième Francofolies de la Rochelle, est en fait le moins qualifié au sein de ce beau webzine, entièrement dévoué à la « Cause », pour te raconter LE festival de la chanson française.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (5) : Bolée initiale, écriture et Dragues

Retour chez l’ami Allain après quatre mois et demi sans article sur ce blog, qui pourraient inciter à penser « Y’a rien qui s’passe » (sur Facebook, j’ai prévenu que nous sommes en train de vendre notre trois pièces de 70m2 à Ménilmontant en vue de notre déménagement à Bordeaux et que si ça vous chante, il suffit de me contacter en privé)… Bref, après les trois extraits d’entretien datés de janvier 1987, où le chanteur parle de ses débuts à Paris et de son rapport à l’écriture, suit un autre inédit, vocal celui-là.

16 juillet

Hexagone - Avignon Off : un grand festival de … chansons !

Du 4 au 25 juillet le festival d’Avignon Off présente plus de mille spectacles. Et qui dit festival d’Avignon dit théâtre. Moi je te dis qu’Avignon est un grand festival chanson et je vais te le prouver. Une affiche de plus de 30 artistes ou groupes et quelques spectacles en catégorie « théâtre musical. » Chaque spectacle est joué en moyenne 15 fois au moins. Donc plus de cinq cent concerts proposés. Quel festival dit plus ? Et vise un peu, ci dessous, les artistes présents.

Nos Enchanteurs - 11e Rencontres Marc-Robine : la belle affiche que voilà !

On peut ne pas le connaître, comme quand on habite une rue et qu’on ne sait même pas qui est celui ou celle qui lui a donné son nom. Lui c’est Marc Robine et un élégant festival porte son nom : Les Rencontres Marc-Robine, à Blanzat, près de Clermont-Ferrand. Marc Robine fut un génial touche-à-tout de la chanson, au service de la chanson. Chanteur-musicien lui-même, qui débuta dans la musique traditionnelle. C’est même sur des airs trad’ qu’il chanta Gaston Couté. Journaliste de la chanson, il fut une des plus grandes plumes de Chorus, jusqu’à sa disparition en 2000. Conférencier et historien de la chanson, direction de collection chez EMP, il nous laisse des ouvrages et anthologies formidables. Biographe, il signa des livres d’importance.

Du 13 au 15 juillet

C'est déjà ça - Thiéfaine, chevalier indestructible et poète rock

L'un des plus fidèles artistes des Francofolies s'est produit en clôture de la soirée de samedi sur la grande scène, à la tête de son dernier et magistral album. Une heure et quart puissante et enlevée, balayant trente ans de chansons hors-normes.

C'est déjà ça - Alexis, le mauvais sujet surtout pas repenti

Alexis HK a livré aux Francos dimanche un condensé de son spectacle autour de Brassens, "Georges et moi". C'est déjà un bonheur de finesse, d'humour et d'inspiration

C'est déjà ça - Raphaël réinvente Manset, sobre et magique

Grand moment de (re)création tout à l'heure sur la scène de la Coursive aux Francofolies 2015: Raphaël a livré une version folk-rock intense de "Matrice", un des albums-phares de Gérard Manset.

Hexagone - Benjamin Biolay chante Trenet aux Folies Bergères

Benjamin Biolay était aux Folies Bergères pour deux dates consécutives, le 29 et 30 juin afin de nous faire découvrir ses reprises de Charles Trenet. Il était accompagné d’un orchestre où toute la famille des violons était présente, ainsi que du guitariste Nicolas Fiszman et du batteur Denis Benarrosh. L’artiste auteur, compositeur vient pour la première fois proposer un album de reprises. Surprenant au premier abord, mais pas tant que cela venant de la part de ce touche-à-tout. Quand certains reprennent Goldman ou Renaud, surfant sur les tendances actuelles en y apposant des voix jeunes et connues, Biolay, reprend un chanteur qui lui tient à cœur. Plusieurs générations nous séparent de Charles Trenet, autant dire que Benjamin est loin de suivre cette vague commerciale, à tel point qu’on craint le flop. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de faire salle comble, probablement parce qu’il fait ce qu’il aime avant tout.

