Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 juillet 2016

Jérémie Bossone - La vie d'artiste de Léo Ferré

mardi, 19 juillet 2016

Jérémie Bossone - Les Amants de la Seine

jeudi, 30 juin 2016

L'actualité de la chanson française du 17 au 23 juin

La vidéo de la semaine : La prochaine fois, je ne vous le chanterai plus, Le Billet de François Morel

Le clip de la semaine : Louis-Jean Cormier, Si je reviens

Le concert de la fin de semaine : Acoustic avec Salvatore Adamo - L’intégrale / TV5MONDE

A LA UNE : ALMA FORRER

Froggy's Delight - Alma Forrer, L'international (Paris) mercredi 11 mai 2016

Dans un coin de Ménilmontant, dehors, on attend la musicienne française qui a volé l'âme du songwriting américain : Alma Forrer. La programmation de l'International prévoit aussi Nazca, folk et pop tribale made in Lyon et Clou, parisienne à l'attitude folk nostalgique.

Froggy's Delight - Alma Forrer, Ne dis rien

Les souvenirs de sables brûlants et de jours plus longs que nos nuits sont encore présents, mais désormais les plages se font plus douces, plus pures, désertées par les touristes. C’est par ici qu’Alma Forrer nous emmène, dans une lumière bleutée qui apaise. Sur une plage de fin d’été, au cœur d’une forêt sur une branche, dans un champ de blé encore debout ou d’herbe fraîche, elle nous allonge dans un décor qui remplit nos poumons de joie. Le cœur n’est ni serré, ni battant la chamade, il bat juste à son propre rythme et personne ne peut venir l’atteindre dans le paysage ici planté ("Comme avant"). Fermez les yeux, laissez-vous emporter par la musique et la voix d’Alma…

Froggy's Delight - Alma Forrer (interview, octobre 2015)

Il ne faut pas se fier à l’apparente douceur et timidité d’Alma Forrer, sous ses allures de douce jeune fille sensible se cache une chanteuse lettrée, curieuse, pétillante et pleine d’humour, rencontre à l’occasion de Ne dis Rien, son second EP.

TADOUSSAC

Francofans - 33e Festival de la Chanson de Tadoussac au Québec

Pour tous les amoureux de nature et de scène francophone, un festival au Québec est incontournable, celui de Tadoussac. Nichée entre le fleuve Saint-Laurent et des montagnes boisées, la commune recèle bien des richesses allant des plages de sable pour flemmarder aux baleines pour s’extasier mais surtout un festival pour découvrir toute l’étendue de la scène majoritairement francophone de nos cousins…

ENGAGEMENT

Longeur d'Ondes - Musique française engagée : où sont les indignés ?

Sois rebelle et tais-toi ? La musique française engagée ? Beaucoup d’intentions pour un discours qui ne sert à rien. Trop d’égos affichés, de naïvetés exaspérantes, de schématismes ne s’adressant à personne, trop d’arrivistes donneurs de leçons.

Pourquoi la France est-elle si mauvaise en chansons revendicatrices ? Cela tient d’abord aux assonances liées à la langue : le discours frontal peine à dépasser une simplicité pas très loin de l’évidence. Même la voie de l’humour (“Chirac en prison” des Wampas) ne gravite jamais au-delà du potache éphémère — seul Katerine, avec “Le 20.04.2005” (qui a pour protagoniste Marine Le Pen), contourne la question politique pour mieux clamer une vérité : cette femme est imbaisable !

SEVERIN

Le blog de Baptiste Vignol - Jeu, set et match Séverin

Non seulement son troisième album, ÇA IRA TU VERRAS, paru début 2016, est l'un des quatre ou cinq plus beaux disques de chanson française sorti depuis l'an 2000, non seulement son concert donné à Paris le 7 avril dernier aux Étoiles figure parmi les plus séduisants vus ces vingt-cinq derniers années, non seulement il possède tous les atouts pour devenir immense: la gueule, l'identifiable grain de voix, la plume claire et taillée, l'inestimable capacité de décocher des mélodies arc-en-ciel (il est probablement le meilleur compositeur français en activité), mais son nouveau clip, Les hommes à la mer, tourné par Aurélie Saada du binôme Brigitte, devrait déjà recevoir la Victoire de la meilleure vidéo 2016.

DICALE

RFI - Un amour de chanson française, Dictionnaire amoureux de la Chanson française

Publié en mai aux éditions Plon, le Dictionnaire amoureux de la Chanson française de Bertrand Dicale* a pour but de faire le point sur les nombreux écrits de l’auteur concernant la chanson française. À la fois divertissant et instructif, le livre est porté par la passion de son écrivain. Revue de détail.

EDF

Nos Enchanteurs - Ewen Delahaye Favennec : pas fini le Finistère !

Leur chanson est comme cette 2cv qui illustre tant la pochette que le livret : un peu vieille mais solide. Pas à la mode et sans électronique mais d’une mécanique qui jamais n’a trahit. C’est du folk, pas de ce « folk » dont on nomme désormais chaque chanson à la rudimentaire orchestration. On a galvaudé ce mot. Non, le « folk » des années soixante-dix, le trad si vous voulez, qui n’hésite pas ici à se farder, un peu comme leurs copains de Tri Yann, de colorations plus actuelles, par adhési

CHEVALREX

Libé - Chevalrex en mouvements

Avec «Futurisme», Rémy Poncet poursuit sa quête lo-fi de collages sonores.

«Debout sur la cime du monde, nous lançons encore une fois le défi aux étoiles», écrivait Marinetti dans son manifeste futuriste en 1909. Rémy Poncet, lui, est plutôt un petit caillou de l’underground qu’un artiste parvenu à la dernière ligne de son manifeste, mais son nouvel album pour son projet Chevalrex porte toutefois le nom de Futurisme et entre dans le mouvement. Presque aussi chevaleresque qu’un défi aux astres, il slalome entre les poncifs de la chanson française avec des titres express. L’ombre de ses aînés (de Dominique A à Superflu) se détache alors, comme l’atteste la pochette du disque au visage dédoublé.

RENE TROUIN

Crapauds et rossignols - Hommage à l’ami

Les deux sympathiques repreneurs d’A Thou Bout d’chant, à Lyon, Lucas Roullet-Marchand et Matthias Bouffay, avaient mis gracieusement à notre disposition leur salle de spectacle, au pied du quartier de la Croix-Rousse, dimanche 29 mai, pour l’hommage que nous tenions à rendre à notre ami René Troin, l’un des trois gars de Crapauds et Rossignols, disparu en janvier dernier. Cette ville de Lyon et cette salle en particulier s’imposaient pour cela comme une évidence car c’est là, en effet, qu’en janvier 2013 les trois gars se trouvèrent pour la première fois réunis, avant même, quelque temps plus tard, de se rencontrer à nouveau, non loin de là, pour « poser la première pierre » de ce qui allait devenir notre site commun, consacré à la chanson.

SOAN

Nos Enchanteurs - Il est libre Soan

Vous allez être déstabilisés c’est sûr, avec cet album qui ne rentre pas dans les cases. Ça dépasse, et c’est tant mieux. Soan a repris sa liberté, a quitté son gros label pour produire ce nouvel opus, le bien nommé Retourné vivre.  Il s’est auto financé sur une plate-forme participative afin de pouvoir enfin faire la musique qu’il a envie de faire, sans devoir se soucier de rentabilité immédiate ou de correspondance à un genre imposé. Il ne part pas complètement à l’aventure puisque son nouveau label indépendant, Note à bene est géré par l’ancien directeur artistique du précédent, avec qui il a enregistré trois disques, et que ses musiciens sont de la partie. On connaît le franc-parler de Soan, sa voix éraillée qui prend aux tripes, passons à l’album, vivant, inclassable, multiple comme lui.

JEREMIE BOSSONE

Claude Févre - Jérémie Bossone, Chansons pour « cœurs éveillés »

Et si ce 21 juin, fête de la musique était prétexte à  découvrir le contenu du courrier qui vient d’arriver : les deux premiers volumes des « Sessions intensives »  de Jérémie Bossone ?  Et si c’était tourner le dos à cette occupation de la place du Capitole à Toulouse, par France 2 ? A cette confiscation des valeurs de la fête populaire au point de réserver l’accès de la dite place aux seuls accrédités… Et si c’était oublier ces 200 000 €, cinq fois la somme investie par la ville en 2014 ?

Alors, écoutons ces « mixtapes », ces compilations, entièrement de la patte de l’artiste. Jetons un « regard par le trou de la serrure sur l’œuvre en train de naître…sous son versant le plus épuré, le plus râpeux, le plus intime ».

Pas moins de 43 titres, plus de deux heures d’immersion, en deux séquences  de création d’une quinzaine de jours.

Norbert Gabriel - Play List… et Mixtapes…

Souvent la play-list déplait fort à ceux qui la considèrent comme la plaie de la radio, avec ses complaisances suspectes aux colonisateurs anglo-saxons. Il y a du vrai, le débat est toujours animé avec plaies et bosses dans les vitupérations molto vivace. Une bonne raison de faire un grand tour dans les arcanes de la création chanson.. Comment naissent les chansons ? Dans les roses ou dans les choux ? Dans le sirop ou dans les alcools de vie les plus âpres ? Ces Mixtapes sont une réponse, une proposition originale… Et si vous ne connaissez pas Jérémie Bossone, c’était une occasion à ne pas rater. Pourquoi « c’était » ? Parce que l’offre a été limitée dans le temps et réservée aux souscripteurs, mais si un milliard deux cent trente cinq mille demandes affluent, peut-être que la Wolf Walk fera un geste…

BODH'AKTAN

Nos Enchanteurs - Bodh’aktan : vive le Québec celte !

« D’un pays lointain je suis parti / Sans femme ni enfants, j’étais libre comme le vent / A moi et ma jeunesse, j’avais fait promesse / De parcourir le monde, de vivre pour moi ». Leur physique de déménageurs ne les empêche pas de faire dans la finesse, presque de la dentelle, comme celle tatouée sur la peau ; leur tronche de biker, de hard-rockers, ne doit pas nous tromper : ce sont des folkeux. Des hard-folkeux si vous y tenez (ils se qualifient, eux, de « rock-celte-trad’ »). Encore que ce nouvel album soit vraiment apaisé.

