Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 avril 2016

L'actualité de la chanson du 25 au 31 mars

Le clip de la semaine : Delphine Coutant, Dehors tout refleurit

Les vidéos de la semaine : Manu Galure à la Nouvelle Star 2016,  Pierrick Vivares en concert à Lyon (Radiant de Caluire) le 5 avril, Alex Beaupain et Arno en concert au radiant de caluire.

A la une : Manu Galure

Hexagone - Manu Galure, c’est sa tournée … toulousaine

La tournée des grands ducs de Toulouse de Manu Galure. J’avais déjà vu trois concerts en une journée (lors des festivals notamment) mais … jamais du même artiste. Il m’est arrivé de voir six concerts en cinq jours mais … jamais du même artiste et encore moins dans des prestations différentes ! J’avais tenu à faire une actualité à part de cette tournée vraiment particulière. … je suis allé voir. Et je ne le regrette pas. Cette tournée n’est pas seulement particulière, elle est sémantiquement extraordinaire et réellement exceptionnelle. Hé oui Manu Galure, durant la semaine du 6 au 11 octobre, a donné pas moins de 8 concerts, dont 7 différents en 6 jours, dans 6 lieux différents, à Toulouse ! Pour ma part, j’ai vu 6 concerts différents. Approche-toi que je te raconte …

C'est déjà ça - Manu Galure, quatre titres en hors d'oeuvre

L'EP alléchant que le jeune Toulousain vient de sortir préfigure son troisième album annoncé pour octobre prochain.

Champagne! Manu Galure est de retour. Champagne, comme la chanson d'Higelin à laquelle on pense un peu beaucoup forcément à l'écoute du premier des quatre titres que le gars nous propose en ce printemps, annonçant un disque à l'automne. "Que de la pluie" ou la version sautillante du déluge selon Galure, entre chats, grenouillles traders perchés et journée foutue.

Hexagone - Manu Galure, et la pluie embrasa le Pan Piper

Ça faisait plusieurs mois qu’on l’avait inscrite au creux de notre main cette fameuse date du 9 février 2015 et qu’on avait même fait un nœud à notre agenda pour être sûr de ne pas l’oublier. Manu Galure, dans sa toute toulousainattitude venait boxer sur le ring du Pan Piper afin de défendre son petit dernier, Que de la pluie. Un album comme on en voit guère plus de nos jours parce qu’on n’a pas de sous pour les faire, et parce que le talent de ce niveau n’est pas forcément la chose la mieux partagée au monde.

ALEX BEAUPAIN

Télérama - Alex Beaupain, Loin

Même en faisant appel à Julien Clerc ou à Vincent Delerm, Alex Beaupain garde sa façon bien à lui de chanter ses peines sur des airs presque enjoués.

Le temps qui file, les souvenirs qui assaillent, les amours qui suffoquent ou les proches qui nous quittent. La consolation, aussi, dans les bras d'un autre, ou les envies de fuite. Depuis dix ans, Alex Beaupain chante ses deuils et ses vertiges, les à-coups de l'existence se chargeant de nourrir sa mélancolie.

L'Express - Alex Beaupain entre regrets, larmes et solitude, Par Gilles Médioni

L'auteur, chanteur et compositeur de musiques de film, se livre dans un nouveau CD aux textes déprimés, bousculés par des airs légers. Alex Beaupain monte sur la scène de la Cigale ces mardi et mercredi soir.

Soul Kitchen - Alex Beaupain, Loin

Personne n’aurait voulu prendre la place d’Alex Beaupain après la publication d’Après moi le déluge. Avec ce disque, Beaupain avait fait coup double : il avait séduit une partie du grand public et avait laissé à genoux les critiques. Il faut dire qu’Après moi le déluge ne manquait pas d’arguments pour s’imposer comme un grand disque de pop.
Alors donner une suite à un tel disque… Après lui le déluge en somme !

France Info - Alex Beaupain : "Un chanteur, c’est quelqu’un qui ne s’améliore jamais"

Alex Beaupain sort ces jours-ci son cinquième album solo intitulé "Loin" car il sent loin de qui il était quand il avait 20 ans. L’élément déclencheur de ce nouveau disque a été la mort de son père et il explique également que sa vie de chanteur a réellement commencé après le décès de sa copine  avec qui il est resté neuf ans.  "Après le décès de ma copine, toute la paresse que j’avais de devenir chanteur a disparu."

