Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 mai 2016

L'actualité de la chanson française du 6 au 12 mai (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le clip de la semaine - Juliette Armanet - Manque d'amour

Les vidéos de la semaine : Luc Alenvers, Radio Elvis, Juliette Armanet.....

A LA UNE : JULIETTE ARMANET

Mais qu'est ce qu'on nous chante - L'aisance d'une chanson

Ciel, ces instants rares où le talent éclôt, incarnant avec grâce un possible futur. La première télé de Juliette Armanet, dans C à vous, mardi 19 avril, avait cette magie, ce pouvoir d'arrêter le temps, un peu. Une jeune femme assise à son piano et qui rappelle que la chanson, plus ça semble fragile, plus ça touche. Souvenons-nous, les premières apparitions de Barbara sur le petit écran, unique et féline, le feu dans son regard. Juliette Armanet possède cet éclat, tout en retenue, cette faculté de convoquer à la fois le souvenir divin de Sanson, de Sheller, de Christophe, de Françoise et de Michel B sans en être la copie, ni l'enfant, mais une nouvelle lune.

Télérama - Juliette Armanet, du journalisme à la chanson

Elle cite Sheller et Sanson parmi ses principales influences. Et semble à l'aise sur scène, où son mix de piano et d'électro fait merveille.

L'Express - Juliette Armanet, ponette de la pop

Son mini-album, Cavalier seule, est un manège désenchanté, gracieux et réussi.

Une chanson, L'Amour en solitaire (200000 écoutes en streaming depuis 2014) a présenté sa pop mélancolique et espiègle. Juliette Armanet se dévoilait avec ses mots à double sens et ses jeux de doubles. Des photos, signées de son grand ami le plasticien Théo Mercier, la représentaient sage en pull rose avec des avant-bras d'homme velu. "C'est le fantasme d'une fille seule qui s'imagine enlacée par un gars", sourit-elle.

Libé - L’élégant chant de Juliette Armanet

Il y a des musiciens qui d’un coup d’éclat gagnent les ondes et la renommée dès leurs premiers pas, et il y a ceux, comme Juliette Armanet, qui prennent leur temps. Il lui aura fallu deux bonnes années pour boucler ce premier maxi, pour tourner autour de ses chansons jusqu’à leur sculpter la forme parfaite. Bien lui en a pris, puisque Cavalier seule, aussi varié soit-il, arrive poli dans les moindres détails. Une affaire de chanson française élégante, articulée autour d’un piano délicat et d’une voix aussi haut perchée que totalement intemporelle. Dans ces quatre titres, les références s’égrènent, évidentes, sans jamais faire de l’ombre à son talent. On y croise une pop façon France Gall, un saxophone qui nous rappellerait presque le Careless Whisper de George Michael et un peu de Christophe, décidément incontournable aujourd’hui.

BLACK M
 

« Des voix déchaînées ont obtenu l’annulation d’un concert au nom d’un ordre moral nauséabond et décomplexé. N’acceptons jamais cela. » La ministre de la culture, Audrey Azoulay, a dénoncé samedi 14 mai depuis Cannes l’annulation d’un concert du rappeur Black M, qui devait se produire après la cérémonie de commémoration de la bataille de Verdun fin mai. « Ce n’est pas la première fois que l’autocensure succède à ces coups de forces inacceptables », a-t-elle ajouté, alors qu’elle s’exprimait devant des professionnels du cinéma à l’occasion du Festival de Cannes.
 
