Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 mai 2016

Alain Chamfort "Comme un Lego" (Bashung/Manset) live Philharmonie 2 Paris 10/11/2015

samedi, 13 février 2016

L'actualité de la chanson française du 1er au 14 février (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine avec les stéphanois de Monsieur TomQuand je danse avec toi

Le clip de la semaine - Bensé, Portrait Chinois

Le concert de la fin de semaine : Bensé Concert "comme à la maison" #1 #Benseontour

Le concert de la semaine : Le Pont des Artistes #1 - Dominique A / Hollydays / Yoanna

Les vidéos de la fin de semaine avec William Sheller, Feu Chatterton, Yael Naïm, Les Innocents et Vianney à l'occasion des Victoires de la Musique

Bien reçu.... merci Benoît Dorémus, "En tacychardie"

A la une

Le Monde - Christine and the Queens, Les Innocents, Johnny Hallyday : les lauréats des Victoires de la musique 2016

Les 31e Victoires de la musique, placées sous le signe de « la liberté » trois mois après les attentats du 13 novembre, ont eu lieu vendredi 12 février à Paris.

Douze récompenses ont été remises lors de la soirée, pendant laquelle un hommage à Michel Delpech, récemment disparu, a été rendu. Le célèbre refrain de Quand j’étais chanteur, repris par le chanteur Vianney, a lancé cette cérémonie qui tente chaque année de résumer l’année musicale en trois heures.

13 et 14 février
 
RFI - La Maison Tellier, ouverture libératrice, Nouvel album, Avalanche

Sur son cinquième album Avalanche, la formation normande continue d'affiner son art et ne se cantonne pas à de la country-folk, genre dans lequel on l'a trop longtemps enfermée. Pour ceux qui l'ignorent encore, La Maison Tellier est un groupe qui fait du bien dans le paysage musical hexagonal

L'Obs, Par Sophie Delassein - "En Tachycardie", le coup de maître de Dorémus

Dans son quatrième album, il n'y a ni sang ni larmes, c'est vrai. Mais l'écriture de Benoît Dorémus est renversante.

Il appartient à une lignée que l'on pourrait ainsi présenter : petit-fils adoptif de Brassens, neveu rêvé de Souchon et Le Forestier, fils caché de Leprest, ami d'enfance possible d'Alexis HK, de Vianney, d'Agnès Bihl. Il s'appelle Benoît Dorémus, il chante depuis 2004 et "En Tachycardie" est son quatrième album. On n'irait pas jusqu'à souhaiter à ceux qui sont passés à côté de finir leurs jours dans la solitude et la misère. Quoique.*

Hexagone - Les concerts de Toulouse en février

D’abord Les Fils de ta Mère chantent les VRP, grimés et décontractés, en acoustique, chantant dans la salle. Un bon moment sans prise de tête. Mais aussi deux concerts que je ne t’avais pas annoncés. Grabowski, chanteur guitariste toulousain, auteur de superbes chansons, qui a publié deux albums lors de la première décennie de ce siècle. Très discret depuis, il chante de temps en temps dans les restos ou bars toulousains devant un petit parterre de copains et d’amoureux de la chanson. Dès que je peux je t’en reparle. Puis Les joyeux urbains, groupe recomposé récemment, vu à Paris (mais oui le toulousain monte parfois à la capitale !) dans La tournée des vingt ans. Un best off des chansons préférées. Groupe d’humour à plusieurs chanteurs, aux musiciens multi-instrumentistes et aux tubes de scène comme Achète un chien et Chacun sa croûte. Hexagonaute parisien, pour ton info ils jouent tous les dimanches et lundi de février au Point Virgule.

11 et 12 février

 
Elles sont jeunes, libres et décomplexées. Ce trio français féminin est un bon remède contre la déprime. "Les Coquettes", mixent musique et comédie à la perfection. Elles sont en tête d'affiche au Grand Point-Virgule jusqu’en juin 2016, avec leur spectacle "A la coquette du monde"
 
 
On ne parlera pas de retour surprise : le groupe (qui n'a jamais dit qu'il se séparait) avait fait des apparitions ces dernières années et annoncé, pendant l'été, la sortie d'un quatrième disque. Reste qu'après dix ans de pause discographique la récidive ne passe pas inaperçue. Doit-elle pour autant susciter des attentes démesurées ? Non. Cette nouvelle production est à la fois carrée, sans surprise, fiévreuse (façon Noir ­Désir ou Mano Solo) et d'une efficacité redoutable. Partout, on retrouve ce qui fit jadis la gloire de Louise Attaque, et davantage encore le succès solo de son chanteur, Gaëtan Roussel

France Inter - Victoires de la musique : les pronostics et les préférences de France Inter

Qui remportera les Victoires de la musique 2016 ? La liste des nommés laissent présager qu'une large place sera faite aux artistes les plus "vendeurs".

D'un coté , les stars du top album de l'année : Kendji Girac, vainqueur de The Voice, avec plus d'1 million d'albums au compteur, est sélectionné dans la catégorie "artiste masculin". Louane, demi-finaliste de The voice, plus de 500 000 disques écoulés, nominée pour l'"album révélation" ou encore Johnny Hallyday triple disque de platine présent dans la catégorie " Album de chansons" .

De l'autre les artistes qui se sont fait particulièrement remarqués sur scène cette année :Jeanne Added  et dans la catégorie "album révélation", Feu ! Chaterton pour la "révélation Scène" ou encore The Shoes février dans l'"album de musique électronique".

Culturebox - Les Victoires de la musique 2016 : liberté, variété et diversité

Les 31e Victoires de la musique, dédiées aux victimes des attentats en France en 2015, sont placées vendredi sous le signe de la liberté et d'une diversité marquée des styles et des générations. "Plus que jamais, nous avons besoin de culture et de musique", estime Laurent Didailler, DG du label PIAS et président des Victoires, en référence aux attentats ayant frappé la France.

 et Norbert Gabriel - Je chante ! Depuis 25 ans… février.

Et s’il n’en reste qu’un ce sera celui-là ! Le dernier magazine chanson « de mémoire » et d’articles de fond comme on n’en fait plus. La petite entreprise associative se positionne résolument dans le donquichottisme cyranesque de l’édition, 81 pages sans aucune pub, et une parution irrégulomadaire.

Claude Févre -15ème Détours de Chant, Zaza Fournier au pays des jeunes filles en fleurs

...... Cette ballerine n’est pourtant pas aussi sage qu’il y paraît. Elle tutoie le public, enjôleuse, et déploie des trésors d’astuces dans sa gestuelle, dans sa voix, même dans son jeu à l’accordéon pour séduire. Et c’est efficace ! Il est beaucoup question de cette grande affaire qu’est la relation amoureuse. Il est question de départ, de fuite, de voyage, d’attente, de mal être dans son appartenance sexuelle… Mais aussi de cette envie de ne s’endormir jamais…

Hexagone - Benoît Dorémus, « Si j’avais fait ce disque il y a deux ans, il n’aurait pas été le même »

Dix ans après avoir été pris sous l’aile de Renaud, c’est aujourd’hui Francis Cabrel qui se penche sur le cas de Benoît Dorémus en lui offrant les premières partie de sa  tournée qui démarrera fin septembre 2015. Cette aubaine est également l’occasion pour Benoît de mettre un terme à 5 ans de silence discographique. Il raconte.

9 et 10 février

Libé - Séverin, Rio bravo

Sur «Ça ira tu verras», son quatrième album solo, le chanteur et guitariste déroule une pop voyageuse aux accents sincères.

Voilà un disque d’été en plein mois de février, un album chaloupé, quelques rythmes brésiliens au coin du feu. Ainsi coule Ç a ira tu verras, quatrième LP solo du chanteur et guitariste Séverin (ex-One-Two), dont la saudade pop peut être comparée à celle d’Alain Souchon, d’Yves Simon, et, parfois, de William Sheller.

C'est déjà ça - Benoît Dorémus, en plein coeur

Né sous la paternité artistique de Renaud, Benoît Dorémus revient après deux albums restés injustement confidentiels. Les 14 titres de "En tachycardie" devraient enfin faire entrer le trentenaire dans la cour des grands. Des grands comme Souchon, Le Forestier et surtout Cabrel qui passent sur ce disque magnifique. Entretien-fleuve avec un Gavroche hip-hop. Bonus: quelques mots du duc d'Astaffort lui-même.

8 février

C'est déjà ça - Big Flo et Oli: "pas musclés, pas une vie rêvée: juste nous!"

Florian et Olivio Ordonez, 23 et 19 ans: Big Flo et Oli. Deux frangins dont le rap à la simplicité décalée et à l'humour chevillé a conquis un public impressionnant en deux ans, via internet (650.000 vues pour leur premier clip) puis "La cour des grands", premier album sorti en juin 2015. Entretien avec Oli le p'tit frère, à la veille de leur première tournée qui commence dans la région.

Barjac 2016 : la programmation (l’an 01, l’ère Barens)

Aux « Chansons de parole » (marque déposée en catastrophe à son départ par l’ancien directeur artistique Jofroi) succède donc la « Chanson de caractère » censée définir au mieux ce qu’est et sera le festival de Barjac 2016 (le 22e, le 21e ou carrément l’an 01 selon l’Histoire qu’on daigne prendre en compte), ce Barjac m’en chante (c’est le titre officiel du festival) qui pourrait bien le faire.

 
Sans bruit ni fracas, ils se sont fait une place, ont bâti un son chaleureux aux rythmiques légères, aux arpèges délicats, aux cuivres mélancoliques, loin des sonorités synthétiques et des esthétiques passagères. D'ailleurs, si le précédent album s'autorisait quel­ques décharges électriques et une incur­sion vers la world, celui-ci, le cinquième en dix ans, revient à une dominante folk, hors mode.
 
