Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 décembre 2016

L'actualité de la chanson française du 9 au 15 décembre

L'album de la fin de semaine : Nathalie Joly, Chansons sans gêle (Yvette Guibert)

Le clip de la fin de semaine - Lynda Lemay - Attrape pas froid

Les vidéos de la fin de semaine : Colette Renard

FRERE ANIMAL

 
Deuxième épisode, à la Philharmonie de Paris, de ce projet musical donnant parfois l’impression d’un sujet à la Ken Loach filmé par Cédric Klapisch.
Quelques mois avant les élections présidentielles, Frère Animal s’engage dans un Second tour. De la même façon que les candidats publient des manifestes avant de partir en campagne, le groupe formé par le chanteur Florent Marchet et l’écrivain Arnaud Cathrine a sorti son second album avant de partir en tournée. Après une première donnée cet été aux Francofolies de La Rochelle, le duo lançait véritablement la version scénique de son projet musicalo-littéraire, le 12 décembre, dans l’amphithéâtre de la Philharmonie de Paris, où le spectacle se prolonge jusqu’au 15 décembre
 
HELENE PIRIS
 
 
La lyonnaise Hélène Piris trace tranquillement sa route en prenant son temps. Elle se prépare à sortir un album qui va sortir 4 ans après son premier EP. Il est vrai que c'est une vraie musicienne qui participe à plusieurs projets tous aussi exigeants. Pour cette nouvelle réalisation, elle s'est entourée d'une équipe de haut niveau et elle a présenté une partie de ce travail sur la scène de la salle des Rancy à Lyon avant d'accompagner, sur la même scène, Frédéric Bobin dont un nouvel album est annoncé également en 2017.
 
BLANCHE
 
 
Après un parcours d’ateliers en école professionnelle puis comme chanteuse dans divers groupes, Blanche sort aujourd’hui son premier album personnel en autoproduction. Personnel mais pas solitaire, comme on va le voir.
 
Pour un disque autoproduit c’est somptueux ? Tu t’es donc donné les moyens ?

J’ai fait le choix d’un financement participatif, ce qui a le double avantage de me procurer les moyens financiers d’une belle production au long cours, et de me rapprocher d’un public qui s’est investi dans l’aventure. Ce projet, je l’ai voulu réaliste et ambitieux et, outre la création artistique, j’en ai assumé les dimensions économiques et j’ai mené ma barque. Cependant, j’ai eu un réalisateur, pilote de ma barque au fil des jours pour traverser les saisons en la personne de Ben Bridgen, qui m’a accompagné et a co-créé le matériel de cette belle entreprise.
 
CALI
 
 
Depuis 2003 et C’est quand le bonheur, la voix de Cali, grave, éraillée, inimitable, hante les ondes et les mauvaises consciences. Pour le plus grand plaisir des uns et des autres. Ce spécialiste de la chanson en "tu" n’a pas son pareil pour dire l’injustice et les amours perdues. Ce dessein est aujourd’hui magnifié avec son septième album, Les Choses défendues.
 
 
Nerveux mais sans débordement, il chante encore l'amour, doux ou violent, passé ou à venir... Mais aussi, et c'est mille fois plus touchant, les pertes dont on ne guérit pas : par deux fois (Je ne peux pas pleurer plus que ça, Annie Girardot), Cali évoque la disparition prématurée de sa mère. Et ce qui va avec : l'innocence perdue de l'enfance. On est frappé par la sincérité de sa tristesse.
 
SOLEIMAN
 

Dans les bacs depuis le 23 septembre, Brille est le premier album d’Adrien Soleiman, jeune auteur-compositeur trentenaire, saxophoniste de jazz à l’origine. Disque réalisé sous l’égide d’Ash Workman, connu sous nos cieux francophones pour sa fructueuse collaboration avec Christine and the Queen. Du beau monde pour un disque d’électro-pop qui doit beaucoup à Christophe, où programmations et synthétiseurs se taillent la part du lion.

DAHO
 
 
C'est dans un studio d'enregistrement parisien qu'Etienne Daho a reçu la journaliste Laurence Piquet. A l'occasion de la sortie d'un coffret de 5 albums, 3 CD et 2 Vinyles, le roi de la pop française revient sur sa carrière et sur ses projets. Un entretien intimiste avec un artiste toujours aussi discret.

SINSEMILIA

Nos Enchanteurs - La résistance et l’espoir : Sinsémilia bouscule les consciences

Entretien exclusif à lire en cliquant ici.

Du reggae sur NosEnchanteurs, oui ! Luttons contre les clichés, les préjugés bien ancrés dans l’inconscient collectif. Pourtant, tout musicien débutant qui s’essaye au skank, l’accord plaqué, à contretemps, joué à la guitare rythmique ou au clavier, aura vérifié la difficulté de l’exercice. Pour les « riddims », structures rythmiques généralement déterminées par leurs lignes de basse, nous verrons plus tard… Vous souhaitez qu’on parle de chansons ? Ça tombe bien, nous avons rencontré des musiciens de qualité qui portent, chantent, des textes intelligents, citoyens, concernés.

LEO FERRE

Culturebox - Le centenaire de Léo Ferré : l'interview inédite

Né le 24 août 1916, Léo Ferré aurait donc eu 100 ans cette année. En novembre 1990, avant un récital au théâtre Déjazet, le théâtre libertaire de Paris, l'artiste avait donné une interview à deux journalistes de France 3 Paris, Rouzane Avanissian et Ambroise Perrin. C'est ce document, resté en grande partie inédit à ce jour, que Culturebox vous propose en exclusivité.

