Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 26 novembre 2019

Victoria Lud, La belle échappée

Nos Enchanteurs - Victoria Lud, la raison des plus fous

15 novembre, L’Esprit frappeur, Lutry (Suisse),

Non, la poésie ne fout pas l’camp, mon cher Léo. Il y a encore de jeunes artistes qui savent écrire. C’est le cas de Caroline Vignaux, chanteuse et auteure des textes du spectacle La belle échappée. Cette charmante demoiselle a commencé à écrire à l’âge de huit ans. Quatre ans de théâtre, section arts du spectacle, à la Sorbonne-Nouvelle, Paris. L’univers de Victoria Lud (c’est le trio qui se nomme ainsi), c’est l’époque victorienne. Dickens, Conan Doyle, les sœurs Bronté, Yeats y retrouveraient leurs petits. Parfois velours, parfois métal. Dentelles, violence, douceurs, arsenic.

Lire la suite
________________
________________

mardi, 26 février 2019

L'actualite de la chanson française du 15 au 21 février

Les artistes de la semaine : Stéphan Eicher, Paul Pechenart, Séverin, Corneille, Marvin Jouno

L'album de la fin de semaine : Séverin, Transatlantique

Le clip de la fin de semaine - Stephan Eicher, Traktorkestar - Combien de temps

Les vidéos de la fin de semaine : Stephan Eicher et Camille Hardouin

CAMILLE HADOUIN

La Voix du Nord - Camille Hardouin va tout faire pour convaincre les coachs de The Voice

Camille Hardouin passera samedi à 21h sur TF1. La jeune femme passionnée s’est fait remarquer pour ses compositions. Sur le plateau de The Voice, elle chantera une reprise comme le veut l’émission. Une chanson qui « va refléter mon amour des mots ».

Pourquoi s’embêter à vivre normalement quand on peut faire quelque chose d’extraordinaire ? Camille Hardouin, 33 ans, résidente à Paris et originaire du Touquet, a grimpé sur le plateau de l’émission The Voice diffusée sur TF1. A-t-elle été impressionnée ? Elle avait, nous dit-elle, simplement peur que la scène lui paraisse froide. La jeune femme a l’habitude des concerts, mais pas spécialement de la télévision. Mais, se réjouit-elle, « il y avait un public ».

EICHER

Le Parisien - Après quelques années de galères, Stephan Eicher revient en fanfare

Soucis de santé, conflit avec son label… après six ans d’absence, le chanteur suisse est de retour, ce vendredi, avec un nouvel album réjouissant et un orchestre de 12 musiciens.

Stephan Eicher s’est laissé pousser la barbe. Elle est poivre et sel. « C’est presque celle du Père Noël », sourit l’artiste de 58 ans, qui sort ce vendredi un nouvel album «Hüh !», le premier depuis six ans. Je veux aussi que l’on voie mon âge et que l’on réalise que j’ai traversé un truc douloureux. » Le musicien a eu mal à plus d’un titre.

Télérama - Stephan Eicher : “Un musicien m’intéresse quand il me fait danser ou pleurer”

Le chanteur suisse a commencé il y a presque quarante ans avec le punk et la new wave. Stephan Eicher se met cette fois au rock balkanique avec une fanfare de cuivres qui “couvre les larmes avec des confettis”.

SEVERIN

Baptiste Vignol - Sous réserve que

De la chanson qui ondule, et dont la finesse étincelle, qui roucoule à son tempo, se dresse, se tourne, vous lance un regard fataliste et poursuit son chemin. De la chanson solaire qui, sans jamais en donner l’air, parvient à dépeindre l’époque, ses heures sombres, sa course folle, son arrogance, sa bêtise et ses rêves en toc...

CORNEILLE

La Croix - La sagesse de Corneille

Le chanteur à la voix soul exalte l’amour authentique « ni idéalisé, ni désabusé » qui donne son goût à la vie dans un disque à l’écriture autobiographique

Il a choisi la date de la Saint Valentin pour sortir son nouveau disque Parce qu’on aime et ça ne le dérange pas de passer pour un tendre. À 41 ans et sept albums au compteur, Corneille signe des chansons qui lui ressemblent. Avec une écriture proche de son vécu, et des mélodies soul rappelant les tubes qui l’ont fait connaître, comme Seul au monde ou Parce qu’on vient de loin.

MARVIN JOUNO

Télérama - Marvin Jouno, Sur Mars

Il a beau serrer les poings sur sa po­­chette, poussant un cri qu’on imagine tonitruant, on ne dira pas que son ­deuxième album est rageur. Même s’il y est question de naufrages, d’incompréhensions, de comptes à régler ou de deuil maternel, c’est l’entrain de la pop qui l’emporte surtout. Cette musicalité gracieuse qui prend le pas sur la noirceur des textes. Alors non, on n’aura pas le cœur serré en entendant Marvin Jouno nous chanter sa vie sur le fil ; mais on prendra plaisir à décou­vrir ses chansons solidement cons­truites, irriguées de synthés et d’un saxo décomplexé, soutenues par des procédés parfois très scénarisés (la voix d’une hôtesse de l’air, d’un enfant inquiet…). On appréciera encore l’efficacité rythmique de L’Inconnue, du ­tableau écolo — et pas si désespéré — d’On refait le monde, ou de l’échappée consolatoire de Danse !

