Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 10 février 2017

"Foule sentimentale" d'Alain Souchon - Tubes and Co


"Foule sentimentale" d'Alain Souchon - Tubes... par franceinter

Tubes & Co spécial Victoires de la Musique. Récompensé aux Victoires de la Musique en 1994 puis en 2005, cet "hymne contre la société de consommation et le mépris des gens qui va avec" est dans le viseur de 'Tubes & Co'. Alain Souchon est l’un des artistes les plus primés des Victoires de la Musique. Pourtant, dans son attitude, c’est celui qui refuse le piédestal. Un personnage de chanteur normal, plus ou moins joué, mais qui raconte une ambition immense : chanter à hauteur d’homme. Comme le dit Michel Jonasz : "Faut pas traiter la chanson d’art mineur. Ça lui fait de la peine". Mais heureusement Souchon est là. Et avec lui elle se venge. Il y en a eu plein des commentaires sur cette chanson. Et pourtant, pour en parler on en est réduit à la paraphrase, à développer de longs discours sur cet « hymne contre la société de consommation et le mépris des gens qui va avec ».
Tubes and Co dans le 7/9 par Rebecca Manzoni (7h23 - 10 Février 2017)

samedi, 13 février 2016

L'actualité de la chanson française du 1er au 14 février (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine avec les stéphanois de Monsieur TomQuand je danse avec toi

Le clip de la semaine - Bensé, Portrait Chinois

Le concert de la fin de semaine : Bensé Concert "comme à la maison" #1 #Benseontour

Le concert de la semaine : Le Pont des Artistes #1 - Dominique A / Hollydays / Yoanna

Les vidéos de la fin de semaine avec William Sheller, Feu Chatterton, Yael Naïm, Les Innocents et Vianney à l'occasion des Victoires de la Musique

Bien reçu.... merci Benoît Dorémus, "En tacychardie"

A la une

Le Monde - Christine and the Queens, Les Innocents, Johnny Hallyday : les lauréats des Victoires de la musique 2016

Les 31e Victoires de la musique, placées sous le signe de « la liberté » trois mois après les attentats du 13 novembre, ont eu lieu vendredi 12 février à Paris.

Douze récompenses ont été remises lors de la soirée, pendant laquelle un hommage à Michel Delpech, récemment disparu, a été rendu. Le célèbre refrain de Quand j’étais chanteur, repris par le chanteur Vianney, a lancé cette cérémonie qui tente chaque année de résumer l’année musicale en trois heures.

13 et 14 février
 
RFI - La Maison Tellier, ouverture libératrice, Nouvel album, Avalanche

Sur son cinquième album Avalanche, la formation normande continue d'affiner son art et ne se cantonne pas à de la country-folk, genre dans lequel on l'a trop longtemps enfermée. Pour ceux qui l'ignorent encore, La Maison Tellier est un groupe qui fait du bien dans le paysage musical hexagonal

L'Obs, Par Sophie Delassein - "En Tachycardie", le coup de maître de Dorémus

Dans son quatrième album, il n'y a ni sang ni larmes, c'est vrai. Mais l'écriture de Benoît Dorémus est renversante.

Il appartient à une lignée que l'on pourrait ainsi présenter : petit-fils adoptif de Brassens, neveu rêvé de Souchon et Le Forestier, fils caché de Leprest, ami d'enfance possible d'Alexis HK, de Vianney, d'Agnès Bihl. Il s'appelle Benoît Dorémus, il chante depuis 2004 et "En Tachycardie" est son quatrième album. On n'irait pas jusqu'à souhaiter à ceux qui sont passés à côté de finir leurs jours dans la solitude et la misère. Quoique.*

Hexagone - Les concerts de Toulouse en février

D’abord Les Fils de ta Mère chantent les VRP, grimés et décontractés, en acoustique, chantant dans la salle. Un bon moment sans prise de tête. Mais aussi deux concerts que je ne t’avais pas annoncés. Grabowski, chanteur guitariste toulousain, auteur de superbes chansons, qui a publié deux albums lors de la première décennie de ce siècle. Très discret depuis, il chante de temps en temps dans les restos ou bars toulousains devant un petit parterre de copains et d’amoureux de la chanson. Dès que je peux je t’en reparle. Puis Les joyeux urbains, groupe recomposé récemment, vu à Paris (mais oui le toulousain monte parfois à la capitale !) dans La tournée des vingt ans. Un best off des chansons préférées. Groupe d’humour à plusieurs chanteurs, aux musiciens multi-instrumentistes et aux tubes de scène comme Achète un chien et Chacun sa croûte. Hexagonaute parisien, pour ton info ils jouent tous les dimanches et lundi de février au Point Virgule.

11 et 12 février

 
Elles sont jeunes, libres et décomplexées. Ce trio français féminin est un bon remède contre la déprime. "Les Coquettes", mixent musique et comédie à la perfection. Elles sont en tête d'affiche au Grand Point-Virgule jusqu’en juin 2016, avec leur spectacle "A la coquette du monde"
 
 
On ne parlera pas de retour surprise : le groupe (qui n'a jamais dit qu'il se séparait) avait fait des apparitions ces dernières années et annoncé, pendant l'été, la sortie d'un quatrième disque. Reste qu'après dix ans de pause discographique la récidive ne passe pas inaperçue. Doit-elle pour autant susciter des attentes démesurées ? Non. Cette nouvelle production est à la fois carrée, sans surprise, fiévreuse (façon Noir ­Désir ou Mano Solo) et d'une efficacité redoutable. Partout, on retrouve ce qui fit jadis la gloire de Louise Attaque, et davantage encore le succès solo de son chanteur, Gaëtan Roussel

France Inter - Victoires de la musique : les pronostics et les préférences de France Inter

Qui remportera les Victoires de la musique 2016 ? La liste des nommés laissent présager qu'une large place sera faite aux artistes les plus "vendeurs".

D'un coté , les stars du top album de l'année : Kendji Girac, vainqueur de The Voice, avec plus d'1 million d'albums au compteur, est sélectionné dans la catégorie "artiste masculin". Louane, demi-finaliste de The voice, plus de 500 000 disques écoulés, nominée pour l'"album révélation" ou encore Johnny Hallyday triple disque de platine présent dans la catégorie " Album de chansons" .

De l'autre les artistes qui se sont fait particulièrement remarqués sur scène cette année :Jeanne Added  et dans la catégorie "album révélation", Feu ! Chaterton pour la "révélation Scène" ou encore The Shoes février dans l'"album de musique électronique".

Culturebox - Les Victoires de la musique 2016 : liberté, variété et diversité

Les 31e Victoires de la musique, dédiées aux victimes des attentats en France en 2015, sont placées vendredi sous le signe de la liberté et d'une diversité marquée des styles et des générations. "Plus que jamais, nous avons besoin de culture et de musique", estime Laurent Didailler, DG du label PIAS et président des Victoires, en référence aux attentats ayant frappé la France.

 et Norbert Gabriel - Je chante ! Depuis 25 ans… février.

Et s’il n’en reste qu’un ce sera celui-là ! Le dernier magazine chanson « de mémoire » et d’articles de fond comme on n’en fait plus. La petite entreprise associative se positionne résolument dans le donquichottisme cyranesque de l’édition, 81 pages sans aucune pub, et une parution irrégulomadaire.

Claude Févre -15ème Détours de Chant, Zaza Fournier au pays des jeunes filles en fleurs

...... Cette ballerine n’est pourtant pas aussi sage qu’il y paraît. Elle tutoie le public, enjôleuse, et déploie des trésors d’astuces dans sa gestuelle, dans sa voix, même dans son jeu à l’accordéon pour séduire. Et c’est efficace ! Il est beaucoup question de cette grande affaire qu’est la relation amoureuse. Il est question de départ, de fuite, de voyage, d’attente, de mal être dans son appartenance sexuelle… Mais aussi de cette envie de ne s’endormir jamais…

Hexagone - Benoît Dorémus, « Si j’avais fait ce disque il y a deux ans, il n’aurait pas été le même »

Dix ans après avoir été pris sous l’aile de Renaud, c’est aujourd’hui Francis Cabrel qui se penche sur le cas de Benoît Dorémus en lui offrant les premières partie de sa  tournée qui démarrera fin septembre 2015. Cette aubaine est également l’occasion pour Benoît de mettre un terme à 5 ans de silence discographique. Il raconte.

9 et 10 février

Libé - Séverin, Rio bravo

Sur «Ça ira tu verras», son quatrième album solo, le chanteur et guitariste déroule une pop voyageuse aux accents sincères.

Voilà un disque d’été en plein mois de février, un album chaloupé, quelques rythmes brésiliens au coin du feu. Ainsi coule Ç a ira tu verras, quatrième LP solo du chanteur et guitariste Séverin (ex-One-Two), dont la saudade pop peut être comparée à celle d’Alain Souchon, d’Yves Simon, et, parfois, de William Sheller.

C'est déjà ça - Benoît Dorémus, en plein coeur

Né sous la paternité artistique de Renaud, Benoît Dorémus revient après deux albums restés injustement confidentiels. Les 14 titres de "En tachycardie" devraient enfin faire entrer le trentenaire dans la cour des grands. Des grands comme Souchon, Le Forestier et surtout Cabrel qui passent sur ce disque magnifique. Entretien-fleuve avec un Gavroche hip-hop. Bonus: quelques mots du duc d'Astaffort lui-même.

8 février

C'est déjà ça - Big Flo et Oli: "pas musclés, pas une vie rêvée: juste nous!"

Florian et Olivio Ordonez, 23 et 19 ans: Big Flo et Oli. Deux frangins dont le rap à la simplicité décalée et à l'humour chevillé a conquis un public impressionnant en deux ans, via internet (650.000 vues pour leur premier clip) puis "La cour des grands", premier album sorti en juin 2015. Entretien avec Oli le p'tit frère, à la veille de leur première tournée qui commence dans la région.

Barjac 2016 : la programmation (l’an 01, l’ère Barens)

Aux « Chansons de parole » (marque déposée en catastrophe à son départ par l’ancien directeur artistique Jofroi) succède donc la « Chanson de caractère » censée définir au mieux ce qu’est et sera le festival de Barjac 2016 (le 22e, le 21e ou carrément l’an 01 selon l’Histoire qu’on daigne prendre en compte), ce Barjac m’en chante (c’est le titre officiel du festival) qui pourrait bien le faire.

 
Sans bruit ni fracas, ils se sont fait une place, ont bâti un son chaleureux aux rythmiques légères, aux arpèges délicats, aux cuivres mélancoliques, loin des sonorités synthétiques et des esthétiques passagères. D'ailleurs, si le précédent album s'autorisait quel­ques décharges électriques et une incur­sion vers la world, celui-ci, le cinquième en dix ans, revient à une dominante folk, hors mode.
 