CROS ET CHAZELLE

C'est déjà ça - Lili Cros et Thierry Chazelle: "On arrive à poil!"

Dans son 3e album, "Peau neuve", le duo a privilégié l'épure, ce qui n'est pas inconciliable avec une énergie inspirée du théâtre vivant. Entretien au détour d'une tournée qui devrait s'étaler jusqu'en 2018... 

Lili Cros & Thierry Chazelle écument les petites salles avec un appétit insatiable. Selon Lili Cros, leur tournée actuelle les mènera jusqu'à fin 2018... En novembre 2015, ce voyage sans fin passait par Rouillac (16), en première partie d'Yves Jamait. La chanteuse en garde un excellent souvenir, et se réjouit de retrouver l'association la Palène, ce samedi à Marcillac-Lanville, avec dans les soutes un troisième album sorti en février dernier, "Peau neuve". Entretien.

BARBARA

Claude Févre - « Il était un piano noir », l’heure du silence

Mais que suis-je venue faire dans cette galère… ?  C’est l’heure où l’on souhaiterait que quelque chose survienne pour vous arracher à ce qui se passe là, dans notre corps qui supplie que cesse cette torture. Elle a pour nom trac, stress, frousse, trouille. La peur ! L’heure du silence, l’heure où chacune des minutes qui passe paraît une éternité. L’heure fatidique de l’attente d’entrer en scène.

Citons Barbara – qui mieux qu’elle a pu en parler ?  « Un fluide indéfinissable circule dans mon corps, dans tout mon être. Je ressens une énorme tension, une joie et une peur glacée. Repliée sur moi-même, enfermée, je me concentre, j’accumule et retiens l’énergie dont je vais avoir besoin pour le spectacle. »

B.B.

Nos Enchanteurs - Dur dur d’être B.B. ?

.... Car ce bel album a bien des atouts pour y parvenir. Doté d’une solide production qui ne fait jamais ressentir une carence de moyens (orchestrations riches mêlant guitare, violon, percussions, piano et synthés, avec même un ajout de chœurs sur certains morceaux), résolument solaire, ouvert sur le monde et optimiste, le CD a tout pour plaire. Au grand public comme aux amateurs avertis. Des mélodies évidentes dans leur simplicité, sans être simplistes pour autant. Des paroles entraînantes et positives, sans mièvrerie aucune.

BIOLAY

C'est déjà ça - Nec plus ultra Biolay

Le chanteur se produisait samedi soir à Nantes, quelques jours avant sa venue dans la région, à Mérignac puis Biarritz. Un spectacle d'une classe folle aux accents argentins habillant son huitième album, "Palermo Hollywood"

Dans la superbe salle de la Cité des congrès, ne subsistent que quelques places libres sur les 2000confortables sièges. Féminin, le public de Biolay? Oui quand même. Mais le compagnon est souvent là. 80% des spectateurs ont entre 30 et 50, et le Benji est depuis longtemps leur ami. Il s'annonce d'abord par "C628", duo lyrique entre la  soprano Valérie Gabail et le ténor Jérémy Dufaux, morceau bonus de "Palermo Hollywood", galette royale sortie au printemps dernier.

CHOR'HOMMES

Nos Enchanteurs - Chor’Hommes, marins en terres intérieures

C’est un beau travail choral que celui de Chor’Hommes, des gens dont la Bretagne et la mer irriguent la tête un peu à la manière d’un liquide amniotique. Je ne sais si vraiment on a tous en nous un peu de Tennessee, mais il est sûr, même si on ne porte pas un nom breton, qu’on a tous en nous un peu beaucoup de Bretagne.

jeudi, 01 décembre 2016

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

L'album de la semaine - Mathieu Boogaerts, Promeneur

Le clip de la semaine - Mathieu Boogaerts, Pourquoi pas

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !

mercredi, 30 novembre 2016

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

L'album de la semaine - Mathieu Boogaerts, Promeneur

Le clip de la semaine - Mathieu Boogaerts, Pourquoi pas

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !

mardi, 29 novembre 2016

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

L'album de la semaine - Mathieu Boogaerts, Promeneur

Le clip de la semaine - Mathieu Boogaerts, Pourquoi pas

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !

lundi, 28 novembre 2016

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

L'album de la semaine - Mathieu Boogaerts, Promeneur

Le clip de la semaine - Mathieu Boogaerts, Pourquoi pas

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !

dimanche, 27 novembre 2016

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

Le clip de la fin de semaine : Cécile Corbel, Faada Freddy, La fille sans nom

L'album de la fin de semaine : Dick Annegarn, Twist

Le concert de la fin de semaine : Christine and The Queens - Concert 2016

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !

samedi, 26 novembre 2016

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

Le clip de la fin de semaine : Cécile Corbel, Faada Freddy, La fille sans nom

L'album de la fin de semaine : Dick Annegarn, Twist

Le concert de la fin de semaine : Christine and The Queens - Concert 2016

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !

vendredi, 25 novembre 2016

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

Le clip de la fin de semaine : Cécile Corbel, Faada Freddy, La fille sans nom

L'album de la fin de semaine : Dick Annegarn, Twist

Le concert de la fin de semaine : Christine and The Queens - Concert 2016

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !