Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 mars 2018

L'actualité de la chanson française du 16 au 22 mars

Les artistes de la semaine : Reno Bistan, Jules Nectar, Tony Melvil, Soviet Suprem, Chevalrex, Aloïse Sauvage

Le clip de la semaine : Carmen Maria Vega † Aigre-doux

L'album de la semaine : Chevalrex, Anti slogan

JULES NECTAR

Hexagone - Jules Nectar – Chanson faussement naïve

Sur la pochette de son deuxième album, il apparaît assis, bien en place, le corps tourné dans une direction, et le regard à l’opposé. Jules Nectar, c’est un peu cela : des morceaux à la croisée de deux registres, chanson française et pop/folk. S’entourant de la DJette Milu Milpop et de Clément Foisseau, habitués des scènes rock, il produit un disque plus riche que le précédent mais toujours à son image, doux et sincère. A quelques jours du concert qui marquera la sortie de l’album, au Rex de Toulouse, Jules revient pour nous sur l’histoire de ce disque, sa collaboration avec les deux musiciens, et sa manière artisanale de travailler.

TONY MELVIL

Froggy's Delight - Tony Melvil, La relève

De Tony Melvil et de ses EP précédents, certains disaient qu’il baignait dans un univers sombre et chaleureux entre Tom Waits et Mathieu Boogaerts, qu’il y avait chez lui un charisme scénique, une écriture racée et une théâtralité savamment dosée. Autant vous dire que son premier album était gentiment attendu. Et bien le voilà qui arrive en ce mois de mars, entre l’hiver et le printemps, écrit, composé et réalisé par lui-même. Son titre ? La relève. Tout un programme.

Nos Enchanteurs - Le deuxième souffle de Melvil

C’est comme les bons points de la Communale : pour dix vous aviez une image. Lui, Tony Melvil a gagné l’estime des gens et en conséquence quelques EP. Logiquement vient l’album, le premier, le vrai (cinq des onze titres de cet album proviennent de précédents EP). Celui qui pourrait être – on le lui souhaite – son accélérateur de carrière. On connaît Tony Melvil comme un sérieux huluberlu, un incongru surréaliste, une île flottante à lui tout seul. Qui l’a déjà vu en scène le sait et s’en souvient.

SOVIET SUPREM

L'Humanité - Soviet Suprem : « Karl Marx est très branché ! »

Le groupe emmené par R.wan et Toma Feterman, alias John Lénine et Sylvester Staline, sort Marx Attack. Un album politico-burlesque qui invite à la révolution du dancefloor. Entretien.

Marx Attack est un ovni politico-musical. Comment le définiriez-vous ?

R.Wan Notre premier album, l’Internationale, balayait toutes les musiques du monde. C’était notre opération séduction. On posait les bases de notre révolution du dancefloor. Là, c’est la deuxième phase, à savoir l’invasion de toute la planète. Il est temps de passer aux choses sérieuses ! (Rires.) C’est un album très dansant, chanté en français et dans toutes les langues du monde

CHEVALREX

Télérama - Chevalrex, Anti slogan

Ce garçon est une consolation. La preuve qu’au siècle du virtuel et du tout high-tech on peut encore façonner des chansons comme d’autres font des montres, ou des mobiles, qui trouvent dans l’espace la beauté de leur équilibre. Ni bruit, ni frime, mais une remarquable façon. Tel est Chevalrex — Rémy Poncet, dans le civil —, un trentenaire qui, dans une harmonie radieuse, agence la fine mécanique de mélodies pop aussi évidentes à écouter que difficiles à composer et des textes peu narratifs mais évocateurs, qui sonnent comme des collages de sensations et de sentiments. Ils se révèlent dans l’abandon, sans se complaire dans l’auto-contemplation.

MAI 68

France Inter - "Sous les couplets, la plage" #3 : Appelons un chat un chat - Mots et notes de la révolution sexuelle

Troisième épisode d'une semaine spéciale consacrée à Mai-68 en musique, ce 'Pop & Co' se penche sur la traduction dans la chanson française de la libération des mœurs, amorcée dans les années 1960. Ou comment quelques années ont permis aux femmes de dire leur désir et leur plaisir... et de les chanter !

Je Chante Magazine - Mai 68 et la chanson en 68 pages et 17 titres !

Publié en 2008, le numéro 3 de JE CHANTE MAGAZINE, consacré à « Mai 68 et la chanson », était épuisé depuis quelques années. Devant la demande, et à l'approche de l'anniversaire des « événements », nous avons décidé de rééditer  – en tirage limité – ce numéro de... 68 pages.Ce numéro, vendu 10 euros, comportera un CD offert avec 17 chansons de, sur ou évoquant Mai 68, enregistrées par plusieurs artistes...

ALOISE SAUVAGE

Marianne - Chanson française : Aloïse Sauvage, une présence magnétique

La musique d'Aloïse Sauvage, vue dans "120 battements par minute", le film de Robin Campillo, oscille entre le chant des machines et la chanson à questions. La dernière fois qu'on a vu pareil buzz, c'était autour de Christine & The Queens.

Elle était convaincante en meneuse d'AG d'Act Up dans 120 battements par minute, le film de Robin Campillo ; elle est vibrante dans ses premières vidéos postées sur le Net, qui affolent déjà public et maisons de disques. Ses clips, Ailleurs Higher et Aphone, montrent une présence magnétique. Aloïse Sauvage (c'est son vrai nom !) fait partie de la génération slash, c'est-à-dire qui ne se résigne pas à une seule étiquette : actrice/danseuse/circassienne/musicienne. Rien que ça !

Les Inrocks - Aloïse Sauvage : "Je vis un polyamour !"

Aperçue dans le sublime 120 Battements par minute de Robin Campillo, Aloïse Sauvage, 25 ans, multiplie les casquettes : actrice, danseuse, circassienne, rappeuse. Après avoir sorti quelques titres et clips de pop-rap bien de notre temps, elle sera en concert gratuit à la Inrocks Les Bains le 15 février prochain. On s'y voit ?

JAPON

RFI - La chanson française au Japon

Alors que ce 20 mars, on célèbre à travers le monde, la Journée internationale de la Francophonie, RFI Musique se penche dans un premier volet, sur l'histoire de la chanson française au Japon, car les Japonais ont pour la culture française une appétence que peu d’autres pays ont développée. Tout ce qui vient de l'Hexagone les passionne et quand un Japonais s’intéresse à un sujet, il en devient le spécialiste nec plus ultra et la chanson française n’échappe pas à la règle.

Il y a une cinquantaine d’années, plus de la moitié des programmes musicaux diffusés sur la radio NHK était constitué de… chansons françaises ! Incroyable, mais vrai, tout le monde en écoutait ! L’homme providentiel de cette époque s’appelait Eiho Nachiwara, le neveu du peintre Foujita. Cet homme a passé plusieurs années à Paris avec son oncle à sillonner les cabarets de la capitale et à applaudir les plus grandes vedettes. Une fois rentré au Japon, il va devenir le plus virulent et enthousiaste promoteur de la chanson française, en animant notamment une célèbre émission de radio qui rassemblait chaque dimanche plusieurs millions de Japonais.

COME

Nos Enchanteurs - Ȼôme : la métamorphose de Pierrick Vivarès

« Point Némø”, le 1er album de Ȼôme » lit-on dans le prière d’insérer. Difficile pour nous qui nous faisons une règle de suivre la chanson et les artistes dans la durée de ne pas parler ici ­­­­de Pierrick Vivarès, alors que le nom sur la pochette est celui de Ȼôme. Difficile d’oublier un premier album, puis un EP, que nous avions jadis chroniqué. Car c’est désormais son nom, ce Ȼôme, avec cette fantaisie typographique qui en barre le C, non l’accès, que nous suivrons les aventures, voyages et questionnements de cet artiste lyonnais.

jeudi, 22 mars 2018

L'actualité de la chanson française du 9 au 15 mars

Les artistes de la semaine : Les Ogres de Barback (Quercy Pontoise), Côme, Lisza, Les 3 fromages, Rue de la Muette

Le clip de la semaine : Côme - On Ira

L'album de la semaine : Côme (P.Vivarès) Point Némo

RUE DE LA MUETTE

Claude Févre - Rue de la Muette, Laissez passer la caravane !

« Laissez passer la caravane / Entre en piste dans ton corps, dans ton cœur, dans ton âme / De la couleur des éléphants. » (La fille aux éléphants)

Cet album, Partenaires,  le septième de Rue de la Muette, est  posé comme un point sur la lettre  initiale du mot itinéraire…  Itinéraire, parcours, chemin d’un artiste nomade dans son cœur, dans sa tête.  Patrick Ochs  épris de chansons, de musiques, de danses… et de cirque !  Soudain lui a pris le désir de faire une halte comme Albert au milieu du pont.  « J’aimerais m’envoler de l’autre côté du pont »… Mais en attendant demain, en attendant de s’envoler, porté par ses rêves, regarder derrière soi le chemin parcouru, en extraire quelques instants repères.