Le Monde - Le portrait chinois d’Alex Beaupain

Presque trois ans se sont écoulés depuis Après moi le déluge (Capitol). Trois ans d’écriture pour les autres  : sept chansons pour Julien Clerc (Partout la musique vient, 2014), paroles et musique de l’album-concept qui accompagnait le livre d’Isabelle Monnin Les Gens dans l’enveloppe (JC Lattès, 2015) et la bande originale du ­prochain film de son compère de toujours, Christophe Honoré, Les Malheurs de Sophie, annoncé pour le printemps. Pour ce cinquième opus en solo, Loin, qui sort le 25 mars, Alex Beaupain, 41 ans, a confié la composition des chansons à ses proches  : Julien Clerc, La Grande Sophie, Vincent Delerm… Comme toujours, une écoute ne suffit pas à percer les mystères de ses mots. Une singularité qu’il a mise à contribution pour répondre à nos questions.

RFI - La douce mélancolie d'Alex Beaupain

La session live avec Alex Beaupain pour son nouvel album « Loin ».

Alex Beaupain incarne une nouvelle génération d'auteurs-compositeurs français qui n'a pas peur de se réinventer. Un faux air de dandy nostalgique, une écriture qui fait mouche et une élégance naturelle.

ARNO

RFI - Arno, blues surréaliste, Nouvel album, Human Incognito

Il a beau essayer de jouer les hommes invisibles sur la pochette de son nouveau disque, difficile de louper Arno. À 66 ans, le plus célèbre des rockers belges signe Human Incognito où son humour surréaliste et son blues touchent juste, encore une fois. Avec Arno Hintjens, il y a décidément du bon à regarder la vie du côté absurde de la farce.

France Info - Arno, ou la "belgitude" du rock

A 66 ans, Arno est trop vieux pour changer, en tout cas c'est lui qui le dit. Alors pour ce 13e album studio, il continue à chanter comme il sait le faire : profondément rock. Ce rock à la voix rauque se double de paroles entre chroniques du banal quotidien, et désenchantement surréaliste ; Arno parle d'amour, de vieillesse, d'alcool et de tendresse, en anglais ou en français, comme toujours, avec ce sentiment qu'il fait avec ce qu'il a.

Arno boit à la santé des cocus du monde entier dans "Human Incognito"

"Human Incognito" – son 32e album studio en comptant toutes ses aventures collectives ou solo de Tjens Couter à Charles et les Lulus en passant par TC Matic et The Subrovniks ! – ne marque pas de rupture majeure, mais plutôt un retour aux sources blues-rock. Guitares, basse et batterie s'imposent, les claviers prennent la pause. Arno voulait un disque sans fioriture, direct, et il tape juste : très joli son (avec l'excellent John Parish à la production) et des textes crayonnés par cet observateur unique des choses de la vie.

PIERRICK VIVARES

Hexagone - Pierrick Vivares, de jazz en pop

Pierrick Vivares a sorti il y a trois ans Transports en commun, un premier album très remarqué. Il nous propose maintenant un EP, Ph[o]enix, qu’il va chanter au Radiant dans la banlieue de Lyon en avril, puis à A Thou Bout d’Chant en mai prochain. Je suis allé rencontrer le jeune homme, un artiste déterminé, un musicien amoureux des mots qui raconte ses premiers pas dans la chanson, son parcours et ses projets.

Nos Enchanteurs - Pierrick Vivarès, promesse tenue et bien tenue

Nous l’avions quitté il y a trois ans serré, pressé, dans les Transports en commun. Faut-il qu’il se soit absenté si longtemps pour ainsi nous revenir en Ph[o]enix, toujours est-il que c’est le titre de ce demi-album (on dit aussi ep ou extended play mais c’est moins joli et pas français…). Retour (discographique, car il est tout le temps sur les routes) donc du lyonnais Pierrick Vivarès avec, à ses côtés, le fidèle Clément Faure aux guitares électriques, chœurs et batterie, et David Marduel à la basse, aux chœurs et à la batterie aussi histoire de ne pas faire de jaloux, une formation qui va de folk-song à rock sans heurts, avec grand bonheur.

