Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 avril 2017

L'album de la fin de semaine : Isabelle Bazin, Vivante

dimanche, 02 avril 2017

A la dérive - Isabelle Bazin

Nos Enchanteurs - Isabelle Bazin, dérive de sons et de sentiments

..... Malgré ou fort des épines, aux roses on préfère leurs boutons. On s’installe dans le trad’, notre quatuor allant même jusqu’à des notes sinon médiévales au moins baroques. Et d’un coup d’un seul, de multiples sons empruntant au jazz, des sons samplés qu’on dirait expérimentaux. C’est du sucré-salé, servi par l’agréable voix d’Isabelle Bazin et celle en contrepoint, fluide et superbe, de Marie Mazille.

Un inédit dans le répertoire de Bazin : une chanson de l’ami Reno Bistan, autre lyonnais (il y en a beaucoup dans ce coin, et des bons), qui lui aussi explore la veine de l’amour codé où, derrière le verbe, se cachent de coupables intentions.

Elégante et passionnante prestation d’un quatuor haut de gamme que l’amateur de chanson se devrait d’adopter et de mettre dans ses favoris pour souvent s’y abreuver.

Lire la suite
___________________
___________________

samedi, 01 avril 2017

Teaser - Isabelle Bazin Quartet

L'album du jour : Isabelle Bazin, ... et de lumières

lundi, 31 octobre 2016

Isabelle BAZIN en tournée avec le Quartet les 3, 4, 5 & 6 Novembre !!

Les deux pieds bien ancrés dans la chanson et la musique traditionnelle, légèrement vêtue de sonorités électro, une brise de riches harmonies jouant dans ses cheveux, Isabelle Bazin dévoile l’air de rien sa singularité. Elle chante et joue de l’accordéon diatonique.

Bien que sachant parfaitement où sont les traces de ses pairs, elle joue volontiers à n’y point poser le pied. Elle se situe à la croisée des chemins et aime à provoquer la rencontre d’univers que tout pourrait opposer : les sons originels et râpeux des instruments traditionnels et la palette sonore infinie de l’outil informatique.

C’est inspiré et fluide, cela recèle de surprenantes envolées et de délicates volutes mélodiques, les textes sont profonds et simples tout à la fois… Suivons-la pas à pas !

Avec Isabelle Bazin, voix, accordéon diatonique,
Marie Mazille, nyckelharpa, clarinettes
Stéphane Arbon, contrebasse
Sylvain Berger, claviers, samples, MPC

_________________________________________________________________


PROCHAINES DATES DU QUARTET EN NOVEMBRE
 3 : Chant’appart – Grenoble (38) – 20h *
4 : Chateau de Saint Victor (42) – 20h30
5 : Médiathèque de Sainte Sigolène (43) – 15h
6 : Le Quai des Arts Usson en Forez (42) – 15h

*sur réservation à tofsac@mustradem.com ou 06 60 88 95 84

dimanche, 31 janvier 2016

L'actualité de la chanson française du 18 au 31 janvier (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Petite - Matthias Bouffay

Les vidéos de la fin de semaine : Natasha Bezriche, Léo Ferré, Eddy Mitchell

Bien reçu, merci
Jehan et Lionel Suarez, Leprest pacifiste inconnu
Le premier fascicule de l'intégrale d'Eddy Mitchell avec l’album  Sur la Route de Memphis (1976)

A la une

Le blog de Baptiste Vignol - Le grand n'importe quoi

Tant qu'il n'y aura que trois nominés par catégorie, les Victoires de la Musique proposeront une sélection bancale, quand elle n'est pas absurde: Vianney en piste pour être le chanteur de l'année, dès son premier album, sans passer par la case «révélation»... Pas là! Demandez à dix personnes dans la rue si elles connaissent Vianney, neuf vous répondront «non». Avec un postulant supplémentaire (l'idéal serait deux de plus, comme le font les Québécois au Gala de l'Adisq en présentant cinq nommés par «famille»), sans doute William Sheller concourrait-il cette année, lui dont l'album, STYLUS, est le plus beau de 2015. Avec celui de Bastien Lallemant, LA MAISON HAUTE, c'est vrai. Bizarre aussi l'absence de Charles Aznavour (ENCORES)… Les votants écoutent-ils les disques qu'ils sont sensés sélectionner? Dominique A, Charles Aznavour, Kendji Girac (1,5 millions d'albums vendus à 19 ans, pourquoi ignorer ce phénomène?), Bastien Lallemant et William Sheller ! Franchement, cette andouillette AAAAA aurait une autre allure que la saucisse feuilletée Dominique A / Kendji / Vianney qui sera servie le 13 février.
 