YANN  PERREAU

RFI - Yann Perreau aux Francofolies de Montréal, Concert Le fantastique des astre

Il y a le Yann Perreau bête de scène et le Yann Perreau créateur d’ambiances intimistes; celui qui fait danser et celui qui émeut. Bien représentées dans son cinquième album, Le fantastique des astres, ces deux facettes étaient aussi au rendez-vous lors de son concert au Club Soda le 17 juin, dans le cadre des Francos de Montréal.

GUILLO

Nos Enchanteurs - Guillo, sensibilité commune

Parce que Guillaume Galiana, Guillo pour la scène, est de ce bois plein de sève sous l’écorce rugueuse, « Parce que toutes les Shéhérazade / Chérissent un désir d’aventure », parce qu’il y a des hommes qui n’ont pas besoin de jouer les gros bras pour être virils, parce qu’il sait déceler la parcelle d’humanité en chacun ou chacune, même dans ce Bar des  assassins qu’il chante avec vingt deux autres artistes, détaillant tous les crimes de l’humanité « Pour l’honneur, par amour / Pure folie, pour la cause. » Qui rappelle La tombe de Jérémie Bossone, pas par hasard l’une des vingt-trois voix de ce titre, avec  aussi Daguerre, Gérald Genty, Askehoug, Le Larron, Fabien Bœuf. Moins écorché, plus posé en apparence mais sensibilité commune.

mardi, 22 décembre 2015

Hexagone - Jérémie Bossone & Benoît Dorémus - Deuxième Génération

Jérémie Bossone & Benoît Dorémus - Deuxième Génération (Renaud). Soirée Deuxième Génaration à La Blackroom à Clichy, le 5 septembre 2015

dimanche, 29 novembre 2015

L'actualité de la chanson française du 16 au 29 novembre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Lénine Renaud à l'Européen

Le clip de la fin de semaine - Caravan Palace - Jolie Coquine

Le clip de la semaine : La sieste crapuleuse - Agnès Bihl

Les vidéos du jour avec les artistes qui seront présents aux premières journées Francofans de Lyon à la salle des Rancy : Agnès Bihl, Tony Melvil, Les Mauvais Langues, Hildebrandt, Lenin Renaud, François Guernier.

A la une

Télérama - Une chanson de Bérurier Noir en hommage aux victimes des attentats

Le groupe parisien, fer de lance du mouvement punk français, a mis en ligne une chanson écrite après les attaques à “Charlie Hebdo” et “libérée publiquement” au lendemain des attentats du 13 novembre.

28 et 29 novembre

Nos Enchanteurs - Eddy Mitchell, quand c’est fini ça recommence

Il avait juré craché et fait ses adieux à la scène. Sa « dernière séance » eut lieu le 5 septembre 2011 à l’Olympia, après un an de tournée. Le public, souvenez-vous, était resté longtemps, debout, après le dernier rappel dans l’attente d’on ne sait quoi qui prolonge plus encore l’historique moment. Et Monsieur Eddy de lui lancer : « Faut rentrer maintenant, c’est fini. Repos. Et vous pouvez fumer. » Rideau.

Hexagone - FrancoFans débarque à Lyon pour 3 soirées de découvertes à la salle des Rancy

Le magazine FrancoFans s’installe à Lyon pour 3 jours en cette hivernale fin de semaine. Ces 3 réjouissantes soirées se déroulent à la salle des Rancy dont j’ai déjà souvent parlé ici-même dans mes sélections mensuelles lyonnaises. En partenariat avec Le Terrier Productions, c’est donc le grand nord (Nord-Pas de Calais) qui descend jusqu’à Lyon pour nous présenter quelques groupes encore peu connus dans la métropole lyonnaise en compagnie d’Agnès Bihl qu’on aime retrouver sur les scènes locales. Trois soirées pour nous réjouir, pour découvrir et résister car aujourd’hui assister à un spectacle est devenu, en toute modestie, un petit acte de résistance. Pour parler de ces 3 journées, j’ai pris rendez-vous avec Christine Azoulay, responsable de la programmation de la salle des Rancy, et nous avons échangé par téléphone avec le lillois Benjamin Valentie, rédacteur en chef de FrancoFans.

La Grosse radio - Lénine Renaud - 6, rue Brûle Maison

Nous sommes en présence avec Lénine Renaud d'un All-Stars Band de la chanson française. Quand Franck Vandecasteele dit Mouloud, chanteur percussionniste de Marcel et son Orchestre, rencontre Cyril Delmote, guitariste des VRP, c'est pour moi le début d'un Supergroupe. Ouf… Seule ombre au tableau, les deux groupes sont désormais clos. Fin de l'intro. Et action de nos deux jojos sus-cités avec quatre autres musiciens : Guillaume Montbobier, Jean-Baptiste Jimenez, Gauthier Dubuis et Laurent Mollat.

Culturebox - Les Bérurier Noir publient le cri "Mourir à Paris" après les attentats

Les Bérurier noir, légendes du punk français, bougent encore. François, désormais historien au CNRS, et Loran ont publié un chant de résistance au lendemain des attentats. Baptisé "Mourir à Paris", il avait été écrit au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo. Mais il n'a été "libéré publiquement" que le 14 novembre, "en hommage aux victimes de cette nuit", ont-ils écrit.

Culturebox - Gérard Manset présente son "classic alternatif best of"

L'auteur-compositeur français Gérard Manset publie " 2015 the classic alternatif best of ", un album de deux CD rassemblant 19 chansons déjà connues et une inédite, "Rimbaud plus ne sera". Un premier Best of était paru en 1999. Il revisite aujourd'hui ses quatre derniers albums et rajeunit son premier succès, "Animal on est mal" qui date de 1968.

27 novembre

Libé - La Grande Sophie, belle ouvrage

Si un peintre s’attelait au portrait de groupe de la chanson française au féminin singulier, on installerait la Grande Sophie derrière le tintinnabulement des Camille, Carla Bruni ou Zazie promptes à exalter la cavalcade médiatique, et devant les libellules Anaïs, Pauline Croze ou Berry, dont nul ne fredonne plus guère les airs naguère familiers. Plus de vingt années à occuper le terrain sans falbalas, tout en décrochant au passage quelques pompons, synonymes d’une reconnaissance dont elle-même aurait semblé finir par s’étonner. A l’instar de cette victoire de la musique 2013, catégorie album de l’année, émotion intense assortie a posteriori du remords corrélé d’avoir oublié de remercier publiquement certains collaborateurs : «Persuadée que Françoise Hardy allait être désignée, j’avais jeté la petite fiche que je m’étais préparée.»

Le Point - Patrick Bruel : "Ma si longue histoire avec Barbara..."

VIDÉO. Le chanteur sort fin novembre une reprise des chansons de Barbara, dont l'œuvre n'a cessé de l'accompagner et de l'inspirer. Interview.

C'est déjà ça - Coeur de Pirate: sa vie en "Roses"

Avec "Roses", troisième album apaisé en poche et sorti début octobre, Cœur de pirate est à Bordeaux ce soir. Maman pop.

C'est déjà ça - Vianney sur un nuage

Troisième passage à Bordeaux en un an pour l'auteur de "Veronica" et "Je te déteste", réservé ce mercredi aux auditeurs de Virgin radio dans le cadre cossu de l'Institut culturel Bernard-Magrez

Nos Enchanteurs - Malaquet, voyage pour Leny

Cet album de douze reprises des chansons de Leny Escudero n’est surtout pas un tribute post-mortem comme on en écoute tant, dont les motivations tiennent parfois plus de l’envie de faire facilement profit de la réputation d’un artiste disparu, que de l’hommage.

C'est déjà ça - Les cicatrices électro d'Abd Al Malik

Un jour spécial pour lui, ce 6 novembre, jour de l’entretien. Première diffusion à la télé de son film « Qu’Allah bénisse la France », anniversaire des 16 ans de mariage avec la chanteuse Wallen et jour de la sortie de ces «Scarifications», cinquième album puissamment produit par la sommité de la techno, Laurent Garnier.

Nos Enchanteurs - Agnès Bihl, même pas peur

Agnès Bihl, avec Dorothée Daniel, 21 novembre 2015, Le Petit Duc (association Théâtre et chansons) à Aix-en-Provence

Empêchée par un retard de train qui l’a fait arriver une demi-heure avant le début du concert, bouleversée par les attentats qui l’ont touchée au cœur de ses plus proches amitiés, enragée, révoltée, épuisée, Agnès Bihl aurait pu déclarer forfait en ce samedi soir. Ce serait mal connaître cette blonde malicieuse, ni très grande ni très musclée, allure de femme-enfant avec ses longs cheveux blonds et sa frange, sa frimousse presque toujours souriante, sa mini robe noire et ses bottes. Mais dotée de caractère.

La Voix du Nord - Lille : avec son nouvel album, «Plein jour», Tony Melvil se dévoile un peu plus

Avec « Plein jour », nouvel album mi-clair mi-obscur aux textes appliqués, le chanteur lillois Tony Melvil poursuit et confirme son parcours musical. La tournée prévue le ramènera à Lille fin novembre.

25 et 26 novembre

RFI - Fred Pallem et Le Sacre du Tympan revisitent De Roubaix

À la tête de son big band explosif et bariolé, Le Sacre du Tympan, Fred Pallem embrasse – après des hommages, par le passé, à André Popp, Charles Ives, Burt Bacharach, etc. –, l’œuvre de François de Roubaix, compositeur génial de musiques de films, pubs et génériques télés, disparu dans un accident de plongée, il y a 40 ans, à l’âge de 36 ans.

C'est déjà ça - Alfred a croqué Daho

Avec son complice David Chauvel, le dessinateur girondin a suivi Etienne Daho au long de la création de son dernier album, "Les chansons de l'innocence retrouvée". Du studio à la tournée, une immersion sensible et passionnante qui permet de mieux cerner l'artiste secret.

Le doigt dans l'oeil - Paris-Bamako, de Marie Volta

L’actu a mis Bamako à la une avec une de ces tragédies presqu’ordinaires, on les voit de loin, parfois ça nous rattrape, est-ce qu’on voit les choses différemment pour autant quand c’est loin ?

