Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 octobre 2016

Balthaze - La tendresse

mercredi, 16 mars 2016

L'actualité de la chanson française de la semaine du 4 au 10 mars

Le clip de la semaine : Séverin, France-Brasil

Les vidéos de la semaine : Makja, Sandrine Cabadi, Philémon Cimon, Séverin et les artistes du festival des Chants de Mars à Lyon

A la une

Télérama, Valérie Lehoux - Arman Méliès, Vertigone

Sa voix est toujours chaude et écorchée. Mais avec des guitares psyché et une batterie martelante, le chanteur se fait plus direct, plus sauvage.

Encore un. Un qui façonne dans l'ombre médiatique une chanson distinguée, labyrinthique parfois mais plus souvent enivrante, inquiète toujours et pourtant pas sombre. Un qui cherche, qui avance, au risque de s'égarer un peu (les sons très synthétiques de son dernier album désincarnaient son chant), et qui réapparaît aujourd'hui avec un cinquième disque incandescent, aussi riche que concis. Plus direct et plus droit que les précédents. Moins sophistiqué. Presque abrupt. Disque sauvage, cinglant, à la tonalité rock, aux tentations psyché, aux mélodies-mélopées d'une redoutable envergure, aux tempos martelés comme des certitudes ou des désirs impossibles à enterrer.

C'est déjà ça - Méliès : voyage sur le volcan

Après quatre albums assez radicaux, Arman Méliès éblouit toujours mais y ajoute l'émotion dans "Vertigone". En concert ce soir à Bordeaux, demain à Cognac.

Arman pour le peintre plasticien, Méliès pour le cinéaste. Le premier accumulait les produits manufacturés pour mieux illustrer le productivisme. Le second a inventé le rêve et l’audace au cinéma. L’auteur-compositeur Arman Méliès chante entre ces deux pôles, avec la précision d’un musicien chevronné, avec l’onirisme d’une plume imagée.

Le Figaro - Arman Méliès, vers les hauteurs

Vertigone, son cinquième album, est sans conteste le meilleur disque de la jeune carrière d'Arman Méliès. Cet ancien membre du groupe Enola s'est lancé en solo il y a un peu plus de dix ans et a su affirmer progressivement une identité forte, tout comme une exigence jamais prise en défaut.

Son site Web

Sur Facebook

BALTHAZE

Hexagone - Balthaze, un visible animal

Balthaze sera sur la scène du Zèbre de Belleville le 24 mars pour le concert de sortie de son premier album. C’est un artiste que je connais maintenant depuis quelques mois. Dès que j’ai découvert quelques uns de ses morceaux, son projet m’a tout de suite parlé. Depuis, je l’ai revu sur scène régulièrement, dans des formules différentes et avec de nombreux instruments. En solo, en trio, avec pleins de copains sur scène, invité par d’autres artistes, à la guitare, au banjo, au mandole… Et à chaque fois, il fait mouche. Avec des textes forts et des sonorités remplies de multiples influences, son répertoire est très riche. Il y a quelque chose qui me touche tout spécialement dans ce qu’il fait. Je ne saurais dire si c’est son approche de la musique, la façon dont il nous emmène voyager avec, la sincérité de l’interprétation, l’importance du contenu ou l’authenticité de l’artiste. Certainement l’association de tout ça à la fois. Alors forcément, j’ai eu envie de lui poser quelques questions.

BAPTISTE W.HAMON

Télérama - Baptiste W. Hamon, L'insouciance

A Nashville, un jeune baladin bien entouré chante dans sa langue ses fantasmes d'Amérique sur fond de violon et de pedal steel. Fin et habité.

Un signe qui ne trompe pas à l'écoute du tout premier morceau : après l'intro, au joli trot country des guitares, au bourdon du violon, on s'attend à ce que sonne une voix ad hoc, américaine. Et puis non, voici le candide et crâne Baptiste : « Moi j'aime une fille, son nom c'est Joséphine. » Le Grand Meaulnes est à Nashville et il apprend vite.

SANDRINE CABADI

Claude Fèvre - Sandrine Cabadi, un album qui fait boum

Avec Sandrine Cabadi, on a bien l’impression qu’il se passe quelque chose dans le monde du disque depuis qu’elle l’a fait entendre. On lit ici et là des chroniques enthousiastes et voilà qu’Hélène Hazera l’invite sur France Culture. C’est dire !