29, 30 et 31 janvier
 
RFI - Yvan Marc, une ouverture au monde, Nouvel album, Nos vies d’ours

Deux ans et demi se sont écoulés depuis La Cerise, son disque précédent. Le discret Yvan Marc sort aujourd’hui Nos vies d’ours, un quatrième album toujours folk, plus intimiste, dans lequel il observe et convoque paysages et éléments pour faire parler les sentiments. RFI musique a rencontré ce chanteur-artisan qui continue d’œuvrer en marge des circuits.

27 et 28 janvier

Le blog du doigt dans l'oeil - Nuit de la Pleine Lune Acte V

Peuple de la nuit et des nuits de lune, l’acte V a été une célébration magistrale, drôle et émouvante, avec la troupe du Grand Chambellan Pierre Margot et ses fidèles acolytes. Pour l’éloge desquels, nous vous renverrons aux actes précédents de ces apôtres des temps présents, elfes ou farfadets, baladins et ballerines, fées et lutins, tous de belle compagnie, que voici dans un ordre plus moins aléatoire d’apparition en scène, Pierre Margot, Jennifer Quillet, Serge Duchesne, dit Glops, Garance, Lise Martin, Nathalie Miravette, Romain Lemire, Jessica Quillet, Albert Meslay, Claire Guyot, Paul Barbiéri, Emmanuel Lemire, Xavier Fagnon Jérôme Wiggings, Guillaume Orsat, Les Chevaliers de la Lune, Mèche , Dany Buckton, avec le Maître de l’aphorisme qui tue la bêtise, Georges de Cagliari, et la Reine du Créneau dans le rôle d’Anne Sylvestre. (ou vice versa)

Le blog de Claude Fèvre - Plume d’ange, un saut dans la poésie de Claude Nougaro

23 janvier 2015, l’association Terres et toiles (Le Fossat, Ariège) reçoit la compagnie Costard Crevette pour Plume d’ange, conte musical de Claude Nougaro, mis en scène par Clémentine Luis, interprété par Chloé Luis et Valentin Avoiron (piano).

Nos Enchanteurs - Lilithierry et Chazellecros : leur monde change de peau

Eux c’est l’humour, la fantaisie, la tendresse, parfois l’euphorie, l’extase, presque l’extasy. C’est « il y a du soleil sur la France » mais en nettement mieux écrit quand même. Eux, dans un festival pluvieux, c’est ce qu’il reste de beau temps. C’est comme ça qu’on les aime, c’est pour ça qu’on les aime. Ils sont le quota de bonheur obligé de tout programmateur soucieux d’équilibre et de service public. Et, j’insiste, en ces temps inquiets, on peut les prescrire même sans ordonnance.

Hexagone - Détours de chant à Toulouse : la 15ème édition !

Détours de chant du 27 janvier au 7 février. Pour cette quinzième édition 11 jours de festival, 40 artistes, 50 concerts dans 21 salles de Toulouse et des environs.

Peut être au fil des années, l’affiche comporte un peu moins de « grands noms », d’artistes à la notoriété publique reconnue. Et justement cela permet de proposer de l’éclectisme, de la diversité et des talents à découvrir. L’édito du programme l’annonce : « Toulouse n’a pas besoin de notre festival pour écouter de belles chansons : les artistes majeurs y sont invités par les salles de spectacles et les producteurs tout au long de l’année. Notre but est ailleurs. Détours de Chant est une belle occasion de croiser les genres et les lieux,  de bousculer les habitudes. Nous espérons vous conduire vers de belles découvertes. » Je sais que tu vas te jeter sur le site Détours de chant pour découvrir le programme complet, alors ci dessous, je me limite, comme d’habitude, à des propositions subjectives et non exhaustives. J’essaye juste de te donner envie de quitter ton chez toi douillet alors que l’hiver commence à s’installer à Toulouse.

Hexagone - Le Fantastik Show de K!