Nos Enchanteurs - Alain Gibert, grand écran, ordinaire sublimé

"La fenêtre sera entr’ouverte / Au signal tu t’introduiras / Il faudra finir avant l’alerte / Cinquante secondes sans un faux pas. » Clap de début, et vit le synopsis de ce Sublime ordinaire. Ordinaire mais, sinon sublime, au moins exemplaire. Ordinaire car simple, presque banal. Un banal magnifié. Exemplaire car ici tout s’enchaîne en cohérence, fluide. Épuré comme l’est la pochette de ce premier album.

Hexagone - Sarah Mikovski, lauréate de Vive la Reprise 2015, un OVNI de la chanson française

Je savais que la lyonnaise Sarah Mikovski préparait la sortie d’un nouvelle EP. J’ai donc pris rendez-vous avec elle il y a plus d’un mois. Et je l’ai vu gagner ensuite à Lyon sa sélection pour la finale de Vive la Reprise 2015. A la surprise de beaucoup, sauf celle des lyonnais qui connaissent son talent singulier, c’est elle qui remporte le tremplin du Centre de la Chanson. Je l’ai rencontrée maintenant et nous avons parlé de son parcours dans la chanson, un parcours qui commence très tôt dans une classe musique/études dans la Loire et se poursuit ensuite dans toutes les salles de la Croix-Rousse à Lyon. C’est donc à Hexagone qu’elle a accordé sa première interview après cette victoire à Vive la Reprise.

23 et 24 novembre

C'est déjà ça - Bertrand Belin, entre Buddy Holly et Annegarn

Son cinquième album devrait rallier les rétifs jusque là à son style minimaliste et éthéré. "Cap Waller" est un bijou de mélodies ciselées et exotiques, de textes réalistico-elliptiques. En concert dans la région en ce moment.

Hexagone - Antoine Sahler, des chansons de forme ronde

L’homme est souriant, discret. Très discret. Trop discret. Il débarque sur terre à l’aube des années 70 mais il est bien moins marqué qu’elles. Antoine Sahler qu’il se nomme ce garçon au physique encore juvénile. Son nom ne te dit peut-être rien. Bah oui, je te disais, il est discret. Pourtant, son travail, tu le connais très certainement et on réduit d’ailleurs souvent cet artiste à la seule casquette d’accompagnateur ou d’auteur pour les autres. Il faut dire, c’est pas n’importe qui ces autres-là ! Juliette, Mauranne, Juliette Gréco, Lucrèce Sassella et bien sûr, François Morel. Pas le temps de s’ennuyer le garçon ! Du coup, « Mon projet solo, et c’est un luxe, peut se développer tranquillement, lentement, en marge de mes autres projets d’auteur compositeur, « d’animateur de label » ou de pianiste accompagnateur » raconte-t-il humblement.

Nos Enchanteurs - Ben Mazué, une lueur dans le chaos

Au lendemain des abominables attentats de Paris, une majorité de spectateurs a répondu à l’appel de Ben Mazué : « Aix, ce soir on vient et ce soir on va jouer. Pour montrer qu’on est fort, pour affirmer qu’on n’a pas peur. Je vous aime, ne nous divisons pas. »

Le blog du doigt dans l'oeil - Louis Ville et les prédicateurs (Le bal des fous)

Quand on a la chance de rencontrer Louis Ville, que ce soit sur un album ou devant une scène, c’est comme l’effet KissCool mais en triple choc simultané : une voix de bronze qui vous entre dans le corps et le cœur, des mots ciselés à l’eau forte, et une guitare qui sonne comme un tocsin. Comme celle de Woody Guthrie, Robert Johnson, quand elle se fait machine à tuer le fascisme, partenaire de combat, ou belle à chanter les 400 coups de l’amour, quand il passe par toutes les gammes des bleus, blues-cicatrice ou bleu ciel amoureux, bleu-noir des soirs désespoir, 50 nuances de blues pour le chant d’un homme sur le fil tendu entre la rage de vivre dans un monde balbutiant, et la quête de la rédemption par l’amour.

Nos Enchanteurs - Louis Ville, l’écchymose des mots

C’est chaque fois pareil : découvrir un nouvel album du vosgien Louis Ville, qui plus est en ces jours poisseux, douloureux, d’après carnage, est une expérience en soi. Mais on sait Ville, on tend l’ouïe et c’est sans surprise, si ce n’est que c’est terriblement beau. Sans surprise vous dis-je. Prenant. Sa chanson est supplique, souffrance, d’une indicible et charnelle beauté, d’une tension organique. Qu’on ne peut écouter distraitement, tant le chant déchirant de Ville prend tout l’espace, obsède et tourneboule vos sens, les tord comme on le ferait nerveusement de trombones sans coulisses : lui vous happe, vous vampirise de cette voix écorchée, blafarde, qui sue la détresse et saigne ses mots.

TF1 - Renan Luce : "Notre réponse aux attentats, c'était peut-être de remonter sur scène"

Actuellement en tournée avec son frère Damien dans "Bobines", un spectacle mêlant concert et théâtre, le chanteur et son aîné ont maintenu leur représentation au lendemain des attaques de Paris. "Si on a un seul rôle à jouer dans la vie des gens, c'est bien celui de les faire se rassembler", nous affirme-t-il en évoquant son nouveau projet.

Anne Sila - Découvrez en avant-première « Le Monde tourne sans toi », disponible en intégralité ce vendredi

Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? Anne «astrale» Sila

Si son LP ne sortira qu'en 2016 (parions que cela se produira lors de la prochaine cession de The Voice...), Anne Sila vient de dévoiler son tout premier extrait: Le monde tourne sans toi, dont elle signe la partition. La normalité aurait voulu que cette musicienne (elle a passé dix-sept ans au conservatoire de Valence à étudier la danse, le violoncelle et le piano) déçoive. Après avoir placé la barre si haut, d'entrée, en reprenant Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai lors de son «audition à l'aveugle», l'on pouvait craindre qu'elle ne trouve pas «la» chanson, qu'elle s'égare et livre un produit trop stéréotypé. Au contraire, elle séduit. Avec une fusée volante, astucieusement bâtie sur trois étages, qui, au final, propulsée par la foudroyante finesse de la voix d'Anne Sila, d'une clarté pure, blanche, sidérale, finit par vous emporter, éparpillant dans les étoiles une infinité de petits points d'or. Qui n'a pas souffert d'amour restera à côté. Anne a la grâce, semble-t-il, reine de France et des cieux. Sinon, pourquoi cette chose sur l'oreille?

21 et 22 novembre

Le Parisien - Thiéfaine et Grand Corps Malade récompensé par le Grands Prix Charles Cros du disque

Le prix chanson de l'Académie Charles Cros, qui récompense disques et DVD français, a été décerné à Hubert Félix Thiéfaine pour "Stratégie de l'inespoir" et à Babx pour "Cristal automatique #1", a annoncé l'Académie dans un communiqué.

Nos Enchanteurs - Pierre Perret sacré par l’Académie Charles-Cros

Sur le papier, le hasard ne manquait pas de sel. Pierre Perret qui prétend que sa musique est tricarde à France-Inter, tant que pour lui « c’en est le mur de Berlin », a failli être ce jeudi dans un des studios de la maison ronde pour y recevoir l’une des plus belles récompenses qui soient : le Prix In honorem de l’Académie du disque Charles-Cros « pour l’ensemble de sa carrière au service de la chanson, à l’occasion de la publication de Mes femmes (Naïve) et Les grandes pointures de l’histoire (Éditions Le Cherche midi) », un trophée qui est beau et met en exergue 58 ans de carrière.

Hexagone - Alexis, Georges et nous

Des concerts avec les chansons de Brassens j’en ai beaucoup vu – des dizaines notamment ayant fréquenté, plusieurs années durant, le festival Brassens à Vaison la Romaine – et des concerts d’Alexis HK j’en ai vu plusieurs – quatre ces dernières années du solo au groupe en passant par la tournée avec Dorémus et Luce – Mon avis ? Ce « Georges et moi » c’est le meilleur. Un régal !

RFI - Bertrand Belin, répétition lettrée

Avec Cap Waller, Bertrand Belin continue de marquer son empreinte en creusant le même sillon. Pas du genre à chambouler ses plans et ses structures, le dandy flegmatique s'appuie sur ses obsessions thématiques, un langage basé sur la phrase répétitive et une pulsation dansante. Ce n'est pas toujours facile d'accès de prime abord mais cela vaut sacrément le coup de persévérer en multipliant les écoutes.

19 et 20 novembre

RFI - Zazie, penchée sur le monde et sur l’amour

Sur la pochette de son neuvième album, Encore heureux, Zazie est la tour de Pise dans les rues de New York… Penchée sur le monde pendant que celui-ci tangue, mais reste debout. Vraie. Sensible. En quête du bonheur pour tous. Profondément humaine. Tout comme ce nouvel album, dont certains morceaux peuvent faire penser à Totem, en 2007, avec son immense Je suis un homme. Rencontre.

RFI - Johnny Hallyday, De l’amour et du son

Est-il encore possible de surprendre lorsque l’on sort son cinquantième album studio en plus de 50 ans de carrière ? L’intitulé de la question induit une réponse négative, et pourtant, Johnny Hallyday réussit à étonner en livrant un disque qui évite la surenchère et l’hypertrophie dont souffraient nombre de ses projets pour se concentrer sur l’essentiel : la voix et le son.

RFI - Oxmo Puccino, à nos étoiles

Avec La voix lactée, le rappeur Oxmo Puccino sort un septième disque apaisé, solaire, couleurs "joie" : autant de pistes pour que brillent nos étoiles intérieures, propices à l’avènement d’un monde meilleur. Sage, zen, grand sourire et mots ciselés pour seules armes, le "Black Jacques Brel" suggère sa voie, dévoile sa trajectoire, délivre sa propre lumière, et celles de ceux qui

RFI - Résiste, le retour en fanfare de France Gall

Elle s'était retirée de la scène musicale il y a vingt ans. Elle revient avec un hommage à l'homme de sa vie. En articulant sa première comédie musicale autour des chansons de Michel Berger, disparu en 1992, France Gall touche le public en plein cœur. Résiste fait un triomphe au Palais des Sports de Paris.