 
Dans ce cinquième disque, "Avalanche", le groupe normand cultive son art du détachement et de la mélancolie. Le tout sur des musiques folk-rock toujours inspirées par l'Amérique profonde et les grands espaces, même si les trompettes tex-mex et les banjos sont cette fois en retrait par souci de "simplifier" le propos, explique à l'AFP le chanteur Yannick Marais, dit Helmut Tellier à la scène.
 
 
La session live avec La Maison Tellier pour leur nouvel album « Avalanche ».

Une fois de plus, les faux-frères de La Maison Tellier empruntent le sentier de la création, bien décidés à défendre avec élégance la chanson en France, aux commandes de leur nouvelle et formidable machine. Cette fois, pour mieux se trouver, ils sont allés se perdre (Massif Central, Bretagne, Maroc) à la recherche de vibrations nouvelles, harmonieuses et authentiques. Nouveau cadre, nouvelle méthode...Toujours à 5, le Nombre Parfait.
L’écriture de Helmut s'en ressent, magnifiée par les écrins que ses frangins lui offrent. Composé dans l'urgence et la fièvre, « Avalanche » est dans la plus pure tradition de ce que la variété française et le rock anglo-saxon ont offert de meilleur.

6 et 7 février

Norbert Gabriel - Le Barjac nouveau est annoncé..

Sonnez trompettes, battez tambours, chantez guitares, sifflez rossignols, le message est délivré, oyez bonnes gens, chantistes et spectateurs, Barjac m’enchante, et vous enchantera, demandez l’programme, c’est là, lalala…

Baptiste Vignol - Le Paris de Morissette

Une jeune artiste québécoise, Geneviève Morissette, installée à Paris pour tenter d'y faire carrière, propose une courte complainte sobrement intitulée Paris (pour l'écouter c'est ici), écrite après la tuerie du Bataclan, alors qu'elle se trouvait elle-même prisonnière d'une salle de spectacle, le Divan du Monde, où elle dut passer l'essentiel de cette nuit d'effroi, rentrant chez elle au petit matin, à pied, dans une ville assommée.

5 février

Baptiste Vignol - Beau et bizarre

Les chansons de Perez ont le charme immédiat de la nouveauté, quand on peut encore en espérer le bonheur avant qu'elle ne dévoile à nu, ses vêtements tombés au sol, l'éternelle monotonie de la passion dont parlait ce cher Flaubert. Tout flamboie ici, la voix, ronde et sûre, les musiques moelleuses, électriques et sexy, les chœurs, sensuels, les mots, modernes et choisis, l'écriture, terre à terre, narrative, sans ce petit égoïsme tranquille qui mine tant d'inspirations aujourd'hui…

Nos Enchanteurs - Les « Matins de bonheur » partagés de Maax

Par la saine candeur qu’il oppose au cynisme de tendance, Maax, l’artisan de la chanson, le troubadour des Hauts-Cantons, est un personnage atypique. Un sourire dans la foule, une oasis. Dans l’empire des loups, il a choisi le camp des moutons. Pas ceux qu’on dévore, ceux qui s’évadent et cherchent des refuges paisibles où « la nuit les chats ne sont plus gris » et qui incitent à les suivre. Ainsi dans Petit frère, qui commence comme un rap, il poursuit sur un ton ferréen et achève avec un symbole presque trop facile : « ici on lève le bras, le poing et le cœur. » Hauts les cœurs, donc !

Hexagone - En février au Limonaire

Parti sur sa lancée initiée le mois dernier, le Limo continue de frapper fort.Déjà, la Goguette des Z’énervés  c’est encore et toujours tous les lundis, et d’une. Et tous les mardis, c’est le jour de Marie-Thérèse Orain.

Nos Enchanteurs - Les Nuits de la Pleine Lune, à l’unisson… [1/2]

Les choses sont bien faites, tout de même : gravissant gaillardement les hauteurs de Ménilmontant en cette belle nuit d’hiver, que croyez-vous qu’il advint au détour d’une rue au plus haut des cieux ténébreux ? La lune, la lune !, chers Enlecteurs !, la magnifique pleine lune, à peine nimbée d’un pâle halo d’agent, guidant de sa lueur bienveillante les pas affairés des aficionados de ce beau rendez-vous annuel. Semblant un énorme projecteur de scène, cet œil unique couvait obligeamment le Vingtième Théâtre, lequel accueillait donc pour la cinquième année consécutive les sélénites élucubrations du grand chambellan Pierre Margot, deus ex machina de ce rite païen, foutraque, gourmand et ô combien attachant… 

Norbert Gabriel - Fête promise promesse tenue: Jean-Louis Beydon super star..

C’était le rendez-vous d’une belle ribambelle d’amis de presque 30 ans parfois plus, et les souvenirs avaient leurs belles couleurs de jeunesse. Le spectacle vivant dans toute sa noblesse, la nostalgie douceâtre, c’est pas le genre de la maison.

Hexagone - En février au Forum Léo Ferré

Le 11, t’as le collectif des Beaux Esprits qui vient présenter Flo Zink, Florent Nouvel, Pierrot Panse et… Gauvain Sers. Le 12, y a Enzo Enzo, pas la peine de te faire l’article, hein, et le 13, si t’as pas envie de te marrer comme une baleine, viens pas voir Nicolas Jules, tu pourrais avoir les zygomatiques qui chauffent. Le 14, t’oublies l’autre Saint, là, et tu vas voir Monsieur Gilles Servat en personne.

Nos Enchanteurs - Les Nuits de la Pleine Lune, à l’unisson… [2/2]

Ainsi donc, la chose est vraie : vous êtes réellement quelques uns derrière vos écrans à lire avec attention ces petites digressions chansonnesques ! La preuve en est ces tombereaux de messages d’Enlectrices et d’Enlecteurs attentifs et frustré(e)s par le récit incomplet de cette si belle soirée au Vingtième Théâtre et réclamant à cor et à cris la suite et la fin de cette auguste geste lunaire… Pas d’inquiétude, c’était voulu ! (« Lorsque les évènements nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs » -proverbe chinois). (« Quand tu ne sais pas quoi dire, cite un proverbe chinois » - proverbe chinois). Trêve de billevesées, manquait effectivement quelques artistes à la relation du spectacle, et pas des moindres, comme vous allez pouvoir le constater pas plus tard que tout de suite, chers petits amis…

Hexagone - A Lyon, la sélection des concerts de février

Agenda allégé en février dans les salles qui programment de la chanson. Pas une seule date par exemple au Radiant de Caluire. A Agend’Arts, une soirée slam à noter et Lily Luca qui, comme chaque mois, présente le 4 février sa scène ouverte en attendant un rendez-vous essentiel les 29 et 30 avril pour une sortie d’album à A Thou Bout d’Chant.
 
3 et 4 février
 
Hexagone - Mélinée, Ich bin ein berliner from Toulouse
 
Mélinée, chanteuse vivant à Berlin, est revenue dans sa ville natale, Toulouse, invitée pour une semaine franco-allemande. Elle donnera 4 concerts en 3 jours dans trois lieux différents. Tu penses bien que Mick le spécialiste des tournées intra toulousaine (voir Manu Galure et Valentin Vander) ne pouvait pas rater cela. D’autant plus que depuis Septembre où j’ai découvert Mélinée dans une émission de radio, j’ai pris plaisir à écouter sa voix et à apprécier ses textes. Impatient de la voir sur scène, j’y suis allé deux fois, d’abord le jeudi dans un petit lieu pour un concert quasi privé et intimiste puis le samedi Chez ta mère. Comme à mon habitude, pour les artistes que je découvre et que je te fais découvrir, j’ai demandé à Mélinée un moment d’échange le samedi pour mieux (te) la (faire) connaître.
 
Hexagone - Selection pop & rock du mois de février
 
En février, on risque de ne pas avoir froid longtemps grâce à la bonne programmation de ce mois sur Paris. De l’électro, du rock, de la pop… On n’a même plus besoin d’excuse pour faire la fête, il suffit de se rendre dans une salle de concert et de se laisser emporter par la musique. Alors ? T’iras où en février ?
 
Nos Enchanteurs - Heureux comme un [Tom] Poisson dans l’eau

D’abord le très bel objet « disque » : un livre-disque de vingt-trois très courts chapitres et, sur la galette, douze titres. Des chapitres qui, parfois, à quelques virgules près, sont les chansons. Et vice-versa. Et parfois non. Correspon- dances de trois écritures sur un même sujet. Une version typographiée classique sur papier blanc, l’autre parlée-chantée sur musique pop-rock, la troisième étant un spectacle musical et cinématographique. En 2013 déjà, avec L’Homme qui rêvait d’être une girafe (paru chez Harmonia-Mundi), Tom Poisson aménageait une passerelle entre récit, chanson et image et mise en scène : ce fut la genèse de ces cerfs-volants, par lui qualifié d’objet musical non identifié.

Le 1er et le 2 février

Libé - Dionysos le malade imaginé

Pour son huitième disque studio, le groupe s’inspire avec malice de l’infection du sang qui a touché son chanteur.

C’est un album de combat. Qui sonne comme la seconde naissance d’un groupe riche de vingt-deux années. Revenu des contrées infernales d’une maladie du sang qui s’était développée dans la moelle osseuse, Mathias Malzieu - tête pensante et bondissant chanteur de Dionysos - a décidé d’écrire la bande-son de ce film noir.

Libé - Gérard Manset, voyageur solitaire

Rencontre serrée avec l’auteur-compositeur-interprète intransigeant et misanthrope qui refuse l’exposition publique et cingle l’époque à la badine.

