Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 mars 2019

L'actualité de la chanson française du 1er au 7 mars

Les artistes de la semaine : Clarika, Guillo, Michel Korb, Marc Delmas, Victoire Chose, Johan Papaconstantino et SiAu prix Moustaki 2019 et Leïla Huissoud, prix du public Moustaki 2019.

L'album de la semaine : Clarika, Lisière

Le clip de la semaine : Emily Loizeau - Viens avec moi mon vieux pays

PRIX MOUSTAKI 2019

SiAu remporte le Prix du Jury 2019, et Leïla Huissoud remporte le Prix du Public et le Prix Catalyse 2019

La Croix - SiAu reçoit le prix Moustaki de la chanson française

Le Prix Georges-Moustaki 2019 de l’artiste indépendant de chanson française a récompensé jeudi 7 mars le musicien et chanteur SiAu (Simon Autain) qui compose une électro-pop introspective et tonique.

Tous les ans, le Prix Georges-Moustaki qui récompense un jeune artiste indépendant ou autoproduit de chanson française, engrange des propositions très différentes venues de la jeune scène hexagonale. La cérémonie finale de sa neuvième édition 2019 n’a pas dérogé à la règle.

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2019 : scié par SiAu

.... Nous avons assisté à deux victoires, en tous points opposées, qui signent l’irréconciliable partage de la chanson : les professionnels du jury ont sans ambiguïté sacré SiAu au second tour de scrutin, tandis que le public (un tiers au préalable par internet ; deux tiers le soir dans la salle) a choisi Leïla Huissoud. On ne parlera même plus de deux conceptions de la chanson mais d’un fossé gigantesque, béant, irréconciliable. Si le public fait honneur à une chanson où la parole est importante (comme le sont les chansons entre autres de Georges Moustaki), les 41 membres du jury (environ deux tiers de journalistes pour un tiers d’organisateurs) qui sont en mesure de faire ou défaire l’opinion ont choisi une forme de musique sans trop de paroles, en tous cas où la parole n’est qu’un vague son parmi d’autres, un argument fragile, un prétexte ténu. Certains y verront la négation de la chanson, je ne suis pas loin d’en faire partie.

MICHEL KORB

Télérama - Michel Korb chante Francis Lemarque

Sur le papier, ce n’est pas le projet le plus excitant de l’hiver : des reprises de Francis Lemarque par son fils, ­Michel Korb. Mais on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise, et celle-ci dépasse tout ce qu’on pouvait espérer : sous réserve qu’on n’ait pas d’a­version pour les chan­sons de plus de cinquante ans ni pour le jazz manou­che, l’album pourra même se révéler addictif.

D’abord, il remet en lumière un ­répertoire éminemment populaire qui ne demandait qu’à se réveiller du fond de notre mémoire collective.

CLARIKA

Libé - Classe Clarika

Et si enfin le public rendait justice à la sensibilité et l’intelligence de cette chanteuse, qui revient avec un huitième album rayonnant ?

On a beau tourner le problème dans tous les sens, le mystère demeure. Pourquoi Clarika n’a-t-elle pas encore basculé en Ligue des champions des chanteuses ? Pourquoi ses audaces renouvelées ne trouvent-elles pas un écho plus marquant et le succès populaire qui devrait lui revenir de droit ?

Télérama - Clarika, A la lisière

« Quand passe le chagrin ? » Ces quelques mots échappés de ce huitième album en résument la teneur. Questions lancinantes : quand s’effa­cent les peines que l’on traîne malgré soi ? Les amours mortes qui pèsent encore, même lorsque de nouvelles apparaissent ? Clarika, l’une des plus belles plumes de la chanson française, interroge l’existence avec ce tact teinté d’ironie qu’elle manie si bien. Si, au fil des années, elle a perdu en légèreté (comme à peu près tout le monde), elle reste l’une des rares à savoir dire l’intime d’une façon à la fois claire, et joliment détournée

EMILY LOIZEAU

France Inter - Emily Loizeau, chanteuse et citoyenne engagée

Sur France Inter, nous suivons la carrière d’Emily Loizeau depuis ses tout débuts discographiques qui datent de 2005. Aujourd'hui, la chanteuse a choisi de s'engager contre les pesticides de synthèse et de soutenir l’appel lancé par le directeur de Charlie Hebdo : « Nous voulons des coquelicots ».

..... Elle a décidé de soutenir l’appel « Nous voulons des coquelicots » qui vise à interdire tous les pesticides de synthèse dont la pétition a déjà recueilli plus de 536 000 signataires. Cette association a été créée à l’été 2018 par un groupe de bénévoles qui a pour président le journaliste de Charlie Hebdo, Fabrice Nicolino. 

Pour élargir la mobilisation, Emily Loizeau a offert une chanson porteuse d’espoir, un hymne symbolique pour le mouvement, intitulé « Viens avec moi, mon vieux pays ». Le clip de la chanson a été réalisé par Cyril Dion, coréalisateur du film « Demain » et fondateur du mouvement Colibris.

