Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 septembre 2016

L'actualité de la chanson française du 26 août au 1er septembre

GUY BEART

Francofans - Dans l'intimité de Guy Béart avec la biographie de Baptiste Vignol

Baptiste Vignol est un grand voyageur. Il a posé ses valises très loin de la métropole et c'est par téléphone que nous avons parlé de son dernier livre Il n'y a plus d'après, une biographie de Guy Béart. Baptiste a écrit de nombreux ouvrages sur la chanson et en particulier Des chansons pour le dire, une anthologie de la chanson qui trouble et qui dérange, paru en 2005 (coup de cœur Charles Cros 2006) et  Le Top 100 des chansons que l'on devrait tous connaître par cœur, paru en 2013. Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? qu'il a débuté en 2007 est un des blogs les plus intéressants parmi tous ceux qui sont consacrés à la chanson. Grand admirateur moi-même de Guy Béart dès les années 60, son livre m'a passionné. Nous en avons donc parlé longuement ensemble. 

SAGES COMME DES SAUVAGES

Francofans - Sages Comme des Sauvages

.... Lors du second jeudi le public breton a découvert le duo Sages comme des sauvages d'Ava Carrère et Ismaël Colombani. Hors normes, hétérodoxes, éclectiques, inclassables, tous ces adjectifs s'appliquent à leur spectacle. Certes les musiques du monde sont très présentes dans leur tour de chant et en particulier les chansons en créole d'Alain Peters, poète et musicien réunionnais décédé en 1995 à 43 ans.

RFI - Sages comme des sauvages, des chants et des instruments du monde entier

Rencontre avec le duo Sages comme des sauvages à l'occasion de leur passage au Black Summer Festival.

Sages comme des sauvages sont Ismaël Colombani et Ava Carrère. Ils chantent à deux voix des chansons de très loin et des chansons de très près, chants des autres et chants d’eux-mêmes. En jouant du maloya, de la country, du calypso ou du rebetiko, ils abordent le folklore dans son sens le plus large. En français, créole, anglais ou en grec, Sages comme des sauvages chantent en s’accompagnant au cavaquinho (Brésil), au bouzouki et au defi (Grèce), à la guitare, au violon et au kayamb (Île de la Réunion).

LOUIS-JEAN CORMIER

Telerama - Louis-Jean Cormier, Les grandes artères

Voilà belle lurette que la chanson québécoise francophone ne se résume plus à un concours de décibels vocaux et qu'elle marie, souvent plus que les Français, sonorités américaines et souci du texte. Karkwa, par exemple. C'est justement son chanteur qui le prouve ici, dans un deuxième album solo — le premier avait été couvert de prix chez lui.

SAMUELE

La Voix de l'Est - Samuele cause la surprise

Samuele a causé la surprise en étant élue grande gagnante du 48e Festival international de la chanson de Granby, vendredi soir au Palace.

... Maman ou pas, Samuele est ce qu'elle est, et elle nous a bercés avec ses pièces accrocheuses. On a pris grand plaisir à renouer avec Le matin, morceau facile d'écoute qui nous avait déjà charmés par sa candeur et sa simplicité. La Montréalaise a terminé son numéro en force avec La Sortie.

HERVE VILARD

RFI - Hervé Vilard, l'audacieux lettré

Étincelant Hervé Vilard, qui parallèlement à son tour de chant classique, continue de célébrer un répertoire plus exigeant et poétique. Du grand art dans l'interprétation, des arrangements élégants,  des fulgurances, de l'émotion magnétique. Le chanteur lamine ceux qui penseraient encore qu'il n'est qu'un simple chanteur de variété.

JACQUES BERTIN

Nos Enchanteurs - Jacques Bertin, seul dans le paysage

L’espoir désespéré de Bertin est conçu d’un peu de douceur, de tendresse, d’amour, de joie, de beau temps ; « Un peu d’espoir, trois fois rien. » Ce sont des gestes simples, accessibles, qu’il nous faudrait retrouver. Les chemins de ce bonheur-là passent par des jardins plus extraordinaires encore que celui de Trenet ou par des bistrots aux noms de rêves, sur des musiques langoureuses ou plus rythmées. Notons les accompagnements de Laurent Desmurs aux claviers et de Francis Jauvain à l’accordéon ou l’accordina, qui soulignent avec de belles nuances et quelques beaux éclats, les textes magnifiques.

