Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 21 octobre 2012

L'actualité de la chanson française du 15 au 21 octobre (mise à jour)

L'album de la fin de semaine : Jean-Marie Machado, La fête à Boby (hommage à Boby Lapointe)

Le clip de la fin de semaine : Thomas Dutronc - Sac Ado

Les vidéos de la fin de semaine : Boby Lapointe, Stéphane Eicher et Thomas Dutronc
___________________________________

A la une

Télérama, Valérie Lehoux - Damien Saez, Messina

Gonflé. L'enfant terrible de la chanson sort un triple album (comme en 2008), sans promo ou presque. Les journalistes n'ont pas pu l'écouter en amont ; dommage, ils auraient pu en parler — en bien — le jour J. Car tout au long de ses 27 plages, Messina déverse un tel flot de rage, de combat et d'amour, qu'on ne peut rester planté sur ses berges. Il nous emporte, nous submerge, nous noie, nous ranime. Qu'on le veuille ou non, il impose son rythme — et ses ruptures de rythmes.
________________________________________

Les 20 et 21 octobre

Charts in France - Francis Cabrel : un album de chansons originales en 2013

Francis Cabrel fera son retour chez les disquaires le 22 octobre avec un album de reprises de chansons de Bob Dylan, un artiste pour lequel il n'a jamais caché son admiration, ayant déjà pioché dans son répertoire. Ce disque en devance un autre, de chansons originales, et dont la sortie est prévue l'an prochain.

Le Parisien - Bruel redevient chanteur

L’artiste, qui sort aujourd’hui un nouveau single, prépare son 7e album. Il nous en a fait écouter quelques extraits en avant-première. Il veut que son album soit grand. Mais le fait écouter dans sa mini. Hier matin, devant un grand parisien, le chanteur nous ouvre les portes de sa petite voiture et de son album encore en chantier, nous offrant la primeur de quelques nouvelles chansons entre deux séances de studio.

Télerama - Lescop : “Le terme ‘new wave’ a été utilisé jusqu’à l'épuisement”

Explication de texte | Petit frère jumeau de Daho et de Taxi Girl, Lescop sort son premier album solo, synthétique et organique. Nous lui avons soumis des paroles de “Lescop”, qu'il commente.

Le 19 octobre

Télérama - Les Sonos tonnent, le club chanson #65 : Lescop et Mathieu Boogaerts

Musiques | Deux garçons au sommaire du club chanson : Lescop, dont le premier album solo ressuscite la new-wave des années 80 et Mathieu Boogaerts toujours minimaliste mais plus incarné que jamais. Qu'en pensent Valérie Lehoux, Sophie Delassein, Hugo Cassavetti et Gilles Médioni ? Les critiques de “Télérama”, “Le Nouvel Obs” et “L'Express” s'opposent... comme d'habitude.

Libé - André Minvielle à Lapointe de l’audace

Héritage . Avec «la Fête à Boby» en CD et sur scène, le troubadour rend hommage au jongleur de mots. Par FRANÇOIS-XAVIER GOMEZ

Pour définir son travail, André Minvielle parle de «vocalchimie» et de «déterritorialisation». Ce qu’il traduit par «le goût de traverser les territoires». Avec son scat bien à lui, à mi-chemin entre Al Jarreau et le chant de berger, Minvielle investit depuis trois décennies jazz, musette et tradition, en occitan comme en français. Aujourd’hui, il aborde - «saborde», corrige-t-il - Boby Lapointe.

Libé - La fin de Noir Désir, racontée de l'intérieur

Ancien journaliste des Inrockuptibles, Marc Besse lève le voile sur les derniers moments de Noir Désir, qui s’est séparé brutalement fin 2010, dans une biographie du groupe à paraître le 25  octobre. A l’envers, à l’endroit (éd. Ring) retrace le parcours du groupe depuis ses débuts à Bordeaux dans les années 80 jusqu'à sa séparation. Il revient longuement sur les événements qui ont conduit à la mort, en 2003 à Vilnius, de Marie Trintignant, pour laquelle son compagnon Bertrand Cantat a été condamné à huit ans de prison.

Nos Enchanteurs - Addict et en voie de disparition

(Mes)aventures d'une espèce en voie de disparition, moi, l'acheteur de disques, ces petites choses rondes dans des boites en plastique avec un livret, vous vous souvenez ? J'ai eu l'idée saugrenue d'aller dans ce grand magasin, celui avec un V rouge, porté par le projet utopique d'acquérir d'un seul coup quatre albums récents. Dans l'ordre : Amélie [...]

18 octobre

Politis - Boby Lapointe la joue jazz

Le pianiste Jean-Marie Machado et son orchestre Danzas invitent André Minvielle à faire « la Fête » au maître ès calembours. Boby Lapointe, « il est toujours là ». C’est ce petit « bijou de famille  » qu’on se transmet de père en fils et de mère en fille, hors-champ et (presque) sans projecteurs médiatiques. « Il fait partie du “kit d’éducation” des gens qui aiment la littérature, la musique, la peinture… On ne peut pas ne pas passer Boby Lapointe à ses enfants, à son cousin… », poursuit Jean-Marie Machado. Et à ses musiciens, pourrait-il ajouter. Ceux de Danzas, l’orchestre à géométrie variable qu’il dirige depuis 2008.

La Croix -Le chanteur Boby Lapointe par André Minvieille, du haut débit !

Quarante ans après la mort du « doux dingue » de Pézenas et acrobate des mots, les hommages se multiplient. Né en 1922, mort en 1972. Dans un monde friand d’anniversaires bien ronds, 2012 se devait de livrer son méli-mélo de coups de chapeau à Boby Lapointe. Une biographie, signée Alain Poulanges, sous-titrée « Les mamelles du destin », a ouvert le bal avant l’été (éditions de l’Archipel).

Libé - Francis Cabrel. Homme à fables

A l’heure d’un album hommage à Dylan, approche du courtois chanteur d’Astaffort par La Fontaine, qu’il admire. Il a des airs de Joconde, et le contre-jour qui règne dans le palace parisien de la rencontre n’aide pas au déchiffrage si bien qu’on en a les nerfs en pelote, à partir dans de ridicules hennissements pour meubler les silences. Francis Cabrel botte parfois en touche, aussi. Quand on suggère, par exemple, qu’il est un totem hexagonal. «Totem… Comment ça ?»

Libé - Raphael : «Un chaos qui nous rendait joyeux» Par NATALIE LEVISALLES

A 37 ans, le chanteur révélé en 2005 par «Caravane» raconte son sixième album, «Super Welter», un carnet de bord qui mêle les mots de l’amour aux rumeurs de la ville. En ce matin d’octobre gris et frisquet à Ménilmontant, Raphael retire un bonnet de laine enfoncé jusqu’aux yeux et enlève des lunettes d’écaille. Pull à torsades bleu marine et caban gris élégants, yeux bleus, teint pâle, beau garçon, mais sobrement. A 37 ans, le chanteur ne ressemble plus vraiment à l’éphèbe ni au type arrogant dont on a longtemps entendu parler. Il est extrêmement courtois et présent, il montre beaucoup de bonne volonté à répondre aux questions, même quand il ne voit pas où on veut en venir.

Pure Poeple - Francis Cabrel : Mariette, sa 'Reine Marie' depuis plus de 40 ans

..... En 1970, Francis Cabrel rencontre Mariette. Ils n'ont que 17 ans et se marrient quatre ans plus tard 1974. Le chanteur lui a dédié plusieurs chansons dont Petite Marie et Je l'aime à mourir, qui sont devenus des classiques de son répertoire. Elle est aussi présente dans Vise le ciel, cet album de reprises de Bob Dylan et, sans doute, dans le prochain en cours d'écriture.

Nos Enchanteurs - Et Guilleton de réveiller ces chansons depuis longtemps endormies...

1ere de la Conférence chantée sur Les Vies liées de Lavilliers, par Michel Kemper et Eric Guilleton, samedi dernier au Musée d'Etampes. Cette conférence est désormais disponible à qui veut l'accueillir. Des vitrines de part et d’autre, musée dépareillé où s’entrechoquent les époques, les dynasties, vases ébréchés et têtes sans corps… Un musée non quelconque mais [...]

Froggy's Delight - Daguerre, Mandragore

Bien ancré dans le paysage de la scène française, mais pourtant moins médiatisé que ses acolytes, Daguerre nous revient avec un tout nouvel album, quatrième de la liste, intitulé Mandragore. Ce nom n'en est pas moins approprié : du nom de cette fameuse plante aux propriétés magiques et pouvant, d'après les anciens, guérir de la morosité et des maux de l'âme.

Froggy's Delight - Daguerre, Mandragore

Le monde de la musique est injuste. Pendant dix ans il fut auteur, compositeur et chanteur du groupe Les veilleurs de nuit, second couteau d'une nouvelle scène française qui n'en avait que pour les assauts des Têtes Raides, la bouille à Louise Attaque. Il aura fallu attendre qu'il rencontre Cabrel et Cali, producteurs respectivement de ses deuxième et troisième albums solo, pour que le nom de Daguerre pointe le bout de son nez dans l'espace public.

Daguerre est sur Facebook
______________________________________

Le clip de la semaine : Amélie-les-Crayons, Si tu veux

L'album de la semaine : Daguerre, Mandargore
____________________________________________

16 et 17 octobre

Nos Enchanteurs - Lou Doillon, fille de... la musique

Un des gros avantages de la TSF et de ses applications modernes, c'est qu'on entend une chanson sans être perturbé par l'image, ni par les artifices surnuméraires qui brouillent l'audition. Il y a quelques semaines, ma radio habituelle France Inter, envoie une nouveauté de sa play list, une voix attachante qui chante en anglais une [...]

Nos Enchanteurs - Les tubes à essais de Séranne & Co par Agnès André

Automne 2012. Le Moyen Âge n’est plus mais les fous du roi se baladent encore… En digne troubadour du présent, Philippe Séranne, seul au piano depuis des années abandonne enfin son tabouret, porté par une musique instrumentale à multiples mains: rassemblant sa basse-cour, il fait sa sortie dans le royaume des Hautes-Alpes, utérus [...]

Culturebox - A Nantes, Dominique A replonge dans son enfance

Prolifique et lumineuse année 2012, pour Dominique A. Un album ,"Vers les lueurs" suivi d'une tournée dans toute la France. Un livre autobiographique "Y revenir" où les mots racontent l'enfance à Provins et s'étirent jusqu'au présent. Dominique A était à Nantes, sa ville d'adoption, sur la scène du Lieu Unique pour un concert très particulier, mêlant lectures, souvenirs et musique.

