Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 juillet 2015

INA (1961) Charles TRENET "Ma philosophie"

INA (1959) Charles Trenet, en maillot de bain, "Route Nationale 7"

L'actualité de la chanson française du 13 au 23 juillet (mise à jour)

Les vidéos de l'été : parcours varié dans les archives de l'INA avec, entre autres, Gainsbourg, Trenet, Béart, Julien Clerc et quelques autres. Mais aussi en vidéo avec Agend'Arts une belle salle chanson de Lyon.... et cette revue de presse et du web reprendra réellement à partir du 24 août.

Hexagone - Guillaume Lloret raconte Agend’Arts, une salle de quartier pour les artistes lyonnais

Il y a à Lyon deux salles de spectacles où il est possible d’écouter 2 ou 3 fois par semaine de la belle chanson française. J’ai déjà parlé ici d’A Thou Bout d’Chant qu’une nouvelle équipe est en train de prendre en main. La seconde salle est Agend’Arts, dont on va parler longuement avec Guillaume Lloret qui en est le responsable. Cet entretien est l’occasion de découvrir l’histoire de cette salle que rien ne prédestinait à devenir un rendez-vous de qualité pour les amateurs de chanson. Salle devenue le centre d’un réseau de quartier, en l’occurrence la Croix-Rousse, où la densité d’artistes est particulièrement élevée.

A la une

C'est déjà ça - Higelin en studio vers un vingtième album

L'autre Grand Jacques revient. Après le très beau..."Beau repaire" et une longue tournée, Higelin est déjà en route vers un nouveau disque. L'annonce est originale: elle est faite par Mahut, l'immense percussionniste et historique compagnon de route du chanteur. Verbatim qui se suffit à lui-même...

21, 22 et 23 juillet

Hexagone - Une femme mariée – Enfin septembre

Elle s’appelle Une femme mariée mais c’est pas son vrai nom. Dans la vraie vie, elle répond au patronyme de Constance Petrelli et c’est quand même un blase qui a de la gueule. Comme ses chansons qui n’en manquent pas non plus. De gueule.

Constance a monté son projet chanson « Une femme mariée » en 2005. Le nom en hommage au film de Godard. Il y a pire références ciné, tu l’avoueras. Du ciné, genre années 60 et en couleurs, c’est un peu le film qui se joue devant nos yeux à l’écoute des chansons de Constance. Après un premier EP, toujours en 2005, Constance Petrelli sort son premier album, Les mauvais garçons, en 2009. Onze titres qui montrent la voie empruntée par cette femme bien mariée avec une pop vive et efficace.

Nos Enchanteurs - 10 raisons (plus ou moins bonnes) de se rendre à Barjac

Y rencontrer les amis. C’est le rendez-vous annuel de qui aime la chanson « de parole » (dite aussi « chanson-française-de-qualité » ou « chanson à texte » comme s’il en existait sans). D’une année l’autre, on s’y retrouve, les tempes plus blanchies que la fois dernière, sans toutefois amener avec nous la relève espérée. Bien sûr on y devise chanson : c’est la menue monnaie de Barjac. Mais pas que. On s’inquiète des absents, qui ont forcément tort. Chaque année, on compte les disparus. Là je serai triste de ne plus voir l’ami Jean Florin, de Montbrison. Un de moins pour faire agréable et pertinent chorus.

Le Figaro - Françoise Hardy, atteinte d'un cancer, arrête la chanson

La chanteuse de 71 ans, qui souffre d'un lymphome, confie avoir tiré un trait sur sa carrière longue de cinquante ans

«C'est curieux car j'ai toujours vécu en sachant de quoi j'avais envie et là, pour la première fois, je ne vois pas ce que je pourrais faire», confiait l'interprète de Message personnel en recevant l'AFP il y a quelques jours dans la chambre d'une clinique francilienne où elle récupérait de nouvelles séances de chimiothérapie.

Le Télégramme - Vieilles Charrues. Un géant aux pieds d'argile

Avec 60.000 spectateurs ce samedi, on imagine des caisses bien pleines et un succès assuré. L'image qui colle aux Vieilles Charrues est tenace mais la réalité est un peu plus complexe. Le plus gros festival de France est en fait un colosse aux pieds d'argile qui, chaque année, doit batailler pour équilibrer son budget. Un exploit permanent

Hexagone - Erwan Pinard, prof et chanteur, « une complémentarité nécessaire »

Erwan Pinard chantait récemment au Bal des Fringants, une petite salle de spectacle dans les Pentes de la Croix-Rousse à Lyon. Une belle occasion pour prendre rendez-vous avec l’artiste. On s’est retrouvés quelques jours plus tard pour échanger librement sur ses métiers (il est prof en collège en même temps que musicien), sur ses albums et son parcours dans la chanson.

19 et 20 juillet

Hexagone - Mick à Avignon – Session 1 : Emanuel Bémer

Et me voilà à Avignon, une année de plus. Il fait chaud (plus que l’an dernier !), le programme du off comporte un grand nombre de spectacles (plus que l’an dernier !), beaucoup de monde dans les rues (par rapport à l’an dernier ? je ne sais pas, je n’ai pas compté !). Je prends l’apéro à côté de théâtreux parisiens et j’entends « si tu veux te faire voir par le métier il faut venir à Avignon, tout Paris est là, tu vois tout le monde.» Je ne connais pas beaucoup de parisiens et encore moins de théâtreux parisiens et si j’en ai peut être croisés, je n’ai pas parlé à un seul (vu que je ne les connais pas !). Je vis à Toulouse et je vais voir quelques concerts chanson. Et bien c’est pareil, en deux jours, j’ai croisé le tout Toulouse de la chanson ou plus précisément le tout Bijou : l’ancien patron, le nouveau, le chargé de com, l’ingé son, un chanteur toulousain passé au Bijou, un artiste parisien passé au Bijou cette saison !