ALORS CHANTE

Festival Alors chante! (1): la renaissance à Castel'

La 30e édition du festival en Tarn-Garonne a vraiment débuté hier avec une réjouissante Fête à Pierre Perret, l'enfant du pays de retour. Dans un contexte fragile, le nouveau biotope de Castelsarrasin est néanmoins riche de promesses

Festival Alors chante ! (2): de la variété, du swing et deux promesses

La deuxième journée du festival de Castelsarrasin a vu arriver un public plus nombreux sur le port-canal. Vianney et Thomas Dutronc ont assuré le show tandis que la Grande Sophie (photo) confirmait sur scène la réussite de son dernier album. JB Noche et le Danny Buckton trio se distinguaient aux découvertes

Festival Alors chante! (3): le Boss est passé

Ce vendredi à Castelsarrasin a été marqué par le concert d'Hubert-Félix Thiéfaine, la délicatesse de Marcie, la pêche fraternelle de Debout sur le zinc et un joli goût de Pomme.

Festival Alors chante! (4): un royal bouquet final et de bonnes raisons d'espérer

Chloé Lacan et Jamait ont bouclé avec éclat la 30e édition du festival, la première à Castelsarrasin. La deuxième naissance d'Alors chante! a bien eu lieu, riche et modeste, porteuse de lendemains

LUDEAL

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Plutôt Ludéal

Pourquoi certains chanteurs immenses n'ont pas la reconnaissance publique qu'ils méritent, ni le soutien périphérique des radios d'envergure? Julien Baer, Vincent Baguian, Jacques Bertin, Bertrand Betsch, ces grands B de la chanson française, brillant à leur façon parmi l'écume inconnue et les cieux… Mais citons encore Monsieur McNeil - David de son prénom, Pierre Schott, Bastien Lallemant, ou bien encore la Québécoise Ariane Moffatt sous nos longitudes. Parmi d'autres, sûrement. Membre du club, Vincent Ludéal stationne lui aussi par-dessus la couche d'ozone. S'il compte déjà quatre albums de haut vol, son plus récent, PLUTON, date de février 2016. Et c'est probablement, rayon pop éclatante, le disque le plus jouissif atterrit ces derniers mois, avec ÇA IRA TU VERRAS de Séverin, autre étoile méconnue, et les nouveautés sidérantes des stars que sont Benjamin Biolay et Christophe.

FESTIVAL DIMEY

Claude Févre - Festival Bernard DIMEY 2016, Les Didoudingues, Y a d’l’amour dans l’air

Pouvait-on imaginer plus belle façon de terminer ces quatre jours de festival déjà nourris d’intenses émotions ? Retrouver sur la même scène, pour deux heures de spectacle, la fine fleur de la chanson d’aujourd’hui, c’est cadeau inestimable !

Huit noms qui déclinent chacun un univers singulier, se trouvent rassemblés par la volonté initiale de Di Dou Da qui confie à Hervé Lapalud le soin de composer une équipe capable de répondre au défi : on échange, on accompagne, de guitares en kora, de mélodica, en piano, de percussions en accordéon diatonique. On dit ses joies et ses colères, sa fantaisie, sa tendresse, son bonheur d’être là… Simplement à l’écoute de l’autre, des autres, et pour ce public sans qui plus rien n’aurait de sens.

Claude Fèvre - Festival Bernard DIMEY 2016, Jean-Michel Piton cœur ouvert pour Dimey

Quand s’installent Nathalie Fortin au piano, Bertrand Lemarchand aux percussions, dessinant ainsi un espace sonore, où « l’homme de la manche » s’installera, une voix nous parvient des coulisses. Haute, profonde, vibrante, intelligible voix. Elle envahit soudain la salle entière. C’est une prière qui s’élève à Ste Sara, la « sainte de pierre noire », invoquée par celui qui se sent « noir de l’intérieur »… C’est donc dans une atmosphère quasi liturgique que s’ouvre ce spectacle. Elle appelle à l’élévation et nous n’échapperons plus à cette puissance-là. Il s’agit bien de cette dimension dans ce spectacle. Par le choix des textes, il nous transporte au bord du vide, aux limites de la vie, aux portes de l’au-delà. Seul échappatoire, la fréquentation d’« amis très chers, pour échapper un peu à l’époque où [il] vit ». Ils ont pour prénoms Honoré, Victor, Alexandre… Peut-on imaginer plus bel hommage à la littérature ?