DALELE

Hexagone - Dalele chante Sans fil

Pour ses deux spectacles thématiques – et deux albums – précédents, Dalele nous a d’abord emmené au Café quincaille puis nous a expliqué comment Réussir ses échecs amoureux. En novembre dernier, elle est venue proposer, en trio et pendant cinq jours, au théâtre du Grand Rond, ses nouvelles chansons Sans Fil. Dalele, avec sa voix et son phrasé spécifiques, chante Sans fil thématique, jouant souvent de son accordéon, accompagné par ses deux musiciens comparses : Rolland Martinez (contrebasse et clarinette) et Armand Boisard (guitare). Belle occasion pour susciter un entretien, en milieu de semaine, à la terrasse d’un café proche du théâtre (eh oui nous sommes en novembre mais à Toulouse donc c’est en terrasse !), lui faire évoquer ses concerts du Grand Rond et ses projets actuels : le nouveau spectacle et le nouvel album. En cours d’entretien, elle est rejointe, comme convenu, par les deux musiciens, et on s’aperçoit que la complicité ressentie lors du concert est réelle aussi en dehors de la scène.

RENEE LEBAS

France Culture - Renée Lebas, la chanson française qui vient de loin

Sur les traces de Renée Lebas, grande voix de la chanson française qui règne, avec Edith Piaf, sur le tout Paris musical des années 50, quitte la scène en pleine gloire, en 1963, l’année où Piaf disparait.

Renée Lebas, la chanson française qui vient de loin, un documentaire de Claire Zalamansky et Séverine Cassar

Claire Zalamansky s'est lancée sur les traces de Renée Lebas, grande voix de la chanson française qui règne avec Edith Piaf, sur le tout Paris musical des années 50, quitte la scène en pleine gloire, en 63, l’année où Piaf disparait. Renée Lebas, celle qui d’un formidable coup de cymbales fait passer la musique yiddish pour de la chanson française, point d’orgue d’un véritable « klezmer français », selon l’expression de son complice Charles Aznavour. Renée Lebas, Leiba, Lieben, la plus belle diction des années 50, naît à Paris en 1917, de parents juifs roumains émigrés dans le quartier de la Bastille.

VICTORIA LUD

Hexagone - « La belle échappée » de Victoria Lud

Victoria Lud, c’est un trio, trois artistes partenaires et complices : Caroline Vignaux – chant et textes -, Nicolas Boudes – guitare et chœurs, compositions et arrangements – et Anne-Laure Jouchter – claviers, chœurs et trompette -. Le dernier article sur le site, à son sujet, date d’octobre 2015 : (voir ici l’entretien). Il relatait l’arrivée du premier mini-album 6 titres et les deux premiers concerts « en vedette » au Bijou, la salle chanson de référence sur l’agglomération toulousaine, encore plus importante pour un groupe local.

JAMAIT

Le doigt dans l'oeil - Yves Jamait en concert au Théâtre Femina de Bordeaux : entretien avec l’artiste

Samedi 19 janvier Yves Jamait retrouvait son public bordelais au Théâtre Femina, qui l’a déjà accueilli précédemment, pour porter à sa rencontre les chansons de son dernier album « Mon Totem ». L’artiste, amenant à un public fort enthousiaste un cadeau supplémentaire dans ses bagages avec la présence d’Agnès Bihl [entretien à suivre] pour assurer sa première partie, enjoua comme à son habitude, d’une mise en scène drôle et tendre le spectacle qui allait consacrer un peu plus de deux heures à nous faire découvrir ses nouvelles chansons et nous happer dans la douleur et la fièvre, l’ivresse et l’amusement, la joie et le chagrin, l’amour et l’humour des émotions qui les ont fait naître et qu’elles véhiculent et transmettent.

HEXAGONE

Le doigt dans l'oeil - Hexagone hiver 2019

Un dixième numéro d’Hexagone, dans lequel l’empreinte Pitiot réveille les sursauts populaires. Il en est question tout au long de l’éditorial de David Desreumaux : Les raisons de se soulever pour contester la politique du gouvernement Macron sont innombrables et légitimes… En ces temps de morosité et de repli sur soi, entourés et cernés par la musique et la chanson d’ascenseur, nous avons voulu, avec ce numéro 10, marquer clairement nos convictions en mettant à l’honneur une chanson de chair et d’âme.

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

Baptiste Vignol - Sous leur sein, la grenade

.... Un quart d'heure à peine pour goûter trois tempéraments, trois natures, trois incandescences. Angèle, en anorak (24’25), Christine en Pierrot de Lune (58’00) et Clara Luciani (2h22’28), l’élégance française à son zénith (gestuelle, voix, regard, recul sur elle-même que paraphe son sourire…). Ces trois jeunes femmes sont l’avenir, cette promesse aux mains pleines. Elles sont le renouveau de l'air qu'on respire. Le feu qui flamboie. Elles montrent aussi, sans le vouloir bien sûr, combien Vanessa Paradis (42’00) et Etienne Daho (1h21’05) symbolisent désormais ce que fut la pop d'avant. Un truc qu’on a aimé, oui, mais qui, parfois, fane mal.

TETE

RFI - Tété, le vrai du faux

Pour son septième album Fauthentique, le chanteur franco-sénégalais s'amuse de la perception des faux-semblants et de la désinformation. Malgré ce focus intéressant sur les dérives de la société actuelle, Tété ne sort pourtant pas de sa zone de confort et c'est parfois dommage.

Bien sûr, son nom s'accole immédiatement au titre À la faveur de l'automne, chanson-succès-révélation de 2003, passeport de l'artiste franco-sénégalais pour la conquête de pays étrangers et reprise jusqu'à plus soif par les candidats des radios-crochets en quête de reconnaissance. Elle figure sur le deuxième album du garçon, attachant et ne manquant jamais de hauteur en interview.