Télérama - Kent, Intégrale des albums studio 1982-2013

On a tendance à l'oublier, mais au tournant de la décennie 90, Kent fut l'un des artisans du renouveau d'une chanson en français, assumant une tendresse ni mièvre ni ringarde (avec le recul, on est frappé de voir à quel point là aussi il s'inscrivait dans les pas d'Higelin).

Télérama - Gainsbourg and The Revolutionaries

Les albums reggae du plus rasta des chanteurs français réédités, enrichis d'inédits et de versions dub.

A la fin des années 1970, Gainsbourg a besoin de relancer une carrière en eaux basses et débarque en Jamaïque avec un chèque en blanc pour la fine fleur des musiciens de studio de King­ston. Des Clash à Police, le reggae est en vogue, mais il semble taillé pour la poésie percussive, les rimes torrides et la diction nonchalante du Français. Rien n'a été composé à l'avance. Tout se joue en une nuit d'écriture stressée et quelques jours d'enregistrement pendant lesquels la personnalité de Gainsbourg maraboute les musiciens locaux, Sly and Robbie en tête, qui tiennent Aux armes et cætera pour « le meilleur album reggae d'un non-­Jamaïcain » (comprendre un Blanc).

RFI - Quelque chose en nous de Johnny, Dernière soirée des Francos de La Rochelle

Johnny Hallyday a clôturé les 31e Francofolies de La Rochelle par un beau concert le 14 juillet, avant le feu d’artifice. Le festival qui a fait revenir le chanteur sur sa grande scène dix-neuf après son dernier passage, affiche une édition plutôt au beau fixe et des projets de voyage vers la Bulgarie.

Nos Enchanteurs - Blanzat 2015. Jamait en gueule d’amour

Il y a sur cette scène, en ce répertoire, un peu beaucoup du cinéma romantique et réaliste d’avant guerre. Jamait en gueule d’amour à la Gabin, casquette de rigueur et mélodrames. Tout ou presque ici est fait d’amours blessés, meurtris, qui parfois, souvent, se sont fait la belle. De manque d’amour aussi, de désirs : « Caresse moi caresse moi / Ne laisse pas ce jour vieillir / Sans poser avant qu’il n’expire / Tes mains sur moi / Caresse moi… » D’infinis regrets.

Hexagone - Le Mad aux Francos – Episode 2 : Clarika, Daphné et Christine, toutes des reines !

Eh toi ! Oui, toi l’hexagonophile invétéré(e) ! De deux choses l’une, soit tu es francos-maso compulsif ou alors, grave traumatisé par ces interminables sagas estivales que tu contemplais à la téloche, lorsque tu étais un gniard boutonneux. Si tu te reconnais dans la seconde option, ne compte pas trop sur Le Mad pour te la jouer sous le soleil…

17 et 18 juillet

C'est déja ça - Francos 2015: quelques impressions et clichés

La 31e édition des Francofolies de La Rochelle se terminent ce soir, notamment par le Barnum de la grande scène, rassemblant Noah et Hallyday. Il était plutôt conseillé de se glisser dans le théâtre Verdière de la Coursive où se succédaient Luce et Mathieu Boogaerts suivis d'Alain Chamfort, puis Jeanne Added et Claire Diterzi. Ou alors l'inratable parce que somptueux spectacle de Stefan Eicher et ses automates, précédés du précieux Ben Mazué. En attendant, retour sur les trois premiers jours...

C'est déja ça - Babel, "chant-son" habité

De passage aux Francofolies de la Rochelle, l'inclassable quartet angevin a démontré combien sa pièce montée chanson-électro-scratch est toujours plus appétissante 

Le Mad aux Francos – épisode 1 : Emilie Marsh en showcase

Hexagonaute chéri(e), mon amour*… Tu vas être fort marri d’apprendre que celui qui s’est auto-proclamé envoyé spécial d’Hexagone aux trente et unième Francofolies de la Rochelle, est en fait le moins qualifié au sein de ce beau webzine, entièrement dévoué à la « Cause », pour te raconter LE festival de la chanson française.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (5) : Bolée initiale, écriture et Dragues

Retour chez l’ami Allain après quatre mois et demi sans article sur ce blog, qui pourraient inciter à penser « Y’a rien qui s’passe » (sur Facebook, j’ai prévenu que nous sommes en train de vendre notre trois pièces de 70m2 à Ménilmontant en vue de notre déménagement à Bordeaux et que si ça vous chante, il suffit de me contacter en privé)… Bref, après les trois extraits d’entretien datés de janvier 1987, où le chanteur parle de ses débuts à Paris et de son rapport à l’écriture, suit un autre inédit, vocal celui-là.

16 juillet

Hexagone - Avignon Off : un grand festival de … chansons !

Du 4 au 25 juillet le festival d’Avignon Off présente plus de mille spectacles. Et qui dit festival d’Avignon dit théâtre. Moi je te dis qu’Avignon est un grand festival chanson et je vais te le prouver. Une affiche de plus de 30 artistes ou groupes et quelques spectacles en catégorie « théâtre musical. » Chaque spectacle est joué en moyenne 15 fois au moins. Donc plus de cinq cent concerts proposés. Quel festival dit plus ? Et vise un peu, ci dessous, les artistes présents.

Nos Enchanteurs - 11e Rencontres Marc-Robine : la belle affiche que voilà !

On peut ne pas le connaître, comme quand on habite une rue et qu’on ne sait même pas qui est celui ou celle qui lui a donné son nom. Lui c’est Marc Robine et un élégant festival porte son nom : Les Rencontres Marc-Robine, à Blanzat, près de Clermont-Ferrand. Marc Robine fut un génial touche-à-tout de la chanson, au service de la chanson. Chanteur-musicien lui-même, qui débuta dans la musique traditionnelle. C’est même sur des airs trad’ qu’il chanta Gaston Couté. Journaliste de la chanson, il fut une des plus grandes plumes de Chorus, jusqu’à sa disparition en 2000. Conférencier et historien de la chanson, direction de collection chez EMP, il nous laisse des ouvrages et anthologies formidables. Biographe, il signa des livres d’importance.