Claude Févre - Festival Bernard DIMEY 2016, avec Katrin Waldteufel le bonheur existe

..... Katrin Waldteufel entre en scène, petite femme menue, sobrement vêtue de noir, avec juste ce qu’il faut de fantaisie pour capter votre attention : chanteuse aux pieds nus,  un petit plumet sur la tête, ou plutôt une mèche de cheveux qu’elle a dressée sur son front et une grosse fleur rouge au-dessus de l’oreille. C’est joli. Bastien Lucas l’escorte, à la guitare électrique, ou au clavier, se pose à distance respectueuse du duo femme-violoncelle. Car c’est bien de cela qu’il s’agit.

CLIO

 
Elle semble tout droit sortie d'un film de Rohmer, auquel elle emprunte la fraîcheur et la délicatesse littéraire. Un premier album plein de charme.

Vous ne le saviez pas ? Vincent Delerm et Alex Beaupain ont une fille. Elle ressemble vaguement à sa grand-mère — Barbara — et à deux de ses cousines un peu perdues de vue, Carla et Berry. La petite se prénomme Clio. Vingt-huit ans, un univers d'éternelle étudiante en lettres, un goût prononcé pour les décors parisiens et pour le cinéma d'auteur... comme ses deux papas. Beaupain cite Pialat, Delerm vénère Truffaut ; elle, c'est Eric Rohmer qu'elle salue dans la plus belle chanson de son disque : « Eric Rohmer est mort, et moi, j'en veux encore »...

ALEX BEAUPAIN

Les Inrocks - Avec son nouvel album, Alex Beaupain précise sa place dans la chanson contemporaine

Chanteur de variété.” Alex Beaupain ne se pince pas le nez, ni ne tord la bouche en s’inscrivant de lui-même dans cette catégorie que la plupart de ses confrères fuient généralement comme le virus Zika. Même si on devine qu’il vise plutôt le haut du panier (Delpech, Souchon ou Sheller) que le cul de basse fosse (Pagny, Bruel…), ce quadragénaire en place depuis dix ans assume d’appartenir à cette zone floue située entre France Inter et Drucker, deux pôles qu’ils sont finalement peu nombreux à savoir faire rimer.

CHRISTOPHE

RFI - Christophe, un artiste visionnaire, Décryptage d'un phénomène

Salué à l’unanimité, le dernier disque de Christophe, Les Vestiges du Chaos, installe définitivement son créateur au rang des chanteurs hexagonaux les plus branchés et assurément aussi, les plus géniaux. Effet de mode ? Echos d’une époque ? Quatre témoins de la carrière de Christophe, quatre proches issus de différentes périodes de sa vie, décryptent sa carrière et son art, qu’ils décrivent profondément enraciné et visionnaire.

ALENVERS

Nos Enchanteurs - Le monde Alenvers, gravement joyeux

Quand on porte un tel patronyme et qu’on aime jouer avec les mots, que le stylo est habile et les vers grouillent, l’écriture est imagée et Luc Alenvers (il a tombé le prénom sur la pochette) use et abuse de cet argument, de cette dualité. À son endroit Alenvers l’espère « le cul par terre à l’envers ». sur des notes hidalgesques, presque tauro-macho. La conquête de la citadelle est donc l’entame de ce disque résolument joyeux (même si c’est fait de pas mal de dérision, de rire tragique, de tragicomédies et d’une cérémonie funèbre), très cuivré, ce quelque soit le sujet, même quand notre héros fait ses longueurs dans la piscine de Fukushima, là où « les requins deviennent marteaux / la baleine verte se cache à l’eau / les espadons font les marsouins / les loups de mer aboient soudain… » Prémices d’apocalypse ? Oui, l’avant dernière chanson décrit l’après explosion, quand plus ne rien en subsiste sur la terre si ce n’est ce vieux pommier qui, pour mémoire, nous le raconte. Un disque joliment écolo que celui-ci : faites-le écouter à vos mômes, ils adoreront à plus d’un titre.