OLIVIER MARGUERIT

Baptiste Vignol - Liverpuldien

.... Olivier Marguerit est un pur songwriter. Il invente, évite le format classique de la ritournelle qui s’enlise de couplets mollassons en refrains prévisibles. Il propose des compositions flamboyantes, inattendues, dignes des trésors de Neil Finn et de Fyfe Dangerfield. Ce disque est une leçon, qui montre une chanson libérée, qui s'est extirpé de son canapé, a traversé son salon, ouvert la porte d’entrée et pieds nus tenté l'aventure. A TERRE ! est un disque rare sur le vertige amoureux, la dégringolade (En chute libre, ce bijou), la perte d’équilibre. Un disque fou. Renversant. «Accroche-toi mon chou, reste avec nous !»

 

jeudi, 07 avril 2016

L'actualité de la chanson du 25 au 31 mars

Le clip de la semaine : Delphine Coutant, Dehors tout refleurit

Les vidéos de la semaine : Manu Galure à la Nouvelle Star 2016,  Pierrick Vivares en concert à Lyon (Radiant de Caluire) le 5 avril, Alex Beaupain et Arno en concert au radiant de caluire.

A la une : Manu Galure

Hexagone - Manu Galure, c’est sa tournée … toulousaine

La tournée des grands ducs de Toulouse de Manu Galure. J’avais déjà vu trois concerts en une journée (lors des festivals notamment) mais … jamais du même artiste. Il m’est arrivé de voir six concerts en cinq jours mais … jamais du même artiste et encore moins dans des prestations différentes ! J’avais tenu à faire une actualité à part de cette tournée vraiment particulière. … je suis allé voir. Et je ne le regrette pas. Cette tournée n’est pas seulement particulière, elle est sémantiquement extraordinaire et réellement exceptionnelle. Hé oui Manu Galure, durant la semaine du 6 au 11 octobre, a donné pas moins de 8 concerts, dont 7 différents en 6 jours, dans 6 lieux différents, à Toulouse ! Pour ma part, j’ai vu 6 concerts différents. Approche-toi que je te raconte …

C'est déjà ça - Manu Galure, quatre titres en hors d'oeuvre

L'EP alléchant que le jeune Toulousain vient de sortir préfigure son troisième album annoncé pour octobre prochain.

Champagne! Manu Galure est de retour. Champagne, comme la chanson d'Higelin à laquelle on pense un peu beaucoup forcément à l'écoute du premier des quatre titres que le gars nous propose en ce printemps, annonçant un disque à l'automne. "Que de la pluie" ou la version sautillante du déluge selon Galure, entre chats, grenouillles traders perchés et journée foutue.

Hexagone - Manu Galure, et la pluie embrasa le Pan Piper

Ça faisait plusieurs mois qu’on l’avait inscrite au creux de notre main cette fameuse date du 9 février 2015 et qu’on avait même fait un nœud à notre agenda pour être sûr de ne pas l’oublier. Manu Galure, dans sa toute toulousainattitude venait boxer sur le ring du Pan Piper afin de défendre son petit dernier, Que de la pluie. Un album comme on en voit guère plus de nos jours parce qu’on n’a pas de sous pour les faire, et parce que le talent de ce niveau n’est pas forcément la chose la mieux partagée au monde.

ALEX BEAUPAIN

Télérama - Alex Beaupain, Loin

Même en faisant appel à Julien Clerc ou à Vincent Delerm, Alex Beaupain garde sa façon bien à lui de chanter ses peines sur des airs presque enjoués.

Le temps qui file, les souvenirs qui assaillent, les amours qui suffoquent ou les proches qui nous quittent. La consolation, aussi, dans les bras d'un autre, ou les envies de fuite. Depuis dix ans, Alex Beaupain chante ses deuils et ses vertiges, les à-coups de l'existence se chargeant de nourrir sa mélancolie.

L'Express - Alex Beaupain entre regrets, larmes et solitude, Par Gilles Médioni

L'auteur, chanteur et compositeur de musiques de film, se livre dans un nouveau CD aux textes déprimés, bousculés par des airs légers. Alex Beaupain monte sur la scène de la Cigale ces mardi et mercredi soir.

Soul Kitchen - Alex Beaupain, Loin

Personne n’aurait voulu prendre la place d’Alex Beaupain après la publication d’Après moi le déluge. Avec ce disque, Beaupain avait fait coup double : il avait séduit une partie du grand public et avait laissé à genoux les critiques. Il faut dire qu’Après moi le déluge ne manquait pas d’arguments pour s’imposer comme un grand disque de pop.
Alors donner une suite à un tel disque… Après lui le déluge en somme !

France Info - Alex Beaupain : "Un chanteur, c’est quelqu’un qui ne s’améliore jamais"

Alex Beaupain sort ces jours-ci son cinquième album solo intitulé "Loin" car il sent loin de qui il était quand il avait 20 ans. L’élément déclencheur de ce nouveau disque a été la mort de son père et il explique également que sa vie de chanteur a réellement commencé après le décès de sa copine  avec qui il est resté neuf ans.  "Après le décès de ma copine, toute la paresse que j’avais de devenir chanteur a disparu."

Le Monde - Le portrait chinois d’Alex Beaupain

Presque trois ans se sont écoulés depuis Après moi le déluge (Capitol). Trois ans d’écriture pour les autres  : sept chansons pour Julien Clerc (Partout la musique vient, 2014), paroles et musique de l’album-concept qui accompagnait le livre d’Isabelle Monnin Les Gens dans l’enveloppe (JC Lattès, 2015) et la bande originale du ­prochain film de son compère de toujours, Christophe Honoré, Les Malheurs de Sophie, annoncé pour le printemps. Pour ce cinquième opus en solo, Loin, qui sort le 25 mars, Alex Beaupain, 41 ans, a confié la composition des chansons à ses proches  : Julien Clerc, La Grande Sophie, Vincent Delerm… Comme toujours, une écoute ne suffit pas à percer les mystères de ses mots. Une singularité qu’il a mise à contribution pour répondre à nos questions.