Il faut un certain courage, voire un courage certain pour procéder de la sorte. En quinze ans de pratique de l’exercice, jamais on n’avait vu candidat se présenter aussi peu affablement pour se faire portraiturer en dernière page de ce journal. Une photo ? Vous n’y pensez pas ! «Cela a quasiment toujours été le cas, argumente l’individu. Avec l’âge, il faut rentrer dans ses coquilles. Ce n’est pas une coquetterie, c’est une sauvegarde. C’est comme se laver les mains.» Refus d’autant plus étrange que l’intéressé a signé plusieurs ouvrages comme photographe, avec souvent des enfants et des ados comme modèles.

Norbert Gabriel - Ecoutez, vous ne m'écoutez pas ..

Mais voici ce qui induit mes gronchonnements du jour, il y a un peu plus de deux mois, Louis Ville a publié un nouvel album, Le bal des fous, en digipack d'une sobriété à la Gréco, tout de noir vêtu... Est-ce la présentation qui a emmené des chroniqueurs sur la voie du funèbre ? Deux articles croisés, l'un semblant très inspiré de l'autre, surfent sur le thème « il est pas gai, Louis Ville » je résume, un des articles semblant plutôt évoquer Hôtel pourri (1999) qui en effet n'était très yop-la boum. Mais les temps ont changé, en 2015-2016, Louis Ville a quitté son Hôtel pourri pour une maison plus conviviale. Et dans sa rue, on rit, on chante, on s'amuse, on s 'attendrit... Ça n'empêche pas le regard lucide et aigü sur le monde, on aurait pu dire aussi que Brel n'était pas gai quand il chantait les bourgeois, les vieux, les vieux bourgeois et tous ces gens-là... Aurait résumé en disant que le Brel, il est pas gai ?

vendredi, 01 janvier 2016

Gérard Manset "Y'a une route"

mercredi, 30 décembre 2015

Gérard Manset "Il voyage en solitaire"

dimanche, 29 novembre 2015

L'actualité de la chanson française du 16 au 29 novembre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Lénine Renaud à l'Européen

Le clip de la fin de semaine - Caravan Palace - Jolie Coquine

Le clip de la semaine : La sieste crapuleuse - Agnès Bihl

Les vidéos du jour avec les artistes qui seront présents aux premières journées Francofans de Lyon à la salle des Rancy : Agnès Bihl, Tony Melvil, Les Mauvais Langues, Hildebrandt, Lenin Renaud, François Guernier.

A la une

Télérama - Une chanson de Bérurier Noir en hommage aux victimes des attentats

Le groupe parisien, fer de lance du mouvement punk français, a mis en ligne une chanson écrite après les attaques à “Charlie Hebdo” et “libérée publiquement” au lendemain des attentats du 13 novembre.

28 et 29 novembre

Nos Enchanteurs - Eddy Mitchell, quand c’est fini ça recommence

Il avait juré craché et fait ses adieux à la scène. Sa « dernière séance » eut lieu le 5 septembre 2011 à l’Olympia, après un an de tournée. Le public, souvenez-vous, était resté longtemps, debout, après le dernier rappel dans l’attente d’on ne sait quoi qui prolonge plus encore l’historique moment. Et Monsieur Eddy de lui lancer : « Faut rentrer maintenant, c’est fini. Repos. Et vous pouvez fumer. » Rideau.

Hexagone - FrancoFans débarque à Lyon pour 3 soirées de découvertes à la salle des Rancy

Le magazine FrancoFans s’installe à Lyon pour 3 jours en cette hivernale fin de semaine. Ces 3 réjouissantes soirées se déroulent à la salle des Rancy dont j’ai déjà souvent parlé ici-même dans mes sélections mensuelles lyonnaises. En partenariat avec Le Terrier Productions, c’est donc le grand nord (Nord-Pas de Calais) qui descend jusqu’à Lyon pour nous présenter quelques groupes encore peu connus dans la métropole lyonnaise en compagnie d’Agnès Bihl qu’on aime retrouver sur les scènes locales. Trois soirées pour nous réjouir, pour découvrir et résister car aujourd’hui assister à un spectacle est devenu, en toute modestie, un petit acte de résistance. Pour parler de ces 3 journées, j’ai pris rendez-vous avec Christine Azoulay, responsable de la programmation de la salle des Rancy, et nous avons échangé par téléphone avec le lillois Benjamin Valentie, rédacteur en chef de FrancoFans.

La Grosse radio - Lénine Renaud - 6, rue Brûle Maison

Nous sommes en présence avec Lénine Renaud d'un All-Stars Band de la chanson française. Quand Franck Vandecasteele dit Mouloud, chanteur percussionniste de Marcel et son Orchestre, rencontre Cyril Delmote, guitariste des VRP, c'est pour moi le début d'un Supergroupe. Ouf… Seule ombre au tableau, les deux groupes sont désormais clos. Fin de l'intro. Et action de nos deux jojos sus-cités avec quatre autres musiciens : Guillaume Montbobier, Jean-Baptiste Jimenez, Gauthier Dubuis et Laurent Mollat.

Culturebox - Les Bérurier Noir publient le cri "Mourir à Paris" après les attentats

Les Bérurier noir, légendes du punk français, bougent encore. François, désormais historien au CNRS, et Loran ont publié un chant de résistance au lendemain des attentats. Baptisé "Mourir à Paris", il avait été écrit au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo. Mais il n'a été "libéré publiquement" que le 14 novembre, "en hommage aux victimes de cette nuit", ont-ils écrit.

Culturebox - Gérard Manset présente son "classic alternatif best of"

L'auteur-compositeur français Gérard Manset publie " 2015 the classic alternatif best of ", un album de deux CD rassemblant 19 chansons déjà connues et une inédite, "Rimbaud plus ne sera". Un premier Best of était paru en 1999. Il revisite aujourd'hui ses quatre derniers albums et rajeunit son premier succès, "Animal on est mal" qui date de 1968.

27 novembre

Libé - La Grande Sophie, belle ouvrage

Si un peintre s’attelait au portrait de groupe de la chanson française au féminin singulier, on installerait la Grande Sophie derrière le tintinnabulement des Camille, Carla Bruni ou Zazie promptes à exalter la cavalcade médiatique, et devant les libellules Anaïs, Pauline Croze ou Berry, dont nul ne fredonne plus guère les airs naguère familiers. Plus de vingt années à occuper le terrain sans falbalas, tout en décrochant au passage quelques pompons, synonymes d’une reconnaissance dont elle-même aurait semblé finir par s’étonner. A l’instar de cette victoire de la musique 2013, catégorie album de l’année, émotion intense assortie a posteriori du remords corrélé d’avoir oublié de remercier publiquement certains collaborateurs : «Persuadée que Françoise Hardy allait être désignée, j’avais jeté la petite fiche que je m’étais préparée.»

Le Point - Patrick Bruel : "Ma si longue histoire avec Barbara..."

VIDÉO. Le chanteur sort fin novembre une reprise des chansons de Barbara, dont l'œuvre n'a cessé de l'accompagner et de l'inspirer. Interview.

C'est déjà ça - Coeur de Pirate: sa vie en "Roses"

Avec "Roses", troisième album apaisé en poche et sorti début octobre, Cœur de pirate est à Bordeaux ce soir. Maman pop.

C'est déjà ça - Vianney sur un nuage

Troisième passage à Bordeaux en un an pour l'auteur de "Veronica" et "Je te déteste", réservé ce mercredi aux auditeurs de Virgin radio dans le cadre cossu de l'Institut culturel Bernard-Magrez

Nos Enchanteurs - Malaquet, voyage pour Leny

Cet album de douze reprises des chansons de Leny Escudero n’est surtout pas un tribute post-mortem comme on en écoute tant, dont les motivations tiennent parfois plus de l’envie de faire facilement profit de la réputation d’un artiste disparu, que de l’hommage.

C'est déjà ça - Les cicatrices électro d'Abd Al Malik

Un jour spécial pour lui, ce 6 novembre, jour de l’entretien. Première diffusion à la télé de son film « Qu’Allah bénisse la France », anniversaire des 16 ans de mariage avec la chanteuse Wallen et jour de la sortie de ces «Scarifications», cinquième album puissamment produit par la sommité de la techno, Laurent Garnier.

Nos Enchanteurs - Agnès Bihl, même pas peur

Agnès Bihl, avec Dorothée Daniel, 21 novembre 2015, Le Petit Duc (association Théâtre et chansons) à Aix-en-Provence

Empêchée par un retard de train qui l’a fait arriver une demi-heure avant le début du concert, bouleversée par les attentats qui l’ont touchée au cœur de ses plus proches amitiés, enragée, révoltée, épuisée, Agnès Bihl aurait pu déclarer forfait en ce samedi soir. Ce serait mal connaître cette blonde malicieuse, ni très grande ni très musclée, allure de femme-enfant avec ses longs cheveux blonds et sa frange, sa frimousse presque toujours souriante, sa mini robe noire et ses bottes. Mais dotée de caractère.

La Voix du Nord - Lille : avec son nouvel album, «Plein jour», Tony Melvil se dévoile un peu plus

Avec « Plein jour », nouvel album mi-clair mi-obscur aux textes appliqués, le chanteur lillois Tony Melvil poursuit et confirme son parcours musical. La tournée prévue le ramènera à Lille fin novembre.

25 et 26 novembre

RFI - Fred Pallem et Le Sacre du Tympan revisitent De Roubaix

À la tête de son big band explosif et bariolé, Le Sacre du Tympan, Fred Pallem embrasse – après des hommages, par le passé, à André Popp, Charles Ives, Burt Bacharach, etc. –, l’œuvre de François de Roubaix, compositeur génial de musiques de films, pubs et génériques télés, disparu dans un accident de plongée, il y a 40 ans, à l’âge de 36 ans.