Du 13 au 15 juillet

C'est déjà ça - Thiéfaine, chevalier indestructible et poète rock

L'un des plus fidèles artistes des Francofolies s'est produit en clôture de la soirée de samedi sur la grande scène, à la tête de son dernier et magistral album. Une heure et quart puissante et enlevée, balayant trente ans de chansons hors-normes.

C'est déjà ça - Alexis, le mauvais sujet surtout pas repenti

Alexis HK a livré aux Francos dimanche un condensé de son spectacle autour de Brassens, "Georges et moi". C'est déjà un bonheur de finesse, d'humour et d'inspiration

C'est déjà ça - Raphaël réinvente Manset, sobre et magique

Grand moment de (re)création tout à l'heure sur la scène de la Coursive aux Francofolies 2015: Raphaël a livré une version folk-rock intense de "Matrice", un des albums-phares de Gérard Manset.

Hexagone - Benjamin Biolay chante Trenet aux Folies Bergères

Benjamin Biolay était aux Folies Bergères pour deux dates consécutives, le 29 et 30 juin afin de nous faire découvrir ses reprises de Charles Trenet. Il était accompagné d’un orchestre où toute la famille des violons était présente, ainsi que du guitariste Nicolas Fiszman et du batteur Denis Benarrosh. L’artiste auteur, compositeur vient pour la première fois proposer un album de reprises. Surprenant au premier abord, mais pas tant que cela venant de la part de ce touche-à-tout. Quand certains reprennent Goldman ou Renaud, surfant sur les tendances actuelles en y apposant des voix jeunes et connues, Biolay, reprend un chanteur qui lui tient à cœur. Plusieurs générations nous séparent de Charles Trenet, autant dire que Benjamin est loin de suivre cette vague commerciale, à tel point qu’on craint le flop. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de faire salle comble, probablement parce qu’il fait ce qu’il aime avant tout.

Nos Enchanteurs - Pourchères 2015. Michèle Bernard : l’amour et tout ce qui s’ensuit !

Comment dire la belle, la superbe cohérence de cette Chansonnade 2015 ? Seulement rappeler que Michèle Bernard en était le fil rouge, que tous les artistes présents étaient liés par l’amitié qu’ils portent à la Mimi de Saint-Julien. Alors, tel un 14 juillet tirant ses plus beaux feux d’artifice, Pourchères s’est achevé sur la brillante prestation de Michèle Bernard. C’est ce concert qui a rassemblé le plus de monde.

mercredi, 22 juillet 2015

INA (1957) Charles Trenet "Le jardin extraordinaire"

INA : Charles Trenet interviewé par Claude Santelli (1966)

INA : Ce soir à l'Etoile : Charles Trenet chante "Dis moi quel est ton nom" (1961)

mardi, 21 juillet 2015

INA : Duo Charles Trenet et Georges Brassens (1966)

dimanche, 28 juin 2015

Que vaut l'hommage de Benjamin Biolay à Trenet ?

"LE CLASH". Chaque semaine, Grégoire Leménager de "l'Obs" et Jean-Christophe Buisson du "Figaro-magazine" débattent sans détour de l'actualité culturelle.


Que vaut l'hommage de Benjamin Biolay à Trenet ? par LeNouvelObservateur

dimanche, 26 avril 2015

L'actualité de la chanson française du 20 au 27 avril (mise à jour)

Le clip de la semaine : Izia - La vague

Les vidéos du jour : Mardi, mercredi, jeudi et vendredi avec les chansons de Jean-Loup Dabadie. La fin de semaine avec Francis Cabrel à la veille de la sortie de son nouvel album.

A la une :

Hexagone - La Croix-Rousse à Lyon, la chanson sur un plateau

La chanson à Lyon est présente dans tous les quartiers mais il en est un où elle est particulièrement vivante, c’est le quartier de la Croix-Rousse. La Croix-Rousse a eu son heure de gloire dans l’histoire de France au moment de la révolte des canuts, ces travailleurs du tissage de la soie qui se sont révoltés pour améliorer le sort douloureux qui leur était imposé par un patronat autoritaire et peu scrupuleux.

27 avril

Le Parisien - Juliette Gréco à Bourges : «J’ai eu un coup de chaud»

Juliette Gréco a décidé de reprendre la route une dernière fois pour dire «Merci». Première étape de cet ultime tour de piste, le Printemps de Bourges a dit au revoir vendredi à une "Jolie môme" de 88 ans, qui n'a pas hésité à aller au bout de ses forces. Longue robe noire, Juliette Gréco a ravi le public avec les classiques de Jacques Brel, Serge Gainsbourg ou Léo Ferré. Epuisée, elle a toutefois écourté son tour de chant de deux chansons et préféré s'éclipser au bout d'une heure de concert. Non sans avoir longuement profité des applaudissements d'une salle debout et enchantée.

25 avril

L'Humanité - Juliette Gréco « Le public a fait de ma vie un rêve éveillé »

C’est une légende de la chanson que le festival va célébrer ce soir. À 88 ans, Juliette Gréco adresse un « Merci ! »  à 
son public à l’occasion de son dernier tour de chant. « Je veux partir debout avant qu’il soit trop tard », nous dit-elle.

RFI - Merci, chère Juliette Gréco, Dernière tournée

Le biographe de Juliette Gréco, Bertrand Dicale, écrit une lettre à l’immense chanteuse qui commence vendredi au Printemps de Bourges, la tournée Merci, qui devrait marquer son adieu à la scène après une carrière commencée en 1949.

Télérama - Juliette Gréco fait ses adieux : “Il faut savoir s'arrêter, par politesse, par courtoisie, par raison”

Ce 24 avril, au Printemps de Bourges, Juliette Gréco entame une tournée d'adieu, qui va la conduire en France, en Europe, en Israël, au Québec, pour s'achever en février 2016 au Théâtre de la Ville, à Paris. Au revoir et merci.

