Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 juin 2019

L'actualité de la chanson française du 24 au 30 mai

Les artistes de la semaine : Thomas Hellman, Paul Personne, Dalele, L'affaire Capucine, Gontard, Matéo Langlois et Billet d'Humeur

Les vidéos de la fin de semaine : les artistes primés au Pic d'Or de Tarbes (Matéo Langlois, Sèbe, Billet d'Humeur, La Pieta, Abel Chéret)

L'album de la fin de semaine : Billet d'humeur, Hollywood

La vidéo de la fin de semaine : Matéo Langlois - Les Fôtes d'Orthographe

L'album de la semaine : Paul Personne, Funembule

Le clip de la semaine : Thomas Hellman - 500 Miles

PIC D'OR

Claude Févre - Pic d’Or 2019, La Chanson à fleur de peau

On vous le dit tout net, cette édition 2019 du Pic d’Or  a fait  des bonds, des roulements de hanches, mis en mouvement des mains, des bras qui disaient beaucoup, et plus encore …  Enfin pour résumer, le corps s’invitait, quasiment chorégraphié pour certains… Au lendemain, au souvenir de la finale  –  et sans effet d’une courte nuit et de quelques breuvages, on vous l’assure – on aurait envie de faire comme  Serge Gainsbourg des  « Shebam, Pow, Blop, Wizz » d’admiration… !

Étonnant Pic d’Or qui débuta avec l’audition de candidats tout juste réveillés, à 10h30 du matin vendredi. Une matinée qui pourtant éveilla déjà nos sens, malgré la tension, le trac, le stress qui s’invitaient inéluctablement face à une salle quasi déserte, hormis la rangée du jury…

Claude Févre - Billet d’Humeur met le feu au Pic d’Or

« Allumer le feu, allumer le feu / Et faire danser les diables et les dieux / Allumer le feu, allumer le feu / Et voir grandir la flamme dans vos yeux / Allumer le feu » chantait l’immense Johnny Hallyday … Excessif, « too much »  pourra-ton nous rétorquer mais c’est pourtant à ce versant de la chanson en scène que nous pensons. Ici, pourtant, pas de lasers ni d’effet spéciaux, pas même de batterie, de guitares. Et pourtant, dans une après-midi d’auditions qui nous semblait s’enliser un peu, la scène s’est soudainement mise à vibrer avec la chanson du quartet Billet d’humeur. 24 h plus tard, leur passage en finale leur valait trois prix : celui du jury –sur ce point le résultat ne faisait aucun doute si l’on en juge par l’ovation qui leur fut accordée –  celui de l’interprétation et celui de la création remis par l’Académie Charles Cros.

PAUL PERSONNE

FranceTVinfo - "Funambule" de Paul Personne, regard acerbe et mélancolique sur le monde

Le bluesman français est de retour le 31 mai avec un nouvel album, "Funambule (ou tentative de survie en mileu hostile)". Regard sur le monde d'aujourd'hui, ses travers et ses lueurs d'espoir. Rencontre.

A bientôt 70 ans, Paul Personne affiche une carrière qui force le respect : une discographie solo dense et intense, et des collaborations multiples avec les plus grands, aussi bien en France qu'avec des musiciens d'outre-Atlantique. Ce nouvel album nous offre des ambiances chaudes, au blues-rock acéré, mais aussi des atmosphères laid-back nocturne.

THOMAS HELLMAN

Télérama - Thomas Hellman, Rêves américains Tome 2 : La Grande Crise

Déjà, le premier volume nous avait ­séduits par sa profonde humanité (1) : Thomas Hellman y évoquait les rêves, les voyages, les déroutes des chercheurs d’or et autres pionniers américains du xixe siècle, arpentant loin des clichés un pays immense qui restait à construire. Le second volume est à l’avenant : un disque concept, autant parlé que chanté, qui s’intéresse cette fois au tourbillon des années 1930, et touche de nouveau par sa formidable empathie.

L'AFFAIRE CAPUCINE

Claude Févre - L’Affaire Capucine, le goût du bonheur

....  Le rêve, voilà le mot clef… A chacun le sien même si certains peuvent paraître farfelus, comme celui des collectionneurs… Ou comme celui d’Aurélie enfant  qui envoyait son billet à la mer dans une bouteille, ou bien pendu à un ballon, et qui jamais ne recevait de réponse… L’affaire Capucine c’est une invitation à rêver, à imaginer, à dessiner le bonheur pour qu’il arrive et dépose sur notre langue son goût singulier, épicé ou  sucré de menthe… Son goût du cœur.  