C'est déjà ça - Alfred a croqué Daho

Avec son complice David Chauvel, le dessinateur girondin a suivi Etienne Daho au long de la création de son dernier album, "Les chansons de l'innocence retrouvée". Du studio à la tournée, une immersion sensible et passionnante qui permet de mieux cerner l'artiste secret.

Le doigt dans l'oeil - Paris-Bamako, de Marie Volta

L’actu a mis Bamako à la une avec une de ces tragédies presqu’ordinaires, on les voit de loin, parfois ça nous rattrape, est-ce qu’on voit les choses différemment pour autant quand c’est loin ?

Nos Enchanteurs - Alain Gibert, grand écran, ordinaire sublimé

"La fenêtre sera entr’ouverte / Au signal tu t’introduiras / Il faudra finir avant l’alerte / Cinquante secondes sans un faux pas. » Clap de début, et vit le synopsis de ce Sublime ordinaire. Ordinaire mais, sinon sublime, au moins exemplaire. Ordinaire car simple, presque banal. Un banal magnifié. Exemplaire car ici tout s’enchaîne en cohérence, fluide. Épuré comme l’est la pochette de ce premier album.

Hexagone - Sarah Mikovski, lauréate de Vive la Reprise 2015, un OVNI de la chanson française

Je savais que la lyonnaise Sarah Mikovski préparait la sortie d’un nouvelle EP. J’ai donc pris rendez-vous avec elle il y a plus d’un mois. Et je l’ai vu gagner ensuite à Lyon sa sélection pour la finale de Vive la Reprise 2015. A la surprise de beaucoup, sauf celle des lyonnais qui connaissent son talent singulier, c’est elle qui remporte le tremplin du Centre de la Chanson. Je l’ai rencontrée maintenant et nous avons parlé de son parcours dans la chanson, un parcours qui commence très tôt dans une classe musique/études dans la Loire et se poursuit ensuite dans toutes les salles de la Croix-Rousse à Lyon. C’est donc à Hexagone qu’elle a accordé sa première interview après cette victoire à Vive la Reprise.

23 et 24 novembre

C'est déjà ça - Bertrand Belin, entre Buddy Holly et Annegarn

Son cinquième album devrait rallier les rétifs jusque là à son style minimaliste et éthéré. "Cap Waller" est un bijou de mélodies ciselées et exotiques, de textes réalistico-elliptiques. En concert dans la région en ce moment.

Hexagone - Antoine Sahler, des chansons de forme ronde

L’homme est souriant, discret. Très discret. Trop discret. Il débarque sur terre à l’aube des années 70 mais il est bien moins marqué qu’elles. Antoine Sahler qu’il se nomme ce garçon au physique encore juvénile. Son nom ne te dit peut-être rien. Bah oui, je te disais, il est discret. Pourtant, son travail, tu le connais très certainement et on réduit d’ailleurs souvent cet artiste à la seule casquette d’accompagnateur ou d’auteur pour les autres. Il faut dire, c’est pas n’importe qui ces autres-là ! Juliette, Mauranne, Juliette Gréco, Lucrèce Sassella et bien sûr, François Morel. Pas le temps de s’ennuyer le garçon ! Du coup, « Mon projet solo, et c’est un luxe, peut se développer tranquillement, lentement, en marge de mes autres projets d’auteur compositeur, « d’animateur de label » ou de pianiste accompagnateur » raconte-t-il humblement.

Nos Enchanteurs - Ben Mazué, une lueur dans le chaos

Au lendemain des abominables attentats de Paris, une majorité de spectateurs a répondu à l’appel de Ben Mazué : « Aix, ce soir on vient et ce soir on va jouer. Pour montrer qu’on est fort, pour affirmer qu’on n’a pas peur. Je vous aime, ne nous divisons pas. »

Le blog du doigt dans l'oeil - Louis Ville et les prédicateurs (Le bal des fous)

Quand on a la chance de rencontrer Louis Ville, que ce soit sur un album ou devant une scène, c’est comme l’effet KissCool mais en triple choc simultané : une voix de bronze qui vous entre dans le corps et le cœur, des mots ciselés à l’eau forte, et une guitare qui sonne comme un tocsin. Comme celle de Woody Guthrie, Robert Johnson, quand elle se fait machine à tuer le fascisme, partenaire de combat, ou belle à chanter les 400 coups de l’amour, quand il passe par toutes les gammes des bleus, blues-cicatrice ou bleu ciel amoureux, bleu-noir des soirs désespoir, 50 nuances de blues pour le chant d’un homme sur le fil tendu entre la rage de vivre dans un monde balbutiant, et la quête de la rédemption par l’amour.

Nos Enchanteurs - Louis Ville, l’écchymose des mots

C’est chaque fois pareil : découvrir un nouvel album du vosgien Louis Ville, qui plus est en ces jours poisseux, douloureux, d’après carnage, est une expérience en soi. Mais on sait Ville, on tend l’ouïe et c’est sans surprise, si ce n’est que c’est terriblement beau. Sans surprise vous dis-je. Prenant. Sa chanson est supplique, souffrance, d’une indicible et charnelle beauté, d’une tension organique. Qu’on ne peut écouter distraitement, tant le chant déchirant de Ville prend tout l’espace, obsède et tourneboule vos sens, les tord comme on le ferait nerveusement de trombones sans coulisses : lui vous happe, vous vampirise de cette voix écorchée, blafarde, qui sue la détresse et saigne ses mots.

TF1 - Renan Luce : "Notre réponse aux attentats, c'était peut-être de remonter sur scène"

Actuellement en tournée avec son frère Damien dans "Bobines", un spectacle mêlant concert et théâtre, le chanteur et son aîné ont maintenu leur représentation au lendemain des attaques de Paris. "Si on a un seul rôle à jouer dans la vie des gens, c'est bien celui de les faire se rassembler", nous affirme-t-il en évoquant son nouveau projet.

Anne Sila - Découvrez en avant-première « Le Monde tourne sans toi », disponible en intégralité ce vendredi

Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? Anne «astrale» Sila

Si son LP ne sortira qu'en 2016 (parions que cela se produira lors de la prochaine cession de The Voice...), Anne Sila vient de dévoiler son tout premier extrait: Le monde tourne sans toi, dont elle signe la partition. La normalité aurait voulu que cette musicienne (elle a passé dix-sept ans au conservatoire de Valence à étudier la danse, le violoncelle et le piano) déçoive. Après avoir placé la barre si haut, d'entrée, en reprenant Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai lors de son «audition à l'aveugle», l'on pouvait craindre qu'elle ne trouve pas «la» chanson, qu'elle s'égare et livre un produit trop stéréotypé. Au contraire, elle séduit. Avec une fusée volante, astucieusement bâtie sur trois étages, qui, au final, propulsée par la foudroyante finesse de la voix d'Anne Sila, d'une clarté pure, blanche, sidérale, finit par vous emporter, éparpillant dans les étoiles une infinité de petits points d'or. Qui n'a pas souffert d'amour restera à côté. Anne a la grâce, semble-t-il, reine de France et des cieux. Sinon, pourquoi cette chose sur l'oreille?

21 et 22 novembre

Le Parisien - Thiéfaine et Grand Corps Malade récompensé par le Grands Prix Charles Cros du disque

Le prix chanson de l'Académie Charles Cros, qui récompense disques et DVD français, a été décerné à Hubert Félix Thiéfaine pour "Stratégie de l'inespoir" et à Babx pour "Cristal automatique #1", a annoncé l'Académie dans un communiqué.

Nos Enchanteurs - Pierre Perret sacré par l’Académie Charles-Cros

Sur le papier, le hasard ne manquait pas de sel. Pierre Perret qui prétend que sa musique est tricarde à France-Inter, tant que pour lui « c’en est le mur de Berlin », a failli être ce jeudi dans un des studios de la maison ronde pour y recevoir l’une des plus belles récompenses qui soient : le Prix In honorem de l’Académie du disque Charles-Cros « pour l’ensemble de sa carrière au service de la chanson, à l’occasion de la publication de Mes femmes (Naïve) et Les grandes pointures de l’histoire (Éditions Le Cherche midi) », un trophée qui est beau et met en exergue 58 ans de carrière.

Hexagone - Alexis, Georges et nous

Des concerts avec les chansons de Brassens j’en ai beaucoup vu – des dizaines notamment ayant fréquenté, plusieurs années durant, le festival Brassens à Vaison la Romaine – et des concerts d’Alexis HK j’en ai vu plusieurs – quatre ces dernières années du solo au groupe en passant par la tournée avec Dorémus et Luce – Mon avis ? Ce « Georges et moi » c’est le meilleur. Un régal !

RFI - Bertrand Belin, répétition lettrée

Avec Cap Waller, Bertrand Belin continue de marquer son empreinte en creusant le même sillon. Pas du genre à chambouler ses plans et ses structures, le dandy flegmatique s'appuie sur ses obsessions thématiques, un langage basé sur la phrase répétitive et une pulsation dansante. Ce n'est pas toujours facile d'accès de prime abord mais cela vaut sacrément le coup de persévérer en multipliant les écoutes.

19 et 20 novembre

RFI - Zazie, penchée sur le monde et sur l’amour

Sur la pochette de son neuvième album, Encore heureux, Zazie est la tour de Pise dans les rues de New York… Penchée sur le monde pendant que celui-ci tangue, mais reste debout. Vraie. Sensible. En quête du bonheur pour tous. Profondément humaine. Tout comme ce nouvel album, dont certains morceaux peuvent faire penser à Totem, en 2007, avec son immense Je suis un homme. Rencontre.