C'est déjà ça - "Résiste", l'opéra-pop

La comédie musicale autour des chansons de Michel Berger est un événement, marqué par l'investissement de France Gall, pour la première fois aux manettes d'un hommage à son mentor. Notre consoeur Stéphanie Thonnet est allée la voir pour nous et son avis est sans appel: irrésistible.

Télérama - Odezenne, Dolziger Str. 2

.... Les « chansons » d'Odezenne, élancements de plaisir et de douleur gagnés par un désenchantement à la Taxi Girl, transmettent leurs ivresses à coups de formules chocs (« On naît, on vit, on meurt, aussi vite qu'un cri, qu'un pleur, aussi bête qu'un vide, qu'une fleur »). Vertige et vacuité des rapports humains. Et quand soudain l'espoir s'immisce (Souffle le vent, une bourrasque), Odezenne finit de nous emporter.

Le blog du doigt dans l'oeil - Jean-Pierre Leloir, l’homme qui aimait les artistes

C’est sans doute le plus grand photographe de spectacle de notre génération, essentiellement connu pour ses images dans le monde de la musique, la chanson, le jazz, et la célébrissime photo des trois grands, dont voici une autre version avec l’auteur en action

Libé - Carnages, Par Magyd Cherfi, Zebda

Magyd Cherfi, du groupe Zebda, ne s’est jamais senti si Français, avec comme une tendresse pour certains de ses compatriotes si maladroits et si imparfaits.

Hexagone - Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais, avec Alain Moreau

Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais devait débuter ce 16 novembre, à Villefranche-sur-Saône. Les attentats du 13 novembre ont conduit les organisateurs à repousser l’ouverture à demain mardi 17 et à annuler tous les spectacles destinés aux scolaires. Pour le reste, toute la programmation est maintenue. Hexagone a interrogé Alain Moreau, son directeur et fondateur, avant les attentats de Paris. il nous a raconté l’histoire de ce festival et présenté les temps forts de cette nouvelle édition. Pour résister à la barbarie, le spectacle comme la vie doivent continuer.

17 et 18 novembre

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, l’encours de l’amour

Chamfort reprend son activité là où il l’avait laissée : en cours de l’amour. Très bel album sans titre, à plusieurs titres.

Hexagone - Victoria Lud : deux soirées au Bijou et bientôt un E.P

Depuis les auditions publiques Osons en février, l’an passé, j’ai applaudi les prestations de Victoria Lud cinq fois dont les deux dernières pour leur concert entier chroniqué déjà sur Hexagone. Donc, en résumé, je suis fan ! J’ai à nouveau apprécié leur spectacle La fabrique des diamants noirs : un cabaret rock chanson, avec un univers original, des chansons fortes et une mise en scène soignée, une ambiance un peu conte mystérieux avec personnages, costumes et éléments de décor. Victoria Lud c’est Caroline au chant et aux textes, Nicov Kalach c’est Nicolas à la guitare, aux choeurs aux compositions et arrangements, Mlle Jouchter c’est Anne Laure au piano et aux chœurs. J’ai ressenti une encore plus grande maîtrise dans l’ambiance musicale voire vocale pour les chœurs ou moments à trois et la voix de la chanteuse prend plus en plus d‘ampleur.

Télérama - Le Bataclan, lieu d'avant-garde et de mixité dans les années 80

Théâtre de l'attaque la plus meurtrière à Paris, le Bataclan n'est pas une salle parisienne comme les autres. Dans les années 80, elle fut même le lieu de la mixité sociale et de l'avant-garde musicale.

Nos Enchanteurs - Valérian Renault, la chanson du mal aimé

Valérian, un prénom qui sonne comme un défi, comme une gageure : survivre, « se bien porter »… Vraiment ? Est- ce possible dans cette vie là ? Dans ce monde-ci qui ce soir encore fait éclater sa violence la plus immonde ? On en reste hébété à la sortie du concert. L’artiste vient à peine d’achever de se débattre en scène comme un beau diable. A coups d’humour entre ses chansons, à coups de bavardages légers, il tente de s’arracher, de nous arracher  à son mal de vivre, son mal d’aimer. Le nôtre assurément.

Télérama - Nicolas Paugam, Mon agitation

De compositions complexes en textes déroutants, le chanteur pousse plus loin ses explorations, avec un album totalement libre et exigeant.... Aujourd'hui, l'étonnant Paugam récidive. Poussant un peu plus loin le bouchon du décalage. Sa voix, décidément troublante, peut être repoussante ou délicieusement ­intriguer ; il l'amène sans scrupule jusqu'à ses limites, aiguës et incertaines. Les compositions, complexes, puisent leurs harmonies du côté du Brésil, parfois du jazz (Mon agitation), un peu du rock sixties (La Pêche aux langoustines).

lundi, 16 novembre 2015

Hexagone - Jérémie Bossone & Benoît Dorémus - Deuxième Génération

Jérémie Bossone & Benoît Dorémus - Deuxième Génération (Renaud). Soirée Deuxième Génaration à La Blackroom à Clichy, le 5 septembre 2015

Le clip de la semaine - Jérémie Bossone - Rien à dire

samedi, 14 novembre 2015

Hexagone - Jérémie Bossone & Benoît Dorémus - Relevé Sacem

Jérémie Bossone & Benoît Dorémus - Relevé Sacem. Soirée Deuxième Génaration à La Blackroom à Clichy, le 5 septembre 2015

dimanche, 08 mars 2015

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 mars (mise à jour)

Les vidéos du jour : la fin de semaine retour sur la finale du Prix Georges Moustaki 2015 avec les belles vidéos d'Hexagone, "Le mag sans papier de la chanson"

Le concert de la fin de semaine : Jacques Brel - Live à Knokke 1963 Complet

L'album de la fin de semaine - Hommage à Jean Ferrat : Des airs de liberté

Le clip de la fin de semaine : Karen Brunon - Rien

L'album de la semaine : 69 battements par minute par Claire Diterzi

Le clip de la semaine : Cali - La vie quoi!

A la une

Télérama - Eskelina, chanteuse franco-folk

Voix claire et guitare sous les doigts, la jeune Suédoise enchantait avec les chansons des autres. Elle a désormais les siennes. Du sur-mesure à découvrir sur disque et sur scène.

8 mars

Nos Enchanteurs - De Gallet en galéjades

Longtemps la lyonnaise Évelyne Gallet toucha le Font, ne chantant que lui tant il est vrai que Patrick est, comme parolier, un gisement sans fond (comprend qui peut, chantera Boby…). Là, elle élargit ses collaborations. D’abord à Matthieu Côte, que vous pouvez ne pas connaître : la camarde l’a touché au cœur nous privant d’un artiste majeur. Évelyne le chante et le chantera encore longtemps. Pour cela, grand merci !

La Bande Passante - La pop littéraire de Bastien Lallemant, Par Alain Pilot

«L’homme des Siestes Acoustiques», Bastien Lallemant revient avec un quatrième album «La Maison Haute» enregistré au Studio Vega, avec JP Nataf et Seb Martel à la réalisation. Douze chansons où, dans un minimalisme musical subtil, on percevra des clins d’oeil délibérés au rock américain et des arrangements d’autant plus riches qu’ils ne haussent jamais le ton, mais réservent des surprises presqu’à chaque virage.
Bastien Lallemant nous parle droit dans les yeux. De nos amours. La fresque est intime : le pouls en cinémascope, branché sur le coeur.

7 mars

Culturebox - Dionysos rend hommage à Jean Ferrat, sur l'album collectif "Des airs de liberté"

L'album hommage à Jean Ferrat, "Des airs de Liberté", qui vient de sortir est composé de reprises des titres phares du chanteur ardéchois. Cinq ans après sa mort, seize artistes ont enregistré un titre dont le groupe de Valence Dionysos. Sur une orchestration rock et symphonique, ils ont choisi de reprendre "Aimer à perdre la raison", qui sera le single de l'album.

20 minutes - Françoise Hardy est «très handicapée par la maladie»

D’ordinaire très discrète, Françoise Hardy est peu encline à s’exprimer dans les médias. Mais, à l’occasion de la sortie de l’essai qu’elle vient de publier, Avis non autorisés (éd. Equateurs), la chanteuse française a pris la parole cette semaine dans Le Figaro et Paris Match. L’occasion de parler littérature, mais pas seulement. «Mal en point», elle s’est confiée sur sa maladie.

Paris Match - Luce reprend des couleurs

En 2010, ses interprétations hors normes et sa candeur l’avaient propulsée «Nouvelle star» sur M6. Après un premier disque vite oublié, la chanteuse nous revient métamorphosée avec « Chaud », un album où l’on retrouve avec bonheur sa personnalité joyeusement excentrique.

Nos Enchanteurs - Jérémie Bossone, bouillant de cultures

Jérémie Bossone est un mystère. On ne sait tout à fait quand il a débuté dans la chanson, ni où. Dans des bars, au sortir d’un groupe de métal dans lequel il jouait ado, quand il fit la jonction entre la chanson française et le folk américain, avec, entre tous, un artiste qui tranche et le bouleverse : Dylan. Le nom de Bossone commenca à percer. Un peu comme des edelweiss crevant la neige en amorçant le printemps

Télérama - Les pulsations fortes de Claire Diterzi

“69 Battements par minute”, ce sont seize chansons peuplées de rêves et de démons, seize chansons qui marient l’essentiel et le dérisoire. Un album qui rend euphorique.

RFI - Claire Diterzi, dans tous les sens, 69 battements par minute, l’album et le spectacle

Pour son 6e album, Claire Diterzi sort à nouveau des sentiers battus de la chanson française avec une proposition artistique totale. Humoristique et cru, 69 battements par minutes est tout à la fois un album, un journal intime de 63 pages et un spectacle, mis en scène récemment aux Bouffes du Nord à Paris. Une plongée dans la psyché troublée de son auteur, dans tous les "sens" possibles. Chronique d’après-spectacle.