BRASSENS

Norbert Gabriel - Brassens premières chansons 1942-49

Presque dix ans avant son premier enregistrement, Brassens a déposé sa première chanson à la Sacem. Il avait commencé à écrire quatre  ans auparavant, en 1938, et dès 1942, les choses sérieuses commençaient. Durant les dix ans qui vont le mener au premier 78 t, il remplit ses cahiers, soigneusement, mais ces premières chansons vont rester dans ses cahiers.....

RADIO ELVIS

Télérama - Radio Elvis, Les conquêtes

Le trio rock ne manque pas d'audace avec ce premier album au texte poétique et en français, qui alterne morceaux fiévreux et ambiances aériennes.

Faire du rock. Poétique. En français. Des morceaux électrisés — mais parfois pas —, portés par l'énergie ou au contraire suspendus, et qui toujours mettent le verbe en avant... Dans ce grand melting-pot où, depuis au moins vingt ans, la frontière entre chanson et rock se fait de plus en plus inopérante, Radio Elvis écrit sa propre histoire : celle d'un jeune trio aux influences livresques affichées (Saint-Exupéry, Jack London, mais aussi John Fante), qui fait de la musique « à texte ».

FREDERIC BOBIN

Claude Févre - Frédéric Bobin, les douces prémices d’un futur album

Ses six chansons nouvelles, offertes en prémices d’un futur album, sont les chansons d’un homme qui se pose, qui prend le temps de regarder d’où il vient. C’est l’approche délicate, sensible, de celui qui sent dans ses veines le temps faire son œuvre et lui ouvrir le cœur à la tendresse. Bien sûr dans l’attention à l’autre qu’on lui connaît, Frédéric Bobin a commencé par saluer Mickaël Cointepas à ses côtés et l’absent auquel il doit ses textes, son frère, son frangin à Nevers. Cette création à quatre mains n’est certainement pas pour rien dans la perception que nous avons de cet artiste. Il touche à ce que nous avons de plus précieux en nous. Il s’adresse à l’intime.

YVES JAMAIT

Chansons que tout cela - Yves Jamait l’indivisible

« Jamait, avec un “t, comme “toujours” » ; Yves, chanteur populaire qui lit Nietzsche et même pire. Depuis bientôt vingt ans, il sillonne les routes avec sa voix chaleureuse d’écorché libre, sa guitare et sa casquette. Le 16 octobre 2015, il a sorti son sixième album studio, Je me souviens… un cru qui montre combien il en « veut encore ». Sa tournée passera le 2 avril par Paris, à La Cigale.

LES CABARETTISTES

Nos Enchanteurs - Les Cabarettistes : « Les galops du Cheval d’Or », époustouflant spectacle-florilège

Ils sont dix et ils ont du talent puissance dix ! Une véritable troupe où, en dehors des musiciens spécialisés sur leur instrument, chacun est polyvalent. Une passion les habite dans ce spectacle exemplaire : retourner ensemble aux racines et aux fondamentaux de notre bonne chanson, telle qu’elle s’est construite à l’ère bénie des cabarets des années cinquante et soixante. Le lien s’est fait naturellement avec Gilles Tcherniak, l’infatigable animateur de Forum Léo-Ferré, dont la mémoire est imprégnée des souvenirs du Cheval d’Or gouverné par ses parents. Il a pu donner tous les détails et documents qui leur ont permis ensemble de construire et de mettre en scène ce spectacle qui reconstitue, le temps d’une soirée, cet esprit et cette ambiance. Et c’est une réussite sensationnelle qui ne peut tromper ceux qui ont vécu cette époque !

BERNARD JOYET

Norbert Gabriel - Bernard Joyet Autodidacte II, en scène, Vingtième…

Autodidacte II, prend la suite du I, on y retrouve le narquois et l’incisif , c’est son blason, c’est son terrain de chasse, imprécateur sans peur et sans reproche, c’est Don Quichotte, c’est Cyrano, car les grandes ailes des moulins peuvent vous envoyer dans la boue, mais aussi dans les étoiles. Et étant donné ce qu’on voit dans notre monde, la boue, on y patauge, alors autant essayer l’envol dans les étoiles.