RFI - La douce mélancolie d'Alex Beaupain

La session live avec Alex Beaupain pour son nouvel album « Loin ».

Alex Beaupain incarne une nouvelle génération d'auteurs-compositeurs français qui n'a pas peur de se réinventer. Un faux air de dandy nostalgique, une écriture qui fait mouche et une élégance naturelle.

ARNO

RFI - Arno, blues surréaliste, Nouvel album, Human Incognito

Il a beau essayer de jouer les hommes invisibles sur la pochette de son nouveau disque, difficile de louper Arno. À 66 ans, le plus célèbre des rockers belges signe Human Incognito où son humour surréaliste et son blues touchent juste, encore une fois. Avec Arno Hintjens, il y a décidément du bon à regarder la vie du côté absurde de la farce.

France Info - Arno, ou la "belgitude" du rock

A 66 ans, Arno est trop vieux pour changer, en tout cas c'est lui qui le dit. Alors pour ce 13e album studio, il continue à chanter comme il sait le faire : profondément rock. Ce rock à la voix rauque se double de paroles entre chroniques du banal quotidien, et désenchantement surréaliste ; Arno parle d'amour, de vieillesse, d'alcool et de tendresse, en anglais ou en français, comme toujours, avec ce sentiment qu'il fait avec ce qu'il a.

Arno boit à la santé des cocus du monde entier dans "Human Incognito"

"Human Incognito" – son 32e album studio en comptant toutes ses aventures collectives ou solo de Tjens Couter à Charles et les Lulus en passant par TC Matic et The Subrovniks ! – ne marque pas de rupture majeure, mais plutôt un retour aux sources blues-rock. Guitares, basse et batterie s'imposent, les claviers prennent la pause. Arno voulait un disque sans fioriture, direct, et il tape juste : très joli son (avec l'excellent John Parish à la production) et des textes crayonnés par cet observateur unique des choses de la vie.

PIERRICK VIVARES

Hexagone - Pierrick Vivares, de jazz en pop

Pierrick Vivares a sorti il y a trois ans Transports en commun, un premier album très remarqué. Il nous propose maintenant un EP, Ph[o]enix, qu’il va chanter au Radiant dans la banlieue de Lyon en avril, puis à A Thou Bout d’Chant en mai prochain. Je suis allé rencontrer le jeune homme, un artiste déterminé, un musicien amoureux des mots qui raconte ses premiers pas dans la chanson, son parcours et ses projets.

Nos Enchanteurs - Pierrick Vivarès, promesse tenue et bien tenue

Nous l’avions quitté il y a trois ans serré, pressé, dans les Transports en commun. Faut-il qu’il se soit absenté si longtemps pour ainsi nous revenir en Ph[o]enix, toujours est-il que c’est le titre de ce demi-album (on dit aussi ep ou extended play mais c’est moins joli et pas français…). Retour (discographique, car il est tout le temps sur les routes) donc du lyonnais Pierrick Vivarès avec, à ses côtés, le fidèle Clément Faure aux guitares électriques, chœurs et batterie, et David Marduel à la basse, aux chœurs et à la batterie aussi histoire de ne pas faire de jaloux, une formation qui va de folk-song à rock sans heurts, avec grand bonheur.

BRASSENS

Norbert Gabriel - Brassens premières chansons 1942-49

Presque dix ans avant son premier enregistrement, Brassens a déposé sa première chanson à la Sacem. Il avait commencé à écrire quatre  ans auparavant, en 1938, et dès 1942, les choses sérieuses commençaient. Durant les dix ans qui vont le mener au premier 78 t, il remplit ses cahiers, soigneusement, mais ces premières chansons vont rester dans ses cahiers.....

RADIO ELVIS

Télérama - Radio Elvis, Les conquêtes

Le trio rock ne manque pas d'audace avec ce premier album au texte poétique et en français, qui alterne morceaux fiévreux et ambiances aériennes.

Faire du rock. Poétique. En français. Des morceaux électrisés — mais parfois pas —, portés par l'énergie ou au contraire suspendus, et qui toujours mettent le verbe en avant... Dans ce grand melting-pot où, depuis au moins vingt ans, la frontière entre chanson et rock se fait de plus en plus inopérante, Radio Elvis écrit sa propre histoire : celle d'un jeune trio aux influences livresques affichées (Saint-Exupéry, Jack London, mais aussi John Fante), qui fait de la musique « à texte ».

FREDERIC BOBIN

Claude Févre - Frédéric Bobin, les douces prémices d’un futur album

Ses six chansons nouvelles, offertes en prémices d’un futur album, sont les chansons d’un homme qui se pose, qui prend le temps de regarder d’où il vient. C’est l’approche délicate, sensible, de celui qui sent dans ses veines le temps faire son œuvre et lui ouvrir le cœur à la tendresse. Bien sûr dans l’attention à l’autre qu’on lui connaît, Frédéric Bobin a commencé par saluer Mickaël Cointepas à ses côtés et l’absent auquel il doit ses textes, son frère, son frangin à Nevers. Cette création à quatre mains n’est certainement pas pour rien dans la perception que nous avons de cet artiste. Il touche à ce que nous avons de plus précieux en nous. Il s’adresse à l’intime.

YVES JAMAIT

Chansons que tout cela - Yves Jamait l’indivisible

« Jamait, avec un “t, comme “toujours” » ; Yves, chanteur populaire qui lit Nietzsche et même pire. Depuis bientôt vingt ans, il sillonne les routes avec sa voix chaleureuse d’écorché libre, sa guitare et sa casquette. Le 16 octobre 2015, il a sorti son sixième album studio, Je me souviens… un cru qui montre combien il en « veut encore ». Sa tournée passera le 2 avril par Paris, à La Cigale.