Baptiste Vignol - La prière d'Emily

.... Emily Loizeau, qu’on n’avait plus connue aussi simple et nature depuis L’autre bout du monde, vient d’enregistrer une chanson (Viens avec moi mon vieux pays) mise en images par Cyril Dion, dont l’écologie est le combat. Double réussite. Qui dit les choses intuitivement. En filmant avec force l’émouvante espérance dans le regard des enfants. Les pesticides sont des poisons et nos gamins en crèveront, tous. A moins que l’homme ne prenne miraculeusement sa survie en main.

GUILLO

Claude Févre - Guillo, « Nous aimions la terre »

Nous avions quitté Guillo avec ce bel ouvrage édité chez LamaOEditions au printemps 2017, un récit, des histoires intimes qui ont fait naître  ses  chansons, celles de l’album Soulage paru un an avant. Nous avions tant aimé Je ne suis pas un long fleuve tranquille,  ce pas de côté dans la littérature.

Aujourd’hui le voilà qui s’en est retourné en studio avec pas moins d’une quinzaine de participants, et des arrangements à faire pâlir d’envie.

Certes, l’atmosphère pop –rock, les jeux de la voix  qui vont  de la confidence parlée au chant proclamé, des refrains qui deviennent très vite familiers, en font toujours la signature. Notons aussi que l’on peut très bien imaginer chaque chanson interprétée en acoustique, avec le seul accompagnement de la guitare, tant le texte et la mélodie ont cette exigence de clarté nécessaire.

VICTOIRE CHOSE

 
Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel sortent en album les chansons de leur spectacle fou «Grande».
Janvier 2017 : sur la scène du Centquatre, à Paris, Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel présentent une revue «tellement vaste, de tellement de choses, qu’elle pourrait ne jamais finir»Un sujet émerge entre les prodiges blindés de dinguerie, l’humain en détresse, qu’il souffre en solitaire ou s’écharpe dans son couple. Aussi, à la périphérie du fatras de quincailleries qui gît sur le plateau, une table présente un monceau d’instruments de musique. Là, le duo s’extirpe à l’occasion de l’action et fait de la musique, en sus de tout le reste, des instrumentaux turbo mélancoliques et des chansons, entraînantes et déprimées qui ironisent ou appuient le trait des sentiments qui circulent dans les numéros.
Après leur spectacle Grande, les comédiens-circassiens signent un album foutraque et poétique, où fanfare et techno se mêlent à leurs ritournelles.

« J’ai rien fait. Et ça, ça me fait penser… à l’ambition, à la défaite, à la culpabilité, que c’est lourd (parfois). » Sur fond de synthétiseurs chuintants, de beats électro et de claps aléatoires, et d’une trompette séquencée, dupliquée, donnant l’illusion d’une fanfare qui, à la fin du morceau, déraille et ralentit comme le ferait un disque passé à la mauvaise vitesse, le texte de J’ai rien fait intrigue.

JOHAN PAPACONSTANTINO

Les Inrocks - Johan Papaconstantino compose la musique de mariage dont vous avez toujours rêvé

Johan jouera son premier gros concert parisien vendredi 23 novembre prochain à l'occasion des Inrocks Festival. On l'avait rencontré juste avant l'été dans son atelier de peinture pour parler euphorie, mélancolie et Vangelis Perpiniadis.

MARC DELMAS

Claude Févre - Marc Delmas, « Il pourrait y avoir enfin une trêve… »

Cet album pourrait être un rêve, une halte, « une trêve pour une heure alanguie … »  C’est aussi ce que suggère le visuel, entre rose et gris. Photo d’une navigation sauvée de l’oubli ? Du ciel, de l’eau, la terre au loin… Refus, c’est sûr, d’une réalité trop crue.

Écouter ces chansons de Marc Delmas, au clos de la chambre, bien à l’abri des rumeurs, des tumultes sans trêve autour. Nous « plonger [à leur] bain de jouvence ». C’est en effet un privilège que de pouvoir accéder à cette sensation d’arrachement à tout ce qui blesse, comme seuls savent le faire les enfants dans leurs jeux. C’est pourquoi, sans doute, il accorde une chanson à Nos garçons, invitant à les admirer, « beaux, dorés aux rayons de juillet »… capables de « défier l’océan… même fatigués, continuer à tuer le temps ».

