Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 septembre 2020

Yelle - Je t'aime encore

L'actualité de la chanson française du 11 au 17 septembre (mise à jour)

juliette greco
We Culte ! Disparition. Il n’y aura plus d’après, Juliette Gréco est morte

Disparition. Juliette Gréco est décédée dans sa maison de Ramatuelle à l’âge de 93 ans. Elle n’a jamais été sage, toujours subversive, formidablement mutine. Juliette Gréco, c’était la passion des mots de la chanson et le combat pour la vie qu’elle a croqué jusqu’au dernier souffle.

Juliette Gréco était notre plus belle ambassadrice de la chanson, assurément la plus grande chanteuse qui soit. Il suffisait de la voir sur scène dans sa longue robe noire, le visage blanc, les mains s’envolant vers le ciel, pour que le public soit subjugué, fasciné par cette extraordinaire manière de théâtraliser ses textes sur scène

Nos Enchanteurs - Juliette Gréco, 1927-2020

On avait beau s’y attendre, ça vous fout la tristesse, le cafard, cette infinie mélancolie qui soudain nous prend et ne nous lâchera pas avant longtemps. Oui, il n’y a définitivement plus d’après à Saint-Germain-des-prés… Ni là ni ailleurs, mais c’est de Saint-Germain dont elle fut l’inspirée muse… Un Saint-Germain c’est vrai à conjuguer au passé, dans lequel sa longue silhouette noire aux longs cheveux passe et repasse encore, comme un film toujours sur nos écrans. Gréco c’est presque un siècle de notre pays, de notre culture, de ses joies et de ses peines, de ces heurts et malheurs. De l’occupation durant laquelle l’adolescente qu’elle est sera mise en prison, à la Libération où elle fait partie d’un groupe qui anime Le Tabou. Elles, ce sont les caves de Saint-Germain, Boris Vian et cette faune artistique, intellectuelle qui a fécondé pour quelques décennies nos vies, nos envies, notre appétence au savoir, à la littérature, à la musique. A la chanson…

Le Monde - La chanteuse Juliette Gréco est morte

Chanteuse et actrice, Juliette Gréco est morte le 23 septembre, à Ramatuelle (Var), à 93 ans. Elle fut la muse du Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre et l’interprète inoubliable de Brel, Gainsbourg, Vian, Roda-Gil, Miossec ou Biolay…

Qu’avons-nous donc tant aimé chez Gréco pour que sa disparition nous atteigne autant ? Sa voix, son élégance, sa force et ses mains, sûrement, qui volaient, virevoltaient ! Juliette enfant s’était-elle peut-être ainsi rêvée, longue et forte dans un fourreau noir, les mains aériennes, habillant J’arrive (Jacques Brel/Gérard Jouannest) d’une aura de peines lumineuses et de déclarations d’injustice – la mort, suprême incompréhension. S’était-elle vue badinant sur un texte hallucinatoire d’Etienne Roda-Gil mis en musique par le Brésilien Caetano Veloso, Mickey travaille, ou sur Jolie môme, de Léo Ferré ? Avait-elle imaginé incarner à ce point, dans le monde entier, une France résistante et cultivée ?Télérama - Juliette Gréco en dix chansons

Juliette Gréco est morte ce mercredi 23 septembre à l’âge de 93 ans. Retour sur son immense carrière en dix titres.
______________________

Les artistes de la semaine : Catastrophe, Grand Corps Malade, Jérémie Bossonne, Yvan Marc, Yelle, Fred W.

L'album de la semaine : Yvan Marc, L'ancien soleil

Le clip de la semaine : -M- L'Autre Paradis

Francofans - Les 8 indispensables du numéro 84 (Bernard Joyet, Samarabalouf, Alexis HK, Phanee de Pool, La Caravane Passe, Imbert Imbert, Bolivard, Oh Mu)

GRAND CORPS MALADE 

We Culte ! - Dans “Mesdames”, Grand Corps Malade a entendu les femmes

Deux ans après “Plan B”, le slameur Grand Corps Malade revient avec le réussi “Mesdames”. Un album de duos inédits avec des artistes féminines comme Véronique Sanson, Louane ou Suzane, où il rend hommage aux femmes, porté par la bouleversante “Mais, je t’aime” interprétée avec la comédienne Camille Lellouche.

Il y avait “Femmes je vous aime” de Julien Clerc, il y aura désormais “Mesdames” de Grand Corps Malade. Un album de duos inédits où il célèbre l’univers féminin en compagnie de Véronique Sanson, Laura Smet, Louane, Camille Lellouche, les sœurs Bertholet, Suzane, Manon, Alicia ou encore Amuse-Bouche

France Inter - Grand Corps Malade au féminin

Sa verve et sa délicatesse ont fait de lui une figure qui interroge et rassure. Son 7ème album, "Mesdames", sort la semaine prochaine. Un disque où son timbre grave se mêle aux voix de Véronique Sanson, Louane, Laura Smet, Suzanne ou encore Camille Lellouche. Grand Corps Malade est l'invité d'Augustin Trapenard.