RFI - Johnny Hallyday, De l’amour et du son

Est-il encore possible de surprendre lorsque l’on sort son cinquantième album studio en plus de 50 ans de carrière ? L’intitulé de la question induit une réponse négative, et pourtant, Johnny Hallyday réussit à étonner en livrant un disque qui évite la surenchère et l’hypertrophie dont souffraient nombre de ses projets pour se concentrer sur l’essentiel : la voix et le son.

RFI - Oxmo Puccino, à nos étoiles

Avec La voix lactée, le rappeur Oxmo Puccino sort un septième disque apaisé, solaire, couleurs "joie" : autant de pistes pour que brillent nos étoiles intérieures, propices à l’avènement d’un monde meilleur. Sage, zen, grand sourire et mots ciselés pour seules armes, le "Black Jacques Brel" suggère sa voie, dévoile sa trajectoire, délivre sa propre lumière, et celles de ceux qui

RFI - Résiste, le retour en fanfare de France Gall

Elle s'était retirée de la scène musicale il y a vingt ans. Elle revient avec un hommage à l'homme de sa vie. En articulant sa première comédie musicale autour des chansons de Michel Berger, disparu en 1992, France Gall touche le public en plein cœur. Résiste fait un triomphe au Palais des Sports de Paris.

C'est déjà ça - "Résiste", l'opéra-pop

La comédie musicale autour des chansons de Michel Berger est un événement, marqué par l'investissement de France Gall, pour la première fois aux manettes d'un hommage à son mentor. Notre consoeur Stéphanie Thonnet est allée la voir pour nous et son avis est sans appel: irrésistible.

Télérama - Odezenne, Dolziger Str. 2

.... Les « chansons » d'Odezenne, élancements de plaisir et de douleur gagnés par un désenchantement à la Taxi Girl, transmettent leurs ivresses à coups de formules chocs (« On naît, on vit, on meurt, aussi vite qu'un cri, qu'un pleur, aussi bête qu'un vide, qu'une fleur »). Vertige et vacuité des rapports humains. Et quand soudain l'espoir s'immisce (Souffle le vent, une bourrasque), Odezenne finit de nous emporter.

Le blog du doigt dans l'oeil - Jean-Pierre Leloir, l’homme qui aimait les artistes

C’est sans doute le plus grand photographe de spectacle de notre génération, essentiellement connu pour ses images dans le monde de la musique, la chanson, le jazz, et la célébrissime photo des trois grands, dont voici une autre version avec l’auteur en action

Libé - Carnages, Par Magyd Cherfi, Zebda

Magyd Cherfi, du groupe Zebda, ne s’est jamais senti si Français, avec comme une tendresse pour certains de ses compatriotes si maladroits et si imparfaits.

Hexagone - Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais, avec Alain Moreau

Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais devait débuter ce 16 novembre, à Villefranche-sur-Saône. Les attentats du 13 novembre ont conduit les organisateurs à repousser l’ouverture à demain mardi 17 et à annuler tous les spectacles destinés aux scolaires. Pour le reste, toute la programmation est maintenue. Hexagone a interrogé Alain Moreau, son directeur et fondateur, avant les attentats de Paris. il nous a raconté l’histoire de ce festival et présenté les temps forts de cette nouvelle édition. Pour résister à la barbarie, le spectacle comme la vie doivent continuer.

17 et 18 novembre

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, l’encours de l’amour

Chamfort reprend son activité là où il l’avait laissée : en cours de l’amour. Très bel album sans titre, à plusieurs titres.

Hexagone - Victoria Lud : deux soirées au Bijou et bientôt un E.P

Depuis les auditions publiques Osons en février, l’an passé, j’ai applaudi les prestations de Victoria Lud cinq fois dont les deux dernières pour leur concert entier chroniqué déjà sur Hexagone. Donc, en résumé, je suis fan ! J’ai à nouveau apprécié leur spectacle La fabrique des diamants noirs : un cabaret rock chanson, avec un univers original, des chansons fortes et une mise en scène soignée, une ambiance un peu conte mystérieux avec personnages, costumes et éléments de décor. Victoria Lud c’est Caroline au chant et aux textes, Nicov Kalach c’est Nicolas à la guitare, aux choeurs aux compositions et arrangements, Mlle Jouchter c’est Anne Laure au piano et aux chœurs. J’ai ressenti une encore plus grande maîtrise dans l’ambiance musicale voire vocale pour les chœurs ou moments à trois et la voix de la chanteuse prend plus en plus d‘ampleur.

Télérama - Le Bataclan, lieu d'avant-garde et de mixité dans les années 80

Théâtre de l'attaque la plus meurtrière à Paris, le Bataclan n'est pas une salle parisienne comme les autres. Dans les années 80, elle fut même le lieu de la mixité sociale et de l'avant-garde musicale.

Nos Enchanteurs - Valérian Renault, la chanson du mal aimé

Valérian, un prénom qui sonne comme un défi, comme une gageure : survivre, « se bien porter »… Vraiment ? Est- ce possible dans cette vie là ? Dans ce monde-ci qui ce soir encore fait éclater sa violence la plus immonde ? On en reste hébété à la sortie du concert. L’artiste vient à peine d’achever de se débattre en scène comme un beau diable. A coups d’humour entre ses chansons, à coups de bavardages légers, il tente de s’arracher, de nous arracher  à son mal de vivre, son mal d’aimer. Le nôtre assurément.

Télérama - Nicolas Paugam, Mon agitation

De compositions complexes en textes déroutants, le chanteur pousse plus loin ses explorations, avec un album totalement libre et exigeant.... Aujourd'hui, l'étonnant Paugam récidive. Poussant un peu plus loin le bouchon du décalage. Sa voix, décidément troublante, peut être repoussante ou délicieusement ­intriguer ; il l'amène sans scrupule jusqu'à ses limites, aiguës et incertaines. Les compositions, complexes, puisent leurs harmonies du côté du Brésil, parfois du jazz (Mon agitation), un peu du rock sixties (La Pêche aux langoustines).

mardi, 08 septembre 2015

Gérard Manset - Avant l'exil (1989)

Calendar

jeudi, 23 juillet 2015

L'actualité de la chanson française du 13 au 23 juillet (mise à jour)

Les vidéos de l'été : parcours varié dans les archives de l'INA avec, entre autres, Gainsbourg, Trenet, Béart, Julien Clerc et quelques autres. Mais aussi en vidéo avec Agend'Arts une belle salle chanson de Lyon.... et cette revue de presse et du web reprendra réellement à partir du 24 août.

Hexagone - Guillaume Lloret raconte Agend’Arts, une salle de quartier pour les artistes lyonnais

Il y a à Lyon deux salles de spectacles où il est possible d’écouter 2 ou 3 fois par semaine de la belle chanson française. J’ai déjà parlé ici d’A Thou Bout d’Chant qu’une nouvelle équipe est en train de prendre en main. La seconde salle est Agend’Arts, dont on va parler longuement avec Guillaume Lloret qui en est le responsable. Cet entretien est l’occasion de découvrir l’histoire de cette salle que rien ne prédestinait à devenir un rendez-vous de qualité pour les amateurs de chanson. Salle devenue le centre d’un réseau de quartier, en l’occurrence la Croix-Rousse, où la densité d’artistes est particulièrement élevée.

A la une

C'est déjà ça - Higelin en studio vers un vingtième album

L'autre Grand Jacques revient. Après le très beau..."Beau repaire" et une longue tournée, Higelin est déjà en route vers un nouveau disque. L'annonce est originale: elle est faite par Mahut, l'immense percussionniste et historique compagnon de route du chanteur. Verbatim qui se suffit à lui-même...

21, 22 et 23 juillet

Hexagone - Une femme mariée – Enfin septembre

Elle s’appelle Une femme mariée mais c’est pas son vrai nom. Dans la vraie vie, elle répond au patronyme de Constance Petrelli et c’est quand même un blase qui a de la gueule. Comme ses chansons qui n’en manquent pas non plus. De gueule.

Constance a monté son projet chanson « Une femme mariée » en 2005. Le nom en hommage au film de Godard. Il y a pire références ciné, tu l’avoueras. Du ciné, genre années 60 et en couleurs, c’est un peu le film qui se joue devant nos yeux à l’écoute des chansons de Constance. Après un premier EP, toujours en 2005, Constance Petrelli sort son premier album, Les mauvais garçons, en 2009. Onze titres qui montrent la voie empruntée par cette femme bien mariée avec une pop vive et efficace.

Nos Enchanteurs - 10 raisons (plus ou moins bonnes) de se rendre à Barjac

Y rencontrer les amis. C’est le rendez-vous annuel de qui aime la chanson « de parole » (dite aussi « chanson-française-de-qualité » ou « chanson à texte » comme s’il en existait sans). D’une année l’autre, on s’y retrouve, les tempes plus blanchies que la fois dernière, sans toutefois amener avec nous la relève espérée. Bien sûr on y devise chanson : c’est la menue monnaie de Barjac. Mais pas que. On s’inquiète des absents, qui ont forcément tort. Chaque année, on compte les disparus. Là je serai triste de ne plus voir l’ami Jean Florin, de Montbrison. Un de moins pour faire agréable et pertinent chorus.

Le Figaro - Françoise Hardy, atteinte d'un cancer, arrête la chanson

La chanteuse de 71 ans, qui souffre d'un lymphome, confie avoir tiré un trait sur sa carrière longue de cinquante ans

«C'est curieux car j'ai toujours vécu en sachant de quoi j'avais envie et là, pour la première fois, je ne vois pas ce que je pourrais faire», confiait l'interprète de Message personnel en recevant l'AFP il y a quelques jours dans la chambre d'une clinique francilienne où elle récupérait de nouvelles séances de chimiothérapie.