 
Dans ce cinquième disque, "Avalanche", le groupe normand cultive son art du détachement et de la mélancolie. Le tout sur des musiques folk-rock toujours inspirées par l'Amérique profonde et les grands espaces, même si les trompettes tex-mex et les banjos sont cette fois en retrait par souci de "simplifier" le propos, explique à l'AFP le chanteur Yannick Marais, dit Helmut Tellier à la scène.
 
 
La session live avec La Maison Tellier pour leur nouvel album « Avalanche ».

Une fois de plus, les faux-frères de La Maison Tellier empruntent le sentier de la création, bien décidés à défendre avec élégance la chanson en France, aux commandes de leur nouvelle et formidable machine. Cette fois, pour mieux se trouver, ils sont allés se perdre (Massif Central, Bretagne, Maroc) à la recherche de vibrations nouvelles, harmonieuses et authentiques. Nouveau cadre, nouvelle méthode...Toujours à 5, le Nombre Parfait.
L’écriture de Helmut s'en ressent, magnifiée par les écrins que ses frangins lui offrent. Composé dans l'urgence et la fièvre, « Avalanche » est dans la plus pure tradition de ce que la variété française et le rock anglo-saxon ont offert de meilleur.

6 et 7 février

Norbert Gabriel - Le Barjac nouveau est annoncé..

Sonnez trompettes, battez tambours, chantez guitares, sifflez rossignols, le message est délivré, oyez bonnes gens, chantistes et spectateurs, Barjac m’enchante, et vous enchantera, demandez l’programme, c’est là, lalala…

Baptiste Vignol - Le Paris de Morissette

Une jeune artiste québécoise, Geneviève Morissette, installée à Paris pour tenter d'y faire carrière, propose une courte complainte sobrement intitulée Paris (pour l'écouter c'est ici), écrite après la tuerie du Bataclan, alors qu'elle se trouvait elle-même prisonnière d'une salle de spectacle, le Divan du Monde, où elle dut passer l'essentiel de cette nuit d'effroi, rentrant chez elle au petit matin, à pied, dans une ville assommée.

5 février

Baptiste Vignol - Beau et bizarre

Les chansons de Perez ont le charme immédiat de la nouveauté, quand on peut encore en espérer le bonheur avant qu'elle ne dévoile à nu, ses vêtements tombés au sol, l'éternelle monotonie de la passion dont parlait ce cher Flaubert. Tout flamboie ici, la voix, ronde et sûre, les musiques moelleuses, électriques et sexy, les chœurs, sensuels, les mots, modernes et choisis, l'écriture, terre à terre, narrative, sans ce petit égoïsme tranquille qui mine tant d'inspirations aujourd'hui…

Nos Enchanteurs - Les « Matins de bonheur » partagés de Maax

Par la saine candeur qu’il oppose au cynisme de tendance, Maax, l’artisan de la chanson, le troubadour des Hauts-Cantons, est un personnage atypique. Un sourire dans la foule, une oasis. Dans l’empire des loups, il a choisi le camp des moutons. Pas ceux qu’on dévore, ceux qui s’évadent et cherchent des refuges paisibles où « la nuit les chats ne sont plus gris » et qui incitent à les suivre. Ainsi dans Petit frère, qui commence comme un rap, il poursuit sur un ton ferréen et achève avec un symbole presque trop facile : « ici on lève le bras, le poing et le cœur. » Hauts les cœurs, donc !

Hexagone - En février au Limonaire

Parti sur sa lancée initiée le mois dernier, le Limo continue de frapper fort.Déjà, la Goguette des Z’énervés  c’est encore et toujours tous les lundis, et d’une. Et tous les mardis, c’est le jour de Marie-Thérèse Orain.

Nos Enchanteurs - Les Nuits de la Pleine Lune, à l’unisson… [1/2]

Les choses sont bien faites, tout de même : gravissant gaillardement les hauteurs de Ménilmontant en cette belle nuit d’hiver, que croyez-vous qu’il advint au détour d’une rue au plus haut des cieux ténébreux ? La lune, la lune !, chers Enlecteurs !, la magnifique pleine lune, à peine nimbée d’un pâle halo d’agent, guidant de sa lueur bienveillante les pas affairés des aficionados de ce beau rendez-vous annuel. Semblant un énorme projecteur de scène, cet œil unique couvait obligeamment le Vingtième Théâtre, lequel accueillait donc pour la cinquième année consécutive les sélénites élucubrations du grand chambellan Pierre Margot, deus ex machina de ce rite païen, foutraque, gourmand et ô combien attachant… 

Norbert Gabriel - Fête promise promesse tenue: Jean-Louis Beydon super star..

C’était le rendez-vous d’une belle ribambelle d’amis de presque 30 ans parfois plus, et les souvenirs avaient leurs belles couleurs de jeunesse. Le spectacle vivant dans toute sa noblesse, la nostalgie douceâtre, c’est pas le genre de la maison.

Hexagone - En février au Forum Léo Ferré

Le 11, t’as le collectif des Beaux Esprits qui vient présenter Flo Zink, Florent Nouvel, Pierrot Panse et… Gauvain Sers. Le 12, y a Enzo Enzo, pas la peine de te faire l’article, hein, et le 13, si t’as pas envie de te marrer comme une baleine, viens pas voir Nicolas Jules, tu pourrais avoir les zygomatiques qui chauffent. Le 14, t’oublies l’autre Saint, là, et tu vas voir Monsieur Gilles Servat en personne.

Nos Enchanteurs - Les Nuits de la Pleine Lune, à l’unisson… [2/2]

Ainsi donc, la chose est vraie : vous êtes réellement quelques uns derrière vos écrans à lire avec attention ces petites digressions chansonnesques ! La preuve en est ces tombereaux de messages d’Enlectrices et d’Enlecteurs attentifs et frustré(e)s par le récit incomplet de cette si belle soirée au Vingtième Théâtre et réclamant à cor et à cris la suite et la fin de cette auguste geste lunaire… Pas d’inquiétude, c’était voulu ! (« Lorsque les évènements nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs » -proverbe chinois). (« Quand tu ne sais pas quoi dire, cite un proverbe chinois » - proverbe chinois). Trêve de billevesées, manquait effectivement quelques artistes à la relation du spectacle, et pas des moindres, comme vous allez pouvoir le constater pas plus tard que tout de suite, chers petits amis…

Hexagone - A Lyon, la sélection des concerts de février

Agenda allégé en février dans les salles qui programment de la chanson. Pas une seule date par exemple au Radiant de Caluire. A Agend’Arts, une soirée slam à noter et Lily Luca qui, comme chaque mois, présente le 4 février sa scène ouverte en attendant un rendez-vous essentiel les 29 et 30 avril pour une sortie d’album à A Thou Bout d’Chant.
 
3 et 4 février
 
Hexagone - Mélinée, Ich bin ein berliner from Toulouse
 
Mélinée, chanteuse vivant à Berlin, est revenue dans sa ville natale, Toulouse, invitée pour une semaine franco-allemande. Elle donnera 4 concerts en 3 jours dans trois lieux différents. Tu penses bien que Mick le spécialiste des tournées intra toulousaine (voir Manu Galure et Valentin Vander) ne pouvait pas rater cela. D’autant plus que depuis Septembre où j’ai découvert Mélinée dans une émission de radio, j’ai pris plaisir à écouter sa voix et à apprécier ses textes. Impatient de la voir sur scène, j’y suis allé deux fois, d’abord le jeudi dans un petit lieu pour un concert quasi privé et intimiste puis le samedi Chez ta mère. Comme à mon habitude, pour les artistes que je découvre et que je te fais découvrir, j’ai demandé à Mélinée un moment d’échange le samedi pour mieux (te) la (faire) connaître.
 
Hexagone - Selection pop & rock du mois de février
 
En février, on risque de ne pas avoir froid longtemps grâce à la bonne programmation de ce mois sur Paris. De l’électro, du rock, de la pop… On n’a même plus besoin d’excuse pour faire la fête, il suffit de se rendre dans une salle de concert et de se laisser emporter par la musique. Alors ? T’iras où en février ?
 
Nos Enchanteurs - Heureux comme un [Tom] Poisson dans l’eau

D’abord le très bel objet « disque » : un livre-disque de vingt-trois très courts chapitres et, sur la galette, douze titres. Des chapitres qui, parfois, à quelques virgules près, sont les chansons. Et vice-versa. Et parfois non. Correspon- dances de trois écritures sur un même sujet. Une version typographiée classique sur papier blanc, l’autre parlée-chantée sur musique pop-rock, la troisième étant un spectacle musical et cinématographique. En 2013 déjà, avec L’Homme qui rêvait d’être une girafe (paru chez Harmonia-Mundi), Tom Poisson aménageait une passerelle entre récit, chanson et image et mise en scène : ce fut la genèse de ces cerfs-volants, par lui qualifié d’objet musical non identifié.

Le 1er et le 2 février

Libé - Dionysos le malade imaginé

Pour son huitième disque studio, le groupe s’inspire avec malice de l’infection du sang qui a touché son chanteur.

C’est un album de combat. Qui sonne comme la seconde naissance d’un groupe riche de vingt-deux années. Revenu des contrées infernales d’une maladie du sang qui s’était développée dans la moelle osseuse, Mathias Malzieu - tête pensante et bondissant chanteur de Dionysos - a décidé d’écrire la bande-son de ce film noir.

Libé - Gérard Manset, voyageur solitaire

Rencontre serrée avec l’auteur-compositeur-interprète intransigeant et misanthrope qui refuse l’exposition publique et cingle l’époque à la badine.

Il faut un certain courage, voire un courage certain pour procéder de la sorte. En quinze ans de pratique de l’exercice, jamais on n’avait vu candidat se présenter aussi peu affablement pour se faire portraiturer en dernière page de ce journal. Une photo ? Vous n’y pensez pas ! «Cela a quasiment toujours été le cas, argumente l’individu. Avec l’âge, il faut rentrer dans ses coquilles. Ce n’est pas une coquetterie, c’est une sauvegarde. C’est comme se laver les mains.» Refus d’autant plus étrange que l’intéressé a signé plusieurs ouvrages comme photographe, avec souvent des enfants et des ados comme modèles.

Norbert Gabriel - Ecoutez, vous ne m'écoutez pas ..

