Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 novembre 2018

L'actualité de la chanson française 16 au 22 novembre

Les artistes de la semaine : Bashung, Evelyne Gallet, Dominique Babillotte, Karine Clercq, Bernard Ascal, Yves Uzereau, Flavien Berger

L'album de la semaine : Alain Bashung, En amont

Le clip de la semaine - Flavien Berger - Maddy La Nuit

KARIN CLERCQ

Claude Févre - Karin Clercq, « Madame rêve au ciel »…

Karin Clercq, comédienne, chanteuse, musicienne, n’est visiblement pas de ces artistes qui tâtonnent, hésitent. La signature de ses projets est la marque d’un authentique engagement d’artiste femme. Cet album, neuf ans après le précédent, souligne le trait.

Nous voici à l’écoute de douze chansons entre rock et pop électro, où sa voix distille des textes qui questionnent, certes : Où allons-nous ? Et surtout Pourquoi, cette lancinante liste d’interrogations laissées sans réponse. Des mots  qui font halte quand la souffrance se dit, «Je vacille, je ne tiens plus à rien… Je suis figé, et sous mon écorce, plus de sève pour pleurer », quand on n’en a plus la force, (Tu me dis)…  Mais des mots qui  ne tardent pas à porter haut et fort ses élans de femme libre dont l’interprétation puissante  de Madame  Rêve du regretté Bashung  incarne l’aboutissement. Plus de six minutes où la voix, délicieusement sensuelle, est portée par le  piano, la batterie et des sons intersidéraux.

Nos Enchanteurs - La boîte à musique de Karin Clercq

..... La Boîte de Pandore, c’est le titre du nouvel album de Karin Clercq, dont nous étions sans nouvelles discographiques en solo depuis 2009. La chanteuse bruxelloise nous avait bouleversés avec son premier disque, Femme X (en 2002 déjà, comme le temps passe…), réalisé par Guillaume Jouan, le complice des débuts de Miossec. Après 2 autres albums, recommandables également, elle avait quitté le devant de la scène pour d’autres projets collectifs. Le plaisir n’en est que plus grand de la retrouver aujourd’hui, avec un opus alliant la maturité du propos à l’évidence mélodique.

Froggy's Delight - Karine Clercq, La boïte de Pandore

Une dégringolade de battements, interrompus par l’oscillation d’un cliquetant sur une surface métallisée "Sur le bord de la plage, j’attends depuis des heures, sur le bord de la plage, il fait nuit et j’ai peur, seule sur le rivage, oui nous sommes plusieurs, attendant l’accostage du bateau d’un passeur, je laisserai sur le sable le peu que j’ai encore, je n’ai pris qu’un portable pour partir vers le nord, j’avance, j’avance, le reste n’a plus d’importance, j’avance vers une autre existence" ("J’avance"). Le roulis du bercement des envies d’ailleurs transcende le morceau d’une mélopée intérieure prompte à lever les yeux vers l’horizon. Espoir, quand tu nous tiens

EVELYNE GALLET

Nos Enchanteurs - Evelyne Gallet, bombe à fragmentation

La bio jointe à cet album nous dit qu’Evelyne Gallet « se taille un nouveau costume ». Nouveau, c’est pas dit pour qui la connait, même si ces chansons-là indiscutablement sentent le neuf ; toujours est-il que notre lyonnaise agrandit sa garde-robe avec, ma foi, une garde rapprochée de paroliers-compositeurs qui nous fait plus songer à de la haute-couture qu’au rayon habillement de chez Auchan. Haute-couture et, permettez-moi, haute-culture. Pensez : Patrick Font et Matthieu Côte (deux pour qui la Gallet sera toujours d’une absolue fidélité), Stéphane Balmino, Jeanne Garraud, Frédéric Bobin et désormais Reno Bistan, Lucarne, Martin Luminet, Max Mavégie (que des lyonnais !) et Clément Bertrand, Cédric Laronche, Dimoné et Thibault Defever. Si vous êtes client de la prose des Barbelivien et autres parvenus du tout-venant, ça ne vous dira rien, mais je vous jure, là, qu’on tape dans le haut du tableau, la cime de la chanson, le presque septième ciel. « On s’embrasse puis on s’embarrasse / On baisse la tête / On se dit «mais qui veut de moi ?» / Et toutes ces années on s’est habitué / À très bien faire n’importe quoi / Nous On est pareil que des gens malheureux / On est pareil mais en mieux… » : c’est lumineux, oui c’est Luminet !