Nos Enchanteurs - Grand Corps Malade au chœur de femmes

N’est pas Ferrat qui veut qui a imposé ses convictions avec le titre La femme est l’avenir de l’homme. Sur ses lointaines traces et un zeste d’engagement tranquille voilà que Grand Corps Malade, slameur, réalisateur, auteur, militant associatif, offre un album de duos avec des voix féminines. Pour qu’on les entende encore mieux alors que rien n’est encore jamais gagné en matière d’égalité hommes-femmes. La voix grave du chroniqueur de nos contemporaines humeurs donne très justement la réplique à ses invitées, en leur laissant toute la place nécessaire.

YELLE

RFI - Yelle, l'espoir d'un monde plus beau

Six ans après Complètement fou, le groupe Yelle revient avec L’Ère du Verseau, un disque plus intime, plus mélancolique, en clair-obscur, mais toujours aussi dansant. Rencontre avec la chanteuse Julie Budet.

RFI Musique : Qu’avez-vous fait depuis votre dernier disque, Complètement fou, sorti il y a six ans ?
Julie Budet : Une fois rentrés d’une grosse tournée, nous avons pris un temps de pause, avant de nous remettre à la composition. Toutefois, nous n’avions pas envie d’être cadrés par le format "album". Nous souhaitions explorer d’autres manières de créer. Ainsi, nous avons sorti quatre titres en deux ans, sans liens entre eux. Nous avons aussi expérimenté la formule "Yelle Club Party", avec un rapport proche, brut, au public. Et puis, nous avons eu assez de matière pour réaliser ce disque... 

France Inter - C’est le retour de Yelle, éloignez les oreilles sensibles

Au début du 21e siècle, on a découvert Yelle sur "MySpace". Souvenez-vous c’étaient les années 2000 et la nouvelle culture jeune s’appelait la Tecktonik. Quinze ans plus tard, Yelle continue d'être à la fois pile dans l’air du temps et franchement décalée.

CATASTROPHE

Le Monde - Musique : à Paris, le collectif Catastrophe euphorise le Centquatre

Le sextet séduit le public avec sa pop joyeuse et colorée dans une ambiance de comédie musicale à la Jacques Demy.

Si on ne se fiait qu’à leur nom, pas sûr que Catastrophe promette la façon idéale de renouer avec le plaisir du live en oubliant la dureté des temps. Dans la salle parisienne du Centquatre, le sextette joue pourtant deux soirs – les 10 et 11 septembre – à guichets fermés un spectacle, Gong !, récemment répété et créé au Théâtre national de Bretagne, à Rennes, dont le titre est également celui d’un nouvel album, publié le 11.

JULIEN DORE

Nos Enchanteurs - À fleur de pop, Julien Doré explore des terres inconnues

C’est dans l’air du temps : nous vivons de sacrées transitions en divers domaines. Julien Doré, artiste ô combien médiatique depuis sa percée en 2007 dans le télécrochet « La Nouvelle Star », l’incarne. Il a donc quitté Paris pour vivre et composer dans sa région natale, les Cévennes. Plus tout à fait le même ? Allez savoir ! En harmonie avec lui-même assurément et avec les inquiétudes communes du moment. De l’intime au destin collectif un des dandys de la chanson française se met en questions. Laissant au second plan ses peines de cœur qui constituaient l’essentiel de ses succès le trentenaire natif d’Alès livre un cinquième album à fleur de pop, comme l’écrit une consœur avisée. Fort d’un humour, d’une autodérision bienvenue, presque un détachement, et porteur de préoccupations environnementales et sociétales. Étonnant non ?

JEREMIE BOSSONNE

Nos Enchanteurs - Jérémie Bossone, le cœur volcan

Notre amour était plus joli / Sous le ciel bleu de l’Italie […] De la Toscane à Pompéi / Nous traversions tout le pays ». Unité de temps, unité de lieu. Ici, les affres du cœur épousent au plus près la charnelle géographie de l’Italie, ses grandes et flamboyantes cités où seul l’amour, preuve en est, n’y est pas éternel. Ce nouvel opus est un itinéraire dans la péninsule italique : chaque ville y est étape d’un déchirement, d’une rupture. Une comédie à l’italienne, un théâtre à l’italienne et des cris qui mal masquent les pleurs : « Je la vois sourire encor / Ell’ me prêtait sa main mais pas son cœur… » 

YVAN MARC

RFI - L’échappée belle d’Yvan Marc

Deux ans après Nos dimanches, l’auteur-compositeur-interprète Yvan Marc revient avec L’ancien soleil un disque lumineux qui prône la nature et la douceur de vivre.