L’artiste aime les mots, s’en délecte et laisse planer leur pouvoir d’enchantement, d’irréalité dès le choix des titres : Jouvence, Adret, Les roses trémières, Fifrelin… Mots mystérieux, comme Wattana, primate captif, orang-outang de la mén

 

 

 

 

mardi, 12 mars 2019

Guillo - Nous aimions la terre

lundi, 11 mars 2019

Guillo - Des hommes et des fleurs

L'album du jour : Guillo, Nous aimions la terre

dimanche, 10 mars 2019

Guillo (NOUVEL ALBUM) 2

Guillo (NOUVEL ALBUM)

jeudi, 20 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 7 au 13 avril

Les artistes de la semaine : Jean Guidoni, Hélène Piris, Guillo, Mathieu Chedid, Michèle Buirette, Reno Bistan

L'album de la semaine : Hélène Piris, Tour du monde

Le clip de la semaine : Je dis que voter c'est bien - Aurélie et Lola des Bombes 2 Bal

Bien reçu, merci : Soulage, l'album de Guillo

-M-

Nos Enchanteurs - Lamomali, le Kora-corps de -M-

Mesure-t-on suffisamment combien -M- est un artiste essentiel de la scène française ? Réjouissons- nous d’ailleurs que talent et notoriété aillent (pour une fois ?) de pair. L’homme est reconnu par ses pairs (il a de nombreuses Victoires de la Musique dans sa besace et on ne compte plus ses glorieuses collaborations avec tout le gratin du show-biz) et le grand public l’accompagne dans sa folie depuis son deuxième album Je dis Aime. Il a réussi l’exploit de créer un personnage unique dans la chanson française, peu friande d’habitude de ce genre de happening. A l’instar du Ziggy Stardust pour David Bowie, son double aux cheveux dressés en M lui a permis d’imposer une image forte, immédiatement identifiable, synonyme de prestations endiablées, de délires visuels et de shows guitaristiques virtuoses. Le tout au service de chansons aux rythmes imparables, dont le message à la candeur assumée fait tant de bien dans notre époque cynique.

HELENE PIRIS

Claude Févre - Hélène Piris, l’amour jusqu’au bout des cils

Hélène Piris nous livre un album de printemps, comme un grand couturier vous livrerait sa nouvelle collection, en quête de beauté, bien entendu, de charme, de sensualité. L’objet que nous avons dans les mains respire tout cela : la sortie d’un album  c’est un moment d’exception, un rendez-vous avec son public. Le fidèle tout comme celui que l’on n’a pas encore atteint. Pour l’accueillir, on s’apprête. Teintée de sépia, avec juste la note pastel d’une bouche légèrement souriante et rosée, la couverture  nous offre un beau visage  de jeune  femme, incliné, yeux fermés. Sérénité, paix intérieure… Le mascara allonge les cils et le fard scintillant, bronze ou doré, dessine une paupière parfaite. Quand on ouvre, on découvre le même visage levé, yeux grand ouverts comme pour dire : « Me voici ! Je te regarde.  Ecoute-moi et je t’écouterai. »

GUIDONI

Télérama - Jean Guidoni,  Légendes urbaines

.... cet inattendu retour est pavé de chansons qui font mouche. Le métaphorique Moi je danse ; le trop lucide Fatigant ; la séduisante Patience du diable. Ou l'interrogatif Où allez-vous, Nora, Djemila ?, clin d'oeil à une chanson de 1980... Une façon de boucler la boucle, ou plutôt de se recentrer. Peut-être est-ce même pour cela que la voix est si belle : cela fait des années que Guidoni n'avait plus si bien chanté. 

PREVERT

RFI - Jacques Prévert, inventeur de la chanson moderne

Avec Les Feuilles mortes, le poète et scénariste Jacques Prévert bouleverse les perspectives de la chanson française. Quarante ans après sa mort, il reste une référence centrale. Évocation d'une œuvre immortelle.

"Oh! je voudrais tant que tu te souviennes / Des jours heureux où nous étions amis / En ce temps-là la vie était plus belle, / Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Tu vois, je n'ai pas oublié / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Les souvenirs et les regrets aussi"… Il est peu de poètes que l’on chante autant que Jacques Prévert, sans pour autant se tenir raide contre un piano de concert ou sans prendre une figure de rebelle du verbe. Or Les Feuilles mortes sont dans la mémoire de tous les francophones, de tous les milieux sociaux et de toutes les générations depuis la fin des années 1940. Le tendre désespoir de ce texte en fait, pour beaucoup d’entre eux, la plus belle chanson d’amour au monde.

RENO BISTAN

Francofans - Reno Bistan : de l'Italie à la politique décalée, Propos recueillis par Yves Le Pape

Tu es à l'affiche du festival lyonnais de la Grande Côte en Solitaire, dans le cadre d'une soirée "Créer, c'est resister"  le 22 avril, une date qui n'est pas anodine ... 

Ca va se passer la veille du premier tour des élections présidentielles. Je prépare pour l'occasion un récital très axé sur la politique. Depuis que j'ai commencé à écrire des chansons je m'intéresse à la politique et à 9 ans, j'écrivais déjà des chansons qui évoquaient l'actualité. Mais je ne me considère pas vraiment comme un chanteur engagé dans le sens d'être le porte étendard d'une cause. J'essaye donc d'aborder l'actualité avec un regard décalé. J'ai fait par exemple une chanson humoristique en hommage à Lionel Jospin que le public peut facilement chanter en choeur. J'aime bien l'idée qu'on puisse la prendre à différents degrés. Elle sera bien sûr au programme de cette soirée du Festival de la Grande Côte en Solitaire.

