Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 août 2017

Nino Ferrer "La rua Madureira"

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : "J'ai troqué", le frémissement

Le 24 novembre 1997, Barbara disparaissait. Pour célébrer ce triste anniversaire et remettre la longue dame brune au présent, l"’Obs" retrace son parcours en vingt chansons.

PREMIER EPISODE. Lors de sa première apparition à la télévision, Barbara dévoile "J'ai troqué", l'une des premières chansons dont elle est l'auteur.

Lire la suite
_________________
_________________

Claude Févre - Barjac m’en Chante 2017 – Chansons et plus… si affinités

Aujourd’hui on partage la rencontre entre Monsieur Roux, l’aîné et Boule, à moins que ce ne soit avec Boule et Monsieur Roux… Ils s’échangent leurs chansons, ils s’accompagnent réciproquement. Ils ont des univers qui agitent les conventions, les normes, les codes. La parole de Monsieur Roux ne fait pas dans la dentelle, il s’en prend à  tout ce qui enferme, isole… Il pourfend l’idée de drapeau, de nation, «  Y a pas de pays pour ceux qui n’en veulent pas », il s’attaque au machisme, à l’instinct de domination des hommes pires que des chiens, au « vote utile » guidé par la peur, aux stupides, aux sots, aux  complotistes…  Est-ce différent aujourd’hui qu’il y a dix ans, quand Monsieur Roux atteignait un large public en chantant le sort du « bouffon de la cité, le souffre douleur du quartier » ? En n’hésitant pas à semer dans ses chansons un vocabulaire de la rue, de la cour de récré… ?   Ces « gros mots », c’était un peu sa marque de fabrique à l’époque et la jeunesse aimait ça. Nous avons pu voir ailleurs qu’elle venait encore, nombreuse, avec sa décennie de plus,  chanter les refrains de Monsieur Roux. Ici cette jeunesse là est absente… Dommage vraiment !

Lire la suite
_____________________
_____________________

Nos Enchanteurs - Barjac 2017. A dieu, à Jamait

Soirée très particulière pour clôturer la deuxième journée de Barjac m’en chante en ce dimanche 30 juillet 2017.

En effet, Barbara Weldens aurait dû, en première partie, faire découvrir sa singularité insolente et poignante à ce public si exigeant de la cour du château. Et puis, le drame que l’on sait a laissé tout un chacun totalement désemparé. Jean-Claude Barens et les organisateurs de Chant Libre ont alors eu la délicatesse de ne pas remplacer Barbara, mais de nous la faire entendre, grâce à un poème d’Henri Michaux et à trois des magnifiques chansons de son album.

Lire la suite
__________________
__________________

Le concert : Georges Chelon, Olympia 2008

Jeanne Moreau parle de ses chansons - Superbe interview (24-01-2015, Benoit Duteurtre)

Gauvain Sers - Pourvu - Live @ Francofolies 2017


Gauvain Sers - Pourvu - Live @ Francofolies 2017

Hexagone - Barjac, B. comme Fontaine à la cour du chateau

Festival Barjac m’enchante, 31 Juillet, Cour du Château. B. comme Fontaine, un spectacle original sur le répertoire et l’univers de Brigitte Fontaineinterprété par trois musiciens chanteurs (ou l’inverse) : Eugénie Ursch (principalement au violoncelle), Hervé Suhubiette et  Lucas Lemauff (majoritairement au clavier).

D’un poste de radio installé sur scène, semble jaillir au début du concert, et plusieurs fois ensuite, la voix de Brigitte  (la voix des premiers disques, beaucoup plus claire que maintenant). Cela semble signifier : « C’est son univers, c’est le nôtre et voici notre lecture. » La quasi totalité du répertoire retenu correspond aux chansons du début de sa carrière. 