DALELE

Nos Enchanteurs - Dalele, l’élégance faite chansons

Troisième disque (après les autoproduits Café Quincaille de 2012 et Réussir ses échecs amoureux de 2017), troisième spectacle : Dalele, fildefériste du verbe, sort son Sans fil qui vous va droit aux oreilles. « elle nous invite dans son petit monde tissé des mille fils de la vie, de cette vie dont on ne veut pas perdre le fil, alors que nos vivons déjà dans un monde sans fil… » nous dit l’argumentaire de son site.

NACH

RFI - Nach, femme nature

Anna Chedid signe un deuxième album, L’aventure, où elle évoque les thèmes qui bercent sa trentaine. Fille chaleureuse, Nach creuse le sillon de la pop électronique, et affiche une voix puissante. La cadette du clan Chedid évoque son univers artistique, entre douce fantaisie et affirmation de soi.

Il y a trois ans, on l’avait découverte aux côtés de son père, Louis, et de ses deux frères, Matthieu et Joseph, à la faveur de la tournée familiale des Chedid. À cette occasion, Anna Chedid, alias Nach, nous était apparue en véritable performeuse, très à l’aise sur une scène qui est son élément naturel

CONSTANCE VERLUCA

Télérama - Constance Verluca, le retour d’une fan des sixties

Après douze ans de silence, la chanteuse sort un nouvel album. Un son sixties yéyé, une voix douce et des arrangements fluides qui séduisent.

Douze ans entre deux albums, ça fait un sacré bail. Constance Verluca en semble elle-même surprise. Si elle reconnaît n’avoir jamais fait le vœu de devenir chanteuse, « avoir on ne sait combien de chansons sur son ordinateur, c’est un peu comme préparer un repas que personne ne mange : absurde ».

LISE MARTIN

Nos Enchanteurs - Lise Martin, intemporelle et solaire…

Ceci n’est pas un CD. Ceci est un compagnon de route, voire un compagnon de vie, si vous aimez vous aussi plonger dans des mots parfois tourmentés. On avait eu l’année dernière sur scène à Barjac ou à Venelles un bel aperçu des dernières chansons, et on avait hâte d’écouter ce nouvel opus, tout frais sorti des presses. Il faut dire que ça volait déjà haut après le double Déments Songes (2014) et Gare des silences (2010) qui, on doit bien l’avouer, ne rejoignent guère les étagères, toujours prêts à l’écoute sans se lasser. On y entend déjà cette voix ample et vibrante, inclassable, au reflet presque métallique lui offrant sans réserve tous les répertoires.

SEVERIN

Nos Enchanteurs - Séverin, embarquement immédiat

Séverin. Un nom d’artiste tout simple. Dont, je l’avoue, j’ignorais tout, jusqu’à ce que mon aimable consoeur Catherine Laugier, grande défricheuse de talents devant l’éternel, me le fasse découvrir il y a peu par le biais d’une de ses délectables « chansons du jour ». Le temps de me procurer son nouvel album, Transatlantique, dans les bacs depuis mi-février, et me voilà.

dimanche, 02 juin 2019

+++ LA PIETÀ +++ LA MOYENNE +++ LIVE PALOMA 24 OCTOBRE 2018

vendredi, 31 mai 2019

La Pieta, Maintenant ou jamais

jeudi, 07 mars 2019

L'actualité de la chanson française du 22 au 28 février

Les artistes de la semaine : Cléa Vincent, Soan, Dimoné, Frédéric Lo, Nawel Ben Kraïm.

L'album de la semaine : Dimoné, Mon Annonce

Le clip de la semaine : Dimoné & Kursed - C'est nickel

Les vidéos de la fin de semaine : les finalistes du Prix Moustaki 2019, Leïla Huissoud, K!, Bastien Lucas, Morisse, La Pieta, Rovski, Siau

PRIX GEORGES MOUSTAKI

La finale du 9ème Prix Georges Moustaki aura lieu le 7 mars 2019 à 20h00, au Centre Malesherbes Sorbonne Université, 108 Boulevard Malesherbes, 75017 Paris (métro Malesherbes, ligne 3), en présence de Jean Guidoni (Président du jury) et du duo Aliose (marraine et parrain de la promotion #9).