Mais voici ce qui induit mes gronchonnements du jour, il y a un peu plus de deux mois, Louis Ville a publié un nouvel album, Le bal des fous, en digipack d'une sobriété à la Gréco, tout de noir vêtu... Est-ce la présentation qui a emmené des chroniqueurs sur la voie du funèbre ? Deux articles croisés, l'un semblant très inspiré de l'autre, surfent sur le thème « il est pas gai, Louis Ville » je résume, un des articles semblant plutôt évoquer Hôtel pourri (1999) qui en effet n'était très yop-la boum. Mais les temps ont changé, en 2015-2016, Louis Ville a quitté son Hôtel pourri pour une maison plus conviviale. Et dans sa rue, on rit, on chante, on s'amuse, on s 'attendrit... Ça n'empêche pas le regard lucide et aigü sur le monde, on aurait pu dire aussi que Brel n'était pas gai quand il chantait les bourgeois, les vieux, les vieux bourgeois et tous ces gens-là... Aurait résumé en disant que le Brel, il est pas gai ?

samedi, 14 février 2015

France Inter - Victoires de la Musique, un oeil derrière le rideau... du 14/02/2014

France Inter, radio officielle des Victoires de la Musique, vous a fait vivre cette grande soirée et ses coulisses en compagnie de Collin & Mauduit. Mais aussi de Stromae, Johnny, Maître Gims, Etienne Daho ou Woodkid... À revivre et à (ré)écouter ici...avec :

démarrer l'écoute(ré)écouter cette émission (disponible jusqu'au 09/11/16 à 23h59)

samedi, 17 janvier 2015

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 janvier (mise à jour)

Lo Glasman, Je suis Charlie

L'album de la fin de semaine - Louis Ville : Cinémas

Le clip de la fin de semaine : Louis Ville - Marcello

Le concert de la fin de semaine : Mélanie Pain en concert aux 3 Baudets en intégralité

Le clip de la semaine : Louis Ville - Embrasse moi à l'occasion de concert à Lyon, A Thou Bout d'Chant le 16 janvier

En vidéo aujourd'hui :  jeudi et vendredi avec Louis Ville en concert à A Thou Bout d'Chant le 16 janvier et Ostende en concert au même endroit le samedi17 janvier.
Samedi et dimanche avec Guy Béart à l'occasion de son dernier concert à l'Olympia le 17 janvier

A la une

La plupart des tocards sont des crétins sectaires...

Ce soir à L’Olympia, samedi 17 janvier 2015, Guy Béart – qui n’avait plus chanté sur scène depuis Bobino 1999* et qui avait donné à Chorus, au printemps 2008, sa dernière (très) longue interview depuis cette année-là** – vient faire ses adieux définitifs en public. L’occasion de rappeler combien cet auteur-compositeur majeur (trop souvent oublié) de l’histoire de la chanson francophone (« les 3 B de la chanson française », disait toujours Jacques Canetti à propos de Brel, de Brassens et de Béart…) a toujours été en avance sur son temps, visionnaire voire… prophétique !

L'Obs - Guy Béart s'offre un Olympia pour dire adieu à la scène

Il y aura peut-être d'autres disques mais pour la scène, promis juré, c'est fini: Guy Béart a choisi la salle parisienne de l'Olympia pour donner samedi soir, à 84 ans, son "tout dernier" récital.

Le Journal du Centre - Guy Béart annonce qu'il fera ses adieux à la scène samedi lors d'un concert à l'Olympia

Guy Béart, 84 ans, a annoncé jeudi à l'AFP qu'il ferait ses adieux à la scène à l'occasion de son concert à l'Olympia samedi soir, où il aura notamment pour invités Julien Clerc et sa fille, l'actrice Emmanuelle Béart.

L'interprète de "L'eau vive", chanson fredonnée par des générations de Français, voit ce "tout dernier" récital comme "un coup de chapeau avant de partir dans l'autre monde".

Pure People :
Il fallait bien l'Olympia et un concert exceptionnel ce samedi 17 janvier, le premier depuis 15 ans, pour les adieux de Guy Béart. Un clap de fin qu'il a annoncé à l'AFP et qui met un terme à 56 ans d'une carrière au cours de laquelle il aura observé les transformations de la société, et surtout de la télé, où il avait fait ses débuts à la fin des années 1960 avec l'émission Bienvenue, "la première où tout était improvisé".

18 janvier

Le Figaro - Zaz: «Je ne vais pas m'excuser de gagner de l'argent»

Lors de l'enregistrement de l'émission de Charles Aznavour, Hier encore, la chanteuse est revenue au micro du Parisien.fr sur les critiques dont elle fait l'objet ces dernières semaines.

17 janvier

Nos Enchanteurs - 2015 : les bonnes révolutions

Oreilles qu’on branche en permanence; culture qui rime non même plus avec confiture mais avec centre commercial ; enfin subventions et festivals qui s’évanouissent : de 2014 à 2015, on a beau prendre de bonnes résolutions, dur dur d’être optimiste sur les conditions de la chanson en France. Et pourtant, au milieu de ce marasme vulgarisant et globalisant du tout et vite consommable, la chanson française est bien loin de fondre comme neige qui ne tombe même plus.

Nos Enchanteurs - Denis Rivet, dérivé ciné

On sait que Lyon et sa région sont devenues une des places fortes de cette chanson d’expression française qu’elle met particulièrement en lumières : Karimouche, Buridane, Carmen Maria Vega, Évelyne Gallet, Frédéric Bobin et bien d’autres, d’égal talent, ont fait de la Capitale des gaules une ville qui compte en ce domaine, multipliant les talents comme d’autres des petits pains. « Artiste Inouï » au Printemps de Bourges 2013, Denis Rivet n’échappe pas à la règle, qui pourrait bien percer au national avec ce nouvel opus, Tout est triste, rien n’est grave, qui nous arrive.

Nos Enchanteurs - AutodidActe : Joyet frappe toujours deux fois

Un petit marquis qui se croyait arbitre des élégances es-chansons, expliqua un jour à Bernard Joyet : « On ne fait plus de chansons comme ça, il y a trop de mots… » Dans un monde parallèle, un autre expert du bon goût musical en vogue, déclara à mademoiselle Miravette : «  mais on n’accompagne plus comme ça, il y a trop de notes. » Le monde est trop plein de ces gens qui savent, et ne font pas… Toutefois, il arrive que les parallèles se rejoignent, ce n’est peut-être pas géométriquement exact, mais ça peut être possible. Pour le plus grand bonheur des spectateurs qui se régalent des aventures spectaculaires de ce duo.

16 janvier

C'est déjà ça - Etudier Leprest

Le musée d'Aquitaine à Bordeaux accueille jeudi et vendredi un colloque universitaire sur le chanteur disparu en août 2013: "Quant auront fondu les banquises".Aurait-il imaginé être un jour disséqué sur la table de chercheurs lexicaux et linguistiques? Pas sûr. C'est pourtant ce qui va lui arriver pendant deux demi-journées à Bordeaux où un "colloque en hommage à Allain Leprest", étrange intitulé, va se dérouler dans une des salles du Musée d'Aquitaine (1). Organisé conjointement par Stéphane Hirschi (Université de Valenciennes), Julie Mansion-Vaquié et Pascal Pistone (Bordeaux-Montaigne) et de Valenciennes, il propose de croiser les regards d'artistes, journalistes et universitaires sur l'oeuvre de l'auteur-compositeur-interprète.

Chansons que tout celà - Leprest dans le micro (1) : « Poète »

Après une vingtaine d’articles en sept ans, voici du Leprest sur paroles. Une série de courts extraits sonores, captés dans des endroits divers et variés, lors des multiples entretiens que nous avons eus Allain et moi, tout au long de sa vie professionnelle. Premier épisode, le « poète », terme qu’on lui accole à tout-va aujourd’hui.

À l’automne 2002, la revue Chorus consacre l’un de ses deux dossiers principaux à Allain Leprest*. Il y parle bien sûr de son enfance (nous y reviendrons) et rappelle qu’avant de devenir agent d’entretien, son père avait été menuisier. Et il ajoute : « C’est probablement une des origines de ma carrière… J’ai poursuivi ça longtemps au niveau des mots…/… cette technique de l’emboîtage. »

Nos Enchanteurs - Leprest en Colloque et en Concert à Bordeaux

Depuis le temps que nous en parlions, le voici ce Colloque bordelais sur Allain Leprest. Intitulé « Quand auront fondu les banquises » (du titre de l’album de Leprest de 2008), il se déroulera ces jeudi 15 et vendredi 16 janvier au Musée d’Aquitaine, à Bordeaux, dans le cadre d’une organisation commune d’Artes (Université de Bordeaux-Montaigne) et de Calhiste (Université de Valencienne) représentées par Pascal Pistone, Julie Mansion-Vaquié et Stéphane Hirschi

15 janvier

Nos Enchanteurs - Gemma aux Trois Baudets

La belle histoire de Gemma … C’est une des bonnes surprises du radio crochet France Inter, parmi quelques artistes sélectionnés dans les deux premières étapes, voir arriver des candidats vraiment tout neufs, dont le projet artistique débutait avec ce tremplin. Gemma étant le cas d’espèce le plus symbolique d’une jeune femme soutenue par quelques amis, certes, mais sans aucune structure, même pas un facebook… Et pourtant, elle a passé la première écoute sur les 5000 postulants, passé les auditions des Trois Baudets, et fait une partie du parcours final. En ayant évolué à vue, en solo piano, sobre et simple à une formule en trio. Les Trois Baudets ont repéré ces talents naissants et poursuit l’oeuvre de découvreur, en invitant régulièrement certains de ces postulants qui ont laissé une trace dans le public et le jury.

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Ils étaient déjà Charlie

13 septembre 1980, Brel est mort depuis bientôt deux ans, et dans un mois et demi, Brassens s'en ira aussi. Changement d'époque. À la télévision, dans un Numéro 1 produit par les époux Carpentier, Laurent Voulzy à la guitare, Alain Souchon et Michel Jonasz au piano accompagnent un damoiseau qui, le foulard rouge autour du cou, chante La P'tite Bill, elle est malade. «Bill, ma Bill, t'es comme tout l'monde:/ Quand ça coule de tes yeux, ça tombe/ Mais c'est pas des confettis/ Cette pluie

Nos Enchanteurs - Jérémie Bossone bat le rappel du feu

.... Voilà donc douze chansons où l’on retrouve ces titres qui nous font toujours frissonner, orchestrés pour porter le texte, le sublimer. Car Jérémie Bossone est un auteur, un poète qui consacre d’ailleurs sa première chanson à un paysage nocturne et froid, celui d’une nuit sans inspiration : « Moi qui me prétends écrivain / Eh bien ce soir je n’ai rien à dire (…) J’entends les étoiles qui causent / La poésie doit me maudire. » Il faut une violence très rock pour dire ce mal de vivre, cette destinée, que seule la création pourrait affranchir : « On vit, on meurt / On va seul et on vacille / On est tous des christ en croix. » Et le poète n’échappe pas au tragique de notre condition, ce qu’illustre le cri pathétique de la fin de La tombe.