MICHELE BUIRETTE

Nos Enchanteurs - Michèle Buirette : amours, révolutions et swing

C’est fou comme les dames ont bien plus d’imagination et d’allant que les hommes quand il s’agit de chanter l’amour. C’est souvent plus direct, décomplexé. Elle, Michèle Buirette, entame ce nouvel album par l’amour cannibale : « Au secours je suis dans tes entrailles / C’est la pagaille / Faut plus que j’y aille / Je suis dans tes viscères / Ta chair m’enserre… » La poésie a encore gagné du terrain.

GUILLO

Guillo, du disque Soulage au livre "Je Ne suis pas un long fleuve tranquille"

Le musicien Guillo revient en force avec le livre disque intitulé Je ne suis pas un long fleuve tranquille qui nous éclaire sur son univers d’auteur de chanson, et qui permet de retrouver son dernier album, délicat et littéraire, Soulage.

Voici comment Guillo décrit l’album Soulage :
“Dans cet album il y a des êtres humains, anonymes ou célèbres, des corps dans des décors, des saisons qui passent, une vieille dame seule, 23 assassins réunis dans un bar, des routes qui défilent, une dune, le chien d’une fille, une fleur (la dernière), la statue d’un sage méditant sous un arbre et cette chanson que Johnny n’a pas voulu…”

SOUCHON

C'est déjà ça - Foule sentimentale pour reprendre Souchon

Pour la première fois, la scène française rend hommage à Alain Souchon qui a influencé deux générations d'artistes. Biolay, M, Aubert, Jeanne Cherhal ou encore Mathieu Boogaerts et Izïa: ils sont 13 à reprendre une chanson du maître de 73 ans. Sortie le 16 juin chez Polydor.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Tony Melvil, sorti de sa boîte de Pandore

Ce fut excellent ! Parions que Tony Melvil sera un des meilleurs moments de ce festival. Il entre sur scène et directement joue avec le silence. Accompagné de ses deux musiciens, dans la pénombre, on attend et, dans l’air, flotte déjà le sentiment d’une présence bien particulière… Suspense !

Hexagone - Printival 2017 : Une belle ouverture avec Amélie-les-crayons

Le Printival 2017 s’est offert une belle ouverture, dans le superbe écrin du théâtre de Pézenas, avec Amélie-les-crayons. Mille ponts, son nouveau spectacle, se révèle vraiment un spectacle complet avec danses, percussions avec les pieds sur plancher, changement de mise en scène et souvent d’instruments à chaque morceau. Riche et joyeux sur la forme, il évoque sur le fond le thème de la filiation, du lien, et de la solidarité. Comme elle le chante si bien « Où que j’aille, il y a le fil. Ce lien qui va de mon cœur à votre âme est indestructible » « Alors je danse … Je chante de toutes mes forces et Mille Ponts se font »

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Amélie les crayons : le bal des vivants !

Amélie les crayons esquisse immédiatement son univers, en se montrant à nous comme une jolie petite poupée. Elle interpelle le public, le fait bouger dans son corps. Puis monte sur scène et s’assied sur un petit tabouret, entourée de ses deux musiciens, Olivier Longre et Quentin Allemand, multi-instrumentistes et chanteurs d’accompagnement. La machine du rythme se met en route.

FRANCOIS MOREL

C'est déjà ça - Lui, il aime le music-hall

François Morel était ce lundi soir sur la scène du Pin Galant pour un récital autour de "La vie, titre provisoire", son troisième album. Dans la plus pure tradition assumée du chansonnier, sans surprise mais avec une justesse impeccable.

VOLIN

Hexagone - Le Volcan des VOLIN ne risque pas de s’endormir de si tôt…

En 2015, HEXAGONE avait interviewé Romain Delorme et Maxime Rouayroux, respectivement bassiste et batteur de VOLIN. Sans Colin Vincent, le chanteur et auteur des textes, donc. A leur passage au Zèbre de Belleville, le 28 mars pour le concert de sortie de leur premier album VOLCAN, nous avons cette fois-ci réussi à alpaguer l’intégralité du trio. On te les a alignés tous les trois sur une banquette au fond du bar Les triplettes de Belleville pour les cuisiner sévère. Pas mis longtemps à avouer nos trois Montpelliérains : leur son rock indé doit certes à des groupes anglo-saxons mais leur amour de la rythmique du verbe les rapproche d’un Philippe Katerine et sans doute aussi d’un Bashung, auquel ils ont rendu hommage en 2012.