Nos Enchanteurs - Pourchères 2015. Michèle Bernard : l’amour et tout ce qui s’ensuit !

Comment dire la belle, la superbe cohérence de cette Chansonnade 2015 ? Seulement rappeler que Michèle Bernard en était le fil rouge, que tous les artistes présents étaient liés par l’amitié qu’ils portent à la Mimi de Saint-Julien. Alors, tel un 14 juillet tirant ses plus beaux feux d’artifice, Pourchères s’est achevé sur la brillante prestation de Michèle Bernard. C’est ce concert qui a rassemblé le plus de monde.

samedi, 06 juin 2015

L'actualité de la chanson française du 1er au 7 juin (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Mathieu Rosaz chante Barbara (Spectacle entier)

Le clip de la fin de semaine : Kent - "Notre amour"

Le clip de la semaine : Thomas Dutronc - Allongés dans l'herbe

L'album de la semaine - Thomas Dutronc : Eternels jusqu'à demain

Une journée en vidéo : Vendredi avec Kent et Starshooter

A la une

RFI - Les Innocents, l'art de la subtilité et de l'élégance Mandarine, le fruit de la réunion

Quinze ans après leur séparation, les Innocents, mythiques créateurs de tubes tels Jodie ou L’Autre Finistère, reviennent avec un nouvel album, Mandarine. Dans cet opus concocté et joué à quatre mains, par JP Nataf, et Jean-Christophe Urbain, se retrouvent toute la saveur, la simplicité et la fraîcheur, de leurs compositions aux accents mélodiques et pop. Pour RFI Musique, la paire complice revient sur leur retrouvaille, leur manière de composer et de vivre la musique… Rencontre.

 

Hexagone - Mélisse Bernad, lauréate du tremplin 2015 d’A Thou Bout d’Chant

La drômoise Mélisse Bernad, 21 ans, vient de remporter la finale du tremplin d’A Thou Bout d’Chant, un des tremplins de la chanson les plus réputés en région Rhône-Alpes. Les plus récents vainqueurs s’appellent Philibert, Zim, Lisa Bracadabra, tous présents sur les scènes musicales lyonnaises. Lors des qualifications du tremplin 2015, Mélisse avait déjà remporté à la fois le prix du jury et celui du public. Comme plusieurs artistes, elle a choisi de se former musicalement à l’Ecole Nationale de Musique (ENM) de Villeurbanne qui dispose d’un département chanson où sont passés notamment Sarah Mikovski, Hélène Piris, Martin Luminet, Anissa Karat, Lisa Bracadabra et Antoine Bertazzon qui sont des élèments reconnus de la jeune scène lyonnaise. Rencontre avec cette jeune artiste qui évoque son parcours musical, ses projets et son expérience à l’ENM de Villeurbanne.

7 juin

Nos Enchanteurs - Paroles et Musiques 2015. Pierre Lapointe, toute joie mise au clou

Pierre Lapointe, 6 juin 2015, Festival Paroles et Musiques à Saint-Étienne, salle Jeanne-d’Arc,

 

Drôle d’homme que ce Lapointe. Drôle, il l’est, assurément. Mais vient nous faire tristesse, tristesse à en pleurer. Bonjour tristesse. C’est un rôle, une composition. Lui la vedette du Québec, les filles se pendent à son cou. Ou plus bas encore. Et c’est lui qui les quittent, jamais elles : comprenez qu’il a tellement le choix. Tu Lapointe ou tu tires…

France 3 - La vie secrète des chansons

Qu'elles soient engagées, autobiographiques, humoristiques ou nostalgiques, toutes les chansons cachent une histoire intime. Aux côtés d'André Manoukian, des artistes dévoilent la face cachée de leurs compositions. «Ma déclaration», de France Gall, raconte un coup de foudre entre deux célébrités, tandis que «Je t'aime moi non plus», interprétée par le couple légendaire Gainsbourg/Birkin, s'inspire d'une passion amoureuse. D'autres tubes brisent les tabous et s'attaquent aux moeurs sociétales. C'est le cas de «Comme ils disent», de Charles Aznavour. Derrière les plus grands succès, les compositeurs se mettent à nu et, parfois, provoquent leur public.