C’est en scène que depuis des années elle s’accroche coûte que coûte à son rêve. De petite scène en petite scène, elle y va de sa goualante derrière son clavier, jamais sans sa casquette, version p’tit gars à qui on ne l’a fait pas, avec sa voix de chanteuse des années 30, des « R » qui roulent jusqu’à vos pieds et leur donnent envie de danser la java !

Nos Enchanteurs - C’est dit, c’est Cabadi !

Car ce nouvel opus, totale rupture qui signe l’arrivée d’une chanteuse sur laquelle il faudra désormais compter, est sincèrement un pavé, pas comme ceux qu’on s’envoyait à la figure jadis au quartier latin, mais comme un disque qui déjà nous marque, nous touche pile dans le mille. Sincère, enjouée, d’une voix assurée, qui parfois fait songer à Juliette la diva, notre trentenaire Cabadi (c’est l’âge qu’elle se donne en se plaignant du Complexe de la trentenaire) fait bonne impression par une galette où tout est bon : les musiciens, l’orchestration, les arrangements, l’interprétation (on se dit que Cabadi est capable de tout chanter, de la douceur à la furie, de la mélancolie à l’humour…), les textes… Tout !

SEVERIN

RFI - Séverin, chansons d’amour et de samba, Nouvel album, Ça ira tu verras

On avait suivi de loin ses débuts discrets dans la chanson, l’oreille distraite par le "trop" d’électro pop qui prenait le pas sur une écriture hésitant encore à se frotter au français. Trois disques plus tard, Séverin a pris ses marques. Résultat : beaucoup de ballades, un peu de samba, et un très abouti Ça ira tu verras.

Culturebox - Séverin : un clip génial et un bel album aux saveurs brésiliennes

Séverin lance son deuxième album solo de la plus belle des manières : avec un clip très réussi qui met en scène le dialogue joyeusement difficile d’un couple franco brésilien, à l’aide de l'outil Google de traduction automatique.

BERNARD JOYET

Chansons que tout cela - Bernard Joyet, à auteur d’âme

Qui l’ignore encore ? Bernard Joyet est l’une de nos plus fines plumes de la chanson. S’il s’y est mis un brin « tardivement » courant 1985 en duo rigolard avec le batteur Roland Salomon (Joyet et Roll Mops), les choses « sérieuses » ont commencé en solo avec le nouveau millénaire. L’an dernier est sorti son quatrième album, AUTODIDACTE II, un cru haut de grappe à apprécier d’abord en scène (notamment le 14 mars au Vingtième Théâtre*, à Paris) en compagnie de la pianiste Nathalie Miravette.

GAINSBOURG

Double Note, Victor Hache - Serge Gainsbourg, 25 ans après, toujours à la page

Victor  Hache,  25 ans de la mort de Serge Gainsbourg. À l’occasion du 25e anniversaire de la mort du chanteur, le journaliste Bertrand Dicale publie Tout Gainsbourg. Une somme de plus de 1 000 pages qui explore l’œuvre d’un artiste qui a souvent connu l’échec avant de triompher en 1979 avec la Marseillaise en reggae, Aux armes et cætera.

MAJKA

Hexagone - Makja – Un camp

Makja, est une de mes belles découvertes aux Rencontres d’Astaffort de mai 2015. Il m’avait touché par l’intensité de son interprétation. Basé en Aquitaine, on le voit malheureusement trop peu en région parisienne, mais depuis j’ai gardé un œil attentif sur l’évolution de ses projets. C’est donc avec joie que j’ai appris la sortie d’un EP en mars !

PHILEMON CIMON

Il y a deux ans, une chanson venue du Québec (Moi, j'ai confiance) nous saisissait par sa grâce androgyne. Qui pouvait chanter de cette voix à peine juste mais captivante l'irrépressible envie de croire en l'amour ? Philémon Cimon, trentenaire gracile, auteur à l'époque de deux disques — le premier aux ­accents cubains ; le deuxième, très pop dépouillée — passés inaperçus ici. Ce nouvel album, au son vintage un peu yéyé, saupoudré d'embruns de surf musique, devrait permettre au jeune homme de se faire remarquer. Ses ­petites histoires, moins innocentes que ses textes naturalistes et son timbre ­angélique ne le laissent supposer, ont le don de déclencher de mini-tornades sentimentales.