20 minutes - Un opéra dans la tête, des chansons à la bouche

Maud Lübeck sort un premier album, "La Fabrique" mais n'a rien d'une débutante.. Elle est bien intimidée de parler de sa musique pour une artiste qui sort son huitième album. Il faut dire qu'avant La Fabrique, les sept opus de Maud Lübeck sont restés pour le moins… confidentiels. « Oh, c'était des cassettes que je distribuais à mes amis. Le premier je l'avais appelé Les Petites Musiques d'ennui, j'avais 17 ans. Je les réécoute parfois, c'était pas mal. »

CRIF - Une chanson qui risque de promouvoir la haine d’Israël chez les jeunes

« Les jeunes Français (peu intéressés par la politique en général et encore moins par la situation au Moyen-Orient, mais amateur de Zebda) sont maintenant prêts pour haïr Israël, cet État injuste, meurtrier et illégal »

Le Progrès - Miossec : « Je ne changerais de boulot pour rien au monde »

Auteur-compositeur, parolier pour les plus grands de la chanson française dont Johnny Hallyday et récemment acteur, Miossec sera sur la scène du Fil, le 17 octobre.

Chansons que tout cela - Rémo et Cie

C’est une invitation aux voyages chansonnier et poétique, du genre « Pousse la page et viens prendre un vers ! », que propose Rémo Gary à travers cet ouvrage hors norme, ce livre aux feuilles qu’on découpe à l’ancienne*. Une espèce d’auberge espagnole entre clin d’œil à un Ponchon méconnu, prose et rimes d’amis divers, de collègues et de parents, le tout accompagné d’un CD de dix-neuf chansons interprétées par Rémo. Un bel objet culturel à prendre le temps de goûter.

Froggy's Delight - Concert-récital de Chloé Lacan

Chez Lacan, en état maniaque, l'objet du désir ne joue plus son rôle, il ne suffit plus à fixer l'attention. Le sujet n'est alors plus "lesté", et se livre parfois à "la métonymie infinie et ludique pure de la chaîne signifiante". C'est Jacques qui disait ceci, et non Chloé.

Thomas Verovski Présente L'Amour Qui Va Avec, pour la première fois en live 2.0 !

Mercredi 24 octobre. Le temps est automnal. Il fait déjà noir, il pleut et il vente. Les trottoirs sont mouillés, glissants. Un temps qui ne donne vraiment pas envie de sortir ! Et pourtant... Quelques minutes avant 20h30, confortablement installé dans votre petit chez vous douillé, votre drink préféré à la main, vous allumez votre ordinateur portable et vous cliquez sur le lien suivant : thomas-verovski/http://commonecoute.fr/fr/catalogue/
 

Annoncé depuis plusieurs semaines, le cinquième album de Nolwenn Leroy pointera dans les bacs le 26 novembre. Intitulé "Ô filles de l'eau", il succédera à la tornade "Bretonne", écoulé à plus de 800.000 exemplaires en France. Le premier extrait sera dévoilé jeudi.

15 octobre

Froggy's Delight - Francoiz Breut, La chirurgie des sentiments

Le mot indolence aurait-il été inventé pour Françoiz Breut ? Sensuelle, mélancolique, enjôleuse, belle d'indifférence, matte et profonde, sa voix laisse choir depuis six albums maintenant la poésie d'une écriture délicate que ne quittent pas ses vrais-faux airs de Dominique A au féminin, avec quelque chose d'un peu rétro en sus. La chirurgie des sentiments reste dans cette droite ligne admirable.

TVBA - Rue de la Muette à la salle Pierre Cravey de la Teste de Buch

Rue de la Muette assurait le show, samedi soir à la salle Pierre Cravey de la Teste de Buch. Un concert haut en couleurs grâce à son chanteur dynamique et charismatique, Patrick Ochs, accompagné de ses quatre musiciens de qualité. Le public s’est laissé emporté dans cet univers de la chanson française hors du commun, entre contes et ballades.

L'Alsace - Antoine : « Se libérer des dogmes »

Le chanteur aux chemises à fleurs qui réclamait, en 1966, « la pilule en vente dans les Monoprix », plaide aujourd’hui pour la légalisation de la prostitution.

Longueur d'ondes - Alexis HK & Oxmo Puccino, Rencontre au sommet !

Comme en 2009, leur nouvel album sort le même jour cet automne. Enfants de 1974, du rap et de la chanson, francs-tireurs et fines gâchettes, ils tracent depuis quinze ans leur chemin de liberté. Malgré les déconvenues et les honneurs. Ils étaient faits pour se rencontrer.

Le Journal du Québec - Jean-Guy Moreau , Album posthume d’un grand sensible

Moins de six mois après son départ, Jean-Guy Moreau revit à travers un album de ses propres chansons, Un jour je serai un océan, un projet qu’il était sur le point de compléter lorsqu’il est mort et dans lequel le fantaisiste s’efface pour nous faire découvrir le poète et le père aimant et sensible qu’il était.

Culture et chanson - Langlais, ou la chanson française actuelle...

Nous évoquions son travail il y a quelques temps. Original, décalé, certainement pas jeune ringard, Lionel Langlais est la preuve que la chanson francophone existe encore et se porte bien sans renier le passé, certes, mais sans pour autant s'y enfermer. C'est avec plaisir que nous publions une interview décalée...Lionel Langlais se produit au Sentier des Halles, Paris, le 23 novembre!

Staragora - Thomas Dutronc sur les traces de son père avec le clip de Sac Ado

Thomas Dutronc a décidé de faire un clin d’œil à son père, Jacques Dutronc, dans le clip de son nouveau single, “Sac Ado”. Maintenant que Thomas Dutronc a réussi à se faire un nom et sortir de l’ombre de son père, le chanteur se sent visiblement libre d’envoyer des clins d’œil à son paternel dans ses chansons. C’est du moins l’impression que donne le clip de son dernier single, Sac Ado. Dans ce morceau, le jeune homme (qui n’a pas encore passé le cap des 40 ans) signe un texte aux airs bien nostalgiques. Il évoque les différentes étapes de sa vie

Bien reçu.... merci

L'album de Dam Barnum : Des pieds et des mains

Froggy's Delight - Dam Barnum, Des pieds et des mains

Il m’a fait penser à Romain Humeau, Eiffel et Luke, qui sont en fait la même bande de potes. Romain Humeau et Damien Lefèvre étaient des fondateurs d’Eiffel, ce dernier est maintenant bassiste chez Luke. Et encore, je simplifie ! Chacun des membres des deux groupes a fait un peu de solo, a joué chez l’un ou chez l’autre, y est revenu, puis est reparti. Retrouvons donc ici Dam Barnum (Damien Lefèvre) tout seul avec Des pieds des mains.

Dam Barnum est sur Facebook
_______________________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________________

jeudi, 14 juillet 2011

L'actualité de la chanson française du 11 au 17 juillet (mise à jour)

A LA UNE : KARIMOUCHE

Le Point - Karimouche papote avec Brel et rappe avec Missy Elliott
"Je m'appelle Carima et je chante des chansons françaises." Karimouche, de son nom de scène, le crie haut et fort : "On pense que comme je suis une Berbère du Maroc, je dois chanter du R'n'B ou du hip-hop. Non. Je suis aussi française et c'est tout naturellement que je chante des chansons françaises." Mère de famille, cette trentenaire au caractère bien trempé revendique le mélange. Pas si évident en ces temps où le débat sur l'identité nationale fait polémique...

La Tribune de Lyon - INTERVIEW DE KARIMOUCHE - "ON EST TOUS INDIVIDUALISTE, MAIS C'EST DÉJÀ PAS MAL DE S'EN RENDRE COMPTE"
Après avoir arpenté pendant deux ans les routes, Karimouche revient à Lyon. Cette amoureuse de la scène sera le 12 juillet à Vénissieux, le 15 à Fourvière et le 24 au Paléo Festival de Nyon. Ouf !...

Karimouche est sur Facebook et sur My Space

Les vidéos du jour : Karimouche chante Ché pas c'ke j'veux, Je parle trop et D'abord.

Recherche d'autres artistes comme Karimouche sur Myspace Music

RADIO

France Inter aux Francofolies
- Jeudi 14 juillet, dès 18h15 : Cyril Mokaïesh, Aaron, Florent Marchet et Bernard Chérèze, directeur artistique et de la musique de France Inter.
- Jeudi 14 juillet, de 22h à minuit Les concerts de The Do, Yodélice, Cocoon et Lily Wood & The Prick.

 

France Musique à 11h : Les routes de la chanson... Tous les chemins mènent à la chanson
Le jeudi 14 juillet : London by Gainsbourg, avec Pascal Bussy (journaliste, directeur du label jazz, musiques du monde et variétés chez Harmonia Mundi Distribution)

FRANCOFOLIES

France 2 - Les 27e Francofolies jusqu'à samedi à La Rochelle
Le festival, qui se déroule jusqu'au 16, fait cette année le grand écart entre la variété française et l'électro

 

LAVILLIERS

Nos Enchanteurs - « Les Vies liées… » : dédicace à La Rochelle
Si d’aventure vous déambulez le jour de la Fête nationale à La Rochelle, aux Francofolies par exemple, n’hésitez pas à vous rendre, à partir de 11 h 30, au Chapitô Cultura du « Village Francofou » (entre le Vieux port et le Bassin à flot) pour « Les Folies littéraires » du jour où Bernadette Bourvon accueillera, en public, Olivier Bailly et Dick Annegarn pour leur livre « Paroles » aux éditions Le Mot et le Reste, Jean Théfaine pour « Hubert-Félix Thiéfaine Jours d’orage » paru chez Fayard et moi-même pour « Les Vies liées de Lavilliers » paru chez Flammarion.

YOANNA

Le site de Yoanna

Yoanna est sur My Space et Facebook elle a sa page.

Yoanna en concert et "Yoanna, chanteuse accordéoniste en accords et désaccords"

Recherche d'autres artistes comme Yoanna sur Myspace Music

C'EST MA TOURNEE

Le blog de Philppe Barbot - 10 chansons de sable et de plage

Parasols, transats, serviettes et maillots. Le rituel estival a débuté, villes désertées et bouchons autoroutiers, rideaux de fer clos et clés sous le paillasson, faire suivre le courrier svp, il n'y a plus d'abonné au numéro de boulot que vous demandez.