Le Parisien - Souchon et Voulzy à Evry : des tubes qui collent au cœur et au corps

Ils ne voulaient pasque l'on vienne. Pas de médias pour la première. Trop d'enjeux pour Alain Souchon et Laurent Voulzy enfin réunis sur scène dans le cadre d'une tournée commune, après un album écrit, enregistré et chanté ensemble à l'automne dernier. Un triomphe dans le commerce avec près de 350 000 exemplaires vendus. Un succès annoncé sur scène avec une longue tournée qui démarre cette semaine. Seulement voilà, il faut bien se lancer, oser, comme toutes les premières fois. La leur, c'était à l'Agora d'Evry (Essonne), avant-hier. Seul moyen d'y aller donc, acheter une place comme n'importe quel spectateur.

24 avril : Marie-Thérèse Orain par Norbert Gabriel

Résistance Chanson - Epilogue provisoire..

Et c'est en bouquet final que ce nouveau chapitre de la belle vie de Marie-Thérèse s'est achevé le 12 Avril à l'Européen, ils sont venus ils sont tous là, quelques uns sont sur scène pour le salut mais la salle trépignait debout dans un enthousiasme prolongé.

Résistance Chanson - Comment la chanson arriva dans la vie de Marie-Thérèse [Orain] une troisième fois...

Après ces années lyriques, en 1982, Christophe Bonzom la ramène à la chanson, dans d'autres cabarets qui renaissaient, Le Loup du Faubourg, le Café Ailleurs, chez Driss, avec son répertoire, les chansons bastringues... Dans la ligne de l'extravagante Marie Dubas ou de la malicieuse Odette Laure.

Résistance Chanson - 5- Les années lyriques,

Cinquième épisode, après avoir été la p'tite qui chante, apprentie star à la conquête de Paris, Marie-Thérèse Orain découvre d'autres aspects de la vie d'artiste au féminin chantant...  Voici les années lyriques..

Résistance Chanson - Etre une femme qui chante

Quatrième épisode, après avoir été la p'tite qui chante, apprentie star à la conquête de Paris, Marie-Thérèse Orain découvre d'autres aspects de la vie d'artiste au féminin chantant...

Résistance Chanson - Le joli temps des cabarets...

Dans ces cabarets, on pouvait croiser des habitués de la course quotidienne au cachet, de scène en scène, et des débutants signés par des maisons de disques voulant tester leur impact sur le public. Mais si certains lieux avaient une exigence de spectacle sans perturbation de service, comme le Cheval d'Or, d'autres mélangeaient allègrement la polka des assiettes et des verres, et la ronde des chansons ce qui inspirera « La chanteuse » pour Marie-Thérèse Orain, et plus tard une « Complainte.. » à Maxime LeForestier.

Résistance Chanson - Comment la chanson arriva dans la vie de Marie-Thérèse une deuxième fois...

Dans un des tous premiers rôles qu'elle interprète, il y a une chanson, c'est la révélation, voilà ce qui la fait vibrer, être en scène, chanter, faire vivre des personnages dans un mini show de trois minutes, être l'interprète-metteur en scène-directeur d'acteur de ce qu'on a choisi... Se donner ses rôles, gugusse ou de tragédienne, tout est possible, mais comment ? Et alors, il arrive qu'un ange passe.

Résistance Chanson - Marie-Thérèse Orain , comme un papillon qui danse sa vie.

Dans quelques semaines, un coffret consacré à Marie-Thérèse Orain sera présenté au public lors d'une spéciale à L'Européen, le 12 Avril. Avec un album enregistrement public, le premier pour cette artiste au parcours d'une richesse rare, des cabarets Rive Gauche au théâtre lyrique, album de chansons dont plusieurs inédites, de Jacques Debronckart, Anne Sylvestre, Claude Lemesle. En attendant, voici le premier épisode (sur six) pour découvrir une vie d'artiste qui est aussi une histoire de la chanson de ces 50 dernières années.

23 avril

RFI - Raphael, les bleus au cœur, Nouvel album, Somnambules

Raphael avait fait sensation en apparaissant aux dernières Victoires de la Musique la bouche bleuie comme s’il venait d’encaisser une droite. Un simple "maquillage promo" pour annoncer la couleur de son nouvel album, Somnambules, son septième disque studio.

21 et 22 avril

Télérama - Benjamin Biolay : un album hommage à Trénet en juin

C'est la nouvelle discographique la plus inattendue de la saison : Benjamin Biolay s'apprête à sortir un album hommage à Charles Trénet, qu'il considère, à juste titre, comme l'inventeur de la chanson moderne.

Nos Enchanteurs - Hexagone : jours fertiles à Clichy…

Voilà un petit papier bien paradoxal qui prendra, entres autres, prétexte du très beau concert en co-plateau de deux artistes que nous aimons moult et moult pour vous parler, presque, de tout autre choses que de ces deux artistes… Garance et Nicolas Bacchus (puisqu’il s’agit d’eux !) ne s’en formaliseront pas trop, je pense, puisque il nous a déjà été donné de dire içi, içi et là tout le mal que nous pensions d’eux… Ah, les bougres ! (quoi étymologiquement, la charmante Garance ne mérite point ce qualificatif stigmatisant. Quoi ? Non, rien…). Bref.

Hexagone - Printival soirée 15/04 : Weldens prophète en son pays !

Printival 2015. C’est parti. Un petit tour par le square Jean Moulin pour, lors de l’inauguration, écouter quelques mots des officiels dont ceux de Dany Lapointe la directrice artistique : « Soyez curieux » puis de Dick Annegarn, le parrain de cette édition et prendre l’apéro au son de la batucada de Pézenas. Et on rentre dans le vif du sujet. Un triple plateau : Barbara Weldens, Ben Mazué et Mathieu Boogaerts. Honneur à Barbara Weldens qui a lancé la soirée. Ce concert fut un choc, terminé par une standing ovation.