GIEDRE

L'Obs - GiedRé : "C'est dur d'être une femme, c'est dur d'être un nain..."

A 30 ans, la chanteuse de "Toutes des putes" s'est spécialisée dans la comptine trash pour dénoncer le sexisme. Portrait, en musique. 

ans "Belle au bois dormant", GiedRé remixe les contes de fées de notre enfance en y ajoutant une touche sodomite : un homme rencontre dans une forêt une princesse transexuelle qui a un fort accent brésilien et un pénis. Il part en courant : "Elle le rattrapa bien vite/ Et contre un épicéa/ La belle sortie sa bite/ Et l'encula."

Dans une autre chanson, "les Petits enfants", GiedRé raconte l’histoire d’une petite fille et d’un pédophile à l’arrière de son camion ("L’un pleurant, l’autre chantant/ Ainsi va la vie, ainsi font les gens").

ORELSAN

Libé - De Ferré à Orelsan, brève chronologie du sexisme dans la chanson française

L'affaire Orelsan, accusé de faire l'apologie de violences contre les femmes, s'est close jeudi par la relaxe de l'artiste. Pour autant, elle ne doit pas faire oublier que l'histoire de la chanson française, à l'image de la société dont elle se fait souvent le miroir, a été émaillée de paroles sexistes, plus ou moins assumées.

EDDY LA GOOYATSH

Nos Enchanteurs - Eddy La Gooyatsh, le doux et le méchant

Oui, des chansons chez l’Eddy. Pas de celles de circonstance, pas d’éclats de voix, mais l’observation poétique de notre quotidien, de notre environnement, de nos sentiments, de nos émotions. Un peu hors du temps, « au temps du joli temps… », celui « qui feint de n’être que de passage », hors des mouvements… Des chansons comme toujours contemplatives, comme des tableaux : un disque de La Gooyatsh est une cimaise, onze œuvres y sont cette fois accrochées.
 
DAVID KILEMBE
 
 
La biographie de Davy Kilembé nous dit que cet artiste indépendant (nombreux le sont) est « reconnu par beaucoup pour son talent. » Pour son talent indéniablement, mais pas que. Car le talent ne fait pas tout. S’il est si apprécié tant du public que de ses collègues, c’est qu’il développe d’autres qualités, la générosité n’étant pas la moindre.

dimanche, 13 mars 2016

Balthaze - Bachelorette

Balthaze - Bachelorette. Session à La Blackroom #01. Filmé à la Blackroom d'Hexagone, à Clichy, le 10 décembre 2015.

samedi, 12 mars 2016

Balthaze - Ombilicalement vôtre

Balthaze - Ombilicalement vôtre. En concert, à L'Alhambra en première partie des Hurlements chantent Mano, le 07 octobre 2015

vendredi, 11 mars 2016

Balthaze - Interview

samedi, 16 janvier 2016

L'actualité de la chanson française du 3 au 18 janvier (mise à jour)

Le clip de la semaine : Cali, Le coeur chargé comme un fusil

Bien reçu, merci : Jehan et Lionel Suarez, Leprest, Pacifiste inconnu sortie prévue le 17 janvier.

Les vidéos du jour : Anne-Claire en concert au Bateau El Alamein, à Paris, le 07 janvier 2016, filmée par Hexagone et Sages Comme Des Sauvages

A la une

RFI - GiedRé, pas comme tout le monde Nouvel album, Lalala

Dans Lalala, son neuvième album auto-produit, la Lituanienne GiedRé chantonne les absurdités de notre société avec un humour provocateur et décapant.

Nos Enchanteurs - Célina Ramsauer, elle et nous

Septième album pour l’helvète valaisanne Célina Ramsauer, opus dont l’argument principal est tiré d’un inédit de Georges Moustaki, Nous, chanson d’amour que le chanteur, grand cadeau, lui a offert de son vivant, droits d’édition inclus. Il y a longtemps, Célina Ramsauer signait une chanson, Lettre à Monsieur Moustaki, qui avait scellé leur amitié et avait même conduit la suissesse sur le plateau de l’Olympia pour interpréter avec notre Métèque la Lettre en duo (en vidéo ci-dessous). S’en suivit une amitié, jamais démentie.