NICOLAS JULES

Nicolas Jules est sur My Space

Le blog de Nicolas Jules

Sa page Facebook

Nicolas Jules chante Le Bal des Vieux Pioupious, Papier bleu et Celui qui n'a rien
Nicolas Jules en concert : le nouveau dandy drôle de la chanson française

FERRAT

Nos Enchanteurs - Jean Ferrat : « Chanson française et diversité culturelle »
Voici, pour ceux qui ne le connaisse pas ou ne s’en souvienne plus, une tribune libre de Jean Ferrat, en mai 1984 dans les colonnes du
Monde diplomatique. Il me semble que la situation que décrit Ferrat s’est depuis encore détériorée. Et que la gauche devrait effectivement (s’il est encore temps) se pencher sur cette réalité culturelle en tous points désastreuse.

MIOSSEC

Le Télégramme - Regardez le nouveau clip de Miossec tourné à Ouessant
Le nouveau clip de Miossec est en ligne. Ce petit film a été tourné au début du mois de juin à Ouessant. "Il s'agit d'une histoire où les personnes âgées sont les enfants et les enfants jouent leurs parents", explique le réalisateur Gustave Kervern. De nombreux habitants de Ouessant apparaissent dans cette chanson "Pour les amis" aux textes un brin nostalgique. A vous de juger.

Le site de Miossec

CABREL

L'ENFANT-PORTE : Cabrel et l'univers des enfants
QUÉBEC - Après avoir soulevé les foules sur les plaines d’Abraham, Francis Cabrel se produira, ce week-end, dans un tout nouveau conte musical pour enfants visant à les sensibiliser aux mots, à la culture et à la surconsommation.

EPM

Nos Enchanteurs - EPM, stratégie contrariée…
... A peine née qu’elle disparaît. EPM venait de lancer sa nouvelle série, sous l’impulsion du dynamique Bernard Ascal, directeur artistique et par ailleurs artiste interprète : « Les voix de la poésie », des disques simple, double ou triple où se rencontrent tant le poète célébré que tout ou partie de ses repreneurs, de ses interprètes. Comme ce Philippe Soupault où Bernard Ascal reprend une douzaine de titres, où se rencontrent aussi Catherine Sauvage, Cécile Charbonnier, James Olivier et Jacques Douai, que Soupault clos en disant lui-même un de ses textes, La glace sans tain.

LE CLIP DE LA SEMAINE

Miossec - Chanson Pour Les Amis (clip officiel)

L'ALBUM DE LA SEMAINE

_________________________________________________________________________________

Toujours en ligne

Chansons d'été sur France Musique
Le Pont de l'été
d'Isabelle Dhordain

Tout l'été pour Trenet de Didier Varrod sur France Inter
Chanson Boum d'Hélène Hazéra
On connaît la musique de Thierry Lecamp
Musicalement vôtre

La chanson française au 3 baudets sur Arte Live Web
Ma liste préférée l'émission d'Eric Jean-Jean sur RTL
Les vidéos du Chabada de Daniela Lumbroso

Acoustic/TV5

La prochaine fois je vous le chanterai de Philippe Meyer
Monique Giroux sur l'espace musique de Radio Canada
de 22h à 23h30 en France.
Les
Airs de rien, Option musique et Panorama de la Radio Suisse Romande
La chanson française dans ma radio yahoo et sur My Space, MyTaratata

__________________________________________________________________________________

jeudi, 20 janvier 2011

Bernard Lavilliers "Les causes perdues...." et Les Vies liées de Lavilliers de Michel Kemper

Lavilliers est sur le Web avec son nouvel album. Il est également sur Facebook et sur My Space on trouve La bande à Bernard Lavilliers

Le Voleur de feu, un blog entièrement consacré à Bernard Lavilliers

Nos enchanteurs - Les vies liées… parole de confrère
Dans le désespérant désert de la presse nationale (et bien maigre presse régionale), en cette omerta rarement atteinte pour un ouvrage de ce gabarit, ce boycott quasi total de toute information, cette punition qui m’est donnée, il est tentant d’aller surfer sur les pages du web pour tenter d’y trouver quelques commentaires sur le livre Les Vies liées de Lavilliers. On y trouve notamment cette chronique de Gert-Peter Bruch, sur son blog, auteur du livre Bernard Lavilliers – Escales / Destins et voyages d’un chanteur de passage.

Nos Enchanteurs - « Sacré Bernard Lavilliers » sur France-info

Exceptionnellement l'émission est programmée ce samedi 18 décembre. Elle peut-être podcastée et reste en ligne ensuite sur le site de France Info

S’il est une émission radio qui m’est importante, que je podcaste chaque fois, c’est bien la chronique « Ces chansons qui font l’histoire » de Bertrand Dicale, quotidienne l’été passé et désormais hebdomadaire (chaque dimanche) sur France-info.
L’émission de ce dimanche 19 décembre ne passera pas inaperçue et je vous engage à l’engranger dans vos archives.
En voici la présentation sur le site de France-Info :

Sacré Bernard Lavilliers !
Il y a trois ans, les Fatals Picards avaient fait un joli petit succès avec leur chanson Bernard Lavilliers, joyeux délire sur toutes les aventures de notre cher Nanard – délire qui avait même fait rire Lavilliers, qui était apparu dans le clip du groupe.
On avait donc découvert qu’outre ses aventures sud-américaines et dans tous les bas-fonds de la terre, Bernard Lavilliers a aussi le sens de l’humour.
Mais, depuis quelques semaines, la communauté des fans de Nanard est en émoi à cause de la parution d’une biographie, Les Vies liées de Lavilliers, publiée par Michel Kemper aux éditions Flammarion, biographie qui revient sur… disons… la part de fiction de la vie du chanteur, et qui essaie de faire le tri entre la réalité des faits et la légende aventureuse qui fait une part de sa gloire.
Les chansons de la chronique de ce jour : Bernard Lavilliers par Les Fatals Picards (2007), Neuilly Blues par Gilbert Laffaille (1979), A coups d’A par Pierre Barouh (2006), Rebel par Alain Bashung (1981), La Vérité par Bernard Lavilliers (1975).

« Ces chansons qui font l’histoire » est diffusée le dimanche à 11 h19, 13 h49, 16 h19, 19 h47, 21 h19 et 23h47.

Le Matin.ch - Bernard Lavilliers: «Les gens normaux me font peur»
Le bourlingueur de la chanson française livre un sacré bon cru, baptisé «Causes perdues et musiques tropicales». Conversation animée autour d'un café...
Réaction d'un lecteur :
Un livre étonnant vient de paraître sur Lavilliers : "Les Vies liées de Lavilliers" chez Flammarion. C'est dommage que vous n'en fassiez pas mention. Ce livre magnifique va au delà de la légende, la décrypte et nous livre un Lavilliers étonnant, plus vrai que nature mais débarrassé de son mythe auquel plus personne ne croit, sauf lui semble-t-il. Michel Kemper, ce journaliste de Chorus qui a écrit ce livre, y mène une enquête magistrale. Je ne comprends pas que vous le passiez sous silence

Nos Enchanteurs - Chaos dans l’hexagone, beau fixe sur Bruxelles
Chaud et confortable studio. Nous sommes à Bruxelles. Toutes les demi-heures, infos et météo se conjuguent, égrenant les méfaits du froid et de la neige. Du lointain résonne le chaos des Franciliens englués dans la poudreuse et le verglas. Ici, c’est Beau fixe. Sur Bel-RTL.

RFI - Bernard Lavilliers : Causes perdues et musiques tropicales
Entre désillusions, coup de gueule et métissages musicaux, Bernard Lavilliers montre l’étendue de son répertoire sur ce dix-huitième album, Causes Perdues et Musiques Tropicales.

Nos Enchanteurs - Les Vies liées… en direct sur Bel RTL
Pour les lecteurs belges de ce blog. Je serais, ce jeudi 9 décembre, de 9 h à 11 h, l’invité de l’émission « Beau fixe » sur Bel RTL, pour y parler du livre « Les Vies liées de Lavilliers« . Pour les autres, on peut écouter cette émission en direct sur son ordinateur. Après un très intéressant papier de Thierry Coljon dans le quotidien belge Le Soir, et avant d’autres supports presse papier dans ce pays, la Belgique se singularise nettement en parlant de cet ouvrage.

Le Soir - Bernard Lavilliers : « L’ennui, je mens… », COLJON,THIERRY, Mercredi 1er décembre 2010
Bernard Lavilliers est un grand artiste. Bourré de talent : un auteur fin, un compositeur subtil, un interprète hors norme. Avec, derrière lui, à 64 ans, plus de quarante ans d’une œuvre discographique qu’ils sont nombreux à envier.
En refermant le livre rigoureux de Michel Kemper, Les vies liées de Lavilliers, on ne pense pas autrement. Même si le mythe Lavilliers s’y trouve écorné, même s’il ne reste pas grand-chose de la légende que l’artiste stéphanois s’est construite au fil des ans.

Nos Enchanteurs - Les Vies liées… une aventure éditoriale
Le Soir (Belgique), Ouest-France, Nice-Matin, La Gazette de la Loire, L’Agenda stéphanois, Libération-Champagne, Le Progrès (en attendant d’autres à venir…), la presse autre que parisienne brise quelque peu la chape de plomb médiatique qui entoure à escient, depuis sa sortie, le livre Les Vies liées de Lavilliers. Un peu d’air, enfin, qui nous console du silence des Inrocks ou de Télérama, de Marianne et de tous les autres. Tout le microcosme parisien, à l’exception justement du bien nommé Le Parisien, fait chorus dans un étonnant et coupable silence. À croire qu’on ne peut en aucun cas faire un travail d’enquête, un travail journalistique, un vrai, sur notre ami Bernard Lavilliers…

Télérama, Valérie Lehoux - Causes perdues et musiques tropicales
... Et l'auditeur de passage retiendra sans doute d'autres choses : la présence du Spanish Harlem Orchestra, par exemple, gage de fidélité musicale et clin d'oeil à la propre mythologie du chanteur. Mais, évidemment, cohérence si flagrante a aussi son revers : un inévitable sentiment de répétition ou de lassitude chez les moins amateurs du style. Ils pourront alors revenir au titre d'ouverture, Angola, chef-d'oeuvre lancinant de la musique africaine, chanté avec son créateur, Bonga. Les deux timbres, les deux histoires se font écho. A elle seule, la chanson justifie l'album.