Le Télégramme - Vieilles Charrues. Un géant aux pieds d'argile

Avec 60.000 spectateurs ce samedi, on imagine des caisses bien pleines et un succès assuré. L'image qui colle aux Vieilles Charrues est tenace mais la réalité est un peu plus complexe. Le plus gros festival de France est en fait un colosse aux pieds d'argile qui, chaque année, doit batailler pour équilibrer son budget. Un exploit permanent

Hexagone - Erwan Pinard, prof et chanteur, « une complémentarité nécessaire »

Erwan Pinard chantait récemment au Bal des Fringants, une petite salle de spectacle dans les Pentes de la Croix-Rousse à Lyon. Une belle occasion pour prendre rendez-vous avec l’artiste. On s’est retrouvés quelques jours plus tard pour échanger librement sur ses métiers (il est prof en collège en même temps que musicien), sur ses albums et son parcours dans la chanson.

19 et 20 juillet

Hexagone - Mick à Avignon – Session 1 : Emanuel Bémer

Et me voilà à Avignon, une année de plus. Il fait chaud (plus que l’an dernier !), le programme du off comporte un grand nombre de spectacles (plus que l’an dernier !), beaucoup de monde dans les rues (par rapport à l’an dernier ? je ne sais pas, je n’ai pas compté !). Je prends l’apéro à côté de théâtreux parisiens et j’entends « si tu veux te faire voir par le métier il faut venir à Avignon, tout Paris est là, tu vois tout le monde.» Je ne connais pas beaucoup de parisiens et encore moins de théâtreux parisiens et si j’en ai peut être croisés, je n’ai pas parlé à un seul (vu que je ne les connais pas !). Je vis à Toulouse et je vais voir quelques concerts chanson. Et bien c’est pareil, en deux jours, j’ai croisé le tout Toulouse de la chanson ou plus précisément le tout Bijou : l’ancien patron, le nouveau, le chargé de com, l’ingé son, un chanteur toulousain passé au Bijou, un artiste parisien passé au Bijou cette saison !

Télérama - Kent, Intégrale des albums studio 1982-2013

On a tendance à l'oublier, mais au tournant de la décennie 90, Kent fut l'un des artisans du renouveau d'une chanson en français, assumant une tendresse ni mièvre ni ringarde (avec le recul, on est frappé de voir à quel point là aussi il s'inscrivait dans les pas d'Higelin).

Télérama - Gainsbourg and The Revolutionaries

Les albums reggae du plus rasta des chanteurs français réédités, enrichis d'inédits et de versions dub.

A la fin des années 1970, Gainsbourg a besoin de relancer une carrière en eaux basses et débarque en Jamaïque avec un chèque en blanc pour la fine fleur des musiciens de studio de King­ston. Des Clash à Police, le reggae est en vogue, mais il semble taillé pour la poésie percussive, les rimes torrides et la diction nonchalante du Français. Rien n'a été composé à l'avance. Tout se joue en une nuit d'écriture stressée et quelques jours d'enregistrement pendant lesquels la personnalité de Gainsbourg maraboute les musiciens locaux, Sly and Robbie en tête, qui tiennent Aux armes et cætera pour « le meilleur album reggae d'un non-­Jamaïcain » (comprendre un Blanc).

RFI - Quelque chose en nous de Johnny, Dernière soirée des Francos de La Rochelle

Johnny Hallyday a clôturé les 31e Francofolies de La Rochelle par un beau concert le 14 juillet, avant le feu d’artifice. Le festival qui a fait revenir le chanteur sur sa grande scène dix-neuf après son dernier passage, affiche une édition plutôt au beau fixe et des projets de voyage vers la Bulgarie.

Nos Enchanteurs - Blanzat 2015. Jamait en gueule d’amour

Il y a sur cette scène, en ce répertoire, un peu beaucoup du cinéma romantique et réaliste d’avant guerre. Jamait en gueule d’amour à la Gabin, casquette de rigueur et mélodrames. Tout ou presque ici est fait d’amours blessés, meurtris, qui parfois, souvent, se sont fait la belle. De manque d’amour aussi, de désirs : « Caresse moi caresse moi / Ne laisse pas ce jour vieillir / Sans poser avant qu’il n’expire / Tes mains sur moi / Caresse moi… » D’infinis regrets.

Hexagone - Le Mad aux Francos – Episode 2 : Clarika, Daphné et Christine, toutes des reines !

Eh toi ! Oui, toi l’hexagonophile invétéré(e) ! De deux choses l’une, soit tu es francos-maso compulsif ou alors, grave traumatisé par ces interminables sagas estivales que tu contemplais à la téloche, lorsque tu étais un gniard boutonneux. Si tu te reconnais dans la seconde option, ne compte pas trop sur Le Mad pour te la jouer sous le soleil…

17 et 18 juillet

C'est déja ça - Francos 2015: quelques impressions et clichés

La 31e édition des Francofolies de La Rochelle se terminent ce soir, notamment par le Barnum de la grande scène, rassemblant Noah et Hallyday. Il était plutôt conseillé de se glisser dans le théâtre Verdière de la Coursive où se succédaient Luce et Mathieu Boogaerts suivis d'Alain Chamfort, puis Jeanne Added et Claire Diterzi. Ou alors l'inratable parce que somptueux spectacle de Stefan Eicher et ses automates, précédés du précieux Ben Mazué. En attendant, retour sur les trois premiers jours...

C'est déja ça - Babel, "chant-son" habité

De passage aux Francofolies de la Rochelle, l'inclassable quartet angevin a démontré combien sa pièce montée chanson-électro-scratch est toujours plus appétissante 

Le Mad aux Francos – épisode 1 : Emilie Marsh en showcase

Hexagonaute chéri(e), mon amour*… Tu vas être fort marri d’apprendre que celui qui s’est auto-proclamé envoyé spécial d’Hexagone aux trente et unième Francofolies de la Rochelle, est en fait le moins qualifié au sein de ce beau webzine, entièrement dévoué à la « Cause », pour te raconter LE festival de la chanson française.

Chansons que tout cela - Leprest dans le micro (5) : Bolée initiale, écriture et Dragues

Retour chez l’ami Allain après quatre mois et demi sans article sur ce blog, qui pourraient inciter à penser « Y’a rien qui s’passe » (sur Facebook, j’ai prévenu que nous sommes en train de vendre notre trois pièces de 70m2 à Ménilmontant en vue de notre déménagement à Bordeaux et que si ça vous chante, il suffit de me contacter en privé)… Bref, après les trois extraits d’entretien datés de janvier 1987, où le chanteur parle de ses débuts à Paris et de son rapport à l’écriture, suit un autre inédit, vocal celui-là.

16 juillet

Hexagone - Avignon Off : un grand festival de … chansons !

Du 4 au 25 juillet le festival d’Avignon Off présente plus de mille spectacles. Et qui dit festival d’Avignon dit théâtre. Moi je te dis qu’Avignon est un grand festival chanson et je vais te le prouver. Une affiche de plus de 30 artistes ou groupes et quelques spectacles en catégorie « théâtre musical. » Chaque spectacle est joué en moyenne 15 fois au moins. Donc plus de cinq cent concerts proposés. Quel festival dit plus ? Et vise un peu, ci dessous, les artistes présents.

Nos Enchanteurs - 11e Rencontres Marc-Robine : la belle affiche que voilà !

On peut ne pas le connaître, comme quand on habite une rue et qu’on ne sait même pas qui est celui ou celle qui lui a donné son nom. Lui c’est Marc Robine et un élégant festival porte son nom : Les Rencontres Marc-Robine, à Blanzat, près de Clermont-Ferrand. Marc Robine fut un génial touche-à-tout de la chanson, au service de la chanson. Chanteur-musicien lui-même, qui débuta dans la musique traditionnelle. C’est même sur des airs trad’ qu’il chanta Gaston Couté. Journaliste de la chanson, il fut une des plus grandes plumes de Chorus, jusqu’à sa disparition en 2000. Conférencier et historien de la chanson, direction de collection chez EMP, il nous laisse des ouvrages et anthologies formidables. Biographe, il signa des livres d’importance.

Du 13 au 15 juillet

C'est déjà ça - Thiéfaine, chevalier indestructible et poète rock

L'un des plus fidèles artistes des Francofolies s'est produit en clôture de la soirée de samedi sur la grande scène, à la tête de son dernier et magistral album. Une heure et quart puissante et enlevée, balayant trente ans de chansons hors-normes.

C'est déjà ça - Alexis, le mauvais sujet surtout pas repenti

Alexis HK a livré aux Francos dimanche un condensé de son spectacle autour de Brassens, "Georges et moi". C'est déjà un bonheur de finesse, d'humour et d'inspiration

C'est déjà ça - Raphaël réinvente Manset, sobre et magique

Grand moment de (re)création tout à l'heure sur la scène de la Coursive aux Francofolies 2015: Raphaël a livré une version folk-rock intense de "Matrice", un des albums-phares de Gérard Manset.

Hexagone - Benjamin Biolay chante Trenet aux Folies Bergères

Benjamin Biolay était aux Folies Bergères pour deux dates consécutives, le 29 et 30 juin afin de nous faire découvrir ses reprises de Charles Trenet. Il était accompagné d’un orchestre où toute la famille des violons était présente, ainsi que du guitariste Nicolas Fiszman et du batteur Denis Benarrosh. L’artiste auteur, compositeur vient pour la première fois proposer un album de reprises. Surprenant au premier abord, mais pas tant que cela venant de la part de ce touche-à-tout. Quand certains reprennent Goldman ou Renaud, surfant sur les tendances actuelles en y apposant des voix jeunes et connues, Biolay, reprend un chanteur qui lui tient à cœur. Plusieurs générations nous séparent de Charles Trenet, autant dire que Benjamin est loin de suivre cette vague commerciale, à tel point qu’on craint le flop. Pourtant, cela ne l’a pas empêché de faire salle comble, probablement parce qu’il fait ce qu’il aime avant tout.