Voici donc qu’il nous livre douze haltes auxquelles s’ajoutent trois nouveaux titres. On notera qu’un tiers des chansons se réfère à 2003, année de la parution de l’album Ma mère traîne au café. La chanson éponyme inspirée du folklore russe et juif, chère à sa mère, à ses sœurs est à elle seule l’emblème, l’incarnation du groupe.

Le blog du doigt dans l'oeil - Sortie de la compilation « Partenaires » de Rue de la Muette : entretien avec Patrick Ochs

Comme il est bon de déranger la poussière ! Annoncé depuis quelques semaines, la compilation « Partenaires » du groupe Rue de la Muette sort ces jours ci. Rassemblant 15 titres de choix, dont 3 inédits, l’album nous embarque de plage en plage, au gré de chansons qui ont ponctué  les 17 années d’une aventure artistique vouée à raconter des histoires, les remettre en question et se remettre en question, de rêves en doutes, de scènes en routes, d’estrades en estrades à faire danser tant de malentendus, mais aussi tant de fictions extraordinaires, de portraits humains, d’univers fascinants, d’étrangetés ralliant la distance pour nous devenir plus proches, avec des faux airs de récapitulation. Faux airs seulement. Car si « Partenaires » agence avec une logique qui raisonne et résonne, des morceaux emblématiques et singuliers de la formation, l’album les range autant qu’il les dérange, en en présentant des versions réinterprétées, revisitées, voire réinventées, et en en faisant apparaitre parfois une nouvelle figure plus ou moins étrangère à leur visage d’origine.

COME

Vibrations sur le fil - Ȼôme (Pierrick Vivarès)

Né d’une mère chanteuse lyrique et d’un père mélomane, Pierrick découvre très tôt les pouvoirs incommensurables de la musique et des mots. Autant attiré par Mozart que par Jacques Brel, ou encore Thomas Fersen, Sanseverino, il est de ceux qui jouent et chantent la musique du cœur.

Il fait ses premiers pas sur scène à 11 ans en tant que soliste dans Pantin, Pantine (Alain Leprest / Romain Didier) alors qu’il intègre la classe musique-études de la Maîtrise de la Loire, puis au sein du chœur d’enfants dans Carmen de Bizet et sait, à ce moment-là, ce qu’il fera « quand il sera grand »…

LISZA

RTBF - Lisza, l'équipée sauvage

Nouvelle voix d’une chanson française sans frontière, Lisza dévoile un premier album réalisé en compagnie de Vincent Liben (ex-Mud Flow). Écrin de mélancolie sophistiquée, La vie sauvage disperse ses beaux mots sous un soleil couchant, chaud et rassurant. Le regard tourné vers d’autres continents, la chanteuse explore onze ritournelles imprégnées d’effluves bossa nova, de tango et d’arômes calypso.

Nos Enchanteurs - Lisza, born to be wild

Que doit-on attendre d’un album intitulé La vie sauvage ? Si on nageait dans les eaux du rock, sûr que le titre suggérerait une musique primaire, faite de guitares hurlantes et de batterie cognante, avec la tête qui s’agite en prime. Mais lorsque l’artiste donne plutôt dans la pop légère mâtinée de rythmes ensoleillés ?

Voici donc Lisza, jeune chanteuse trentenaire belge, dont le premier album, déjà sorti dans le plat pays il y a presqu’un an et qui y a reçu un bel accueil, atterrit à présent dans les bacs de France et de Navarre. Auteure de tous les textes, elle est également la co-compositrice des musiques, assistée dans cette tâche par Vincent Liben, vieux routard de la scène belge (en solo ou avec son groupe Mud Flow, qui y a connu son heure de gloire).

PIERRE VASSILIU

RFI - Les Faces B de la belle vie de Pierre Vassiliu

A la veille des 50 ans de Mai 68, la sortie de la compilation consacrée aux faces B enregistrées entre 1965 et 1981 par Pierre Vassiliu éclaire ces années-là d’une lumière plus douce, plus intime. Si la révolution et son corollaire, le grand soir, sont encore dans toutes les têtes, commencent à fleurir des idées d’épanouissement personnel et de contre-culture dont Pierre Vassiliu se fera le chantre aux rythmes des aléas de sa vie.

FEU! CHATERTTON

Culturebox - Feu! Chatterton : "Sur l'album L'Oiseleur, la règle c'était qu'il n'y en ait aucune"

Dans leur second album, "L'Oiseleur", les quatre musiciens et le chanteur de Feu! Chatterton ont tenté de capturer les souvenirs, même douloureux, et d'en dire la beauté. Fervents et réfléchis, Arthur, Clément, Sébastien, Raphaël et Antoine nous parlent de ce disque profond, tout en grâce et volupté. Plus complices que jamais, ils répondent Lego quand on leur parle d'ego. Poésie de l'instant.

Télérama - Feu! Chatertton, L'oiseleur

Elégance et volupté imprègnent le deuxième opus des dandys rock. Une production musicale de haut vol, portée par la poésie des textes.

La vie n’est jamais à court de paradoxes. La musique non plus. En 2014, Feu ! Chatterton faisait des étincelles avec un premier EP aux textes flamboyants. L’année suivante, leur album, très attendu, avait poussé un peu trop loin cette sophistication du verbe : le lyrisme tendait vers l’enflure, et figeait les cinq garçons dans une posture de littérateurs agaçants. Où en sont-ils aujourd’hui ? Sous l’impulsion de leur chanteur-auteur Arthur Teboul, ils se distinguent toujours par leurs nettes ambitions poétiques.

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Saint Cloclo

Quarante ans que Claude François, la plus grande star de la chanson française des années 70, s’est éteint, foudroyé par sa maniaquerie. Il n’avait que 39 ans, et comptait, en seize ans de carrière à peine, quinze albums et quelques 300 chansons, dont une trentaine de tubes. Plus qu’aucun autre chanteur de cette époque, Claude François demeure, quoi qu’en pensent ceux qui trouvent très chic de le détester, à la pointe de l’actualité puisque trois ou quatre de ses succès sont encore joués dans les discothèques de province et viennent égayer tous les mariages du pays. « La lumière du phare d'Alexandrie / Fait naufrager les papillons de ma jeunesse… » Depuis le 11 mars 1978 (ce jour-là, le soleil brillait sur Paris), tous les dix ans, des millions de Français fêtent Cloclo, à l’unisson.

EDDY DE PRETTO

Figaro Live Musique : revivez le concert privé d'Eddy de Pretto

Une voix puissante qui évoque celle de grands chanteurs francophones (mi-Nougaro mi-Pierre Lapointe), une forte influence RnB et la moue d'un gamin boudeur à la chevelure blonde, des contrastes qui animent Eddy de Pretto. Le jeune homme de 24 ans seulement sortait en octobre son premier EP Kid entre rap et chanson. Quatre titres dans lesquels il exècre la virilité exacerbée et les relations humaines 2.0 dirigées par les réseaux sociaux.

CANTAT

Baptiste Vignol - Qu'il marche à l'ombre

«Pendant ce temps à Istres la Censure est en marche», s'indigne Bertrand Cantat sur Facebook, déplorant que plusieurs concerts de sa tournée soient annulés suite aux pressions exercées par des citoyens en colère. Connait-il seulement l’acception du mot « censure », cet homme pour qui l'amour se clame à coups de poing? « Action de reprendre, de critiquer les paroles, les actions, les ouvrages de quelqu’un. » Donc, oui, la censure est en marche, et pourvu que ça dure. A quoi s’attendait-il en sortant un nouveau disque en décembre 2017 ? S’imaginait-il, la tête farcie par sa mégalomanie maladive, qu’à l’image des Inrocks, tous les médias du pays le traiteraient en héros romantique?

jeudi, 15 mars 2018

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 mars

Les artistes de la semaine : Feu! Chatterton, Claude François, Jo Weldin et Jean Felzine , Chaton, Dominique A, Laurent Berger, Fred Blondin

L'album de la semaine : Feu! Chatertton, L'oiseleur

Le clip de la semaine - Denis Rivet - Permafrost

CHATON

Libé - Chaton belle portée

La chanson française a longtemps effrayé les aventuriers. Rares sont celles et ceux qui ont osé jouer avec la langue, écrasés par le poids des figures tutélaires, Ferré, Gainsbourg ou Barbara… Et puis ces dernières années, une génération nouvelle s’est levée. Aux références multiples, sans œillères et sans académisme, kiffant autant Vitalic que Michel Berger, Manu Le Malin que Daniel Balavoine. Sous le regard dédaigneux des aînés toujours coincés dans la prison d’un prétendu bon goût musical.

FEU! CHATTERTON

Maze - Feu! Chatterton, phénix des hôtes de ces bois

L’Oiseleur est arrivé aujourd’hui dans les bacs. C’est le retour tant attendu de Feu! Chatterton et du printemps. Un deuxième album puissant, au ramage délicieux et au plumage majestueux.

À trop les qualifier de « dandys rock », on en oublierait presque la qualité inouïe de Feu! Chatterton. Ils reviennent avec leur deuxième album au mois de mars, mois où l’on entend pour la première fois de l’année le doux pépiement des oiseaux à l’approche du printemps. À l’image de ce ramage qui nous fait sourire, L’Oiseleur arrive à point nommé. Le défi du deuxième album est relevé haut la main. Pourtant rien n’était gagné d’avance tant le précédent opus, Ici le Jour (a tout enseveli) de 2015, était réussi.