Excellente émission à voir ou à revoir en replay sur le Pluzz de France 3

6 juin

RFI - La bande passante Les pulsations de Claire Diterzi

La session live avec Claire Diterzi pour son nouvel album «69 battements par minute».

 

Pour son sixième album, Claire Diterzi sort à nouveau des sentiers battus de la chanson française avec une proposition artistique totale. Humoristique et cru, «69 battements par minute» est tout à la fois un album, un journal intime de soixante-trois pages et un spectacle, mis en scène récemment aux Bouffes du Nord à Paris.

Libé - Kent: rock ou chanson, pourquoi choisir?

Autant un acteur peut facilement changer de registre, autant pour un chanteur, «c’est mal admis», regrette Kent, qui a toujours refusé de choisir entre rock à guitares et chanson réaliste, alors que paraît lundi une intégrale de ses 14 albums studio.

RFI, La bande passante ,Kent, la plume du rock, Par Alain Pilot

La session live avec Kent à l'occasion de la sortie de l'intégrale de ses albums.

Il fut avec Starshooter l'un des rares porte-parole du rock français. Depuis qu'il travaille en solo, Kent a développé d'autres facettes de sa personnalité musicale comme une sorte de liberté débridée. La sortie du coffret intégrale de ses quatorze albums compile trente ans d'une carrière artistique énergique et inventive. Kent, c'est avant tout une écriture. Son sens de l'observation et de la description de ses contemporains nous pousse à redécouvrir la chanson française sous un nouveau jour

Hexagone - Emilie Marsh, reine de Pic

Le Pic d’Or 2015. Concours en trois actes qui respecte la règle des trois unités d’une pièce de théâtre. Unité de lieu : le théâtre (et nous n’allons pas voir une pièce classique puisque nous sommes au théâtre des Nouveautés de Tarbes !). Unité de temps : la fin de semaine des 22 et 23 mai. Unité d’action : une joute en chanson  française dans laquelle interviennent vingt cinq candidats pour 6 prix.

5 juin

Nos Enchanteurs - Tom Nardone, cette com’ qui relie intelligemment adultes et enfants

Là, c’est un chanteur, en fait quatre. C’est Tom Nardone et ses Sales gones (Alain Alarcon, Sébastien Manent et Richard Posselt ainsi que la participation sur plusieurs titres de Géraldine Lefrêne). Leur créneau c’est la chanson « jeune public » (neuf albums depuis 1989). Parfois, va-t-on savoir pourquoi, l’écriture ripe un peu et s’éloigne du public habituel, gagnant le grand public. Le C’ tout com ! de Nardone, ça ressemble à ça, à un chanteur qui s’échappe de son strict commerce pour aller voir plus grand, plus large : Tom Nardone n’est pas seul dans ce cas, nous l’avons vu récemment avec des comme Djamel Touil ou Gil Chovet, à se hasarder dans ce no man’s land entre une cible légèrement dépassée et un autre auditoire pas encore gagné, dont on n’a plus ou pas encore tous les codes ni les entrées.

Culturebox - Drôle et décalée "La Framboise Frivole" chatouille les papilles de la chanson

Le duo belge de "La Framboise frivole" clôture joyeusement la saison du théâtre d'Orléans. Virtuoses de la musique classique, Peter Hens et Bart Van Caenegem jonglent avec les mots et les notes dans leur spectacle "Delicatissimo" qui revisite les plus grands standards de la variété française. A déguster sans modération jusqu'au 13 juin 2015.

