Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 septembre 2015

Le concert de la fin de semaine - Cali : Concert à Perpignan 23/11/13

jeudi, 10 septembre 2015

Cali - L'exil

dimanche, 05 avril 2015

L'actualité de la chanson française du 30 mars au 5 avril (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Zoufris Maracas - Et si demain

Pierre Vassiliu, Les années cabaret : Pierre Vassiliu, vol. 1

Le clip de la semaine : Zaza Fournier, Garçon

Une journée en vidéo : Vendredi avec HK & les Saltimbanks pour leur nouvel album "Rallumeurs d'Etoiles". Et tout le week-end de Pâques avec les artistes présents dans le nouveau numéro de Francofans comme Zoufris Maracas, Fabien Boeuf, Yoanna, Pierre Vassiliu.....

A la une

Télérama - A écouter : Emilie Simon, privée d'ordinateurs

La petite reine de l'électro pop, depuis longtemps passée maître dans le maniement des sons synthétiques et des ordinateurs, vient de donner un concert semi acoustique dans un club de Wuhan, en Chine. Volonté de se métamorphoser ? Pas vraiment. C'est parce que son régisseur n'a pas pu arriver à temps – avion dérouté pour cause de météo capricieuse – que la chanteuse et ses musiciens se sont retrouvés privés d'ordinateurs. Obligés de se réinventer. En intégrant notamment dans leur set une flûte chinoise traditionnelle, qu'Emilie Simon a appris à dompter au pied levé... En deux heures, une dizaine de chansons ont été entièrement réorchestrées.

5 avril

Nos Enchanteurs - Louis-Noël Bobey, rim’ ailleurs

27 mars, café culturel « Chez ta mère », Toulouse,

Le lieu Chanson toulousain – celui qui grimpe, qui grimpe… – ne pouvait bien longtemps ignorer ce petit gars venu du Jura, mais plus sûrement tombé, sans crier gare, d’une autre galaxie. Bien entendu, on lui trouve aisément des grands frères ou des copains en la matière, un Jérôme Pinel, celui de Strange Enquête, un Lantoine, un Couté pour le patois, savoureuse langue de chez nous, d’où que nous soyons dans notre hexagone, et de bien plus loin puisqu’il nous fait faire aussi un détour par Montréal (il arbore un tee-shirt estampillé Québec) !

Hexagone - Geneviève Morissette, de la barge au Forum

Geneviève Morissette. On l’a vue en février dernier, sur la Dame de Canton, lors de la seconde soirée Chanson Française, organisée par le collectif des Beaux Esprits. Ces Beaux Esprits, à l’occasion, on leur réservera un papier tout particulier rien que pour eux parce qu’avec leur moyens et leur bel esprit au pluriel, il font pour la chanson de bien belles choses. Notons juste, pour l’heure, que les Beaux Esprits, c’est une espèce de maison bleue virtuelle (pas si virtuelle que ça d’ailleurs !), où ceux qui vivent-là ont jeté la clé. Des artistes avec tous des projets persos mais regroupés autour d’un collectif pour faire naitre des collaborations, peut-être même réfléchir. Moi, ça me rappelle un peu la clique à Breton et les Surréalistes qui se réunissaient pour faire des expériences sur l’écriture automatique et tout ça. Il y a un quelque chose comme ça chez eux. Eux, c’est Florent Nouvel, Pierrot Panse, Monsieur Copain et pas mal d’autres et pas des moindres, crois moi !

4 avril

C'est déjà ça - David Lafore, romantisme en absurdie

Débonnaire et tordant, le prince-sans-rire de la ritournelle est à Bordeaux ce samedi.

Nos Enchanteurs - Bénabar, Muriel, vous et moi

Bénabar, 26 mars, Palais des sports, Paris,

 « Muriel, je t’en prie / Je t’en supplie / Dis-lui Ouiiii ! » Voici, voilà donc Bénabar, pas encore tout à fait vingt ans de scène mais ça vient. Et déjà une coquette somme de chansons, poésie souvent grinçante tirée du quotidien, de faits divers qui tirent sur le printemps. Trois jours au Palais des sports puis la tournée, Bénabar va à la rencontre d’un succès acquis, grand chanteur populaire qu’il est. Il y a une griffe « Bénabar », qui consigne nos bouts de vies, nos banalités, nos rencontres et en fait des vers bien mûrs. Qu’il restitue d’une énergie et d’une attitude en scène qui n’est pas sans faire songer à feu Cloclo. Il fonctionne au Duracell, pile dans une variété de bon aloi.

Le Figaro - Les fans de Serge Gainsbourg fêtent son anniversaire à Paris

L'auteur compositeur français, décédé en 1991, aurait eu 87 ans hier. Une centaine de personnes se sont rassemblées devant son logement rue de Verneuil, avec un titre composé pour l'occasion et un lâcher de ballons un peu dérisoire.

Nos Enchanteurs - Ottilie [B], une sorcière pas comme les autres

21 mars 2015, Festival Avec le Temps, Marseille, première partie de Jeanne Cherhal,

 Si vous ne la connaissez pas encore, Ottilie [B] (B pour Bouchareu), c’est un peu Esmeralda, une belle fille pulpeuse plantée sur ses pieds nus, de longs cheveux frisés, une robe rousse fluide, manches aux coudes, ourlet aux genoux, décolletée mais pas trop, l’essence de la féminité. Il ne lui manque que la chèvre aux cornes d’or, elle a déjà le tambourin, la guimbarde et l’assurance effrontée.

Télérama - Pierre Vassiliu, l’extraterrestre gaulois

On se précipite sur les morts, on les couvre de RIP et d'émotion, puis les revoici dans le noir. Quand Pierre Vassiliu a quitté la terre en août 2014, il y a une éternité, ses fans ont insisté pour qu'on se souvienne d'autre chose que de son tube de 1973, Qui c'est celui-là ? Je vais être au regret de les décevoir. Même en fouillant dans les coins, de ses débuts comique-troupier à ses derniers feux mondialistes, en passant par le troubadour à moustache Crosby, je n'ai rien trouvé d'aussi fort.