Culturebox - Feu! Chatterton de retour avec "L'Oiseleur", un second album capiteux

On les avait quittés à l'automne 2016, à l'issue d'une longue tournée accompagnant leur premier album "Ici le jour (a tout enseveli)", achevée sur un Olympia complet et sous les acclamations de milliers de fans conquis. Les flamboyants Feu! Chatterton n'ont tenu qu'une quinzaine de mois dans l'ombre : les voilà déjà de retour avec un nouvel album, "L'Oiseleur", un 13 titres ciselé, gorgé de tubes.

Les Inrocks - Avec "L'Oiseleur", Feu! Chatterton fait un pas vers la lumière

Le plus lettré des groupes de rock français laisse la lumière caresser son spleen existentiel.

Leur premier album, Ici le jour (a tout enseveli), fut l’une des plus fascinantes surprises de l’automne 2015. Courageusement porté par un chant théâtral au lyrisme assumé, ce recueil de chansons flamboyantes les avait propulsés à l’avant-garde de la scène rock hexagonale. Second tome prenant, L’Oiseleur devrait ravir les amateurs de paroles en alexandrins et de mélodies lumineuses.

CLAUDE FRANCOIS

RFI - Claude François, une chanson populaire

Quarante ans après, que reste-t-il de Claude François ? Son répertoire bien évidemment, garni de tubes sur lesquels on continue de faire la fête, ou qui continuent d’émouvoir ; des archives radio et télé qui nous permettent de découvrir ou de redécouvrir la Clo-Clo-Mania qui s’était emparée de millions de fans. Retour aujourd’hui sur le phénomène Claude François avec notre invité, un grand connaisseur de la chanson française en général, et de Claude François en particulier.

France Inter - Cinq reprises de Claude François par des artistes qui n'ont absolument rien à voir avec Cloclo

Ce dimanche, les amoureux de variété française commémorent les 40 ans de la disparition de Claude François, un artiste connu pour avoir popularisé en France des standards américains en les reprenant. Mais saviez-vous que Claude François a lui-même beaucoup été repris... et pas que par M. Pokora ?

France Culture - La chanson populaire (1/4)

Claude François, l’art de la simplicité

Claude François n'écrivait pas ces chansons. Il s'entourait des meilleurs musiciens et adaptait les chansons des autres. Jusqu'où Claude François a-t-il poussé l'art de la reprise ? Cette manière de mettre un "effort illimité dans une forme limitée" (Philippe Chevallier), n'est-elle pas le fait d'un professionnel parvenu à la pleine maîtrise de son art ?

France Inter - "Si tu revenais" de Claude François par Barbara : les dessous d'une reprise

Où l'on part à la rencontre de Jean-François Fontana, fan de Barbara... et l'on découvre une chanson oubliée de la Longue Dame Brune !

DOMINIQUE A

RFI - Dominique A, le fantôme de l’électronique

Face A, l’électronique, face B, l’acoustique. Cette année, Dominique A va faire paraître deux albums qu’on annonce aussi différents que complémentaires. C’est au moment de sortir le premier volet de ce diptyque, Toute latitude, qu’il a mis du sens sur ses sons. Le chanteur, qui a rencontré en route la question des migrants, continue sa quête de beauté dans un onzième album assez sombre.

Slate - Et Dominique A devint un chanteur social...

Souvent vu comme le chanteur de l’introspection, Dominique A entame avec «Toute latitude» un virage social et un retour à l’électronique, dévoilant un album contemporain aux saveurs nineties. Coup d’envoi d’une année sous le signe du A.

Comment enchaîner l’indépassable Eléor, l’album de la douceur qui avait aidé à panser les plaies des traumatismes de 2015? Comment continuer après le succès d’une tournée longue mais pleine de doutes. Dans quelles conditions refaire un album? Dominique A répond: «Je veux que chaque album soit différent. En 2018, je sors donc deux disques et ferai deux tournées car les deux sont intimement liés.»

DAPHNE

Nos Enchanteurs - Le monde irisé de Daphné

On connaît la célèbre formule de François Truffaut : « Le cinéma, c’est l’art de faire faire de jolies choses à de jolies femmes ». Et si la chanson était « l’art de faire dire de jolies choses à de jolies voix (sur de jolies musiques de préférence) » ? En tout cas, cette définition collerait parfaitement à l’univers de l’artiste dont il sera question dans ces lignes.

Sixième album déjà pour Daphné. S’inscrivant dans la ronde des couleurs qui sert de fil rouge à chaque titre d’album, après le carmin, le bleu vénitien ou le fauve, il s’intitule Iris Extatis. Libre à chacun, en contemplant la superbe illustration de Pierre Mornet qui orne la pochette, de décider ce qui le plongera dans l’extase, de la belle femme ou des jolies fleurs qui y sont représentées…

JO WELDIN ET JEAN FELZINE

Baptiste Vignol - Duo de goût

Jeunes gens presqu'amoureux, filez au premier vide-grenier, munissez-vous d’un vieux radio-cd pour découvrir, quand les beaux jours seront là, l'album PIQUE-NIQUE sur une nappe étendue dans un pré, ou dans une clairière en forêt. Ce disque est un marche-pied. Écrites et composées par la Suédoise Johanna Wedin et l’ultra-brillant Jean Felzine (Mustang), vous y trouverez douze slow-rocks enflammés

FRED BLONDIN

Charts in France - Fred Blondin sort enfin son sixième album

Enregistré en 2005, l'album "Même pas mal", ce sixième disque de Fred Blondin est enfin édité en bacs. Il aura mis six ans à trouver une place en bacs pour des raisons techniques. Treize titres bénéficiant d'une relecture du bluesman Dave Goodman, des textes de Guy Carlier ou Brice Homs, de trois inédits, et qui contient en bonus son hit 90's "Elle allume des bougies" : visionnez le clip !

SAMUELE

Nos Enchanteurs - Samuele, d’amour et de révolte

Ici, si ce n’est un furtif passage en 2016 à la Maison du Québec à Saint-Malo, on ne la connaît pas. Pas encore. Elle qui fut la lauréate du Festival international de la chanson de Granby fit, il y a peu, l’objet de la « Chanson du jour » sur NosEnchanteurs. A l’occasion d’une première tournée dans l’Hexagone, son premier album, sorti il y a tout juste un an du côté de Montréal connaît une diffusion hexagonale : un 12 pistes pour 53 minutes d’amour baptisé Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent. D’amour ? Oui, ça nous parle d’amour. De la femme aussi et surtout et de notre place dans la société. Si la voix est alerte, légère, le propos n’en est pas moins résolu, insoumis.

EDDY DE PRETTO

Libé - Eddy de Pretto «monstrueux»

.... un album épouvantablement prévisible, laid et monotone, dont on frémit de lister les éléments saillants : un timbre de voix qui grésille comme celui de Nougaro mais gâté à chaque fin de phrase par un vibrato à la Balavoine, une plastique qui rêve de tutoyer la trap triste de PNL mais sonne comme du trip-hop de musique au mètre, surtout un misérabilisme de chien de la casse piqué tel quel à la chanson française indépendante et usé si systématiquement qu’on finit par soupçonner De Pretto d’avoir ourdi son personnage de Brel de la faille avec une agence de com’ particulièrement cynique et désespérée. 

jeudi, 08 mars 2018

L'actualité du 23 février au 1er mars

Les artistes de la semaine : Marie Modiano, Eddy de Pretto, Grand Corps Malade, Liz Cherhal, Bazar et Bémols, GiedRé, Cyril Mokaiesh et les artistes primés au Prix Georges Moustaki 2018

Le clip de la semaine - Cyril Mokaiesh - Les hommes de demain

BAZAR ET BEMOLS

Nos Enchanteurs - Bazar & Bémols, pour trancher du métro-boulot-dodo

Les nouveaux médias ont eu pour effet de multiplier l’offre musicale tout en nous éloignant progressivement de la chanson. Jazz, groove, reggae, rythmes latins… : eh oui, pour s’imposer, on grignote les parts de marché ! Bazar & Bémols, eux, font l’inverse : au lieu de séparer, de morceler, ils rassemblent. Dans un tout-en-un pour le moins dynamique qui sonne vrai.

PRIX GEORGES MOUSTAKI

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2018 : le sacre de Gervaise et de Gatica

D’année en année, le « Moustaki » ne cesse de se bonifier, de gagner en profession- nalisme, pas loin désormais de friser la perfection. Le Prix Georges Moustaki pour être complet, dont ce fut hier la huitième édition, et qui a vu la victoire de Gatica et de Gervaise.

Le Prix du Jury 2018 est attribué à Gatica.
Le Prix du Public 2018 est attribué à Gervaise.
Le Prix Catalyse est attribué à Gervaise.
La sélection FrancoFans est attribuée à For The Hackers.
La sélection de Juliette Solal est attribuée à For The Hackers.
La sélection du Scrib est attribuée à Mehdi Krüger.