Pour ses premières dates, le Fantastik Show de K! s’est installé les 12, 13 et 14 janvier à La Scène du Canal – Jemmapes. Comme Fred et moi étions tous les deux présents, et que nous avions tous les deux envie d’en parler, au début nous avons pensé à faire un résumé en commun. Puis finalement, nous avons choisi de raconter ce spectacle chacun avec nos mots et nos images. Alors voilà le Fantastik Show vu par Fred, puis par moi.

RFI - Chamfort à la moulinette underground, Versions revisitées de ses standards

Les belles chansons appellent souvent l'écho de remixes. Alain Chamfort, qui célèbre ses cinquante ans de carrière, laisse ses archives à des producteurs de la scène électronique. Et le résultat est étonnamment réussi.

C'est déjà ça - Renaud, "Toujours debout" mais franchement chancelant

Le chanteur a fait son retour sur les ondes ce mardi avec le premier extrait de son album à sortir au printemps. Au-delà du plaisir des retrouvailles, la voix laminée et la pauvreté du texte distillent une vraie gêne.

Hexagone - Les découvertes d’Hexagone, à suivre en ce début 2016

En septembre j’avais inauguré un nouveau type de rubrique du genre : « Je t’ai parlé dans Hexagone d’artistes découverts récemment, voici où tu peux aller les voir dans les semaines qui viennent.» Je reprends cette rubrique pour ce début d’année 2016. Et comme l’Hexagone ce n’est pas seulement Paris, Lyon et Toulouse je te propose aussi des dates dans d’autres endroits : Rennes, Mazan, Auch et ailleurs. Profites en !

Pour (essayer de) te donner envie d’aller voir ces découvertes, un lien te permet de consulter l’article d’Hexagone correspondant. Je te propose également leurs prochaines dates de concert et l’accès à leur site.

Nos Enchanteurs - JeHaN chante Leprest : logique, indispensable

Comment doit-on écouter un tel disque ? En lui décernant d’emblée les deux ou trois clefs (quatre, oseront certains) que Télérama oubliera de lui octroyer cause qu’il est forcément confidentiel, pas très Universal ? En tentant de retrouver à chaque mot, chaque note, chaque double croche, le souffle, l’intonation, le génie de Leprest ? En se disant que, JeHaN comme Leprest, tout est bon chez eux y’a rien à jeter et que, mon dieu (que moi non plus je ne salue pas), JeHaN est un bien digne repreneur : il l’était déjà du vivant de l’Allain qui lui avait concocté, au siècle passé, tout un album avec le Lantoine et le Laffaille.

25 et 26 janvier

L'Obs - Renaud: une nouvelle chanson mardi avant l'album "au printemps

Renaud publiera mardi une nouvelle chanson, premier extrait de son album attendu au "printemps", a annoncé vendredi le chanteur sur son site internet.

Hexagone - Jeanne Garraud, « j’ai besoin d’être dans la création »

Jeanne Garraud vit à la Croix-Rousse, quartier de Lyon particulièrement prisé par nombre d’artistes de la chanson. C’est dans ce quartier, à Agend’Arts, qu’elle propose cette semaine 4 concerts, dans le cadre d’une carte blanche. Jeanne s’était éloignée de la scène depuis quelque temps. L’occasion était trop belle de faire avec elle le point sur sa trajectoire artistique

22, 23 et 24 janvier

Nos Enchanteurs - À Jamait pour la vie

Salle comble pour Yves Jamait à L’Espace Julien, cette ancienne halle maraîchère type Baltard, au décor de vitraux art nouveau, un des lieux de spectacle les plus originaux de France.

Culturebox - Benjamin Biolay : découvrez le premier single de son album "Palermo Hollywood"

Benjamin Biolay a dévoilé vendredi le premier extrait de son nouvel album, "Palermo Hollywood", promis pour le 22 avril. Il s'agit de la chanson qui donne son nom à l'album. On y retrouve sa voix envoûtante, une orchestration ample avec un clin d'oeil aux B.O. de westerns et les arrangements délicats auxquels ils nous a habitués. Ecoutez et regardez le clip ci-dessous.

Hexagone - Isabelle Bazin, une chanson entre tradition et contemporanéité.