Sud-Ouest - Fabien Bœuf, un artiste sur la corde sensible

Avec "Dans les cordes", son troisième album sorti le 2 février, l’auteur, compositeur et interprète landais a trouvé la bonne formule

France Inter - Zoufris Maracas | Album Chienne de vie

Derrière Zoufris Maracas, se cachent deux amis d'enfance originaires de Sète, Vincent Allard et Vincent Sanchez qui se retrouvent, en 2007, à faire de la musique dans le métro parisien. Quelques années plus tard ils sont repérés par La Rue Kétanou, montent sur scène et enchaînent les festivals.

3 avril

Hexagone - Jean-Michel Boris, oh les beaux jours…

C’était lundi 23 mars dernier, au Vingtième Théâtre, à Paris. Ménilmontant. Un chouette lieu d’environ 200 places qui programme très régulièrement de la chanson avec un réel souci de la qualité. Ce lundi-là – comme chantait Delpech dans une merveilleuse chanson – le Vingtième Théâtre avait confié les manettes au site Nos Enchanteurs. Ben ouais tu vois, je cause des voisins. Quand il y a des trucs de valeur d’organisés dans l’appart’ d’à côté, il faudrait tout de même être sacrément mal embouché pour faire la sourde oreille. De la même façon que je vais te causer de la soirée organisée par la clique à Michel Kemper, sans que tu sois au courant si ça se trouve, sache qu’Hexagone s’occupe également de filer un petit coup de main à FrancoFans. Tous les mois, on filme et monte leurs vidéos des soirées qui se déroulent à Canal 93, à Bobigny.

Hexagone - Oldan, gentleman sombre et charnel

Feutre noir et manteau trois quart à la coupe impeccable, OLDAN soigne tout autant sa mise que son entrée sur scène. Il prend tout son temps pour poser délicatement son verre, que l’on devine rempli d’un rouge soyeux et long en bouche… Sa silhouette inquiétante se découpe en contre jour dans la pénombre rougeoyante. Et lorsqu’il se proclame l’ange noir sans nom, Lucifuge déchu, on est vite tenté de le croire. Sa voix suave et persuasive achève de nous convaincre qu’il est le serial K, l’homme sans nom, dont il ne fait pas bon faire la rencontre. S’il se cherche dans le miroir tel un Dorian Gray amnésique, il n’en retire qu’une seule certitude ; il n’est pas quelqu’un de bien…

Les chroniques de Mandor - Camille Saillant : interview pour son premier EP

« Rêves de gloires perdues et fantômes personnels planent au-dessus des chansons de Camille Saillant. Elle s'y livre, sans pudeur ni mensonges ». J’ai découvert Camilla Saillant parce qu’un ami, Benoît Clerc, lui écrit et compose des chansons. J’ai été charmé par la personnalité (un peu exalté) et le talent de la jeune femme (comédienne et chanteuse). Je suis donc allé la voir aux Trois Baudets le 10 mars dernier et j’ai rarement vu une salle si enthousiaste pour une artiste encore inconnue. Trois jours plus tard, j’ai reçu Camille Saillant à l’agence pour sa première mandorisation.

2 avril

L'Humanité - HK & les Saltimbanks, la révolte au cœur, la tête sur les épaules

Fête de l'Humanité 2013. Sur un air de musique nomade, ces « citoyens du monde » clament l’injustice, dénonçant les inégalités 
avec force. Étrangers malmenés, ouvriers exploités, révoltés incompris traversent des textes au parler 
décomplexé. Ils seront sur la grande scène le 14 septembre. 

Nos Enchanteurs - Arthur H : l’air, l’eau et le feu

19 mars 2015, Festival « Avec le temps », Espace Julien à Marseille,

Avec son orchestre au complet et les maîtres des lumières et des sons, Arthur déboule sur scène, costume beige métallisé, riche de son nouvel album Soleil dedans concocté au Québec. De son papa (revu l’an dernier au même festival), il tient un grain de folie heureuse, l’amour des mots et des sons et une générosité sans pareille.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? C'est un joli disque, camarades

Cinq ans après la mort de Jean Ferrat qui émut tant la France, un album de reprises, comme il semble en paraitre tous les trimestres désormais, fête quinze chansons du géant à la voix de violoncelle. Si trois prestations désolent, s'il manque au générique Dominique A dont Les Nomades figure parmi ses dix chansons de chevet (cf. Le Top 100 des chansons que l'on devrait tous connaître par cœur - Éditions Carpentier), DES AIRS DE LIBERTÉ est un recueil digne et plein d'estime.

1er avril

Culturebox - Joyeux anniversaire M'sieur Dutronc: un album hommage et une soirée sur France 2

A l'approche des 72 ans de Jacques Dutronc, Julien Doré, Brigitte, Zaz, Gaëtan Roussel, Tété, Miossec rendent hommage au chanteur avec un album de reprises qui sort lundi. Avant une soirée spéciale sur France 2 le 6 avril.

Nos Enchanteurs - Dutronc, la tête et l’état des membres

Reprises donc, cette fois-ci de Jacques Dutronc. Cet hommage se nomme « Bon anniversaire, m’sieur Dutronc » et vient de sortir chez Sony, décidément en pointe dans le pillage la valorisation du répertoire.

Nos Enchanteurs - Karimouche en action, délicieux pléonasme

Toute aussi gouailleuse qu’elles, Karimouche diffère de ses lointaines et illustres aînées par son insolence, son côté rentre-dedans, franche du collier, indomptable. Son art est à son image, à celle qui vous toise sur la pochette du disque, un tantinet suranné et très moderne à la fois.

Nos Enchanteurs - Pascal Mary, comme ils disent

Pascal Mary, 24 mars 2015, L’Essaïon à Paris,

Quinze récitals (des réci-tôts, c’est à 20 heures) à l’Essaïon, face à la tuyauterie de Beaubourg. Ici c’est pas grand mais y’a d’la place. Et c’est toujours plein.

C'est déjà ça - Diterzi, l'excès sexy

La Tourangelle se remet à nu, électrique, dans "69 battements minute"

"L'avantage avec les animaux, c'est qu'ils t'aiment sans poser de questions". Le premier titre de "69 battements minute" répète cette phrase bateau en mode onirique et grosses guitares électriques. Les cors de chasse ne tardent pas à suivre. "Sonnez l'hallali, sonnez ma mort", crisse la voix haut perchée de Claire Diterzi. Voilà posé l'univers décalé d'une chanteuse à part, qui ne fait décidément rien comme tout le monde.