 

mardi, 18 avril 2017

Guillo - Dix doigts demain

lundi, 17 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 7 au 13 avril

Les artistes de la semaine : Jean Guidoni, Hélène Piris, Guillo, Mathieu Chedid, Michèle Buirette, Reno Bistan

L'album de la semaine : Hélène Piris, Tour du monde

Le clip de la semaine : Je dis que voter c'est bien - Aurélie et Lola des Bombes 2 Bal

L'album du week-end de Pâques : Jacques Prévert Ces chansons qui nous ressemblent (coffret 3 CDs) (Jacques Canetti) 2016

Bien reçu, merci : Soulage, l'album de Guillo

HELENE PIRIS

Claude Févre - Hélène Piris, l’amour jusqu’au bout des cils

Hélène Piris nous livre un album de printemps, comme un grand couturier vous livrerait sa nouvelle collection, en quête de beauté, bien entendu, de charme, de sensualité. L’objet que nous avons dans les mains respire tout cela : la sortie d’un album  c’est un moment d’exception, un rendez-vous avec son public. Le fidèle tout comme celui que l’on n’a pas encore atteint. Pour l’accueillir, on s’apprête. Teintée de sépia, avec juste la note pastel d’une bouche légèrement souriante et rosée, la couverture  nous offre un beau visage  de jeune  femme, incliné, yeux fermés. Sérénité, paix intérieure… Le mascara allonge les cils et le fard scintillant, bronze ou doré, dessine une paupière parfaite. Quand on ouvre, on découvre le même visage levé, yeux grand ouverts comme pour dire : « Me voici ! Je te regarde.  Ecoute-moi et je t’écouterai. »

GUIDONI

Télérama - Jean Guidoni,  Légendes urbaines

.... cet inattendu retour est pavé de chansons qui font mouche. Le métaphorique Moi je danse ; le trop lucide Fatigant ; la séduisante Patience du diable. Ou l'interrogatif Où allez-vous, Nora, Djemila ?, clin d'oeil à une chanson de 1980... Une façon de boucler la boucle, ou plutôt de se recentrer. Peut-être est-ce même pour cela que la voix est si belle : cela fait des années que Guidoni n'avait plus si bien chanté. 

PREVERT

RFI - Jacques Prévert, inventeur de la chanson moderne

Avec Les Feuilles mortes, le poète et scénariste Jacques Prévert bouleverse les perspectives de la chanson française. Quarante ans après sa mort, il reste une référence centrale. Évocation d'une œuvre immortelle.

"Oh! je voudrais tant que tu te souviennes / Des jours heureux où nous étions amis / En ce temps-là la vie était plus belle, / Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Tu vois, je n'ai pas oublié / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Les souvenirs et les regrets aussi"… Il est peu de poètes que l’on chante autant que Jacques Prévert, sans pour autant se tenir raide contre un piano de concert ou sans prendre une figure de rebelle du verbe. Or Les Feuilles mortes sont dans la mémoire de tous les francophones, de tous les milieux sociaux et de toutes les générations depuis la fin des années 1940. Le tendre désespoir de ce texte en fait, pour beaucoup d’entre eux, la plus belle chanson d’amour au monde.

RENO BISTAN

Francofans - Reno Bistan : de l'Italie à la politique décalée, Propos recueillis par Yves Le Pape

Tu es à l'affiche du festival lyonnais de la Grande Côte en Solitaire, dans le cadre d'une soirée "Créer, c'est resister"  le 22 avril, une date qui n'est pas anodine ... 

Ca va se passer la veille du premier tour des élections présidentielles. Je prépare pour l'occasion un récital très axé sur la politique. Depuis que j'ai commencé à écrire des chansons je m'intéresse à la politique et à 9 ans, j'écrivais déjà des chansons qui évoquaient l'actualité. Mais je ne me considère pas vraiment comme un chanteur engagé dans le sens d'être le porte étendard d'une cause. J'essaye donc d'aborder l'actualité avec un regard décalé. J'ai fait par exemple une chanson humoristique en hommage à Lionel Jospin que le public peut facilement chanter en choeur. J'aime bien l'idée qu'on puisse la prendre à différents degrés. Elle sera bien sûr au programme de cette soirée du Festival de la Grande Côte en Solitaire.

-M-

Nos Enchanteurs - Lamomali, le Kora-corps de -M-

Mesure-t-on suffisamment combien -M- est un artiste essentiel de la scène française ? Réjouissons- nous d’ailleurs que talent et notoriété aillent (pour une fois ?) de pair. L’homme est reconnu par ses pairs (il a de nombreuses Victoires de la Musique dans sa besace et on ne compte plus ses glorieuses collaborations avec tout le gratin du show-biz) et le grand public l’accompagne dans sa folie depuis son deuxième album Je dis Aime. Il a réussi l’exploit de créer un personnage unique dans la chanson française, peu friande d’habitude de ce genre de happening. A l’instar du Ziggy Stardust pour David Bowie, son double aux cheveux dressés en M lui a permis d’imposer une image forte, immédiatement identifiable, synonyme de prestations endiablées, de délires visuels et de shows guitaristiques virtuoses. Le tout au service de chansons aux rythmes imparables, dont le message à la candeur assumée fait tant de bien dans notre époque cynique.