Isabelle Bazin travaille depuis plus de 20 ans dans le monde des musiques traditionnelles. Elle y serait plutôt sur le mode « néo-trad » qui depuis 10 ans donne une nouvelle jeunesse aux musiques folk un peu partout en Europe. Isabelle compose ses musiques et elle a réalisé en 2014 un album de chansons françaises résolument contemporaines sans renier sa filiation avec le trad. Elle va présenter ce travail à Lyon le 22 janvier, invitée à la salle des Rancy par Christine Azoulay. Isabelle est déterminée à franchir les barrières qui imposent aux artistes de rester dans les cases où on aurait tendance à les enfermer. Elle rêve d’une musique sans frontières qui se chante ou qui se danse. Elle cherche un public ouvert et enthousiaste pour l’accompagner dans cette belle aventure.

L'Humanité - Vingt- trois 
et trois chansons !

C’est la première fois, qu’un récital complet de chansons était donné sous l’emblématique coupole de la place du Colonel-Fabien à Paris. Les caméras de l’Humanité étaient là le 19 septembre dernier pour partager avec toutes et tous ce rendez-vous avec Ferrat, Aragon, interprétés par Natacha Ezdra. Jaques Boyer et Véronique Estel étaient de la fête, ainsi qu’un public enthousiaste et chaleureux à souhait.

Le blog de Claude Fèvre - Mélinée, un coup d’amour pour Berlin

Laissons ce mystère et regardons plutôt l’attrait irrésistible du Tacheles (prononcé Tares Laisse, ce qui nous vaut le titre d’une chanson) ce squat artistique berlinois, évacué depuis, mais dont le jardin reste encore un musée à ciel ouvert. Voici que Mélinée nous offre dix sept titres, pour rendre compte de cette aventure là, pour nous faire partager ses sensations, ses émotions de sa voix claire – au premier plan sur tout l’album, c’est si plaisant ! – cette voix de jeune femme Entre ciel et terre. Suspendue dans le vide, avec « le cœur qui penche en arrière ». C’est de cette recherche d’équilibre dont il est question : ça tangue, ça penche, on n’est jamais sûr de rien. On se sent Amoureuse de l’ombre, même si la chanson inciterait à la danse, « des tarentelles sur la mélodie du bonheur » – l’accordéon, bien sûr ! D’ailleurs « Face aux aléas de notre ère/ A la fortune et au destin »… Nous sommes rien. Et c’est la voix du violoncelle qui le dit.

Le blog du doigt dans l'oeil - Chanson Plus … des brouettes…

Ce 17 Janvier, disons le tout net, fut une journée extraordinaire, un moment de liesse comme on en rêverait tous les dimanches, car c’était la 25 ème représentation de Chanson Plus Bi Fluorée au Théâtre La Bruyère, un espace idéal pour ces grands voyageurs qui tournent, tournent, tournent et ravissent plusieurs générations de spectateurs. (Dernières dates parisiennes : jeudi 21 et   samedi 23, à 21h – dernière  dimanche 24  à 15h  )

Nos Enchanteurs - Tonycello, inhibiteur sélectif de morosité

Imaginez un jeune homme charmant certes, mais fort emprunté de son instrument, un violoncelle dont il joue juché sur un tabouret de bar. Comment ? Simplement avec une pique un peu plus longue que la moyenne. Le plus dur est de grimper sur le tabouret sans lâcher ses partitions… Antoine Payen, ce petit frère de Pierre Richard, période Le Grand blond avec une chaussure noire, chevelure bouclée en bataille est, tout comme lui, tout autant maladroit que talentueux (voir sa douce interprétation des Passantes.)

20 et 21 janvier

Nos Enchanteurs - Eddy Mitchell, quand c’est fini ça recommence

Eddy Mitchell ne s’était par contre pas interdit de faire de nouveaux disques : il a tenu parole. Big Band est son deuxième album après le coup de semonce que furent ses adieux..... Estimable album d’un chanteur qui prolonge agréablement sa carrière dans ce qu’il sait faire de meilleur. C’est pas demain la veille, bon dieu, de ses adieux.....

LA « COLLECTION OFFICIELLE »
Pour faire l’objet d’une telle collection, il faut en avoir fait : des disques, des concerts, des années et des années de carrière et de succès. Voici donc qu’à son tour Monsieur Eddy possède son intégrale qui se vend deux fois par mois chez les marchands de journaux. Une collection regroupant cinquante albums, faite de tous ses grands succès mais mais aussi des meilleurs extraits de concerts, de titres rares, des duos, des versions alternatives et des instrumentaux, ainsi que des interprétations en anglais, en espagnol, en italien....

