Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 novembre 2020

La carrière folle de Jane Birkin | Jane Birkin, simple icône | ARTE

Jane Birkin a conquis le coeur de Gainsbourg et des Français. Portrait kaléidoscopique d’une héroïne pop aux multiples facettes : enfant fragile, Lolita à pygmalion, mère bohème, actrice accomplie, chanteuse affirmée ou femme militante. Sa longue frange, son accent British et son couple avec Serge Gainsbourg dans les années 1970 ont marqué les imaginaires. À la fois actrice et mère, muse et militante, chanteuse et sex-symbol, Jane Birkin a traversé les époques depuis cinquante ans avec un panache qui l’a érigée au rang d’icône. Enfant du babyboom, elle tient de sa mère, l’actrice anglaise Judy Campbell, sa passion pour la comédie. Si, à la vingtaine, elle enchaîne les petits rôles dans le Swinging London des années 1960, c’est plus tard, à Paris, fraîchement divorcée d’un John Barry infidèle, qu’elle connaît le succès.

En 1968, à la faveur d’une rencontre avec Serge Gainsbourg sur le tournage de Slogan, la jeune Jane scelle son destin. Ensemble, ils incarnent un couple mythique. Elle lui inspire ses plus grandes chansons, il l’amène à faire de sa silhouette de "demi-garçon", quolibet de ses jeunes années, un modèle de féminité. Mais quand Gainsbourg laisse place à Gainsbarre, son double destructeur, Jane Birkin s’émancipe. Dans les années 1980, elle passe des comédies populaires au cinéma d’auteur. Dirigée par Varda, Tavernier ou encore Doillon, elle laisse filtrer une mélancolie à fleur de peau. Sur les planches, en chanson, d'un côté de la caméra ou de l'autre, sur le pavé, "Jane" cumule les batailles (pour les droits civiques, l'écologie, contre le sida…), en infatigable exploratrice de la liberté.

Candeur et audace Tout en archives, ce documentaire montre comment Jane Birkin, d’abord indissociable de Gainsbourg, n’a cessé de se réinventer au fil du temps, multipliant les rôles. De scènes de vie en sessions d’enregistrements, d’extraits de films en interviews, où l’actrice et chanteuse révèle son espièglerie, la réalisatrice Clélia Cohen éclaire les multiples visages de l’intemporelle Jane B. : enfant fragile, Lolita à pygmalion, mère bohème, actrice accomplie, chanteuse affirmée ou femme militante. Un portrait exaltant de celle qui a arraché avec les dents du bonheur son statut d’icône, entre candeur et audace, timidité et impudeur. Jane Birkin, simple icône Documentaire de Clélia Cohen (France, 2019, 52mn) #JaneBirkin #Gainsbourg #carrière [Diffusion jusqu'au 31/03/2021]

lundi, 26 octobre 2020

Des Mots en Accords, les 25 ans d'Astaffort - Documentaire 2020 - FILM ENTIER

Réalisé par : Patrick Savey Avec: Francis Cabrel , Vanessa Borduas, Checler, Abel Cheret, Ben Herbert Larue, Allan Hurd, Igit, Gabriel Joseph, Kirane, Albert Magister, Mayu, Melba, Johanna Serrano, Jack Simard, Eliott Sigg, Baptiste Ventadour, Nans Vincent Durée: 60 min.

Résumé : Se découvrir artistiquement : c’est ce que proposent, sous l’impulsion de Francis Cabrel, les rencontres d’Astaffort, qui fêteront en mai prochain le vingt-cinquième anniversaire de leur création. Deux fois par an, de jeunes artistes sont ainsi invités au centre des écritures de la Chanson, sans d’autre obligation de résultat que de faire, ensemble, de la musique. Ils sont 14, ils ont le verbe haut ou la guitare en bandoulière. Ils sont auteurs, compositeurs ou interprètes, ou même les trois à la fois. Ils passent ensemble 10 jours, un espace de temps suffisant pour que chacun s’apprivoise, collabore, et au final apprenne à se situer artistiquement, à mieux connaître le musicien ou l’auteur qu’il est. Et puis il y a la bienveillance de l’équipe des Voix du Sud, les conseils aiguisés des encadrants, l’enthousiasme des Bigflo & Oli désignés parrains, et le regard de Francis Cabrel, qui vient écouter, encourager. Tout cela intimide un peu les Astagiaires, c’est ainsi qu’on les appelle. A moins que ça ne les enthousiasme davantage encore. « Des mots en accord » se propose de suivre la 49ème session de ces rencontres, en accompagnant quelques-uns de ces jeunes artistes, et en s’appuyant sur le témoignage de Francis Cabrel, qui sera présent tout au long de cette édition.