BASHUNG

Télérama - Bashung, En amont

Il avait laissé des chansons de côté. Onze d’entre elles nous parviennent presque dix ans après sa mort. La voix se déploie, fragile, à pas feutrés. L’interprétation, elle, est toujours aussi puissante.

Il est des œuvres qui, par nature, défient le regard critique. Leur charge émotionnelle, si forte, ferait presque passer toute tentative d’analyse pour un sacrilège. C’est évidemment le cas ici : de cette voix surgie d’outre-tombe émane un tourbillon de sensations qui troublent forcément l’écoute.

Culturebox - La voix d'Alain Bashung au coeur de l'album posthume "En amont"

Presque dix ans après sa mort survenue le 14 mars 2009, Alain Bashung est de retour sur les ondes avec l'album "En amont". Ce disque posthume regroupe onze chansons inédites, non retenues pour "Bleu Pétrole", le dernier album paru de son vivant, en 2008. Onze titres bouleversants qui permettent de renouer avec sa voix si particulière.

Le Point - En amont, l'album posthume d'Alain Bashung, décrypté titre par titre

Dans les mois qui précèdent Bleu pétrole, paru en 2008, Alain Bashung est à la recherche d'une certaine fraîcheur et de nouvelles inspirations. Il fait alors appel à des auteurs-compositeurs français. Le chanteur reçoit et enregistre de nombreuses chansons. Dans la très belle biographie de Bashung De l'aube à l'aube (éditions Page à Page), le directeur du label Barclay, Olivier Caillard, témoigne : « Il m'a dit : "J'ai tout dit, j'ai besoin qu'on parle à ma place." Il n'avait pas l'inspiration de l'écriture. »

CONCERTS

Libé - Le concert à l’âge industriel

Menacés par les multinationales, les organisateurs indépendants de concerts et de festivals s’inquiètent de la possible émergence d’un «Google du spectacle vivant». Et misent sur l’artistique et l’innovation pour continuer d’exister.

«Etre indépendant est essentiel pour moi. Je ne me vois pas travailler pour une grosse structure internationale comme Live Nation, AEG ou Vivendi !» Julien Catala, directeur de l’agence parisienne Super !, ne mâche pas ses mots. Quelques heures plus tôt, il a signé un accord avec Corida, la filiale spectacles du label indépendant Because (Manu Chao, Christine and the Queens…). Un deal dans lequel Corida et donc Because entrent à hauteur de 50 % dans le capital de Super !

JAMAIT

Nos Enchanteurs - Y croire comme Jamait

Je ne sais si vous connaissez cette chanson d’Allain Leprest, Tout dans le chapeau, qu’il avait offerte à Christopher Murray. Pareillement on a pu croire que Jamait c’était « tout dans la gapette » tant il ne la quittait jamais. Mais ça, c’était avant. Et c’était pas vrai. Prière donc de signaler l’indispensable élément de langage de ce nouvel album : Yves Jamait perd son couvre-chef, sa parure, son repère, sa casquette, son totem. A compter de la pochette de ce septième disque comme désormais en scène.