MICHELE BUIRETTE

Nos Enchanteurs - Michèle Buirette : amours, révolutions et swing

C’est fou comme les dames ont bien plus d’imagination et d’allant que les hommes quand il s’agit de chanter l’amour. C’est souvent plus direct, décomplexé. Elle, Michèle Buirette, entame ce nouvel album par l’amour cannibale : « Au secours je suis dans tes entrailles / C’est la pagaille / Faut plus que j’y aille / Je suis dans tes viscères / Ta chair m’enserre… » La poésie a encore gagné du terrain.

GUILLO

Guillo, du disque Soulage au livre "Je Ne suis pas un long fleuve tranquille"

Le musicien Guillo revient en force avec le livre disque intitulé Je ne suis pas un long fleuve tranquille qui nous éclaire sur son univers d’auteur de chanson, et qui permet de retrouver son dernier album, délicat et littéraire, Soulage.

Voici comment Guillo décrit l’album Soulage :
“Dans cet album il y a des êtres humains, anonymes ou célèbres, des corps dans des décors, des saisons qui passent, une vieille dame seule, 23 assassins réunis dans un bar, des routes qui défilent, une dune, le chien d’une fille, une fleur (la dernière), la statue d’un sage méditant sous un arbre et cette chanson que Johnny n’a pas voulu…”

SOUCHON

C'est déjà ça - Foule sentimentale pour reprendre Souchon

Pour la première fois, la scène française rend hommage à Alain Souchon qui a influencé deux générations d'artistes. Biolay, M, Aubert, Jeanne Cherhal ou encore Mathieu Boogaerts et Izïa: ils sont 13 à reprendre une chanson du maître de 73 ans. Sortie le 16 juin chez Polydor.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Tony Melvil, sorti de sa boîte de Pandore

Ce fut excellent ! Parions que Tony Melvil sera un des meilleurs moments de ce festival. Il entre sur scène et directement joue avec le silence. Accompagné de ses deux musiciens, dans la pénombre, on attend et, dans l’air, flotte déjà le sentiment d’une présence bien particulière… Suspense !

Hexagone - Printival 2017 : Une belle ouverture avec Amélie-les-crayons

Le Printival 2017 s’est offert une belle ouverture, dans le superbe écrin du théâtre de Pézenas, avec Amélie-les-crayons. Mille ponts, son nouveau spectacle, se révèle vraiment un spectacle complet avec danses, percussions avec les pieds sur plancher, changement de mise en scène et souvent d’instruments à chaque morceau. Riche et joyeux sur la forme, il évoque sur le fond le thème de la filiation, du lien, et de la solidarité. Comme elle le chante si bien « Où que j’aille, il y a le fil. Ce lien qui va de mon cœur à votre âme est indestructible » « Alors je danse … Je chante de toutes mes forces et Mille Ponts se font »

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Amélie les crayons : le bal des vivants !

Amélie les crayons esquisse immédiatement son univers, en se montrant à nous comme une jolie petite poupée. Elle interpelle le public, le fait bouger dans son corps. Puis monte sur scène et s’assied sur un petit tabouret, entourée de ses deux musiciens, Olivier Longre et Quentin Allemand, multi-instrumentistes et chanteurs d’accompagnement. La machine du rythme se met en route.

FRANCOIS MOREL

C'est déjà ça - Lui, il aime le music-hall

François Morel était ce lundi soir sur la scène du Pin Galant pour un récital autour de "La vie, titre provisoire", son troisième album. Dans la plus pure tradition assumée du chansonnier, sans surprise mais avec une justesse impeccable.

VOLIN

Hexagone - Le Volcan des VOLIN ne risque pas de s’endormir de si tôt…

En 2015, HEXAGONE avait interviewé Romain Delorme et Maxime Rouayroux, respectivement bassiste et batteur de VOLIN. Sans Colin Vincent, le chanteur et auteur des textes, donc. A leur passage au Zèbre de Belleville, le 28 mars pour le concert de sortie de leur premier album VOLCAN, nous avons cette fois-ci réussi à alpaguer l’intégralité du trio. On te les a alignés tous les trois sur une banquette au fond du bar Les triplettes de Belleville pour les cuisiner sévère. Pas mis longtemps à avouer nos trois Montpelliérains : leur son rock indé doit certes à des groupes anglo-saxons mais leur amour de la rythmique du verbe les rapproche d’un Philippe Katerine et sans doute aussi d’un Bashung, auquel ils ont rendu hommage en 2012.