Télérama - Arno, Human Incognito

« Humain méconnu », clame le titre... Méconnu, sans doute. Reconnu, tout de suite. La raucité, l'alternance métronomique de rock-blues un peu poisseux (teinté de punk) et de ballades romantiques, le va-et-vient sans sommation entre le français et l'anglais, les histoires de cocus magnifiques levant leur verre pour se consoler (Santé), pleurant sur leur foie malade, rêvant d'un amour rédempteur (Quand je pense à toi) et d'un monde plus doux, sans y croire beaucoup (Je veux vivre)... C'est bien Arno, dans son éternelle splendeur de tendre déjanté, qui s'expose là.

Télérama - Dionysos, Vampire en pyjama

Avec son groupe, le petit prince énervé du rock français Mathias Malzieu se pose dans un album folk introspectif. Où la douleur fait place à la lumière.

« Dionysos est né deux fois. Sous mes os, c'est aussi comme ça »... Histoire d'une renaissance. D'une différence. D'une redécouverte de soi et des autres. Les trublions du rock français auraient-ils à ce point changé ? Si les chansons disent vrai, leur leader, Mathias Malzieu, n'est plus tout à fait le même. A moins qu'enfin il soit lui-même.

Le Parisien - Rencontre avec Arno, une gueule, une voix, une vie

Stromae l'adore. Nous aussi. Le chanteur belge si singulier avec sa voix rauque vient de sortir un 13e album solo.

A comme Arno. Arno Hintjens, 66 ans, notre roi des Belges, branche rauque'n'roll, une gueule, une voix, une vie.

Le chaînon manquant entre Tom Waits, pour les plus belles ballades au monde, telle « les Yeux de ma mère », et le romantisme d'Adamo, dont il a emmené « les Filles du bord de mer » dans son cabaret sauvage. En un demi-siècle et pas moins de 34 albums alternant flamand, français et anglais, Arno a ouvert la voie aux artistes belges, souvent à l'avant-garde des modes et des idées.

C'est déjà ça - Trois soirs de triple axel à l'Inox

Wladimir Anselme, Jérémie Bossone et Ignatus sont à l'affiche de la 6e Partie à trois, concert inédit à base d'échanges de répertoires

Wladimir Anselme raconte les deux autres : " Ignatus est un promeneur en pantalon de flanelle dans les sous-bois. Il aperçoit une mûre et se demande : ‘‘Tiens, pourquoi elle ne pourrait pas chanter en clignotant ?’’ Puis il sort du sous-bois vers une falaise sur le bord duquel Jérémie Bossone chante face au vent, déclenchant une avalanche. "

18 et 19 janvier

C'est déjà ça - RubiCan: "Je ne veux pas me donner de limites"

>Avec le quatre-titres "Trouble-fête", Pierre-Louis François pose une nouvelle brique de son nouveau projet solo, RubiCan. Il y creuse une pop électro à tendance expérimentale, loin du rock ébouriffé de son trio Headcases ou de la folk ouaté de Luis Francesco Arena, si ce n'est un goût constant pour l'audace

Le Figaro - Décès du compositeur français Hubert Giraud

Le compositeur français Hubert Giraud, auteur des célèbres chansons Mamy Blue, Sous le ciel de Paris ou encore Il est mort le Soleil, est décédé samedi à l'âge de 94 ans à Montreux, en Suisse, où il vivait depuis plus de 30 ans. "Il est décédé ce matin, à un grand âge, alors qu'il allait avoir 95 ans en février", a déclaré samedi à l'AFP sa veuve. Ses obsèques auront lieu à Montreux le 22 janvier.

mercredi, 20 janvier 2016

Isabelle Bazin : concert en appartement

mardi, 19 janvier 2016

Le clip de la semaine : A la dérive - Isabelle Bazin

dimanche, 05 octobre 2014

L'actualité de la chanson française du 29 septembre au 4 octobre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : 2014-09-26 Concert de clôture de 39èmes Rencontres d'Astaffort - 20 ans par VOIXDUSUD47

Le clip de la fin de semaine : Valérie Mischler " Qu'aurait-il fallu ? "

L'album de la fin de semaine - Simon Gerber : Vent d'est

Le clip de la semaine : Veronique Riviere - Capitaine en tournée et de passage à Lyon, A Thou Bout d'Chant les 3 et 4 octobre

L'album de la semaine : Véronique Rivière, Tout court

Les vidéos du jour : samedi avec Salomé Leclerc à l'occasion de la sortie de son nouvel album "27 fois l'aurore" qui sortira en France, Suisse et Belgique le 13 octobre et dimanche avec Cabadzi pour son nouvel album "Des angles et des épines".