MIOSSEC

RFI - Miossec, la force du survivant

Réglé comme du papier à musique, Miossec revient tous les deux ou trois ans dans les bacs avec un nouvel album studio. Il y a deux ans, c’était Mammifères, un disque folk et tzigane, voici un opus beaucoup plus pop et au son vintage. Un album sur lequel on retrouve son écriture à la fois sèche et pleine de verve, ses mélodies simples et séduisantes, sa voix empreinte d’une certaine noirceur, mais une énergie plus lumineuse et positive qu’avant, notamment quand il chante le bonheur d’être en scène. Peut-être est-ce cela, la force des survivants ? Le Breton Christophe Miossec présente son onzième album Les Rescapés, chez Columbia/Sony Music.

MAC ORLAN

Nos Enchanteurs - Pierre Mac Orlan en direct des tranchées

« Moi mon colon, celle que j’préfère / C’est la guerre de 14-18 » nous chantait malicieusement le maître de Sète. Alors que nous célébrons le centenaire du terme de cette immense boucherie, parmi les innombrables ouvrages sortis des presses ou squattant les petits écrans, retenons de notre côté un CD touchant par sa modestie.

FLAVIEN BERGER

RFI - L’odyssée poétique de Flavien Berger

Avec son deuxième disque, Contre-Temps, le génial Flavien Berger, geek artistique, livre un petit bijou sonore où s’entremêlent pop, électro, musique classique, etc : une bande-originale très personnelle qui côtoie les étoiles et la beauté des petits riens.

Flavien Berger parle et réfléchit vite. Dans son cerveau, sous ses longs cheveux, lorsque ses yeux bleus s’allument comme un signal, ça fulmine sec, les neurones s’agitent et les connexions s’établissent à la vitesse de l’éclair.

BABILLOTTE

Claude Févre - Dominique Babilotte, « En baie de St Brieuc, quelque part sur la Manche… »

Ce disque est arrivé, orné, comme un paquet cadeau, d’un bout de ruban rouge. Dire d’abord que c’est un bel objet, promesse de textes choisis, délicatement illustrés. La couverture s’ouvre en plein milieu du baiser, entre les deux bouches rouges, pour laisser apparaître le chanteur, visage levé vers nous, chemise blanche se découpant sur le bleu de la mer. Le soleil est là et fait plisser les yeux.

« Ici le temps s’arrête à chacune de ses secondes / En baie de St Brieuc, un soleil s’est posé. »

Nous écoutons la belle voix profonde et sûre, au premier plan d’un habillage musical qui ne l’écrase jamais mais l’escorte. Cette voix, bien sûr, a les accents de Serge Reggiani, celui que Dominique Babilotte porte en lui. Intimement. D’ailleurs il lui rend un hommage appuyé à la fin de la chanson Alcool… « Les loups, ouh, ouh… » Mais on trouverait aussi parfois des réminiscences de Michel Jonasz ou Maxime Leforestier, quand  la voix se fait plus tendre, caressante, comme pour le dernier titre. C’est dire si nous sommes en terres familières, surtout quand on vint au monde dans ces temps enfuis où « la mémoire de la guerre s’insinuait partout ».

Nos Enchanteurs - Promesse tenue de Babilotte

Une constante apparait dans le parcours discographique de Dominique Babilotte : Le Baiser de Jean-Yves Lebon illustre la pochette de son premier 33 tours La Putain et le Chanteur, en 1985, puis celle de son premier CD Patchworld, en 2002, enfin il se devait d’ouvrir le très bel album La Promesse du Baiser, fraichement sorti du pressage.

VANESSA PARADIS

Télérama - Vanessa Paradis, Les sources

Cinq ans après un disque produit et largement écrit par Benjamin Biolay (Love Songs), Vanessa a demandé à son nouveau chéri de travailler avec elle. Ah bon ? De Samuel Benchetrit, on savait qu’il était metteur en scène, comédien, auteur de livres et de scenarios ; pas qu’il savait faire des chansons. Le CV est désormais à jour, puisqu’il signe ou cosigne la moitié des douze titres de l’album — réalisé par Paul Butler de The Bees, groupe britannique qui pui­se ses influences dans les sixties.