LA REINE DES AVEUGLES

Claude Févre - La reine des aveugles règne à la Cave Po

Voilà treize ans que nous la connaissons, toujours prête à égratigner, à caricaturer les pauvres êtres humains que nous sommes, à lever le poing pour affirmer la liberté, celle de la vieille dame indigne qui se fait la belle dans Et à la fin (c’est par là que commence le concert !), celle qui veut s’arracher coûte que coûte à un destin programmé de génitrice : Est-ce que j’ai une gueule de mammifère. L’humour bien sûr pour habiller le tout. En scène ce sont clowneries, mimiques, clins d’œil au public, connivence avec les femmes, griffures envers les hommes… jeux de voix qu’elle s’amuse parfois à hisser dans les sphères du chant lyrique comme à la fin de ce texte aussi noir qu’une nouvelle d’Edgar Poe, Minou terminus. Car le propos est loin d’être léger si l’on pense à quelques chansons qui font sa marque de fabrique. La Reine des aveugles est sœur d’Aldonza la putain, la dulcinée de Don Quichotte, de Marieke, embarquée dans un cauchemar quelque part sur un périphérique en  Belgique – ce thème fait décidément florès auprès de nos jeunes auteurs comme Frédéric Bobin ou Chloé Lacan –  d’Audrey la Poubelle, texte bouleversant d’une enfance meurtrie, tout comme celle de L’enfant Eléphant.

CELINE DION

RFI - Céline Dion, à livre ouvert

Forcément attendu à la suite d'une série de concerts cet été à Bercy, le nouvel album en français de la star accapare la rentrée musicale. Verdict de ce Encore un soir ? Personnel, traversé par la disparition de son mari Réné Angélil, convenu, inégal et parfois émouvant.

Inutile d'éterniser le suspens. Lancé en éclaireur peu avant l'été, le morceau éponyme ne sera pas détrôné. Imbattable, avec une belle longueur d'avance sur les quatorze autres pistes du disque.

L'alliance Goldman-Dion, qui a historiquement déjà pété tous les plafonds, c'est un petit miracle. Une alchimie mélodique et textuelle triomphatrice, adoubée par les masses. À tous les coups, ça fonctionne à plein régime. Une sorte d'état de grâce.

STEPHANE ZELTEN

Nos Enchanteurs - Stéphane Zelten, retour de flamme

Le titre de l’album vaut dédicace : À nos belles existences… Remarquez que, cohérence oblige, le précédent l’était En l’honneur des vivants. Revoici Stéphane Zelten, onze ans de scènes et quatrième album. Farouchement indépendant, « artisan d’une chanson francophone sans concession », celui qui est passé du théâtre à la chanson mène son art avec sérénité, en en peaufinant toutes ses facettes, de l’écriture à la production.

YVES JAMAIT

Le blog de Norbert Gabriel - Festival Musicalarue, édition 2016 : entretien avec Yves Jamait

Les 12, 13 et 14 août dernier avait lieu la 27ème édition du festival Musicalarue qui se tient à Luxey (Landes) depuis plus de deux décennies. Musicalarue, c’est un festival qu’on affectionne particulièrement, d’abord pour la singularité de son ambiance conviviale, à dimension humaine, ensuite pour l’éclectisme de ses programmations artistiques, qui assure toujours de satisfaire tous les goûts et surtout la curiosité et le besoin d’ouverture. Musicalarue, c’est tout un village qui se transforme, le temps d’un week-end, en gigantesque festival, orchestré par les membres de l’association et tous les bénévoles, venus parfois de plus de 100km à la ronde pour participer.

JOANNY

Nos Enchanteurs - Jean-Yves Joanny, retour aux affaires

Il est dans ma discothèque de vinyles depuis bien longtemps, un disque éponyme orné par son portrait en découpes de bouts de papiers. A cette époque là, Jean-Yves Joanny était dans l’écurie « Écoute s’il pleut», ce prodigieux secrétariat d’artistes qui fut à l’origine du Printemps de Bourges et où étaient rassemblés Higelin, Ange, Magma, Malicorne, Lavilliers, Servat, Font & Val, Verdier, Jean-Roger Caussimon, Jean-Paul Farré, Annegarn, Majhun, Siffer, Tachan, Béa Tristan, Catherine Sauvage et pas mal d’autres.

dimanche, 04 septembre 2016

Guy Béart, l'Hommage - C à vous - 16/09/2015

samedi, 03 septembre 2016

Guy BEART : "Je voudrais chanter seul sur scène sans aucun instrument" (2013)

INA | Top à Guy Béart

samedi, 19 septembre 2015

L'actualité de la chanson française du 14 au 20 septembre (mise à jour)

Les vidéos du jour : Mercredi, jeudi et vendredi avec Buridane qui ouvre la première saison de la nouvelle équipe d'A Thou Bout d'Chant à Lyon.... et bien sûr, malheureusement, avec Guy Béart..... Puis la fin de semaine avec Juliette Gréco.