6 mars

 

Télérama - Jean-Jacques Goldman sort “blanchi” du “Petit journal” de Canal+

Le plan com est réussi. Pour Jean-Jacques Goldman comme pour Le Petit Journal de Canal+. Tout le monde semble content. Fin de la polémique. Au lieu de répondre sur le fond, le chanteur des Enfoirés — responsable de ce clip étrangement libéral où de (faux) vieux célèbres demandent à de (vrais) jeunes précaires de se bouger pour avancer dans la vie — a répliqué par un sketch avec les humoristes Eric et Quentin. Est-il réac ? Oui. Non. Ou sans le savoir, façon Monsieur Jourdain. La séquence est drôle. Rien à dire.

Hexagone - Alexis, Georges et nous

« Georges et moi » Le nouveau spectacle d’Alexis HK.

Des concerts avec les chansons de Brassens j’en ai beaucoup vu – des dizaines notamment ayant fréquenté, plusieurs années durant, le festival Brassens à Vaison la Romaine – et des concerts d’Alexis HK j’en ai vu plusieurs – quatre ces dernières années du solo au groupe en passant par la tournée avec Dorémus et Luce – Mon avis ? Ce « Georges et moi » c’est le meilleur. Un régal !

5 mars

Concertandco - Interview Entretien avec Robi à l'occasion de la sortie de l'album La Cavale

Alors que son deuxième album, le mystérieux, addictif et long en bouche La Cavale, vient de sortir et qu’elle s'apprête à le présenter sur scène dans le cadre du festival Les Femmes S'en Mêlent (au cours du mois de mars 2015, avec une date à Paris, au Divan du Monde, le 26 mars 2015... ), Chloé Robineau aka Robi a bien voulu répondre à quelques questions afin de lever légèrement le voile sur la création de son nouvel opus... De quoi en savoir - un tout petit peu - plus, juste avant de retrouver sa présence, intense, étrange et marquante, sur scène, lors d'une nouvelle tournée où ses titres phrares ("On ne meurt plus d'amour", "Où suis-je ?", "L’Eternité", "Nuit de fête" etc) devraient encore une fois faire frissonner de plaisir...

Nos Enchanteurs - Olivier L’Hôte, la revanche du funambule

28 février 2015, sortie d’album « De la lune », apéro concert au Théâtre du Grand Rond à Toulouse,

C’est avec cette belle image du funambule, de l’artiste accroché à la lune par un fil que s’ouvre le set d’Olivier L’Hôte et de son complice musicien Raphaël Chetrit. La deuxième chanson, Fantastique et monotone, nous met aussi en joie et installe un univers chaleureux.

Nos Enchanteurs - Pascal Mary, le cœur et la peau

Comment pouvez-vous, vous qui aimez les chanteurs un peu écorchés-vifs, un peu en colère, aimer Pascal Mary, physique de gendre idéal, cheveux courts mais pas tondus, glabre, sans ride ni cicatrice, bien sage à son piano à chanter de si jolis textes ? « On m’dit qu’pour dev’nir plus fashion / Faudrait qu’j'me fasse plus excessif. »

C'est déjà ça - "Je l'ai incité à écrire ses textes"

Cinq ans après la mort de Jean Ferrat, un album-hommage propose quatorze titres interprétés par un casting très varié, de Zebda à Grégoire, de Dionysos à Fiori. Rencontre avec Gérard Meys, le producteur et éditeur de Ferrat depuis toujours, aussi et surtout son ami..... Les quatre premiers titres du disque sont un sans-faute: le "Camarade" de Lavoine sensible et fort, "La montagne" est belle par un Cali sobre sur des guitares atmosphériques, le rock et cuivré "Aimer à perdre la raison" de Dionysos est un bonheur, tandis que la version électro habitée de "La femme est l'avenir de l'homme" par Julien Doré emballe en douceur.

Victor Hache -Jean Ferrat, un hommage à plusieurs voix

Cinq ans après sa disparition le souvenir de notre ami Jean Ferrat reste toujours aussi fort. Les mots du chanteur qui nous a quittés le 13 mars 2010 manquent et sa voix chaude, son regard profond et amical restent à jamais gravés dans nos cœurs. Ferrat c’était la poésie, l’émotion, le cri et des milliers d’admirateurs de ce passeur d’une chanson libre, pudique, amoureuse de la vie comme des vers d’Aragon auxquels il aimait mêler sa plume. Jean Ferrat incarnait cette France fraternelle, toujours prête à s’engager pour un idéal commun. Il était porté par un immense public. Une foule d’anonymes émus par sa disparition qui avaient tenu à saluer sa mémoire au cimetière d’Antraigues-sur-Volane, tandis que quatre millions de téléspectateurs avaient suivi la cérémonie de ses obsèques retransmise en direct à la télévision.

4 mars

Nos Enchanteurs - Alexis HK, Georges et lui

26 février 2015, création de Georges et moi, le Bijou à Toulouse,

 On savait le projet en route, l’affiche de gris et de rouge nous promettait un Alexis sur le divan, un Georges en psy et le nom de François Morel en partenaire artistique. Le trio aiguisait inévitablement nos appétits et notre curiosité et vous devinez que le public s’est précipité au Bijou, impatient et joyeux avant même que débute l’hommage.

Culturebox - Julien Clerc: "La scène c'est ce qui fait que nous sommes différents des autres"

Avec toujours la même fraicheur et la même passion, Julien Clerc part en tournée pour présenter au public son dernier album "Partout la musique vient".

Les chroniques de Mandor - Art Mengo, Magyd Cherfi, Yvan Cujious: interview pour le Toulouse Con Tour

Hier soir, je suis allé au Café de la Danse pour assister au Toulouse Con Tour. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir lors d’un concert.

Jubilatoire !

Le 28 janvier dernier, Art Mengo (mandorisé là), Magyd Cherfi (mandorisé ici) et Yvan Cujious, les trois protagonistes toulousains de ce projet vraiment enthousiasmant, de passage à Paris, m’ont accordé une heure de leur temps… et nous ne nous sommes pas ennuyés.

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli, homme de boue, debout

Il ne s’agit ni d’un énième récital de chansons de poilus, ni d’une simple lecture comme il le présente, mais d’un véritable spectacle où l’homme de boue (il se qualifie ainsi) qu’est Philippe Forcioli reconstitue devant nous, de l’intérieur, les sentiments que l’on pouvait ressentir à cette époque.

Le blog d'Isatagada : Ghilhem Valayé au Connétable le 29 janvier 2015

.... Cette impression de maîtrise, de perfection, va encore au delà. Car Guilhem Valayé est très beau. La structure de son visage, ses angles, ses yeux, le dessin de son nez, de ses lèvres, sa façon de capter la lumière, ses irrégularités même, tout est graphiquement assez parfait ; comme si tout avait été prévu, créé sur commande. Ce qui est, finalement, est très injuste pour lui au regard de l’importance du reste, et de sa voix avant tout. Pas tant sa voix, encore une fois, que de la façon dont il l’utilise et dont il sert avec un bonheur égal un mot, un sifflement, un fredonnement, une vocalise toujours sobre.

3 mars

Nos Enchanteurs - Rue de la muette, chansons haut de gamme

Il faut parvenir à s’arracher à l’immersion dans ces nouvelles chansons de Patrick Ochs et de ses trois amis, en extraire le suc, dire ce qui palpite là sous la blouse, ce cœur touché au vif. Pourvu que ces mots posés sur d’autres mots, mêlés aux atmosphères sonores, sachent créer l’envie de partager ce monde, cette évasion vers un ailleurs.

Nos Enchanteurs - Annick Cisaruk, la plus-value de Ferré

23 février 2015, Le Mélange des genres, Paris,

 Reprises toujours… Mais pas d’effet de mode en ce cas : Annick Cisaruk est interprète. Elle le fut de Barbara, elle l’est de Ferré. La voix Ferré la mène parfois loin, elle et son accordéoniste et complice David Venitucci : dans l’espace francophone, mais aussi sur les routes du Nicaragua et du Costa-Rica, au Guatemala comme au Salvador.

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli, homme de boue, debout

« Quatorze auteurs pour 14-18 », Philippe Forcioli, 15 février, Théâtre et chansons, Aix-en-Provence,

Il ne s’agit ni d’un énième récital de chansons de poilus, ni d’une simple lecture comme il le présente, mais d’un véritable spectacle où l’homme de boue (il se qualifie ainsi) qu’est Philippe Forcioli reconstitue devant nous, de l’intérieur, les sentiments que l’on pouvait ressentir à cette époque.

Les chroniques de Mandor - Jérémie Bossone : interview pour Gloires

« Entre l'excès du rock et la sagesse brouillonne d'une chanson française aux ciselures classiques, Jérémie Bossone est un artiste d’une stupeur sauvage » indique le dossier de presse. Je suis entièrement d’accord avec ce propos. J’irais jusqu’à dire que cet auteur-compositeur-interprète m’impressionne. Un talent hors-norme !

Après un excellent premier EP sorti en 2011, l’artiste à la voix EXTRAORDINAIRE (je suis fan) revient en ce début d’année avec un ambitieux premier album intitulé « Gloires ».

2 mars

France Inter - Partons en live #LaReleve : les inscriptions sont ouvertes

"Fort du succès rencontré par sa première édition en 2014, France Inter lance un nouvel appel à candidatures pour participer à son programme phare dédié à la découverte artistique musicale et à la recherche de nouveaux talents. Vous êtes auteur-compositeur-interprète, solo ou en groupe, rendez-vous du 23 février au 20 mars sur Franceinter.fr pour vous inscrire et dès le 10 avril sur l’antenne de France Inter pour découvrir les 12 artistes sélectionnés. Bonne chance à tous." Didier Varrod, directeur de la musique de France Inter

Télérama - Luce, Chaud

Enième rejeton des télé-crochets (gagnante de la Nouvelle star en 2010), cornaquée par un Mathieu Boogaerts omni­-créatif qui écrit, compose et réalise ce disque, Luce n'en est pas moins une fille de caractère. Du moins est-ce ainsi qu'on l'imagine, à l'écoute de ce deuxième album sans complexes, dessinant le portrait un peu dingo d'une mutine coquine, qui vante la chair dans de petites allégories parfaitement explicites. C'est franc du collier... mais un peu exagéré : ces textes ludiques et gentiment provoc (Le Feu au cul est introduit par des « pimpon » joueurs) ont tendance à tourner en rond, autour des mêmes obsessions sautillantes.