C’est l’un des chanteurs les plus discrets de la chanson française. Et pour cause, Yvan Marc, qui est également enseignant dans un lycée agricole, qui n’a pas attendu le confinement pour s’installer à la campagne, a besoin d’elle comme il respire. Il y vit et s’y produit, aussi bien dans les festivals que dans les théâtres, les bibliothèques et les granges. Une vocation au service de la culture en milieu rural, jusque dans des hameaux reculés de la campagne française.

Nos Enchanteurs - Yvan Marc, la force tranquille

Fameux élève de l’école de Mickeyville (Yvan est fidèle parmi les fidèles du Studio E, d’Ecotay-l’Olme, rendu célèbre par Mickaël Furnon, notre Mickey 3d), Yvan Marc n’a eu de cesse de s’affranchir de ses codes d’origine et de construire, loin de tout, une œuvre originale, singulière, puissante. Une œuvre qu’il nous faudra prendre un jour pour majeure, ce qu’elle est à l’évidence. A qui on pourra encore trouver, sinon des parentés, au moins des cousinages. Avec cet autre folk-singer français qu’est Francis Cabrel. Et son voisin auvergnat qu’est Jean-Louis Murat. Yvan Marc est lui aussi ermite, loin de la gesticulations des villes, « homme des bois […] homme qui voit de loin le monde et ses tracas », lové dans son coin de terre, en Haute-Loire, « à regarder papillons et abeilles / tant qu’il y en a », moitié dans la chanson, moitié dans l’éducation populaire qu’il enseigne. Chanson et éduc’pop’ se ressemblent d’ailleurs étrangement. Comme cet album qui, plus encore que les précédents, est transmission. De savoirs, de mémoire, d’histoire, de précautions, d’émotions. C’est un album serein, mais pas innocent. Il sécrète en secret, inocule. Ses chansons sont un appel à une autre vie, à la décroissance, à la raison

FRED W

Nos Enchanteurs - Fred W, de la page blanche au livre blanc

Le professeur est un rêveur, disait-on. Fred Walin, abrégé en W, en a retenu des rêves, depuis son enfance dans ce quartier de la Chiennerie à Nancy, quartier villageois qui devait son nom au chenil des ducs de Lorraine, devenu « quartier » d’exclusion, mal fréquenté, comme tous ces lieux où le travail a déserté la ville. L’usine, elle est présente partout dans ce beau livre blanc, avec ses structures métalliques rouillées, souvent enfumées, qu’il a photographiées lui même et qui dessinent sur le fond blanc un décor doré géométrisant, comme un motif ethnique et urbain.

A LA RADIO

France Inter - Laurent Garcia raconte "Los Angeles" de Benjamin Biolay 

"Grand Prix", le dernier album de Benjamin Biolay, vient de dépasser les 50 000 ventes en France. Le voilà donc disque d’or et, pour l’occasion, Frédéric Pommier a rencontré l’un de ses fans. Il s’appelle Laurent Garcia, il est cadre de santé dans un Ehpad de Seine-Saint-Denis et nous parle de la chanson "Los Angeles".

France Inter - André Terrail raconte "Dans mon Paris" de Zaz

A Paris, "La Tour d'Argent" vient de rouvrir ses portes après cinq mois de fermeture pour cause de Covid-19 et de confinement. Pour l'occasion, le chef a imaginé une nouvelle recette, "le caneton des retrouvailles". Quant au patron du restaurant, André Terrail, il a choisi de nous faire écouter "Dans mon Paris" de Zaz.

France Inter - Delphine de Vigan raconte "Osez Joséphine" d'Alain Bashung

Le dernier roman de Delphine de Vigan, "Les Gratitudes" vient de paraître au Livre de Poche. Comme tous ses romans précédents : "Les Loyautés", "D’après une histoire vraie" ou "Rien ne s’oppose à la nuit", titre tiré de la chanson "Osez Joséphine" d'Alain Bashung. C'est de cette chanson qu'elle a choisi de nous parler.

mercredi, 23 septembre 2020

La Boîte à Questions de Yelle – 16/09/2020

samedi, 19 septembre 2020

Yelle - J'veux un chien

L'album du jour : Yelle, L'ére du Verseau

Yelle - Karaté

vendredi, 18 septembre 2020

Yelle : l'interview recto/verso

dimanche, 12 octobre 2014

L'actualité de la chanson française du 6 au 12 octobre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Les Ogres de Barback au Festival Pop de Montréal 2003

Le clip de la fin de semaine - Coralie Clément - La Belle Affaire (clip officiel)

L'album de la semaine : Isabeau Et Les Chercheurs D'or

L'album de la semaine - Paul Personne : Puzzle 14

Le clip de la semaine : Paul Personne & A l'Ouest - Pour quelle bonne raison

Une journée en vidéo jeudi avec Antoine Bertazzon à l'occasion de son concert à A Thou Bout d'Chant à Lyon le 11 octobre et samedi avec Charlelie Couture à l'occasion de son "live" au Figaro puis dimanche avec Yoanna à l'occasion de son récent concert à Paris.