 

dimanche, 16 avril 2017

L'actualité de la chanson française du 7 au 13 avril

Les artistes de la semaine : Jean Guidoni, Hélène Piris, Guillo, Mathieu Chedid, Michèle Buirette, Reno Bistan

L'album de la fin de semaine : Jean Guidoni, Légendes Urbaines

Le clip de la fin de semaine : Guillo, Soulage

L'album du week-end de Pâques : Jacques Prévert Ces chansons qui nous ressemblent (coffret 3 CDs) (Jacques Canetti) 2016

Bien reçu, merci : Soulage, l'album de Guillo

GUIDONI

Télérama - Jean Guidoni,  Légendes urbaines

.... cet inattendu retour est pavé de chansons qui font mouche. Le métaphorique Moi je danse ; le trop lucide Fatigant ; la séduisante Patience du diable. Ou l'interrogatif Où allez-vous, Nora, Djemila ?, clin d'oeil à une chanson de 1980... Une façon de boucler la boucle, ou plutôt de se recentrer. Peut-être est-ce même pour cela que la voix est si belle : cela fait des années que Guidoni n'avait plus si bien chanté. 

PREVERT

RFI - Jacques Prévert, inventeur de la chanson moderne

Avec Les Feuilles mortes, le poète et scénariste Jacques Prévert bouleverse les perspectives de la chanson française. Quarante ans après sa mort, il reste une référence centrale. Évocation d'une œuvre immortelle.

"Oh! je voudrais tant que tu te souviennes / Des jours heureux où nous étions amis / En ce temps-là la vie était plus belle, / Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Tu vois, je n'ai pas oublié / Les feuilles mortes se ramassent à la pelle / Les souvenirs et les regrets aussi"… Il est peu de poètes que l’on chante autant que Jacques Prévert, sans pour autant se tenir raide contre un piano de concert ou sans prendre une figure de rebelle du verbe. Or Les Feuilles mortes sont dans la mémoire de tous les francophones, de tous les milieux sociaux et de toutes les générations depuis la fin des années 1940. Le tendre désespoir de ce texte en fait, pour beaucoup d’entre eux, la plus belle chanson d’amour au monde.

RENO BISTAN

Francofans - Reno Bistan : de l'Italie à la politique décalée, Propos recueillis par Yves Le Pape

Tu es à l'affiche du festival lyonnais de la Grande Côte en Solitaire, dans le cadre d'une soirée "Créer, c'est resister"  le 22 avril, une date qui n'est pas anodine ... 

Ca va se passer la veille du premier tour des élections présidentielles. Je prépare pour l'occasion un récital très axé sur la politique. Depuis que j'ai commencé à écrire des chansons je m'intéresse à la politique et à 9 ans, j'écrivais déjà des chansons qui évoquaient l'actualité. Mais je ne me considère pas vraiment comme un chanteur engagé dans le sens d'être le porte étendard d'une cause. J'essaye donc d'aborder l'actualité avec un regard décalé. J'ai fait par exemple une chanson humoristique en hommage à Lionel Jospin que le public peut facilement chanter en choeur. J'aime bien l'idée qu'on puisse la prendre à différents degrés. Elle sera bien sûr au programme de cette soirée du Festival de la Grande Côte en Solitaire.

-M-

Nos Enchanteurs - Lamomali, le Kora-corps de -M-

Mesure-t-on suffisamment combien -M- est un artiste essentiel de la scène française ? Réjouissons- nous d’ailleurs que talent et notoriété aillent (pour une fois ?) de pair. L’homme est reconnu par ses pairs (il a de nombreuses Victoires de la Musique dans sa besace et on ne compte plus ses glorieuses collaborations avec tout le gratin du show-biz) et le grand public l’accompagne dans sa folie depuis son deuxième album Je dis Aime. Il a réussi l’exploit de créer un personnage unique dans la chanson française, peu friande d’habitude de ce genre de happening. A l’instar du Ziggy Stardust pour David Bowie, son double aux cheveux dressés en M lui a permis d’imposer une image forte, immédiatement identifiable, synonyme de prestations endiablées, de délires visuels et de shows guitaristiques virtuoses. Le tout au service de chansons aux rythmes imparables, dont le message à la candeur assumée fait tant de bien dans notre époque cynique.

MICHELE BUIRETTE

Nos Enchanteurs - Michèle Buirette : amours, révolutions et swing

C’est fou comme les dames ont bien plus d’imagination et d’allant que les hommes quand il s’agit de chanter l’amour. C’est souvent plus direct, décomplexé. Elle, Michèle Buirette, entame ce nouvel album par l’amour cannibale : « Au secours je suis dans tes entrailles / C’est la pagaille / Faut plus que j’y aille / Je suis dans tes viscères / Ta chair m’enserre… » La poésie a encore gagné du terrain.