LES CABARETTISTES

Nos Enchanteurs - Les Cabarettistes : « Les galops du Cheval d’Or », époustouflant spectacle-florilège

Ils sont dix et ils ont du talent puissance dix ! Une véritable troupe où, en dehors des musiciens spécialisés sur leur instrument, chacun est polyvalent. Une passion les habite dans ce spectacle exemplaire : retourner ensemble aux racines et aux fondamentaux de notre bonne chanson, telle qu’elle s’est construite à l’ère bénie des cabarets des années cinquante et soixante. Le lien s’est fait naturellement avec Gilles Tcherniak, l’infatigable animateur de Forum Léo-Ferré, dont la mémoire est imprégnée des souvenirs du Cheval d’Or gouverné par ses parents. Il a pu donner tous les détails et documents qui leur ont permis ensemble de construire et de mettre en scène ce spectacle qui reconstitue, le temps d’une soirée, cet esprit et cette ambiance. Et c’est une réussite sensationnelle qui ne peut tromper ceux qui ont vécu cette époque !

BERNARD JOYET

Norbert Gabriel - Bernard Joyet Autodidacte II, en scène, Vingtième…

Autodidacte II, prend la suite du I, on y retrouve le narquois et l’incisif , c’est son blason, c’est son terrain de chasse, imprécateur sans peur et sans reproche, c’est Don Quichotte, c’est Cyrano, car les grandes ailes des moulins peuvent vous envoyer dans la boue, mais aussi dans les étoiles. Et étant donné ce qu’on voit dans notre monde, la boue, on y patauge, alors autant essayer l’envol dans les étoiles.

BAPTISTE W.HAMON

C'est déjà ça - Baptiste W.Hamon, cow-boy enchanteur

A-t-on jamais marié aussi bien la langue d'ici avec la country-folk de là-bas? Avec son premier album, ce baladin de 29 ans s'impose avec douceur, poésie et maestria. Addictive "Insouciance"

PARLEZ MOI D'AMOUR

Norbert Gabriel - Parlez Moi d’Amour, l’entretien (et parlons-en encore plus!)

Parlez Moi d’Amour, c’est 4 titres arrivés un beau jour de début 2016 dans mes oreilles. Synthétiseurs années 80, basse savoureusement sale revendiquant une filiation directe aux Béruriers Noirs, boites à rythmes programmées et esprit punk assumé : une identité sonore de toute évidence volontairement à contre courant de l’omniprésence numérique. Et des compositions insistantes, élaborées et efficaces.

LA FEMME

Hexagone - La Femme nous fait hurler de plaisir

Le 23 mars était une date attendue par un bon nombre de personnes depuis plusieurs mois. La Femme se produisait à l’Olympia sonnant leur grand retour après un premier album au succès fulgurant. Un concert qui promettait d’être intense, et ça n’a pas loupé.

VICTORIA LUD

Claude Févre - Victoria Lud, chanter pour rester debout

Elle s’empare de la scène comme on entre sur un ring. On n'a pas choisi de s'appeler Victoria sans raison ! Les textes disent à l’envi, la lutte, le combat à mener pour se battre d’abord contre soi-même, pour rester vivants. La voix est belle, puissante, affirmée. Solidement campée dans ses aigus. On ne lâche rien et surtout en amour. Le duo amoureux de Victoria et Nicov est un affrontement sans merci, un jeu dangereux.

NATHALIE MIRAVETTE

Norbert Gabriel - Nathalie Miravette, le retour

Le printemps 2016 dans notre joli petit monde de la chanson, c’est Nathalie Miravette avec un spectacle en grande partie nouveau, une suite à son triomphal Cucul mais pas que… et le premier signe visible de ce renouveau est l’évolution de sa frangine de scène, Jennifer Quillet,  qui est passée du ronchonchon chronique au sourire charmeur. Elles sont irrésistibles et tout le monde se lève pour Nath et Jen pour une tournée supplémentaire…

MAGYD CHERFI

C'est déjà ça - Magyd Cherfi, le blues de l'en France

L'auteur-chanteur de Zebda était hier soir à Ambarès pour un spectacle de chansons et de lectures de ses textes, avec accordéoniste virtuose. Mots forts, parfois redondants, toujours touchants.

HELENE GRANDSIRE

Claude Févre - Hélène Grandsire, la légende d’Hélène et Jimmy

Il est de ces albums qui, lorsqu’ils vous arrivent, retiennent vite l’attention. Pour celui d’Hélène Grandsire, il a suffi d’un regard sur la pochette : le noir et blanc, visage suggéré plus que portrait véritable d’une femme qui chante, tête légèrement incliné, Barbara inévitablement évoquée et ce titre sobre : piano voix 2015 qui s’inscrit dans la lignée de ceux qui ont précédé avec une régularité de métronome.

ASKEHOUG

Hexagone - Askehoug le blanc est de retour

Chanteur bizarre débarqué en 2008 dans la chansonsphère peu encline à la nouveauté, Matthieu Askehoug va cependant gravir les marches de la reconnaissance jusqu’à cette petite explosion provoquée par Je te tuerai un jeudi, en 2012. Une petite notoriété qui va rapidement s’effriter suite aux départs de plusieurs éléments clé de la structure Askehoug. C’est la vie. Les chemins sont aussi fait pour diverger si bien que Askehoug se retrouve relativement seul avec un projet à relancer.