A la une

Nos Enchanteurs - Yoanna sur le canal ou la schtroumphette à Paris

En deux mesures et une demi strophe, on comprend tout de suite que Yoanna n’a pas choisi l’option Poupée de cire poupée de son  dans son parcours de femme qui chante. Elle se revendique de la culture inspirée par la schtroumphette, mais encore faut-il bien remettre les choses en perspective: cette schtroumphette-là, elle est seule avec une bande de zigotos autour d’elle, et on perçoit vite qu’elle va les mettre au pas cadencé de ses quatre volontés. Ou plus. Et leur montrer le kaléïdoscope de la vie. Meneuse de revue en chef, il n’y a pas de temps mort, pas de temps faible, c’est du pêchu garanti.

12 octobre

C'est déjà ça - Rivière bien calme, Moran sacré torrent

Sous la même apparence de calmes flots hier soir pour le premier des trois concerts du festival Courant d'airs bordelais, deux façons très différentes de mener sa barque: Véronique Rivière file sur un plan d'eau trop paisible tandis que Moran pagaie avec grâce et intensité, éclaboussant de son talent.

11 octobre

RFI - Coralie Clément ne lâche pas l'affaire, Nouvel album, La belle affaire

On a cru à tort qu'elle avait disparu définitivement des radars. Sept ans après Toystore, Coralie Clément s'émancipe de son frère Benjamin Biolay, aux commandes de ses trois premiers albums. Elle prend la plume pour livrer La belle affaire, un disque personnel, pop, séduisant et qui tourne autour de la séparation. Rencontre.

Coralie Clément est sur Facebook

10 octobre

Nos Enchanteurs - Fabienne Marsaudon, la trajectoire heureuse

Fabienne Marsaudon est une artiste rare et fidèle qu’il ne faut pas manquer quand elle se produit dans votre région, par exemple à la faveur d’un chant’appart (comme à Mont-Saint-Eloi, chez Gil et Marie Hanotin il y a quelques jours). Artiste rare parce qu’elle fait peu de spectacles et peu de disques… (une grosse dizaine de CD en une trentaine d’années, en comptant les albums résultant d’ateliers d’écriture ou de commandes sur des thèmes précis). Artiste fidèle depuis toujours d’abord à son prestigieux pianiste, Michel Précastelli, accompagnateur parfait et compositeur subtil, ensuite à son public qui le lui rend bien, et enfin à ses thèmes et à son inspiration musicale.

RFI - Sanseverino, des flonflons en couleurs, Nouvel album, Le petit bal perdu

Avec Le Petit bal perdu, le plus manouche des chanteurs français Stéphane Sanseverino reprend des chansons des années 30 aux années 60 : Brassens, Montand, Trenet, Piaf, Mireille etc. Ce faisant, il les arrange à sa sauce, forcément sur-vitaminée. A cette occasion, il évoque avec tendresse ce répertoire, antérieur à la "variété de masse", ressuscite ses (belles) histoires… Ecoutons-le.

Nos Enchanteurs - Zèbre, rock’n’roll attitude

3 octobre 2014, Salle Nougaro, Toulouse,

 

Dans le microcosme de la chanson toulousaine, on assiste ce soir à une petite révolution : la mue d’un trio Chanson en groupe rock. L’occasion est trop belle de poser une fois encore la question des genres et des frontières, mal typiquement français d’ailleurs !

C'est déjà ça - Liz Cherhal a trouvé l'équilibre

Sur des chansons moins abouties, elle n'avait pas encore réellement convaincu. Finie la petite peste trop prévisible des débuts, Liz Cherhal présente un spectacle fluide et cohérent, fantaisiste et grave, à quelques semaines de la sortie de son deuxième album. C'était hier à Bègles.

9 octobre

Aritmuzik - Noemi : « Ce premier album est une porte que j’ai envie d’ouvrir »

Noemi sortira le 28 octobre son premier album solo Les pays humides. Elle revient pour Aritmuzik sur la genèse de cet album, son écriture, et son titre. La chanteuse sera en concert demain à l’OPA à Paris, puis le 27 septembre au Carreau à Reims, le 7 octobre en session acoustique au Bus Palladium et enfin le 5 novembre aux Trois Baudets.

C'est déjà ça - Xavier Plumas, bluesman de l'indicible

L'auteur-compositeur et chanteur de Tue-Loup s'offre parfois des escapades solo: il vient de sortir "Le cabinet vaudou des curiosités d'Adèle" financé de manière participative. A l'occasion d'un concert privé près de Bordeaux  chez l'une des ses contributrices les plus généreuses, conversation avec un artisan lumineux.