Produced by : Zycopolis Productions

mercredi, 16 septembre 2020

Gilles Servat - L'Hirondelle revenue

jeudi, 10 septembre 2020

Souvenir confiné : Amélie-les-crayons : T'as vu ! (extraits)

Le mardi 17 Mars 2020, la chanteuse Amélie-les-Crayons proposait à ses amis chanteurs mais aussi à ses fans confinés d'écrire la suite d'une chanson dont elle a lancé le premier couplet et refrain : "T'as Vu" a très vite inspiré de nouveaux couplets, 180 en tout ! En voici des extraits... (l'intégralité des participations est consultable sur le groupe facebook T'as Vu - https://www.facebook.com/groups/34342... ) Musique : Amélie-les-crayons, montage : Gérémia Gayaud

jeudi, 25 juin 2020

Le film de la semaine : Babx - Les Saisons Volatiles

jeudi, 28 septembre 2017

La vidéo de la semaine - Camille : l'entretien complet à Télérama Dialogue 2017

lundi, 21 août 2017

Pierre de Grenoble par Malicorne le 12 août 2017 au Festival du Chant de Marin de Paimpol

Pierre de Grenoble chanté pour la dernière fois sur scène à l'occasion du dernier concert de Malicorne au Festival du Chant de Marin de Paimpol le 12 août 2017.... 43 ans après leur tout premier concert. C'était en 1974 et en Bretagne.

mercredi, 29 juin 2016

La vidéo de la semaine : La prochaine fois, je ne vous le chanterai plus, Le Billet de François Morel


La prochaine fois, je ne vous le chanterai plus... par franceinter

jeudi, 04 décembre 2014

La vidéo de la semaine - Arte +7 : Aznavour

Marie Drucker retrace le parcours extraordinaire, jalonné de belles rencontres, qui ont forgé cet artiste de 90 ans que le monde entier nous envie.

Repéré par Piaf, il mènera sa carrière, d'une longévité exceptionnelle, avec talent et opiniâtreté.

Fils d'immigrés arméniens, Charles Aznavour fait ses premiers pas sur scène dans les cabarets d'un Paris bientôt occupé, jouant pour les Allemands, alors que la famille cache dans son minuscule appartement des émigrés juifs. Après des débuts difficiles, le jeune chanteur est repéré par Édith Piaf... Portrait intime d'un artiste de 90 ans.

Réalisations : Marie Drucker, Damien Vercaemer

(FRANCE, 2013, 59mn) ARTE F


Aznavour by ARTEplus7

jeudi, 22 mai 2014

La vidéo de la semaine - Gérard Morel : Les goûts d'Olga

A Thou Bout d'Chant, Lyon : VENDREDI 23 MAI RICHARD DESJARDINS ET SA GUETARD

Concert hors les murs : Salle Edouard Herriot / Palais de la Mutualité

GERARD MOREL en 1° partie Gérard Morel est jongleur de mots. De mots crus en mots doux, il triture la rime, chatouille consonnes et voyelles pour ciseler des chansons à sa pointure, en phase avec sa bonhomie émouvante et ses éternelles bretelles. Il proposera ce soir une petite dégustation intime, seul, accompagné de sa guitare… Sans artifice, il nous offrira ses chansons dans l’intimité, presque en chuchotant, comme on susurre des mots d’amour… 23 € préventes et abonnés | 27 € sur place


Gérard MOREL : Les goûts d'Olga par youhumour