15, 16 et 17 janvier

Hexagone - Elie Guillou, « on ne choisit pas le réel »

Elie Guillou est un habitué des colonnes d’Hexagone. En décembre 2015, il est venu chanter à Lyon, invité par A Thou Bout d’Chant et par Nicolas Bacchus avec qui il a partagé la scène pendant trois soirées. J’en ai profité pour le rencontrer et évoquer avec lui  son parcours, la Bretagne, son père, le Kurdistan…. Elie Guillou a beaucoup de choses à dire, à raconter. Avide de rencontres, inventeur permanent, il met son art au service de l’humanité. Elie Guillou fait partie des artistes trop rares qui réinventent et veulent ré-enchanter leur métier. Un regard lucide et juste sur le monde et ses dérives. Un chouette moment avec un artiste des plus précieux.

RFI, Bertrand Dicale - Et si les chansons réparaient le monde… Une utilité face au terrorisme ?

De La Marseillaise chantée par la France entière jusqu’au Perlimpinpin de Barbara, vêtu de bleu-blanc-rouge, il semble que la musique joue un rôle singulier dans les temps troublés que nous traversons.

Quand la France marche dans les rues le 11 janvier 2015 ou se rassemble dès l’aube du 14 novembre, elle chante La Marseillaise. Si l’on demande ce qu’est cette dernière, on peut l’appeler hymne, symbole ou lieu de mémoire, selon que l’on est responsable politique, journaliste ou historien.

Mais c’est une chanson – c'est-à-dire une mélodie et un texte organisés en couplets et refrain, dont la forme fixe s’accorde de nombreux contextes possibles. Tenant la main de ses enfants dans une marche citoyenne, en foule dans un stade, mezza voce quand clament les chœurs et cuivres de l’Armée dans une cérémonie officielle, c’est toujours la même Marseillaise – celle de la Révolution et des Résistants, celle des préfets et des répressions, celle que le monde entier nous emprunte souvent, celle qui est toujours plus grande que chaque voix qui la chante…

13 et 14 janvier

Hexagone - Zim, une chanson sans étiquette

Zim fait partie de la jeune scène lyonnaise de la chanson. Il a remporté, il y a 2 ans, le tremplin d’A Thou Bout d’Chant et a sorti en 2015 un premier EP. Il n’ pas suivi le même parcours que beaucoup de ses contemporains qui sont allés apprendre leur métier à l’Université, au conservatoire de Lyon ou à l’école nationale de musique de Villeurbanne. Autodidacte, il a pris aujourd’hui du recul par rapport à la métropole lyonnaise et découvre maintenant les salles très vivantes implantées dans les territoires ruraux. Pour Hexagone, il raconte son parcours de jeune musicien qui a choisi un jour d’abandonner un bel avenir d’instituteur pour se donner totalement à la chanson et à la musique.

11 et 12 janvier

Le blog du doigt dans l'oeil - Les Banquettes Arrières

Voici un scoop en ce début d’année : les Marx Brothers ont des filles, elles sont trois, elles font chauffer la scène sous le nom « Les Banquettes Arrières ». Et ce fut show samedi aux ACP pour leur seconde soirée parisienne, salle archi comble, public ultra caliente aux choeurs spontanés impeccables en totale impro. Pour le nom du trio, n’allez vous cramer les neurones en cherchant une explication primaire, c’est comme pour « La soupe au canard » de leurs papas putatifs, y avait pas de canard, et pas non plus de soupe dans leur œuvre cinématographique, juste un tourbillon entre surréalisme et burlesque selon le principe de Groucho : Il est difficile d’attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu’il n’y est pas. Mais il n’est pas interdit d’espérer, et tout est permis pour y arriver…

Nos Enchanteurs - Jean Vasca, au bout du compte

En décembre 2014, après avoir rassemblé l’intégrale de ses textes, il les a publié, en un livre sobre et classieux, La concordance des chants, que d’aucuns ont dû tenir pour bible de la chanson alors qu’il n’en est qu’un précieux et passionnant recueil. Puis s’est mis à l’écriture d’un vingt-cinquième opus, son dernier disque avant de fermer boutique, de n’être plus qu’un ancien et vieux chanteur, un jadis de la rue Mouff’tard.