EDDY DE PRETTO

 
A 25 ans, il nous épate. Portés par un groove hybride, mêlant chanson, rap et slam, ses textes crus, intimes, autour du genre et de la sexualité reflètent brillamment l’air du temps.

« Jeunes gens modernes », ça vous dit quelque chose ? Au tournant des années 1970-1980, l’expression désignait une nouvelle génération de musiciens français née sur les cendres du punk. Ils étaient jeunes, c’est sûr. Modernes ? Plus ou moins, car leurs airs désabusés et délicieusement désinvoltes ne reflétaient que partiellement l’esprit de l’époque — ils en prenaient même le contre-pied.

Libé - Eddy de Pretto, que la fête commence

Nommé aux victoires de la musique, le phénomène annoncé se retranche derrière un style âpre et convulsif et brise les codes de l’hétéronormativité.

Casquette blanche vissée sur le crâne, blouson en toile fermé jusqu’au cou et tête penchée sur son smartphone, Eddy de Pretto pourrait difficilement passer plus inaperçu, dans le renfoncement de cette brasserie craspec de la porte de Clignancourt qui, toisant l’ironie lexicale, n’aurait de royale que le nom. Si le rendez-vous a été fixé ici, avec vue imprenable sur des artères encombrées par les travaux de voirie, c’est juste en raison de la proximité avec son domicile parisien - où il ne se sent «pas à l’aise» de recevoir. Un choix pratique, compte tenu de l’agenda copieusement garni du chanteur qui, «malgré les regards plutôt bienveillants, doux et respectueux», concède avoir «de plus en plus de mal à être en contact direct avec les gens».

Les Echos - Initial, l'incubateur derrière la révélation Eddy de Pretto

Créé en octobre 2016 pour dynamiser la première major de France et attirer les jeunes talents, cet incubateur a déjà propulsé quatre artistes dont Eddy de Pretto, la révélation de l'automne, qui concourt aux Victoires de la musique.

AGEND'ARTS

Francofans - Coutant-Berger-Nico*, le beau plateau d'Agend'Arts

Agend'Arts, Lyon, le 25 février 2018

Guillaume Lloret, le patron d'Agend'Arts, une scène lyonnaise de la chanson, ouvre souvent sa scène aux plus belles des rencontres musicales. En février on y retrouvait par exemple la nantaise Delphine Coutant, le lyonnais Nico* et Laurent Berger, le voironnais (de Voiron, à côté de Grenoble).

Ils ont chanté en solo, en duo ou en trio. Ils se sont accompagnés au piano (tous les 3 à tour de rôle avec Cécile Wouters accompagnant Nico*), la guitare (Laurent) et le violon (Delphine). Les trois répertoires se sont entrecroisés avec une intelligence très subtile. Les 3 artistes sont de beaux poètes et leurs textes nous font voyager dans des univers très personnels mais qui se conjuguent avec justesse.

MOKAIESH

Soul Kitchen - Cyril Mokaiesh – Les hommes de demain

Cyril Mokaiesh vient de sortir un nouvel EP après son très beau Clôture l’année dernière. Il poursuit sa quête humaniste avec un titre optimiste qui fait du bien et redonne confiance en l’autre, une ode aux « petits princes d’aujourd’hui, aux femmes de demain », à l’avenir de géant que l’on se construit. Émotions.

LIZ CHERHAL
 
2 mars 2018 – Sortie du nouvel album de Liz Cherhal L’Alliance
 

Voici donc un nouvel album de Liz Cherhal, qui porte un bien joli nom : L’Alliance.  On observe ses deux L comme deux chemins parallèles dessinés à la main que l’on retrouve blancs sur fond noir, ornant la quatrième de couverture de la jaquette.

Deux voies, deux destins, deux vies qui vont si proches mais jamais confondues. L’alliance.

On entend les sonorités du mot, la douceur des liquides, leur profondeur aussi et l’espérance qu’il évoque. Cet album c’est d’abord un objet tout de noir et blanc. Les photos de la chanteuse sont autant de portraits d’une jeune femme simple, cheveux libres, mi-longs, buste fier, regard franc. Et large sourire aussi, au milieu du livret, quand elle partage la photographie avec Morvan Prat. En couverture, elle le regarde intensément, main gauche se perdant négligemment dans sa chevelure, visage incliné, bouche entrouverte sur un dialogue. Lui, on l’aperçoit légèrement flou de dos. Le message est clair, ces deux là sont liés pour la réalisation de cet album comme pour le précédent. Pour sûr, cette alliance là suit son cours.

GRAND CORPS MALADE

L'Humanité - Grand Corps Malade passe au Plan B

Le slameur sort son premier album en indépendant. Un opus qui invite à plus d’humanité, porté par la chanson Au feu rouge, évoquant le parcours d’une réfugiée syrienne.

Passer au Plan B, c’est une manière de se créer de nouvelles opportunités ?

Grand Corps Malade Souvent, c’est parce qu’on n’a pas trop le choix. La vie, ça se passe rarement comme on l’a imaginée. C’est cette nécessaire capacité d’adaptation. Le Plan B, ça me parle parce que sur l’adaptation, j’en connais quelques exemples. Ce beau projet artistique musical, ce n’était pas mon plan A au départ. Je ne voulais pas être artiste depuis petit. Moi, c’était plutôt le sport. Plan B, c’est le symbole de tout cela.

Culturebox - "Plan B" : Grand Corps Malade chante en live son titre "Dimanche soir"

L'amoureux des mots, Grand Corps Malade sort son 6e album "Plan B", chez un label indépendant, déjà en tête des ventes. Rencontre avec le slameur pour qui la vie ne s'est pas déroulée comme prévue. Destiné à une carrière sportive de haut niveau, un accident l'a obligé à changer de voie. L'artiste interprète en live "Dimanche soir" dédié à sa femme.

JULIETTE

Norbert Gabriel - Juliette, j’aime pas la chanson…

La procrastination est un art de vivre qui demande un peu d’organisation pour que ce soit vraiment vivable, bien planifier ce qui peut attendre demain, après demain, le mois prochain et l’an prochain, chaque étape étant susceptible de renouvellement ad libitum. Mais faut pas exagérer non plus*..

2 FOLKS

Nos Enchanteurs - 2 Folks, voyages en pays intérieurs

Telle un Courant d’air,  une voix de jeune femme, claire, cristalline, apparaissait Vagabondeuse et discrète sur plusieurs titres des Confidences de Guilam, son album de 2013. Quelqu’un d’un peu curieux aurait compris que Camille Delahaye était la digne fille de son père Guillaume, dont elle a hérité la voix haute et souple et bien des gènes de talent.

 

jeudi, 01 mars 2018

L'actualité de la chanson française du 16 au 22 février

Les artistes de la semaine : Anna Karina, Bensé, L (Raphaële Lannadère), Pierre Vassiliu, La Goutte, Judah Warsky

L'album de la semaine : L (Raphaêle Lannadère), Chansons

Le clip de la semaine : La Goutte - Nuage à l'envers

JUDAH WARSKY

L'album du jour : Judah Warsky, Avant/Après

Libé - Judah Warsky, l’abysse après l’ivresse

Le singulier chanteur français, passé par le rock et la musique électronique, signe un nouvel opus resserré, rempli d’échos sous drogues.

Avant, après. Et au centre l’instant, celui de l’écoute. Comme André Gide dans les Nourritures terrestres, Judah Warsky place tout son bonheur dans l’instant. «Avant/après : tout est dans le slash, dans l’abandon… tout s’lâche.» Pourquoi bouder le plaisir du son qui fait sens ? Des clics, de vieux synthés, une batterie sourde, un piano, quelques flûtes et cette voix calme et douce, l’économie des moyens fait résonner la cathédrale parfaite d’un monument intime à l’usage du grand public.

La page Facebook de Warsky

RAPHAELE LANNARDERE

Télérama - L, ses “Chansons” touchent à l’essentiel

Révélation en 2011, avec un album s’inscrivant, hors mode, dans la pure tradition de la grande chanson française d’auteur, Raphaële Lannadère, alias L, tardait à confirmer tout l’espoir qu’elle suscitait. Aujourd’hui, c’est fait, avec un troisième album, “Chansons”, noble, exigeant et poignant. 

Télérama - Exclusif : regardez “L, sur son île”, un documentaire sur la chanteuse L

Alors que la chanteuse L vient de sortir son troisième album, le très beau “Chansons”, un documentaire inédit retrace la genèse de son dernier disque. Nous vous le proposons en exclusivité.

Elle est décidément à la fête, la chanteuse L ! Alors qu’elle vient tout juste de sortir son troisième album, Chansons, et qu’elle prépare sa rentrée parisienne le 29 mars dans le très beau théâtre des Bouffes du Nord, voilà qu’elle se retrouve sous les projecteurs de « La Française des Airs », une collection de documentaires sur les auteurs, compositeurs et interprètes de la scène française.