BAPTISTE W.HAMON

C'est déjà ça - Baptiste W.Hamon, cow-boy enchanteur

A-t-on jamais marié aussi bien la langue d'ici avec la country-folk de là-bas? Avec son premier album, ce baladin de 29 ans s'impose avec douceur, poésie et maestria. Addictive "Insouciance"

PARLEZ MOI D'AMOUR

Norbert Gabriel - Parlez Moi d’Amour, l’entretien (et parlons-en encore plus!)

Parlez Moi d’Amour, c’est 4 titres arrivés un beau jour de début 2016 dans mes oreilles. Synthétiseurs années 80, basse savoureusement sale revendiquant une filiation directe aux Béruriers Noirs, boites à rythmes programmées et esprit punk assumé : une identité sonore de toute évidence volontairement à contre courant de l’omniprésence numérique. Et des compositions insistantes, élaborées et efficaces.

LA FEMME

Hexagone - La Femme nous fait hurler de plaisir

Le 23 mars était une date attendue par un bon nombre de personnes depuis plusieurs mois. La Femme se produisait à l’Olympia sonnant leur grand retour après un premier album au succès fulgurant. Un concert qui promettait d’être intense, et ça n’a pas loupé.

VICTORIA LUD

Claude Févre - Victoria Lud, chanter pour rester debout

Elle s’empare de la scène comme on entre sur un ring. On n'a pas choisi de s'appeler Victoria sans raison ! Les textes disent à l’envi, la lutte, le combat à mener pour se battre d’abord contre soi-même, pour rester vivants. La voix est belle, puissante, affirmée. Solidement campée dans ses aigus. On ne lâche rien et surtout en amour. Le duo amoureux de Victoria et Nicov est un affrontement sans merci, un jeu dangereux.

NATHALIE MIRAVETTE

Norbert Gabriel - Nathalie Miravette, le retour

Le printemps 2016 dans notre joli petit monde de la chanson, c’est Nathalie Miravette avec un spectacle en grande partie nouveau, une suite à son triomphal Cucul mais pas que… et le premier signe visible de ce renouveau est l’évolution de sa frangine de scène, Jennifer Quillet,  qui est passée du ronchonchon chronique au sourire charmeur. Elles sont irrésistibles et tout le monde se lève pour Nath et Jen pour une tournée supplémentaire…

MAGYD CHERFI

C'est déjà ça - Magyd Cherfi, le blues de l'en France

L'auteur-chanteur de Zebda était hier soir à Ambarès pour un spectacle de chansons et de lectures de ses textes, avec accordéoniste virtuose. Mots forts, parfois redondants, toujours touchants.

HELENE GRANDSIRE

Claude Févre - Hélène Grandsire, la légende d’Hélène et Jimmy

Il est de ces albums qui, lorsqu’ils vous arrivent, retiennent vite l’attention. Pour celui d’Hélène Grandsire, il a suffi d’un regard sur la pochette : le noir et blanc, visage suggéré plus que portrait véritable d’une femme qui chante, tête légèrement incliné, Barbara inévitablement évoquée et ce titre sobre : piano voix 2015 qui s’inscrit dans la lignée de ceux qui ont précédé avec une régularité de métronome.

ASKEHOUG

Hexagone - Askehoug le blanc est de retour

Chanteur bizarre débarqué en 2008 dans la chansonsphère peu encline à la nouveauté, Matthieu Askehoug va cependant gravir les marches de la reconnaissance jusqu’à cette petite explosion provoquée par Je te tuerai un jeudi, en 2012. Une petite notoriété qui va rapidement s’effriter suite aux départs de plusieurs éléments clé de la structure Askehoug. C’est la vie. Les chemins sont aussi fait pour diverger si bien que Askehoug se retrouve relativement seul avec un projet à relancer.

ALTO

Nos Enchanteurs - ALto, escale sans cible

ALto, « chanson sensible », « des émotions ramenées de terre et de mer  [par] une jeune femme qui chante l’amour, l’altérité accompagnée par des cordes qui s’envolent, un cuivre qui enveloppe, une batterie qui chamade » indique le programme. Ils sont quatre sur scène, une formation toute fraîche d’à peine un an sur des chansons qui n’attendaient qu’à sortir de leurs coquilles pour être dégustées non crues, rétractées sous le citron mais révélées de suaves saveurs instrumentales.

dimanche, 27 décembre 2015

Les Cabarettistes - 60ème anniversaire du Cheval d'Or