Nos Enchanteurs - Abd Al Malik : l’O.P.A. Garnier

Il est des disques qu’on ne sait comment aborder. Pas trop aimables de prime abord, ils demandent d’être apprivoisés, domestiqués, assimilés peu à peu. Le temps nécessaire à la transformation du coup de poing en caresse.

Scarifications, le nouvel opus de rappeur-slammeur-écrivain-réalisateur Abd Al Malik appartient sans conteste à cette catégorie d’album.

C'est déjà ça - Raphaële Lannadère, beauté plastique

L était sur la scène du Rocher jeudi soir pour un concert très synthétique et expressionniste. Comme son deuxième album du même nom, la fulgurance de ses textes et de son interprétation n'a pas parfois été servie par des arrangements plastiques.

C'est déjà ça - Beaupain n'est jamais "Loin"

L'auteur-compositeur sortira "Loin", son cinquième album, le 25 mars prochain

Le blog de Norbert Gabriel - Le Pont des Artistes, le retour !

Les grands moments de radio du Pont des Artistes restent des références dans la vie du spectacle vivant musical. Après une éclipse involontaire, Le Pont revient avec sa créatrice à la barre, dans un autre lieu, dans le même format, ce n’est plus France-Inter, mais Le Triton, avec une  télé pour diffuser urbi et orbi.  Et toujours la possibilité d’assister aux enregistrements.

Voici tout ou presque pour être présent à cette première.

8, 9 et 10 janvier

Hexagone - Les Sessions – 01 – Balthaze

Hexagone te propose un nouveau rendez-vous, tout en images. On a appelé ça « Les Sessions ». Régulièrement, tu retrouveras dans cette rubrique, des artistes qui seront venus se raconter un peu dans La Blackroom, et qui auront interprété 2 chansons. C’est le format : une petite interview et 2 chansons pour une découverte qui vise à aller plus loin. Ton travail à toi.

Nos Enchanteurs - Charlie, des chansons à dessein

..... Sans doute parce que dessin et chanson sont des arts bien plus proches qu’on peut le croire, nos chanteurs ont sorti leurs crayons et leurs guitares. Dare d’art ! A tel point qu’il est déjà difficile de recenser toutes les chansons relatives au carnage de Charlie-Hebdo. De la part d’un hebdo qui avait, il y a peu encore, une rubrique au doux nom de « Je hais la chanson française » (dessinée par Luz), ça fait tendrement sourire… Mais c’est bien, c’est surtout évident.

Tentons ici, sans nulle exhaustivité, une revue, sinon de presse, au moins de chansons.

C'est déjà ça - Et de quinze pour Murat

On peut l'ajouter dans la liste des albums attendus en ce premier semestre 2016: le très prolifique Jean-Louis Murat sortira "Morituri", son quinzième album studio, en avril prochain.

Hexagone - Hexagone, un rêve de papier en 2016

Bon ben voilà Hexagonaute, 2015 tire à sa fin et franchement, vu l’année de merde qu’on a vécue entre le 7 janvier et le 13 novembre, on ne va pas trop la regretter celle-ci. Sans parler de la montée vers la descente aux enfers avec le Front National qui s’installe dans notre, dans mon quotidien alors que je ne lui ai rien demandé. Mais absolument rien sinon de se casser de mon paysage dans la mesure où j’ai le cortex trop écolo pour me le faire polluer par une bande de trous de balles haineux et écho-irresponsables.

6 et 7 janvier

C'est déjà ça - Et de quinze pour Murat

On peut l'ajouter dans la liste des albums attendus en ce premier semestre 2016: le très prolifique Jean-Louis Murat sortira "Morituri", son quinzième album studio, en avril prochain

France Info - La mort de Michel Delpech, "La Fin du Chemin" d'un chanteur de charme

A 69 ans, le chanteur, auteur, compositeur Michel Delpech est mort samedi soir, annonce son épouse. Il a été emporté par un cancer de la gorge contre lequel il se battait depuis plusieurs années.