Richard Antony est mort cette nuit à 77 ans

Télérama - Richard Anthony, mort d'un yéyé

Il avait été l'une des plus grosses vedettes des années soixante, rivalisant avec Johnny Hallyday dans les hit parades. Il est décédé des suites d'un cancer, à 77 ans, ce lundi 20 avril 2015.

RFI - Dernier twist pour Richard Anthony, Disparition de l'interpète de J'entends siffler le train

L’icône des yéyés Richard Anthony vient de décéder à l’âge de 77 ans. Adulé des adolescents dans les années 1960, à l’instar des Johnny, Sylvie et consorts, le chanteur restera dans les mémoires pour ses mélodies acidulées et ses quelque 50 millions de disques vendus.

Huffington Post - Richard Anthony est mort à l'âge de 77 ans

Le chanteur Richard Anthony est décédé dans la nuit du dimanche au lundi 20 avril à Pégomas, dans les Alpes-maritimes, annonce France 3 Côte d'Azur.

De son vrai nom Richard Btesh, l'artiste né en 1938 au Caire avait vu ses tubes classés 21 fois numéro 1 des ventes. Parmi les plus populaires Et j'entends siffler le train ... auquel la SNCF a rendu un rapide hommage

Nos Enchanteurs - Richard Anthony, 1938-2015

La génération Âge tendre et tête de bois perd un de ses éminents membres en la personne de Richard Anthony, 77 ans, aux succès que seule la nostalgie nous permet de conserver en mémoire : Et j’entends siffler le train, A présent tu peux t’en aller, Le sirop Typhon ou Amoureux de ma femme… Postulant chanteur en 1958 (Nouvelle vague), il se laisse entraîner par la vague yéyé (twist, bossa nova, locomotion) qui déferle dès 1960, avec des titres qui, souvent, méritent peu de l’appellation « chansons » (Itsy bitsy petit bikini, c’est lui) à moins d’être tolérant dans la définition.

Richard Antony sur Wikipedia

C'est déjà ça - Alain Chamfort et Le Noiseur: l'art de la pose

Le premier est un des plus délicats mélodistes pop hexagonaux, le second est un talentueux dandy qui en rappelle un peu trop un autre. Alain Chamfort et Le Noiseur sortent chacun un album à la belle facture mais sans véritable surprise. Pas une raison pour ne pas y poser une oreille

Télérama - Izia, La Vague

Hier, elle vocalisait en anglais, en clone de Janis Joplin. Aujourd'hui, Izia, voix agile et incandescente, ose le français. Et ça lui va bien.

On l'avait laissée au sortir de l'adolescence, puissante et rageuse, dans des refrains en anglais. On la retrouve plus adulte (24 ans), et surtout plus posée : d'une voix claire qui n'a plus rien d'énervé (mais qui garde tout d'énergique), Izia chante en français un rock électro mélodique et dansant, désormais plus proche de Claire Diterzi que de Janis Joplin. La mue est radicale, et endossée totalement, puisque Izia signe ou cosigne tous les titres de son troisième album

20 avril

Libé- «Léviathan», l'album de Flavien Berger en exclusivité sur «Next»

Flavien Berger sort un premier album plus que bien ficelé, aux dix titres détonants. A écouter en boucle sur le site de «Next».

Ce Léviathan, on l’a écouté une fois, puis deux, puis dix, et puis à un moment on s’est dit attention, il faut penser à manger quand même. Le ventre criait famine, mais pas le cœur, qui battait la chamade, ni le pied qui tentait de suivre le rythme.

Culturebox- Depuis 40 ans, les Belges du GAM chantent les luttes sociales

Ils ont été de toutes les luttes sociales en Belgique depuis le milieu des années 70. En France, les membres du Groupe d’Action Musicale (GAM) se sont fait connaître à cette époque en soutenant les opposants à la deuxième centrale nucléaire de Chooz. 35 ans après, ils sont de retour dans les Ardennes, et n’ont pas renié leurs idéaux

Nos Enchanteurs - Jules & Jo, ces belges qui se caressent un pneu

C’est un duo, des roux jusqu’aux roustons. Et s’ils sont passé à trois, c’est pour des raisons musicales : le contrebassiste n’est pas roux ! Un impur, qui pourtant abreuve nos sillons. Ne minimisons pas le reste du disque, les autres pavés, les plages, mais le temps fort de leur second opus est bien la chanson-titre, Pouvoir aux roux !, un radical manifeste, un appel au soulèvement des roux et des rousses de tous poils, de toutes touffes : « Vibrons à l’unisson / Rouquins de toutes nations / Il est fini le temps / Du sale roux odorant. » Ça sent le roux, si.

Culturebox - "La vie, le rire, les larmes" le meilleur de Dabadie en 3 CD

Jean-Loup Dabadie, l'académicien français dialoguiste, romancier et journaliste, mais aussi auteur de sketchs et de chansons, a écrit pour les plus grands. Un florilège de ses sketchs et chansons vient de paraître sous la forme d'un coffret de 3 cd dans la collection "Les grandes plumes de la chanson française" sous le simple titre "Jean-Loup Dabadie".

Nos Enchanteurs - Gens du pays, Lemire chante Vigneault

Redécouvrir Gilles Vigneault par Romain Lemire c’est mettre en évidence la grande qualité des textes, la noblesse de la langue du Québec, et de chez nous, qu’on peut oublier parfois quand elle est parfumée des saveurs et accents de la belle province. Gilles Vigneault est un grand auteur, un homme de spectacle, un conteur exubérant, passionné. Il impose sa marque sur ses textes avec une telle puissance qu’on n’imagine pas qu’ils puissent parfois être mis en d’autres voix que celles des gens de son pays. Et là, ce que fait Romain Lemire est un superbe travail d’interprétation, dans lequel on ne peut pas parler de « reprises » car c’est du neuf, de la re-création.

dimanche, 11 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 29 décembre au 11 janvier (mise à jour)

Quelques jours en vidéo avec Georges Brassens et Léo Ferré qui sont sans doute les plus proches par leur répertoire de ceux qui ont été assassinés à Charlie Hebdo.... mais aussi des vidéos de Cabu, Bernard Joyet, Leny Escudéro, du Professeur Choron...