Ce film, signé Pauline Jardel et Ludovic Vieuille – deux passionnés de chanson, professionnels de l’image depuis longtemps – retrace la genèse de Chansons. Son écriture et son enregistrement. Pour l’occasion, L – de son vrai nom Raphaële Lannadère – a notamment collaboré avec Clément Ducol, musicien et arrangeur de Camille ou de Vincent Delerm. Le documentaire lève quelques secrets sur leurs séances de travail. 

France Inter - Le nouvel album de Raphaële Lannadère au sommet des L

Dans la playlist de France Inter découvrez "Tant pis" le premier extrait de "Chansons" le nouvel album de L qui sort le 23 février.

C’est en 2007 que L, alias Raphaële Lannadère fait son apparition sur les ondes de France Inter par la grâce d’un EP publié sur un tout petit label créé par elle et Babx, Karbaoui Records. Ce six-titres intitulé « Premières lettres » contient les premières versions des titres qui la populariseront tels que « Mes lèvres », « Petite » et surtout « Jalouse »

Télérama - La chanteuse L : “La pop ne me va pas”

Le succès de son premier album l’avait déstabilisée. Avec “Chansons”, son troisième opus, Raphaële Lannadère, alias L, revient à ses premières amours. Des chansons qui libèrent, et vont à l’essentiel.

Elle est là, mutine et lumineuse. Un peu traqueuse aussi. « Je suis morte de peur car je sais que ce disque sera décisif. » Le 23 février, jour de ses 37 ans, Raphaële Lannadère, alias L, sortira Chansons, son troisième album. Elle n’aurait pu trouver meilleur titre. Car oui, la jeune femme fait des chansons, rien de moins, rien de plus, et en l’occurrence c’est énorme.

France Info - Musique : "Chansons" taillées pour L

Raphaële Lannadère sort, vendredi, le très simple et très beau "Chansons", son 3e album, pour lequel elle retrouve donc son nom de scène, L.

Raphaële Lannadère en trois temps, c'est un premier album disque d’or en 2011, sous le nom de L, qui lui vaut des comparaisons embarrassantes avec Barbara, un deuxième plus aventureux sous son vrai nom, et qui ne rencontre pas le succès. Et donc celui-ci, Chansons, tout simplement. Avec, du coup, un retour à la simplicité du nom, ce sera L.

LA GOUTTE

Le site Web de La Goutte

La Goutte sur Facebook

PAULINE CROZE

Télérama - Pauline Croze, Ne rien faire

......Originale par la structure de ses mélo­dies, ses lointaines influences reg­gae ou africaines, ses distances assu­mées avec la métrique, et bien sûr son chant, sur le fil et pourtant solide, souf­fle long et vibrato léger. Touchante, parce que ses textes, y compris (et même surtout) dans leurs maladresses, savent dire ce qui nous tourmente et nous habite. Ici, Pauline Croze ausculte surtout les ruptures, qu’on subit ou qu’on désire : le titre d’ouverture, adressé à sa mère disparue, est lumineux de simplicité ; les suivants, plus élaborés mais pas sophistiqués, semblent tous portés par une force pres­que mystique.

LOCKWOOD

Norbert Gabriel - Didier Lockwood

Depuis quelques années, un des bonheurs du mois de Juin est la ballade flaneuse aux Puces de Clignancourt, pour le festival Jazz aux Puces… Un passage devant la Chope des Puces pour un salut discret à Django, et vers 14 ou 15 h, dans une des allées, repérer Didier Lockwood qui va faire un parcours plus ou moins improvisé vers les groupes invités dans les bars partenaires, ou ceux qui ont choisi d’occuper un bout de trottoir comme scène provisoire.. Chaque année , je me fais une sorte de jeu de piste, avec des repères comme le Relais des Brocs, la Péricole, mais régulièrement, je suis détourné de mon chemin. Comme en juin 2017. Au carrefour de la rue qui va à la Péricole, me voilà saisi par quelque chose qui se passe à quelques dizaines de mètres, ça swingue molto vivace, chant et violon.. je délaisse mon itinéraire initial, et j’arrive … et je vois…

PANDORE

Riffx - Découverte Riffx.fr / Mur du son : Pandore, la poésie en mode acoustique

Chaque mois, Riffx.fr met en avant deux découvertes issues du Mur du Son. Découvrez Pandore, un projet poétique et acoustique guitare et violoncelle.

Mené par Guillaume Payet, Pandore est initialement un projet solo guitare voix qui a évolué vers un duo violoncelle + guitare/voix.

Guillaume Payet a lancé son projet il y a près d’un an en 2017, en solo tout d’abord, après avoir participé à des formations rock sur Lyon.

Le musicien, qui a fait ses classes pendant 10 ans en école de guitare, puis au Conservatoire de Lyon, s’est lancé à corps perdu dans la musique, s’inspirant pour l’écriture des grands auteurs tels que Baudelaire, Nietzsche, ou encore Victor Hugo, et pour la musique d’artistes tels que Brassens, Ferré et Brel.

JULIETTE

France Inter - Juliette aime la chanson (mais elle fait croire le contraire)

Pour poursuivre cette semaine consacrée aux nouveautés de la chanson française, Didier Varrod consacre son 'Pop & Co' au nouvel album de Juliette, plus ou moins justement intitulé 'J'aime pas la chanson'. Un titre qui fait écho à l'émission que la chanteuse produisait il y a quelque temps sur France Inter.

ADAMO

RFI - Adamo, océan de tendresse

S'il continue de célébrer les nobles sentiments et le souvenir, Adamo n'en reste pas moins un observateur aiguisé de notre époque et de lui-même. Son vingt-cinquième album, intitulé Si vous saviez…, enregistré en compagnie d'un orchestre symphonique, est sa plus belle échappée depuis Zanzibar en 2003.

À un stade de sa carrière où il pourrait juste capitaliser sur un passé florissant, Adamo continue de sidérer par son activité inlassable, son immense appétit d'en découdre, la fréquence - tous les deux ans - et surtout la qualité de ses albums.

PIERRE VASSILIU

Libé - Pierre Vassiliu, Epicure de rappel

Trois ans et demi après la mort du chanteur hédoniste aux allures de clown nonchalant, la compilation «Face B, 1965-1981» permet de redécouvrir une douzaine de ses titres, marqueurs d’une époque où régnaient convivialité et liberté sexuelle.

«Faites-vous la belle vie dont vous avez envie.» Il paraît que c’était la devise de Pierre Vassiliu (mort en août 2014), d’après son autobiographie publiée à la fin des années 80, intitulée la Vie à rien faire. Oh, rien… Quelque chose, tout de même, et avec passion : de la musique. Une compilation de douze chansons, Face B, 1965-1981, vient de paraître sur le label Born Bad Records et donne à cette activité oiseuse la teneur d’une riche et belle œuvre cachée.

BENSE

L'artiste du jour, ce lundi, pour son nouvel album de reprises "L' Amour et la Haine"

Bensé sur Wikipédia

Bensé sur Facebook

ANNA KARINA

Je Chante - Anna Karina, une Danoise à Paris

Souriante, Anna Karina nous accueille à la terrasse d'une brasserie du boulevard Saint-Germain où elle a ses habitudes... La comédienne-chanteuse n'a « rien à vendre », mais depuis cet entretien, l'actualité l'a rattrapée. Deux de ses films sortent pour la première fois en DVD : Shéhérazade, tourné au Maroc en 1963, et Vivre ensemble, le premier film qu'elle a réalisé en 1973. La chanteuse n'est pas oubliée puisqu'un « best of » de ses chansons comprenant des inédits est annoncé (« Je suis une aventurière », EPM).
 
Anna Karina chez EPM
 
La page Facebook d'Anna Karina

jeudi, 22 février 2018

L'actualité de la chanson française du 9 au 15 février

L'album du jour - Louis Arlette, Sourire carnivore

Les artistes de la semaine : Adamo, Pauline Croze, Daphné, Louis Arlette, Gael Faure

Le clip de la semaine - Pauline Croze - Ne Rien Faire

L'album de la semaine : Adamo, Si vous saviez.....

LOUIS ARLETTE

RFI - La modernité retro de Louis Arlette

La session live avec Louis Arlette pour son nouvel album Sourire Carnivore.

Louis Arlette. Un nom un peu rétro. Ce n’est pas le moindre des paradoxes de cet artiste pourtant d’une modernité folle. Il revendique le fait d’appartenir à la famille de la chanson française puisqu’il chante en français, mais il revendique aussi son
originalité. Si des groupes comme The Cure, Depeche Mode, Kraftwerk, la musique industrielle dans son ensemble, l’ont influencé, il n’est pas passé à côté du pop rock francophone ainsi que la chanson plus traditionnelle, des maîtres tels que Brel, Brassens, Gainsbourg et Vian.

Mandor - Louis Arlette : mini biographie à l'occasion de la sortie de son EP A notre gloire

On m'a demandé d'écrire une mini bio pour un artiste que j'aime beaucoup, Louis Arlette (mandorisé là). J'ai accepté uniquement parce qu'il est rare, précieux et fort talentueux. D'autres suivront (pour les mêmes raisons). Pour écrire sur quelqu'un il faut que je l'apprécie professionnellement et humainement. J'aime bien l'exercice de raconter une vie musicale sur deux pages. Voilà ce que cela donne, dans le cas de Louis Arlette qui sort le 13 octobre prochain  un premier EP, À Notre Gloire, extrait de l’album Sourire carnivore (sortie le 19 janvier 2018).