Le Matin.ch - Bernard Lavilliers: «Je suis calme mais déterminé»
Rebelle, charmeur, intense: Bernard Lavilliers est égal à lui-même sur «Causes perdues et musiques tropicales», son très bon nouvel album

Zik zag - Lavilliers a-t-il menti?
.... Après un foie de veau et une assiette de fromage,je pose évidemment la question à  Lavilliers: "que penses-tu de ce livre?". J'ai alors senti le chanteur se tortillant sur sa banquette, beaucoup moins à l'aise que lorsqu'il balançait quelques minutes auparavant sur le gouvernement, comme dans l'interview parue ce matin dans "Le Parisien": "Je ne l'ai pas lu et je le lirai avec mon avocat". Rien de plus ou presque. Ah si. Lavilliers a commandé un digestif.

Nos Enchanteurs - « Même s’il exagère, il faut croire Bernard Lavilliers »
Jolie et surprenante percée dans le mur du silence que cet article de Michel Troadec, paru dans le quotidien Ouest-France, 21 novembre 2010. Extrait :
(…) Il parle, Bernard, il fredonne des mélodies, chante quelques phrases. Il vit ses personnages. Il cite Aragon, Ferré… Il raconte. Il explique. Mais faut-il toujours croire Lavilliers ? Non, si on lit Les vies liées de Lavilliers, récent ouvrage qui a scruté le passé du chanteur, s’appuyant sur moult témoignages. Mythomane, notre Nanard ? On s’en est toujours un peu douté. Comme s’il avait besoin de se construire un personnage romanesque de voyageur impénitent pour nourrir sa plume, son imaginaire.

Télérama - Les Sonos Tonnent #28 : Bernard Lavilliers, Areski et Louis Chedid
Sur la platine de nos chroniqueurs chanson cette semaine : Bernard Lavilliers, Areski Belkacem et Louis Chedid. Le premier sort “Causes perdues et musiques tropicales”, dans le droit fil de ce qu'il a toujours chanté. Le second revient 40 ans (!) après son dernier disque solo avec “Le Triomphe de l'amour”. Le troisième publie “On ne dit jamais assez aux gens qu'on aime qu'on les aime”. Sophie Delassein du “Nouvel Obs”, Gilles Médioni de “L'Express”, Hugo Cassavetti et Valérie Lehoux de “Télérama” nous disent ce qu'ils en pensent...

Nos Enchanteurs - Les Vies liées… les 400 coups
Extrait du livre Les Vies liées de Lavilliers, pages 173 à 175 :

Retour au mythe et à la bagarre. Retour en ville aussi, dans une cité d’urgence qui succède aux immeubles insalubres mais dont la richesse des classes sociales mélangées s’amenuise au fur et à mesure de l’accession à la propriété, une cité HLM d’un quartier extérieur de Saint-Étienne.

LEMONDE Véronique Mortaigne | 19.11.10 | Bernard Lavilliers, chanteur "Enfin ! la lutte des classes est de retour"
Bernard Lavilliers, anneau à l'oreille et veste de velours, reçoit au Mécano Bar, Paris 11e. En pleine forme, très en voix et très en verve, il chante pendant l'entretien, cite Dada et André Breton. Il vient d'aménager un studio dans une cave, tout près de là, et l'a baptisé Les Frères de la côte, en hommage aux pirates caraïbes de l'île de la Tortue. Il y a enregistré certains passages de Causes perdues et musiques tropicales.

Rue 89 - « L'Exilé », dernier clip de Bernard Lavilliers
A François Mitterrand qui lui demandait un jour ce qu'il faisait, Bernard Lavilliers répondit qu'il chantait des « causes perdues sur des musiques tropicales… » Le Président lui aurait alors répondu : « Ça ferait un excellent titre. »
En exclusivité sur Rue89, où l'esprit de Tonton revient décidément en force, le clip du single « L'Exilé » issu de l'album… « Causes perdues et musiques tropicales » sorti le 15 novembre (Barclay).

Le Parisien, Emmanuel Marolle - Les coups de cœur de... Bernard Lavilliers
Il est un peu tout à la fois : chanteur, musicien, poète, conteur, artiste curieux en quête de sensations fortes. sort cette semaine son 20e album, l'excellent «Causes perdues et musiques tropiquales». A cette occasion, il nous livre ses coups de cœur culturels.

L'Humanité, Victor Hache - Lavilliers : « Les causes perdues sont les plus belles »
Globe-trotteur et chanteur citoyen, Bernard Lavilliers sort Causes perdues et musiques tropicales. En attendant l’Olympia en mars.
Album Causes perdues et musiques tropicales chez Barclay.
À l’Olympia : du 5 au 13 mars.

France Info, Raphaëlle Duchemin - Bernard Lavilliers, toujours révolté
À François Mitterrand qui lui demandait un jour ce qu’il faisait, Bernard Lavilliers répondit qu’il chantait "des causes perdues, sur des musiques tropicales…"
Un album engagé et latino, donc, dans la veine de ses plus grands classiques.
Causes perdues et musiques tropicales, le dernier album de Bernard Lavilliers, reprend ce qui fait la griffe Lavilliers : le recours aux rythmes afro-caribéens et mélodies suaves d’Amérique latine.

Nos Enchanteurs - Les Vies liées… la parole à Alain Meilland
J’ai poussé hier, mon coup de gueule (voir dans les commentaires de l’article « Les Vies liées… le livre interdit ? »), et je reviens sur ce site pour compléter, plus sereinement, mon plaidoyer.
D’autant que je constate, par l’addition des précisions qui s’additionnent que le débat est lancé.

Concertlive - Bernard Lavilliers: "Il y a plus d'autocensure que de censure en France"
A l'occasion de la sortie de son nouvel album "Causes perdues et musiques tropicales", Bernard Lavilliers répond sans détour aux questions de Concertlive.fr. De la genèse de son nouveau disque à ses souvenirs de concert, en passant par la politique et le dernier Michel Houellebecq, le vétéran chanteur passe au crible son actualité et celle des autres, avec des anecdotes, des coups de coeur et des coups de gueule. Surtout, il se montre tel qu'il est: humaniste et sans langue de bois.

Le Thou'Chant - Les vies liées de Lavilliers : rencontre avec l'auteur
ECHANGE DE BONS PROCEDES
L'équipe de A Thou Bout d'Chant chronique son chroniqueur
Un des événement de ce mois est la sortie du livre Les Vies liées de Lavilliers aux éditions Flammarion. Un ouvrage que nous devons à notre rédacteur en chef du Thou’Chant, Michel Kemper. Un livre de grande tendresse qui révèle la face cachée de notre « grand fauve d’Amazone ». Rencontre avec Michel Kemper…

Libé, Next - «L'identité nationale» dans le viseur de Bernard Lavilliers
Trois ans après son dernier album Samedi soir à Beyrouth, et quelques mois après son DVD hommage à Léo Ferré, Bernard Lavillliers sort ce lundi sur les plate-formes de téléchargement son 20e album studio. Causes perdues et musiques tropicales sortira aussi physiquement le 15 novembre. Pour le titre, le chanteur stéphanois s'est souvenu d'une rencontre présidentielle, comme il l'explique dans le communiqué d'Universal Music:  "Un jour, Mitterrand avait invité quelques artistes à l’Élysée, dont Renaud et moi. Il m’avait demandé :“Et vous, Bernard, que faites-vous en ce moment ?”Je lui avais répondu:“Comme d’habitude, je chante les causes perdues sur des musiques tropicales.”

Le JDD - Lavilliers, accords perdus
Fidèle depuis 42 ans aux mêmes idéaux, Bernard Lavilliers fait un retour aux sources total avec Causes perdues et musiques tropicales, une forme d'Explicit lyrics, qui annonce à gros sabots et avec pas mal d'ironie les couleurs de l'album. Paroles calquées sur une réalité, plus désabusées que révoltées, musiques ensoleillées, graves et gaies, ce 20e album studio du "Stéphanois", plutôt réussi, qu'ouvre la voix vieillissante de Bonga Angola, se perd entre Afrique et Amériques.

Nos Enchanteurs - Les Vies liées… Le livre interdit !
Stéphane Bern recevait ce midi Bernard Lavilliers dans Le Fou du roi. Occasion rêvée de parler non seulement du nouvel album du chanteur, Causes perdues et musiques tropicales mais aussi, quitte à faire, du livre Les Vies liées de Lavilliers paru quelques jours auparavant. Stéphane Bern l’avait d’ailleurs prévu. C’est même avec le livre sous le bras que l’animateur de France-Inter est allé accueillir le chanteur. Voyant le livre et le désignant du doigt, le manager de Lavilliers lance alors à Bern un sans appel « Oubliez ce livre ! » De fait, on n’en parlera pas dans Le Fou du roi.

Nos Enchanteurs, le blog de Michel Kemper - Les Vies liées… Lavilliers acteur et curé
On dit que Bernard Lavilliers, étant jeune, a longtemps hésité entre le métier d’acteur et celui de chanteur. Il fut acteur, en effet, une seule fois, tenant le rôle d’un curé sous l’occupation nazie. La piéce s’est jouée à Saint-Étienne en mars 1965. Extraits du livre « Les Vies liées de Lavilliers« , paru aux éditions Flammarion.

__________________

Le Progrès du 14 novembre - Kemper : «Nous sommes tous les complices de la légende de Lavilliers»
Il y a Bernard, le vrai, et il y a tous les Lavilliers rêvés. Cette légende d'ouvrier stéphanois parti en Amérique latine, il l'a construite avec notre bénédiction. Michel Kemper le raconte dans « Les vies liées de Lavilliers »

>>D'abord avec l'accord de Lavilliers il y a 6 ans, cette bio est devenue non-autorisée, pourquoi ?
Parce qu'on ne l'a pas fait ensemble. Le bouquin est radicalement différent de ce qu'il devait être au début.
C'aurait été une négociation constante avec sa ou ses mémoires. Mais il y a eu peu d'écueils. L'entourage le plus direct ne s'est pas prêté au jeu. Je comprends et je respecte. Il y a des omertà qui tiennent du secret de famille, et dans celle-ci, les choses familiales ça reste en famille.
>>Mais lui est un homme public ?

Oui mais sa famille ne parle pas de lui.
>>Quels sont ces secrets de famille ?

Ils sont dans le livre ! Mais eux ne m'en ont pas parlé.
>>Lavilliers serait-il ce qu'il est aujourd'hui sans cette part de rêve construite autour de lui ?