Les chronqies de Mandor - Hélène Ségara : interview pour la sortie de Tout commence aujourd'hui

Oui Hélène Ségara a été malade. Elle l’est encore. On a tout entendu ou presque à ce sujet, mais la seule chose importante à retenir est qu’aujourd’hui elle va mieux et que cette épreuve lui a permis de revenir à l’essentiel : l’amour de la vie, l’amour de la musique, l’amour comme réponse à tout. Et c’est ce dont elle parle dans son nouveau disque Tout commence aujourd’hui que la chanteuse a voulu à la fois grave et lumineux.

Nos Enchanteurs - Ceux dont la guinche est la gâche

Leur raison sociale est à elle seule une incantation, une déclaration de fête : Faut qu’ça guinche ! Disons-le tout net : y’a pas tricherie sur la marchandise, ce qu’ils promettent ils le font. Effectivement, ça guinche et c’est peu dire ! « On a avec nous des sons métissés / Du rock de guinguette pour te faire guincher / Pour remettre à neuf ton imagination / On a mis en stock un bon paquet d’chansons… »

samedi, 07 février 2015

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 février (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Claude Nougaro le 27 juin 2001 au Théatre des Champs-Elysées

Le clip de la fin de semaine  : Robi - L'éternité

Le clip de la semaine : Yoanna - Voici venu

Les vidéos de la fin de semaine : Discorama, la célèbre émission de Denise Glaser à l'ORTF de 1959 à 1975.

Les vidéos de la semaine : La selection du Prix Georges Moustaki 2015 avec ce mardi Laurie Darmon, mercredi Garner, jeudi avec Baptiste W. Hamon et vendredi avec Armelle Dumoulin

A la une

Télérama - Véronique Sanson a-t-elle réussi son retour ?

A l'Olympia jusqu'au 13 février, puis en tournée, Véronique Sanson chante ses “années américaines”. Nous y étions.

7 et 8 février

Nos Enchanteurs - Détours de Chant 2015. Jérémie Bossone enfin prêt pour l’envol!

Il fallait l’avoir entendu souvent seul, depuis au moins sept ans, avec sa guitare acoustique, comme au printemps dernier sur la scène de musiques actuelles d’Art’cade en Ariège ; il fallait être là cette semaine aux apéros concerts du Grand Rond deux soirs de suite pour s’interroger sur ce qui peut restreindre l’élan d’un artiste tel que Jérémie Bossone. Son nouvel album Gloires sort enfin en février après des mois d’attente, quitte à être enfin distribué quand ces chansons là perdent sûrement de leur pertinence aux yeux de l’artiste lui-même. Car auteur, il l’est, Jérémie, compositeur aussi. Et nous le devinons impatient d’ouvrir une nouvelle page du livre.

Hexagone - Jérémie Bossone – Décomplexe

Sur les planches du forum Léo Ferré, le 16 janvier dernier, j’ai découvert un animal des plus singuliers et déconcertants. Jérémie Bossone venait présenter son premier album sur le point de sortir. Un album intitulé Gloires, bien nommé, comme autant de succès à venir. On le souhaite.

Nos Enchanteurs - Détours de Chant 2015. Faut que ça pousse !

Samedi 31 janvier, journée et soirée dédiées aux découvertes, Le Bijou, Toulouse,

Un jardinier aux doigts verts, un jardinier talentueux veille sur la terre fertile de Midi-Pyrénées, semant ses graines qui régulièrement donnent de jolies pousses ! Ce festival hivernal se charge de nous exhiber quelques rejetons de l’année écoulée. Le public averti du Bijou ne s’y trompe pas. Il répond présent et c’est aussi devenu un rendez-vous pour quelques programmateurs. Voilà donc un moment que l’on ne saurait manquer et l’on s’en réjouit par avance même si cinq concerts dans la journée ce n’est pas rien, surtout quand, au passage, on prend le risque de la déception. C’est le jeu !

Culturebox - Alain Chamfort : un nouvel album "pop et mélodique" le 13 avril

Alain Chamfort publiera le 13 avril un nouvel album résolument pop et mélodique, annoncé par un single particulièrement dansant, "Joy", qui emmène le chanteur sur les dancefloors.

Télérama - Claire Diterzi se livre aux Bouffes du Nord, entre musique, récit et vidéo

Aux Bouffes du Nord jusqu'au 14 février, Claire Diterzi s'apprête à publier un disque, un journal de création, et une série de vidéos.

La Tribune de Genève - A 85 ans, Régine va repartir en tournée

La dernière tournée de l'artiste française remonte à 1969, avec Gilbert Bécaud. Elle annonce des concerts d'octobre 2015 à juillet 2016.

Hexagone - Clément Bertrand – Le déménagement

Voici le premier extrait de l’album Peau Bleue, de Clément Bertrand, qui paraitra au printemps prochain. Un EP 4 titres devrait être dispo très prochainement. Ce premier extrait donc, sur un très beau clip de Ewa Brykalska tourné sur l’île d’Yeu, s’intitule Le Déménagement.

Télérama - Liz Cherhal, Les Survivantes

C'est plutôt à Michèle Bernard ou à Amélie-les-Crayons que l'on songe en l'entendant. Textes descriptifs, narratifs, sensibles et chant délicat... qui auraient mérité des arrangements davantage dans l'air du temps. Malgré tout, comme le premier, ce deuxième disque solo comporte quelques très jolis titres — à commencer par le premier extrait, Les Heures en or, histoire d'amour impossible.

6 février

Nos Enchanteurs - La Rue Ketanou, un Olympia pour eux tout seuls…

Arrivé bien en avance afin de bouquiner un peu au chaud, je m’installe au balcon de l’illustre salle de l’Olympia et me plonge dans mon chouchou littéraire du moment (pour info, et puisque vous insistez, le délicieux Pygmy de l’iconoclaste Chuck Palahniuk….). L’oreille à peine distraite par la musique passant en fond sonore, je pense à vous, chers Enlecteurs, et note à la volée quelques noms reconnus, petit instantané d’une certaine chanson, à un certain moment, à un certain endroit : Bashung, Emily Loizeau, Philippe Katerine, Sanseverino. Voilà qui prépare à merveille les esgourdes dégourdies à fêter dignement les 15 ans de carrière de ce groupe éminemment sympathique. Oui, décidément, ce truc est à nous !

Nos Enchanteurs - Détours de chant 2015. Des fourmis dans les mains : uppercut en plein cœur

Jeudi 29 janvier 2015, Camille Durieux (piano, chœur) Corentin Quemener (batterie, chœur) Laurent Fellot (textes, composition, contrebasse, basse, voix), Jérôme Rio (sonorisation), Le Bijou, Toulouse,

 On est littéralement sonné, groggy, étourdi, là, sur le trottoir mouillé en retrouvant la ville, le froid, la pluie. C’est « alerte orange » sur Toulouse et sa région. Et c’est alerte, à ce moment précis, dans les têtes où résonnent encore des voix venues d’ailleurs. A vous dire vrai on ne sait plus bien où l’on est en quittant le navire – enfin, entendez le Bijou – qui pour un troisième soir accueillait le trio Des fourmis dans les mains.

Nos Enchanteurs - Avec Pierre Lebelâge, autour de « Babel »

Il me raconte des histoires, celles de la vie qui va, parfois en zig zag, parfois en carambolages, et j’ai toujours aimé les histoires, mon côté midinette sans doute, (très intérieur) même quand le sucré-salé laisse passer des notes plus poivrées, avec une touche d’amertume pour rehausser les saveurs. Les histoires et les contes d’avant le temps des guimauves aseptisées par le politiquement correct, c’était parfois lourd de sens, pas toujours bien perçu, mais à la longue, ça fait son effet.

Nos Enchanteurs - Détours de Chant 2015. Tous debout pour Manu et ses galuriens !

Mercredi 28 janvier, Manu Galure en quartet, au Bikini (Toulouse),

On ne voudrait surtout pas vous faire attendre ! On sait votre impatience à lire dans votre quotidien ce que nous avons vécu hier soir au deuxième jour du festival toulousain de la Chanson. Du moins, c’est tellement plaisant d’y croire !

C'est déjà ça - Fabien Boeuf monte sur le ring

Des chansons, un groupe, un spectacle puis finalement et heureusement un disque: le projet "Dans les cordes", du violon à la guitare, du violoncelle aux cordes vocales, nous ramène un Fabien Boeuf au sommet, entre mélodies douces-amères et textes ciselés. Et vice-versa.

5 février

Hexagone - Le Prince Miiaou à la Gaîté Lyrique – « Elle est habitée… »

.... Non, Elisa et son Prince n’habitent pas une tour, mais vivent à l’horizontale à la campagne… le Prince, les chats, mais de quoi me parle-t-elle te dis-tu ? Rappelle-toi!, j’ai déjà évoqué le royaume du Chat et de Maud-Elisa alias le Prince Miiaou. Je t’avais dit qu’il était une fois une princesse qui perdait des « œils », qui avait souci d’équilibre entre le gauche et le droit… dépossession, fragmentation corporelle… ne m’étaient pas étrangers ces problèmes d’organes et d’hémisphères… J’ai deux yeux, ma p’tite chanson de cœur, la seule en français (enfin, je croyais), tous les autres titres en anglais… j’avais donc écouté les 2 derniers albums… j’aimais bien mais je n’étais pas conquise, il me manquait quelque chose… j’avais regardé les sessions live qui m’avaient beaucoup plus touchées que les albums studio alors je me suis dit que le chaînon manquant pour vraiment entendre le Prince était peut-être le live…

C'est déjà ça - Il y a cinq ans déjà

Le 13 mars 2010, Jean Ferrat disparaissait à l'aube de ses 80 ans. Cinq ans plus tard, le crooner rouge est repris par une quinzaine d'artistes sur un album-hommage: "Des airs de liberté". Sortie le 2 mars.