C'est déjà ça - The New Kids, récré rock

Quand trois briscards du rock charentais forment un "power trio" pour les enfants, cela donne The New Kids, un joyeux projet qui vient d'accoucher d'un premier disque

C'est déjà ça - Souchon-Voulzy: "Derrière les mots"

C'est le premier extrait de l'album qu'ils sortiront en duo le 24 novembre prochain. Ballade faussement naïve très "Foule/Lys and love/sentimentale", "Derrière les mots" disponible à partir de ce lundi, annonce une synthèse harmonieuse des deux talents: les arrangements diablement riches et précis de chez Voulzy, la belle douceur désenchantée de chez Souchon.

8 octobre

C'est déjà ça - Courir les rues, s'écorcher les genoux

Le groupe de Clergy se relance avec un "Manuel du faire semblant" (un peu trop) léger

Courir les rues a un goût prononcé pour les verbes. Dans son nom de groupe, original, inspiré d'un poème de Raymond Queneau, mais aussi dans quelques sous-titres qui accompagnent les noms des morceaux de son "Manuel du faire-semblant", sorti le 1er septembre: "Construire pour mieux détruire", "Aimer sans aimer vraiment", "Savoir intérioriser la jalousie"...

C'est déjà ça - 39es Rencontres d'Astaffort: le concert des stagiaires en intégralité

C'était vendredi dernier dans la Music'Halle: la deuxième promotion des vingt ans des Rencontres présentait son spectacle. Une quinzaine de chansons parmi trente écrites en une dizaine de jours dans la Cour de création de Voix du Sud, à quelques mètres de là. On vous a raconté tout le bien qu'on en a pensé, voici maintenant le concert, à vous de juger.

Froggy's Delight - Jean Guidoni Paris-Milan  (Tacet)  octobre 2014

.... Mais le gros morceau de cette rentrée, au-delà des mérites respectifs des uns et des autres (le Claire Elzière, notamment, très réussi), c’est ce disque de Guidoni : 12 textes inédits de Leprest mis en musique par Romain Didier (collaborateur "historique" du poète), publié chez Tacet, la maison de disque qui avait réalisé ses derniers albums. Il faut saluer ici le travail de son producteur, Didier Pascalis, qui de 2005 à 2011, a su donner au chanteur la cohérence sonore qui lui avait manqué sur la majeure partie de sa discographie. Grâce à lui, l’œuvre enregistrée d’Allain Leprest, auparavant assez chaotique – d’immenses chansons gâchées par des orchestrations inappropriées – a enfin trouvé un écrin à sa mesure, achevant son parcours sur des disques classieux.

RFI - La session live avec Jean Guidoni pour son dernier album «Paris-Milan»

Sur fond de tango, de blues, de rock parfois, ou de simples mélodies au piano, Jean Guidoni, homme de scène, a imposé lentement un univers très personnel, fait de ses propres blessures et empreint d’une provocation qui lui a valu d’être boudé par le grand public.

France Culture, Le temps d'une chanson : Jean Guidoni, pour la sortie de l’album Paris-Milan

France Inter - Partons en live avec Jean Guidoni le 17 octobre

7 octobre

Le Dauphiné Libéré - “Attention les feuilles !”, le festival qui débride la chanson

Annecy : Attention les feuilles !, le festival qui débride la chanson

Comme quoi certains festivals tiennent bien le cap. Comme quoi la chanson francophone a le vent en poupe. Suffit de savoir le dompter, de dresser la grand-voile et de se laisser porter par une douzaine de jours de découvertes musicales

L'Express, Gilles Médioni - Diane Dufresne: des airs, des hiers

Féministe, visionnaire, provocante, extravagante... Diane Dufresne, la diva pop québécoise, a ouvert la voie à bien des chanteuses. Elle égrène ses souvenirs avant son récital parisien, Partager les anges.

6 octobre

L'Express - Yelle: "Richard Gotainer est une référence"

Le nouveau disque de la chanteuse de "Je veux te voir" sort ce lundi 29 septembre dans les bacs. L'occasion de lui demander de choisir 5 numéros dans une grille de 49. Chacun correspondant à une question. Plus la complémentaire.

Culturebox - Yelle, de St-Brieuc à Los Angeles, un nouvel album "Complètement fou"

On dit d’elle que c’est la plus américaine des chanteuses françaises : Yelle sort un nouvel album, "Complètement fou". Un troisième opus enregistré entre Los Angeles et Saint-Brieuc, sa ville natale. A 31 ans, la brune bretonne emporte critiques et public dans son sillage électro-pop. Une tornade à découvrir lors d’une tournée qui passera un peu par la France et beaucoup par le reste du monde.