Le concert de la fin de semaine : Mokaiesh et Giovanni Mirabassi au festival FNAC 18 Juillet 2015

A la une

Culturebox - "Il n'y a plus d'après", le "magnifique cadeau" de Guy Béart à Juliette Gréco

La chanteuse Juliette Gréco, icône de Saint-Germain-des-Prés, a rendu hommage au "grand poète" Guy Béart, mort mercredi à l'âge de 85 ans, en évoquant le "magnifique cadeau" qu'il lui avait fait en lui écrivant en 1960 la chanson "Il n'y a plus d'après".

19 et 20 septembre

Le Devoir - Du côté de Chez Temporel

En janvier dernier, à Paris, dans un restaurant du boulevard des Capucines, des admirateurs de Guy Béart venaient casser la croûte avant le spectacle d’adieu que le chantre de L’eau vive, désormais octogénaire, allait donner à l’Olympia, la salle de sa vie. On avait dialogué d’une table à l’autre, s’entendant pour affirmer que le Bal chez Temporel pourrait figurer au panthéon des meilleures chansons françaises.

C'est déjà ça - David Lafore : eh bien dansez maintenant !

On le savait dandy tordant aux chansons-cascades chaloupées. David Lafore nous revient punchy voire punky avec « J’ai l’amour », galette faite pour gigoter. Après Brigitte Fontaine et Philippe Katherine, la chanson givrée a un nouvel ambassadeur, Lafore en thèmes.

C'est déjà ça - Mokaiesh/Mirabassi et les perdants magnifiques

« Naufragés » : le chanteur écorché et le musiciens de jazz revisitent en piano-voix des chansons de grands auteurs restés trop peu connus. Debronckart, Jehan, Vissotski ou Dimey mais aussi Solo, Léotard ou Darc : voyage sobre et intense. Et perles rares. Un disque nanti de textes sur la destinée de chacun de ces chanteurs « maudits » pour des raisons diverses.

C'est déjà ça - Quand Stromae se fait le crabe

Le nouveau clip du prodige belge est encore une surprise, fascinante et inspirée. Danse macabre et diablement contemporaine, sa version mise en scène de "Quand c'est?" s'ajoute aux clips tous plus inventifs et originaux les uns que les autres issus de "Racine carrée", son deuxième album, celui de tous les records.

C'est déjà ça - "Il nous restera ça": Grand corps malade invite onze artistes à écrire et chanter

"Il nous restera ça" est la phrase que l'on retrouve dans ces onze titres d'un nouvel album où autour de cette phrase, des chanteurs de tous horizons ont écrit. De Jeanne Cherhal à Thiéfaine en passant par Luciole et... Renaud.

Télérama - Hommage : Guy Béart, mort d'un insoumis pour qui la chanson n'avait rien d'un art mineur, Patrice Demailly

Guy Béart est mort ce 16 septembre à l'âge de 85 ans. Il était l'un des derniers ambassadeurs d'une chanson française classique et intemporelle. En retrait ces dernières années à cause d'une santé fragile et d'une époque à laquelle il n'adhérait pas, il laisse derrière lui un héritage patrimonial assez conséquent.

Hexagone - Buridane, « jouer c’est la seule chose qui compte »

Buridane, je l’ai découverte sur scène en 2009 au Festival Brassens de Soucieu-en-Jarrest, non loin de Lyon. Rouennaise, elle assurait la première partie d’un autre Rouennais, Allain Leprest. Elle chantait alors depuis 2 ans seulement et on sentait déjà la forte personnalité de cette jeune artiste. Pour Hexagone elle m’a proposé de nous retrouver au Sofffa, le premier « anticafé » lyonnais (Payez au temps, consommez à volonté!), un nouveau concept de bar du bas des Pentes de la Croix-Rousse. Buridane s’apprête à ouvrir la première saison de la nouvelle équipe d’A Thou Bout d’Chant, les 17 et 18 septembre. C’était une belle l’occasion d’évoquer avec elle ses débuts à Lyon dans la chanson. Pour la suite de son parcours, on a déjà convenu de se retrouver au moment de la la sortie de son second album, très probablement en 2016.