Il aurait eu 70 ans dans moins d'un mois, le 26 janvier. Michel Delpech, s'est éteint samedi soir à Puteaux, en région parisienne. Son épouse précise que "cela faisait trois ans qu'il se battait contre un cancer" de la gorge, qui l'avait forcé à quitter la scène en 2013.

4 et 5 janvier

Hexagone - Sélection pop & rock à Paris en janvier

Ça y est ! 2016 est enfin arrivée, apportant son lot de rêves et d’ambitions. Hexagone en porte plein, prêts à se concrétiser. Nous prenons le soin de te raconter les concerts que nous avons vus comme si tu y étais, mais on s’est dit que ce serait bien aussi de t’informer des dates avant qu’elles ne soient passées. C’est le boss qui m’a lancé comme ça : « Hey, Déborah, ça te dit de parler d’une sélection de concerts en début de chaque mois ? » Dans ma tête, une boule à facette s’est mise à tourner sur des sons Rock. Je me voyais déjà vous dénicher toutes les perles de la nouvelle scène française. Certes ce n’est qu’une actu, rien d’exhaustif, mais quand même, je me dis que grâce à ton magazine préféré – Hexagone, ne va pas m’en sortir un autre, sinon je vais me fâcher rouge – toi aussi tu vas pouvoir assister à de chouettes concerts. Sors vite ton calendrier, que je te raconte tes prochaines sorties sur la capitale.

Hexagone - Thomas Pitiot chante Vassiliu au Divan du monde le 30 janvier

Thomas Pitiot sera le 30 janvier prochain au Divan du Monde, à 20h30, pour chanter Pierre Vassiliu. Ça nous réjouit. Voici ce qu’en dit le petit programme promotionnel. Je suis en parfait accord. Franchement, à ta place, je réserverais tout de suite ma place pour ce samedi 30 janvier. Quelque chose me dit que tu ne le regretteras pas. Mais alors pas du tout !

Hexagone - La Menuiserie en janvier

T’as remarqué comme l’hiver est doux en ce moment ? Ouais, c’était déjà le cas y a un an pile, si tu suis bien ton mag chanson préféré.

Alors comme t’as pas d’excuse pour ne pas sortir, on te file la programmation de la Menuiserie de ce mois de janvier (qui est particulièrement doux, oui) : tu pourras y aller voir, entre autre, Baptiste W. Hamon en personne (il aura peut-être sa chemise à carreaux assortie à sa casquette et ses moustaches (ou pas)), une fille grise mais brune, qui s’est fait « cornaquée », une bande de nanas pas coiffées du tout, ainsi que Léopoldine HH et son univers légèrement barré. On te donne toutes les dates ci-dessous, alors lis.

Hexagone - Janvier au Forum Léo Ferré

Alors donc, en ce début d’année 2016 (qui est, ma foi, somme toute assez doux, niveau météo), tu te dis que tu prendrais bien de bonnes résolutions. Bien. Mais tu ne sais pas lesquelles. Ok.

Ça tombe bien, parce que, comme on est vachement sympa ici, on va t’en proposer (au moins une), de bonne résolution : jeter un œil à la programmation du Forum Léo Ferré, voire les deux. Et t’oublieras pas d’y aller avec tes oreilles, bien sûr (les deux, de préférence).

Hexagone - Janvier au Limonaire

En ce début d’année, le Limo ne déroge pas à la règle qu’il a fait sienne, et frappe fort.

Après Francesca Solleville, c’est au tour d’Estelle Meyer d’être programmée tous les mardis, et tous les lundis, c’est toujours La goguette des Z’énervés.

Sinon, on commence ce mois de janvier, le 6 et le 7, avec Loïc Lantoine.

Hexagone - Janvier à L’ACP La Manufacture Chanson

Bon, on ne va pas se mentir, hein, mais la programmation de l’ACP La Manufacture Chanson, c’est du lourd, en ce début d’année !

Si on n’y peut rien, quant au fait que ce mois de janvier est plutôt doux pour la saison (quoique pluvieux, mais doux quand même), ce qu’on peut faire, par contre, c’est te conseiller, voire t’inciter fortement, à la lire, cette programmation. C’est pas compliqué, c’est juste en-dessous.