14 janvier

BFM TV - Ils chantent "Je suis Charlie"

Les hommages en chanson des musiciens, connus ou inconnus, aux morts de Charlie Hebdo se multiplient. De Tryo à Oxmo Puccino, en passant par Francis Lalanne.

Certains ont tweeté leur solidarité, leur indignation, leur tristesse. D'autres, chanteurs connus ou anonymes ont pris leur guitare et leur stylo pour rendre hommage aux morts de Charlie Hebdo, victimes mercredi dernier d'une attaque terroriste.

Grand Corps Malade, Tryo, Francis Lalanne, mais aussi de jeunes anonymes comme JB Bullet, qui dès le lendemain du drame a dégainé en réaction un morceau sur un air emprunté à Renaud, ont ainsi réagi. En voici quelques-uns.

Nos Enchanteurs - Zaz, le mauvais procès

Vous rendez-vous compte ? La chanteuse Zaz vient d’obtenir (« de facturer » écrivent certains médias) 40 000 € pour avoir chanté 30 mn devant quelques 600 salariés du groupe d’assurances Allianz. Lancée par un blogueur, l’info a été reprise des tas de fois par la presse nationale, chacun soupesant, calculette en main, le coût à la minute. Qu’ils sont cons, ils auraient pu calculer le prix de chaque chanson. Sachant qu’en une demi-heure, on en fait grand maximum huit, Zaz s’est fait 5 000 € par titre. S’est fait ? A ce niveau du chaud-bise, c’est rarement le rôle de l’artiste de trouver les dates, négocier les contrats puis les signer.

13 janvier

Nos Enchanteurs - Et Paris maria Vega à Mistinguett

Mistinguett, 2 janvier 2015, Casino de Paris,

L’histoire de la Miss est prétexte à un spectacle qu’on peut définir en deux parties ; la première pourrait être un documentaire de théâtre musical qui resitue dans le temps les plus grandes années de la gloire de Mistinguett reine des années folles. Est-ce le début d’année ou la fin de semaine, cette première partie manque un peu de souffle. La vedette de cette entrée en matière est le très méchant grand voyou mafieux, l’infâme Scipion/ Fabian Olivier, une formidable présence qui domine l’ensemble. Et cette crapule a pour projet de prendre le Casino de Paris pour en faire un grand parking à étages. Bon.

Nos Enchanteurs - Bal O’Gadjo musica appassionatta

.... Bal O’ Gadjo est de cette famille. Sur leur route Trad-swing, ils sèment leurs danses d’ici et dissidences, en rondes polychromes et en mosaïques de notes, qui font de ce groupe un des plus riches dans la vie musicale bariolée des couleurs du monde. A l’aise dans toutes les langues, et tous les paysages, et tous ces métissages qui peuvent faire vivre l’espoir d’une humanité apaisée. Il y a des passages délicats comme des dentelles, des envolées lyriques comme un opéra de Verdi, des murmures intimes comme des confidences. C’est comme un petit cirque poétique qui fait danser les rêves à enchanter les petits et les grands, les guetteurs d’étoiles les orpailleurs de bonheur, envers et contre tout.

12 janvier

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Et les nominés sont...

Tiens? Pas de Zaz au générique! Peu d'Hallyday. Point de Bénabar ni de Katerine… Les Victoires viseraient-elles donc juste cette année?
Artiste Masculin de l'année: Calogero, Julien Doré, Johnny Hallyday
Bon. Bien. Et Jean-Louis Murat? et Dick Annegarn? et Arthur H? ou Florent Marchet... Les meilleurs manquent à l'appel.
Artiste féminine: Brigitte, Christine and The Queens, The Do
Ok. Mais Jeanne Cherhal? ou Yelle? Dont la critique unanime a fait l'éloge… Comment ne pas être caricatural quand on limite à trois entrées chaque catégorie? Tout le problème est là.
 

samedi, 15 février 2014

L'actualité de la chanson française du 10 au 16 février (mise à jour)

Les vidéos de la fin de semaine : samedi avec la québécoise Lisa Leblanc et dimanche avec Yves Jamait à l'occasion de sa nouvelle tournée débutée au Zénith de Dijon et au Casino de Paris.... avant Lyon et A Thou Bout d'Chant, Bourse du Travail, mercredi 2 avril (Réservation : 0472982822)

Le concert de la fin de semaine : Lisa LeBlanc - Acoustic L'intégrale / TV5MONDE

L'album de la fin de semaine, Victoires de la Musique 2014 - Stromae : Racine carrée

Le clip de la fin de semaine : Outside Duo, " Nos Rêves Vivants ", Grand Prix du Disque du Télégramme 2014

Le clip de la semaine : Roucaute - Petit Conte d'après-Noël

L'album de la semaine - L'affaire Brassens : L'affaire Brassens en concert (live)
_______________________

Bien reçu.... merci !

Pigalle, T'inquiète, le nouvel album de François Hadji-Lazaro, le 10 février. Pigalle sur Facebook.

Jeanne Cherhal, En précommande, pour être servis en premier...
_______________________

A la une : les Victoires de la Musique

Le Monde - La formidable année de la chanson française

Vendredi 14 février, les Victoires de la musique vont consacrer leur lot de vétérans et de jeunes artistes français ou produits en France. Pour la francophonie, l'édition 2013 avait été une année noire : Lou Doillon, qui chante en anglais, était nommée artiste féminine de l'année, au détriment de l'icône Françoise Hardy et la très méritante Grande Sophie. Le trophée du meilleur album rock revenait à Can Be Late de Skip the Use, celui de meilleur spectacle à Shaka Ponk, deux groupes s'exprimant en anglais. Personne dans la filière musicale ne trouvait alors à redire à ces écarts linguistiques, motivés par l'espoir de ventes à l'étranger et par l'idée que le français ne serait pas une langue qui sonne rock'n'roll.

Le Monde - Victoires de la musique : Stromae, sans surprise

Champion attendu de la 29e édition des Victoires de la musique, le chanteur belge Stromae a dominé la cérémonie, vendredi 14 février.

L'artiste, qui a ouvert la cérémonie avec son titre « Ta fête », s'est vu remettre trois récompenses en moins d'une heure et demie. La première est allée à son clip Formidable, où le chanteur est filmé en caméra caché singeant l'ébriété.

Le Nouvel Obs - Stromae triomphe au 29e Victoires de la Musique

Grand favori de la soirée, Stromae a raflé les deux premières Victoires pour lesquelles il était nommé vendredi, dont celle très convoitée de l'artiste masculin de l'année.

Libé - Stromae remporte la Victoire de l’album de chansons de l’année

Déjà sacré artiste masculin, Stromae a remporté la Victoire de l’album de chansons de l’année pour «Racine Carrée», vendredi lors de la 29e édition de la cérémonie au Zénith à Paris. Grand favori de la cérémonie, Stromae a également remporté au tout début de la soirée la Victoire du vidéo-clip pour «Formidable».

Télérama - Victoires de la musique : et s'il y avait quand même quelques surprises ?

Musiques | On sait que Stromae est super favori, et que Daft Punk, Bertrand Cantat ou Fauve seront absents de cette cérémonie des Victoires de la musique, retransmise sur France 2. A moins que..

15 et 16 février

France Inter - Une chanson qui ne plait pas à tous les parents dans une école de la région parisienne

Dans l'Essonne, en région parisienne, un papa veut interdire à son enfant de 9 ans de chanter comme ses  camarades de classe une ritournelle du groupe Zut intitulée « Fille ou garçon ».

14 février

C'est déjà ça - Le "voyage sonore" d'Amélie-les-crayons

La chanteuse se confie sur ses influences marines, alors que sa tournée passe par la Charente, ce vendredi.Douce mais pas mièvre, un peu folk mais pas trop, Amélie-les-crayons a tissé avec «Jusqu’à la mer » un quatrième album raffiné. Inspiré par le charme et le souffle de la Bretagne, la chanteuse pose ses instruments demain soir à Gensac-la-Pallue, près de Cognac

13 février

Crapauds et rossignols - Question de limites

Si l’on déteste particulièrement la voix d’un artiste, ou sa façon de chanter, on l’accuse très souvent de « chanter faux ». Ce qui n’est pas forcément très juste.
Chanter juste ou faux est un problème d’intonation (c’est comme ça qu’on dit dans un cours de solfège). Chanter faux c’est ne pas respecter les intervalles entre les notes dans une échelle donnée et chanter par exemple une note à une hauteur qui n’est pas tout à fait ce qu’elle devrait être. Elle est alors trop haute ou trop basse. La justesse (ou non) d’une note peut être objectivement mesurée selon le nombre des fréquences (hertz ou Hz). Par exemple le « la » du diapason est fixé par convention à 440Hz. Cependant de nombreuses expériences montrent que la justesse ou la fausseté, l’appréciation de la hauteur de la note, est une question de perception et donc d’impression, même chez les musiciens les plus aguerris*.

C'est déjà ça - Victoires de la musique 2014: nos pronostics et penchants

On vous a déjà dit ici notre déception devant ces nominations qui font une nouvelle fois de ces Victoires une vitrine franchement faussée de la création française. Habitués à les voir éclairer des révélations qui ont déjà quatre albums à leur actif (Albin de la Simone cette année), on pouvait constater sans étonnement l'absence d'Anouk Aïata, un des chouchous ici en 2013. Mais pas de Loïc Lantoine ni de Babx: là, les bras en tombent, les oreilles sifflent, les chiens aboient, la caravane des Victoires passe. Ce qui nous empêche pas de faire des pronostics parce qu'on est assez ronchons mais joueurs aussi. Alors bon, c'est ce vendredi à 20h45 sur France 2 et comme en foot avec l'Espagne, c'est Stromae qui gagne à la fin.

Nos Enchanteurs - Label « Chanson rebelle »

Etre rebelle, être « chanson rebelle », c’est quoi ? Pas un label d’origine déposé, c’est sûr, dont se targuent certains, gardiens de je ne sais quel temple, dépositaires en Rébellion©, comme s’ils étaient eux-mêmes barricade d’un lointain mois de mai, comme si leur art guerroyait, indiscipliné, cheveux fous au vent d’une romantique révolte.