A la une

Télérama - Cabadzi, Des angles et des épines

.... un deuxième disque qui scelle l'identité d'un groupe rageur, capable de professions de foi sociologiques et politiques puissantes (Féroces intimes, Cancre ultime, L'Odeur) et d'une grammaire musicale assez luxueuse — où les guitares et les sons électro se fondent parfaitement au violoncelle, au violon, à l'ukulélé et aux cuivres. Avec sa voix saillante, son souci permanent des textes, portés par des mélodies qui jamais ne les écrasent ni ne cèdent aux tentations d'énergie pure, c'est bien de la chanson que fait ici Cabadzi...

5 octobre

L'Express - Dans la peau de Camélia Jordana

Le deuxième album de l'ex-candidate de la Nouvelle Star s'intitule Dans la peau. Camélia Jordana l'a en majeure partie composé et confié la réalisation à Babx. Elle y interprète des textes qui chantent la nuit noire, traînant parfois les syllabes pour mieux fixer les vertiges des sentiments. 

L'Express - La petite révolution intime d'Arthur H

Les mélodies sont souvent sinueuses, les chants d'amours, obliques, la voix s'échappe des graves ténébreux qui étaient la griffe d'Arthur H. Écoutez Soleil dedans, son 16e album. 

(Québec) Elle semble bien loin l'époque où Salomé Leclerc débarquait à Québec avec son premier album sous le bras, pour convier le public du Théâtre Petit Champlain dans un cocon de folk feutrée. Son deuxième disque encore tout chaud, la chanteuse a lancé jeudi sur la même scène sa nouvelle tournée en en mettant plein les oreilles, illustrant avec brio tout le chemin parcouru en à peine trois ans.

4 octobre

RFI - La liberté affichée de Yelle, Nouvel album, Complètement fou

Voici Complètement fou, le troisième album de Yelle, conçu entre la France et les États-Unis où le succès ne se dément pas. Des chansons électropop aux textes plus directs, mais parfois plus graves.

 
Dans ses portraits et scènes de la vie de femmes au bord de la crise des quadras, mais juste au bord, sans tomber dans le pathos, Valérie Mischler surfe sur la vie bariolée, couleurs mélangées, sentiments contrastés, lucide et caustique, tendre et sensible, autodérision et compassion, l’humour et l’amour s’enlacent pour danser cette chienne de vie dans une farandole joueuse. Ses bluettes sur canapé pourraient être sous titrées femmes en blues porte jarretelles, façon dessous chics qui cachent… vous savez la suite. C’est aussi le nez rouge du clown qui cache parfois les détresses, les désarrois, face aux barbaries ordinaires d’un après-midi d’été. On ne peut pas toujours rire de tout.
 
3 octobre

Télérama - Tony Hymas, Chroniques de résistance

Suite en vingt-sept fragments dédiée aux résistants de toujours, ce beau livre-disque, conçu et produit par Jean Rochard, créateur des disques Nato, et le pianiste et compositeur britannique Tony Hymas, est un acte de résistance contre l'uniformisation de la musique par la numérisation et l'accès gratuit. Il s'agit de l'enregistrement d'un spectacle donné en août 2013 au festival Kind of Belou, à Treignac (Corrèze), avec un groupe de récitants (Nathalie Richard, Frédéric Pierrot, Elsa Birgé, Desdamona, également chanteuses) et les musiciens Tony Hymas, ceux du trio Journal intime (Sylvain Bardiau, trompettiste, Frédéric Gastard, saxophoniste basse, Mathias Mahler, trombone), le saxophoniste baryton François Corneloup et le batteur Peter Hennig.
 
2 octobre
 
Nos Enchanteurs - Festival « Attention les feuilles » : mettez-en de la chanson !