C'est déjà ça - Les Innocents ont retrouvé le geste frère

Après quinze ans d'absence, le tandem leader du groupe-phare de pop française des années 90 revient avec "Mandarine", un album tricoté cordes qui se bonifie au fil des écoutes pour devenir indispensable. Jipé Nataf et Jean-Chri Urbain reviennent pour nous sur chacune des dix nouvelles chansons et confient leurs cinq titres-clés.

Télérama - Les Innocents, Mandarine

Longtemps, ils ont joué l'Arlésienne. Les Innocents — du moins leur noyau dur, JP Nataf et Jean-Christophe Urbain — ne cessaient plus d'annoncer leur retour. Après quelques apparitions scéniques, les voici enfin qui sortent un disque... seize ans après le précédent. La patience et le perfectionnisme ont payé : leurs dix chansons affichent une irréprochable finesse sonore.

La Croix - Innocents comme au premier jour

Avec Mandarine, leur nouvel album, les Innocents rompent quinze ans de silence et laissent à nouveau le charme agir.

Le Parisien - Musique: Les Innocents sont de retour, quinze ans après

Les Innocents sortent lundi leur premier album depuis plus de quinze ans. De "Fous à lier", le disque de tous les succès, à "Mandarine", nouvel album baigné de guitares acoustiques, tour d'horizon de ce qui a changé dans ce groupe qui a marqué la pop française des années 90.

4 juin

Mauvaise Nouvelle - 3 mn sur mer - Chronique d’une désillusion annoncée, Par Bertrand Betsch

Album « Des espoirs de singe »

Tristan Cabral, poète né en 1944, a huit ans quand il lit pour la première fois un poème de Rimbaud, « Les effarés », recopié d’une écriture appliquée par son instituteur dans un cahier sur le temps de midi. Le poète raconte : « Je me suis dit que ça m’était adressé et je me suis mis à pleurer. Il (l’instituteur) est venu me voir pour me demander ce que j’avais et je lui ai répondu "Merci pour les mots". Et j’ai découvert que toute la vie était dans les mots, qu’il fallait les aimer et les chercher partout où ils étaient… Les mots m’ont sauvé la vie. »

Hexagone - Michèle Bernard, la bonne école Lyonnaise

A l’initiative d’Anne-Laure Girardot, professeur des écoles à l’école primaire Aveyron de Lyon, l’artiste lyonnaise Michèle Bernard a participé cet hiver à un travail avec les classes de CP de cet établissement. Durant plusieurs mois, les élèves ont travaillé et appris un répertoire qu’ils ont interprété en public tout récemment, en mai. Leur enthousiasme était palpable et partagé par les parents d’élèves et les enseignants réunis dans une grande salle de spectacle pour l’occasion. Michèle Bernard et Anne-Laure Girardot ont bien voulu répondre à nos questions le jour du spectacle final.

3 juin

Le Monde - Dominique A, « comme tiré vers le haut par la lumière »

Autodidacte, cet auteur, compositeur et interprète français – né le 6 octobre 1968 – est considéré comme l’un des fondateurs de la « nouvelle scène française ». A 46 ans, il confie : « Il n’y a pas chez moi de volonté de règlement de comptes. Juste celle de déchiffrer une forme de rejet qui m’a habité. (...) En grandissant, j’ai pris plus de distance. Quand je fais de la musique, je me sens solide. » Avec sa sensibilité d’artiste, il commente une sélection d’images prises lors de son concert – qui a eu lieu mardi 26 mai au Grand Rex à Paris – par le photographe Julien Mignot.

Hexagone - Mam’zelle Clio !

Jeudi 28 mai 2015. Il fait bon, l’air est frais et moi je file vers le Forum Léo Ferré à Ivry. Encore une prog à fendiller les cornées ce soir. Anastasia en artiste principale toute yeah groovy Baby avec sa telecaster et James Sindatry à la contrebasse en bois. Tu pourras retrouver très bientôt quelques vidéos d’Anastas’ sur la chaîne YouTube à nous qu’on a. On parlera de son cas intéressant une autre fois à cette chanteuse qui est un peu le pendant féminin de Batlik.