18 septembre

RFI - La bande passante Par Alain Pilot

Guy Béart, disparition d'un pilier de la chanson française

Notre émission est consacrée à Guy Béart, pilier de la chanson française, disparu hier mercredi 16 septembre 2015.

Figure de la chanson française et auteur de «L'Eau vive», succès appris par des générations d'enfants, Guy Béart a disparu à l'âge de 85 ans.
Il débute sa carrière en 1954 dans les cabarets parisiens et rencontre le succès avec des morceaux comme «Le Bal chez Temporel», «L'eau vive» ou «Vive la rose». Un cancer l'éloigne de la scène pendant plusieurs années, mais il revient en 1986, avec un titre plein d'espoir, «Demain je recommence». En 2010, après quinze années loin des studios, il enregistre «Le Meilleur des choses», faisant référence à ses dernières années de vache maigre. Il fait ses adieux à la scène avec un dernier Olympia en janvier 2015.

Pour évoquer Guy Béart, nous recevons Bertrand Dicale, spécialiste de la chanson française, Robert Belleret, auteur de son portrait pour le journal Le Monde, Françoise Canetti, son éditrice et le témoignage d'Alain Souchon.

Culturebox - Guy Béart : "J’ai toujours voulu être démodé"

Le chanteur disparu hier à l’âge de 85 ans explique qu’il a toujours voulu marcher à contre-courant. Ce qui est l’expression de son indépendance d’esprit et de sa liberté. Il laisse plus de 400 chansons que l’on siffle avec légèreté et souvent avec bonheur. C'est aujourd'hui le temps des hommages.

Longtemps, longtemps après que le poète aura disparu, ses chansons courront encore dans les rues. C’était sa seule ambition : être « un anonyme du vingtième siècle ». Convaincu que l’œuvre est infiniment plus importante que l’homme, il n’aimait rien tant qu’entendre chanter ou fredonner ses chansons tout en sachant qu’on ignorait qu’il en était l’auteur. Mais aujourd’hui, le jour de sa mort, « on » découvre qu’il était encore vivant, contrairement à ses copains Brassens, Brel ou Barbara, et on s’extasie devant son répertoire déjà inscrit au patrimoine… alors qu’il était tricard depuis belle lurette dans les médias ! « Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté… » Larmes de crocodile à n’en plus pouvoir, larmes insupportables.

Nos Enchanteurs - Guy Béart, 1930-2015

Longtemps on a parlé des « 3B » (l’expression est de Jacques Canetti) comme de la crème de la chanson. 3B, je ne parle pas des Trois baudets (de Canetti, aussi) mais de Brel, Brassens et Béart. Mais ça, c’était avant. De son vivant, Béart a été oublié, ringardisé, naufragé d’une chanson qu’il a pourtant hissé aux sommets de son art.

Le Monde - Le chanteur Guy Béart est mort

L’auteur-compositeur-interprète français est mort à l’âge de 85 ans, rapporte son attaché de presse. « Je viens d’avoir ses filles au téléphone, il est décédé ce matin en allant chez le coiffeur. Il est tombé sur le trottoir, il n’a pas pu être ranimé », a expliqué Fabien Lecœuvre. Le chanteur avait fait ses adieux à la scène en janvier 2015.

Francetvinfo - Le chanteur Guy Béart est mort à l'âge de 85 ans

Auteur, compositeur et interprète, Guy Béart est mort à l'âge de 85 ans, annonce son attaché de presse mercredi 16 septembre. Selon Le Parisien, le père de l'actrice Emmanuelle Béart, "s'est écroulé en pleine rue, dans la ville [Garches, Hauts-de-Seine] dans laquelle il habitait. Malgré l'intervention des secours, il n'a pu être réanimé". Le chanteur avait fait ses adieux à la scène le 17 janvier à l'Olympia.

Le blog de Fred Hidalgo - GUY BÉART OU L'ESPÉRANCE FOLLE

La plupart des tocards sont des crétins sectaires...

Ce soir à L’Olympia, samedi 17 janvier 2015, Guy Béart – qui n’avait plus chanté sur scène depuis Bobino 1999* et qui avait donné à Chorus, au printemps 2008, sa dernière (très) longue interview depuis cette année-là** – vient faire ses adieux définitifs en public. L’occasion de rappeler combien cet auteur-compositeur majeur (trop souvent oublié) de l’histoire de la chanson francophone (« les 3 B de la chanson française », disait toujours Jacques Canetti à propos de Brel, de Brassens et de Béart…) a toujours été en avance sur son temps, visionnaire voire… prophétique !