KATEL

RFI - Katel, chansons d'hypnose, Nouvel album, Élégie

À chaque disque, Karen Lohier, alias Katel, visite des territoires inexplorés. Nouvelle preuve avec ce troisième essai confectionné entièrement par elle-même et qui n'est pas facile d'accès au premier abord, Elégie. Au rythme d'écoutes répétées, le vertige nous gagne tant la voix se révèle fascinante et les harmonies d'une belle richesse.

KATERINE

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Triste cinéma

LE FILM de Katerine, beaucoup de branlette pour pas grand chose. «Une goutte de sperme», comme il le chante lui-même ici. On attendait tant du Nantais, il avait tout pour devenir immense. Le plus grand de sa classe. Ses huit premiers albums traçaient une trajectoire presque idéale, imprévisible, des MARIAGES CHINOIS (1991) à ROBOTS APRÈS TOUT (2005). Mais à coups d'éloges affectés auxquels, étonnamment, il a dû finir par croire, «t'es un génie», ce genre, Katerine est tombé dans l'improbable caricature, s'égarant dans des bidules ineptes déifiés par deux ou trois rédacteurs pansus qui n'en peuvent plus de penser à la marge.

LES ESCROCS

Nos Enchanteurs - Les Escrocs en flagrant délit de récidive

Le métier manque d’humour. L’une des plus grandes escroqueries du showbizness, les Victoires de la musique, n’a jamais honoré en son sein ses héros : Les Escrocs, réincar-damnation des Croquignol, Filochard et Ribouldingue, nos Pieds Nickelés de papier. Par bonheur, et sans doute pour accomplir un destin contrarié par des tas de concurrents (politiques, banquiers, garagistes, médef, cancérologues… la liste est longue), nos Escrocs se reforment après dix ans d’absence. Pour d’autres escroqueries il va sans dire. Avec dans leurs bagages, venus tant de Genève que du Panama, un disque tout beau tout… En fait, pas neuf du tout même s’il vient tout juste de sortir, mais fait de trucs ramassés par ci par là : des singles, des bouts de live. Et des inédits. Largement de quoi ranimer la flamme du chanteur inconnu.

MONSIEUR PARALLELE

Objectif Gard - Monsieur Parallèle, talent et professionnalisme

Ils sont jeunes, ils sont quatre et forment le groupe vainqueur de d’édition 2014 de la Bourse Jeunes Talents de Nîmes : mais qui est Monsieur Parallèle ?

Ils étaient peu à les connaître avant la Bourse. Il faut dire que Monsieur Parallèle est un groupe récent, fondé en septembre dernier par Jérémy (chant et violon électrique, 24 ans), Antonin (violoncelle, 23 ans), Luc (guitare électrique, 20 ans) et Arthur (batterie, 19 ans).

vendredi, 03 août 2012

L'actualité de la chanson française du 1er au 3 août

3 août

Discordance - Léz’Arts Scéniques – Jour 3 : De l’amour à la française à une déferlante de bonnes vibrations….

De la chanson française à l'électro en passant par le reggae, la dernière journée du festival a été la plus diverse et la plus fréquentée.  Séquences émotion avec les adieux de la Ruda et les balades de Jimmy Cliff qui font regretter l'enfance
 
.... Debout sur le zinc, les gentils saltimbanques de la chanson française, ont été le moment douceur de l’après-midi. Les Moutons, Elle, Ma déclaration, Les mots d’amour, les chansons sont plutôt belles, mais définitivement pas assez pêchues pour une scène de festival, surtout quand les transitions virent vers une caricature de mièvrerie difficilement supportable après le doublé la Ruda / Les Fatals Picards.