Ce n'est pas construit autour, mais par lui. Ses vies nourrissent son œuvre. Chez Lavilliers, tu as une part de lui, et une part de tous les Lavilliers rêvés. Les prisons c'est une part de sa légende. Et ça, c'est lui, c'est d'abord et avant tout, lui. Tous mes propos ont été revus par plusieurs avocats. Il y a une part d'ombre, mais pas que ça. C'est une enquête qui s'est muée en biographie. Ce n'est surtout pas un livre de dénonciations, même si ça dit exactement ce que Lavilliers a masqué pendant longtemps.
>>Vous parlez de légendes, quelle est selon vous, la plus abusive au regard de sa vraie vie ?

L'élément fondateur de sa vie, c'est sa fuite au Brésil à 19 ans. Il rencontre une hôtesse de l'air qui l'emmène là-bas. Il est mineur, c'est la dictature au Brésil. C'est le socle fondateur de sa légende.
>>Finalement, l'œuvre de Lavilliers, c'est sa musique ou c'est lui ?

C'est les deux ! Le personnage Lavilliers c'est une œuvre en elle-même et peut-être que l'œuvre chantée en découle. Il s'est construit un personnage dans lequel on se retrouve tous. Il se casse d'une vie d'usine, part dans des pays exotiques vivre mille aventures ! Tout le monde a une part de Lavilliers. Tout le monde dans la région connaît quelqu'un qui connaît Lavilliers ! C'est vrai ou faux, mais on rêve avec lui. C'est lui qui a bétonné sa vie mais on en est tous complices. On m'a dit « Ah oui ! J'ai travaillé dans une sidérurgie à Rive-de-Gier avec Lavilliers ». Lavilliers n'a jamais travaillé à Rive-de-Gier. Son mythe est fait de plein de mythes populaires. Sa maison de correction, c'est « Les 400 Coups ». Il y a du Blaise Cendrars, du Corto Maltese, du « Salaire de la Peur » dans l'œuvre de Lavilliers. Son génie c'est d'avoir récupéré tous ces mythes pour fabriquer ce bonhomme qui nous est proche. Il nous accompagne, il est populaire.
>>Pourquoi aurait-il voulu romancer sa vie ?

Il l'a cru nécessaire. Il l'a dit : ça ne marchait pas, il vivait des années de galère, il s'est un jour donné un an pour réussir et créer la légende Lavilliers. Est-ce conscient ou inconscient ? Je ne ferai pas d'exercice illégal de la médecine en répondant à ça.
>>Faut-il préserver le Lavilliers de rêve, ou faut-il démythifier l'icône rock ?

Il est utile à un moment donné de regarder derrière le miroir, de regarder ce qui est vrai. Au final, c'est la légende qui perdurera. Il est une part de nos rêves à chacun et aussi une histoire collective.
Propos recueillis par Serge Spadiliero
______________________________

C’est aujourd’hui que sort le livre Les Vies liées de Lavilliers, une biographie qui fera sans nul doute référence. Si Lavilliers est friand de livres (« Bernard Lavilliers / T’as déja lu tous les bouquins pour en lire un nouveau faut que t’en écrive un » chantent avec humour Les Fatals Picards), peu de biographes ont, à ce jour, osé l’aventure d’écrire sur lui. Il les en a tous dissuadés. En plus de quarante ans de carrière, Bernard Lavilliers n’a eu droit qu’à deux ouvrages. Ce troisième est d’ailleurs en tous points différent. S’il prend volontiers les allures d’une biographie, c’est d’abord et avant tout une enquête qui parfois se rêve roman. Et restitue au plus près l’itinéraire de Bernard Oulion, ce jeune homme ambitieux et fier, pour l’heure ouvrier d’une usine d’armement, qui n’a qu’un seul rêve : devenir artiste. Il le sera sous les traits du flamboyant Bernard Laviliers.

Extrait du livre (page 20) :
« Le temps passe ; le succès vient un jour. C’est d’abord la sortie, en 1975, de l’album Le Stéphanois. Et quelques titres qui s’insinuent sur les ondes : San Salvador, La Grande Marée… Puis l’album Les Barbares, l’année suivante, qui révèle Lavilliers au grand public. Les disques se succèderont au rythme d’un par an, invariablement. À côté de la vedette qui s’impose d’évidence, Nanar devient parallèlement un phénomène. Avides de tout ce qui est truculent, les micros se tendent pour recueillir les stupéfiantes tranches de vie de notre « grand fauve d’Amazone » : ses récits de voyages aux saveurs exotiques, aux épisodes trépidants. Qu’on lit avec curiosité et souvent étonnement, parfois avec stupéfaction, du côté de Saint-Étienne : car le Bernard s’est taillé un costume d’aventurier, entièrement cousu main, qui tranche singulièrement d’avec ce qu’on savait de lui. Pour installer ce qui sera son mythe, pour lui trouver son indispensable place vitale, il lui a fallu faire du vide, élaguer ses souvenirs, en condamner la plupart à l’oubli. L’artiste s’en accommodera ; les Stéphanois mettront plus de temps, délai nécessaire pour accepter l’incroyable mutation… »

Michel Kemper, Les Vies liées de Lavilliers, 400 pages, Flammarion, 20 euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dimanche, 19 décembre 2010

L'actualité de la chanson française du 17 au 19 décembre (mise à jour)

A LA UNE : SACRE BERNARD LAVILLIERS

Nos Enchanteurs - « Sacré Bernard Lavilliers » sur France-info

Exceptionnellement l'émission était programmée le samedi 18 décembre. Elle peut-être podcastée et reste en ligne ensuite sur le site de France Info

S’il est une émission radio qui m’est importante, que je podcaste chaque fois, c’est bien la chronique « Ces chansons qui font l’histoire » de Bertrand Dicale, quotidienne l’été passé et désormais hebdomadaire (chaque dimanche) sur France-info.
L’émission de ce samedi 18 décembre ne passera pas inaperçue et je vous engage à l’engranger dans vos archives.
En voici la présentation sur le site de France-Info :

Sacré Bernard Lavilliers !
Il y a trois ans, les Fatals Picards avaient fait un joli petit succès avec leur chanson Bernard Lavilliers, joyeux délire sur toutes les aventures de notre cher Nanard – délire qui avait même fait rire Lavilliers, qui était apparu dans le clip du groupe.
On avait donc découvert qu’outre ses aventures sud-américaines et dans tous les bas-fonds de la terre, Bernard Lavilliers a aussi le sens de l’humour.
Mais, depuis quelques semaines, la communauté des fans de Nanard est en émoi à cause de la parution d’une biographie, Les Vies liées de Lavilliers, publiée par Michel Kemper aux éditions Flammarion, biographie qui revient sur… disons… la part de fiction de la vie du chanteur, et qui essaie de faire le tri entre la réalité des faits et la légende aventureuse qui fait une part de sa gloire.
Les chansons de la chronique de ce jour : Bernard Lavilliers par Les Fatals Picards (2007), Neuilly Blues par Gilbert Laffaille (1979), A coups d’A par Pierre Barouh (2006), Rebel par Alain Bashung (1981), La Vérité par Bernard Lavilliers (1975).

LES VIDEOS DU JOUR  

Fannytastic - "Fantastique"
Jacques Bertin : "Amis, soyez toujours..."

Nicolas Jules au festival Sémaphore (Cébazat)
Claire Jau - Ça fait du bien
« L'homme à la tête de chou » de Jean-Claude Gallotta sur la scène du TAP
Natasha Bezriche - La chanteuse morte (Léo Ferré)
Xavier Mérand - EPK LIVE

FANNYTASTIC

Le Thou'Chant de décembre - La "chanson pop hermaphrodite" de Fannytastic
Rencontre avec cette bretonne qu'on a connu jadis flanquée de son accordéon, qui a ensuite "mué" à tous les sens du terme sans doute dans un élan plus rock. Et qu'on retrouve actuellement avec in Quatuor à cordes de toute beauté…

RADIO

Télérama Radio :
- Dimanche 19 décembre
à 15:00 : NOS ALBUMS DE L'ANNEE

Coup de foudre
de JACQUES HIGELIN fut l'un des albums appréciés par la rédaction de Télérama cette année. Nous vous proposons de l'entendre... 

- Dimanche 19 décembre à 21:00 : NOS ALBUMS DE L'ANNEE
Le Condamné à mort
d'ETIENNE DAHO et JEANNE MOREAU fut l'un des albums appréciés par la rédaction de Télérama cette année. Nous vous propos...

Europe 1 - Concert exceptionnel aux trois Baudets
Julian Perretta, Babet, Florent Marchet, Soma
seront au rendez-vous.

L'émission On connaît la musique, animée par Thierry Lecamp, présente ses 4 coups de cœur du trimestre sur la scène des Trois baudets....
Rendez-vous samedi 18 décembre de 23h à 1h dans On connaît la musique, et ce concert sera également diffusé en vidéo dans son intégralité sur Europe1.fr, dès le mercredi 29 décembre à 20h45.

France Musique - Les Greniers de la mémoire, le samedi de 18 à 19h puis en ligne sur le site de l'émission : Henri SALVADOR (1/2)
Guitariste de jazz, chanteur, comique, grand rieur devant l’Eternel, apôtre du farniente et de la pétanque… Salvador fut tout cela à la fois, avec un bonheur toujours déclaré, presque militant. La mémoire collective retiendra ses chansons, sa musique, ses collaborations – avec Ray Ventura ou Boris Vian –, mais peut-être, avant tout, son rire. Ce rire traversa plus d’un demi-siècle de carrière que nous retraçons, en deux volets, grâce aux archives de la radio publique. Bonne écoute !

GUY BEART

Guy Béart offre aux Grandes Gueules une chanson inédite intitulée "La Bordelaise" !
Guy Béart
, auteur, compositeur et interprète, était l'invité des Grandes Gueules sur RMC pour la sortie de son nouvel album "Le meilleur des choses" (Sony Music).

C'est un bien beau cadeau de Noël avant l'heure que Guy Béart a offert aux Grandes Gueules en studio : l'interprétation d'une chanson totalement inédite intitulée "La Bordelaise".