17 septembre

Hexagone - Patrice Mercier en goguette le 24 septembre au Forum

Tiens Hexagonaute, j’ai pas de conseils à te donner mais je ne saurais que trop t’inciter d’aller promener ta carcasse au Forum Léo Ferré si tu fais rien, le 24 septembre. Pourquoi ? Parce que l’accueil y est toujours fort sympathique – et pas qu’à la Saint Patrick – mais surtout parce que Patrice Mercier vient y chanter ses goguettes à lui qu’il a. Tu suis ?

Nos Enchanteurs - La Belle Bleue, pour rêver aux éclats

L’album est arrivé dans nos mains, le soir des 30 ans d’Alors Chante, alors que le groupe des cinq, lauréat des « bravos du public », ouvre cette mémorable célébration. Il y a là de quoi  susciter notre curiosité même si le groupe né il y a une bonne dizaine d’années, en est déjà à son troisième album. Il est vrai, ils ne laissent pas indifférents ; on comprend le choix judicieux du public. Ils occupent la scène avec toute l’énergie d’un rock incisif qui donne envie d’en goûter davantage. On pense, à les entendre, à de prestigieux prédécesseurs, notamment au groupe qui choisit autrefois le noir quand celui-ci opte pour le bleu…

16 septembre

RFI - Les Naufragés de Mokaiesh et Mirabassi, Un album de reprises piano/voix

Dans Naufragés, un disque de reprises piano/voix imaginé avec le jazzman italien Giovanni Mirabassi, le chanteur Cyril Mokaiesh remet en lumière les oubliés de la chanson française. La "parenthèse de luxe" recentre Mokaiesh vers un art exigeant, qui a longtemps trouvé refuge à l'ombre des cafés concerts ; dans le même temps, Allain Leprest et consorts ont trouvé sur leur chemin posthume deux élégants passeurs.

 

L'Obs,Sophie Delassein - Mokaiesh ramène "les naufragés de la chanson" à la lumière

Le chanteur Cyril Mokaiesh et le pianiste Giovanni Mirabassi s'unissent pour rendre un bel hommage à ces "Naufragés de la chanson" qu'étaient Allain Leprest, Bernard Dimey ou Mano Solo. Rencontre en avant-première.

RFI - Chimène Badi, à bras-le-corp, Nouvel album, Au-delà des maux

En retrait à la suite de la perte soudaine de sa voix en 2013 et de désaccords avec sa précédente maison de disques, Chimène Badi a décidé de prendre son destin artistique en main. Les bluettes amoureuses de fille dévastée, ce n'est plus pour elle. D'où, Au-delà des maux, un sixième album plus introspectif, intime et social. Rencontre.

RFI - Emmanuel Moire en quête d'autru, Nouvel album, La rencontre

De l'ascension populaire au désamour, Emmanuel Moire est déjà passé par les extrêmes durant sa courte carrière. Ceux qui avaient emprunté avec lui Le chemin - album de la renaissance qui s'est écoulé à plus de 250.000 exemplaires - devraient à nouveau suivre le chanteur de 36 ans avec La rencontre, ce nouvel opus de variété propret et cadré.

15 septembre

C'est déjà ça - "Alors chante!": Pluie d'espoirs sur Castelsarrasin

Plus de 3500 personnes ont assisté au concert-anniversaire du festival de Montauban, accueilli par la ville de Castelsarrasin. Des découvertes, Pierre Perret de retour dans sa ville natale et un spectacle foisonnant où la crème de la scène française se rassemble: la renaissance de "Alors chante!" n'a jamais été aussi proche et souhaitée

A Castelsarrasin avec Sud Ouest :

Renan Luce, Benoît Dorémus et Alexis HK sur "Je suis une bande de jeunes"

Francis Cabrel sur "La corrida"

Tout le monde au final sur "Les p'tits papiers

Nos Enchanteurs - 30 ans d’Alors Chante : des artistes comme s’il en pleuvait !

On l’attendait cette soirée. Avec fébrilité, avec fièvre ! On guettait le ciel aussi et disons tout net qu’il a été généreux… en averses drues ! Avouons, nous avons été soulagés de finir la soirée, certes trempés jusqu’aux os, mais sans pluie. Pourtant le public a tenu bon pendant quatre bonnes heures de concerts. Même pas tenté de partir. Ce qu’avaient préparé l’association Chants libres et ses partenaires méritait que l’on endure. Quel dieu de l’Olympe en avait-il décidé ainsi ? Les hommes d’en bas en tout cas lui ont fait la nique, ont crié leur joie, ont chanté souvent, ont tendu leurs bras vers le ciel.