Nos Enchanteurs - Rétro facho gaucho

Ne jamais regarder dans le rétroviseur, c’est dangereux, surtout à la vitesse où notre monde se précipite. Je vous propose donc deux étapes, pas si lointaines, de notre histoire, avec deux parutions en double CD de chez EPM. Commençons, pour vous mettre tout de suite dans le bain, par la plus éloignée dans le temps et par le second CD de l’album.

Nos Enchanteurs - Lavilliers, alors dans le sillage de Brel et de Brassens

Avant ses trois 45 tours parus en 1967, avant ce premier album paru en 1968, combien y a-t-il eu de chansons de Bernard Lavilliers qui n’ont pas été enregistrées ? Beaucoup, on peut l’imaginer. Il suffit de lire la presse ligérienne de l’époque, qui souvent cite des titres chantés par le jeune Lavilliers à Saint-Etienne et dans la région : autant de chansons que nous ne connaissons pas, qu’à de rares exceptions nous ne savons plus. Qu’était donc Lavilliers avant Lavilliers, avant Lavillos, avant qu’il devienne un fauve d’Amazone, que nous disait-il, que nous chantait-il ?

vendredi, 10 octobre 2014

Alcaline, l'Instant avec Yelle


Alcaline, l'Instant avec Yelle par alcalinefr2

dimanche, 05 octobre 2014

L'actualité de la chanson française du 29 septembre au 4 octobre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : 2014-09-26 Concert de clôture de 39èmes Rencontres d'Astaffort - 20 ans par VOIXDUSUD47

Le clip de la fin de semaine : Valérie Mischler " Qu'aurait-il fallu ? "

L'album de la fin de semaine - Simon Gerber : Vent d'est

Le clip de la semaine : Veronique Riviere - Capitaine en tournée et de passage à Lyon, A Thou Bout d'Chant les 3 et 4 octobre

L'album de la semaine : Véronique Rivière, Tout court

Les vidéos du jour : samedi avec Salomé Leclerc à l'occasion de la sortie de son nouvel album "27 fois l'aurore" qui sortira en France, Suisse et Belgique le 13 octobre et dimanche avec Cabadzi pour son nouvel album "Des angles et des épines".

A la une

Télérama - Cabadzi, Des angles et des épines

.... un deuxième disque qui scelle l'identité d'un groupe rageur, capable de professions de foi sociologiques et politiques puissantes (Féroces intimes, Cancre ultime, L'Odeur) et d'une grammaire musicale assez luxueuse — où les guitares et les sons électro se fondent parfaitement au violoncelle, au violon, à l'ukulélé et aux cuivres. Avec sa voix saillante, son souci permanent des textes, portés par des mélodies qui jamais ne les écrasent ni ne cèdent aux tentations d'énergie pure, c'est bien de la chanson que fait ici Cabadzi...

5 octobre

L'Express - Dans la peau de Camélia Jordana

Le deuxième album de l'ex-candidate de la Nouvelle Star s'intitule Dans la peau. Camélia Jordana l'a en majeure partie composé et confié la réalisation à Babx. Elle y interprète des textes qui chantent la nuit noire, traînant parfois les syllabes pour mieux fixer les vertiges des sentiments. 

L'Express - La petite révolution intime d'Arthur H

Les mélodies sont souvent sinueuses, les chants d'amours, obliques, la voix s'échappe des graves ténébreux qui étaient la griffe d'Arthur H. Écoutez Soleil dedans, son 16e album. 

(Québec) Elle semble bien loin l'époque où Salomé Leclerc débarquait à Québec avec son premier album sous le bras, pour convier le public du Théâtre Petit Champlain dans un cocon de folk feutrée. Son deuxième disque encore tout chaud, la chanteuse a lancé jeudi sur la même scène sa nouvelle tournée en en mettant plein les oreilles, illustrant avec brio tout le chemin parcouru en à peine trois ans.

4 octobre

RFI - La liberté affichée de Yelle, Nouvel album, Complètement fou

Voici Complètement fou, le troisième album de Yelle, conçu entre la France et les États-Unis où le succès ne se dément pas. Des chansons électropop aux textes plus directs, mais parfois plus graves.

 
Dans ses portraits et scènes de la vie de femmes au bord de la crise des quadras, mais juste au bord, sans tomber dans le pathos, Valérie Mischler surfe sur la vie bariolée, couleurs mélangées, sentiments contrastés, lucide et caustique, tendre et sensible, autodérision et compassion, l’humour et l’amour s’enlacent pour danser cette chienne de vie dans une farandole joueuse. Ses bluettes sur canapé pourraient être sous titrées femmes en blues porte jarretelles, façon dessous chics qui cachent… vous savez la suite. C’est aussi le nez rouge du clown qui cache parfois les détresses, les désarrois, face aux barbaries ordinaires d’un après-midi d’été. On ne peut pas toujours rire de tout.
 