Nos Enchanteurs - FestiFaï 2012 : Sur ce festival vraiment unique…

28 juillet, après-midi. Drôle de festival, vraiment. Rue Jean-Jaurès dans cet ancien nœud ferroviaire qu’est Veynes, c’est là que siège le Café du peuple, comme un insolite bastion culturel, lieu de résistance. La rue est pavoisée de bonbons gigantesques. Pour peu on s’attendrait à voir le brigadier Longtarin surgir d’une bédé de Gaston, désignant un panneau de circulation transformé en sucette géante. En ce café d’agitateurs culturels se succèdent les artistes qui enchantent nos soirées, les Radix et Lapalud, Lior Shoov et autres Noémie Lamour ou BATpoingG.

 
.... Moment de grâce avec l’arrivée de Catherine Ringer, dans une robe à franges vertes audacieuse signée Jean-Paul Gaultier, son partenaire mode pour le clip de Punk 103, un des titres phares de son dernier album Ring n’ roll. Elle livre ses morceaux solos Prends-moi ou Got it sweet, avec autant de vigueur que les tubes de Rita Mitsouko qui ne prennent pas une ride. Rayonnante, rouge à lèvres carmin, elle donne tout sur Ding ding dong, Andy, La sorcière et l’inquisiteur, Le petit train. La diva achève Les histoires d’amour finissent toujours mal à genoux, implorant le ciel, les mains sur les yeux. Arborant le bonnet d’un festivalier – qui peut mourir désormais- Catherine Ringer balance un rappel de feu sur C’est comme ça. Un tambourin dans la main, elle admire son fils Raoul Chichin faire son show, la guitare derrière la tête. Elle s’en va ovationnée, offrant un bisou coquin au public. Trop une copine cette Catherine.

Culturebox - Michel Berger : ses plus célèbres interprètes en 12 chansons

Michel Berger avait le don de cerner et comprendre l'âme des artistes avec lesquels il collaborait. Il leur a offert des chansons inoubliables. Au détriment, parfois, de sa propre carrière d'interprète. En vidéo, petit florilège des interprètes emblématiques de ses oeuvres, vingt ans après sa disparition brutale.

Nos Enchanteurs - Avignon 2012 : Jehan te parle, Leprest (ou : Je, hanté par Leprest ?)

Les deux ailes d’Allain, le « h » inspiré de Jehan, le souffle du Théâtre des Vents, le tout sous l’égide de Didier Pascalis. Tout les ingrédients semblaient donc réunis pour me faire passer un magnifique moment d’émotion humaine, musicale et poétique, en ce dimanche après-midi du dimanche 22 juillet. Et puis… non !

Sur la voie rapide

Une chanson magnifique et obsédante d’Olivier Andu, reprise par Samir Barris sur son dernier album. Deux versions sobres et poignantes d’une même hésitation, les états d’âme du compositeur et les convictions de l’interprète, recueillis séparément.

Nos Enchanteurs - Barjac 2012 : Audrey Antonini, l’esquisse d’un devenir

Au jour le jour, le carnet de route de Catherine Cour Lundi 30 juillet, matinée. La journée commence par la projection d’un documentaire sur Boby Lapointe, qui sera l’objet du dernier spectacle du soir. Puis c’est la cérémonie de remise du prix Jacques-Douai. Il y a du beau monde sur le podium. Jofroi et Jacques Bertin remettent les prix. Nous avons droit à trois chansons de Claude Semal, et à de bonnes tranches de rire ! La dernière est la chanson-titre de son prochain CD : Dans les bars, les barbecues et les crématoriums… tout un programme !

Nos Enchanteurs - Barjac 2012 : Les doués et les Douai (Semal, c’est bien)

Jour après jour, le carnet de route de Catherine Cour La soirée du dimanche commence, ainsi qu’il en est l’habitude, par l’annonce des récipiendaires du prix Jacques Douai. Il s’agit d’Eve Criliquez, Comédienne, productrice d’émission de radio et de télévision, de Noëlle Tartier, du « Limonaire » et le chanteur Claude Semal. La remise des prix se fera lundi, sur l’esplanade du château, après la projection d’un film consacré à Boby Lapointe.