A la une

Pure Breack - Grand Corps Malade : Je suis Charlie, sa chanson touchante pour Charlie Hebdo

Plus habitué aux concerts et aux chansons qu'aux réseaux sociaux, Grand Corps Malade a pris sa plume magique pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Ce vendredi 9 janvier 2015, le slameur a ainsi publié sur Youtube 'Je suis Charlie', un texte poignant, mis en musique par John Mamann.

L'Obs + - Chanson "Je suis Charlie" sur Facebook : "Tu salis ta religion". Percutant

Ce n'est pas une question que nous nous posons ce soir, mais une vidéo, qui a été vue plus de 6,5 millions de fois, que nous avons choisi de diffuser. Il s'agit de la chanson "Je suis Charlie", interprétée par JB Bullet, qui connaît un immense succès sur Facebook. La vidéo de ce soir est pertinente.


je-suis-CharlieLe 3 janvier dernier, le photographe Alain Rullier me souhaitait la bonne année en m’adressant ce portrait récent et magnifique de mon ami Cabu... Deux jours plus tôt, sur le groupe du réseau social lié à mon blog, j’avais publié ce souhait : « Un mot clé pour 2015 : l’ouverture (à tous les possibles et à tout ce que l’on peut aimer et découvrir). » Et pour symboliser ce nécessaire état d’esprit au seuil de l’an neuf, je suggérais un dialogue entre chanson et peinture, en « postant » des toiles de Matisse, adepte des fenêtres ouvertes, sur Collioure, sur Tahiti, sur le monde…

10 et 11 janvier

Midi Libre - Narbonne : Cabu, un homme libre sur les traces de Trenet

Le dessinateur a été tué dans l'attaque qui a visé Charlie Hebdo. Il s'était investi dans les rouages du Festival Trenet.

Saisissant contraste. Le 25 août 2011, alors que la matinée s'étire, nombre de personnalités se pressent dans la modeste cour qui fait office d'entrée au 13 avenue Charles-Trenet. Là, au pied de la statue de l'illustre enfant du pays, Nana Mouskouri, Fabienne Thibeault et le gratin politique de la ville font face aux photographes et caméras, venus découvrir la nouvelle mise en scène de la maison natale du Fou chantant.

Pure Charts - Charlie Hebdo : le témoignage touchant de la fille de Renaud. "Il a perdu tous ses amis"

Chroniqueur pour "Charlie Hebdo" dans les années 90, le chanteur Renaud est affecté par l'attentat qui a visé les locaux du journal hier. Sa fille, Lolita Séchan, raconte.

9 janvier

Nos Enchanteurs - Cabu « Tarentelle de Caruso »

Une chanson de Charles Trenet (paroles et musique) interprétée par un de ses plus grands fans : le dessinateur Cabu, par ailleurs papa de Mano Solo, assassiné ce 7 janvier 2015 lors d’une conférence de rédaction de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, avec onze autres personnes, par un commando a priori d’un islamisme intolérant qui ne sait rien des choses de l’humour et de l’esprit, qui ne sait rire de rien.

7 et 8 janvier

C'est déjà ça - 2014: les top 10 de la rédaction de "C'est déjà ça"

L'exercice est aussi rituel et convenu que plaisant: sélectionner les dix albums qui ont marqué l'année, toujours un savoureux casse-tête. Voici nos deux best of (en français dans le texte), différents et donc complémentaires.

Hexagone - Une Demoiselle sur une balançoire

.... La Demoiselle Inconnue chante, plutôt bien même, mais pas que. Je m’explique. On se méfie toujours à raison des comparaisons hâtives ou pas, mais il n’est cependant pas sot de mentionner un cousinage avec Loïc Lantoine. Comme son aîné, la Demoiselle Inconnue donne assez régulièrement dans une sorte de chanson « pas chantée ». Un texte puissant, lourd, vient se poser sur un accompagnement minimaliste. Juste 2 ou 3 accords sur un arpège ou une rythmique des plus basiques, les cordes à peine effleurées. Le reste, c’est l’interprétation, la magie de mots percutants déversés comme une excuse, des mots susurrés mais sans censure pour une politesse prononcée avec force détermination. Cette détermination, cette force intérieure que l’on sent présente à chaque instant, comme une écorchure que l’on ne souhaiterait pas voir cicatriser.

Nos Enchanteurs - La demoiselle inconnue, échappée belle d’«Alors Chante»

.... Qu’elle chante de sa voix qui ondule, ponctue certaines syllabes, entre diction et chanson, qu’elle dise ses textes sans aucun accompagnement, si ce n’est celui de ses mains alors libérées de sa guitare ou de son ukulélé, qu’elle chante en français ou en anglais (reprise de Britney Spears, la jambe, le bras, d’une poupée genre Barbie pour gratter les cordes ! ) on ne saurait vraiment dire pourquoi la demoiselle sans nom vous décoche des flèches invisibles, qui vous vont direct en plein cœur et y imprime leur marque indélébile.

C'est déjà ça - Jur, l'énergie "Fossile"

Issu du cirque, le groupe Jur délivre un album d'une brûlante intensité. La succession de Lhasa est dignement assurée

Voilà un disque qui a immédiatement captivé nos oreilles par sa délicate intensité. "Fossile", album sorti le 22 septembre par le groupe Jur, puise son magma dans les méandres de l'âme humaine, les tréfonds de l'imagination, touchant à l'épiderme.