3 octobre

Télérama - Tony Hymas, Chroniques de résistance

Suite en vingt-sept fragments dédiée aux résistants de toujours, ce beau livre-disque, conçu et produit par Jean Rochard, créateur des disques Nato, et le pianiste et compositeur britannique Tony Hymas, est un acte de résistance contre l'uniformisation de la musique par la numérisation et l'accès gratuit. Il s'agit de l'enregistrement d'un spectacle donné en août 2013 au festival Kind of Belou, à Treignac (Corrèze), avec un groupe de récitants (Nathalie Richard, Frédéric Pierrot, Elsa Birgé, Desdamona, également chanteuses) et les musiciens Tony Hymas, ceux du trio Journal intime (Sylvain Bardiau, trompettiste, Frédéric Gastard, saxophoniste basse, Mathias Mahler, trombone), le saxophoniste baryton François Corneloup et le batteur Peter Hennig.
 
2 octobre
 
Nos Enchanteurs - Festival « Attention les feuilles » : mettez-en de la chanson !

Pour la quatorzième fois consécutive, Meythet écoute tomber les feuilles dès que les arbres rougissent, jaunissent, ocrissent, marronnissent. Attention les feuilles ! que ça se nomme même. C’est un festival de chanson avec rien que du bon. Du très bon même.

Le directeur de la salle Le Rabelais (salle qui fait aussi cinéma), Laurent Boissery, aime la chanson et a créé un festival lui étant dédié. Ce dans une région qui n’est pas, de réputation, un terreau du genre. Et que fit-il, ce Boissery ? De sa salle un nouveau village gaulois de la Chanson pour secte patentée ? Non : d’emblée il associa toutes les communes alentours, Annecy compris. Par la Communauté de communes, il se donna les moyens de les faire chanter. En harmonie.
 
 
Vous ne savez pas quoi ? Vous êtes des petits chanceux… Si. Je vais de ce pas vous emmener, dans ma gibecière, en plein cœur des  étonnantes Soirées à l’affut : il s’agit de la très originale présentation de saison de Zamora Productions, eux même chasseurs de talent(s). Et pour cela, nous partons de ce pas au Musée de la Chasse et de la Nature, typiquement l’endroit où je n’aurais (bêtement) jamais mis les pieds de moi-même…

C'est déjà ça - Souchon-Voulzy: l'album sort le 24 novembre

Face caméra, ils l'ont annoncé sur leur site spécialement créé pour l'occasion: Alain Souchon et Laurent Voulzy sortiront leur premier album en duo le 24 novembre, le premier single se dévoilant dès lundi prochain.Neuf ans qu'on en parlait, cinq mois qu'ils enregistraient: on n'a jamais été aussi près et on peut commencer à y croire...

C'est déja ça - Souchon et Voulzy font monter le suspense

Dix ans que les deux compères monuments de la chanson annonçaient un album en commun et une tournée. On n'a jamais été aussi près: le site des deux artistes est en ligne, Souchon et Voulzy promettant de lever un peu le voile sur le disque ce lundi à 18 heures.

1er septembre

C'est déjà ça - Astaffort: Les hommes et femmes du moment

Retour sur la soirée à la Music'Halle du fief cabrélien où la brillante 39e promotion des Rencontres s'est produite avant ses marraine et parrain, Rose et Alexis HK.

C'est déjà ça - Rencontres d'Astaffort: "Une douce urgence"

La deuxième promotion de ce cru-anniversaire a présenté un spectacle impressionnant de maîtrise et de variété, résultat d'une session harmonieuse et passionnée. Impressions.

Mettre un pied dans cette cour d'école apporte à chaque fois une bouffée d'indéfinissable. Un mélange de nostalgie tant elle répond aux clichés tendres d'une enfance révolue pour beaucoup (snif), et d'énergie tant les jeunes gens qui y passent, s'y posent, y échangent et rigolent font joliment trembler les augustes platanes.

Hexagone - Elie Guillou, Chanteur Public

.... Sous la direction artistique de Pierrick Hardy, Chanteur Public frappe par une simplicité, une limpidité, acoustiques du meilleur effet. Finement soutenue par une guitare nylon, une clarinette (Catherine Delaunay) et une viole de gambe (Marie Suzanne de Loye), la voix d’Elie Guillou est claire, précise. Belle tout simplement, comme l’est ce disque auquel on revient sans lassitude. Avec Élie, vive le service public !

Nos Enchanteurs - Elie Guillou, livraison publique de commandes privées

Sans cesse mais avec grand talent Elie Guillou travaille la matière chanson. Qu’il porte parfois en de singulières situations (faire Paris Brest à pied par exemple, en trente étapes et autant de concerts, chaque soir dans une commune différente…), en des endroits inédits aussi (ses tournées des Lavomatic, qui passent prochainement à Brest, Avignon et Rennes ; le temps d’un programme avec soquette pour mise de fond, les rappels au séchage. En fait, pas des concerts une scène ouverte qu’Eric Guillou organise et au sein de laquelle tout le monde peut venir s’exprimer [soit par une chanson, un texte, un poème, de la danse, etc.] que l’on soit pro ou amateur, enfant ou vieillard).