Nos Enchanteurs - Pourchères 2015. Michèle Bernard : l’amour et tout ce qui s’ensuit !

Comment dire la belle, la superbe cohérence de cette Chansonnade 2015 ? Seulement rappeler que Michèle Bernard en était le fil rouge, que tous les artistes présents étaient liés par l’amitié qu’ils portent à la Mimi de Saint-Julien. Alors, tel un 14 juillet tirant ses plus beaux feux d’artifice, Pourchères s’est achevé sur la brillante prestation de Michèle Bernard. C’est ce concert qui a rassemblé le plus de monde.

lundi, 13 juillet 2015

INA : Gérard Manset "Il voyage en solitaire" (1975)

INA : Gérard Manset "Y'a une route" (1975)

samedi, 11 juillet 2015

Les Francos - Raphaël faire revivre Matrice de Manset


Les Francos - Raphaël faire revivre Matrice de... par franceinter

dimanche, 18 mai 2014

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 mai (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Bastien Lucas - Cliché (Clip officiel)

L'album de la fin de semaine - Amandine Bourgeois : Au masculin

L'album de la semaine - Mélisande : Les métamorphoses

Le clip de la semaine : Cendrio, Parlez-moi de moi

Souvenirs, souvenirs une semaine avec Pia Colombo

Bien reçu..... merci :
- l'album de Georgette Lemaire, Paris Jazz

- l'album de Cendrio, Parlez-moi de moi. Cendrio est sur Facebook.

A la une

Rencontres d'Astaffort: "Ici, on a le temps de travailler autrement"

Vingt ans et trente-huit sessions que la cour de l'école d'Astaffort a retrouvé sa vocation: apprendre, transmettre échanger. Et jouer. Initiées par Francis Cabrel, les Rencontres fêtent leur anniversaire avec exigence et modestie. On ne change pas une équipe qui gagne... à être connue. Visite.

18 mai

La Saugrenue, Octopus musical

Le Balluche de la Saugrenue, un groupe navigant entre musette façon années 20 et sons de l’époque 2.0, sera sur Bourges pour deux concerts dans le festival off lundi (ce soir!) à la Table d’Harmonie et mardi aux Trois p’tits cochons. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur le Balluche mais aussi le collectif La Saugrenue et ses multiples facettes.

Nos Enchanteurs - Le Balluche de la Saugrenue : roulez jeunesse !

Eh, les aminches ! 
Ouvrez grand les cages à miel et  venez tricoter des pinceaux à l’écoute de ce troisième album du Balluche…
La voix gouailleuse de Nora de Belleville, entouré entre autres de Flo la Bretelle ou Hector la Gâchette, vous ramènera aux belles heures du Balajo et du musette du Paname de l’entre deux guerres. Mais… Oui, mais !

Le Suricate - Aurélie Cabrel nous présente son nouvel album lors d’une interview

Tout d’abord félicitations pour ce deuxième album A la même chaine dont la sortie est prévue le 26 mai prochain. On prend beaucoup de plaisir à l’écouter et  l’accompagnement instrumental se mêle intelligemment à cette voix rauque et chaude.

RFI - Cyril Mokaiesh, urgence amoureuse, Nouvel album, L'amour qui s'invente

Avec son prometteur et exalté premier album solo Du rouge et des passions, Mokaiesh avait connu un succès d'estime. Le revoilà, moins dans la posture du poing levé pour L'amour qui s'invente, mais toujours aussi fougueux et batailleur. Ce chanteur de 29 ans dont l'écriture a l'éclat d'un pur-sang est plus que recommandable.

17 mai

RFI - Dick Rivers garde la banane, Nouvel album, Rivers

Au risque de se répéter, il ne faudrait ni le ranger aux oubliettes ni le réduire à sa banane ou à sa paire de santiags. Cela fait plus de cinq décennies que Dick Rivers est dans le circuit et celui-ci se montre toujours aussi aventureux. Pour cette nouvelle livraison intitulée sobrement Rivers, il a laissé à nouveau les manettes à Oli le Baron et a notamment fait appel aux plumes de Francis Cabrel et Joseph d'Anvers. Rencontre.

 
Cette salle doit être unique en son genre, créée par un groupe de bénévoles en association 1901, elle est dans ses murs. Propriétaire pour ne pas être à la merci de loueurs abusifs, ni dieu, ni maître, ni loyer, avec une équipe qui a mené à bien cette aventure. Depuis 2001, c’est la scène vivante de la chanson qui est invitée à côtoyer le superbe piano à queue, acquis pour Léo Ferré au temps du Dejazet.
 
Nos Enchanteurs - Only French lance ses RDV Francofonik (2 x 2 places à gagner pour ce samedi 17 mai)

« Only French » ? On connaît ! Jusqu’à présent identifié par son festival annuel (plus de cent artistes programmés en vingt éditions), ce festival farouchement francophone se démultiplie, se coupe en quatre et s’installe au Pan Piper y présenter cinq rendez-vous « Francofonik » par an, cinq dates exceptionnelles, soirées insolites où se mélangent des artistes francophones de tous les horizons, qu’ils soient d’Afrique, d’Amérique (Québec, Haïti), d’Europe (France, Suisse, Belgique) ou d’Asie.

Nos Enchanteurs - Astaffort : on n’a pas tous les jours vingt ans !

Avec ses 2058 habitants (source Wikipédia 2011), il n’est pas sûr que la commune d’Astaffort, près d’Agen, dans le Lot-et-Garonne, eut un jour l’ambition de devenir un des hauts-lieux de la Chanson en France. Juste trouver un axe de développement local permettant, entre autres, de réhabiliter le patrimoine bâti… Il s’est alors trouvé alors un conseiller municipal pour suggérer un tel événement. Un élu nommé Francis Cabrel, natif du lieu… C’est ainsi que, depuis deux décennies, Astaffort est (et de plus en plus) un lieu de ressourcement, de formation et de création assez inédit en France, au bénéfice de la chanson. La chanson, méprisée un peu de partout, trouve ici un havre de paix où elle rime avec possible.

16 mai

Nos Enchanteurs - Jean Michel Piton, on s’régale…

C’est un frangin de Dimey, dès la première chanson, c’est évident, et très vite Jean-Michel Piton met les choses au point, Dimey et lui, c’est une vraie histoire d’amour, textuelle, et filiale, tous  Les enfants de Syracuse  se reconnaissent vite… Mais attention, ce n’est pas un imitateur qui ferait du Dimey, c’est en frère de plume qu’il faut le situer. Un frère de plume qui a nourri sa guitare des notes de tous les folksinger dans la lignée de Dylan, avec des mélodies qui se marient à la perfection avec sa belle écriture. Et sa guitare est une vraie partenaire à part entière, elle joue comme une deuxième voix, pas simplement en appoint rythmique sommaire.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2014 : Rouge Gorge, une question d’héritage

10 mai 2014, Festival Bernard-Dimey, quatrième jour,

 S’il est une tradition dans ce festival, c’est celle du « Fil Rouge », celui qui conduira les nogentais, les festivaliers mais aussi les « anciens » des maisons de retraite de la chanson d’hier à celle d’aujourd’hui tout au long du festival.

C'est déjà ça - Cabrel: "un nouvel album avant mars 2015"

Jeudi 8 mai, dans la « cour de création » de Voix du Sud, 15 heures. Au milieu des stagiaires qui travaillent sous les platanes ou dans les anciennes salles de cours, Francis Cabrel arrive doucement et s'assoit au coeur de l'école où il a été élève, il y a plus de cinquante ans. Il nous parle des vingt ans de Voix du sud, de ses quatre parrains exceptionnels: Souchon, Cali, Renan Luce... et lui. Et annonce son prochain album!

15 mai

Mickey 3D fait danser les footeux

Le Stéphanois signe un réjouissant hymne à l'équipe de France

C'est déjà ça - Hommages: après Renaud, voici Reggiani et Mouloudji

L'album de reprises du chanteur énervant sortira le 9 juin. Auparavant, Isabelle Boulay revisitera le répertoire de Reggiani ("Merci Monsieur Reggiani" le  19 mai). Et le 17 juin sortira "En souvenir des souvenirs", album-hommage à Mouloudji par une dizaine d'artistes.

C'est déjà ça - Jeanne Garraud et Presque oui: duo de dentelle, vraie magie

La Lyonnaise et le Lillois réunis par Bordeaux Chanson pour la première de la série "Improbables duos" se sont produits vendredi soir sur la scène de l'Inox. Un petit bijou d'équilibre et de délicatesse

C'est déjà ça - Ebaubis mais pas bouche bée

Plus de deux ans que tourne cet épatant spectacle autour du répertoire de Boby Lapointe: une troupe de plus ou moins jeunes talents, plus ou moins underground de la scène française. Elle faisait halte hier soir au Galet de Pessac (33).

C'est déjà ça - Le meilleur morceau d'Indochine

Le groupe emmené par Nicolas Sirkis annonce une deuxième date au Stade de France à la fin du mois de juin. De manière savoureuse.

C'est déjà ça - David McNeil: "Je suis entre Alain Souchon et Herbert Léonard... un peu plus près d'Alain j'espère"

Vingt-trois ans que l'auteur de "Hollywood" (Montand), "Melissa" (Julien Clerc) ou "Casablanca" (Souchon) n'avait pas sorti de disque, depuis la pépite "Seul dans ton coin". David McNeil revient, jazz, blues, folk et classique en bandoulière, chante avec Charlebois, Souchon, sur le temps et les femmes qui passent. "Un lézard en septembre" sort ce lundi, d'une souriante et craquante élégance.