JEAN-PIERRE JOUYET

Le Télégramme - J.-P. Jouyet. "La chanson, ça rapproche..."
Jean-Pierre Jouyet a été secrétaire d'État aux Affaires européennes du gouvernement Fillon, avant de devenir président de l'Autorité des marchés financiers. Il publie «Nous les avons tant aimés» (*), un livre réjouissant où il mêle l'histoire de la chanson et l'histoire politique.
Vous faites un parallèle entre politique et chansons. En quoi la chanson reflète-t-elle le cours de notre histoire politique?
Les chansons sont révélatrices du climat d'une époque. La chanson d'avant-guerre traduisait une insouciance française à la veille de la guerre de 40 et le fait que notre pays ne voulait pas voir qu'on allait vers la guerre. Dans les années 60, la chanson a révélé un besoin de mouvement, un besoin de sortir d'un certain conformisme. La chanson d'Antoine, «Les élucubrations», a révélé une certaine contestation du gaullisme en même temps que l'évolution des moeurs.

A FLEUR DE MOTS

Le Thou'Chant de décembre - A Fleur de Mots : Faites tourner
Créée il y a dix ans à Lyon, A Fleur de Mot (en photo, trois de ses animateurs : Marie, Aurélien et le chanteur François Gaillard) a pour but de faire connaître des artistes, souvent hors des circuits
commerciaux, qui apportent à la chanson une exigence de qualité et de poésie. Un engagement qui, jusqu’en 2006, a pris la forme d’un bulletin adressé six fois l’an à la centaine d'adhérents de l’association. Une tâche lourde et des contributions trop épisodiques… Tant que l’aventure éditoriale s’épuise.

GILLES VIGNEAULT

Le Soleil - Un premier disque d'or en carrière pour Gilles Vigneault
Gilles Vigneault a reçu jeudi après-midi à Montréal son premier disque d'or en carrière pour l'album Retrouvailles, lancé au printemps. Cette reconnaissance tardive, pour 40 000 disques vendus, est accueillie avec bonheur par l'artiste.

LINE RENAUD

RFI - Les mille et une vies de Line Renaud : Nouvel album, Rue Washington.
Il y a près de trente ans, Line Renaud décidait de troquer les planches du music-hall contre celles des théâtres, tirant ainsi un trait sur sa carrière internationale de vedette de la chanson française, de Paris à Las Vegas. Elle retrouve aujourd’hui ses premières amours avec un nouvel album lumineux, Rue Washington.

SYLVIE VARTAN

TF1 - Pour Sylvie Vartan, Carla Bruni est responsable du boycottage de son dernier album.
200 000 exemplaires vendus, c'est peu, surtout lorsque l'on s'appelle Sylvie Vartan. Dans une interview au magazine Télé 7 jours, la Diva au 40 000 millions de disques vendus, parle de son dernier échec. Toutes les conditions étaient pourtant réunies pour un nouveau succès: des mélodies entraînantes, et surtout, la collaboration de nombreux artistes, comme Benjamin Biolay, Arthur H, Etienne Daho...

LE NOUVEAU THOU'CHANT

Le Thou Chant de Décembre, l'édito de Michel Kemper : Et la chanson de l’année est…
C’est rituel. En plus des prix (nous parlions le mois passé du Constantin mais il y en a d’autres, sans compter les proches Victoires de la musique), décembre nous amène toujours dans ses bagages le sempiternel classement des meilleurs disques de l’année écoulée.
Avec toujours, pour stimuler la mémoire des électeurs, une liste type dans laquelle piocher. Là, je vais encore faire mon grincheux mais, dans ces listes, il n’y a jamais les disques que je reçois à la maison. La liste est toujours fermée qui satisfait soit l’industrie des gros labels, soit des thématiques particulières.
Une liste ouverte serait, par définition, la porte ouverte à la diversité, à la différence, à la tolérance. C’en est trop.

LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE

All Access par Gilles Médioni (L'Express) - Mylène Farmer, Raphael, M, Zazie, Diam’s… écartés des Victoires de la Musique 2011
La liste des pré-sélectionnés aux Victoires de la Musique est tombée dans ma boîte aux lettres hier. Oui, je vote comme 1226 autres professionnels.
Colère froide et incompréhension en découvrant les 8 pré-nominés dans les catégories les plus prestigieuses, c’est à dire Artiste interprète masculin et Artiste interprète féminine de l’année – il en restera 3 au deuxième tour. Ont été écartés notamment Raphael, Zazie, M et Mylène Farmer. On ne peut pas parler de lobbying, puisque ces chanteurs sont signés sur des majors. Alors, boycott? Rejet?

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Wouah le mic-mac!
Ça y est, l’écrémage arrive presque à son terme. Les zheureux zélecteurs du collège des Victoires ont reçu mardi 14 décembre 2010 la liste des derniers «nominables» aux prochains trophées : ils doivent maintenant, avant le 29 décembre, choisir un nom par catégorie. Les artistes «nominés» seront les trois qui recueilleront le plus grand nombre de suffrages. Rappelons que pour concourir aux Victoires 2011, il fallait avoir publié un album avant le 29 novembre 2010.

BERTRAND BELIN

Boomerang - Interview : Bertrand Belin
Blog de l'émission radiophonique Boomerang présentée sur Radio Campus Bordeaux. Podcastez ou écoutez ici l'ensemble des émissions.
Énigmatique, envoutant, parfois impénétrable mais néanmoins imparable le dernier album de Bertrand Belin, "Hypernuit", mérite bien que l'on s'y attarde. En notre compagnie l'artiste a bien voulu revenir avec nous sur la conception de l'album, levant ainsi le voile sur certains des mystères qui peuplent ses chansons.

FLORENT MARCHET

Le blog de Vincent Josse - Dans l'Atelier de Florent Marchet
Florent Marchet est un musicien d'expériences. Après deux disques en solo, il a co-écrit avec l'écrivain Arnaud Cathrine une histoire de famille et d'entreprise, "Frère animal", puis un quatrième disque solo, "Courchevel". Et voici qu'il sort un 6 titres, "Noel'songs". Direction ce samedi, à 19h20, dans son studio, son home studio parisien, son atelier.

ROBIN LEDUC/GERARD DELAHAYE

Le blog de Jean Théfaine - Petite planète, tome 12 : Robin Leduc, Gérard Delahaye
ROBIN LEDUC, “Hors-pistes”.  Robin Leduc, 31 ans, n’est pas un moineau de la dernière couvée. Derrière lui, l’ancien étudiant en philo a plusieurs expériences en groupes (Only Paradise, Robin Leduc and the Pacemakers) et même un premier album solo, sorti en 2003 mais passé inaperçu, Tout devient tout, pourtant écrit par Jean-Baptiste Quenin, dont le titre Parfum de femme, passa en boucle sur ma platine en 1981.

LE CLIP DE LA FIN DE SEMAINE

Guillaume Fedou, Garçon moderne

L'ALBUM DE LA FIN DE SEMAINE

____________________________________________________________________________________

BIEN RECU

Mathieu Boogaerts "A LA JAVA!" (cd)
Il joue de plein d’instruments différents, Mathieu Boogaerts, il joue des mots aussi, de leur sens et de leur son, il joue du reggae et des comptines, il joue avec Dick Annegarn et aime aussi Alain Souchon, il écrit en Afrique ou alors en Europe, il colorie des ciels et dessine des princesses, il invente une chanson ronde comme un bonbon, claire comme un cristal, petit bijou d’autant plus précieux qu’il paraît simple. Voilà : Boogaerts est un artiste simple et précieux.

Tôt ou Tard - L'oiseau bleu
Arnaud Aymard se cache derrière divers personnages qui ont chacun leur spectacle. Paco, chanteur pour la Paix (1997), Perceval de Soleil Noir (gothique dépressif) (2003), et L'Oiseau Bleu (2005) qui ont joué des tonnes de fois un peu partout, du village le plus déserté, aux villes tonitruantes.

Cd-conte "The battle of the war" + BD "L'Oiseau Bleu sauve New-York" + poster + surprise !
Comédien déjanté, chanteur polyvalent (féru de punk, ragga et de chanson française), dessinateur sensible et créateur fou, l'Oiseau Bleu revient avec le Cd-conte de "The battle of the war" et la BD de "L'Oiseau Bleu sauve New-York" (+ poster et surprise... faits par l'Oiseau Bleu lui même) : la pochette surprise de l'Oiseau Bleu est en vente sur la boutique en ligne.
L'Oiseau Bleu est sur Facebook

__________________________________________________________________________

Toujours en ligne

Le Pont des artistes d'Isabelle Dhordain
Chanson Boum d'Hélène Hazéra
On connaît la musique de Thierry Lecamp
Encore un matin de Didier Varrod sur France Inter
Musicalement vôtre

La chanson française au 3 baudets sur Arte Live Web
Ma liste préférée l'émission d'Eric Jean-Jean sur RTL
Les vidéos du Chabada de Daniela Lumbroso

Acoustic/TV5

La prochaine fois je vous le chanterai de Philippe Meyer
Monique Giroux sur l'espace musique de Radio Canada
de 22h à 23h30 en France.
Les
Airs de rien, Option musique et Panorama de la Radio Suisse Romande
La chanson française dans ma radio yahoo et sur My Space, MyTaratata

____________________________________________________________________________________

vendredi, 19 novembre 2010

Michel Kemper et son livre sur Bernard Lavilliers

jeudi, 18 novembre 2010

L'actualité de la chanson française du 15 au 18 novembre (mise à jour)

A LA UNE : LE THOU'CHANT DE NOVEMBRE

Le Thou'Chant de Michel Kemper - L'édito : Y’a qu’EMI qui m’aille
Retour sur ce Prix Constantin qui nous éloigne plus encore de ce qu’est la chanson.
Quid des plus petits labels et des autoproduits qui, de loin, sont non seulement les plus nombreux mais aussi, qu’on le veuille ou non, les plus créatifs (leur manque juste les moyens financiers d’une bonne production, d’une bonne distribution, d’une bonne promotion) dans la chanson ? Ceux-là n’existent pas aux yeux du Constantin car : « (…) le "Prix Constantin" récompense un artiste interprète ou un groupe d'artistes interprètes jeune talent, au titre d'un support phonographique en format « album » comportant à titre principal ses interprétations. » Seuls les producteurs phonographiques membres du SNEP, de l'UPFI, de la Société Civile des Producteurs Phonographiques et de la Société Civile des Producteurs de Phonogrammes en France sont sollicités par le Constantin.
Et ne peuvent concourir que les artistes « produits par un producteur phonographique ayant son siège social en France. » Comprenez qu’on reste dans l’élite, dans le fric, et que c’est pas les gagnent-petit qui vont venir réclamer leur part du gâteau. 