Froggy's Delight - Geneviève Morissette

.... Geneviève Morissette nous avait déjà séduit l'année dernière avec des chansons comme "je me présente tout' nue devant vous". Elle est aujourd'hui entourée d'un groupe rock qui envoie le bois. Elle a quelque chose de Diane Dufresnes, et pas seulement en raison de ses cheveux roux bouclés, mais aussi la voix, l'attitude, l'univers décalé. Une chanson comme "Toutes les chanteuses qui exagèrent"

4, 5 et 6 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Miossec

Télérama - Miossec, Ici-bas, ici même

On l'a connu plus plaintif et plus rageur. Plus détruit et plus destructeur. A croire qu'à l'approche de la cinquantaine il est arrivé à un point charnière de son existence, peut-être aussi de sa carrière. Formellement, ce neuvième album délaisse les tentations rock pour mettre au jour des chansons sobres, près de l'os et de l'essentiel, que Miossec semble avoir expulsées d'une traite. Les guitares électriques cèdent le pas devant les cordes, le piano, le marimba, le bandonéon ; et parfois les choeurs, qui ne sont pas si loin des... voix bulgares. Orchestrations inattendues, que l'on doit à l'élégant Albin de la Simone. Dans cet écrin, la voix est vacillante et l'écriture, bancale, car elles ressemblent à la vie. Les mots frappent par leur acuité, comme au beau temps de Boire, l'album choc des débuts — il y a dix-neuf ans. Et s'ils portent toujours leur lot de peurs et de noirceurs (« On ne se refait pas », chante-t-il comme un aveu), ils semblent plus sereins. Ou, du moins, ils ont faim. De vie. « Le temps file vite », nous dit le chanteur, qui compte profiter de celui qui lui reste

Les Inrocks - Miossec : “Je n’ai jamais eu l’impression d’être dépressif”

Après une carrière déjà longue et accidentée, Miossec surprend et séduit à nouveau avec un album plus musical : « Ici-bas, Ici même ». On y retrouve le chanteur qui, il y a vingt ans, nous avait envoyé sa cassette comme une bouteille à la mer. Entretien, critique et écoute.

RFI - L’album lumineux de Miossec, Nouvel album, Ici-bas, Ici même

Avec Ici-bas, Ici même, Miossec sort un 9e album lumineux, terrestre, charnel, empreint de douceur. Hors de ses habituels univers pop-rock, ce très beau disque, écrit et composé pour l'essentiel par le Brestois, arrangé par Albin de la Simone, collectionne des textes sensibles, lucides sur l’amour, la mort et la vie : des mots justes, pesés, qui voguent sur une musique minimaliste, tissée de cordes et de marimba. Une fois encore, Miossec nous offre un époustouflant voyage. Rencontre.

France Musique - Miossec, pour la tournée "Ici-bas, Ici même"

2 et 3 janvier

Télérma - Nicolas Paugam, Aqua Mostlae

Il y a du Michel Legrand dans cette voix, des sonorités très années 1970 dans ces chansons d'amour sans illusions. Un style troublant, à contre-courant.

Qui c'est, celui-là ? On n'avait jamais entendu son nom. Encore moins ses chansons. Et puis, dès le premier titre, Le Col du Galibier : bingo ! Un étrange pouvoir d'attraction se dégage de cette voix bizarre, un peu fausse, un peu vieillotte, et pourtant accrocheuse, à la diction précise et précieuse. Et la suite s'avère, elle aussi, troublante. Pas toujours séduisante mais intrigante, car ne ressemblant à rien de ce qu'on a l'habitude d'entendre — ni à la pop fade qu'on nous sert à longueur de journée, ni aux chansons prétendument « à textes », façon journal intime d'ados.

France Musique - Spéciale La Souterraine : Nicolas Paugam et Chevalrex en session

Emission spéciale consacrée au site La Souterraine, vitrine de la pop francophone underground. Défricheur de talents, le site propose – en accès libre – des compilations monographiques et thématiques. Une mine d’or, dont ses fondateurs - Laurent Bajon et Benjamin Caschera - ont extrait 40 pépites, publiées en CD sur le coffret Anthologie Souterraine. Ils sont les invités de Vincent Théval pour présenter leur travail.

Pour écouter l'album de Nicolas Paugam sur le site de La Souterraine

Nicolas Paugam est sur Facebook

La Souterraine sur Facebook

Télérama - Jeanne Cherhal, Histoire de J.

Avec sa voix sensuelle et une maturité nouvelle, la Nantaise creuse un peu plus son sillon dans la chanson française. Son nouvel album est plein de grâce, de culot et de profondeur.

Elle a toujours eu cet air d'équilibriste, un peu fragile, près de tomber. Capable aussi de s'envoler, aussi légère et gracieuse qu'une plume d'oiseau. Pour cette présence lumineuse qui balance entre hardiesse et timidité, pour l'ironie tendre et la profondeur de ses textes, Jeanne Cherhal est une chanteuse précieuse. Sans tambour ni trompette, elle est même devenue l'une des plus attachantes de sa génération.

Avec le splendide « Histoire de J. », sous influence Véronique Sanson, Jeanne Cherhal dépasse l’exercice d’hommage à la chanson pop des seventies pour livrer son disque le plus personnel. Rencontre, critique et écoute.

L'Obs - Jeanne Cherhal : ce que Jacques Higelin m'a appris

J’ai débuté sur scène en première partie de Jacques Higelin. J’avais 22 ou 23 ans, je m’y suis retrouvée par les hasards de la programmation, comme c’est souvent le cas - on n’est pas forcément choisi par l’artiste.

31 décembre et 1er janvier

Télérama - Dick Annegarn : “On n’a pas besoin d’être semblables pour communiquer”

Un très bel album, une tournée pour ses quarante ans de scène : revenu de loin, le chanteur néerlandais n’a rien perdu de son mordant. Iconoclaste et esprit libre. Dick Annegarn est l'invité de “Télérama” cette semaine.