4 février

Double Note - Mademoiselle K : « Mon fantasme est d’aller torse nu sur scène »

Mademoiselle K – Quatre ans après Jouer dehors, la chanteuse revient avec Hungry Dirty Baby. Un album punk-rock balancé à l’instinct, autoproduit et entièrement interprété en anglais. Une première et une réussite pour Mademoiselle K, qui à la Cigale fin janvier promet un concert brûlant.

Double Note - La révolution Soviet Suprem, entre faux-cils et marteau

Soviet Suprem – Porté par le succès de son premier album, l’ Internationale, le groupe militaro-punk met le feu partout où il se produit. Un cocktail musical aux accents politiques burlesques emmené par les musiciens R. Wan et Toma Feterman, alias Sylvester Staline et John Lénine.

RFI - Vianney, l'optimiste idéaliste, Premier album, Idées blanches

Il a de la suite dans les idées ce jeune garçon de 23 ans. Encore scolarisé l'an dernier et débarqué de nulle part, Vianney n'a pourtant pas manqué de se faire remarquer avec un premier disque, Idées blanches, qui a la sincérité du cœur. Le voilà même nommé aux Victoires de la musique.

3 février

Le blog de Norbert Gabriel - Vivre ou survivre, tranches de vies

454 sans-abris morts en 2013 en France, dont 15 enfants

..... Quel regard sur le clodi-clodo SDF, sans abri, le squatter des bancs publics, bancs qu'on encercle de grilles ou qu'on équipe de clous rétractables moyennant finance pour éviter que des mal vêtus, mal lavés ne polluent le paysage de leur misère visible ? Cachez ces pauvres qui désobligent le regard des braves gens trop sensibles... et puis il y a des enfants qui pourraient voir ces horreurs, des pauvres qu'ont même pas la décence de se cacher sous les ponts.

Nos Enchanteurs - Philippe Guillard, l’impétueux chanteur

Philippe Guillard, 24 janvier 2015, Le Deux-pièces-cuisine au Blanc-Mesnil,

 « Contre le regret et le remord / Je reviens… » D’évidence Guillard nous revient. La précédente fois, c’était déjà en cette salle du Blanc-Mesnil : il y éructait Léo, nous laissant comme deux ronds de flan. Déférence. A présent déferré, comme un cheval plus fou encore, c’est son répertoire en propre qu’il vient nous présenter.

Nos Enchanteurs - Pierre Margot : lui demander la lune !

.... Malgré ses longueurs, le « Grand chambellan de la lune » qu’est Pierre Margot peut être satisfait de ce plateau d’exception, de cette soirée dont la recette est versée au D.A.L. (association Droit au logement) et dont les bénéficiaires seront ceux qui, été comme hiver, dorment sous la lune en y rêvant d’un toit. Nous, on y a vu de belles choses. C’est du commerce équitable où tout le monde repart content.

2 février

 
«Si, au cours d'un dîner, quelqu'un met Vincent Delerm, il se prend une assiette dans la gueule.» Mais de qui peut donc venir pareille vacherie qui, soit dit en passant, n'offenserait personne si elle visait Michel Sardou ou Didier Barbelivien? De Benjamin Biolay? Perdu. D'un Auvergnat bien sûr portant le nom de Murat et dont, depuis quelques lustres, le doux visage respire la franchise nette et brutale. «Pour un bon mot, je suis prêt à déclencher une guerre mondiale!» aurait-il d'ailleurs déclaré. Un petit livre de Sébastien Bataille, «Coups de tête» (200 pages, dont 110 de biographie, 30 consacrées à l'abondante discographie du chanteur et 50 à ses «meilleures» saillies), révèle qu'à la fin des années 90, Jean-Louis Murat, piqué par le service promotionnel de sa maison de disque qui lui expliquait son peu d'écho médiatique par le caractère trop lisse de ses interviews, aurait décidé que - puisqu'il faut assurer le show, autant y aller franco!
 
 
..... Bien avant l’arrivée du public, c’est ici fourmilière. Patrick Engel (oui, celui entre autres de NosEnchanteurs) y inaugure tout à l’heure ses Dimanchanteurs qui se tiendront de façon aléatoire (prochaine date le 22 mars). On fait les balances entre deux plombs qui pètent. On coupe le chauffage pour donner un peu de chance à la fée électricité. On alterne le chaud et le froid. Je suis en avance et Sarcloret me fait visiter l’impressionnant chantier, cette ancienne mosquée de fait laïcisée. Y’a du Charlie dans l’esprit, en suspension dans l’action. Tout à l’heure, malgré la superstition du vert sur scène, Engel brandira la une de l’irresponsable et indispensable hebdo.

RFI - Moriarty à la Philharmoni, Epitaph, pour un nouveau voyage

Samedi 24 et dimanche 25 janvier, la bande folk-blues Moriarty a investi la Philharmonie, pour présenter les chansons qui tisseront leur prochain album, Epitaph, à paraître le 30 mars prochain. Sur scène, le groupe a confirmé ses talents, son don pour les histoires, son goût pour le blues, et l’humour. Devant une foule compacte, ses membres ont donné corps à leurs nouvelles créations. L'occasion aussi de donner la parole à Vincent Anglade, programmateur "jazz et musiques actuelles" à la Philharmonie, la nouvelle salle parisienne inaugurée le 14 janvier dernier.

Nos Enchanteurs - Mischler, l’air du temps, le temps de Dimey

Valérie Mischler, 23 janvier, Le Connétable à Paris,

 C’est une cave voûtée qui porte le poids de ses siècles, température idéale pour conserver les corps et le pinard : il aurait aimé, l’ami Dimey. Dans l’après-midi le froid de l’hiver a gagné la capitale, s’est imposé jusque dans cette salle du Connétable. Ça donne la chair de poule à la chanteuse que seul un bout de tissu et les dentelles et résilles de ses dessous habillent : dieu que les frissons sont élégants sur l’épiderme de la Mischler… Deux trois chansons, pas mal de vers, pour se réchauffer aux rares projecteurs. Pour nous, ça tourbillonne déjà, ça virevolte, ça pleure et ça rit, ça sent la vie.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Des chansons sur échasses

.... Extraits de titres figurant sur l'album L'INSOLITUDE d'Andoni Iturrioz sorti chez J'ai vécu les étoiles et dont le beau livret est illustré par six peintures d'Andoni Guiresse Dupérou. Arrangées par Bertrand Louis, certaines musiques de ce disque à l'épaisseur étonnante rappellent quelques mélopées qui marquèrent d'un foulard rouge toute une génération. Probablement la raison pour laquelle ce berger basque en reprenant Déserteur pour le site «Tatatssin.com» donnait l'agréable impression de remonter le temps à la recherche d'un Renaud perdu.

Nos Enchanteurs - Reprises de Ferrat : tant qu’il y aura du fric à se faire…

Rien ne se perd, tout se recycle. Des gigantesques containers de vers que sont les majors sortent des disques de reprises à tour de bras. Un petit toilettage (adaptation pas bien farouche, orchestration minimale, pas mal de com’) et voici voilà chaque fois dix à quinze titres à nouveau propres à la consommation, comme s’ils étaient neufs. On frise l’indigestion, la nausée.

 

samedi, 17 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 janvier (mise à jour)

Lo Glasman, Je suis Charlie

L'album de la fin de semaine - Louis Ville : Cinémas

Le clip de la fin de semaine : Louis Ville - Marcello

Le concert de la fin de semaine : Mélanie Pain en concert aux 3 Baudets en intégralité

Le clip de la semaine : Louis Ville - Embrasse moi à l'occasion de concert à Lyon, A Thou Bout d'Chant le 16 janvier

En vidéo aujourd'hui :  jeudi et vendredi avec Louis Ville en concert à A Thou Bout d'Chant le 16 janvier et Ostende en concert au même endroit le samedi17 janvier.
Samedi et dimanche avec Guy Béart à l'occasion de son dernier concert à l'Olympia le 17 janvier

A la une

La plupart des tocards sont des crétins sectaires...

Ce soir à L’Olympia, samedi 17 janvier 2015, Guy Béart – qui n’avait plus chanté sur scène depuis Bobino 1999* et qui avait donné à Chorus, au printemps 2008, sa dernière (très) longue interview depuis cette année-là** – vient faire ses adieux définitifs en public. L’occasion de rappeler combien cet auteur-compositeur majeur (trop souvent oublié) de l’histoire de la chanson francophone (« les 3 B de la chanson française », disait toujours Jacques Canetti à propos de Brel, de Brassens et de Béart…) a toujours été en avance sur son temps, visionnaire voire… prophétique !

L'Obs - Guy Béart s'offre un Olympia pour dire adieu à la scène

Il y aura peut-être d'autres disques mais pour la scène, promis juré, c'est fini: Guy Béart a choisi la salle parisienne de l'Olympia pour donner samedi soir, à 84 ans, son "tout dernier" récital.

Le Journal du Centre - Guy Béart annonce qu'il fera ses adieux à la scène samedi lors d'un concert à l'Olympia

Guy Béart, 84 ans, a annoncé jeudi à l'AFP qu'il ferait ses adieux à la scène à l'occasion de son concert à l'Olympia samedi soir, où il aura notamment pour invités Julien Clerc et sa fille, l'actrice Emmanuelle Béart.

L'interprète de "L'eau vive", chanson fredonnée par des générations de Français, voit ce "tout dernier" récital comme "un coup de chapeau avant de partir dans l'autre monde".

Pure People :
Il fallait bien l'Olympia et un concert exceptionnel ce samedi 17 janvier, le premier depuis 15 ans, pour les adieux de Guy Béart. Un clap de fin qu'il a annoncé à l'AFP et qui met un terme à 56 ans d'une carrière au cours de laquelle il aura observé les transformations de la société, et surtout de la télé, où il avait fait ses débuts à la fin des années 1960 avec l'émission Bienvenue, "la première où tout était improvisé".

18 janvier

Le Figaro - Zaz: «Je ne vais pas m'excuser de gagner de l'argent»

Lors de l'enregistrement de l'émission de Charles Aznavour, Hier encore, la chanteuse est revenue au micro du Parisien.fr sur les critiques dont elle fait l'objet ces dernières semaines.