Lire la suite
_____________________
_____________________

L'actualité de la chanson française du 17 au 31 juillet

La revue de presse et du web devient bimensuelle pour la période estivale. Prochain rendez-vous le 15 août.
Bel été à toutes et à tous.
Yves
___________________________________________________________________

Les artistes de l'été : Georges Chelon, Barbara, Nino Ferrer, Juliette Greco

L'album du mois : Jeanne Moreau

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Les vidéos du mois : Les artistes du nouveau Francofans (Lo'Jo, Soan, Cabadzi,Ben Mazué, Gauvain Sers, Chelon, Lamuzgueule, Une touche d'optimisme, Les Balochiens....)

Le clip de la semaine : Florent Mothe, Vincent Peirani, Roland Romanelli - J'veux du soleil

L'album de la fin de semaine : Hélène Noguerra, Fraise Vanille (Serge Rezvani)

AVIGNON OFF EN CHANSONS

Francofans - Avignon Off 2017 en chansons par Yves Le Pape

Le Festival Off d'Avignon a proposé comme chaque année une très riche programmation en chansons et spectacles musicaux. En voici donc quelques chroniques mises à jour épisodiquement au fil du mois de juillet.

Les chroniques des concerts de Hildebrandt, Nicolas Jules, Clément Bertrand, Amélie les crayons, Nathalie Miravette, Garance....

JEANNE MOREAU

Télérama - Jeanne Moreau chanteuse tourbillonnante

Même sans une imposante discographie, Jeanne Moreau, disparue à 89 ans ce 31 juillet, sera entrée dans l’histoire de la chanson. Elle nous laisse au moins deux classiques : “Le Tourbillon de la vie” “J'ai la mémoire qui flanche”. Pour elle, la chanson était beaucoup une histoire d’amitié.

C'est déjà ça - Jeanne Moreau, l'audace

L'actrice mais aussi chanteuse est partie à l'âge de 89 ans à la tête d'une carrière exemplaire et d'une liberté qui l'était encore plus. Reprendre avec Daho en 2010 les textes sulfureux d'un Jean Genet qu'elle avait côtoyé, n'aura pas été la moindre de ses audaces. En marge du "Tourbillon" justement ressassé, ce condamné à mort nous hante encore.
 
 
Quelques heures après l'annonce du décès de Jeanne Moreau, la grande Brigitte Fontaine nous a adressé ce texte, inédit, écrit pour l'actrice disparue.

Libé - Jeanne Moreau, chanteuse sans en avoir l'air

Sans jamais revendiquer une carrière de musicienne, Jeanne Moreau a mis sa voix unique au service des mots de grands auteurs, comme des siens, fournissant à la chanson française parmi ses plus belles pépites.

En 1962, Jeanne Moreau assise près d’un guitariste, les mains sur les genoux, s’est mise à chanter devant la caméra de François Truffaut. «Elle avait des bagues à chaque doigt…»

La scène de Jules et Jim, devenue presque un monument à elle seule, a lancé l’autre carrière de l’actrice : celle d’une chanteuse à la voix grave, particulièrement attachée aux mots.

Le Figaro - Jeanne Moreau, «le tourbillon de la vie» en chansons

Décédée à l'âge de 89 ans ce lundi, l'actrice à la voix reconnaissable entre mille était aussi chanteuse à ses heures. Connue mondialement pour ses rôles au cinéma, elle a aussi légué des chansons populaires et poétiques. Du célèbre titre Le Tourbillon au Blues indolent, Le Figaro vous propose une playlist de ses 5 titres cultes.

RFI - Les ballades de Jeanne Moreau

Monstre sacré du cinéma et du théâtre, Jeanne Moreau a aussi marqué de son élégance le monde de la chanson française. Retour sur le parcours musical de cette grande dame, qui vient de disparaître à l’âge de 89 ans.

BFM TV - Jeanne Moreau en cinq chansons de Brigitte Bardot à Etienne Daho

La célèbre actrice, connue pour ses rôles dans Ascenseur pour l'échafaud, Jules et Jim et Les Valseuses, a été retrouvée morte à son domicile ce lundi. Retour sur un pan essentiel de sa carrière: la musique.