Rolling Stone - Louis Arlette, hérault de la chanson française

Chanteur, claviériste et violoncelliste, Louis Arlette a plus d’une corde à son archet. Il ne lui manquait qu’un album solo, sorti aujourd’hui

Sourire Carnivore. Derrière ce titre antinomique se cache un album des plus surprenant. Première incartade musicale d’un peintre sonore égaré dans les couloirs du temps, il conjugue instrumentation électro-savante proche de la pop anglo-saxonne de Radiohead et des textes dont la dimension presque trop littéraire n’empêche pas à tout un chacun d’y retrouver un peu de ses joies et de ses peines.

Louis Arlette sur Facebook

GAEL FAURE

Les Inrocks - Retour réussi pour Gael Faure, ex de la Nouvelle Star adoubé par Dominique A

Adoubé par Dominique A comme son “chien fou des montagnes”, l'Ardéchois signe “Regain” : un album tordant le cou à une folk trop sage. En guest, l'immense Piers Faccini.

Dans le dictionnaire Larousse, Regain donne droit à deux définitions, une agricole (“Herbe qui repousse dans les prairies après la fauche”) et une autre plus terre à terre (“Retour d’une qualité qui semblait décliner”). Le titre du nouvel album de Gael Faure est lui à prendre au sens propre comme au figuré. Succédant à De Silence en Bascules, le chanteur revient avec un ouvrage beaucoup plus personnel et incarné.

RFI - Gael Faure, vertueuse harmonie

Le chanteur français Gael Faure s'échappe d'un académisme acoustique pour faire entrer dans sa bulle la voie des airs. Des chansons pleines d'hélices, injectant des synthés et au verbe écolo-humaniste. Regain, son troisième album, est une éclatante surprise.

Trajectoire ascendante que celle de Gael Faure. Trajectoire qui n'a aucune emprise sur le garçon que l'on rencontre. Le jeune trentenaire, affable, bienveillant et vif, insuffle de l'amicalité à sa conversation. Sur lui, on aura entendu souvent ceci : belle gueule (nettement "trop" pour être crédible), dilettante (raccourci encore lié au physique avantageux), énième transfuge de Nouvelle Star, chanteur agréable, mais en quête d'une réelle identité artistique.

Le site de Gaël Faure

DAPHNE

Télérama - Daphné, Iris Extatis

Que ce soit clair : on aime l’univers de Daphné. Son imaginaire théâtral. Sa folie douce, parfois sauvage. Son espièglerie sensuelle ; sa fantaisie poétique, classique mais résolument à part. Et bien sûr, on les retrouve en partie dans ce cinquième album, avec ses textes inattendus (Faite à l’envers, autoportrait plein de bizarreries, La lune est une femme africaine, aux parfums de fantastique) et ses divagations aériennes (Song for rêveurs, On n’a pas fini de rêver). Mais on espérait davantage de fougue et de souffle. D’emportement et de fièvre. Parce qu’on sait que Daphné en est capable ; et parce qu’il en faut, pour se distinguer au sein d’une production de disques trop souvent aseptisée.

Froggy's Delight - Daphné, Iris Extatis

J’aime Daphné depuis ses débuts, j’écoute régulièrement ses albums précédents. L’émeraude, Carmin, Bleu Venise et La fauve n’ont pas de secrets pour moi. C’est bien simple, j’aime tout chez cette femme, sa beauté, sa musicalité, sa délicatesse, la profondeur de ses textes, son univers, tout ce qu’elle dégage. Alors évidemment, un nouvel album de Daphné est forcément pour moi un grand moment car je sais déjà, avant de découvrir cet album, que Daphné va de nouveau me faire voyager.

LOCKWOOD

Le Point - Didier Lockwood, célèbre violoniste de jazz, est mort à 62 ans

Le musicien Didier Lockwood est décédé d'une crise cardiaque dimanche 18 février à Paris à l'âge de 62 ans, a annoncé son agent dans un communiqué.

ADAMO

C'est déjà ça - Adamo: "Les rêveurs et les fous ouvrent le chemin"

L'auteur-compositeur sort le 17 février et à 74 ans, son 25e album. "Si vous saviez..." montre s'il le fallait encore que Salvatore Adamo n'est pas qu'un chanteur au romantisme désuet, déconnecté de la réalité. 11 chansons où l'amour et la délicatesse n'empêchent pas un regard lucide et inspiré sur le monde. En concert samedi à Bordeaux

Culturebox - Adamo casse son image dans son 25e album "Si vous saviez"

A 74 ans , Salvatore Adamo sort un nouvel album : "Si vous saviez". Ce 25e opus d'une carrière d'un demi-siècle apparaît comme un clin d'oeil voire un pied-de-nez à ceux qui l'ont toujours considéré comme un chanteur "gentil". Il n'est pas devenu méchant pour autant mais il faut savoir écouter ses textes loin d'être candides. Un album où perce la belle émotion d'un duo inattendu avec Camille.

JULIETTE

RFI - Juliette, intimes convictions

Juliette joue à saute-mouton et balaye à nouveau un spectre émotionnel large dans son nouvel album J'aime pas la chanson !. Elle met son fidèle piano au-devant, offre beaucoup d'elle-même au sein des thématiques choisies et réorchestre notamment une ancienne chanson coup de poing (Aller sans retour). Rencontre.

MUSIQUE ENEGISTREE

Culturebox - Marché de la musique enregistrée : l'embellie se confirme en France en 2017

La reprise du marché de la musique enregistrée se confirme : elle a affiché en 2017 une deuxième année consécutive de croissance, une nouvelle fois portée par l'usage toujours plus répandu du streaming. Un renouveau que l'industrie du disque juge encore fragile.

En 2016 l'industrie du disque avait amorcé une sortie de crise, en renouant avec la croissance après 15 années de baisse quasi constante. Une embellie qui s'est donc poursuivie en 2017.

PAULINE CROZE

France 3 - L’invité culture : Pauline Croze sort son 5e album

De retour avec un cinquième album intitulé "Ne rien faire", Pauline Croze dévoile une partie de sa vie personnelle. Elle explique aussi comment elle a dû surmonter son stress sur scène.

Pauline Croze est de retour. Un cinquième album, très personnel, sobrement intitulé "Ne rien faire". Dedans, elle a laissé libre-court à son écriture. "C’est vrai que ce sont mes expériences personnelles qui me nourrissent et qui font que j’ai envie de me sublimer et créer des chansons, en faire des expériences positives. Il faut que ça passe par mon ressenti". Pour cet album, elle s’est d’ailleurs bien entourée : Matthieu Chedid, Arthur H et Ours qui l’a produit. "Je l’ai vu sur scène, et j’aimais beaucoup la façon dont il gérait les chansons et le côté soul, il y avait une belle harmonie. Je voulais qu’il réalise mon album", raconte-t-elle.

PRIX SARAVAH

Ont été sélectionnées pour la finale du 22 mars prochain :
- Elea Braaz
- Anne Darban
- Aurore de St Baudel
- Louise Thiolon
- Mélie Fraisse
- Léopoldine HH

mardi, 13 février 2018

L'actualité de la chanson française du 2 au 10 février

Les artistes de la semaine : Colette Magny, Léonard Lasry, Bruno Brel, Pierrick Vivares, Serge Lama.....

COLETTE MAGNY

Nos Enchanteurs - Colette Magny : on n’a pas tous les jours vingt ans

.... Qui se rappelle que Magny, au sortir d’un triomphe à La Contrescarpe puis d’un passage remarqué au Petit conservatoire de la Chanson se hissa au hit-parade de Salut les copains puis fit l’Olympia au même programme que Sylvie Vartan. Magny y vole le show, et la vedette à la jeune chanteuse, remportant là un triomphe inattendu. Mais y’a comme erreur sur l’étiquette… Car son premier disque ne laisse place à aucune ambiguïté : si l’elliptique Mélocoton nous parle d’enfance, deux reprises de Bessie Smith signent le blues de Magny, et le quatrième titre ce qui sera la dominante de l’œuvre de cette dame : la politique. C’est Co-opération : « Lorsque l’humanité sera enfin sage / Nous passerons de la compétition dans l’individualisme / A l’individualité dans la co-opération. » Le ton est donné : jamais plus il ne variera. Son chemin était tout tracé dans le métier où elle serait la chanteuse Bleu blanc blues. Elle qui venait déjà de fuir le trajet trop balisé d’une carrière de fonctionnaire n’allait pas repiquer au truc et docilement (!) faire là où on le lui demandait. Qui matera Magny n’était pas, n’était plus né. Quitte à avoir un micro, autant gueuler et c’est ce qu’elle fit. Elle le paya au prix fort, mise en quarantaine et pour toujours des sunlights.

PIERRICK VIVARES

Claude Févre - Ȼôme / Pierrick Vivares, Oser encore… Plus loin…

Oser encore… Avec ce troisième album Pierrick Vivarès tente des  paris un peu fous. Regardons-le un instant aller de porte en porte, chanter une chanson chez de braves gens qui ne l’attendent pas. Chanson d’appartement, en vrai !