L'Express - David McNeil, chanteur hors père

Il a écrit Hollywood, repris par Yves Montand, et Mélissa, pour Julien Clerc. Notamment. Après deux décennies d'absence, David McNeil revient avec Un lézard en septembre, entouré de Souchon, Charlebois, Hardy, M...

Le silence et la nuit. Un dernier album en 1991. Un ultime concert en 1997 David McNeil buvait des nuits noires comme l'infini. Une dépression le figeait dans la contemplation. "J'étais une épave bipolaire et alcoolique", résume-t-il. C'étaient les lendemains de défaite. Aujourd'hui, il revient à la chanson, avec Un lézard en septembre, une référence à Lao Tseu, recueil de morceaux gourmands et lettrés, de virées country, de blues obliques où il cite les regrets de Du Bellay, le frisson de la soie, l'alcool de riz dans les cafés chinois, les frères Ripolin, Aragon et Elsa, la nicotine et la vodka.

14 mai

Lapresse.ca - Isabelle Boulay rend hommage à Serge Reggiani

Isabelle Boulay chante du Serge Reggiani depuis qu'elle a 19 ans, mais c'est aujourd'hui, dans la quarantaine, qu'elle sent qu'elle peut le mieux lui rendre hommage. Elle le fait donc avec un nouvel album, Merci Reggiani, sur lequel elle reprend 14 chansons de l'interprète français, qui a amorcé sa carrière musicale sur le tard

Libé - Popp mutique

Le musicien André Popp, roi des orchestrations insolites, collaborateur de Juliette Gréco ou Boris Vian et créateur du conte «Piccolo, Saxo et compagnie», est mort samedi à l'âge de 90 ans.

La Croix - Décès d’André Popp, créateur de « Piccolo, Saxo »

Le compositeur et arrangeur de musique symphonique André Popp est décédé à l’âge de 90 ans. Réécoutez ses musiques célèbres comme « L’amour est bleu », « Piccolo, Saxo » ou « Les Lavandières du Portugal ».

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2014 : Dimey du 5.2, juste une mise en bouche

9 mai 2014, 14e festival Bernard-Dimey, Cave à Bernard,

Il est 15 h et, comme le veut la tradition du festival, une soixantaine de festivaliers se retrouvent au sous-sol de la médiathèque qui porte le nom du poète : « La Cave à Bernard ». Le lieu aurait quelque chose des caves que l’ombre de Dimey hante encore dans Paris. Il y a fort à parier qu’à quelques pas de là il usa ses culottes. Alors on se prend à rêver que son âme traîne encore dans les parages et qu’il trinque avec nous à ce projet participatif dont le festival offre aujourd’hui une mise en bouche, gouleyante à souhait.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2014 : Strange Enquête, conteur d’histoires

9 mai 2014, 14e Festival Bernard-Dimey, troisième jour,

On dira qu’il faut un soupçon d’audace pour oser programmer ce duo : une contrebasse, celle de Manuel Mouret, inventant toujours de nouvelles astuces avec les boucles du sampler pour habiller la voix de Jérôme Pinel, auteur, créateur d’histoires qui « tchatche » et chante si peu… On dira, pour quelques temps encore, que c’est une prise de risque dans un festival qui se profile surtout comme événement autour de la poésie et de la Chanson. Révérence à son nom patronymique !

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Le succès des Ogres

Pour fêter vingt ans d'une carrière exemplaire menée en toute indépendance, Alice, Mathilde, Sam et Fred Burguière ont enregistré un nouveau disque, VOUS M'EMMERDEZ!. Dans ce huitième album comme toujours illustré par Éric Fleury, d'excellentes chansons qui se chantent, éperdument humanistes, ancrées à gauche et d'actualité («Je vais vous dire ce qui ne m'a jamais dérangé:/ Que deux hommes se marient entre eux/ Du moment qu'ils sont amoureux/ Et qu'ils aiment leurs enfants/ Évidemment», Vous m'emmerdez). Orchestrées dans les règles de l'art, on y croise Têtes raides, on y entend Lo'jo, la famille. On y chante Leprest (Pages de ma vie) et Renaud (Ma Guinguette préférée). Et l'on y gouaille en parfaite liberté.

Metro - Prix Félix-Leclerc: dix artistes en lice

MONTRÉAL – Les dix artistes québécois en nomination pour le prix Félix-Leclerc de la chanson 2014 sont Alex Nevsky, Antoine Corriveau, Ingrid St-Pierre, Klô Pelgag, Les sœurs Boulay, Ludovic Alarie, Patrice Michaud, Philémon Cimon, Philippe Brach et Salomé Leclerc.

Créé en 1996 par la Fondation Félix-Leclerc en collaboration avec Les FrancoFolies de Montréal, le prix Félix-Leclerc de la chanson vise à stimuler la création chez les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes et à encourager la production et la diffusion de la chanson francophone. Pour être admissibles, les candidats doivent avoir un répertoire majoritairement composé de pièces originales et francophones et avoir au moins un disque à leur actif.

Nos Enchanteurs - Le pari Jazz de Georgette Lemaire

.... On a l’impression, vu l’étrange pochette où une typographie envahissante masque le visage de la chanteuse, que ce disque est surtout fait pour les touristes de passage à Paris plus que pour un désormais improbable public de la chanteuse. N’empêche : ce disque mérite le détour, anthologie particulière car pleine de trouvailles musicales, jazz il va de soi, orientalisantes parfois (Le dénicheur, L’accordéoniste)

13 mai

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2014 : Rue de la Muette, la danse fascinante de l’ours

8 mai 2014, 14e festival Bernard-Dimey, deuxième jour,

 Voir Patrick Ochs entouré de deux musiciens seulement (à sa droite les clarinettes et saxo de Vincent Mondy, à sa gauche l’accordéon de Gilles Puyfagès) c’est s’offrir un spectacle d’une force rare. D’ailleurs au fil des chansons on finit par se sentir habité de sonorités slaves, de fanfare, d’accordéon langoureux et triste qui résonnent dans la tête, tard dans la nuit, avec cette voix profonde et grave et ses mots déchirés, déchirants.

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2014 : Hervé Lapalud paie sa dîme à tonton Bernard

8 mai 2014, 14e Festival Bernard-Dimey, deuxième jour,

 C’est lui qui nous l’annonce Hervé à peine arrivé en scène, il vient dire merci et sachez qu’il le fait de la plus élégante façon qui soit, quand on est de ceux qui travaillent dans leur tête à faire chanter les mots.

Télérama - Gérard Manset : “Je suis fait de 50 % de tristesse et de 50 % de sagesse”

Rencontre | Gérard Manset sait s'imposer sans s'exposer. L'auteur-compositeur discret mais très sollicité sort un double album de ses classiques revisités. Entretien.

12 mai

Le Monde - Aubry et Cambadélis veulent une autre réforme de l'intermittence

Est-ce une ultime tentative de sensibiliser le gouvernement au sort des intermittents du spectacle, alors que l'accord du 22 mars sur l'assurance-chômage ne cesse d'être contesté, et que le gouvernement a décidé malgré tout d'agréer l'accord ? Ou bien est-ce le signe d'une divergence interne au parti socialiste sur la question des annexes 8 (techniciens) et 10 (artistes) de l'Unedic ? Toujours est-il que le courrier adressé le 7 mai par la maire de Lille, Martine Aubry, au ministre du travail François Rebsamen, lui demandant de « ne pas agréer le texte de la convention Unedic qui sera soumis au gouvernement dans les prochains jours »,  n'est pas passé inaperçu.

Télérama - Concert gastronomique : la grande bouffe à la sauce Pigalle

Musiques | Le chanteur François Hadji-Lazaro organise un grand rendez-vous épicurien le 15 mai à Paris, en compagnie du chef cuisinier Yves Camdeborde. Rencontre de deux amis de longue date…

Nos Enchanteurs - Festival Dimey 2014 : à l’unisson de son territoire

Mercredi 7 mai 2014, 14e Festival Bernard-Dimey, premier jour,

Un festival qui grimpe, grimpe… un festival qui s’accorde le privilège de grandir dans le respect des valeurs qui sont les nôtres. Par les temps qui courent il faut le dire bien fort et s’en réjouir !

Télérama - Christophe, Intime

Une simple guitare. Un piano seul. Et, par la grâce de l'interprétation habitée de leur créateur, Aline ou Les Marionnettes prennent une épaisseur inédite.
Christophe a sans doute de multiples ­talents... mais il en a un, surtout, grâce auquel il surpasse à peu près tous ses collègues actuellement en activité : sa faculté à transformer même la plus légère des chansons en monument de profondeur poétique (Bashung aussi en était capable). Ceux qui commettraient l'impudence d'en douter n'auront qu'à écouter ce vrai-faux nouveau disque, dans lequel il reprend une quinzaine de vieux titres, dans une formule archi dépouillée, au piano, au synthé ou à la guitare
 

Le chanteur célèbre ses vingt ans de chanson avec Ici-bas, ici même, un disque profond et habité. Pour L'Express, il dévoile les artistes qui ont marqué sa vie.

Télérama - Gérard Manset : “Je suis soudain devenu un tube”

Avant-goût | Il se dit auteur-compositeur plutôt que chanteur. A 68 ans, cet artiste rare revisite son œuvre singulière et raconte son rapport compliqué au monde.

Télérama - Printemps de Bourges : Simon, Ringer, Monnet et les autres

On y était ! | Que retenir de cette 38e édition qui vient de se terminer ? La chaleur nouvelle d'Emilie Simon, la sensualité de Catherine Ringer, la maîtrise de Jeanne Cherhal, la métamorphose de Franck Monnet…