30 septembre

Hexagone - Claire Elzière chante les voix qui se sont tues

.... Leprest, impressionnante bête de scène était éructant et on l’adorait aussi pour ça. Chez Claire, c’est tout en féminité que les messages vont passer. Sans manières, sans chichis. Une diction claire et précise, qui donne aux mots d’Allain une couleur différente. Ça reste du Leprest, ça s’entend dès le premier vers !  Les mots, les images fulgurantes viennent en permanence nous le rappeler. Mais Claire s’approprie la langue de son aîné, langue parfois bien masculine qu’elle déclame avec assurance, quand il s’agit de parler de « coupeur de bites en deux » par exemple.

Nos Enchanteurs - Marie-Thérèse Orain en public… et intacte !

Intacte, et résolument originale. A l’heure où beaucoup de débutants entrent dans la carrière avec un album de douze/treize chansons, d’autres prennent le temps de travailler leur sujet, le peaufiner, l’étoffer, lui donner du corps et de l’âme. Vu sous cet angle, c’est un très grand cru longuement affiné que Marie-Thérèse Orain va mettre en boîte, et ce beau projet se concrétise dans les jours qui viennent. Résumé de ce qui se prépare.

Hexagone - Oldelaf au Zénith le 29 novembre

... La grande date de la tournée Dimanche approche et si tu n’as pas encore pris ta place, grouille-toi un peu quand même. Ce sera le samedi 29 novembre 2014 au Zénith de Paris. Ça va être une joyeuse partie de déconne organisée comme on les aime je crois.

Nos Enchanteurs - Commando Nougaro, à l’assaut d’un mythe

Jeudi 25 septembre, Le Bijou, Toulouse,

 Le quartet s’affiche en combattants et l’on sait qu’à Toulouse (où l’on vient tout juste d’inaugurer la statue de bronze de l’artiste) c’est encore et toujours un défi de se lancer dans la reprise de son répertoire. C’est audacieux, risqué, semé d’embûches. Le projet, né en 2009 d’une commande d’Hélène Nougaro pour fêter les 80 ans de Claude, a rassemblé quantité de participants, notamment au festival de Moissac en 2010.

Pousse le son - Coup de foudre pour Jur et A boca llena

..... Dès les premières notes, j’ai infailliblement pensé à cette superbe chanteuse si chère et malheureusement partie bien trop tôt : Lhasa de Sela. J’ai eu comme une décharge au coeur, un électro choc : je veux dire que la voix de Jur me « parlait » de la même façon que celle de Lhasa. J’étais frissonnante en train de dériver de l’autre côté des Pyrénées, au large du port de Barcelone avec la chanson Boca Llena. Mais j’étais plutôt bouche bée et totalement subjuguée, envahie… Comment dire cette émotion ? Quand le corps reste immobile mais que l’esprit s’en va mais qu’on est bien vivant tous les sens en éveil… quand les poils se hérissent sur la peau, qu’on est comme suspendue, que le temps s’arrête et qu’on hurlerait à la moindre perturbation extérieure (oui parfois je suis un peu sanguine…) Au début, je n’entendais que la voix, à elle seule comme un instrument à part entière, et accrochée à tenter de comprendre les paroles de sa première chanson j’ai continué par « Avec ou sans » puis « Il est revenu » et c’est là où j’ai pris conscience de la musique qui accompagnait cette voix poignante, comme cabossée par endroits, assurément sortie d’entrailles rocailleuses et servant des textes un peu énigmatiques mais si joliment imagés.

Nos Enchanteurs - Jur… Fossile

Des arrangements d’une finesse gainsbourienne, une façon de faire sonner les mots comme une danse sensuelle, on entrevoit dans les chansons de Jur l’expressivité de cette Carmen venue du cirque, et qui fait de ses chansons un spectacle total. Une étrange cérémonie plus ou moins fantasmagorique, un carambolage de sentiments sang et or, une sorte de tableau en clair-obscur dans lequel on devine dans les ombres un kaléïdoscope d’émotions à fleur de peau et à plein cœur.

Jur est sur Facebook

29 septembre

Nos Enchanteurs - Isabelle Bazin, traditionnelle lumière

La lyonnaise Isabelle Bazin (de Caluire-et-Cuire pour être précis) fait dans le trad : les musiques et les chants traditionnels. Qui n’en sont pas, pas toutes et pas tout à fait : elles les crée en grande partie, comme un prolongement. A la manière de, mais librement, sans entraves ni gros sabots. Des valses, scottish, mazurka et bourrées pour bals, des chansons pour soirées et concerts…
_______________________
_______________________