Regardons –le changer de nom, orienter plus encore son univers musical, déjà amorcé dans son EP, Ph[o]enix, vers l’approfondissement  ce que l’on peut nommer une quête identitaire. La sienne, la nôtre.

En somme il nous désoriente, offrant à nos oreilles et nos idées une forme de paradoxe. Quand l’habillage sonore électrique emprunte résolument aux sons pop rock, et que  le banjo comme la « lap steel » guitare ne sont pas loin de nous entraîner vers la country, résolument dansante, dynamique, énergique,  les textes, eux, ne cessent d’approfondir un cheminement intime, très intérieur, profond…

DAPHNE

Mandor - Daphné : interview pour Iris Extatis

Ça fait longtemps que je suis fasciné par le monde merveilleux de Daphné. Il me semble avoir été le tout premier journaliste musical à l’avoir interviewé pour son premier album, L’émeraude, pour le magazine des magasins Virgin. C’était en 2005. Elle était encore timide mais résolue. Déjà, son univers mystérieux et féerique m’envoûtait. Elle était habitée par une vision singulière comme on n'en entend que trop rarement. Sur ce premier disque, violoncelles et autres arrangements de cordes fantasmagoriques portaient une voix fragile, mélancolique et remuante qui délivrait des textes intenses. Cinq albums plus tard, Daphné reste la même… en mieux. Avec Iris Extatis, le charme continue d’opérer.

LEONARD LASRY

RFI - La ligne pop de Léonard Lasry

Grâce à un quatrième album foisonnant, Avant la première fois, le chanteur parisien semble avoir trouvé sa voie au large de la pop et de la variété orchestrée. Et quand il n’est pas derrière le micro, Léonard Lasry compose pour la mode et travaille pour la marque de lunettes qu’il dirige avec son frère aîné. Rencontre.

En ce mois de janvier, le Café de Flore est bien rempli. Léonard Lasry nous attend à l’étage, dans une salle plus au calme. Le chanteur est un habitué des lieux, où il vient parfois le matin. Si l’institution de Saint-Germain-des-Prés est désormais un repère pour les touristes en visite dans la capitale, elle dégage un charme suranné.

LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE

Interminable et poussive, la 33e édition de la cérémonie a affirmé la domination de la culture hip hop sur la production française.

Le palmarès de ces Victoires de la musique marquera un tournant. On imaginait que celui-ci refléterait la disparition inéluctable des frontières entre les genres. Cela a été le cas, bien au-delà des prévisions. En 2018, le vote des professionnels aura été une leçon de représentativité accrue de la réalité des usages.

Après avoir circonscrit «les musiques urbaines» à une seule catégorie, de plus en plus décriée au fil des années, les suffrages leur ont donné une belle longueur d'avance.

33eme Victoires de la Musique 2018,
Bien sûr Michèle Bernard ou Monique Brun n’ont aucune chance d’être nommées Artistes de l’année aux Victoires de la… quoi ? de la Musique. La première a dû se contenter d’un plus confidentiel quoique très prestigieux Prix Charles-Cros 2016 du  meilleur album (pour la quatrième fois), après avoir aussi été récompensée en 2013 pour son spectacle. Cependant dans ce millésime nous trouvons nommés quelques artistes que nous suivons régulièrement ou remarquons au passage, tel Bernard Lavilliers, Gauvain Sers, Catherine Ringer, Mathieu Chedid, Aliose, Gaël Faye, Fishbach, Albin de la Simone, qui paraît bien étrange avec sa délicate chanson d’amour entre MC Solaar et les Brigitte… Même Orelsan et Lomepal en musique urbaine…
 
 
Le rappeur de 35 ans a remporté vendredi soir sur France 2 trois Victoires, dont celle de l'artiste de l'année, lors d'une cérémonie qui a également récompensé Charlotte Gainsbourg.
 
Et un, et deux, et trois trophées. Orelsan a fait un sans faute, vendredi soir, aux Victoires de la musique : artiste de l'année, clip de l'année et album de musiques urbaines, appellation pompeuse pour parler de rap, de hip-hop. Un style enfermé dans une case, une seule pendant longtemps, mais qui a défoncé des portes, est passé par la fenêtre pour être désormais partout.
 
 
Les 33e Victoires de la musique ont sacré le rap français et son nouveau chef de file Orelsan, auteur d’un triplé et désigné artiste masculin de l’année, vendredi lors d’une soirée dédiée à Johnny Hallyday qui a également couronné pour la première fois Charlotte Gainsbourg.

SERGE LAMA

Culturebox - Serge Lama à l'Olympia : "Je suis fragile, sur scène j'ai peur tous les soirs"

Serge Lama a repris la route pour une tournée qui passera par l'Olympia du 9 au 14 février. L'auteur de "Femmes, femmes, femmes" et de "Je suis malade" était l'invité de Laurent Delahousse dans 20h30 le dimanche. De la gloire aux Victoires de la musique, de l'accident à Brassens, Il revient sur les moments forts d'une carrière de plus de cinquante ans.

Serge Lama aura 75 ans le 11 février. Une date dans le calendrier qui n'altère pas son plaisir de chanter : "J'ai encore ce désir de chanter qui est un besoin viscéral chez moi et qui est lié au besoin d'écrire. J'écris tout le temps et il faut que ces chansons aillent quelque part. je suis le seul qui peut les porter."

LIMINANAS

RFI - The Limiñanas, la touche française

Adopté par l’Amérique underground, le rock à l’ancienne de The Limiñanas a séduit les Anglais de Primal Scream comme Anton Newcombe. Produit par le leader du Brian Jonestown Massacre, leur nouvel album, Shadow People, devrait encore faire grandir la notoriété du prolifique duo perpignanais. Guitare fuzz, parlé/chanté en français et culture rock’n’roll profondément ancrée, voilà la recette de l’un des groupes français les plus "fun" de l’époque.

JULIETTE

Culturebox - Juliette - "J'aime pas la chanson" : rencontre avec la drôle et caustique Juliette

A l'occasion de son passage à Toulouse, sa ville natale, la chanteuse Juliette est revenue pour nous sur sa carrière et son envie toujours intacte de composer, écrire et chanter. A 55 ans, elle perpétue la tradition de la chanson "rive gauche". Un style qui fait la part belle à l'humour, au piano et à la qualité de l'écriture. "J'aime pas la chanson" son nouvel album sort le 9 février 2018.

LOIC LANTOINE

Mandor - Loïc Lantoine et le Very Big Experimental Toubifri : interview pour l'album Nous

Grégoire Gensse, jeune homme d’à peine 30 ans est mort l’année dernière. Il était le compositeur du Cirque Plume. Il était aussi à la tête du Very Big Experimental Toubifri Orchestra, fanfare iconoclaste de dix-huit musiciens. Un jour Gensse a rencontré Loïc Lantoine… et l’osmose fut parfaite. En 2015, un spectacle autour de l’univers de ce dernier, mêlant d’anciennes et nouvelles chansons, tout en y ajoutant quelques morceaux inédits créés pour l’occasion, est né. Cette collaboration existe aussi désormais sur disque… et ça déménage !

BRUNO BREL

Nos Enchanteurs - Bruno Brel, retour de flammes

..... Il y a deux décennies, Bruno Brel, accueillant les chansons de son oncle au sein de son répertoire, nous parlait d’héritage et de descendance. L’héritage semble désormais digéré et on peut ne plus pouvoir faire la différence entre ce que chantait l’oncle et ce que chante désormais le neveu, ni dans l’intention ni dans l’intonation, la démonstration. Chassons de suite le mauvais procès instruit par les médiocres : non, un Brel ne clone ni ne singe l’autre, mais les gènes sont identiques et on n’y peut rien. Même si, aux yeux et aux oreilles des chroniqueurs et programmeurs qui ne savent fonctionner que par a priori, le procès est déjà bouclé, le verdict prononcé.

ALICE LEWIS

Télérama - Alice Lewis, Imposture

Passé l’agacement premier (encore une trentenaire qui recycle la pop des années 80 pour nous raconter ses galères amoureuses), on s’est senti gagné par une certaine mansuétude. Ou peut-être par l’habileté d’Alice Lewis. Car, au fond, elle n’est pas la pire représentante de cette vague néo-eighties qui s’étend sur la production française. Et elle, au moins, assume ses influences : autant du côté de Mylène Farmer (qu’il va bien falloir reconsidérer un jour ou l’autre) que des plus chics Elie et Jacno. Est-ce donc une « imposture » que ce disque ? Pas tant que cela…

OLIVIER RECH

Nos Enchanteurs - Olivier Rech, au cœur du monde

En l’appelant Engagé engageant, Olivier Rech nous avait prévenus : son album allait faire le tour de ses préoccupations, et tenter de faire la synthèse de toutes les causes auxquelles il est sensible, et pour lesquelles il s’est déjà impliqué dans sa vie d’homme et d’artiste. C’est le leitmotiv de sa première chanson, sur une musique folk plutôt dansante, Le monde a du souci. Engagements écologiques, défense du patrimoine, respect des animaux, soutien aux combats contre les maladies parsèment sa carrière. En quelque sorte mettre en chansons ses engagements, tout en gardant l’aménité qu’on lui connaît. C’est tâche difficile, si l’on veut que l’ensemble ne soit pas réductible à un ensemble de bons sentiments, ni à une suite de tracts militants.