Pour la quatorzième fois consécutive, Meythet écoute tomber les feuilles dès que les arbres rougissent, jaunissent, ocrissent, marronnissent. Attention les feuilles ! que ça se nomme même. C’est un festival de chanson avec rien que du bon. Du très bon même.

Le directeur de la salle Le Rabelais (salle qui fait aussi cinéma), Laurent Boissery, aime la chanson et a créé un festival lui étant dédié. Ce dans une région qui n’est pas, de réputation, un terreau du genre. Et que fit-il, ce Boissery ? De sa salle un nouveau village gaulois de la Chanson pour secte patentée ? Non : d’emblée il associa toutes les communes alentours, Annecy compris. Par la Communauté de communes, il se donna les moyens de les faire chanter. En harmonie.
 
 
Vous ne savez pas quoi ? Vous êtes des petits chanceux… Si. Je vais de ce pas vous emmener, dans ma gibecière, en plein cœur des  étonnantes Soirées à l’affut : il s’agit de la très originale présentation de saison de Zamora Productions, eux même chasseurs de talent(s). Et pour cela, nous partons de ce pas au Musée de la Chasse et de la Nature, typiquement l’endroit où je n’aurais (bêtement) jamais mis les pieds de moi-même…

C'est déjà ça - Souchon-Voulzy: l'album sort le 24 novembre

Face caméra, ils l'ont annoncé sur leur site spécialement créé pour l'occasion: Alain Souchon et Laurent Voulzy sortiront leur premier album en duo le 24 novembre, le premier single se dévoilant dès lundi prochain.Neuf ans qu'on en parlait, cinq mois qu'ils enregistraient: on n'a jamais été aussi près et on peut commencer à y croire...

C'est déja ça - Souchon et Voulzy font monter le suspense

Dix ans que les deux compères monuments de la chanson annonçaient un album en commun et une tournée. On n'a jamais été aussi près: le site des deux artistes est en ligne, Souchon et Voulzy promettant de lever un peu le voile sur le disque ce lundi à 18 heures.

1er septembre

C'est déjà ça - Astaffort: Les hommes et femmes du moment

Retour sur la soirée à la Music'Halle du fief cabrélien où la brillante 39e promotion des Rencontres s'est produite avant ses marraine et parrain, Rose et Alexis HK.

C'est déjà ça - Rencontres d'Astaffort: "Une douce urgence"

La deuxième promotion de ce cru-anniversaire a présenté un spectacle impressionnant de maîtrise et de variété, résultat d'une session harmonieuse et passionnée. Impressions.

Mettre un pied dans cette cour d'école apporte à chaque fois une bouffée d'indéfinissable. Un mélange de nostalgie tant elle répond aux clichés tendres d'une enfance révolue pour beaucoup (snif), et d'énergie tant les jeunes gens qui y passent, s'y posent, y échangent et rigolent font joliment trembler les augustes platanes.

Hexagone - Elie Guillou, Chanteur Public

.... Sous la direction artistique de Pierrick Hardy, Chanteur Public frappe par une simplicité, une limpidité, acoustiques du meilleur effet. Finement soutenue par une guitare nylon, une clarinette (Catherine Delaunay) et une viole de gambe (Marie Suzanne de Loye), la voix d’Elie Guillou est claire, précise. Belle tout simplement, comme l’est ce disque auquel on revient sans lassitude. Avec Élie, vive le service public !

Nos Enchanteurs - Elie Guillou, livraison publique de commandes privées

Sans cesse mais avec grand talent Elie Guillou travaille la matière chanson. Qu’il porte parfois en de singulières situations (faire Paris Brest à pied par exemple, en trente étapes et autant de concerts, chaque soir dans une commune différente…), en des endroits inédits aussi (ses tournées des Lavomatic, qui passent prochainement à Brest, Avignon et Rennes ; le temps d’un programme avec soquette pour mise de fond, les rappels au séchage. En fait, pas des concerts une scène ouverte qu’Eric Guillou organise et au sein de laquelle tout le monde peut venir s’exprimer [soit par une chanson, un texte, un poème, de la danse, etc.] que l’on soit pro ou amateur, enfant ou vieillard).