AMELIE LES CRAYONS

RFI - Amélie-les-Crayons, des chansons en marchant

Cinq ans après Jusqu’à la mer, Amélie-les-Crayons est de retour avec son nouvel album Mille Ponts. Entourée de ses musiciens, elle a charmé chaque soir le public du Festival d’Avignon avec son nouveau spectacle, qui s’y joue jusqu’à la fin du mois de juillet. Rencontre au cœur du Festival.

ESKELINA

Baptiste Vignol - Voix rare

Paul Morand disait dans «Bains de mer» que l’eau bleue des Açores était douce comme un ongle. La voix d’Eskelina, elle, aurait la douceur de l’ivoire chauffé au soleil. Capable, quand elle s'envole de chasser les nuages. Le deuxième album de la Suédoise contient treize jolies chansons bien carrées. Légères (L’emmerdeuse), coquines (Les Trois garçons), aigres-douces (Le cèdre) ou mélancoliques (Charlie Townsend), elles ne sont pas du dernier cri mais charment instantanément grâce au timbre d'Eskelina dont l’accent fait l’empreinte et leur donne cette clarté, unique en France, blonde, franche et sensuelle.

BARBARA/BINOCHE

RFI - Avignon: «Vaille que vivre», une pièce nourrie de l’œuvre de Barbara

En Avignon dans la cour du Lycée St-Joseph a pris place un spectacle particulier où se retrouvent l’actrice Juliette Binoche toujours prête à expérimenter de nouvelles formes artistiques et le pianiste Alexandre Tharaud. Les deux artistes ont monté une pièce autour de Barbara où se mêlent le chant, le piano, le texte. «Vaille que vivre» est une pièce nourrie de l’œuvre de la chanteuse et de sa vie.

Libé - Barbara enchante Binoche

En échappant aux pièges balourds du biopic, l’actrice accompagnée du pianiste Alexandre Tharaud a livré à Avignon un subtil hommage à «la dame en noir».

.... La représentation va crescendo, au fur et à mesure que la comédienne se saisit des chansons, bascule de la parole aux chants et réciproquement, non à la manière de Barbara, mais avec sa voix à elle, un peu grave. Le parcours de Binoche sur scène suit celui de Barbara dans la vie. D’abord timide, elle déploie ses ailes de plus en plus diva, jusqu’à l’excentricité - et c’est l’aigle noir que l’on voit à travers le costume de l’actrice, une combinaison noire aux manches bouffantes, multifonctionnelle puisqu’elle évoque l’intimité comme l’habit de gala, pyjama autant que robe de soirée.

L'Humanité - Récital. Un duo chic pour Barbara

« Vaille que vivre » a des allures de récitals, avec ses ronds de lumières (d’Eric Soyer, compagnon de travail de Joël Pommerat) qui subliment les acteurs, le piano, dessinent une chorégraphie en noir et blanc qui captent et captivent le regard du spectateur. Sur le plateau vide de la cour du lycée Saint-Joseph, un piano. Instrument fétiche de Barbara qu’elle caressait de ses longs doigts nerveux et puissants, majestueux, partenaire de jeu de Juliette Binoche et Alexandre Tharaud. Leur spectacle est un hommage à Barbara, un hommage chanté et parlé à travers des chansons et des extraits de son livre (« Il était un piano noir… Mémoires interrompues »)

BESSA

En janvier 2016, la jeune Française Bessa sidérait par sa reprise de Partir avant les miens sur un album hommage à Daniel Balavoine. Parallèlement, sortait son premier quatre titres, envoûtant, fascinant. Une première impression confirmée par son premier album, De l'homme à l'animal. On y découvre plus longuement Bessa, chanteuse aux origines corses, siciliennes, élevée du côté de Marseille. Son disque, c'est de la haute voltige, avec cette voix vertigineuse et ses arrangements audacieux, entre pop électro, sensualité soul, émotion chanson.

ADAMO

Culturebox - L'indémodable charme de Salvatore Adamo au Festival Pause Guitare

L'inclassable Salvatore Adamo a fait une halte au festival Pause Guitare à Albi, dans le Tarn. A 73 ans et 50 ans de carrière à son actif, le chanteur populaire a conquis ses fans avec ses tubes et ses titres plus engagés au Grand théâtre. Retour sur cette soirée mémorable.