RFI - Dick Annegarn, un chansonnier dans le texte, Nouvel album, Vélo va

Quand on rencontre Dick Annegarn, il revient d’une saison passée au Maroc, son autre terre d’accueil. Alors qu’il publie un nouveau disque, Vélo va, et qu’il s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière sur scène, le chanteur "nolandais" remonte le fil de son écriture. Promenade dans une conversation au cours de laquelle Dick A. aura discuté de sa vision d’un "vélo social", évoqué son village, la culture berbère ou ce développement durable qu’il croque dans ses chansons tendres, définitivement pleines de poésie.

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Jean-Louis Murat

Laure Adler s'entretient avec Jean-Louis Murat, auteur, compositeur et interprète

Il évoque les paysages de son enfance en Auvergne, son corps dans la nature... "J'aimais beaucoup me mêler aux élements et en jouir..."  Les animaux sont aussi importants : "j'espère bien finir en m'occupant des vaches (...) Je parle beaucoup aux vaches..."

De l'école il garde un assez mauvais souvenir : "il y avait des distinctions de classe très fortes..." Il continue pourtant les études, dans un lycée non-mixte... "C'était une libération totale pour moi" Il fait souvent le mur. "Comme je travaillais bien j'étais couvert par les autorités si j'ose dire..."

Télérama - Murat, Babel

Avec un groupe de folk-rock lui aussi venu d'Auvergne, Jean-Louis Murat se hisse au sommet. De ses montagnes, de son paysage mental. De son oeuvre.

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: "Je déteste la chanson réaliste"

Un an et demi après un "Toboggan" tranquille et une tournée classieuse version guitare-batterie, l'Auvergnat bougon et lumineux revient avec The Delano Orchestra pour un "Babel" somptueux et puissant, naturel et profond. Il s'est confié tout récemment à notre pote du blog voisin, "Pop, rock et colegram". A déguster.

Les Inrocks - “Babel” de Jean-Louis Murat, un disque de deuil et de vie retrouvée

Riche disque de deuil et de vie retrouvée, le nouveau Murat a été enregistré avec le très américanophile Delano Orchestra. Jamais les monts d’Auvergne n’avaient été si bien jumelés avec les Appalaches. Rencontre, critique et écoute.

Le Monde - Jean-Louis Murat en altitude

La qualité constante de Jean-Louis Murat n'en finit pas d'étonner. Fruit d'une discipline, d'un mode de vie, autant que d'une inspiration, elle ne le met pas pour autant à l'abri de la lassitude qu'implique parfois la surabondance. Certains des treize albums que le dandy paysan a publiés ces treize dernières années (une vingtaine depuis ses débuts en 1982) ont ainsi pu souffrir d'une instrumentation trop repliée sur son autarcie.
 

Accompagné du Delano Orchestra, l’ermite auvergnat sort «Babel», un double album naturaliste, entre folk et blues, au goût de terroir.

Longueur d'ondes - MURAT & DELANO ORCHESTRA Rencontre aux sommets

Un an après « Toboggan », et épaulé cette fois-ci du Delano Orchestra, quintette folk-rock lui aussi enraciné en Auvergne, Jean-Louis Murat frappe fort avec « Babel ». Du haut d’un magnifique double-album, il plonge à la renverse dans tout ce qui le constitue. Ses montagnes. Sa cartographie intime, réelle ou fantasmée. Son œuvre.

Télérama - Jean-Louis Murat : “Je ne suis pas un chevalier blanc, je vois juste la pourriture du système”

A l'occasion de la sortie de “Babel”, le chanteur revient entre autres sur ses relations avec les médias, sur l'évolution du métier de chanteur et sur le rôle de la chanson.

Le Figaro - Jean-Louis Murat, le groove dans la peau

Pour le Live-Le Figaro, le chanteur auvergnat parle de son nouvel album intitulé Babel, certainement l'un des meilleurs disques de sa discographie depuis la sortie de Lilith en 2003.

30 décembre

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec la chanteuse Barbara Carlotti

France Culture - Semaine spéciale chanteur : Laure Adler s'entretient avec Brigitte Fontaine, auteur, compositeur, interprète, comédienne, écrivain

France Culture - Semaine spéciale chanteurs : Laure Adler s'entretient avec le rappeur Disiz

Télérama - Daphné, La fauve

Pour ce que l'on sait d'elle, ce qu'on en a perçu dans ses disques précédents, le titre lui sied à merveille. Oui, il y a bien du fauve en Daphné, une fougue indomptable, un instinct animal la liant aux éléments, une infinie capacité à s'embraser. A l'écouter, on l'imagine un peu sorcière, à la fois d'ici et d'ailleurs, rêveuse et terrienne, récidiviste de l'amour, consumée mais aussi nourrie par le feu de ses sentiments forcément passionnés — à l'image d'une Barbara, qu'elle a d'ailleurs chantée.
 
29 et 30 décembre

Télérama - Les Sonos Tonnent #107, le club chanson : Charles Aznavour, Bernard Lavilliers et Johnny Hallyday

Lavilliers, qui revisite son répertoire en acoustique. Aznavour, à qui de jeunes interprètes rendent hommage. Et Hallyday, dont la presse a salué le nouveau disque, quasi unanimement... Que se passe-t-il ? Valérie Lehoux de “Télérama”, Sophie Delassein de “L’Obs” et Gilles Médioni de “L’Express” nous disent ce qu'ils en pensent.

Nos Enchanteurs - Michel Boutet, écoutez son fleuve de mots

.... Boutet, c’est un bouquet de mélancolies, de couleurs, de sonorités et de matières différentes. Du soyeux, du granuleux. Du passé, du présent. De l’individuel, du collectif. Des chansons douces, très musicales, qui charrient les souvenirs, soupèsent les épreuves, les séparations : « Si tu l’aimes, faut pas la noyer / Ell’ veut plus être ta moitié / Si tu l’aimes, c’est toute entière / De sa source à la haute mer. » C’est dans ce registre de la rupture que Michel Boutet est plus déchirant encore, qu’il nous offre les plus belles chansons (Barcelone, Partie loin) de ce disque.