Hexagone - Les Fils de ta mère : des swingers à Boby Lapointe

Les Fils de ta mère chantent les swingers. Hé Mick tu n’as pas encore publié des articles sur des concerts vus à Avignon en Juillet et là tu vas nous parler d’un concert joué en mai. Faudrait voir à se bouger un peu … Je sais qu’Hexagone n’est pas un quotidien c’est un magazine mais y a des limites toudmêm ! Bon pour ma défense je vais fournir deux arguments. Le premier : cet article n’est pas qu’un reportage sur un (vieux) concert mais il constitue une actu car les Fils de ta Mère font très fort en septembre sur la scène chanson toulousaine. Ils vont présenter  3 spectacles différents en 5 concerts. Et parler de leur dernier spectacle Chez ta mère peut donner envie aux futurs spectateurs d’aller les voir. Le deuxième argument (un peu plus discutable) : fin mai l’article était bien avancé, les photos faites et positionnées ; je ne sais pas pourquoi j’’ai « oublié » cet article. Alors flemmard comme je suis je n’aime pas faire quelque chose qui ne sert pas. Donc voici cet article sur un concert de mai

L’ACHARNEE DU MOIS #2

Après m’être entretenu avec Arnaud Bascuñana, le mois dernier, je vous propose de découvrir l’interview de l’Acharnée de Septembre, tournée dans les studios DGD à Pantin près de Paris, en compagnie de Stéphanie Berrebi.

Stéphanie est journaliste pour le magazine indépendant Francofans, que je vous recommande chaudement !
Je vous le recommande, car nos 2 albums ont été chroniqués dans le mag, ce qui prouve un goût certain (auto-congratulation…), mais en plus c’est l’un des derniers journaux indépendant dans le paysage journalistique français.

 

Rone: "J’aime cette idée de revendiquer le côté « artiste français»"

Erwan Castexge, alias Rone, est une tête d’affiche de la scène électro-pop. Eclectique, il explique son "vieux fantasme" de glisser du chant en français sur ses mélodies.

14 septembre

Télérama - Cyril Mokaiesh/Giovanni Mirabassi, Naufragés

Cyril Mokaiesh aime la chanson. Pas celle qui cache sa vacuité sous une production clinquante, ni qui cherche à plaire à tout le monde. Celle qui porte le verbe haut, les sentiments forts et déchirés, qui bouscule ou même rudoie, et qui approche, atteint parfois une forme de sublime dans la beauté crue de ses mots. Pour saluer cette exigence-là, il reprend douze titres de chanteurs plus ou moins méconnus, les Leprest, Debronckart, Dimey, Vissotski et autres « naufragés » de la notoriété, de la postérité et de la vie, qui auront dessiné des chemins poétiques et cahotants.

RFI - La bande passante Capitaine Mokaiesh revisite les naufragés de la chanson

Ils débordaient de talent, ils écrivaient ou composaient mieux que quiconque, ils auraient dû être des stars. Mais chacun avait une faille et aucun n’a conquis la gloire et la reconnaissance qu’il méritait. Dépressifs junkies, ivrognes, malades, tous ont fait naufrage… Le chanteur Cyril Mokaiesh ramène à la surface ces personnages fracassés Allain Leprest, Daniel Darc, Mano Solo, Bernard Dimey, Philippe Léotard,Vladimir Vyssotski, Stéphan Reggiani, Alain Kan

Paris Normandie - Le Rouennais Allain Leprest inspire un projet musical : « Les naufragés » de la chanson française

Allain Leprest, Bernard Dimey, Philippe Léotard ou Mano Solo... Ils ont écrit certains des plus beaux textes de la chanson française mais sont passés à côté du très grand public. Cyril Mokaiesh rend hommage à ces «Naufragés» dans un élégant album-livre à paraître vendredi 11 septembre.

vendredi, 18 septembre 2015

Guy Béart, l'Hommage - C à vous - 16/09/2015

Dernier hommage à Guy Béart

Pop & Co : "Hommage à Guy Béart"

jeudi, 17 septembre 2015

Guy Béart "La complainte de Mandrin" (1969)

Guy Béart "Vive la rose"