CLEA VINCENT

France Inter - Cléa Vincent ou la fausse ingénue

« Nuits sans sommeil » est le deuxième album de Cléa Vincent dont elle est l’auteur compositrice et interprète.

.... Lorsqu’on parle de Cléa Vincent, on est systématiquement ramené à Michel Berger et Véronique Sanson. C’est ainsi. Non pas pour évoquer la noirceur de leurs amours presque gémellaires, ou la plongée dans la mythologie sex, drogue & rock’n’roll de la Sanson française, mais plus pour caractériser chez Cléa Vincent, la précision méticuleuse qu’elle emploie pour réussir de vraies chansons pop bien charpentées comme le fit Michel Berger. 

FREDERIC LO

Télérama - Frédéric Lo, Hallelujah !

A force, on avait fini par douter qu’il existe vraiment, ce Frédéric Lo dont le nom résonne comme un label qualité dans la chanson pop et chic depuis quinze ans — plus précisément depuis sa réalisation du miraculeux Crève-cœur de Daniel Darc (2004). Car si son nom revient souvent, on ne le voit jamais ; et s’il n’y avait Wikipédia, on ignorerait qu’en 1997 et 2000 il avait déjà sorti deux albums.

NAWEL BEN KRAIEM

Nos Enchanteurs - Nawel Ben Kraïem, entre racines et modernité

Nawel Ben Kraïem n’avait pas la bonne voix…trop grave, trop voilée, dans la Tunisie de son enfance. Pas le bon physique, quelle idée de porter des cheveux blonds. Pas l’envie de rentrer dans des cases, pas l’envie d’oublier ses racines : « J’ ai pas de soleil / J’ ai pas de vent / J’ai pas de sable / J’ai pas d’ enfants » (Par mon nom).

BIOLAY

Télérama - Benjamin Biolay : “Certains voudraient qu’on déteste les Gilets jaunes. Ce n’est pas mon cas.”

Dans les coulisses de l’Olympia, alors qu’il s’apprête à donner le dernier concert de sa tournée en duo avec Melvil Poupaud, Benjamin Biolay, détendu mais un peu accablé, raconte la France troublée qu’il vient de traverser. 

Mercredi 20 février, l’Olympia. Trois personnes font le pied de grue devant l’entrée des artistes. Elles guettent quoi, une star ou un Uber ? Pas le temps de le leur demander, je m’engouffre dans le sas sécurité.

LEILA HUISSOUD

Soul Kitchen - Auguste et Popeye

Leïla, ne t’inquiète pas, cette histoire finit bien.
Jeudi dans la nuit, j’avais écrit les premières lignes de ma chronique consacrée à ton album. Auguste. Ça attaquait méchant. Ça attaquait comme ça. Tout avait commencé la veille…

Berges du Rhône, je questionne.
— Si tu veux, je m’occupe de l’album de Leïla Huissoud.
Lui sourit. Il aurait même pu se marrer. Il se doute. Cette « chanson française » n’a rien pour m’attirer. Cette chanson française me passe au-dessus. Je ne parle pas des chansons qui viennent de France. Non, je parle de cette chanson qui se fait appeler française, s’érigeant en monopole. De cette chanson, là, qui se reconnait de loin. Au même immuable accord de guitare sèche. Au premier phrasé. Cette chanson qui manque de tout, sauf d’ennui. Mais on se justifie, on se proclame alors chanson à textes. Comme si les autres chansons de France, elles, n’en avaient pas. Elles en ont.

LA PIETA

Longueur d'ondes - La Pieta

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

La Pietà ne surgit pas de l’inconnu. Compositrice de nature, elle agrippe une guitare à quinze ans, puis, après avoir œuvré au sein d’un groupe, se lance, en 2012, dans une première carrière solo (sous une identité qu’elle souhaite désormais garder secrète). La Pietà en conserve aujourd’hui un sentiment amer : « Je fais de la musique depuis une quinzaine d’années. Il y a eu pas mal d’aventures, dont une avec une maison de disques qui ne s’est pas très bien passée puisqu’elle m’a rendu mon contrat (ce qui arrive à beaucoup d’artistes). Évidemment, quand tu es en plein développement de ton projet et que tu essaies de sortir un album, cela devient compliqué. Du coup, j’étais un peu perdue, tout simplement. À cette époque, je m’étais dit que j’allais arrêter la musique, que j’en avais fait le tour. Car même si je prenais du plaisir à jouer, le côté business me déplaisait. J’ai donc stoppé ce projet pour partir vers autre chose… Mais on ne peut jamais choisir d’arrêter ou pas la musique ! »