Libé - Claire Diterzi, libre entre les lignes

La chanteuse dévoile en tournée son nouvel album autoproduit, dont elle narre la gestation dans un journal.

Soyons lucide : il existe un pourcentage très minime de nos congénères qui guettent avec fébrilité la sortie d’un nouvel album de Claire Diterzi. N’empêche, si par malheur celle-ci venait un jour à disparaître du paysage musical, le vide serait assurément plus grand que ne le laisserait penser son poids économique, somme toute modeste. Car notre béguin s’est converti en attachement sincère et durable à mesure que l’artiste confirmait de projet en projet une envie insatiable d’agrandir et d’interroger l’horizon pop, frotté tour à tour (et parfois même conjointement) à l’art pictural, la danse, l’histoire ou le cinéma.

31 mars

France Culture, Aude Lavigne - Laura Cahen, chanteuse

Aujourd'hui dans Les carnets de la création Aude Lavigne s'entretient avec Laura Cahen, chanteuse,sortie de son 45 tours  « Réverbere », en concert le 28 mars 2015 au festival « Chantons sous les pins » à Ponton sur l’Adour.

Hexagone - Jeanne Plante, la Chianteuse

Pour aller voir Jeanne Plante lors de la dernière de son spectacle au Petit Théâtre du Bonheur, on a frôlé l’apoplexie. Elle est belle, la Butte, toujours faut-il la gravir… La Jeanne prétend qu’avec les hommes, ces fils de Butte, « Le meilleur c’est quand on monte l’escalier. »  « Après après, dit-elle, c’est un peu tous les mêmes / Le mieux c’est l’idée qu’on s’en fait… » Je dis, moi, que Jeanne Plante, c’est l’inverse !

C'est déjà ça - Les lumineuses obscurités de Bastien Lallemant

Après trois albums dont la discrétion égalait la qualité mélodique et littéraire, le guitariste-chanteur dépose sur le quatrième ("La maison haute") les chansons du concept qu'il décline sur scène depuis cinq ans: la sieste acoustique. Des chroniques où rôdent l'amour, des fantômes, des ombres. Et l'ombre fantomatique de l'amour.

30 mars

RTL - Louane interprète 4 titres de son nouvel album dans "Le Grand Studio RTL"

REPLAY - LE GRAND STUDIO - Louane, la jeune actrice de "La Famille Bélier" a sorti le 2 mars son premier album, "Chambre 12". Elle en interprète 4 titres dans "Le Grand Studio RTL". Louane passe de sacre en sacre. En février, elle recevait le césar du meilleur espoir féminin pour son rôle dans La Famille Bélier. Quelques semaines plus tard, la jeune fille de 18 ans connaît le succès avec son premier albumChambre 12, numéro un des ventes digitales et physique depuis sa sortie le 2 mars. Son premier single, Avenir, se classe aussi numéro un des ventes et est le titre le plus diffusé à la radio en ce moment.

Paris Match - Louane Emera, Sous le signe du Bélier... et du César

Récompensée aux César pour son rôle dans « La Famille Bélier », Louane Emera, la révélation de « The Voice », est aujourd’hui une star. Elle a à peine 18 ans.

Culturebox - Un album et une tournée, le grand retour de Cali

Avec "L'âge d'or", son nouvel album, Cali signe son retour. Un disque intime, plein de lumière et qui sent bon la famille. Le chanteur semble apaisé. En cette fin de mois de mars 2015, il a posé ses valises à Clermont-Ferrand pour une résidence de quelques jours à la Coopérative de Mai. Le cadre idéal pour préparer sa tournée qui le mènera dans de nombreuses villes ces deux prochains mois.

samedi, 28 mars 2015

L'actualité de la chanson française du 23 à 29 mars (mise à jour)

Les vidéos du jour : Mercredi avec Zaza Fournier à l'occasion de son nouvel album. Jeudi et vendredi avec Garance, Anissa et Airnadette au programme d'A thou Bout d'Chant à Lyon en cette fin de semaine. Et en fin de semaine, les vidéos de Bastien Lallemant pour son nouvel album "La Maison Haute".

Le concert de la fin de semaine : Zaza Fournier en concert à Novosibirsk en mai 2013

Le clip de la fin de semaine - Anissa " Arrêter le temps "

L'album de la fin de semaine - Nicolas Bacchus : Devant tout le monde -

Le clip de la semaine : Zaza Fournier - La jeune fille aux fleurs

L'album de la semaine - Zaza Fournier : Le départ

A la une

Libé - «La Maison haute», de Bastien Lallemant : chroniques à croquer

Sans connexion musicale particulière avec Claire Diterzi, Bastien Lallemant appartient toutefois à cette même catégorie de francs-tireurs hexagonaux qui tracent leur voie sans faire les chœurs des disques caritatifs ou le jury dans les télé-crochets. Quatre albums jalonnent le parcours du Dijonnais qu’on apprécie aussi sur scène dans son concept déposé des siestes acoustiques - des concerts où il n’est pas interdit, et même conseillé, de piquer du nez. Dernier album en date, et sorti à peu près au même moment que celui de Diterzi, la Maison haute confirme l’aptitude du garçon à confectionner une chanson laid back au charme insidieux où l’on discerne l’influence de Dominique A.

Télérama - Bastien Lallemant, La Maison Haute

D'office, on pense à Gainsbourg, époque Melody Nelson, pour le timbre grave, la diction distinguée et nonchalante, les ponctuations musicales à la Jean-Claude Vannier. Un peu aussi à Dominique A et à Bertrand Belin, pour la monochromie de la voix et les ambiances énigmatiques. Si Bastien Lallemant ne se limite pas à ces deux bornes-là, au moins permettent-elles de le situer. Chanteur français assumant sa langue, et même la soignant, sur des mélodies plutôt tranquilles, le garçon n'est pas du genre à s'énerver : en dépit de critiques bienveillantes, il ne s'est pas précipité depuis son précédent disque au parfum de polar, il y a cinq ans. Il s'est adonné à ses « siestes musicales », concerts acoustiques à écouter allongé et les yeux fermés.