AZNAVOUR

Nos Enchanteurs - Les premiers et insolites hommages à Aznavour

Avant que l’industrie lourde du showbiz et des majors ne s’en mêlent, signalons deux initiatives, l’une locale, l’autre à diffusion nationale, ayant trait à Charles Aznavour.

La première est un concert tribute, non des habitués audiovisuels, jeunes loups de la variété, collègues de bureau ou chanteurs cherchant à sa maintenir dans le coup. Non, ce ne sont que des artistes moins en vue, pas « vus à la télé », tant que nous-mêmes, à NosEnchanteurs, nous ne les connaissons que peu, voire pas du tout. Des qui peut-être seront un jour « en haut de l’affiche » mais qui, pour l’heure et sans réel enjeu, rendent un sincère hommage au grand artiste récemment disparu.

UZUREAU

Nos Enchanteurs - Uzureau chante (très bien) Brassens : vous allez l’entendre et maintenant le voir

« Si quelqu’un n’a jamais entendu parler de Georges Brassens, qu’il le dise maintenant, ou qu’il se taise à tout jamais ». Même si forcément on en connaît, parfois par cœur, tous les titres, ce CD-là il nous le faut. Parce que cette pochette-là, y’a rien de plus beau : un alphabet redessiné à l’image de chansons de Brassens. On doit cette nouvelle et élégante typographie à Margot Nadot, qui a aussi assuré la conception graphique du livret.

C’est un CD, c’est aussi un DVD (filmé et monté par notre ami Eric Nadot, de Tranches de scènes). En fait la captation son et images d’un récital qu’Uzureau tourne depuis désormais vingt ans et qu’il importait de consigner, pour mémoire, pour le plaisir, le nôtre.

dimanche, 25 novembre 2018

Alain Bashung, le chanteur sans attache

Fallait-il sortir "En amont", l'album posthume d'Alain Bashung ?

CLASH CULTURE. "En amont", l'album d'inédits d'Alain Bashung qui sort ce 23 novembre chez Barclay contient onze chansons initialement conçues pour l'album "Bleu pétrole" (2008). Elles sont écrites et composées par Dominique A, Arman Méliès, Raphaël, Joseph d'Anvers, Daniel Darc, Mickaël Furnon... Fallait-il les exhumer, alors que Bashung lui-même les avait finalement écartées ? Que valent les arrangements réalisés a posteriori par Edith Fambuena ? Le résultat mérite-t-il vraiment de figurer dans la discographie de Bashung à côté de "Fantaisie militaire" ou de "Osez Joséphine" ? Grégoire Leménager, de "L'Obs", et Jean-Christophe Buisson, du "Figaro-Magazine", ne sont pas d'accord.

samedi, 24 novembre 2018

«En amont», l’album posthume qui fait revivre Alain Bashung

Alain Bashung ♫ Concert à l'Olympia

Alain Bashung - Immortels

jeudi, 04 octobre 2018

L'actualité de la chanson française du 21 au 27 septembre

Les artistes de la semaine : Fred Nevché, Miossec, Mylène Farmer, JM Caradec, Columbine, Gaetan Roussel, Flavien Berger, Faby Perier

L'album de la semaine : L'intégrale de Jean-Michel Caradec

Le clip de la semaine - Fred Nevché - L'océan

AZNAVOUR

Le Figaro - Mort de Charles Aznavour après une longue et belle vie de bohème

Le légendaire artiste franco-arménien s'est éteint à l'âge de 94 ans. Avec des chansons telles que Emmenez-moi, Je m'voyais déjà ou La Bohème, l'éternel Charles Aznavour a traversé les époques, les générations et les frontières.