LES VIDEOS DU JOUR

Rue de la Muette, Mon joli carosse
Benoît et la Lune en concert
Lavilliers - Haïti
Lucie Bernardoni - "Juste mon homme"
"O" Houria", le nouvel album de Souad Massi

Qui suis-je ? de Kebous pour Résistance à la Délation 31

BERTRAND LOUIS

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? L'ombre de Bertrand Louis
C’est début 2010 que Bertrand Louis tirait son quatrième missile. La guitare élégante, le timbre particulier, net et précis, le parisien s’affirme comme l’un des auteurs-compositeurs les plus doués du championnat. Il répond ici aux quelques questions naïves nées pendant l’écoute d’un album aussi noir que le cul d’une poêle.

STROMAE

Zik zag - Stromae ne pouvait pas avoir le Prix Constantin
Hindi Zahra fait un magnifique Prix Constantin. J'ai déjà parlé ici même de cette jeune fille, l'une des plus belles révélations de l'année. (reportage live et itv réalisés par Sylvain Merle du parisien.fr) Je suis très fier d'avoir été membre du jury qui l'a récompensée, hier soir, à l'Olympia. Même si, j'aurais bien décerné le Prix Constantin à un autre des dix finalistes, Stromae, autre sensation de l'année avec son électro dépressive. Mais ce n'était pas possible. Car Stromae ne pouvait pas avoir le Prix. Ou en tout cas, il aurait fait un Constantin contestable.

ZAZIE 

Pure Poeple - Zazie et Omar Sy se lancent dans la vie à deux... et se laissent déborder !
.... C'est du Zazie tout craché, comme les fans aiment, et c'est aussi l'occasion de découvrir Omar Sy dans un univers moins déjanté que celui du SAV. On vous laisse découvrir Être et avoir ci-dessus.

RUE DE LA MUETTE

Toulouse Blog - Rue de la Muette au Bijou pour deux soirs
2010 est le début d’une nouvelle aventure pour Rue de la Muette…

En parallèle des concerts à cinq musiciens, le groupe présente son tout nouveau spectacle musical « Chansons et histoires du Grand Cirque », en trio. Ce spectacle mêle allègrement parties narratives, chansons, et instrumentaux. La musique ponctue, illustre et accompagne les histoires racontées et chantées ; des histoires de voyages, d’errances, de fêtes foraines et surtout, de gens…

LA RUEE VERS L'AURE

Ouest-France - Sept candidats pour la Ruée vers l'Aure
Le concours « Pour cette 3e édition, le niveau est une fois de plus très haut, souligne Alain Cimino, président de Musikoblokos et vice-président des Chercheurs d'Aure, la nouvelle association chargée d'organiser ce concours national de la chanson française. Tous ont un style très personnel et bien différent les uns des autres. » Le point commun : tous sont auteurs compositeurs et écrivent leurs textes en français. Samedi, ils interpréteront deux morceaux en acoustique.

La Ruée vers l'Aure est sur My Space

FESTIVAL

Nord Eclair - Pauses Sur la Grand'Route de la chanson française
Dès demain et jusqu'au 4 décembre, les artistes de la Quinzaine de la chanson française évolueront dans les petites salles et intérieurs de Villeneuve d'Ascq ou Mons-en-Baroeul. Colette Maille, présidente de la Cie Sur la Grand'Route nous présente cette deuxième édition.

LUCIE BERNARDONI

Allomusic - La réponse de Lucie à ses détracteurs
Exclu : Lucie Bernardoni s'explique
Lundi 15 novembre, Lucie Bernardoni lançait son nouveau single Juste mon homme. Ce titre bénéficie d'un clip où on la voit en train de faire l'amour à un homme. En une journée, le film a été visionné plus de cinquante mille fois avant d'être censuré par Youtube. Depuis, la jeune femme doit faire face aux insultes et aux critiques. Réponse de l'intéressée.

Jean2 - La petite Lucie a drôlement grandi
Je viens de découvrir le clip très sexy de Lucie Bernardoni, Juste mon homme. La toute jeune maman nous parle d’amour et paraphrasant Balzac, puisque Parler d’amour, c’est faire l’amour …. Enfin, je vous laisse constater par vous mêmes !

Le Mague - Lucie Bernardoni se met à nu dans un clip juste pour son homme
La jolie Lucie Bernardoni n’hésite pas à montrer sa belle poitrine à l’occasion de la sortie de son nouveau single. Un clip qui va faire le Buzz et une chanson agréable à écouter. Bravo Lucie pour cette charmante audace.

FRANCOIS TRAMOY

François Tramoy en concert samedi 20 novembre à la Ferme de la Buissonnière (présentée dans le prochain Thou'Chant, à paraître d'une heure à l'autre) à Courzieu dans le Rhône à 25kms de Lyon.. Avant 20h, on peut prendre l'apéro… A partir de 20h, ceux qui veulent peuvent dîner et se régaler!.. Les autres viennent pour le concert à 21h30. Prix concert : 11 euros plein tarif, 6 euros pour les autres. Pour tout renseignement téléphonez au 04 74 70 87 48.

François Tramoy est sur le Web et sur My Space.

LES TETES RAIDES

Sortir à Paris - Les Têtes Raides s'installent au Bataclan en 2011
Dans le milieu musical depuis 1984, la joyeuse troupe des Têtes Raides s'apprête à revenir sur le devant de la scène avec un nouvel opus et une grande tournée dans l'Hexagone, dont un détour par la capitale, du 14 mars au 4 avril 2011 au Bataclan! Avis aux amateurs.

ROBIN LEDUC

Télérama - Robin Leduc live (3/3)
Chez Robin Leduc, pas de bruit bizarre, de percussion corporelle ou d’expérimentation électro ; mais de bonnes vieilles guitares et des cuivres musclés. Terrienne, généreuse, sa musique prend à rebours la popinette light et le pseudo-folk à deux de tension qui affadissent la bande FM... Et le voici en concert dans notre parking souterrain pour trois titres tirés de "Hors-pistes", son dernier album. On termine sur une jolie ballade : "Zuydcoote Song".

Télérama - Robin Leduc live (2/3)
Chez Robin Leduc, pas de bruit bizarre, de percussion corporelle ou d’expérimentation électro ; mais de bonnes vieilles guitares et des cuivres musclés. Terrienne, généreuse, sa musique prend à rebours la popinette light et le pseudo-folk à deux de tension qui affadissent la bande FM... Et le voici en concert dans notre parking souterrain pour trois titres tirés de "Hors-pistes", son dernier album. On continue avec "Laissez-moi passer".

Télérama - Robin Leduc live (1/3)
Chez Robin Leduc, pas de bruit bizarre, de percussion corporelle ou d’expérimentation électro ; mais de bonnes vieilles guitares et des cuivres musclés. Terrienne, généreuse, sa musique prend à rebours la popinette light et le pseudo-folk à deux de tension qui affadissent la bande FM... Et le voici en concert dans notre parking souterrain pour trois titres tirés de "Hors-pistes", son dernier album. On commence par "Je casse tout".

LAVILLIERS

Forez-Info - Bernard Lavilliers a été curé !
Nous aussi on vous dit tout. C'était en mars 66 dans une pièce présentée à Saint-Etienne par la "Résistance Unie" au Théâtre des Mutilés et au Théâtre Tardy.
" Rarissime", a écrit le bouquiniste au crayon sur la première page de la brochure cartonnée; celle où Lucien Neuwirth, alors questeur de l'Assemblée nationale, a écrit que cette oeuvre "arrive en son temps et vient porter aide à ceux qui veulent croire à leur mission d'aujourd'hui". Théo-Vial Massat a aussi signé un mot.

MANU GALURE

Rue 89 - Manu Galure au Zébre de Belleville : du piano-voix qui a de la tripe
Tu aimes la mélodie caressante du piano-voix, mais tu veux de la poésie qui ait de la tripe ? Il y a du neuf, et ce neuf-là, ça passe ce mardi à Belleville au Zèbre. Ça a 20 ans donc, de l'âme et du culot, ça s'appelle « Vacarme » et c'est le dernier album de Manu Galure, l'insolent toulousain qui a lu tout Brassens en écoutant Verlaine.

BRUANT

Le blog de Fred Hidalgo - Ariqtide Bruant Dans la rue et sur la route
Nouvelle plongée dans le temps, cette fois jusqu’au Paris de Bruant, au début du XXe siècle, avec un « long format » de quatre disques produit par EPM (vous savez, le label que François Dacla, évincé de chez RCA par ses propriétaires américains, créa en 1986 avec le soutien de Léo Ferré qui choisit alors, en guise de représailles – « Et Puis Merde ! » ; d’où ce nom : EPM… –, de quitter la multinationale pour suivre Dacla). En l’occurrence, et pour la première fois, toutes les chansons et la plupart des monologues écrits par Aristide Bruant sur Paris.

ABD AL MALIK

Télérma, Valérie Lehoux - Chateau Rouge
Attention, disque perturbant, aux antipodes de ce qu'on attend. Vous pensiez entendre du slam ? Du rap ? De la chanson parlée ? De grands discours pacifistes ? Raté. Abd al Malik nous emmène ailleurs, vers des sphères étonnamment dansantes, électro, pop, rock ou r'n'b... Virage à 180 degrés pour celui qui s'est fait connaître - et apprécier - avec une parole dépouillée, aux franges parfois de l'austérité.

Télérama - Rencontre : le virage groove d’Abd al Malik
Surprise : dans son 4e album solo, "Château Rouge" (sorti hier chez Barclay), Abd al Malik se met à chanter franchement, et à défendre des textes plus légers qu'auparavant. Un spectaculaire retour vers ses racines africaines et même des incursions vers le R'n'B. Il a multiplié les collaborations, avec Gonzalès pour la réalisation, Wallen, Doc Mateo, Ezra Koenig (de Vampire Week-End) ou Papa Wamba pour des duos. Le rappeur pacifiste explique ce virage au micro de Valérie Lehoux.

KEMPER/LAVILLIERS

Le Progrès - Kemper : « Nous sommes tous les complices de la légende de Lavilliers »
Il y a Bernard, le vrai, et il y a tous les Lavilliers rêvés. Cette légende d'ouvrier stéphanois parti en Amérique latine, il l'a construite avec notre bénédiction. Michel Kemper le raconte dans « Les vies liées de Lavilliers »

LE CONDAMNE A MORT

Mediapart - Jean Genet, est-ce que tu bandes encore ?
..... Etienne Daho
et Jeanne Moreau chantent et disent à leur tour le texte dans une version qui vient de sortir. Une opération séduction est en marche, séduction et gommage, sans doute. Daho donne un tour aérien à la chose, il chante très bien , mieux que jamais, ce qui ne manque pas de joliesse, mais pas de chance ! ce n'est pas de ça dont qu'il s'agit dans La Chanson. Et Jeanne Moreau offre à Daho, à la fois une caution et un beau contraste vocal, mais ... Genet n'a pas besoin de monument, or c'est un monument, trop rutilant, qu'on vient de lui ériger.