RFI, La bande passante La pop littéraire de Bastien Lallemant Par Alain Pilot

«L’homme des Siestes Acoustiques», Bastien Lallemant revient avec un quatrième album «La Maison Haute» enregistré au Studio Vega, avec JP Nataf et Seb Martel à la réalisation. Douze chansons où, dans un minimalisme musical subtil, on percevra des clins d’oeil délibérés au rock américain et des arrangements d’autant plus riches qu’ils ne haussent jamais le ton, mais réservent des surprises presqu’à chaque virage.
Bastien Lallemant nous parle droit dans les yeux. De nos amours. La fresque est intime : le pouls en cinémascope, branché sur le coeur.

Télérama - Les Sonos Tonnent #112, le club chanson : Cali et Bastien Lallemant

Deux nouveaux albums sur le grill du club chanson : “L'Age d'or”, de Cali, et “La Maison Haute”, de Bastien Lallemant (disque sur lequel apparaissent JP Nataf, Françoiz Breut…). Qu'en pensent Valérie Lehoux, de “Télérama”, Sophie Delassein, de “L'Obs” et Gilles Medioni, de “L'Express” ? Manquerait plus qu'ils soient d'accord…

RFI - La maison d’hôtes de Bastien Lallemant, Nouvel album, La maison haute

On était sans nouvelle discographique de lui depuis Le Verger, sorti en 2010. Pour autant, Bastien Lallemant ne chômait pas. Pendant tout ce temps, il faisait une fois par mois les beaux dimanches du Théâtre de la Loge à Paris en compagnie de quelques camarades, proposant au public de drôles de Siestes acoustiques. Leur principe : bercer des auditeurs à même le sol, le temps d’une heure improvisée autour du répertoire de chacun, entre chansons et petites histoires. C’est entouré d’une partie de ses hôtes – et amis – de ces belles après-midi qu’il est de retour avec un nouvel album, La maison haute.

28 mars

Les chronques de Mandor - Cyprès : interview pour Sève

J’ai découvert Cyprès lors d’une écoute à l’occasion de la sélection des demi-finalistes du Prix Georges Moustaki 2015. Tiens ! Un artiste qui sort du lot. Une voix, des compositions et des textes stupéfiants de beauté. En tout cas, qui m’ont touché au plus haut point. « Entre la tendresse de Raphael et la rage de Damien Saez » précise le magazine Francofans.  Pas faux. De ses textes poétiques subtilement engagés se dégage une ironie raffinée. Rare.

27 mars

Nos Enchanteurs - Vent debout avec Prisca, mais pas seulement…

20 mars 2015, La Reine des aveugles, Monsieur Pierre, Suzanne, Little Balouf, Prisca et la participation de Serge Lopez. Théâtre des Mazades à Toulouse,

Bien sûr, il ne vous échappe pas que nous sommes le jour des élections départementales qui en font trembler plus d’un. C’est qu’on aurait parfois la nausée à voir se répandre les idées qui donnent des hauts le cœur. Alors se rendre au centre culturel des Mazades, sur l’invitation d’Aquarius Prod, dans le nord de Toulouse, tiendrait presque d’un rendez-vous politique (faut-il préciser : au sens noble du mot), d’un meeting. Mais sans candidats.

Nos Enchanteurs - Cabaret Rive gauche, débit de bonne chanson

Ils nous parlent d’un temps que tous les aficionados de la chanson textuelle- ment sensée, ou CFQ, voire CFHQ*, évoquent avec une buée dans l’œil, voire un début de sanglot dans la voix… Le temps des cabarets, c’est de préférence Rive gauche, question de déontologie chansonnesque. Encore que Debronckart ou Colette Chevrot n’aient pas eu d’état d’âme à faire un bout de chemin sur la rive droite des Trois Baudets…

Culturebox - L'album "In Extremis" de Francis Cabrel dans les bacs le 27 avril

Francis Cabrel est de retour sur les ondes radio avec "Partis pour rester" le premier extrait de "In Extremis", son nouvel album annoncé pour le 27 avril. Le chanteur dit aborder, à 61 ans, les "derniers lacets" de sa carrière avec l'envie de "dire exactement ce (qu'il) ressent, sans vouloir toujours accrocher un public d'une quinzaine d'années".

26 mars

Nos Enchanteurs - Côté cœur comme côté cul, Héran chante Tachan

Jean-Marc Héran, 16 mars 2015, Café-Théâtre Le Flibustier à Aix-en-Provence

 Héran chanteTachan… Oui, et non : Héran vit Tachan, de toute sa silhouette de géant, de son âme, de ses yeux, de sa gueule. Non qu’il ressemble à Tachan, plus grand, souriant, pas de physique à la Bonaparte famélique, pas de voix qui gratte et qui déchire pour ensuite caresser : il ne cherche nullement à l’imiter. Et pourtant Tachan l’habite, nous faisant tour à tour rire aux larmes et pleurer jusqu’aux spasmes.

RFI - La bande passante Le nouveau départ de Zaza Fournier

Session live avec Zaza Fournier pour son nouvel album «Le Départ».

Zaza cherche une nouvelle histoire et a des envies d'ailleurs. Ça tombe bien, Majiker est un drôle d'animal qui vient d'Angleterre. Il fait de la musique avec ses doigts et des rythmes avec sa bouche. Zaza et Majiker se sont rencontrés et ont trouvé un langage commun. Quand ils sont ensemble, ils invoquent les loups, les oiseaux et tous ceux qui les habitent, dans le corps et dans la tête.

Marianne - La grande Zaza

Zaza Fournier : une chanteuse à vous couper le soufflet de son accordéon

Elle ressemble à son nom : le prénom d'une enfant et le patronyme d'une femme rangée. Zaza Fournier, c'est le mélange subtil et unique de la tradition et des percussions ; Une descendante de Marie Dubas qui joue de son accordéon comme d'une guitare électrique. Elle avait séduit en 2011 avec son premier album, Regarde-moi et sa chanson Vodka fraise. Entourée d'une équipe renouvelée de musiciens, elle revient pour nous annoncer ses envies de départ.

Quai Baco - Zaza Fournier – « Le départ »

Celle qui durant quelques temps chanta place Beaubourg à Paris accompagnée de son accordéon et d’un iPod à parcouru depuis du chemin. Après deux albums, voilà que la jeune parisienne nous revient plus déterminée que jamais au travers d’un 3ème opus intitulé « Le départ ». Avec le producteur britannique MaJiKer aux manettes, Zaza Fournier nous surprend une nouvelle fois dans un univers excentrique et attendrissant qu’elle maîtrise à merveille.