«Chanteur de variété le plus important du XXe siècle». C'est le titre attribué en 1988 à Charles Aznavour par la chaîne américaine CNN et le Times. Plus de 1200 chansons dans sept langues différentes, des spectacles dans 94 pays et plus de 100 millions de disques vendus dans le monde entier. Mais aussi plus de 60 participations à des longs-métrages. Très discret sur sa vie privée, le chanteur - décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans - a été marié trois fois et a eu six enfants dont trois avec sa dernière femme Ulla avec qui il était marié depuis plus de 50 ans

Le Monde - Charles Aznavour, chanteur et comédien, est mort

L’auteur-compositeur-interprète et acteur français d’origine arménienne est mort lundi à l’âge de 94 ans. En plus de soixante-dix ans de carrière, il s’est imposé comme l’un des plus grands chanteurs du XXe siècle.

Charles Aznavour, de son vrai nom Shahnourh Varenagh Aznavourian, est mort lundi 1er octobre, à l’âge de 94 ans, dans son appartement situé dans les Alpilles (Bouches-du-Rhône), ont annoncé ses attachées de presse. En soixante-dix ans de carrière, Charles Aznavour a écrit plus de 1 400 chansons et en a enregistré plus de 1 200, chantées dans huit langues différentes. Il a également joué dans plus de quatre-vingts films et téléfilms.

Le Monde - Charles Aznavour, en 2009 : « Quand on est fils d’immigrants, il faut sortir de sa condition »

Extraits de la rencontre, en 2009, de notre journaliste Annick ­Cojean avec l’artiste, mort dans la nuit de dimanche à lundi.

A l’occasion de la sortie, en 2009, du livre A voix basse de Charles Aznavour, mort dans la nuit de dimanche à lundi, notre journaliste Annick ­Cojean avait rencontré l’artiste pour Le Monde Magazine. Extraits.

MURAT

Baptiste Vignol - Quand Murat se souvient...

Mais depuis La Tige d'or en 2009 sur LE COURS ORDINAIRE DES CHOSES, Murat fauchait, labourait, semait. IL FRANCESE est son dix-huitième album-studio. Celui d’un retour divin, par la seule grâce d’une complainte importante, imparable, éternelle et déchirante où Murat chante comme on ne l’avait quasiment jamais entendu: Je me souviens. Se souvenir que Murat, avec sa belle gueule d’amant idéal, est un seigneur, qu’il sève encore (du verbe sever), qu'il n'est pas dans la nostalgie facile et que sa voix demeure, et de loin, la plus sensuelle que la chanson française n’ait jamais enfantée.

Télérama - Il francese, JL Murat

Tiens, encore un album de Murat. Le vingt-deuxième au moins. On ne s’est pas précipité dessus comme on l’aurait fait sur une denrée rare… et finalement, la dégustation n’en fut que plus agré­able. Car là où l’on s’attendait à une énième digression de ses précédentes productions, là où on soupçonnait déjà une possible sécheresse mélodique, dissimulée sous un prétexte éculé du genre « ce n’est pas de la chanson, c’est de la recherche », nous avons croisé un homme en liberté. Et inspiré. Qui ­renoue avec des sons plus organiques que sur son précédent disque, et dessine un étrange portrait, le sien, « Francese » composite explorant des racines tant imaginaires que réelles.

BASHUNG

Culturebox - Alain Bashung : découvrez "Immortels", premier extrait d'un album d'inédits époque "Bleu Pétrole"

Le 14 mars prochain marquera les dix ans de la disparition d'Alain Bashung. Comme surgie d'outre-tombe, sa voix bien aimée revient hanter les ondes avec un album d'inédits promis pour novembre. Et que dit Bashung dans le premier extrait inédit à écouter ci-dessous ? "Mortels, mortels ? Je ne t'ai jamais dit mais nous sommes immortels".

NEVCHE

Libé - Fred Nevché, verve électronique Par Patrice Demailly

Le poète marseillais revient avec un audacieux album de chansons électroniques minimaliste.