BASTIEN LUCAS

Mandor - Bastien Lucas : interview pour Fracanusa

J’ai connu artistiquement Bastien Lucas avec un EP 4 titres sorti en 2014, L’autre bout du globe. Puis je l’ai rencontré et vu sur scène car il a participé au Pic d’Or en 2015 (où  il a remporté le Pic d’Argent).  J’ai apprécié ses mélodies mélancoliques, sa poésie et la douceur qui émanait de lui. « Un petit quelque chose du monde de Mathieu Boogaerts qui aurait croisé celui des musiques élaborées d’un William Sheller » explique à juste titre le dossier de presse de l’artiste.

SIAU

La Parisienne - Rencontre Parisienne avec SiAu un talent à suivre de très près !

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je suis SiAu, auteur, compositeur et interprète. Je chante des chansons électroniques assez planantes, contemplatives avec des sons qui craquent et qui grésillent un peu par moment. J’aime que cela ne soit pas linéaire et qu’il y ait un peu de relief. Je viens de Montpellier à la base et je suis maintenant banlieusard.

K!

Mandor - K! (Karina Duhamel) : interview pour La femme en boîte

Karina Duhamel sort un disque, humain, organique et intense. Celui d’une femme en quête de renouveau, de vérité et de simplicité, qui cueille sur son passage tous les possibles. La femme en boite prend pied dans l’intimité pour mieux s’élancer dans l’immensité. De la vie, du monde, des gens. D’un quotidien bouleversé, d’amours contrariées aussi. Une quête d’absolu, un appel d’air en souffle continu. Ce premier album produit par Fabien Tessier, « brave ses propres démons, empoigne le sentiment amoureux pour le tordre, le distordre et lui faire rendre l'âme ». Il vient de rentrer directement à la 7eme place dans le classement francophone QUOTA. Quant à K!, elle sera au Nouveau Casino en "release party" le 5 avril 2018 (co-plateau avec Tony Melvil).

LEO FERRE

Nos Enchanteurs - Léo Ferré, pour longtemps d’actualité

Ferré n’a beau plus manger que des racines sous le ballast, il n’en est pas moins d’actualité. En fait tout le temps. Tant que, régulièrement, nous consacrons dans ces colonnes la place pour chroniquer les disques et livres qui causent de Ferré et nous le chantent.

JEANNE PLANTE

Nos Enchanteurs - Jeanne Plante, couchée dans le chafouin…

Pour une belle plante, c’est une belle Plante. « Avec une grande robe rouge à paillettes fendue à la Sylvie Vartan et une perruque rouge avec des cheveux qui vont toucher les étoiles. Ridicule et femme fatale. Et sensuelle, qui ne se prend pas au sérieux » dit-elle d’elle-même. Qui plus est « chafouin », pas même au féminin, même si elle fouine ici, si elle couine là.

ARLETTE KOTCHOUNIAN

Télérama - L’amoureuse de Ray Charles, l’amie de Nougaro et d’Higelin, nous ouvre ses dossiers

Arlette Kotchounian fut l’intime de géants de la musique française et internationale, qu’elle a photographiés pendant des années. A 77 ans, elle nous a montré un peu de ses archives, pour le plaisir, dans l’intimité de son appartement aux allures de caverne d’Ali Baba…

Ce midi, je déjeune avec Arlette. Ceux qui fréquentent un tant soit peu les concerts parisiens de chanson ou de jazz l’ont forcément croisée. Arlette, un petit gabarit de 77 ans d’une vivacité sidérante

dimanche, 03 mars 2019

La Pieta, La moyenne

samedi, 02 mars 2019

La Pieta, La salle d'attente

jeudi, 01 décembre 2016

La Piéta, Tutto va bene

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

L'album de la semaine - Mathieu Boogaerts, Promeneur

Le clip de la semaine - Mathieu Boogaerts, Pourquoi pas

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !

mercredi, 30 novembre 2016

Froggy's Delight - La Pietà, Chapitre I et II

.... Un gros coup de cœur pour le premier morceau : "La Moyenne". Des rires d'enfants en ouverture qui entrent en opposition avec l'ambiance de la chanson, une musique sombre et lancinante, des thèmes passant par la drogue, le suicide et le renoncement : "Je suis de la pire race, de la pire génération, de ceux qui n'croient en rien, qui ne viennent de nulle part, et qui ne vont nulle part… Je suis la moyenne... à peine". Un morceau qui tape fort !