BERTRAND DICALE

France Info - Etre ministre (ou pas)
La chanson française ne gâte pas particulièrement les ministres. Alors que depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, le Tout-Paris de la politique bruisse de supputations et de pronostics pour savoir qui sera et qui ne sera pas du prochain gouvernement, jetons un œil dans le rétroviseur de la musique populaire pour savoir quelle est l’aura d’un ministre.
Et si les artistes de variétés évoquent peu les ministres – les vrais ministres –, ils ne manquent pas d’imagination quand il s’agit d’inventer de nouveaux postes ministériels et de les pourvoir.
Les chansons de la chronique d’aujourd’hui : Au lycée Papillon par Georgius (1936), La Révolution par Léo Ferré (1969), Si j’étais président par Gérard Lenorman (1980), Inspecteur Disiz par Disiz la Peste (2005), Zidane y va marquer par Cauet (2006), A mes amis devenus ministres par Germaine Montero (1955),

PETULA CLARK

Rue Frontenac - Bientôt 78 ans et toujours en voix
Serge Gainsbourg, Francis Ford Coppola, Jacques Brel, Fred Astaire et même George Lucas étaient de la partie, samedi soir, lors du tour de chant de Petula Clark, présenté au théâtre St-Denis. On connaît la grande Britannique pour ses chansons immortelles, plus de soixante ans après ses débuts sur scène, mais on est beaucoup moins familier avec le reste de son œuvre.

ZAZ

Le Matin.ch - Zaz: «Ce disque, je l’ai bâclé»
Avec son tube «Je veux», la Française a conquis le public. Du coup, son premier disque est réédité. Rencontre.
Elle n’a rien à faire d’une suite au Ritz, encore moins d’une limousine. Elle, c’est Zaz, une jeune chanteuse saltimbanque qui a ravi le cœur du public avec son premier album simplement intitulé «Zaz». Sorti en avril dernier, il s’en est vendu plus de 400 000 en France et il est déjà disque d’or en Suisse romande. L’Allemagne, la Suède et le Canada ont succombé à leur tour.

SI CA VOUS CHANTE

Le blog de Fred Hidalgo - Une chanson qui nous ressemble Démons et merveilles du music-hall 
Moi, vous me connaissez, depuis le temps qu’on se fréquente (quelques décennies pour les plus chenus d’entre vous qui font fidèlement chorus depuis Paroles et Musique ; la rencontre étant beaucoup plus récente – cure de jouvence ! – avec la majorité des lecteurs et lectrices de Si ça vous chante), vous savez combien je suis attaché à la découverte, aux joies grisantes qu’elle procure. Toujours à l’affût des talents en herbe, jamais je ne pourrai me contenter de regarder seulement dans le rétroviseur. Impossible. Pour autant, quand l’occasion se présente de faire une pause, quel bonheur de redécouvrir les merveilles de notre chanson, les riches heures du music-hall français !

JEREMIE KISLING

Nos Enchanteurs - Kisling, le tendre helvète
Jérémie Kisling, 6 novembre 2010, À Thou bout d’Chant à Lyon,
« N’attendez rien de moi / Je ne sais pas quoi faire / Si je parle tout bas / C’est que je voudrais me taire / Mes mots ne marchent pas / Mes gestes ne touchent pas / Je souffle du vide dans l’air / Je suis de l’antimatière… »
Dix, onze rappels… La salle est aussi bondée que comblée, l’artiste heureux.

LINDA LEMAY

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? - L'inimitable Lynda Lemay
Après avoir vendu quatre millions d’albums en francophonie, Lynda Lemay vient de publier son treizième disque, BLESSÉE, en quinze ans de carrière. Généreuse et spontanée, Lynda Lemay répond à quelques questions naïves nées pendant l’écoute de ses nouvelles chansons.

ELLE N'EST PAS MORTE

Blog de Céline et Jacques sur Mediapart - Elle n'était pas morte (à Nicolas...)
La chanson Elle n'est pas morte avait été écrite en 1886, par Eugène Pottier, peu après l'enterrement de Jules Vallès auquel des dizaines de milliers de Parisiens prirent part.
Elle est aujourd'hui tout spécialement dédiée à Nicolas Sarkozy.

LE CLIP DE LA SEMAINE

"Que s'passe-t-il ?" - Caroline Personne

L'ALBUM DE LA SEMAINE

________________________________________________________________________________________

BIEN RECU

KEBOUS

Laulo Kebous est en concert aux Valseuses (ex Bistroy) 1 rue Chappet 69001 Lyon le 19 Novembre 2010
Kebous est sur My Space

JEAN LAPIERRE

Ballades chanson par Jean-Lapierre (historien de la chanson) :
Mercredi 17 et vendredi 19 novembre 2010 de 18 à 20 h : Montmartre, Du « Chat Noir » à la Place du Tertre en passant par le « Lapin Agile »
Rendez-vous : devant « Le Moulin Rouge » 82, Bd de Clichy
Jeudi 18 et samedi 20 novembre 2010 de 18 à 20 h : L’âge d’or de St Germain-des-prés
Rendez-vous : devant le 15 Place Dauphine (Ile de la Cité)

CONCERT DE CHANSONS FRANCAISES
Romain LATELTIN, "le râleur made in France" comme il se prénomme lui-même, vient vous présenter son nouvel album, le vendredi 19 novembre 2010 à 20 h 30 à l'espace culturel du Châtelard dans le 42, à côté de Rive de Gier.
Tarif unique : 5 € Infos et réservations à la mairie de Tartaras ou au 06/10/73/67/70

____________________________________________________________________________________

Toujours en ligne

Le Pont des artistes d'Isabelle Dhordain avec Louis Chedid et Babet
Chanson Boum d'Hélène Hazéra
On connaît la musique de Thierry Lecamp
Musicalement vôtre

La chanson française au 3 baudets sur Arte Live Web
Ma liste préférée l'émission d'Eric Jean-Jean sur RTL
Les vidéos du Chabada de Daniela Lumbroso

Acoustic/TV5

La prochaine fois je vous le chanterai de Philippe Meyer
Monique Giroux sur l'espace musique de Radio Canada
de 22h à 23h30 en France.
Les
Airs de rien, Option musique et Panorama de la Radio Suisse Romande
La chanson française dans ma radio yahoo et sur My Space, MyTaratata

___________________________________________________________________________________

samedi, 06 novembre 2010

Les Vies liées de Lavilliers

Le 10/11/2010

Les Vies liées de Lavilliers … aujourd’hui en librairies

C’est aujourd’hui que sort le livre Les Vies liées de Lavilliers, une biographie qui fera sans nul doute référence. Si Lavilliers est friand de livres (« Bernard Lavilliers / T’as déja lu tous les bouquins pour en lire un nouveau faut que t’en écrive un » chantent avec humour Les Fatals Picards), peu de biographes ont, à ce jour, osé l’aventure d’écrire sur lui. Il les en a tous dissuadés. En plus de quarante ans de carrière, Bernard Lavilliers n’a eu droit qu’à deux ouvrages. Ce troisième est d’ailleurs en tous points différent. S’il prend volontiers les allures d’une biographie, c’est d’abord et avant tout une enquête qui parfois se rêve roman. Et restitue au plus près l’itinéraire de Bernard Oulion, ce jeune homme ambitieux et fier, pour l’heure ouvrier d’une usine d’armement, qui n’a qu’un seul rêve : devenir artiste. Il le sera sous les traits du flamboyant Bernard Laviliers.

Extrait du livre (page 20) :
« Le temps passe ; le succès vient un jour. C’est d’abord la sortie, en 1975, de l’album Le Stéphanois. Et quelques titres qui s’insinuent sur les ondes : San Salvador, La Grande Marée… Puis l’album Les Barbares, l’année suivante, qui révèle Lavilliers au grand public. Les disques se succèderont au rythme d’un par an, invariablement. À côté de la vedette qui s’impose d’évidence, Nanar devient parallèlement un phénomène. Avides de tout ce qui est truculent, les micros se tendent pour recueillir les stupéfiantes tranches de vie de notre « grand fauve d’Amazone » : ses récits de voyages aux saveurs exotiques, aux épisodes trépidants. Qu’on lit avec curiosité et souvent étonnement, parfois avec stupéfaction, du côté de Saint-Étienne : car le Bernard s’est taillé un costume d’aventurier, entièrement cousu main, qui tranche singulièrement d’avec ce qu’on savait de lui. Pour installer ce qui sera son mythe, pour lui trouver son indispensable place vitale, il lui a fallu faire du vide, élaguer ses souvenirs, en condamner la plupart à l’oubli. L’artiste s’en accommodera ; les Stéphanois mettront plus de temps, délai nécessaire pour accepter l’incroyable mutation… »

Michel Kemper, Les Vies liées de Lavilliers, 400 pages, Flammarion, 20 euros.

Le 6/11/2010

« Entre rêve et réalité, Bernard Lavilliers a plus d’une vie. Il existe en conséquence plusieurs manières de le raconter. On peut s’enfoncer avec lui au plus profond de la jungle amazonienne, se ganter de boxe, croupir dans d’infâmes geôles, se la jouer Borsalino… Ou, plus sagement, retrouver les traces d’un jeune homme dont l’ambition n’a d’égal que son talent. D’un chanteur qui, fardé pour l’éternité d’une palpitante légende, s’imposera comme un des géants de la scène et le restera.
Ce livre est un choc et fera débat. Ce n’est pas l’histoire officielle, mythographie mille fois imprimée, qui y est racontée : c’est l’envers de la légende. Longue enquête de plus de six ans qui démêle le vrai du rêve, de l’usage du rêve, où, pour la première fois, nombre de ses compagnons de route racontent leur Lavilliers, ce livre révèle la part d’ombre d’un artiste qui s’est inventé un nid pour y accoucher d’une œuvre majeure.
Après long silence, la légende s’entrouvre enfin, mettant en lumière un personnage digne des plus beaux romans. »

Michel Kemper, Les Vies liées de Lavilliers, Éditions Flammarion ; 400 pages, 20 euros.