2 août

Charts in France - Buridane se présente et fait "Badaboum"

Buridane s'apprête à publier son premier album "Pas fragile". La chanteuse en donne un avant-goût avec le single "Badaboum", et promet de partir à la rencontre du public dès cet automne avec une série de concerts passant notamment par le Café de la Danse le 10 octobre.

Résistance Chanson, le blog de Norbert Gabriel - Country, ou la leçon de showbiznesse (By Carmen Maria Vega)

C'est les vacances, et même la Fête Nationale, que dans certains festivals de chanson, on honore par une programmation de chanteurs français s'exprimant en anglais.

Si ces mystères vous laissent bouche bée et muets d'incompréhension, vous allez savoir en 4 minutes le pourquoi du comment de la colonisation britishe au pays de Villon, Voltaire et Hugo. Carmen Maria Vega va vous faire la leçon des choses du show bizz, et si vous avez des enfants qui veulent faire stars de la pop, vous allez avoir des arguments pour leur faire gagner du temps. Et en même temps, ça les motivera pour bosser l'anglais, ça ne peut pas faire de mal.

Nos Enchanteurs - FestiFaï 2012 : Être ou ne pas hêtre, y’a du bouleau

De l’hêtre à l’être, du bouleau au boulot, la rituelle création du FestiFaï n’a pas faillit à sa jeune réputation. Glisser sur les mots, se laisser emporter par leur sonorité, les faire parler plus encore, les faire presque avouer, l’exercice est coutumier au chanteur Xavier Lacouture. Qui n’est ici que le metteur en scène, inquiet, nerveux, comme l’entraîneur sur son banc lors d’un match décisif. L’équipe est addition de talents individuels qui va, devant nous, se la jouer collectif.

Jean-Michel Piton à "La grange aux chansons" (09-06-2012)

Plus improbable comme lieu de concert, ça n'existe pas. Visualisez le truc si vous pouvez : à 10 km au nord de Civray ( vous savez, cette petite ville qui se meurt doucement ) autant dire au milieu de la cambrousse, dans un village de quatre maisons, une grange. Et une association de fous de chanson française : "La Portée". Ils ont transformé à minima la grange et c'est devenu "La grange aux chansons" ! Juste une scène de 10 mètres carrés. Pas de coulisses, pas de rideau. Le fond de scène, c'est le mur de la grange décoré de vieux colliers à chevaux.

Nos Enchanteurs - Barjac 2012 : Lapointe, ils enfoncent le clou !

Bon, expédions la première partie, qu’on eut aimée en kinopanorama et que les festivaliers, dans leur grande majorité, ont rejeté : ici, pas de Calais, du tout !

Grande scène de Barjac donc, au château, avec, ci-devant : Evelyne Gallet, Imbert Imbert, Yéti, Dimoné, Thibaud Defever et Roland Bourbon en bonze impudique (blouse bée et slip même pas léopard, à distribuer les poils de son torse à ses admiratrices du premier rang) : convenez que le plateau est audacieux pour nous ressusciter Lapointe dont ils sont tous marteau !

1er août

Télérama, Valérie Lehoux - Liza Manili

.... Elle s'offre un premier album frais, pointu, rapide, incisif. Un peu crispant à force, mais globalement séduisant. En regardant les textes à la loupe, on verra de surcroît qu'ils portent quelques ombres que la voix n'assume pas. Pas encore

Ouest France - Selon Yves Bigot, toute la vie de Michel Berger « était dans ses chansons »

Étiqueté « chanteur de variétés », Michel Berger a modernisé la composition musicale en France et mis de façon très directe « toute sa vie dans ses chansons », estime le directeur des programmes de RTL Yves Bigot, auteur de « Quelque chose en nous de Michel Berger » (éd. Don Quichotte).