Nos Enchanteurs - Julien Renon et la troublante actualité de Boris Vian

29 mai 2015, On n’est pas là pour se faire engueuler, Julien Renon (chant), Valérie Rogozinski (piano), le Bijou à Toulouse,

Quand le comédien Julien Renon arrive en scène, très grand et très mince  dans son pantalon chic et sa chemise orange,  qu’il s‘offusque de l’arrivée de sa pianiste, bruyante (et en retard !), du fond de la salle, qui se met à jouer par erreur du Chopin, on saisit d’emblée qu’on n’est pas là pour se prendre au sérieux, encore moins pour se faire engueuler.

Télérama - Thomas Dutronc, Eternels jusqu'à demain

Au début, on ne le croit pas. Thomas Dutronc chante Aragon : Est-ce ainsi que les hommes vivent, jadis mis en musique par Léo Ferré et ici totalement réinventé. Coup d'envoi du disque, et coup d'éclat, grâce à une mélodie pop à l'élégance entêtante (composée par David Chiron, vieux complice musical) et à une voix suave et sensuelle — le tout rappelant étonnamment Le Twenty-two Bar, de Dominique A.

2 juin

Les Echos - Thomas Dutronc : Allongé dans l’herbe mais pas au repos

A bientôt 42 ans - il est né le 16 juin - , Thomas passe la vitesse supérieure avec un album remarquable. Oubliées les démonstrations de guitare manouche, les jeux de mots parfois un peu faciles, il y a dans ces textes de la joie et de la tristesse, de la mélancolie et de la liesse. Surtout, une envie de mordre la vie. « Croc Madam » par exemple qui profite de la participation de M ( Matthieu Chedid) donne envie de danser, « J’me fous de tout » reprend le côté frondeur et pop de la nouvelle chanson française. « Minuit moins le quart » a du Christophe dans les paroles mais un côté guilleret à la Sanseverino dans les arrangements. 
 
 
Autant un acteur peut facilement changer de registre, autant pour un chanteur, "c'est mal admis", regrette Kent, qui a toujours refusé de choisir entre rock à guitares et chanson réaliste, alors que paraît une intégrale de ses 14 albums studio. A l'écoute de ces disques, remastérisés et enrichis d'une soixantaine de versions inédites et rares, Kent s'est rendu compte à quel point il est depuis ses débuts "un artiste indiscipliné". "J'ai jamais su systématiser quelque chose. A partir du moment où je maîtrise quelque chose, j'ai envie de passer à autre chose. C'est un truc assez mal admis dans la chanson", confie à l'AFP Hervé Despesse, 58 ans, connu sous le nom de Kent.
 
 
Interview de Franck Vandecasteele, ex leader de Marcel et son Orchestre, auteur et chanteur de Lénine Renaud. Le groupe est en concert gratuit ce samedi soir sur la place de la République à l'occasion du Forum européen des alternatives. Retrouvez en prime des extraits vidéo du concert de Lénine Renaud à l'Européen.
 
 
Les Hurlements d'Léo ressuscitent l'oeuvre musicale de Mano Solo. Ils interprètent ses titres, sur scène et dans un album à venir le 10 juin prochain. Pour éviter la solitude et la nostalgie, le groupe s'entoure d'artistes aussi variés que sincères dans leurs hommages. La réunion est belle, très belle.
 
 
Avec spontanéité, intelligence et générosité, Boulevard des Airs parcourt les routes depuis 10 ans. Après des centaines de concerts, un disque d'or, une nomination aux Victoires de la Musique, plus de 80 000 disques vendus, des millions de vues sur Youtube et de nombreuses rencontres, le groupe nous présente aujourd'hui son troisième album baptisé "Bruxelles", disponible en téléchargement sur iTunes.
 

28 mai 2015, école de Roquefeuil, en haute vallée de l’Aude,

Si par le monde tous les gones (en parler lyonnais) voulaient se donner la main, les pitchous, les gosses, les drôles, les marmots, les gamins… C’est par du rêve que commence le concert d’Hervé et Jonathan ! Si « toutes les voix du monde s’invitaient sans veto », quelle fête, quel festin ce serait !