17 janvier

Nos Enchanteurs - 2015 : les bonnes révolutions

Oreilles qu’on branche en permanence; culture qui rime non même plus avec confiture mais avec centre commercial ; enfin subventions et festivals qui s’évanouissent : de 2014 à 2015, on a beau prendre de bonnes résolutions, dur dur d’être optimiste sur les conditions de la chanson en France. Et pourtant, au milieu de ce marasme vulgarisant et globalisant du tout et vite consommable, la chanson française est bien loin de fondre comme neige qui ne tombe même plus.

Nos Enchanteurs - Denis Rivet, dérivé ciné

On sait que Lyon et sa région sont devenues une des places fortes de cette chanson d’expression française qu’elle met particulièrement en lumières : Karimouche, Buridane, Carmen Maria Vega, Évelyne Gallet, Frédéric Bobin et bien d’autres, d’égal talent, ont fait de la Capitale des gaules une ville qui compte en ce domaine, multipliant les talents comme d’autres des petits pains. « Artiste Inouï » au Printemps de Bourges 2013, Denis Rivet n’échappe pas à la règle, qui pourrait bien percer au national avec ce nouvel opus, Tout est triste, rien n’est grave, qui nous arrive.

Nos Enchanteurs - AutodidActe : Joyet frappe toujours deux fois

Un petit marquis qui se croyait arbitre des élégances es-chansons, expliqua un jour à Bernard Joyet : « On ne fait plus de chansons comme ça, il y a trop de mots… » Dans un monde parallèle, un autre expert du bon goût musical en vogue, déclara à mademoiselle Miravette : «  mais on n’accompagne plus comme ça, il y a trop de notes. » Le monde est trop plein de ces gens qui savent, et ne font pas… Toutefois, il arrive que les parallèles se rejoignent, ce n’est peut-être pas géométriquement exact, mais ça peut être possible. Pour le plus grand bonheur des spectateurs qui se régalent des aventures spectaculaires de ce duo.

16 janvier

C'est déjà ça - Etudier Leprest

Le musée d'Aquitaine à Bordeaux accueille jeudi et vendredi un colloque universitaire sur le chanteur disparu en août 2013: "Quant auront fondu les banquises".Aurait-il imaginé être un jour disséqué sur la table de chercheurs lexicaux et linguistiques? Pas sûr. C'est pourtant ce qui va lui arriver pendant deux demi-journées à Bordeaux où un "colloque en hommage à Allain Leprest", étrange intitulé, va se dérouler dans une des salles du Musée d'Aquitaine (1). Organisé conjointement par Stéphane Hirschi (Université de Valenciennes), Julie Mansion-Vaquié et Pascal Pistone (Bordeaux-Montaigne) et de Valenciennes, il propose de croiser les regards d'artistes, journalistes et universitaires sur l'oeuvre de l'auteur-compositeur-interprète.

Chansons que tout celà - Leprest dans le micro (1) : « Poète »

Après une vingtaine d’articles en sept ans, voici du Leprest sur paroles. Une série de courts extraits sonores, captés dans des endroits divers et variés, lors des multiples entretiens que nous avons eus Allain et moi, tout au long de sa vie professionnelle. Premier épisode, le « poète », terme qu’on lui accole à tout-va aujourd’hui.

À l’automne 2002, la revue Chorus consacre l’un de ses deux dossiers principaux à Allain Leprest*. Il y parle bien sûr de son enfance (nous y reviendrons) et rappelle qu’avant de devenir agent d’entretien, son père avait été menuisier. Et il ajoute : « C’est probablement une des origines de ma carrière… J’ai poursuivi ça longtemps au niveau des mots…/… cette technique de l’emboîtage. »

Nos Enchanteurs - Leprest en Colloque et en Concert à Bordeaux

Depuis le temps que nous en parlions, le voici ce Colloque bordelais sur Allain Leprest. Intitulé « Quand auront fondu les banquises » (du titre de l’album de Leprest de 2008), il se déroulera ces jeudi 15 et vendredi 16 janvier au Musée d’Aquitaine, à Bordeaux, dans le cadre d’une organisation commune d’Artes (Université de Bordeaux-Montaigne) et de Calhiste (Université de Valencienne) représentées par Pascal Pistone, Julie Mansion-Vaquié et Stéphane Hirschi

15 janvier

Nos Enchanteurs - Gemma aux Trois Baudets

La belle histoire de Gemma … C’est une des bonnes surprises du radio crochet France Inter, parmi quelques artistes sélectionnés dans les deux premières étapes, voir arriver des candidats vraiment tout neufs, dont le projet artistique débutait avec ce tremplin. Gemma étant le cas d’espèce le plus symbolique d’une jeune femme soutenue par quelques amis, certes, mais sans aucune structure, même pas un facebook… Et pourtant, elle a passé la première écoute sur les 5000 postulants, passé les auditions des Trois Baudets, et fait une partie du parcours final. En ayant évolué à vue, en solo piano, sobre et simple à une formule en trio. Les Trois Baudets ont repéré ces talents naissants et poursuit l’oeuvre de découvreur, en invitant régulièrement certains de ces postulants qui ont laissé une trace dans le public et le jury.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Ils étaient déjà Charlie

13 septembre 1980, Brel est mort depuis bientôt deux ans, et dans un mois et demi, Brassens s'en ira aussi. Changement d'époque. À la télévision, dans un Numéro 1 produit par les époux Carpentier, Laurent Voulzy à la guitare, Alain Souchon et Michel Jonasz au piano accompagnent un damoiseau qui, le foulard rouge autour du cou, chante La P'tite Bill, elle est malade. «Bill, ma Bill, t'es comme tout l'monde:/ Quand ça coule de tes yeux, ça tombe/ Mais c'est pas des confettis/ Cette pluie

Nos Enchanteurs - Jérémie Bossone bat le rappel du feu

.... Voilà donc douze chansons où l’on retrouve ces titres qui nous font toujours frissonner, orchestrés pour porter le texte, le sublimer. Car Jérémie Bossone est un auteur, un poète qui consacre d’ailleurs sa première chanson à un paysage nocturne et froid, celui d’une nuit sans inspiration : « Moi qui me prétends écrivain / Eh bien ce soir je n’ai rien à dire (…) J’entends les étoiles qui causent / La poésie doit me maudire. » Il faut une violence très rock pour dire ce mal de vivre, cette destinée, que seule la création pourrait affranchir : « On vit, on meurt / On va seul et on vacille / On est tous des christ en croix. » Et le poète n’échappe pas au tragique de notre condition, ce qu’illustre le cri pathétique de la fin de La tombe.

14 janvier

BFM TV - Ils chantent "Je suis Charlie"

Les hommages en chanson des musiciens, connus ou inconnus, aux morts de Charlie Hebdo se multiplient. De Tryo à Oxmo Puccino, en passant par Francis Lalanne.

Certains ont tweeté leur solidarité, leur indignation, leur tristesse. D'autres, chanteurs connus ou anonymes ont pris leur guitare et leur stylo pour rendre hommage aux morts de Charlie Hebdo, victimes mercredi dernier d'une attaque terroriste.

Grand Corps Malade, Tryo, Francis Lalanne, mais aussi de jeunes anonymes comme JB Bullet, qui dès le lendemain du drame a dégainé en réaction un morceau sur un air emprunté à Renaud, ont ainsi réagi. En voici quelques-uns.

Nos Enchanteurs - Zaz, le mauvais procès

Vous rendez-vous compte ? La chanteuse Zaz vient d’obtenir (« de facturer » écrivent certains médias) 40 000 € pour avoir chanté 30 mn devant quelques 600 salariés du groupe d’assurances Allianz. Lancée par un blogueur, l’info a été reprise des tas de fois par la presse nationale, chacun soupesant, calculette en main, le coût à la minute. Qu’ils sont cons, ils auraient pu calculer le prix de chaque chanson. Sachant qu’en une demi-heure, on en fait grand maximum huit, Zaz s’est fait 5 000 € par titre. S’est fait ? A ce niveau du chaud-bise, c’est rarement le rôle de l’artiste de trouver les dates, négocier les contrats puis les signer.

13 janvier

Nos Enchanteurs - Et Paris maria Vega à Mistinguett

Mistinguett, 2 janvier 2015, Casino de Paris,

L’histoire de la Miss est prétexte à un spectacle qu’on peut définir en deux parties ; la première pourrait être un documentaire de théâtre musical qui resitue dans le temps les plus grandes années de la gloire de Mistinguett reine des années folles. Est-ce le début d’année ou la fin de semaine, cette première partie manque un peu de souffle. La vedette de cette entrée en matière est le très méchant grand voyou mafieux, l’infâme Scipion/ Fabian Olivier, une formidable présence qui domine l’ensemble. Et cette crapule a pour projet de prendre le Casino de Paris pour en faire un grand parking à étages. Bon.

Nos Enchanteurs - Bal O’Gadjo musica appassionatta

.... Bal O’ Gadjo est de cette famille. Sur leur route Trad-swing, ils sèment leurs danses d’ici et dissidences, en rondes polychromes et en mosaïques de notes, qui font de ce groupe un des plus riches dans la vie musicale bariolée des couleurs du monde. A l’aise dans toutes les langues, et tous les paysages, et tous ces métissages qui peuvent faire vivre l’espoir d’une humanité apaisée. Il y a des passages délicats comme des dentelles, des envolées lyriques comme un opéra de Verdi, des murmures intimes comme des confidences. C’est comme un petit cirque poétique qui fait danser les rêves à enchanter les petits et les grands, les guetteurs d’étoiles les orpailleurs de bonheur, envers et contre tout.

12 janvier

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Et les nominés sont...

Tiens? Pas de Zaz au générique! Peu d'Hallyday. Point de Bénabar ni de Katerine… Les Victoires viseraient-elles donc juste cette année?
Artiste Masculin de l'année: Calogero, Julien Doré, Johnny Hallyday
Bon. Bien. Et Jean-Louis Murat? et Dick Annegarn? et Arthur H? ou Florent Marchet... Les meilleurs manquent à l'appel.
Artiste féminine: Brigitte, Christine and The Queens, The Do
Ok. Mais Jeanne Cherhal? ou Yelle? Dont la critique unanime a fait l'éloge… Comment ne pas être caricatural quand on limite à trois entrées chaque catégorie? Tout le problème est là.