Se dépasser pour se rejoindre soi-même. S’il y a bien une idée fixe qui innerve la démarche de Fred Nevché, c’est celle-là. Chez lui, une véritable imperméabilité au surplace. Tête chercheuse intransigeante, le Marseillais a gravité au sein de la scène slam, fait de (belles) vagues avec le groupe Vibrion, collaboré avec Serge Teyssot-Gay, mis remarquablement en musique des inédits de Prévert et s’est rapproché du format chanson sur Rétroviseur, son précédent album.

Claude Févre - Fred Nevché dans son embarcation de rêves

Il y a quelques mois déjà que Fred Nevché est immergé dans tout ce bleu qui s’étale sur la pochette de son  nouvel album. Un bleu où l’on se perd… « Est-ce la lune et le ciel tout autour de la terre, ou le ciel à l’inverse qui renverse l’océan ? » questionne la chanson titrée L’Océan.  Avec Valdevaqueros il  est question d’une plage, dans la province de Cadix, où le vent incessant attire les sportifs accrochés à leur voile comme à un cerf-volant. Élégante métaphore de la lutte contre les éléments.

 Il y a quelques semaines que des clips viennent se joindre à la promesse des chansons après que Décibel, un poème de trente minutes, a tracé dès le mois de janvier,  les contours et les couleurs de paysages intérieurs. S’y bousculent les échos d’une époque où « la peur a pris le dessus » face « aux menaces d’un monde qui va finir », la tentation des paradis artificiels – « une injection de foutre dans le sang » – puis soudain la secousse : se ressaisir, prendre les devants « pour s’écouter, se révéler…dégommer le matin pour voir venir le jour, le courage intact… » Et enfin l’étendue, là devant soi – l’étendue bleue ? – celle des rêves… Et de la poésie. « Je naviguais vers mon rêve » dit la chanson courte de l’album, assez irréelle avec ses voix d’outre-tombe … « Je disais des poèmes, j’étais bien »…

Nos Enchanteurs - Nevché, la terre est bleue comme un orage

Issu de familles que l’on qualifierait actuellement de migrantes, depuis l’Espagne franquiste ou l’Arménie, grandi dans un quartier populaire de Marseille au nom parfumé, les Olives, baigné dès l’enfance de mots et de poésie, Nevchehirlian est devenu professeur de Français en se rêvant poète, ce qu’il n’a pas tardé à devenir, avant de mêler la musique à ses mots. Le petit slammeur de Marseille s’est mué en un grand artiste, acteur de la culture marseillaise, associé à la Scène nationale du Merlan, créateur de la coopérative Internexterne, qui manage, programme, produit, conseille… tout un panel d’artistes.

MYLENE FARMER

Le Parisien - On aime le nouveau Mylène Farmer

Nous avons écouté en avant-première «Désobéissance», le 11e album de Mylène Farmer, qui sort vendredi. Un retour réussi.

Il est rarissime que Mylène Farmer laisse écouter à la presse un disque avant sa sortie. Exceptionnellement, elle a accepté de dévoiler son onzième album en avant-première au Parisien.

C’est signe que cette grande angoissée a confiance en ce nouvel album et en son potentiel. Et celle qui prépare son retour sur scène l’an prochain - avec plusieurs dates à Paris La Défense Arena - a raison d’y croire. Autant ses précédents disques nous avaient déçus, en particulier le dernier, « Interstellaires » sorti il y a trois ans, autant « Désobéissance » - qui sort ce vendredi - nous a séduits dès la première écoute.

FABY PERIER

Claude Févre - Faby Perier, quand la mer retient son souffle

La photographie de la pochette est d’une force et d’une beauté renversante ! Ce noir et blanc, cette femme nue, superbe, sortant des eaux, ces vagues et ce ciel qui la nimbent de force et de lumière, malgré l’absence de cheveux qui dénonce le drame et la menace. Il fallait nécessairement que les chansons qu’elle renferme fussent à la hauteur de cette première émotion.