 

jeudi, 08 février 2018

L'actualité de la chanson française du 26 janvier au 1er février

Les artistes de la semaine : André Bonhomme, Frédéric Bobin, Nicolas Peyrac, The Limanas, Pascal Mary, Fedecki, Mathieu Pirro....

L'album de la semaine : Nicolas Peyrac, Suffit que tu oses

ANDRE BONHOMME

Francofans - Toute la jeunesse d'André Bonhomme par Yves Le Pape

Agend'Arts, Lyon le 14 janvier 2018

André Bonhomme fait partie de la même génération que Pierre Delorme et Michèle Bernard, ces pionniers de la scène chanson lyonnaise, qui ont fait leurs débuts dans les années 60 ou 70. Tous les trois font preuve de la même longévité et on est heureux de les retrouver sur scène avec leur grand talent et leur belle énergie.

André était donc sur la scène d'Agend'Arts en janvier, dans ce lieu où le meilleur de la scène chanson se produit chaque semaine tout au long de l'année. Il était entouré de Florent Jouffroy à la flûte et de son fils Emmanuel au piano.

FREDERIC BOBIN

Nos Enchanteurs - Frédéric Bobin : faire de ses chagrins de doux refrains

A la question mille fois ressassée, les frères Bobin (Philippe le parolier, Frédéric le compositeur et interprète) pourraient répondre :  non, la chanson ne peut changer le monde. Tout au plus interpeller les hommes, agir sur leur conscience. Et « Tant qu’il y aura des hommes / On pourra espérer »... Bien que d’évidence elle le soit, bien plus profondément que l’artifice ou le fard de certains artistes qui font profession de la révolte, la chanson des Bobin n’est pas engagée : elle se heurte simplement, parfois, aux fracas du monde, à sa folie. Elle est engageante et c’est déjà ça, charriant sa mélancolie, ses regrets. Et délivre, au passage, non des messages mais plutôt des images, des paysages faits de lieux, d’êtres se mouvant, émouvants. Des souvenirs, des faits, et l’empreinte de sentiments. Elle tente d’être utile, de « chanter pour les hommes oubliés ».

CHARLOTTE GAINSBOURG

Baptiste Vignol - Trésor d’émotion

Si l’on a pu passer à côté de ses précédents disques pour de mauvaises raisons sans doute (chantés en anglais, encensés avant de paraitre du seul fait de son vénérable patronyme), REST, le premier album « français » de Charlotte Gainsbourg, scintille du charme inattendu d’un bijou rose chair et noir. Drapée d'harmonieuses boucles musicales conçues par SebastiAn, l’écriture de Charlotte Gainsbourg recèle tant de droiture et de liberté, de faculté à se livrer, qu’elle lui permet, en un seul disque, et trois immenses chansons, d’intégrer le club très select des reines de la variété française. 

NICOLAS PEYRAC

Nos Enchanteurs - Nicolas Peyrac, l’épure bonheur

Le retour de Nicolas Peyrac ? Non, il n’est jamais parti. Les retours, les adieux des artistes… c’est tellement ridicule ! 20 albums en plus de 40 ans de carrière, cet artisan de la chanson n’a jamais cessé de chanter, d’écrire, de composer, au gré de son chemin de baladin, de ses voyages, de ses rencontres, de la vie qui l’inspire. Ses incontournables font partie de notre patrimoine (Et mon père, Je pars, So far away, Goodbye California, Mississipi river, Le vin me saoule…) mais ces énormes succès ne doivent pas occulter une discographie riche, mine de petites pépites qu’il a choisi depuis quelques mois d’offrir sur scène dans une formule minimaliste qui lui va si bien : les acoustiques improvisées. Nicolas, c’est la simplicité-même. Sans artifices, ses textes, ses mélodies nous touchent par leur la sobriété et leur élégance pure.

Culturebox - L'album "Suffit que tu oses" signe le retour de Nicolas Peyrac

De passage à Monteville en Normandie pour un concert acoustique improvisé, Nicolas Peyrac, l'interprète de "Je pars" présente son nouvel album "Suffit que tu oses", sorti en janvier 2018. Rencontre avec un artiste libre et heureux qui sillonne la France depuis trois ans au plus près du public.

"Je pars", "So far away" et "Mon père" lui collent encore à la peau plus de 30 ans après. Et pourtant, Nicolas Peyrac n'est pas l'auteur que de ces quelques succès qui ont bercé nos vies. Il a écrit et composé bien d'autres chansons.La preuve: il en est à son 20e album. "Suffit que tu oses" est dans les bacs depuis le 19 janvier 2018. 

LE DESERTEUR

Norbert Gabriel - Histoire d’une chanson « Le déserteur »

Nos chers résocios facebouquiens font circuler parfois des balivernes insultantes pour l’intelligence, ou des approximations du même métal.  Ainsi, je viens de voir revenir quelques mots sur Le déserteur que  Mouloudji aurait « édulcoré  » pour éviter la censure. D’où le retour de l’histoire de cette chanson, publiée il y a quelques années.

Récemment encore, à la radio, un animateur a été plus qu’approximatif avec cette chanson, comme en Juin 2009, dans Vivement Dimanche avec Juliette Gréco à l’honneur, Michel Drucker fait une petite digression sur Boris Vian et « Le déserteur » et dans une approximation assez désinvolte, il explique que Boris Vian a réécrit quelques lignes de la chanson pour qu’elle puisse passer en radio…

MATHIEU PIRRO

Nos Enchanteurs - Les goûts de Mathieu Pirro, ses couleurs et ses saveurs

Un humain qui marche à côté du troupeau, un cœur blessé qui bat trop fort, un esprit frappeur à coup sûr… comment définir Mathieu Pirro ? Et puis faut-il le définir ? Le mieux est encore de l’écouter.

Il a le verbe bien ajusté. Avec des mots de tous les jours, il sait tourner ses vers, il fait flamboyer ses idées et ses sentiments, laissant parfois des cendres au goût amer pour les fâcheux. Il crie sa tolérance à ceux qui n’ont pas Les mêmes Goûts, dans la lumière discrète de Charlie. Il chante pour consoler la belle de La Cruauté des Roses et dépouiller la vanité des Coquelets. Ses chansons trainent dans leurs mélodies des rumeurs de canons, des effluves de sang, des relents amers d’amours déchirées, mais elles ont la caresse des matins printaniers et la saveur des fruits défendus.

THE LIMANAS

Libé - The Limiñanas, ombre porteuse

Longtemps adulé outre-Atlantique, le duo garage-pop de Perpignan convie un brillant casting de musiciens sur l’éthéré «Shadow People».

Lancer la lecture du titre Dimanche, c’est découvrir que le soleil de Perpignan peut faire surgir des ombres déformées, celles du Velvet Underground ou de Can, pour citer les plus emblématiques d’entre elles. Projetées dans le faisceau des Limiñanas, elles prennent la forme d’un remontant pour l’estime du rock français. Alors que l’apéritif matinal tremble sur ce rythme obsédant, invité par le couple Limiñana qui tient la baraque, un type bourru appelé Bertrand Belin déblatère en poète maudit à propos d’une Suzie-Vickie, sûrement une fille du coin : «Elle souffle le chaud, elle souffle le froid, c’est comme ça, faut faire avec.»

PASCAL MARY

Nos Enchanteurs - Pascal Mary, la douce blessure de vivre

Quatrième album pour Pascal Mary si l’on excepte son premier EP épuisé, Presque est déjà album bilan, au mitan d’une vie. Une sobre pochette aquarellée d’or rouge et de bleu (création de Lucie Larrive), la photo de Pascal a disparu du cartonnage comme du livret.  Il n’a plus besoin d’identification. Elle fait penser à une illustration d’expérience de mort imminente, et c’est dans la chanson Presque, éponyme de l’album, qu’on y trouve la clé :  « Presque / Encore un pas j’y suis / Connaîtrai-je enfin le mystère / Vais-je enfin ne plus toucher terre ».

FEDECKI

Nos Enchanteurs - Fedecki, courte échelle vers le bonheur

..... Et dedans Madame, qu’est-ce qu’il y a ? L’EP s’appelle Clair de femme, et Romain a choisi comme nom d’artiste Fedecki, le patronyme d’une aïeule maternelle polonaise. Tout cela vous évoque quelque chose ? Il s’agit là d’un EP conceptuel, qui doit beaucoup à Romain Gary, alias Roman Kacew, né en 1914 à Vilnius dans l’Empire Russe, la Vilna polonaise de l’entre-deux guerres. Arrivé en France à 8 ans, connu pour ses multiples avatars et ses deux prix Goncourt, dont le second sous le nom d’Emile Ajar. Un album sur l’ambiguïté de l’être humain, le rêve, l’affect, l’espoir.