25 mars

C'est déjà ça - Raphaël se lève la nuit

Son nouveau disque sort le 20 avril prochain et s'appelle "Somnambules". Enregistré au Studio Ferber et réalisé par Craig Silvey (Arcade Fire), Raphaël a partagé le chant avec une chorale d'enfants. Premier extrait au singulier: "Somnambule".

Nos Enchanteurs - Alors…

Il y a une date, théorique : celle du trentième anniversaire, c’est pas rien. C’est pour dans quelques semaines, au printemps, et il n’en sera rien : pas de festival cette année. Privés de bougies. Ou bougies en privé.

Il y avait une domiciliation : Mautauban. Lino Ventura disait dans Les tontons flingueurs qu’« il ne faut jamais quitter Montauban ». Là, le festival n’a pas eu le choix, viré de cette ville par la mairesse d’une droite dure et décomplexée, qui a supprimé tous les festivals, pour en faire un seul, le sien, estival, fait de stars et de paillettes en tous genres.

C'est déjà ça - Sylvain Reverte sort de l'ombre

L'auteur-compositeur, protégé de la galaxie Cabrel, sort son premier album, "Un homme dans l'ombre". Pop, folk et ballades: tout y est de belle facture, des textes soignés aux mélodies assurées. Un peu trop peut-être?

Nos Enchanteurs - Hélène Grandsire, millésime 2014, à nouveau grande cuvée

Elle, c’est bien simple, c’est un disque par an, avec une régularité de métronome. Sa récolte de l’année, comme le ferait un apiculteur, comme je le fais pour mes confitures. Toujours en piano-voix, affublé chaque fois du millésime de l’année écoulée. Il y a le cru 2011, le 2012, le 2013… Voici le 2014. Elle, c’est Hélène Grandsire. Visiblement les programmateurs ne la connaissent pas encore, n’ont pas fait le déplacement (qu’ils se dépêchent, le prix de l’essence va bien un jour remonter et ça leur sera plus difficile alors). C’est d’ailleurs son objectif désormais que, même en plein marasme, trouver des lieux pour faire vivre son art, pour simplement chanter.

Mais qu'est ce qu'on nous chante - Daran d'Amérique

Une bonne chanson ne lasse pas qui la découvre et s'apprécie jusqu'à sa dernière note, disait Jacques Brel. LE MONDE PERDU n'en manque pas. Essentiellement écrites par Pierre-Yves Lebert sur des musiques de Daran, les chansons rugueuses de ce disque, parce qu'elles évitent d'être plaintives, s'écoulent sans embâcle. Avec sa seule guitare et muni d'un harmonica, Daran, désormais installé à Montréal, chante les destinées ordinaires, les amoureux amorphes incapables de nouveauté, les zones pavillonnaires dans lesquelles nul ne voudrait vivre, mais où l'on vit pourtant, avec ici la voie ferrée et de l'autre côté, les murs tagués d'une usine abandonnée

24 mars

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Chanteur à réactions

Paru sans tapage en 1999, son premier «effort» comme dirait Philippe Manœuvre (mais quel horrible mot pour parler de musique!) s'intitulait RAMDAM. DK, alias Daven Keller, s'appelait alors Pierre Bondu et conserverait cette identité pendant cinq années encore jusqu'à la sortie du disque QUELQU'UN QUELQUE PART - qu'il ne faut pas confondre avec la chanson Quelque part, quelqu'un dans laquelle JJG chantait à la fin: «et quelque part, sûrement, rien qu'à moi quelqu'un»; c'était en 1987, les butors et les indignés incurables lui cherchaient déjà des poux... Ces deux disques romanesques enregistrés par Pierre Bondu sont de ceux que nul n'oublierait jamais lors d'un déménagement effectué en toute hâte.

Hexagone - Anne, ne vois tu pas Les Fils de ta Mère venir ?

Les Fils de Ta Mère chantent Anne Sylvestre. Hexagone t’a déjà parlé des Fils de ta Mère ces derniers mois : je t’ai vanté leur spectacle sur l’affiche Brassens, Brel et Ferré et j’ai annoncé celui sur Mano Solo, en janvier, magnifique également. Donc tu sais, ou tu devrais savoir, que Les Fils de Ta Mère est un collectif de chanteurs et musiciens toulousains qui se réunit Chez Ta mère (bar associatif toulousain, mais là aussi maintenant tu dois connaître si tu me lis un peu) un weekend tous les deux mois pour créer un cabaret chanson, inédit, autour d’un thème ou du répertoire d’un artiste. En un peu plus de deux ans, c’est devenu quasiment une institution. En 2014, ils ont revisité le répertoire de Souchon, de Fersen, Higelin et Fontaine ou encore de Barbara. Dans ce collectif, à géométrie variable, on retrouve de 3 à 6 artistes sur scène, suivant le contexte, et pour Barbara nous avons même pu découvrir la 1ère fille de ta mère !

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Allumez le feu

Non mais quel pataquès! Un peu comme si l'on apprenait qu'en 2012, Renaud, dans le pseudo-secret de l'isoloir, avait voté UMP, ou bien qu'Étienne Daho dînait depuis belle lurette à la table des Sarkozy… Imaginez le tollé. Il y aurait de quoi monter un bûcher. Depuis une semaine, nourri par des butors qui n'imaginent sans doute pas vieillir sans verser dans l'indignation, c'est haro sur Jean-Jacques Goldman et sa chanson pour les Restos.

Hexagone - Bacchus met les voiles et la vapeur !

Mercredi 18 mars dernier, sur le bateau El Alamein, à Paname sur Seine, Nicolas Bacchus venait donner un tour de chant pour un bye bye. Après plus de………. pffffffffffff, on ne compte même plus, on se fait trop mal… Après plusieurs années passées à Paris donc, l’Auvergnat natif, émigré toulousain un temps, met les voiles pour Lyon. C’était donc jour de fête, mercredi soir, sur le bateau du Quai François Mauriac et le Bacchus avait tenu à envoyer grave la vapeur pour un départ en grande pompe où l’on prendrait son pied.