Nos Enchanteurs - Radio crochet, cinquième tour

On dirait que je suis un auditeur de base, qui écoute la radio toute la journée, avec une attention variable selon les émissions et leur contenu, et qui parfois a l’oreille attrapée par une chanson qui passe, et qui va illico ou presque se renseigner sur cette nouveauté quand c’est une nouveauté. Ce samedi soir, c’est le cinquième tour des auditions radiodiffusées, quatre nouveaux candidats à l’ascension vers le haut de l’affiche, je n’ai pas l’image, en chanson ce n’est pas mon premier intérêt, juste les paroles et la musique… Le premier candidat vient de passer, après une présentation de Didier Varrod, mais je n’ai pas retrouvé ce qui a séduit le jury de sélection, rien ne m’a attrapé l’oreille. Le deuxième, c’est de l’anglais, mais la musique a un charme indéniable, ça se laisse écouter avec plaisir, mais sans l’envie irrépressible d’aller chercher l’album chez le marchand ou de consulter le web pour en savoir plus. Si c’est comme un très agréable rafraîchissement un jour d’été, ça ne laisse pas le même souvenir que le somptueux Pommard 1966…

12 février

RFI - Nilda Fernandez, l'homme libre, Basta Ya !, nouvel album

Il va toujours là où le cœur le mène, Nilda Fernandez. Pour son nouvel opus Basta Ya !, le troubadour - une nouvelle fois inspiré - emprunte des chemins détournés en postant les chansons à intervalle irrégulier sur son site Internet. RFI Musique l'a rencontré, quelques jours avant son concert au New Morning à Paris.

Nos Enchanteurs - Jacques Higelin, ça fait du bien !

Festival Détours de Chant, Halle aux grains à Toulouse, vendredi 7 février 2014,

Voir, revoir Jacques Higelin en concert, c’est à coup sûr plonger dans l’histoire de la chanson des dernières décennies. C’est revisiter ce qu’elle a offert de plus fort et qui nous a laissé ses empreintes. Vivre cet instant à la halle au Grains à Toulouse, une salle qui vous garantit la proximité, sans écran géant, c’est un cadeau ! Le public qui a entonné un affectueux « Frère Jacques » a vécu un moment dont il se souviendra longtemps. Je veux le croire tant il y eut fusion !

Culturebox - "Le déserteur" de Vian : le destin exceptionnel d'un hymne pacifiste

Le 15 février 1954, Boris Vian, génial touche-à-tout qui se perçoit alors comme un raté, griffonne sur une table de bar parisien une chanson qui va susciter une java d'enfer : "Le déserteur".

11 février

Nos Enchanteurs - Valérian Renault, le rire jaune d’un « poète maudit »

Festival Détours de Chant, Le Bijou, mercredi 5 février,

 Avec sa guitare électrique pour seule compagne de traversée, Valérian Renault a pris le parti de la solitude en scène, lui qui connut six hommes pour équipage (faut-il le rappeler, il s‘agit des Vendeurs d’enclume). Voilà une année et quelque quarante concerts qu’il se voue à cette voltige sans filet. Quand il entre en scène, il affiche le corps et les traits du timide, du maladroit, du paumé, du « gars qu’a mal tourné », qui a l’idée saugrenue de vouloir chanter des chansons… et, annonce-t-il, pas des « rigolotes » ! Il gardera ce personnage peu ou prou déglingué jusqu’à la dernière.

Nos Enchanteurs - Juliette nous fait son show !

Festival Détours de Chant, La halle aux grains à Toulouse, jeudi 6 février 2014,

Elle a vraiment tout de la star, cette Juliette qui déboule sur scène, sous l’ovation d’un public toulousain conquis, dans un spectacle tiré au cordeau comme elle les affectionne. On devine la recherche d’une  précision de métronome dans  la mise en scène -  et ce jusqu’au salut final – entre théâtre et chanson. Autour d’elle, ses six musiciens (et ses techniciens !) qu’elle métamorphose en personnages, au gré de sa fantaisie débridée. Et l’on est stupéfait de les découvrir tous acteurs talentueux, avec une mention spéciale pour le pianiste qui apparaît pour finir en « drôles de dames ».

Télérama - Franck Monnet, Bambi Galaxy

Embarquement pour un drôle de voyage intersidéral, où Indochine rencontre Souchon et Florent Marchet puise son inspiration dans la physique quantique.

Il a l'air perdu. Ou très seul. A moins qu'il ne soit visionnaire. Sur la pochette de son cinquième album, Florent Marchet (qui a troqué son look Deschiens pour une tenue plus glam) se tient debout sur un monticule et regarde au loin. Sans doute vers cet ailleurs qui l'attire, et l'aspire, tout au long de ce disque ambitieux et conceptuel — comme deux de ses prédécesseurs, Rio Baril et Frère animal. Celui-ci recueille les interrogations d'un garçon inquiet, comme déraciné, qui peine à trouver sa place dans un présent qui le heurte et un futur qui déjà le déçoit.

10 février

Stéphane Larue - Pigalle de retour avec un nouvel album et une tournée

Hors du temps, hors des normes, hors des étiquettes, Pigalle avec François Hadji-Lazaro revient dans les bacs et sur les routes. Pigalle, qui avait investi les rayons et les salles de concert de 1985 à 1999, était réapparu en 2008, (après trois albums solos de FHL) avec « Neuf & occasion », puis « Des espoirs » en 2010 avec deux tournées conséquentes dont la dernière de plus de 110 dates.

Crapauds et rossignols - En direct

Cette semaine, un petit édito sur la vie de la maison pour se reposer entre deux grandes questions.
Commençons par cette remarque, empreinte de regret, de Chris Land :
« J’en ai raté plusieurs de ces rêves de chansons et je ne trouve pas la rubrique où ils peuvent être rassemblés. » C’est normal, cette rubrique n’existait pas. Mais nous avons suivi l’idée de ce fidèle de Crapauds et Rossignols. Rendez-vous tout en haut de cette page. Cliquez pile entre « Accueil » et « Liens », et vous trouverez les premiers rébus de Pierre et toutes les images de Marie-Françoise, assortis de leurs solutions et des commentaires qu’ils ont suscités.

Francis Cabrel chante pour "L'Affaire Brassens" : écoutez "La princesse et le croque-note"

Après avoir rendu hommage à Bob Dylan avec l'album de reprises "Vise le ciel", Francis Cabrel s'attaque à présent au répertoire de Georges Brassens en rejoignant le collectif de musiciens l'Affaire Brassens, avec lequel il a posé sa voix sur le titre "La princesse et le croque-note". Ecoutez !

En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Francis-Cabrel/news-89263.h...

Francis Cabrel chante pour "L'Affaire Brassens" : écoutez "La princesse et le croque-note"

Après avoir rendu hommage à Bob Dylan avec l'album de reprises "Vise le ciel", Francis Cabrel s'attaque à présent au répertoire de Georges Brassens en rejoignant le collectif de musiciens l'Affaire Brassens, avec lequel il a posé sa voix sur le titre "La princesse et le croque-note". Ecoutez !

En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Francis-Cabrel/news-89263.h...

Télérama - Polnareff, Classics Vintage

« Votre allure est travaillée ? » demande l'intervieweur Pierre Wiehn, dans un épisode d'A bout portant datant de 1972, à Michel Polnareff, permanente bouclée et énormes lunettes noires. « Je ne sais pas quelle allure j'ai, je la porte depuis que je suis né. » S'arrêter à l'apparence d'un musicien est peut-être une approche limitée, mais comment ne pas constater que, chez Michel Polnareff, l'un des plus grands mélodistes, compositeurs et interprètes de la pop française, l'image a toujours été synchrone avec sa créativité

Nos Enchanteurs - Francis Blanche, Jean-Claude Darnal, Pierre Louki, Jacques Serizier, Roger Riffard…

Qu’ont en commun ces auteurs qui nous ont quittés depuis plus ou moins longtemps ? Ils ont tous écrit de très belles chansons que les auditeurs d’aujourd’hui ignorent ou au mieux ont oubliées… et qui ont été reprises dans des spectacles dédiés pour la plus grande joie du public. Rafraîchissons nos mémoires !

Nos Enchanteurs - Toulouse Con Tour, la belle chanson popu

Festival « Détours de Chant », Blagnac, lundi 3 février 2014,

« Jacques Audiberti, dites –moi que faire / Pour que le maçon chante ma chanson » aurait chanté Claude Nougaro, leur « boss à tous »… oui, c’est bien là le vrai défi de la chanson ! Cette chanson qui court dans les rues et s’attache malgré nous à nos mémoires.

Le concert d’hier au soir qui réunissait Magyd Cherfi, Art Mengo et Yvan Cujious pour un joyeux mélange de leurs univers, a remporté la mise. Le public d’Odyssud, plein à craquer, leur a fait une ovation comme ce fut le cas lors leurs précédentes dates.

______________________________________
______________________________________

vendredi, 14 février 2014

Victoires de la Musique 2014 : Stromae - Formidable (ceci n'est pas une leçon)

jeudi, 13 février 2014

Victoires de la Musique : rendez-vous le 14 février


Victoires de la Musique : rendez-vous le 14... par franceinter

dimanche, 17 février 2013

L'actualité de la chanson française du 11 février au 17 février (mise à jour)

L'album de la fin de semaine - Granville : Les voiles

Le clip de la fin de semaine : Laura Cahen, Chaque fois

Les vidéos de la fin de semaine : V. Delerm, A. de la Simone, JP Nataf et M. Boogaerts à Acoustic

Le concert de la fin de semaine : Vincent Delerm, Un soir Boulevard Voltaire 2003
______________________

Bien reçu, merci : La Lue, Tant pis si j'en rajoute

Un excellent album avec tout l'humour et la profondeur que la jurassienne La Lue met dans son répertoire.

La Lue est sur Facebook et sur My Space

La Lue chantait à Lyon, A Thou Bout d'Chant le 14 février en co-plateau avec La Bel'Rousse
______________________

A la une : Anne Sylvestre

J'ai la mémoire qui chante - Anne Sylvestre : Faites-nous des chansons

En ce lendemain de St-Valentin, il arrive que le chansonneur ait, lui-aussi, l’inspiration dans les talons… Alors quoi de mieux que cette chanson d’Anne Sylvestre, cette grande oubliée de la chanson d’expression française à qui on a rarement donné la place qu’il lui revenait mais dont le talent est pourtant immense.

Anne Sylvestre, de son vrai nom Anne-Marie Beugras est née en 1934 à Lyon. Elle commence à chanter à la fin des années 1950 dans des cabarets comme « La Colombe » où elle fait ses débuts,  puis au Cheval d’Or, La Contre-Escarpe, Le Port du Salut, Chez Moineau et enfin aux « Trois Baudets » où elle chante jusqu’en 1962. C’est toutefois à la radio qu’elle commence à se faire un nom avec un premier disque et surtout avec sa chanson  « Mon mari est parti » qui lancera véritablement sa carrière.
____________________________________

Le clip de la semaine : Go! Les Becs bien zen - Titre issu de l'album Peau d'homme

L'album de la semaine : Prohom, Un monde pour soi
________________________________

Les 16 et 17 février

Télérama - Granville, Les Voiles

Bien sûr, on pourra trouver des vertus à ce premier album : frais, léger, mélodique, sympa... Et nostalgique, tellement il semble tout droit sorti des années 1960.