Inutile de présenter l'interprète de "Sans toi ma mie", son premier succès en 63 à contre courant du style Yéyé de l'époque. Invité au Festival Pause Guitare, Salavatore Adamo a enchaîné ses plus grands tubes comme "Vous permettez monsieur", "Mes mains sur tes hanches",  "Les filles du bord du mer" réactualisé dernièrement par son concitoyen Arno ou encore "Tombe la neige" qui a fait de lui une mégastar au Japon.
 
SALVADOR
 
 
EPM vient de sortir un coffret-dépliant fait de quatre disques, 105 titres pour une prix riquiqui (15 €), c’est tentant. Ce n’est certes pas tout Salvador : il s’en fallut de pas mal d’autres albums encore. Tout ici a été enregistré il y a au moins cinquante ans. C’est justement le début de l’histoire d’Henri Salvador, inclus ses « tubes et succès » tels que Faut rigoler, Le lion est mort ce soir, Blouse du dentiste, Petite fleur et Le loup la biche et le chevalier.
 
BARBARA WELDENS
 
 
On ne meurt pas à 35 ans. Si, en fait. Parfois bêtement. Barbara Weldens.
Morte sur scène hier soir, à priori électrocutée, alors qu’elle donnait un concert dans l’église des cordonniers à Gourdon, dans le Lot, dans le cadre du Festival Léo Ferré. Pourquoi j’ai eu une peine immense en apprenant la mort de Barbara Weldens ce matin. Je ne la connaissais pas personnellement. Elle n’était pas une amie. Juste son talent m’impressionnait. Juste, elle représentait la vie. Juste, elle me semblait puissante et invincible. Une chanteuse hors du temps au talent incommensurable. La seule femme qui racontait des histoires de femmes et qui me filait des frissons

Norbert Gabriel - Barbara Weldens

Parfois, souvent, je m’interroge sur l’utilité et l’intérêt des chroniques de concert publiées ça et là.

Aujourd’hui j’ai un élément de réponse. Il y a deux heures, j’ai appris que Barbara Weldens est morte, très vraisemblablement électrocutée sur la scène où elle chantait. Je ne la connaissais que par la chronique de Danièle Sala, aux Rencontres Marc Robine, il y a quelques jours. Mais par cette chronique, j’avais très envie de découvrir en scène cette artiste étonnante… Et il y avait presque une sorte d’intimité virtuelle, à sens unique, qui s’était créée. Sa disparition brutale laisse un vide et une douleur que je n’aurais pas imaginée. Comme un rendez vous d’amour manqué..

Nos Enchanteurs - Barbara Weldens, 1982-2017

Le monde de la chanson est en deuil, d’un deuil cruel car tragique. Barbara Weldens, 35 ans, s’était imposée depuis quelques années sur scène, où elle nous impressionnait chaque fois.

Rappelons que Barbara Weldens venait de sortir, en février de cette année, son premier album, Le grand H de l’Homme, qu’elle avait été lauréate du Pic d’Or de Tarbes et venait de recevoir un Coup de cœur de l’Académie du disque Charles-Cros. Barbara Weldens devait se produire à Barjac, en première partie d’Yves Jamait. Un artiste n’est pas interchangeable et Barbara ne sera pas remplacée.

Rencontres Marc Robine 2017, quatrième jour.

.... Arrive alors l’ étonnante découverte de ces dernières années, Barbara Weldens, une grande blonde voluptueuse à crête iroquoise, en short et haut noir, escarpins rouges, qu’elle nous montre et qu’elle balance, car elle a envie d’être à l’aise pour bouger. Elle en reprendra un un peu plus tard, pour téléphoner à Alice du pays des merveilles : Allo, allo, Alice tu m’entends ?

Le nouveau Francofans

Pour commander Francofans version papier, c'est ici
La version numérique est là

ENTRER