23 mars

Télérama - Les Sonos Tonnent #112, le club chanson : Cali et Bastien Lallemant

Deux nouveaux albums sur le grill du club chanson : “L'Age d'or”, de Cali, et “La Maison Haute”, de Bastien Lallemant (disque sur lequel apparaissent JP Nataf, Françoiz Breut…). Qu'en pensent Valérie Lehoux, de “Télérama”, Sophie Delassein, de “L'Obs” et Gilles Medioni, de “L'Express” ? Manquerait plus qu'ils soient d'accord…

RFI - La maison d’hôtes de Bastien Lallemant, Nouvel album, La maison haute

On était sans nouvelle discographique de lui depuis Le Verger, sorti en 2010. Pour autant, Bastien Lallemant ne chômait pas. Pendant tout ce temps, il faisait une fois par mois les beaux dimanches du Théâtre de la Loge à Paris en compagnie de quelques camarades, proposant au public de drôles de Siestes acoustiques. Leur principe : bercer des auditeurs à même le sol, le temps d’une heure improvisée autour du répertoire de chacun, entre chansons et petites histoires. C’est entouré d’une partie de ses hôtes – et amis – de ces belles après-midi qu’il est de retour avec un nouvel album, La maison haute.

C'est déjà ça - Charlélie: le casque nu est vraiment New-Yorcoeur

Le chanteur, peintre et conteur éclectique était sur la scène de l'Ermitage au Bouscat hier soir.

RFI - Pierpoljak retrouve les alizées du regga, Général Indigo, nouvel album

Le changement de cap que vient d'opérer le Français Pierpoljak sur son nouvel album Général Indigo lui permet de renouer avec sa nature musicale, profondément reggae, après quelques épisodes qui l'ont vu naviguer à vue, déboussolé.

 

dimanche, 22 mars 2015

L'actualité de la chanson francaise du 16 au 22 mars (mise à jour)

Les vidéos du jour : Jeudi avec Héloïse Rôth à l'occasion de son passage aux trois Baudets. Vendredi avec 3 concurrents remarquables de The Voice : Anne Sila,Neeskens et Guilhem Valayé. Pour la fin de semaine, rendez-vous avec Karimouche qui sort lundi un nouvel album.

Le concert de la fin de semaine : Albin de la Simone au Théâtre des Bouffes du Nord en juin 2014

Le clip de la fin de semaine : Héloïse Rôth, Prête-moi ta plume

L'album de la semaine : Cabadzi, Des angles et des épines

Le clip de la semaine : Dominique A - Éléor

A la une

Télérama - Dominique A, Éléor

C'est si systématique que ça en deviendrait suspect. Depuis plus de vingt ans, la critique encense les disques de Dominique A, autant pour ce qu'ils sont que pour ce qu'ils représentent : une audace, une exigence, une esthétique, une radicalité parfois difficile à suivre — le tout allié à une voix étrange, sensuelle quoique androgyne. Avec le recul, certains albums ont mieux vieilli que d'autres ; celui-ci, le dixième, se hisse d'emblée parmi ses meilleurs et n'en sera, à coup sûr, pas délogé avec le temps. Par leur évidence mélodique et sensorielle, la moitié de ces titres au moins devrait même susciter l'adhésion, et pas seulement chez les adeptes de longue date. Eléor a la puissance des disques classiques. Qui affirment une identité suffisamment forte pour ne pas se soucier de capter à tout prix l'air du temps.

22 mars

Hexagone - Francesca Solleville, belle et rebelle

Francesca Solleville, en cinq morceaux au Forum Léo Ferré, on t’en avait causé un brin déjà. Pour ce second acte, résolument placé sous le signe du printemps, Hexagone a bougé ses os de mars pour sauter sur le forum.

Fin d’après midi ensoleillée, la Porte d’Ivry semblait belle. Le moulin d’Ivry avait fière allure, imposait une ombre magistrale et ne faisait carrément pas ses 300 balais bien sonnés. Face à lui, ce fameux forum, tenu admirablement par Gilles Tcherniak et l’équipe de « la chanson pour tout bagage. » Avant de te causer plus avant de Francesca, il convient de saluer le boulot d’importance effectué par cette asso qui a su reprendre ce lieu, sans le dénaturer, mais en l’ouvrant à toutes les formes de la chanson d’expression et de qualité. A toutes les générations également. Une entreprise des plus salutaires dans un climat ambiant peu propice à la diffusion des arts en général et de la chanson indépendante en particulier. Voilà c’est dit.

21 mars

RFI - Dominique A, géographie de l’imaginaire, Nouvel album, Eléor

Avec Eléor, Dominique A sort un dixième album, aux accents lyriques et nomades : un objet de quiétude, de lumière(s) et de sérénité, qui navigue, sur des cordes et des mots choisis, des arrangements et une poésie de dentelle, entre lieux fantasmés, effluves du passé, et amours colorées. Rencontre avec l’artisan d’un disque précieux.

RFI - Jean Ferrat et ses drôles de camarades, Album hommage, Airs de liberté

C'était un artiste légendaire, profond, humaniste, engagé, admirateur d'Aragon. Mais qu'est-ce que Jean Ferrat, disparu il y a tout juste cinq ans à l'âge de 79 ans, aurait pensé de la totalité du casting et des versions de ces Airs de liberté ? Un album hommage où quelques fulgurances cohabitent aux côtés de sacrés ratés. Une bonne occasion tout de même, de réécouter quelques titres emblématiques.

Gala - The Voice – Anne Sila, la Jeanne d’Arc de la chan­son Une douce voix envoû­tante

Zazie n’a pas hésité à compa­rer Anne Sila à Jeanne d’Arc. Anne, qui nous a trans­porté durant sa pres­ta­tion, est prête à aller au combat lors des battles.

Metro - "The Voice" vu de Twitter : direction la finale pour Anne Sila ?

REVUE DE TWEETS - S'il y a une candidate qui a fait l'unanimité hier soir, c'est bien Anne Sila. Avec sa justesse, sa fluidité et son interprétation parfaite, la jeune chanteuse a fait un carton plein, décrochant son billet pour l'épreuve ultime. Et à en croire Mika et les twittos, contre elle, les autres candidats n'ont aucune chance.

Metro - The Voice 4 - Guilhem Valayé : "Je suis au croisement de Jacques Brel et de Nirvana"

INTERVIEW – C'est l'un des talents les plus singuliers de l'équipe de Zazie. Samedi soir, Guilhem Valayé jouera sa place pour les directs de The Voice lors de l'épreuve ultime. L'occasion pour metronews de poser quelques questions à ce fan de rock et de chanson française.