RFI - Axelle Red, l'âme soul : L’album du retour aux sources

Après une parenthèse country-folk, Axelle Red renoue avec la soul de ses débuts sur Rouge Ardent. Librement inspiré du film Into the Wild de Sean Penn, ce nouvel album aux accents romantiques ponctue vingt ans de carrière pour la chanteuse belge, qui avoue avoir "enfin su réconcilier sa vie, sa musique et ses engagements humanitaires". Entretien.

Froggy's Delight - Robi Interview  (Par mail)  vendredi 25 janvier 2013

Robi, rebelles scories

Après un EP en 2011, L’Hiver et la Joie, sort le 4 février. Entre silence et rage, le chemin de ce premier album a été tracé intuitivement par Chloé Robineau (alias Robi) et prolongé par Jeff Hallam, son (ex) bassiste. 11 titres (dont une reprise) au dire cash, c’est sans fioritures. L’écriture n’est jamais superficielle, et il faut tendre l’oreille pour entendre la voix s’attarder sur les aspérités et à l’âpreté de la vie, les cabosses du temps qui file sur le rasoir. Musique minimaliste, scandée et entêtante, avec rythmique lancinante, clavier hypnotique, guitare stridente et basse omniprésente, au carrefour de la chanson (Dominique A donne la réplique sur "Ma Route"), de l’électro et de la new wave.

Les Lundis de la chanson, 4 et 11 février 2013, Le Vingtième Théâtre, Paris,

Voilà bien le genre de soirée qu’on peut programmer en toute confiance si on aime découvrir la chanson qui raconte, qui fait découvrir, qui fait rire ou pleurer, et qui est ancrée dans la vie et son kaléïdoscope d’émotions. Une chanson sensuelle et sensitive qui explose en éclats de rêves dans toute la gamme des sensations.

Nos Enchanteurs - Les ritournelles espiègles d’Amélie les Crayons

Sans ses crayons dans le chignon, Amélie fait de belles chansons, et vive le chapeau rond de nos amis bretons… Comment ça, c’est pas un bon début de chanson ? Pourtant le breton est tendance depuis quelques temps… Ma chanson vous a pas plu, n’en parlons plus, et parlons de La Cigale où Amélie les Crayons a refait le décor aux couleurs des mers de Bretagne, et sensualité en filigrane bleu océan.

Le Devoir : Chanson - Et vos dix préférées, à vous?

Le top 100 des chansons que l'on devrait tous connaître par coeur
Baptiste Vignol
Éditions Didier Carpentier
Paris, 2013, 320 pages
Le chroniqueur Baptiste Vignol a sondé 276 artistes et 69 spécialistes de « variétés francophones », récolté une foule sentimentale d’immortelles personnelles et décanté une centaine glorieuse dans un nouveau livre passionnant. Constats et curiosités.

Le 15 février

Le Monde - Serge Lama, un peu moins réac, toujours "déchiré"

Dans la famille réac, voici le légataire turbulent. Serge Lama a fêté ses 70 ans le 11 février à Paris en s'offrant l'Olympia pendant plus d'une semaine, une durée que peu d'artistes sont encore capables de tenir.

Il a mal à la hanche (une opération l'a contraint à retarder sa rentrée scénique). Il s'autorise des chansons de fin de vie, telle J'arrive à l'heure, parue en 2008 sur l'album L'Age d'horizons. Même Henri Salvador ne l'aurait pas osé, lui qui donna son dernier concert au Palais des Congrès fin 2007, perclus des douleurs de ses 90 ans.

Le 14 février

Zikeo - Christophe de retour avec des titres inédits

Un album de chansons inédites de Christophe nommé "Paradis Retrouvé" sortira dans les bacs le 11 mars prochain.
Fruit de plusieurs années de recherche dans les archives de l'artiste, "Paradis Retrouvé" retrace en 13 chansons enregistrées entre 1972 et 1982 les aspirations de Christophe pour les nouvelles sonorités, souvent synthétiques, qui donnent à cet album de titres inédits un parfum de modernité.

Nos Enchanteurs - Jules Nectar, le temps du trio

Jules Nectar, 10 février 2013, « Chez ta mère », Toulouse,

Voilà plus d’un an qu’il tambourine à ma porte, enfin, façon de parler… que, par mails, il m’invite à venir l’écouter. Son album – autoproduit, il va sans  dire-  m’avait laissé une empreinte agréable, une envie sincère d’écouter, de voir de près l’artiste en scène et de rencontrer l’homme.

Libé - Cure de jouvence aux victoires de la musique

Prix . Le jury a récompensé, vendredi soir, plusieurs lauréats inédits. Souvent pour le meilleur.
La scène semble remonter à la préhistoire : en smoking à paillettes et nœud pap, Michel Sardou et Eddy Mitchell échangent des blagues usées. Les victoires de la musique, avant, c’était ça. Vendredi, comme si un tsunami avait balayé le vieux monde, le téléspectateur a eu droit à Dominique A, Barbara Carlotti, Lescop, Orelsan dans une pantomime sado-maso, et le show glam-rock de Shaka Ponk. Vous ne rêvez pas. C’était sur France 2, et en prime-time.

Le 13 février

Nos Enchanteurs - Prix Georges-Moustaki : en public le 22 février !

Ce furent hier les fameuses Victoires de la musique et le palmarès qu’on sait. Il existe en francophonie des centaines de prix de la chanson dont la renommée ne va pas, pour la plupart, au-delà de leurs frontières cantonales. Nous en suivons tout de même quelques-uns à NosEnchanteurs, notamment le prix de l’Académie du disque Charles-Cros ainsi que le p’tit dernier : le prix Georges-Moustaki de « l’album indépendant et/ou autoproduit » de l’année. Le jury 2013 (quarante professionnels et journalistes), présidé par Alexis HK, a retenu sept artistes ou groupes, qui sont : Aliose, Askehoug, La Jeanne, Luciole, Céline Ollivier, Scotch & Sofa et 3 minutes sur mer.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : les décibels grondent et la caravane passe

Alex Taff et La Caravane passe, 8 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

Tout festival aime bien se refermer sur une touche festive, java bien ordonnée fixant à tout jamais l’édition qui ainsi s’achève. Et programmer Alex Taff et La Caravane passe c’est parier sur de bons chevaux.

Nos Enchanteurs - Ferré, Guillard et la manière

Philippe Guillard chante Léo Ferré, 9 février 2013, Le Deux pièces cuisine, Le Blanc-Mesnil,

Il a le physique de bien trois nuits d’insomnies, de lieux interlopes, de cadavres en pagaille et la voix de circonstance, de nicotine, de rocailles sans filtre, râpeuse, éraillée, presque égarée devant ce micro, sous les sunlights. Avec cependant l’insolite grâce d’un corps qui presque mime le petit rat d’opéra et, toutes griffes dehors, cherche sa souris.

Le 12 février

Télérama - Clarika, La Tournure des choses

Difficile d'avouer sa déception devant le disque d'une artiste qu'on aime, et qu'on suit depuis des années. Vingt ans, tout juste, après avoir bousculé la chanson féminine avec un premier album piquant et moderne, Clarika en sort un sixième. Son écriture, très libre, y est toujours maligne ; sa voix, de plus en plus assurée, y vibre avec force ; et les images, comme toujours, y sont parfois — et même souvent — fulgurantes.

Zikeo - Prohom sort son quatrième album : Un Monde Pour Soi

"Un Monde pour soi" c'est douze chansons, un album authentique forgé de main de maître par un Prohom lumineux, toujours intègre, qui assume désormais en pleine conscience ses choix artistiques. Un quatrième opus qui remonte à la source de l'émotion pure et qui se donne une identité profondément humaine.

Télérama - Dans mes yeux, Johnny Hallyday et Amanda Sthers

Et la montagne accoucha d'une souris... La montagne ? Johnny, monument national depuis cinquante ans. La souris ? Un petit livre léger comme l'air, Dans mes yeux, dans lequel l'idole aurait décidé « de tout dire et de se livrer sans fard, mais à une seule personne : Amanda Sthers ». Tout ? Vraiment ? Quelle déception pour ceux qui espéraient enfin entrer dans la tête de l'énigmatique icône, dont la pudeur et l'expression orale limitée ont cruellement nourri tant de caricatures et de quolibets. On pensait qu'enfin, détendu, en confiance avec une plume « amie », il livrerait de l'intérieur le récit vertigineux d'une carrière extraordinaire (quoi qu'on en pense artistiquement). Hélas... Dans mes yeux ne propose qu'un survol parcellaire et déséquilibré d'une vie entière, une confession truffée d'ellipses, d'impasses et de raccourcis frustrants, d'autant plus rageants qu'une bonne portion de l'ouvrage s'étend à n'en plus finir sur les colossales vertus (dont on ne doute pas) de la formidable Laeticia.

Nos Enchanteurs - Qué Nervious ! Quand la chanson fait son cirque

Mardi 5 février, 18ème festival Nez Rouge, Saint Orens-de-Gameville,
Mais que vient faire la chanson ce soir là et, qui plus est, pour ouvrir un festival de Cirque ? J’en suis là de mes interrogations quand commence le spectacle auquel la production m’a gentiment invitée. Nous nous sommes déjà croisés au B.I.S à Nantes l’an passé. Nous y avions parlé de Pulcinella, d’Hervé Suhubiette dans leur re-création de Claude Nougaro, d’Imbert Imbert ou d’Eric Lareine.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : les « Rouges » d’Emilie Polak

La photographe Emilie Polak, 30 ans, est professionnelle de son art depuis cinq ans. Après un parcours parisien sans grand lendemain, elle revient dans sa ville natale de Saint-Quentin où elle crée son studio de prise de vue au-dessus du magasin de ses parents, dans une pièce de 20 m2. Et démarche plusieurs mois durant les grandes entreprises de la région. Ce sont les collants Le Bourget qui lui donneront sa première chance en 2010. Dès lors d’autres entreprises lui feront confiance : Tereos (sucres Bégin say), Well (collants), Nuxe (cosmétiques), Le Creuset (Cocottes en fonte) et Majuscule (matériel de bureau et scolaire).

Nos Enchanteurs - Demandez l’programme, du 18 au 28 février 2013

.... Samedi 23, Frédéric Bobin au Sémaphore à Cébazat (63). Son album a été chroniqué ici même il y a quelques semaines, il faisait la première partie d’Amélie les Crayons à La Cigale le 7 Février, et dès les deux premières notes et les trois premiers mots, on est embarqué et sous le charme, sensible et profond, doux-amer et lucide, mais jamais désespéré. « Mais souviens-toi que les fleuves se jettent dans la mer /  Quel effet ça te fait d’être éphémère ? » Le site de Frédéric Bobin, c’est là.