ALTO

Nos Enchanteurs - ALto, escale sans cible

ALto, « chanson sensible », « des émotions ramenées de terre et de mer  [par] une jeune femme qui chante l’amour, l’altérité accompagnée par des cordes qui s’envolent, un cuivre qui enveloppe, une batterie qui chamade » indique le programme. Ils sont quatre sur scène, une formation toute fraîche d’à peine un an sur des chansons qui n’attendaient qu’à sortir de leurs coquilles pour être dégustées non crues, rétractées sous le citron mais révélées de suaves saveurs instrumentales.

dimanche, 03 avril 2016

ViCTORiA LuD - SESSION LIVE à LA CHAPELLE - DEBOUT

samedi, 02 avril 2016

ViCTORiA LuD en concert au Bijou !

dimanche, 17 mai 2015

L'actualité de la chanson française du 11 au 17 mai (mise à jour)

Le clip de la semaine - Louis-Jean Cormier, Si tu reviens

Une journée en vidéo : mercredi et jeudi avec Mathieu Boogearts et Luce puis 3 journées de fin de semaine avec Radio Elvis.

A la une

Hexagone - Bastien Lanza, pour une dernière d’A Thou Bout d’Chant

J’ai annoncé récemment dans ces colonnes le changement d’équipe pour A Thou Bout d’Chant, à Lyon, haut lieu de la chanson française en Rhône-Alpes. Un changement qui sera effectif à compter de la rentrée prochaine. Fin avril avait lieu le dernier spectacle Dans les murs, c’est à dire dans la salle même de la rue du Thou, pour Frédérique Gagnol et Marc David qui ont animé cette salle avec engagement et enthousiasme pendant 14 ans

Sur le Pluzz de France 3, pendant 4 jours, "Renaud, on t'a dans la peau" du lundi 11 mai

17 mai

Culturebox - Après l'Amérique, Stromae fait "kiffer" Dakar et l'Afrique

Stromae, qui a conquis l'Amérique ces derniers mois, se lance maintenant à l'assaut de l'Afrique. L'auteur de "Papaoutai" a donné mercredi soir à Dakar le coup d'envoi de sa première tournée en Afrique sub-saharienne. Le chanteur belge d'origine rwandaise a essuyé lors de ce show inaugural une panne d'électricité, ce qui lui a fait toucher du doigt les réalités du continent.

France 3 - Festival : La chanson dans tous ses états à Lignières

Une fois de plus le festival "L'Air du Temps"  présente la chanson française dans toute sa diversité. De la voix suave de Camélia Jordana aux phrasé funk de Karimouche en passant par The Joe's qui reprennent Joe Dassin, chaque nuance a sa place dans le festival.

16 mai

Le Figaro - Joseph d'Anvers ose la simplicité

LE LIVE - Sur son quatrième album Les Matins blancs, le trentenaire aborde une écriture plus directe, qui le rapproche de la chanson française défendue par ses maîtres Dominique A et Miossec.

France 3 - Camélia Jordana et Lior Shoov prennent L'Air à Lignières

Deux styles très différents pour deux artistes. L'Air du temps accueillait jeudi soir Camélia Jordana et Lior Shoov pour la deuxième soirée du festival berrichon dédié à la chanson française.

Culturebox - Déprogrammé en Seine-Saint-Denis, Grand Corps Malade dénonce une "censure"

L'artiste Grand Corps Malade, qui devait se produire le 21 mai au théâtre municipal du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), a dénoncé ce 15 mai une "censure" après avoir vu son concert annulé par la municipalité pour des raisons qu'il qualifie de "politiques".

RFI - Piaf à la BnF, la Môme s’expose, Un fonds exceptionnel

Jusqu’au 23 août, la Bibliothèque nationale de France (BnF) consacre une grande exposition à Édith Piaf, à partir du précieux legs que fit à l’institution, Danielle Bonel, dernière secrétaire de la chanteuse. De la Femme du Peuple à la Légende, en passant par l’éternel Amoureuse, l’exposition parcourt toutes les facettes de l’icône populaire. Découverte, en compagnie de ses deux commissaires, Joël Huthwohl et Bertrand Bonnieux.

Nos Enchanteurs - Coups de cœur 2015 du Charles-Cros : et les gagnants sont…

C’est exception- nellement au festival L’Air du temps de Lignières, en lieu et place d’Alors Chante à Montauban, que se déroule aujourd’hui même la proclamation des Coups de cœur de l’Académie du disque Charles-Cros (disques parus au cours des douze derniers mois).

Hexagone - Goguettes en trio mais à quatre, fou rire au Forum

En mars dernier, je découvrais Patrice Mercier en première partie de Benoît Dorémus chez Thénardier. Je t’avais donc fait subir, dans les jours qui s’ensuivirent, une petite présentation rapide mais néanmoins super bien quand même de ce garçon qui, depuis 2 ans environ, participe à la remise au goût du jour d’un art ancien mais bien plaisant puisque tu sais que c’est dans les vieilles peaux qu’on fait les meilleures soupes ; je veux parler de la goguette. Je rappelle pour ceux qui n’ont pas appris leur leçon : une goguette consiste à écrire sur un air connu une chanson en lien avec l’actualité.

15 mai

Paris Normandie - Luce et Mathieu, un duo très chaud

Le 23 février dernier, Luce a sorti « Chaud » son second album dont est extrait le titre « Polka ». Luce ? C’est la jeune chanteuse révélée par la huitième saison de l’émission La Nouvelle Star de M6 et qui a réussi à prendre son envol grâce à un style pétillant et plein de peps. Après Philippe Katerine, John Mamann ou Orelsan qui avaient travaillé avec elle à son premier album « Première phalange », c’est à Mathieu Boogaerts que la jeune femme a fait appel pour la réalisation de ce second opus. Une rencontre artistique à découvrir aussi en version scène au Tetris au Havre ce samedi. A quelques jours de deux ses deux concerts (ce soir à Sotteville-lès-Rouen), Luce a accepté de répondre à nos questions.