Lire la suite

En concert à Lyon le 1er décembre avec Francofans à la salle des Rancy
___________________
___________________

L'actualité de la chanson du 18 au 24 novembre

L'album de la semaine - Mathieu Boogaerts, Promeneur

Le clip de la semaine - Mathieu Boogaerts, Pourquoi pas

MATHIEU BOOGAERTS

Télérama - Mathieu Boogaerts, Promeneur

On a déjà tout dit du style Boogaerts, de son art des chansons funambulesques, où les orchestrations se présentent dans le dépouillement et le raffinement. Et on le redira encore, tant ce septième disque creuse plus profond encore le sillon : Boogaerts l'a enregistré seul ou presque, jouant lui-même de très fines guitares, des claviers, des percussions ; signant seul les paroles, les musiques et les arrangements ; ne concédant à inviter, et encore, que des cordes et des choeurs (Le Glorieux).

RFI - Le petit air de Mathieu Boogaerts

Il a célébré ses vingt ans de carrière l’an passé. Mathieu Boogaerts publie Promeneur, un septième disque avec lequel il continue, mine de rien, sa balade dans l’existence. S’il aimerait toucher le grand public, le chanteur apparu au milieu des années 90 n’en a pas moins gagné une place au soleil de la chanson française. C’est un homme heureux qui parle de son artisanat avec un regard lucide et passionné.

Les Inrocks - Mathieu Boogaerts, l’artisan chansonnier

Avec vingt ans de carrière au compteur, le Français continue son pèlerinage pop et atteint des sommets d’élégance sur son septième album, Promeneur.

Un peu plus de vingt ans après la sortie de son premier album (Super) et une rencontre dans un home studio aménagé dans la cave de ses parents à Nogent-sur-Marne, nous retrouvons Mathieu Boogaerts sous la verrière cossue d’un hôtel particulier de Montmartre.

Libé - Mathieu Boogaerts, régal frugal

L’auteur-compositeur poursuit son œuvre de dépouillement dans un septième album champêtre et inspiré.

Au début de sa carrière, quelque temps après la sortie de son premier album en 1996, baptisé Super sans avoir l’air d’y croire, Mathieu Boogaerts a souhaité partir en tournée en compagnie de Dick Annegarn, dont le folklore excentrique l’accompagne depuis l’enfance. C’est dire sous quel singulier parrainage ce garçon a placé son histoire. Mathieu Boogaerts aime le mot mais aussi le rythme, puisque Bob Marley et son reggae trônent en bonne place dans son jukebox intime.

Nos Enchanteurs - Mathieu Boogaerts, rêverie d’un promeneur en solo

.... Le titre de l’œuvre annonce la couleur : Promeneur. Et c’est bien à une flânerie que nous invite le chanteur. Une balade que chacun fera à son rythme, guidé par les mélodies simples mais accrocheuses, par l’orchestration épurée sans être minimaliste (Mathieu Boogaerts a joué de tous les instruments, hormis un couple de violons venu s’immiscer dans deux chansons et une apparition discrète de chœurs), par la voix fluette et unique de l’artiste. Au cours de la randonnée, une halte sera bienvenue de ci de là, pour apprécier l’élégance des textes, la pertinence d’une rime, la joliesse d’une tournure.

LA MINE DE RIEN

20 minutes - La Mine de rien trace sa route avec des adieux «forts en émotions»

« Ça va être un beau bordel ! » Le chanteur et fondateur de La Mine de rien Yannick Chatelain a hâte d’être sur la scène du CCO de Villeurbanne vendredi (20 heures). Après 14 ans, cinq albums et près de 800 dates, il va retrouver les 14 musiciens qui ont marqué l’histoire du groupe lyonnais à travers différentes époques. Et ce pour un concert d’adieux « qui s’annonce fort en émotions ».

« Certains viendront même spécialement d’Angleterre ou de Bulgarie, apprécie Yannick Chatelain. C’est la preuve que ça tenait à cœur à tout le monde de refermer ce chapitre ensemble. »

JULIETTE

Culturebox - L'Académie Charles Cross récompense Juliette pour l'ensemble de sa carrière

L'Académie Charles Cros, qui récompense les disques et DVD français, a décerné jeudi le Prix Chanson à Juliette pour l'ensemble de sa carrière, Miossec héritant pour sa part du Grand Prix Scène.