Le 11 février

Ouest France - Cali, le passionné de la chanson française

Il est l'invité de dimanche Ouest-France. Chanteur bourré d’énergie, aux concerts flamboyants et aux engagements affirmés, Cali s’est révélé très à l’écoute de nos lecteurs, levant le voile sur ses facettes plus intimes.

Culturebox - Serge Lama fête en tournée ses 50 ans de succès

Serge Lama s'installe à l'Olympia jusqu'au 17 février, prélude à une tournée en France, Belgique et Suisse célébrant ses 50 ans de carrière. "Plus je vieillis, plus je rajeunis! Il y a une jeunesse pour chaque période de la vie. Il faut juste savoir la détecter!", assure l'auteur de "Je suis malade".

Le Point - Serge Lama et les bobos

Qu'on ne se méprenne pas sur le titre. Nous n'allons pas vous raconter une nouvelle fois par le menu l'histoire de "Je suis malade", la chanson qui le rendit célèbre et que Dalida reprit à la perfection. Non, "les bobos", ce sont ceux qui, hier comme aujourd'hui, persistent à ne voir en Serge Lama que l'interprète des "Petites femmes de Pigalle".

______________________________________________________________________
______________________________________________________________________

samedi, 09 février 2013

L'actualité de la chanson française du 4 au 10 février (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Les Frères Volo, Fiston

L'album de la fin de semaine : Robi, L'hiver et la joie

Les vidéos de la fin de semaine : Camille à L'Olympia, Claire Diterzi à Acoustic..... et quelques autres
_________________________________

A la une : les Victoires de la Musique

L'Express - Camille: "Il ne faut pas suivre les parcours fléchés" Par

A 35 ans, la chanteuse de la décennie est nominée dans deux catégories aux Victoires de la musique 2013. C'est une antistar. Qui intéresse désormais le cinéma. Chanteuse et comédienne, Camille se dédouble. 

Pure People - Victoires de la Musique 2013 : Dominique A brille, 'estomaqué' mais pragmatique

Un an après le sacre d'Hubert-Félix Thiéfaine, les Victoires de la Musique n'ont pas plus fait dans le consensuel du côté de l'interprète masculin de l'année pour leur 28e édition, vendredi 8 février 2013, en direct du Zénith de Paris. Mais elles ont très bien fait.

Le Parisien - Victoires de la musique : Dominique A sacré artiste masculin de l'année

A la croisée de la chanson française et du rock anglo-saxon, a reçu vendredi sa première Victoire de la Musique, en remportant la plus prestigieuse, celle d'artiste-interprète masculin de l'année. Du côté féminin, c'est qui a été sacrée, alors que les DJ nantais C2C ont fait un tabac.

Pure People - Victoires de la Musique 2013 : La Grande Sophie à bout de souffle et de mots...

.... Victoire 2013 de l'Album de chansons à la faveur de son dernier album vertigineux de sensibilité et de secrets, La Place du Fantôme, La Grande Sophie est si grande qu'elle a l'élégance d'être troublée d'avoir triomphé de Françoise Hardy, qui était en lice dans cette catégorie reine

Pure People - Victoires de la Musique 2013 : Oxmo Puccino triomphe sans carrosse à Pam-Pa-Nam

"Y a pas de mots", se résout à dire le rappeur-poète, lui qui en a tant et les manie toujours à si bon escient. Trois ans après une première Victoire pour L'Arme de paix, Oxmo Puccino est de retour sur la scène des Victoires de la Musique. Un retour triomphal avec, à la clé, une seconde Victoire de la Musique glanée grâce à Roi sans carrosse, son album virtuose paru à la rentrée 2012.
_________________________________

Bien reçu, merci : Frédéric Bobin, Le premier homme

Nos Enchanteurs - Frédéric Bobin, la chanson fraternelle

.... Parfaite symbiose, encore une fois prouvée, entre Philippe, fin lettré, qui cisèle des textes délicats, pleins de finesse et d’humour et Frédéric, fort de sa riche expérience musicale, de ses talents de guitariste, nourri de ce qu’il y a de mieux dans la scène française et anglo-saxonne et dont la voix réussit la prouesse de porter haut et fort ces compositions sur le ton de la confidence. Cette chanson fraternelle, cette cuisine des frères Bobin est un mélange raffiné de légèreté et d’humour, d’insolence, de tendresse, et de poésie. On y devine l’amour des mots, un goût immodéré de leur saveur.

Frédéric Bobin est sur le Web et sur Facebook
____________________________________

Le clip de la semaine : Je retiens ton écho - François Staal/ L'irrespect EP #1

L'album de la semaine : Camille, Ilo lympia

__________________________________________

Les 9 et 10 février

Libé - Barbara Carlotti, malice pleine de grâce

Cette auteure-compositrice, élégante et fluide, partageuse et transversale, est nominée deux fois aux victoires de la musique.

Elle est élégamment mise, d’une sophistication simple, d’une classe flagrante. Ses longs cheveux paille coulent sur des épaules habillées de noir. On la complimente sans malice. Elle répond sans rougir : «J’ai toujours été un peu femme, jamais vraiment une gamine.» Plus tôt, elle avait pourtant glissé : «J’ai 38 ans, mais j’ai toujours l’impression d’en avoir 14.» Telle est Barbara Carlotti : simple et complexe, inquiète et joyeuse, dense et légère, sérieuse et déconneuse. Une sorte d’oxymoron multifacettes.

À l’affiche de l’Olympia jusqu’au 17 février, le chanteur populaire livre, à la veille de ses 70 ans, souvenirs et confidences d’un demi-siècle de chanson
« C’est fragile une chanson. C’est une histoire d’amour entre trois notes et trois phrases. » Serge Lama est un amoureux fou de son art, un fin connaisseur de Béranger et de Trenet, les précurseurs, un amant qui en a expérimenté les joies et les affres, qui a appris aussi, avec le temps, à en parler. Un homme de 70 ans – il les fêtera lundi – qui en a passé cinquante à assumer une popularité hors des tours d’ivoire. Une vocation que cet être « totalement mystique » compare à celle que porterait un « prêtre laïc » : « Nous, les chanteurs, devons dire des choses simples pour être accessibles à tous », suggère-t-il.

RFI - Serge Lama, 50 ans de carrière, Double album et Olympia

Serge Lama souffle les bougies de ses 50 ans de carrière avec La balade du poète, un double album regroupant quelques-unes de ses plus belles chansons, parfois revisitées, et quelques inédits, avant d’investir dès ce 8 février l’Olympia à Paris pour toute une série de concerts-anniversaire.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Barbara Carlotti, empreinte d’amour

Barbara Carlotti, 7 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

Mettons-nous sur la juste fréquence pour tenter d’apprécier. N’a-t-elle pas, après tout, séduit les critiques de Télérama et des Inrocks ? Même les jurés de l’Académie du disque Charles-Cros, c’est dire. Et ce 8 février, sans doute, ceux des Victoires de la musique. Bon, dans une telle programmation, aux Voix d’hiver, ça dénote un peu. Mais la chanson est plurielle et, que je sache, Carlotti fait dans la chanson.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Gruppetto, pliés d’en rire !

Gruppetto, 7 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

La légende est tenace. Ce fut jadis une grande formation : 400 choristes, c’est pas une paille ! Qui, pour des raisons futiles sans doute (des « divergences d’opinion artistique » disent-ils) un jour se chamailla. De cette colère de Dieu en reste les quatre chefs de choeur : le Gruppetto. Et c’est pas rien. Un grupetto est un petit groupe aussi sûrement qu’un loto est une petite loterie, qu’un pipeau est une petite pipe.

Le 8 février

France Inter - Les Victoires de la musique 2013, Le 8 février 2013

France Inter s'installe au cœur des Victoires, en direct du Zénith, afin de proposer une émission exceptionnelle et bien sûr très musicale : des lives, des interviews, des réactions d’artistes à la sortie des loges… et aussi les coulisses en vidéos, en photos et en tweets (@f_inter)

I-Cone - La Grande Sophie : Interview exclusif

L'artiste française La Grande Sophie est en tournée après plus de 100 dates, elle était de passage pour un concert à Montmorillon. Nous sommes allé l'interviewer pour parler de son dernier album "La Place du fantôme", de musique et de Macarons ... La Grande Sophie est une artiste très sympathique, accessible et disponible. Ce fut un réel plaisir de la rencontrer et nous la remercions à nouveau.

I-Cone - Axel Bauer crée la Guilde des Artistes de la Musique

Axel Bauer et de nombreux artistes on visiblement décidé de faire entrendre leur voix et leurs points de vues qui ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux de l'industrie musicale. La "GAM" souhaite etre de tous les débats et décisions concernant droit d’auteur, copie privée, rémunération équitable, gestion collective, streaming, distribution numérique, relations artistes-producteur...

Electron Libre - Axel Bauer : «Les artistes se réveillent et se parlent !»

Axel Bauer est entré dans la légende grâce au tube Cargo. Nous publions l’entretien qu’il a donné en exclusivité pour Musique Info (du 23 janvier) au sujet de la création de la Guilde des Artistes de la Musique, organe de lobbying par les musiciens pour les musiciens, qu’il a aidé à mettre sur pied, et qui veut faire entendre à l’industrie la voix de ses membres, sans play-back.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Bühler, quarante ans de révoltes et de tendresse

Michel Bühler, 6 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

C’est l’Bühler des grands jours, des dimanches. Non qu’il ait mis la cravate, non, mais il est de sortie avec ses musiciens, presque un grand orchestre : guitare électrique, contrebasse, accordéon. C’est pas que ça requinque une chanson : ça lui donne utile profondeur, perspective, prolongement.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Entre 2 Caisses, l’Allain et l’père Youssef

Entre 2 Caisses « Je hais les gosses », 6 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

On ne sait vraiment d’où ils nous viennent. Ni quand on est. Eux sont les gardiens du Musée des gens du temps d’avant. Et nous narrent une journée même pas particulière, celle de comment on vivait alors. Entre 1954 et 2011. Comment on se conduisait, comment on s’habillait, comment on aimait…

Le 7 février

Pure People - Camille : Emouvante, elle évoque le décès de son papa et sa tendre famille

Quelques jours après la sortie d'Ilo Lympia, un cd et dvd live de sa prestation à l'Olympia en octobre dernier, Camille a pris le temps de se confier à l'hebdomadaire L'Express. Habituellement très discrète sur sa vie privée, la chanteuse a notamment évoqué ses parents et plus particulièrement son père, décédé "en juillet dernier", comme elle le révèle.