La Tribune de Genève - Un talent annécien crève l’écran

Rencontre avec Neeskens Sur scène, Neeskens rayonne. Sa guitare en main, il entonne une de ses créations.Sa silhouette se découpe dans la lumière aveuglante des spots. Sur scène, Neeskens rayonne. Sa guitare en main, il entonne une de ses créations. De sa voix suave s’élève cet esprit folk, teinté de pop, qui caractérise le style du chanteur annécien. Le jeune homme, originaire des Pays-Bas, a usé de toutes ces armes à l’occasion de son passage sur TF1. Dans l’émission The Voice, lors des auditions à l’aveugle, sa prestation a fait se retourner les quatre coaches.

20 mars

Hexagone - L’effet Boeuf aux Trois Baudets

.... Toute la délicatesse et le raffinement présents sur ce disque, j’avais peur de les perdre sur scène, dans une interprétation en seules guitare-voix. Lecteur à moi que j’ai, sache que j’ai été bluffé. Et souvent touché par l’interprétation et la profondeur du garçon. Cette sensibilité que j’évoquais plus haut, Fabien Boeuf en fait montre à mort sur scène également, passant de la folk acoustique à la demi caisse Hofner avec pareille pudeur, retenue et engagement à la fois. Seul en scène, il parvient à capter l’attention, libérer des émotions qui te chopent et tiennent par le licou. On oublie violon, violoncelle et mandoline et la forme épurée présentée convainc. Grandement.

Nos Enchanteurs - Guilam, sur le ton des confidences

Guilam, 4 mars 2015, Cave du hublot à Aix-en-Provence,

Nouveau lieu pour la chanson que cette Cave du hublot où l’hôte, lui-même chanteur (dans un répertoire fait tant de Brassens et de Dimey que de ses propres compos où les rimes sont souvent coquines), se donne pour rôle, en accueillant des artistes, de les faire découvrir à d’éventuels programmateurs. Une splendide cave voutée comme il en existe beaucoup ici, magnifique bar carrelé qu’un soleil de mosaïque irrigue de son centre. Mais les verres de Côtes de Provence ou d’ailleurs rendent bavards les spectateurs qui s’y attardent, même quand le chanteur est à la tâche, dans l’intimité de son art. C’est dire si c’est gênant…

Hexagone - Héloïse Rôth, sur l’amour et le reste

.... Les chansons, ça brode beaucoup autour du thème amoureux. Sujet universel, intemporel. Sans artifice, sans sacrifice. Mais pas que de ça non plus. On croise un vampire aussi si ma mémoire ne me fait pas défaut. Des textes pas fort simples à chanter. Ce qui est séduisant chez elle, c’est son implication sur scène, la profondeur qu’elle met dans son chant, une envie évidente de faire et de bien faire. Avec toujours le doute et la crainte d’avoir raté, de n’avoir pas été à la hauteur. La marque des artistes talentueux et qui veulent progresser. On la suivra cette Héloïse Rôth.

19 mars

Le Point - Cabadzi : hip-hop en conscience

Le groupe nantais sortait fin 2014 son deuxième album. Flow sombre sur cordes symphoniques, l'opus autoproduit est (aussi) une profession de foi.

Le discours, posé et mesuré, tranche avec le flow, sombre et rageur. Sur scène et dans ses textes, Olivier Garnier, dit Lulu, recrache toutes les petitesses et la noirceur dont nous sommes capables - coupables - au quotidien, nous, "nation Prozac shooté(e) au Mac et à l'anxiété", pour qui il n'est pas beaucoup d'autres priorités que l'image et la propriété. Mais, en interview, l'artiste a l'âge et l'intelligence nécessaires pour échapper à tous les clichés que l'on serait tenté de faire de son CV. Pour faire bref et à gros traits : issu d'un milieu rural et populaire - "même très populaire" -, a vécu sur les routes et en communauté, vit désormais dans un coin reculé d'une région régulièrement en proie à la désobéissance civile, a d'abord trouvé moyen de s'exprimer par le cirque contemporain, avant de se lancer dans la musique, genre hip-hop, en 2009. Avec Victorien Bitaudeau, dit Vikto, et Jonathan Bauer, dit Jo, il forme alors Cabadzi, nom aux évocations circassiennes et à la vocation salvatrice : la forme - hip-hop donc - nous tient en haleine, le fond - sans concession -, en éveil.

BSC News - Cabadzi : la pépite inclassable de la jeune scène française

Par Nicolas Vidal  - BSCNEWS.FR /  Cabadzi a la puissance des textes et la virtuosité des instruments que le groupe met au service de son talent. Une atmosphère hybride entre des textes équilibrés, un rythme envoûtant sur chacun des 10 morceaux de ce nouvel album «Des angles et des épines » de Cabadzi et des clips coup de poing. Une vraie belle découverte inclassable de la scène française que nous avons mis au défi de nous dévoiler quelques unes de ses intimités musicales. À découvrir, à regarder et à écouter de toute urgence !

Froggy's Delight - Cabadzi Des angles et des épines

... Des angles et des épines, ce sont 10 titres, deux bonus et autant de plongées dans les profondeurs faustiennes des trois compères. Et en français, s’il vous plaît. Et en beau français. Dans la belle langue d’un Voltaire ou d’un Rousseau disséquant sa sombre société et ses noires chevauchées. Cabadzi est Le Horla de la chanson française, cet être indéfinissable qui vous poursuit dans vos cauchemars, celui que vous combattez, mais que vous ne laisserez jamais s’échapper. Parce qu’il vous a façonné.

18 mars

C'est déjà ça - Louis-Ronan Choisy, extase toxique

Avec "Crocodile", le chanteur ouvre grand la gueule de nuits agitées, avec une nonchalance qui ne cache pas ses fêlures

Nos Enchanteurs - Granby s’offre une tournée dans le vieux continent

Le festival international de la chanson de Granby, près de Montréal, est un des plus grands événements québécois de la chanson. Nos lecteurs le savent qui ont suivi, en septembre dernier, le relation, jour après jour, de sa dernière édition en date. En partenariat avec nombre de structures hexagonales, voici ce festival qui vient nous rendre visite en France (et une date juste avant en Belgique), le temps d’une tournée, pour nous faire découvrir deux de ses nombreuses découvertes : Garoche ta sacoche et Mathieu Lippé, respectivement lauréats de ce festival en 2013 et 2011.