C'est la troisième fois que Juliette est récompensée par l'Académie, après avoir déjà reçu le même prix pour ses albums "Irrésistible" (1994) et "Le festin de Juliette" (2002). La chanteuse de 54 ans compte à son actif 13 albums

STEF!

Nos Enchanteurs - Stef !, chanteuse (peu) conforme

Au jeu des comparaisons qui souvent valent raison, Stef ! est comme une Lynda Lemay sous acide. Plus sûrement, elle est solide concurrente d’Evelyne Gallet. Des chansons à en faire rougir plus d’une, du féminin qui ne sait pas grand chose des codes de la féminité, de ceux qu’on enseigne dans la presse spécialisée avec plein de pubs dedans. De la chanson taille large : un conseil, si vous n’aimez que la chanson anorexique, changez de fréquence, demandez à Varrod.

DICK ANNEGARN

Télérama - Dick Annegarn, Twist

Nonobstant Bruxelles, très jolie chanson qui l'a fait connaître en 1974 et qui reste sa carte de visite auprès du grand public, Dick Annegarn aime ce qui frotte. Les mots, la voix, les notes. Son nouvel album, Twist, est presque un manifeste du genre : rugueux, terrien, puisant ses racines dans le folk et le blues, et qui jamais ne cherche à faire joli. C'est même aux franges du chaos, du moins du déséquilibre que le chanteur nous emmène avec résolution, voire radicalité.

LA PIETA

Longueur d'ondes - Bonjour Tristesse

Beats hip hop, textes méchants, voix slam, La Pietà fracasse rock et rap,puise dans sa propre existence pour mieux divulguer l’universel. Derrière cette évidence se niche cependant le parcours de toute une vie. Très secrète par crainte de l’exposition, La Pietà accepte ici de se dévoiler. Un peu.

CHRISTINE AND THE QUEENS

L'Obs - A l'étranger, Christine and The Queens plus forte que Macron

Quel rapport entre une reine de l’électro-pop, un jeune marquis de  l’art contemporain, un prince des douceurs et, dans une moindre mesure, un candidat à la présidence ? Le magazine Vanity Fair a trouvé. Ils font tous partie de la top list des 50 Français les plus influents dans le monde. Un classement fondé notamment sur leur succès à l’étranger et, de ce fait, l’attention que leur ont porté les médias internationaux ces derniers mois.

Ainsi, dans le peloton de tête, nous retrouvons une championne : Héloïse Letissier. À savoir, la chanteuse nantaise plus connue sous le nom de Christine And The Queens, 28 ans, "au charisme de démon en passe de devenir une icône mondiale", selon Vanity Fair.

ALAIN CHAMFORT

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, confession d’un chanteur solitaire

.... Oui, Alain Chamfort n’écrit pas ses paroles et dès lors, comme tant d’autres (on pense d’abord à Laurent Voulzy…), ne peut espérer faire un jour partie des grands de la chanson française, club réservé par ceux qui savent aux poètes de la plume, et non aux forçats du clavier. Et pourtant, par les choix de ses chansons et de ses collaborateurs, c’est indéniablement lui l’auteur complet d’une œuvre qui lui ressemble en tous points ! Cette communion virant à l’osmose est particulièrement sensible dans les albums de sa maturité, depuis le novateur Troubles jusqu’au dernier opus sorti à ce jour, lorsqu’il a décidé de confier l’écriture des textes au seul Jacques Duval, qui aura su écrire pour lui les mots que sa pudeur refuse d’énoncer.

DANAKIL

Télérama - Danakil, La rue raisonne

.... avec ce cinquième album studio, qui aborde, d'une prose digne de la chanson française à texte héritée de Brassens (avec en prime un clin d'oeil à Piaf sur Paris la nuit), des thèmes que les candidats à la présidentielle oublient souvent dans leur quête du Graal : destruction de la planète, vivre-ensemble, emprise de la télévision sur les esprits, avenir de la jeunesse... Musicalement, rythmiques pneumatiques, skank de guitare et riffs de cuivres jouent leur rôle entraînant et dérivent parfois de la route reggae roots pour côtoyer jazz, rap et world. 