L'Express - Robi à la fiche, Par

La trentenaire sort un disque au bord de la cold wave, mais paradoxalement sensuel.
Qui? Une trentenaire, Chloé Robineau, qui a grandi à Madagascar et sur l'île de la Réunion. Finaliste du concours Inrocks Lab en 2011, elle est repérée par Jean-Louis Murat, dont elle ouvre les concerts. Après un EP et un petit tube, Je te tue, elle publie aujourd'hui son premier album, L'hiver et la joie, sous le nom de Robi. Une de ses chansons lui a inspiré un livre, Elle a de qui tenir (Océan éditions).

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Melissmiel (d’amours et de révoltes)

Melissmell, 5 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
Que retiendrons-nous de ce moment-là, de ce concert d’exception ? Sans doute l’ultime rappel où, en v.o. et en v.f. dans le texte, Melissmell osa Le partisan de Léonard Cohen. Ça lui va bien, ça, à Melissmell, cette belle en désir d’amour et de révoltes. Toujours et plus que jamais en résistance…

Culturebox - Chanson : Thomas Boissy, le surdoué de l'impro

Chantonner sur son petit orgue d’enfant ça peut mener loin. Après l’Olympia, Thomas Boissy joue au Théâtre de La Nouvelle Eve à Paris jusqu’au 30 mars. L’idée de son spectacle est très originale puisqu'il est uniquement composé d’improvisations de textes de chansons sur des airs connus, à partir des suggestions des spectateurs.

L'Express - Johnny Hallyday dit tout, Par

Le rockeur, qui appartient à tous, a raconté son existence exceptionnelle à l'écrivain Amanda Sthers. Elle l'a sublimée en une époustouflante confession. Hallyday, à vie et à vif: extraits exclusifs. 

Le Figaro - Michel Sardou : «Les Mémoires de Johnny? Je m'en tape !»

INFO LE FIGARO - Taxé de «vieux con réac» dans l'autobiographie de Johnny Hallyday, Michel Sardou réagit avec philosophie et humour. Dans son autobiographie écrite avec la romancière Amanda Sthers, Dans mes yeux (Plon), Johnny Hallyday règle ses comptes avec un certain nombre de vedettes de la chanson française. Parmi elles, Michel Sardou. Johnny Hallyday écrit à son propos: «À force de passer pour un vieux con réac, il l'est devenu.»

L'Express - Qui remportera les Victoires de la Musique 2013?

Ce vendredi, dès 20h45, les Victoires de la Musiques récompenseront les meilleurs artistes, albums, clips... de l'année Qui seront les vainqueurs ? L'Express vous livre ses pronostics, et vous propose de voter
 

Les Blérots de R.A.V.E.L, 2 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Gauchy
Ils sont habillés comme au sortir d’un enterrement, croquemorts ayant fait leur trou dans la société ou famille en soif de noyer son chagrin, de fêter l’héritage. Tous et toutes vêtus de noir (ça leur va si bien…), voici donc nos Blérots de R.A.V.E.L et, déjà, le sentez-vous, le temps se cuivre, promesse d’orages, de folles turbulences.


Les Dénicheurs, 4 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
Qu’ont-ils donc déniché de si particulier, d’incroyable, pour se parer du titre de Dénicheurs ? Rien, sinon remonter la source de la chanson et d’y boire goulument. C’est le genre de groupe qu’on mettrait bien dans la case « animation en club du troisième âge » et c’est la classe autant que le mérite des Voix d’hiver de nous les placer sur la grande scène, au contact du tout public qu’ils méritent.


Arthur H, 4 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
« La nuit nous amène au baiser de la lune… » Un piano tout noir, un chanteur vêtu de noir, cheveux en bataille, barbe de quelques jours, décontracté. Une soirée comme une nuit fatiguée, qui s’étire en son cœur, des histoires fantaisistes, fantasques, fantasmées, quand la parole s’affranchit de toute réalité et s’en va explorer d’autres confins, que le vrai s’accoquine avec le faux, que sur l’écran de ses nuits blanches on se fait son cinéma : « Est-ce que tu aimes / Dans les westerns ? » Jamais le chanteur de la nuit qu’est Arthur H ne sera aussi bon, aussi vrai que dans son rapport seul à seul avec son piano.


Pauvres Martins, 5 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
Ça se nomme Pauvres Martins. L’intitulé fait songer au père Brassens. Sans nullement prélever des chansons au sétois, le blaze vaut quand même promesse, filiation, estampille, presque tradition… Que dalle ! A mille lieux du moustachu, de sa guitare et de sa pipe, tant qu’on ne comprend pas forcément, qu’on a du mal à « lire » ce groupe, à le comprendre.

Le 6 février

La Croix - Amélie-les-Crayons, dessine-moi une chanson…

Sa dernière création, Jusqu’à la mer, enchante. Mais c’est sur scène qu’il faut découvrir cette fourmi qui s’arrête jeudi soir à La Cigale. Il y a douze ans, lors d’un stage de théâtre où chacun doit interpréter une chanson, une jeune femme prénommée Amélie choisit Les Crayons de Bourvil. Ce titre lui va si bien que les autres participants le collent aussitôt à son nom. Ainsi naît Amélie-les-Crayons, « par hasard ». Un surnom, puis un vrai personnage de scène, au nom entraînant comme une valse. Il lui va comme un gant.

Pure Charts - Globes de Cristal 2013 : Raphaël, "1789" et Olivia Ruiz récompensés

Pour leur neuvième année, les Globes de Cristal ont récompensé des petits nouveaux mais aussi des habitués. Ainsi, côté musique, Olivia Ruiz a décroché son troisième prix pour son album "Le calme et la tempête" tandis que Raphaël, qui n'avait jamais gagné, s'est imposé côté masculin pour "Super Welter".

Le Journal de Montréal - Chanson québécoise : De nombreux problèmes, quelques solutions

MONTRÉAL – Plusieurs questions et pistes de solutions ont été soulevées pour résoudre les problèmes qui sévissent depuis quelques années dans toutes les sphères l’industrie de la musique au Québec, lors du Forum sur la chanson québécoise, qui se déroule lundi et mardi au Centre PHI.

Sous le thème «la chanson en mutation», différents panellistes et acteurs de l’industrie – artistes, diffuseurs, producteurs – ont donné leur point de vue sur l’ère numérique, la place de la francité et la diversité, puis sur la diffusion des œuvres et leur création.

Le Monde - Idir : "Je dois à la langue française mon discernement"

Fils de berger, né en 1949 à Aït Lahcène, un village de Kabylie, Idir a publié son premier album en 1975 chez Pathé Marconi. Il contenait une chanson, A Vava Inouva, un succès planétaire, hymne à la vie paysanne des montagnes de l'Atlas, diffusé dans 77 pays et traduit en quinze langues, que la communauté kabyle continue de transmettre comme un joyau. La publication de son nouvel album, Neveo, s'accompagne de deux concerts à l'Olympia, à Paris, les lundi 4 et mardi 5 février. De lui, le sociologue Pierre Bourdieu disait : "Ce n'est pas un chanteur comme les autres. C'est un membre de chaque famille."

Nos Enchanteurs - Demandez l’programme, du 11 au 20 février 2013

Tous les lundis de février : Annick Cisaruk et David Venitucci reviennent au Connétable Paris 3e avec Ferré, « L’âge d’or », sans doute l’interprète la plus affûtée et intense du grand Léo, avec l’accordéon symphonique de David Venitucci, un de ceux qui font oublier ce qu’on disait naguère du piano du pauvre.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : les pointures se pointent chez Lapointe

« Mon fils tu as déjà soixante ans / Ta viell’ maman sucre les fraises / On ne veut plus d’elle au trapèze / A toi de travailler il serait temps / Moi je veux jouer de l’hélicon / Pon pon pon pon. » Connait-on, tonton, tout son Boby, bibi ? Ben non. A revisiter Boby Lapointe, le « repiquer » comme ils disent, comme on le ferait tant d’un clou que de boutures, sa petite-fille Dany (productrice de ce spectacle) et Yéti, Dimoné, Presque Oui, Evelyne Gallet, Imbert Imbert et Roland Bourbon font oeuvre de salubrité publique.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Zelko, à domicile

Zelko, 2 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

Lui est le régional de l’étape, venu de Ternier, dans l’Aisne, pas loin de Gauchy. Avec son public sans doute car à n’en pas douter Thomas Zelko se taille ici une enviable réputation. Lui à la guitare folk, ses compères qui à la basse électrique qui à la batterie, il fait tour de chant rondement mené.

Le 5 février

Nos Enchanteurs - Liz Cherhal, artiste à sang pour sang

Liz Cherhal, 31 janvier 2013, Espace Jemmapes, Paris

« Il est arrivé quelque chose… » A la sortie de son premier album, j’avais osé titrer à la manière d’un quelconque France-Soir, d’un vulgaire Rance-dimanche : « Cherhal killer », tant cette artiste-là aime à dégommer dans ses chansons, en venir au sang, au sans, au plus rien. Un peu comme une Landru au féminin, une femme au poêle. Remarquez bien sur son accordéon : les touches sont toutes noires (oui, je sais, j’anticipe, ça viendra…). Liz Cherhal est une récidiviste qui, sur chaque nouvelle scène, déglingue à qui mieux mieux.

Le 4 février

Paris Match - Serge Lama, l’insubmersible

Le 11 février il fêtera ses 70 ans et ses cinquante ans de carrière à l’Olympia. L’occasion d’un entretien vérité avec un monstre de la chanson française, que la critique a souvent blessé.

Le Figaro - Mort d'un ex-Compagnon de la Chanson

Gérard Sabbat, un des trois barytons du célèbre groupe vocal Les Compagnons de la Chanson est mort hier à Triel-sur-Seine (Yvelines) à l'age de 86 ans, a annoncé à l'AFP son épouse Mireille. Natif de Lyon, où il avait vu le jour en septembre 1926, il avait rejoint le célèbre groupe, initialement baptisé Compagnons de la Musique, en 1946.

Nos Enchanteurs - Carré de dames, carré de drames, carrément bien

« Carré de dames », 29 janvier 2013, festival Les Poly’Sons de Montbrison,
Deux pianos à queue, deux, qui se font face, non en concurrence mais en totale harmonie. Deux pianistes, deux, dans l’exercice de leur art : Nathalie Miravette et Dorothée Daniel. Par ailleurs aussi chanteuses, elles ne le seront ce soir que par intermittence, subtilement, efficacement.
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Victoires de la Musique : Camille - Allez Allez Allez (acoustique)

Victoires de la Musique 2013 : Dominique A - Rendez-nous la lumière