Quai Baco - Luce : son nouvel album « Chaud »

Au beau milieu de l’hiver 2015, le nouvel album de Luce viendra nous réchauffer. Quatre ans après « Première Phalange », la chanteuse sera de retour avec « Chaud » qui sortira le 23 février prochain. Un opus sur lequel a collaboré son fidèle compère Mathieu Boogaerts.

Hexagone - Sélection de concerts du 14 au 30 mai en région toulousaine

Un début de mois de mai calme avec les deux ponts du 1er et du 8 mai. Mais c’est  désormais un bel ensoleillement de bons concerts jusqu’à la fin du mois. Voici donc une nouvelle sélection, subjective et éclectique, de la scène chanson sur la région toulousaine, élargie jusqu’à Montpellier à nouveau, avec deux parisiens qui viennent se faire connaître à Toulouse, une audition publique, un concert chez des particuliers et bien sûr avec quelques uns de mes « chouchous ».

Nos Enchanteurs - Dans Cadoré, il y a cadeau et doré par Nicolas Céléguègne,

Qu’on me pardonne ce trop facile jeu de mots, pour rendre compte de la magnifique soirée que nous ont offert, il y a peu, Jean-Louis Cadoré et Anna Bosco. C’était au Tabou, un café associatif en bordure du Panier, à Marseille. Je pourrais définir leur recherche artistique, poétique et musicale comme l’art délicat de faire des chansons sérieusement sans jamais se prendre au sérieux. Il y en a tant, de ces chanteurs à guitare qui se croient maudits, rejetés par le « système », mal compris, mal reconnus. Ces deux-là s’en colchiquent royalement : ils chantent, ils jouent, leur complicité est drôlissime, l’union de leurs voix est un cadeau doré.

14 mai

Libé - Renaud, une affection longue durée

On ne peut pas douter de la sincérité de la démarche du documentaire Renaud, on t’a dans la peau diffusé ce lundi 11 mai sur France 3. Coauteur du film avec Nicolas Maupied, Didier Varrod est – en plus d’un des meilleurs spécialistes de la chanson française – un proche du chanteur de 63 ans qui a volontairement coupé les ponts avec le monde. Tout au plus, avons-nous de ses nouvelles – alarmantes – à la faveur d’une couverture de VSD comme en juillet.

Le Parisien - Quand Renaud évoque son retour à la musique

Le chanteur a visionné le magnifique portrait que France 3 lui consacre ce lundi à 20 h 50 pour ses 63 ans. Au point d'évoquer un retour à la musique.

Télérama - Karimouche, Action

La chanson réaliste revigorée par deux jeunes femmes, Karimouche et Zaza Fournier.La chanson réaliste n'appartient pas qu'à l'archéologie. Ou à Zaz. Deux jeunes femmes empoignent le genre et le renouvellent : Karimouche et Zaza Fournier, qui sortent leur deuxième et troisième album. Au-delà de parcours et de personnalités différents, la brune Karimouche et la blonde Zaza étreignent la réalité avec une gouaille et un mordant typique du genre. Et se plient aux figures de rigueur : elles confessent leurs bris de coeur, ne boudent pas l'accordéon, jouent les provocatrices, dégainent à l'occasion l'humour et la dérision.

RFI - Le Noiseur, flou sentimental, Premier album, Du bout des lèvres

Le cousinage avec Benjamin Biolay, notamment vocalement, est plutôt confondant. Mais il serait trop réducteur de résumer Le Noiseur, à cela. Du bout des lèvres, son premier album a d'autres qualités perceptibles et on se laisse ainsi prendre par cet univers à la fois feutré, cinématographique, intime et mélancolique.

Culturebox- Gemma sous l'aile de Tryo à la Coopérative de Mai

Gemma, jeune chanteuse originaire d'Auvergne est actuellement en résidence à la Coopérative de mai de Clermont-Ferrand pour travailler ses dernières compositions. Cette semaine, elle répétait avec l'un des piliers du groupe Tryo, Christophe Mali, pour peaufiner sa présence scénique.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Courir les rues, un quintet qui décoiffe

Comme annoncé, ce sera feu d’artifices pour clôturer les quatre jours de cette 15e édition… Aussi emphatique que puisse paraître l’expression, elle est assez proche de notre ressenti. 

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Frédéric Fromet, tir nourri de chansons drôles

Ce festival Dimey de Nogent a vraiment exploré beaucoup de secteurs de cette chanson francophone qui allie des paroles et de la musique pour faire passer des idées, des histoires, des sentiments et des émotions : du lyrique d’Anne Baquet au slam de Louis-Noël Bobey, du rock de Frédéric Bobin à la fragilité assumée de Gaëlle Vignaux, les spectateurs ont bénéficié d’une variété d’expressions dont ils n’avaient peut-être pas idée initialement. Mais ils étaient loin d’avoir eu l’exhaustivité des possibilités, et Frédéric Fromet en a déroulé une autre forme : les chansons humoristiques.

Le Figaro - Souchon-Voulzy, frères de scène

NOUS Y ÉTIONS - Les deux chanteurs ont commencé leur tournée commune par une série de concerts au Palais des Sports de Paris. Émouvant.

13 mai

C'est déjà ça - La "rage positive" d'HK et les Saltimbanks

Avec le disque "Rallumeurs d'étoiles", HK & les Saltimbanks réussissent à connecter la culture urbaine et l'esprit de la bonne vieille chanson française, avec autant de profondeur que de légèreté

12 mai

Ptit blog - Brigitte : la femme à deux têtes a littéralement soulevé l'Olympia !

Les Brigitte cartonnent, les Brigitte détonnent, et ce ne sont pas les deux concerts donnés à guichets fermés à l'Olympia de Paris les 5 & 6 mai derniers qui nous feront dire le contraire ! Il ne faudra pas s'étonner devant l'avalanche de superlatifs contenus dans ces lignes, mais vraiment la femme à deux têtes a plus que jamais prouvé son efficacité !