1er juin

Froggy's Delight - Jehan - Lionel Suarez Studio de l'Ermitage  (Paris)  jeudi 21 mai 2015

Dix mois après leur passage au Limonaire (chroniqué ici), le chanteur JeHaN et l’accordéoniste Lionel Suarez sont revenus présenter leur spectacle à Paris, sur une plus grande scène. Entretemps, ils ont enregistré un disque (Pacifiste Inconnu, prévu pour novembre) et travaillé avec une jeune équipe (Ulysse Production). On est content de les revoir dans une vraie salle, avec un vrai spectacle. Ce que l’on perd en intimité – au Limo, le public touche presque les artistes – on le gagne en mise en scène. Ce que l’on perd en débraillé "rock" (le spectacle d’il y a 10 mois était brut de décoffrage, avec toutes les grandes qualités et petits défauts que ça comporte), on le gagne en nuances. Ceci dit, même en mode "retenu", JeHaN est suffisamment "bête de scène" pour instaurer une atmosphère de communion – chaleureuse, certes, mais surtout pas solennelle… même si c’est le répertoire d’un grand disparu que l’on honore.

C'est déjà ça - Jonasz ou la belle tristesse

Le chanteur était sur la scène du Pin Galant hier soir accompagné de son fidèle pianiste et complice Jean-Yves d'Angelo. Deux heures de bonheur à la nostalgie rieuse.

Nos Enchanteurs - Retour Aubercail : Evelyne Gallet / Les Blérots de R.A.V.E.L

Les plus fidèles d’entre vous, chères Enlectrices, chers Enlecteurs, s’en souviendront sans doute : c’est par voie fluviale et subséquemment navigante que votre obligé rejoignit l’an passé le cadre enchanteur du Magic Mirrors abritant le festival Aubercail, sis comme son nom le laisse volontiers subodorer au sein de la riante banlieue d’Aubervilliers.

Nos Enchanteurs - Retour Aubercail : Sarah Olivier / Paris Combo

Épaulée par une solide formule guitare électrique/contrebasse/batterie,la tornade Sarah Olivier déboule sur scène toutes dentelles dehors, flamboyante et généreuse comme à son habitude. Après une douce intro en solo à la guimbarde vaporeuse, elle se lance dans un « Pink Gallina » déchainé, avec au fond de la voix une belle et suave sauvagerie. A ses côtés, le flegmatique Stephen Harrison, dandy punk en costume trois pièces, se lâche d’emblée et fait virevolter sa contrebasse comme un vulgaire ukulélé.

Froggy's Delight - Autour de Lucie Interview  (Palais de Tokyo, Paris)  samedi 21 mai 2015

Elle a un petit creux, il n’a dormi que deux heures… Ce 21 mai au Palais de Tokyo, Valérie Leulliot et Sébastien Lafargue terminent un après-midi promotionnel pour le cinqième album d’Autour de Lucie : Ta Lumière Particulière. L’occasion pour Valérie "d’arrêter le temps dans un endroit où l’art nous ramène à l’humain".

Froggy's Delight - Aude Juncker Le houhouhouhouhou  (Autoproduit)  mai 2015

J’ai découvert Aude Juncker  en Oliver Peel Session. Elle assurait la première partie de Françoiz Breut.

Le Parisien - Les Innocents sont de retour, quinze ans après

Les Innocents sortent lundi leur premier album depuis plus de quinze ans. De "Fous à lier", le disque de tous les succès, à "Mandarine", nouvel album baigné de guitares acoustiques, tour d'horizon de ce qui a changé dans ce groupe qui a marqué la pop française des années 90. Retour en duo
Autrefois à quatre ou cinq, les Innocents ne sont plus aujourd'hui qu'un duo, composé de ses deux compositeurs JP Nataf et Jean-Christophe Urbain.

lundi, 25 mai 2015

Pic d'Or 2015 et Prix du Jury : Emilie Marsh, Goodbye Comédie