GUILLO

Guillo, du disque Soulage au livre "Je Ne suis pas un long fleuve tranquille"

Le musicien Guillo revient en force avec le livre disque intitulé Je ne suis pas un long fleuve tranquille qui nous éclaire sur son univers d’auteur de chanson, et qui permet de retrouver son dernier album, délicat et littéraire, Soulage.

Voici comment Guillo décrit l’album Soulage :
“Dans cet album il y a des êtres humains, anonymes ou célèbres, des corps dans des décors, des saisons qui passent, une vieille dame seule, 23 assassins réunis dans un bar, des routes qui défilent, une dune, le chien d’une fille, une fleur (la dernière), la statue d’un sage méditant sous un arbre et cette chanson que Johnny n’a pas voulu…”

HELENE PIRIS

Claude Févre - Hélène Piris, l’amour jusqu’au bout des cils

Hélène Piris nous livre un album de printemps, comme un grand couturier vous livrerait sa nouvelle collection, en quête de beauté, bien entendu, de charme, de sensualité. L’objet que nous avons dans les mains respire tout cela : la sortie d’un album  c’est un moment d’exception, un rendez-vous avec son public. Le fidèle tout comme celui que l’on n’a pas encore atteint. Pour l’accueillir, on s’apprête. Teintée de sépia, avec juste la note pastel d’une bouche légèrement souriante et rosée, la couverture  nous offre un beau visage  de jeune  femme, incliné, yeux fermés. Sérénité, paix intérieure… Le mascara allonge les cils et le fard scintillant, bronze ou doré, dessine une paupière parfaite. Quand on ouvre, on découvre le même visage levé, yeux grand ouverts comme pour dire : « Me voici ! Je te regarde.  Ecoute-moi et je t’écouterai. »

SOUCHON

C'est déjà ça - Foule sentimentale pour reprendre Souchon

Pour la première fois, la scène française rend hommage à Alain Souchon qui a influencé deux générations d'artistes. Biolay, M, Aubert, Jeanne Cherhal ou encore Mathieu Boogaerts et Izïa: ils sont 13 à reprendre une chanson du maître de 73 ans. Sortie le 16 juin chez Polydor.

PRINTIVAL

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Tony Melvil, sorti de sa boîte de Pandore

Ce fut excellent ! Parions que Tony Melvil sera un des meilleurs moments de ce festival. Il entre sur scène et directement joue avec le silence. Accompagné de ses deux musiciens, dans la pénombre, on attend et, dans l’air, flotte déjà le sentiment d’une présence bien particulière… Suspense !

Hexagone - Printival 2017 : Une belle ouverture avec Amélie-les-crayons

Le Printival 2017 s’est offert une belle ouverture, dans le superbe écrin du théâtre de Pézenas, avec Amélie-les-crayons. Mille ponts, son nouveau spectacle, se révèle vraiment un spectacle complet avec danses, percussions avec les pieds sur plancher, changement de mise en scène et souvent d’instruments à chaque morceau. Riche et joyeux sur la forme, il évoque sur le fond le thème de la filiation, du lien, et de la solidarité. Comme elle le chante si bien « Où que j’aille, il y a le fil. Ce lien qui va de mon cœur à votre âme est indestructible » « Alors je danse … Je chante de toutes mes forces et Mille Ponts se font »

Nos Enchanteurs - Printival 2017. Amélie les crayons : le bal des vivants !

Amélie les crayons esquisse immédiatement son univers, en se montrant à nous comme une jolie petite poupée. Elle interpelle le public, le fait bouger dans son corps. Puis monte sur scène et s’assied sur un petit tabouret, entourée de ses deux musiciens, Olivier Longre et Quentin Allemand, multi-instrumentistes et chanteurs d’accompagnement. La machine du rythme se met en route.

FRANCOIS MOREL

C'est déjà ça - Lui, il aime le music-hall

François Morel était ce lundi soir sur la scène du Pin Galant pour un récital autour de "La vie, titre provisoire", son troisième album. Dans la plus pure tradition assumée du chansonnier, sans surprise mais avec une justesse impeccable.

VOLIN

Hexagone - Le Volcan des VOLIN ne risque pas de s’endormir de si tôt…

En 2015, HEXAGONE avait interviewé Romain Delorme et Maxime Rouayroux, respectivement bassiste et batteur de VOLIN. Sans Colin Vincent, le chanteur et auteur des textes, donc. A leur passage au Zèbre de Belleville, le 28 mars pour le concert de sortie de leur premier album VOLCAN, nous avons cette fois-ci réussi à alpaguer l’intégralité du trio. On te les a alignés tous les trois sur une banquette au fond du bar Les triplettes de Belleville pour les cuisiner sévère. Pas mis longtemps à avouer nos trois Montpelliérains : leur son rock indé doit certes à des groupes anglo-saxons mais leur amour de la rythmique du verbe les rapproche d’un Philippe Katerine et sans doute aussi d’un Bashung, auquel ils ont rendu hommage en 2012.