30 septembre

Hexagone - Claire Elzière chante les voix qui se sont tues

.... Leprest, impressionnante bête de scène était éructant et on l’adorait aussi pour ça. Chez Claire, c’est tout en féminité que les messages vont passer. Sans manières, sans chichis. Une diction claire et précise, qui donne aux mots d’Allain une couleur différente. Ça reste du Leprest, ça s’entend dès le premier vers !  Les mots, les images fulgurantes viennent en permanence nous le rappeler. Mais Claire s’approprie la langue de son aîné, langue parfois bien masculine qu’elle déclame avec assurance, quand il s’agit de parler de « coupeur de bites en deux » par exemple.

Nos Enchanteurs - Marie-Thérèse Orain en public… et intacte !

Intacte, et résolument originale. A l’heure où beaucoup de débutants entrent dans la carrière avec un album de douze/treize chansons, d’autres prennent le temps de travailler leur sujet, le peaufiner, l’étoffer, lui donner du corps et de l’âme. Vu sous cet angle, c’est un très grand cru longuement affiné que Marie-Thérèse Orain va mettre en boîte, et ce beau projet se concrétise dans les jours qui viennent. Résumé de ce qui se prépare.

Hexagone - Oldelaf au Zénith le 29 novembre

... La grande date de la tournée Dimanche approche et si tu n’as pas encore pris ta place, grouille-toi un peu quand même. Ce sera le samedi 29 novembre 2014 au Zénith de Paris. Ça va être une joyeuse partie de déconne organisée comme on les aime je crois.

Nos Enchanteurs - Commando Nougaro, à l’assaut d’un mythe

Jeudi 25 septembre, Le Bijou, Toulouse,

 Le quartet s’affiche en combattants et l’on sait qu’à Toulouse (où l’on vient tout juste d’inaugurer la statue de bronze de l’artiste) c’est encore et toujours un défi de se lancer dans la reprise de son répertoire. C’est audacieux, risqué, semé d’embûches. Le projet, né en 2009 d’une commande d’Hélène Nougaro pour fêter les 80 ans de Claude, a rassemblé quantité de participants, notamment au festival de Moissac en 2010.

Pousse le son - Coup de foudre pour Jur et A boca llena

..... Dès les premières notes, j’ai infailliblement pensé à cette superbe chanteuse si chère et malheureusement partie bien trop tôt : Lhasa de Sela. J’ai eu comme une décharge au coeur, un électro choc : je veux dire que la voix de Jur me « parlait » de la même façon que celle de Lhasa. J’étais frissonnante en train de dériver de l’autre côté des Pyrénées, au large du port de Barcelone avec la chanson Boca Llena. Mais j’étais plutôt bouche bée et totalement subjuguée, envahie… Comment dire cette émotion ? Quand le corps reste immobile mais que l’esprit s’en va mais qu’on est bien vivant tous les sens en éveil… quand les poils se hérissent sur la peau, qu’on est comme suspendue, que le temps s’arrête et qu’on hurlerait à la moindre perturbation extérieure (oui parfois je suis un peu sanguine…) Au début, je n’entendais que la voix, à elle seule comme un instrument à part entière, et accrochée à tenter de comprendre les paroles de sa première chanson j’ai continué par « Avec ou sans » puis « Il est revenu » et c’est là où j’ai pris conscience de la musique qui accompagnait cette voix poignante, comme cabossée par endroits, assurément sortie d’entrailles rocailleuses et servant des textes un peu énigmatiques mais si joliment imagés.

Nos Enchanteurs - Jur… Fossile

Des arrangements d’une finesse gainsbourienne, une façon de faire sonner les mots comme une danse sensuelle, on entrevoit dans les chansons de Jur l’expressivité de cette Carmen venue du cirque, et qui fait de ses chansons un spectacle total. Une étrange cérémonie plus ou moins fantasmagorique, un carambolage de sentiments sang et or, une sorte de tableau en clair-obscur dans lequel on devine dans les ombres un kaléïdoscope d’émotions à fleur de peau et à plein cœur.

Jur est sur Facebook

29 septembre

Nos Enchanteurs - Isabelle Bazin, traditionnelle lumière

La lyonnaise Isabelle Bazin (de Caluire-et-Cuire pour être précis) fait dans le trad : les musiques et les chants traditionnels. Qui n’en sont pas, pas toutes et pas tout à fait : elles les crée en grande partie, comme un prolongement. A la manière de, mais librement, sans entraves ni gros sabots. Des valses, scottish, mazurka et bourrées pour bals, des chansons pour soirées et concerts…
_______________________
_______________________