Le pari était d’autant plus osé que Faby Perier n’est pas tout à fait une chanteuse comme les autres. En se battant pour la publication de ce nouvel album elle pensait faire acte ultime. Elle pensait déposer en quelque sorte un testament. C’est sans doute pour cette raison que c’est un album si peaufiné, choyé jusque dans les plus petits détails : livret avec ses pages élégantes, couleur ivoire, ses textes que l’on relit comme autant de poèmes, le CD lui-même où sont imprimés les noms des artisans de chaque titre… On y trouve tout ce que peut rechercher un auditeur exigeant.

MANSET

RFI - Manset seul maître à bord

Gérard Manset, figure tutélaire de la chanson française, publie son 22e album. À Bord du Blossom relate en chansons et en textes les pérégrinations d'un capitaine dans les mers du Sud. Comme à son habitude, l'artiste a créé comme il voyage, en solitaire.

RFI Musique : Quels sont les récits de voyage qui ont façonné votre imaginaire ?

Gérard Manset : Il y en a peu. Pierre Loti, évidemment, car c'est l'un des rares à avoir écrit autant de récits de voyage. Il est du XIXe siècle, le siècle que je privilégie. J'ai à peu près lu toute son œuvre, je suis un inconditionnel admiratif, car j'ai aimé sa vie, son courage, ses multiples aventures, très touchantes. Il a écrit Le Mariage de Loti qui se déroule à Tahiti, qui est d'une beauté à pleurer à toutes les pages ; le Roman d'un Spahi, dont l'action se situe à Saint-Louis du Sénégal, également de toute beauté ; Aziyadé, qui se passe en Turquie, Mon Frère Yves, en Bretagne, ou encore Ramuntcho, au Pays basque.

CHRISTINE AND THE QUEENS

Télérama - Christine and the queens,  Chris

Dans une époque qui ne s’enthousiasme que pour les débuts, Christine and the Queens ambitionne de raconter une histoire au long cours, comme les pop stars américaines de ses rêves (Michael Jackson, Madonna), dont l’album Chris ne serait qu’un épisode, le deuxième. Après l’héroïne sensible et lointaine de Chaleur humaine, voici donc une canaille androgyne mais sexuelle, une Marcheuse, qui cherche la bagarre et les corps-à-corps — Damn, dis-moi, premier extrait, sorti avant l’été, a donné le ton. D’où un son plus carré, plus agressif, un groove qui s’affirme.

MIOSSEC

Les Inrocks - Miossec, l’interview-bilan: “Je ne suis jamais rentré dans le cercle”

[Miossec rédacteur en chef] Miossec, jeune, a été journaliste. Il le redevient, en tant que rédacteur en chef de ce numéro. L’occasion, alors que sort le brillant et euphorique Les Rescapés, de dresser le bilan intime d’une vie et d’une carrière bien remplies.

Au printemps 1994, la rédaction des “Inrockuptibles” reçoit une cassette, l’aime beaucoup puis passionnément, et la chronique. Et même deux fois, pour hurler au monde entier qu’il fallait entendre ces chansons importantes, même sous leur forme primitive. Ça ne coûtait pas cher, une cassette : environ 10 francs (1,5 euro). Celle-ci changea des vies. Elle avait été envoyée de Brest par un certain Miossec. Ce qu’on ignorait alors, c’était à quel point poster cette cassette était pour lui comme jeter une bouteille à la mer, avec un gros SOS gribouillé dessus.

CARADEC

 
En mémoire du chanteur breton Jean-Michel Caradec, une association a été créée en 2009 en région parisienne, par des fidèles de l’artiste disparu en 1981 dans un accident automobile, à l’âge de 34 ans. La chanson française a connu sa « parenthèse magique », durant les années 70, parmi lesquelles de nombreux auteurs-compositeurs-interprètes se sont exprimés comme Alain Souchon, Francis Cabrel… et Jean-Michel Caradec, même si le destin écourta sa carrière. Dès 1973, il assure la première partie de son ami Maxime Le Forestier, puis celle de Serge Lama.