C'est déjà ça - Parad et Sarraco, petite scène entre amis

Deux des formations charentaises les plus excitantes du moment partageaient l'affiche jeudi à Marennes

Nos Enchanteurs - Alain Nitchaeff, le diable est aux anges

.... Alain Nitchaeff est un artiste particulier. Jusqu’à ce jour, on croyait vraiment que ce qui l’intéressait dans la chanson, c’était d’en créer, puis de les graver. Guère plus : deux ou trois concerts in situ, un ou deux autres sur Paris, belle occasion d’aller saluer les collègues. Et c’est tout. Occupé par sa Compagnie, accaparé par la gestion et la programmation de sa salle mythique, on ne le savait pas plus préoccupé que ça par ses propres chansons : lui défendait celles des autres. Entre nous, il les défend bien.

Hexagone - Zaza Fournier, fille à haute tension

Quand on l’a vue en novembre dernier aux Trois Baudets, Zaza Fournier n’avait pas encore sorti son nouvel album mais testait son nouveau spectacle composé de ses nouvelles chansons. L’album Le départ est à présent sorti depuis plusieurs semaines et Zaza venait, ce mardi 5 mai 2015, le défendre et le présenter sur les planches de L’Européen.

Hexagone - Victoria Lud : un diamant sort de la fabrique

Victoria Lud. Un jeune groupe et le souvenir d’une belle émotion sur deux plateaux découvertes et un apéro concert ces derniers mois. Ce soir, Chez ta mère, Victoria Lud, se produit, pour la première fois, sur une scène toulousaine pour un concert complet de plus d’une heure. Tu viens découvrir avec moi ?

11 mai

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Frédéric Bobin, rock’n’ texte

Le spectacle de Frédéric, c’est avant tout la musique en majesté qui se sent à l’aise dans les dimensions de la grande scène, et que trois musiciens gèrent au cordeau pour qu’elle se répande en harmonie au-delà de son espace de lumière. Et quelle musique ! Du bon rock’n’roll, de celui qui vous fait, en rythme, bouger, taper du pied voire claquer dans les mains, au service de mélodies variées, riches et subtiles.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Un chat dans la main… et une chanson de l’autre !

Voilà une petit groupe bien sympathique qui, le temps d’un récital, vous entraîne avec gourmandise dans les rayons du répertoire. Ce sont trois messieurs respectables qui se sont constitués un petit stock de chansons dans lequel ils piochent en fonction des circonstances de leurs prestations. Pour le Festival Dimey, dans l’auditorium en sous-sol de la médiathèque qui porte son nom, ils ont fait honneur au poète.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Gaëlle Vignaux, funambule en scène

Ce festival prône éclectisme et ouverture, nous l’avons déjà dit. Et c’est un réel bonheur que de percevoir, au fil de sa programmation, l’infinité de formes et de styles que peut prendre la Chanson. Ce deuxième jour ne nous démentira pas.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Louis-Noël Bobey, stupéfiant jongleur de mots et de notes

A la différence des organisateurs qui pestent contre ces dates ahurissantes de vacances de printemps, j’en suis ravi : elles m’ont permis de faire la connaissance de Louis-Noël Bobey, la plus belle surprise de ce festival !

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Les Vieilles Margattes, graines d’anar

Avec un poulpe, une seiche, une « margatte » pour effigie, avec du rouge et noir, avec de la rage revendiquée,  ces trois gars, plus punks que chanson, débarquent de Bretagne sur un  festival très éloigné de leur univers.  Qui plus est, on leur a confié la tâche d’être le traditionnel « fil rouge » de l’événement. Explication : ils sont chargés non seulement de l’animation de l’incontournable « troisième mi-temps » mais aussi de porter leurs chansons hors enceinte du centre culturel où se déroulent les concerts.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Claire Danjou, chanteuse en vol ?

Pour sa troisième soirée, le festival a fait le choix d’offrir la grande scène du centre culturel à cette artiste du Nord,  découverte aux terrasses des cafés, dans les rues de Barjac. Sa fraîcheur, son charme indéniable, sa voix claire et précise, son vaste répertoire de reprises n’avaient pas non plus échappé à la vigilance de NosEnchanteurs.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : Barzingault, quête de repères dans un monde dézingué

Barzingault sur scène avance masqué, à l’image de son entame de concert : il est seul éclairé sur la scène derrière son piano qu’il ne quittera pas, et nous aligne pendant plusieurs minutes une série ininterrompue de réflexions disparates basées sur des jeux de mots. Dans leur expectative, les spectateurs s’amusent de certains rapprochements sémantiques qui font toujours mouche. Enfin arrivent les premières notes de musique et la première chanson, la scène s’éclaire alors totalement et tous ses musiciens apparaissent : un batteur, un contrebassiste, une accordéoniste et une violoniste ; ces deux dernières donneront aux chansons une coloration musicale plaisante et festive de danses populaires (on trouvera tantôt des citations musicales de Bella Ciao).

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2015 : mai, le joli mai chez Dimey

Soirée d’ouverture de la 15ème édition, Nogent, Haute-Marne,

Il faut croire que les dieux se sont concertés sur l’Olympe ou ailleurs pour offrir à cette journée la douceur de l’air, le soleil et le vert  qui éclabousse tout, tout autour. La pluie qui inonde les champs alentour a bien voulu aller voir ailleurs. Et pour être en harmonie, le président de l’association Bernard Dimey, Yves Amour, qui vous accueille, arbore l’une de ces chemises à fleurs dont il a le secret.

 

lundi, 11 mai 2015

Victoria Lud, Les amants

Victoria Lud, Fraulein