Culturebox - Catherine Ringer électrise le public du festival Lez'Arts Scèniques

Ambiance électrique à Sélestat ce samedi 28 juillet pendant le festival Lez’Arts scèniques, avec notamment la Diva du rock Catherine Ringer. La voix des Rita Mitsouko a comme d’habitude offert un concert grandiose à un public toujours enchanté par sa prestation.

Nos Enchanteurs - Barjac 2012 : Le bio, l’Anciaux et l’Arioui

Jour après jour, le carnet de notes de Catherine Cour Dimanche 29 juillet. J’ai zappé la projection du matin : faire la queue devant la salle de ciné, à dix heures, quand on s’est couché à cinq, c’est difficile… J’essaierai peut-être demain, pour la projection d’un documentaire sur Boby Lapointe. Ce dimanche, petit tour à la foire bio et gelée de menthe poivrée, chutneys, terrines de légumes et de viande dans le cabas.

Les Greniers de la mémoire, France Culture : Claude Nougaro (2/2)

-Cinq questions à Claude Nougaro, prod.
Florence Aboulker (1963)
-L’art de vivre en Ile de France, prod.
Frédéric Christian (1969)
-Profils/ Claude Nougaro, prod. Emile
Noël (1970)
-En avant la zizique, prod. Alain
Poulanges (1994)

Ouest France - Hommage en chansons. Michel Berger, 20 ans déjà [Vidéos]

Compositeur, réalisateur, producteur, scénographe et défenseur des droits des artistes, Michel Berger a également écrit et interprété les plus belles mélodies de la chanson française. Hommage à l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition.

Culturebox - Vieilles Charrues : Hubert-Félix Thiéfaine revient en vedette 13 ans après

Le 21 juillet, Hubert-Félix Thiéfaine a fêté ses 64 ans sur la scène du festival de Carhaix. De "La fille du coupeur de joints" à "Lorelei", en passant par "La ruelle des morts", il a interprété tous ses tubes devant un public conquis. Rencontre avec un chanteur comblé et apaisé, à qui tout réussit cette année.

Nos Enchanteurs - Barjac 2012 : La chanson s’entiche de Lacan

Jour après jour, le carnet de notes de Catherine Cour Samedi 28 juillet. Le festival « Chanson de parole » a débuté de façon inhabituelle. Le récital sous les platanes de la place « du marché » (Charles Guynet) s’est transformé en déambulation dans les rues du village.

Le Figaro - Michel Berger, ses plus grands succès

ll y a vingt ans s'éteignait l'un des plus populaires et prolifiques artistes français. Retour sur ses célèbres mélodies. Le 2 août prochain, une bien triste date se profile: celle du vingtième anniversaire de la disparition de Michel Berger, frappé de plein fouet par son tragique destin, à l'âge de 44 ans.

Les greniers de la mémoire, France Culture : Claude Nougaro (1/2)

-Rendez-vous à Cinq heures, prod. Pierre Le Rouzic (1962)
-Cinq questions à Claude Nougaro, prod. Florence Aboulker (1963)
-La chanson française, prod. Pierre Sicard (1964)
-Profils/ Claude Nougaro, prod. Emile Noël (1970)
-Le Concert égoïste, prod. Claude Maupomé (1976)
-Hommage à Roman Jackobson : chansons et comptines, prod. Robert & Rosine Georgin (1978)

mercredi, 02 mai 2012

Jean-Michel Piton - C'est beau

Enregistré le 12 novembre 2011 à la salle Jean Monnet de Ludres, avec l'autorisation de l'artiste, dans le cadre du festival "15 ans de chanson française" organisé par l'association les Baladins.

Jean Michel Piton - Sans filet

Jean Michel Piton - Organe de toi

Jean Michel Piton - En y etang

Jean Michel Piton - Hommage à Bernard Dimey