Nos Enchanteurs - Antoine Fetet fait revivre Bernard Haillant

Deux poids deux mesures, nous dira-t-on. Oui, nous déplorons l’actuel déferlement de disques et de spectacles de reprises : il y en a tant qu’on ne sait plus s’il y a encore place à la création, sur scène ou dans les bacs. Mais que, quand Évasion, Alexis HK, Noah Lagoutte, Annick Cisaruk, Jehan ou Jean-Marc Héran reprennent respectivement Anne Sylvestre, Georges Brassens, Claude Nougaro, Léo Ferré, Allain Leprest ou Henri Tachan, ça nous semble être d’utilité publique. Comme ce spectacle revu récemment – et qui a de la peine à tourner cause à la frilosité des programmateurs et à leur grande méconnaissance de la chanson – sur Roger Riffard.

Nos Enchanteurs - Éric Mie, un chanteur entier

Il est chansonnier. Avec son complice Lobo, depuis leur premier festival d’Avignon en 2003, il est même sociétaire tant du Caveau de la République que du café théâtre Le Grenier, à Paris. Dès 1992, le duo Lobo & Mie s’inscrivait déjà sur scène dans la succession de Font & Val alors que ces derniers officiaient encore. Lobo & Mie, eux, existent encore.

17 mars

C'est déjà ça - Les Innocents fleuriront finalement au printemps

Une mandarine avant le festin. Quinze ans après leur séparation, les Innocents ont fait aussi traîner leur retour. Annoncé cet automne, l'album "Les philharmonies martiennes" sortira finalement le 1er juin. Mise en bouche juteuse: "Mandarine"

16 mars.

Samedi c'était l'hommage de France 2 à voir en replay sur le Pluzz de France 2.

L'Humanité - « Ferrat au cœur » avec ses Amis

À l’invitation de Colette Tenenbaum-Ferrat et des Amis de l’Humanité, un hommage au chanteur, en musiques et en paroles, 
se déroulera au cœur du Paris de la culture, à la Maison des métallos, partenaire de l’événement.

L'Humanité - Ferrat, ce que nous avons de meilleur;

L'éditorial de Patrick Apel-Muller. Un hommage à l'artiste qui, il y a cinq ans, passait l'arme à gauche, mais s'était bien gardé, toute sa vie durant, d'emprunter "la porte à droite".

L'Humanité - Avant, avec, après Ferrat : Antraigues, comment peut-on t’imaginer...

L’Humanité a posé ses valises en Ardèche, à la rencontre des villageoises et villageois d’Antraigues-sur-Volane, terre de toutes les cultures

L'Humanité - Gérard Meys : « Marc Lavoine tenait à interpréter Camarade »

Ami et producteur historique de Ferrat, Gérard Meys revient sur la genèse de l’album "Des airs 
de liberté", le Grand Show Ferrat et annonce la préparation d’un documentaire sur le chanteur.

L'Humanité - Bénabar : « Des chansons portées par un souffle »

Bénabar interprète "Potemkine".

 « Dans l’émission de Michel Drucker, je chante Potemkine, une chanson forte. Elle cumule plein d’inconvénients de par l’histoire qu’elle raconte, la révolte du Potemkine, le film qui est mythique ainsi que la chanson qui est compliquée à interpréter. Je l’ai beaucoup travaillée en privilégiant une interprétation sobre et retenue.

L'Humanité - Cali : « Un engagement total »

Cali interprète "la Montagne"

« Ferrat, c’est toujours ce qui réunit dans une famille. Chez moi, on écoutait beaucoup de chants révolutionnaires, Ferré et bien sûr Ferrat. Mon père me disait : “C’est un écorché.” C’est quelqu’un qui n’a pas peur dans ses textes. J’ai tout de suite voulu chanter la Montagne.

L'Humanité - Patrick Bruel : « Les années du vivre-ensemble»

Patrick Bruel interprète 
"Ma môme"

« À l’époque, j’étais plus Brel, Barbara et Brassens. On arrive en 1963 dans une municipalité communiste, Argenteuil, maman est institutrice et écoutait beaucoup Ferrat. Je me souviens que j’aimais la chanson Potemkine et quasiment un an plus tard, j’aimais Amsterdam, Jef de Brel, des chansons à l’interprétation puissante, forte. Quand on m’a demandé d’interpréter une chanson de Ferrat, j’ai pensé à Ma môme. Je la trouve très belle, mélodique et évocatrice des moments de bonheur qu’on peut avoir, trouver dans la force d’une relation plus de soleil que dans tous les artifices.

L'Humanité - Patrick Fiori : "Aragon-Ferrat, la rencontre magique "

Patrick Fiori interprète "Que serais-je sans toi"

« Ferrat faisait partie de la discographie de mes parents. Je ne suis qu’un digne héritier de cette musique-là et d’autres. Ferrat, c’était son engagement, sa poésie, c’était comme me le disait mon oncle “un garçon qui fait des mélodies qui semblent simples », mais qui sont atrocement compliquées. Et il avait une philosophie de vie idéale pour un grand nombre de gens à l’époque, dont évidemment les membres de ma famille.

Paris Match - Colette Ferrat “Je n'ai rien connu de plus beau que notre amour”

La veuve de Jean Ferrat nous a ouvert pour la première fois leur maison en Ardèche.

«Je n’écrirai plus, c’est mon dernier livre… Beaucoup trop douloureux », soupire Colette Ferrat. Nous sommes installées à l’auberge Lo Podello, là même où, en 1964, sur un coin de table, Jean Ferrat écrivit « La montagne ». Cinq ans après sa disparition, elle a voulu faire revivre « Jean », l’artiste, l’amant, l’ami, le voyageur, l’homme, parce qu’elle veut, dit-elle, « maintenir sa mémoire ».

samedi, 14 mars 2015

L'album de la fin de semaine - Cali : L'âge d'or

__________________________
__________________________

jeudi, 12 mars 2015

Cali - La vie quoi!

Cali se confie à MYTF1News : "J'ai rarement eu un disque aussi positif"