COLUMBINE

Les Inrocks - Columbine se livre comme rarement dans une très longue interview

Avant la sortie de leur troisième album, "Adieu Bientôt", Foda C et Lujipeka s'expriment en longueur. L'occasion de comprendre la relation intime qui les lie à leurs fans, l'influence d'Etienne Daho et les haters...

Foda et Lujipeka sortent vendredi leur troisième album, Adieu Bientôt, disque crépusculaire dans lequel les deux rappeurs rennais affinent leur style : des titres déstructurés, des textes qui semblent parfois relever de l'écriture automatique ou des performances oulipiennes, et des voix souvent torturées par l'autotune. Avant de reparler de cet album dans les Inrocks, on a rencontré les deux membres de Columbine pour un petit bilan.

GAETAN ROUSSEL

Télérama - Gaëtan Roussel Trafic

Il en va des disques comme des humains : certaines rencontres sont évidentes, d’autres moins. Et en dépit de plusieurs écoutes consciencieuses, on ne s’attachera pas au troisième solo de Gaëtan Roussel. Nonobstant deux ou trois titres au joli potentiel radiophonique — Hope et Tu me manques en duo avec Vanessa Paradis —, il n’y dégaine pas l’un de ces tubes dont il a le secret. On y retrouve pourtant des traits caractéristiques du style Roussel : l’usage de phrases répétitives (J’entends des voix, Dedans il y a de l’or), une alternance de français et d’anglais (Je veux bien, je ne sais pas), l’appui généreux de chœurs ou même l’effet mêlé de la litanie et de l’emballement musical, qui rappelle les grandes heures de Louise Attaque (Tellement peur, La Question).

FLAVIEN BERGER

Brain - Flavien Berger – Hors du temps

Dans n'importe quelle série, Flavien Berger serait le geek, ce nerd un peu étrange qui ne semble jamais réellement à sa place mais sans qui l'ensemble du récit aurait autant d’intérêt que l’intrigue d’un soap des années 1970. On l’imaginerait alors balancer tout un tas de références venues d’une autre époque, on le verrait bidouiller ses instruments et on l’entendrait nous parler constamment de ses différentes passions : au hasard, les abysses et le voyage dans le temps. La première a été assouvie dès le premier album, Leviathan, sorti en 2015. La seconde est largement explorée aujourd’hui dans Contre-temps, un deuxième disque où le Français n’est plus simplement le nerd de service : il est devenu une présence essentielle au paysage pop français, une voix à suivre, vers l’infini et l’au-delà.

France Inter - Pour "Contre-Temps", Flavien Berger a pris son temps... et c'est tant mieux !

Plus de trois ans après son remarquable et remarqué "Léviathan", le jeune Flavien Berger, prodige de la musique électronique chantée en français, revient avec "Contre-Temps", un nouvel album pop et envoûtant. Pour fêter la fin de cette longue attente, Flavien Berger est à l'affiche du Pop & Co de Rebecca Manzoni.

vendredi, 28 septembre 2018

Alain Bashung - Immortels

mardi, 02 janvier 2018

Alain Bashung - Vertige De L'Amour (B. Bergman)

Télérama - Quand Bergman raconte les dessous de “Vertige de l'amour”

Il fut le parolier d'Alain Bashung à l'heure des premiers grands succès, comme “Gaby, Oh Gaby”. Boris Bergman se souvient de sa collaboration avec le chanteur et de leur style très particulier, mélange de provocations et de jeux de mots. Au micro de Laurent Rigoulet, il raconte la genèse, inattendue, de “Vertige de l'amour” (1981)...

Ecoutez ici
_________________
_________________