Télérama - Michel Delpech, mort d'un chanteur humaniste et populaire

L'une des dernières fois que l'on a vu Michel Delpech, c'était il y a plus d'un an, en novembre 2014, sur le plateau de La Fête de la Chanson Française (France 2). Eprouvé par la maladie et les deux ans qu'il venait de passer à la combattre, mais ému, surtout, d'être là et d'entendre les autres (en l'occurrence Julien Clerc, Julien Doré et Yannick Noah) reprendre l'un de ses classiques. Chez Laurette. Tableau mélancolique et tendre, évoquant l'adolescence, dans lequel tout le monde pouvait se reconnaître un peu. Un titre doux amer empli d'humanité, qui avait non seulement scellé le style Delpech, mais avait marqué son entrée dans la chanson populaire.

Le Monde - Le chanteur Michel Delpech est mort

Avec son sourire chaleureux, sa séduction tranquille dans la voix, bien posée, juste, assez économe d’effets, Michel Delpech aura été du milieu des années 1960 la fin des années 1970 l’un des interprètes les plus populaires de la chanson française. Un « chanteur de variétés. Je n’offre pas une “œuvre” », avait-il confié à notre collègue Bruno Lesprit, en décembre 2000. Souffrant d’un cancer de la gorge et de la langue depuis 2013, le chanteur, parolier et compositeur Michel Delpech est mort le 2 janvier. Il était âgé de 69 ans.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/01/02/le-chanteur-michel-delpech-est-mort_4840953_3382.html#vi8vS4ekgl4M8yeY.99

C'est déjà ça - Michel Delpech: le crooner pop tendre de la chanson est mort

L'auteur-chanteur est mort hier 2 décembre quelques jours avant ses 70 ans, victime d'un cancer qui le rongeait depuis 2013. Michel Delpech laisse une flopée de chansons dignes, sensibles et populaires, de "Wight is wight" à "Chez Laurette", des "Divorcés" à "Que Marianne était jolie"

 
Les années 70 furent une décennie où tous les chanteurs populaires s’appelaient Michel. Jean-Michel Delpech l’avait bien compris, lui qui dès débuts en 1963 se débarrassa de son prénom composé, contrairement à Fugain, Polnareff, Sardou ou Berger. Né au lendemain de la guerre dans une famille aisée de Courbevoie, le jeune garçon ne fréquente pas pour autant les beaux quartiers. Mais à la fin des années 50, la musique est partout. Brel, Brassens, Ferré, Barbara ou Aznavour sont déjà des immenses vedettes.
 
 
Le 12 avril 1966, Jean-Marie Périer immortalise, pour le magazine Salut les copains, les représentants de la vague yé-yé: Johnny Hallyday, Claude François, Christophe, France Gall, Sylvie Vartan, Adamo, Dick Rivers, Antoine… Michel Delpech n'y figure pas. Pourtant, cette année-là, le chanteur signe Inventaire 66, un de ses premiers grands succès, et monte sur la scène de l'Olympia, en lever de rideau de Jacques Brel.
 
 
... "Michel Delpech est mort sans avoir vieilli. Ses chansons nous touchaient car elles parlaient de nous. De nos émotions comme de nos épreuves. Il avait traduit mieux que personne les années 70", a salué le président François Hollande dans un communiqué.
 

Michel Delpech fut un chanteur de variétés jusqu’au jour où on s’aperçut qu’il était sans doute bien plus, émargeant autrement dans l’estime de cet art. Que certaines de ses chansons balisent notre parcours, que parfois même elles ont anticipé la marche et la législation de notre société, comme Les divorcés, avant qu’il ne le soit lui-même : « Si tu voyais mon avocat / Ce qu’il veut me faire dire de toi / Il ne te trouve pas d’excuse / Les jolies choses de ma vie / Il fallait que je les oublie / Il a fallu que je t’accuse… »

dimanche, 10 janvier 2016

Balthaze - Interview

Balthaze - Bachelorette

Balthaze - Bachelorette. Session à La Blackroom #01. Filmé à la Blackroom d'Hexagone, à Clichy, le 10 décembre 2015.

samedi, 09 janvier 2016

Balthaze - Qui se rappelle de quoi

Balthaze - Qui se rappelle de quoi. Session à La Blackroom #01. Filmé à la Blackroom d'Hexagone, à Clichy, le 10 décembre 2015.