LES FRERES JACQUES

Le Figaro - Les Frères Jacques, petit retour sur leurs grandes facéties en chansons

Paul Tourenne était le dernier membre du fameux quatuor qui, durant près d'un demi-siècle, amusa le public. Il vient de nous quitter à l'âge de 93 ans. La Confiture, La queue du chat mais aussi les textes de Prévert et de Gainsbourg les ont fait rentrer dans les anthologies de la chanson française. Florilège.

Le petit bout de la queue du chat l'électrisait et faisait se tordre de rire le public. Paul Tourenne, premier ténor et dernier des Frères Jacques encore en vie vient de disparaître, à 93 ans, dans la ville où il résidait, Montréal. Robin, son fils, a annoncé la nouvelle, précisant que son père était mort de vieillesse: «Son cœur a lâché.»

BRETELLE ET GARANCE

Norbert Gabriel - Bretelle et Garance Folie douce…

Lui c’est Bretelle et elle, c’est Garance, elle écrit les chansons de leurs vies à facettes polychromes, mais quand on sort de ce spectacle, on n’a qu’une envie, être amoureux et le chanter … Car ils sont bien décidés à explorer toutes les aventures de la vie jusqu’au temps où ils seront de vieux amoureux qui auront vérifié que finalement, le chemin valait le voyage. En attendant, c’est avec grâce, légèreté, humour et bonne humeur, à la façon de ces américains de légende qu’ils dansent et chantent en faisant de leur vie un art pétillant de champagne.

FRASIAK

Claude Févre - Éric Frasiak, le blues du lorrain

Si l’on peut regretter parfois que la chanson d’aujourd’hui tourne en rond autour du nombril de son auteur, on peut dare dare écouter le tout nouvel album d’Éric Frasiak. En voilà un qui garde grand ouverts ses yeux sur le monde, sur les autres quitte à en souffrir souvent. Car avant tout il est humain. Il nous le chante dans la douzième chanson de ce nouvel opus, une chanson de combat et d’espérance dédiée aux victimes de la barbarie à laquelle on refuse de s’habituer : « Je suis enfant, sans armure / L’eau, le feu, la terre et le vent / J’ai mal à celui qu’on torture / Je suis humain simplement ».

MICHEL DELPECH

La Croix - Une pléiade d’artistes rend hommage à Michel Delpech

L’album « J’étais un ange » permet à une vingtaine d’artistes français de réinterpréter 16 grands succès du chanteur décédé en janvier 2016, en leur donnant un coup de jeune.

Avant de mourir d’un cancer, le 2 janvier 2016, Michel Delpech espérait faire chanter à nouveau son répertoire par d’autres. Il avait lui même confié à sa famille et à des amis, comme Alain Chamfort ou Didier Barbelivien, cette mission de faire vivre son œuvre, et de trouver de jeunes talents, qui ont grandi en l’écoutant et puissent interpréter à leur tour ses tubes. C’est chose faite avec la sortie, vendredi 18 décembre, de l’album « J’étais un ange » (Mercury/Universal, 15,99 €), dans lequel une pléiade d’artistes lui rend hommage.

MICHEL BUHLER

Nos Enchanteurs - Michel Bühler, loin de n’être que vague

Si son précédent album (Et voilà ! en 2012) le voyait seul à la guitare, le présent opus (le vingtième !) le trouve à nouveau accompagné par piano, guitares et basse, contrebasse, accordéon et bandonéon, batterie et percussions. Grand luxe au service de chansons plus magnifiques et pertinentes que jamais.

ALISTER

Baptiste Vignol - L'équation d'Alister

.... Après six années de retraite occupées à propulser Schnock, «la revue préférée des vieux de 27 à 87 ans», Alister sort cet automne MOUVEMENT PERPÉTUEL, l'album du come-back musical, qui reprend avec classe l'énergie des deux précédents. Treize chansons inédites jouées flamberge au vent, à l'assaut du filet, quand ça n'est pas tout en nuance, à la Miloslav Mečíř, fortes d'un relâchement plutôt singulier sous nos contrées.

CALI

Culturebox - "Les choses défendues": Cali chante la nostalgie de l’enfance et les douleurs d'aujourd'hui

"C'est un Polaroid de ce que je suis en ce moment", dit Cali à propos de son septième album "Les choses défendues".

"Ce ne sont pas des chansons que j'aurais pu écrire il y a deux ans ou que je pourrais écrire dans deux ans", explique le natif de Perpignan, dans un  entretien. La chanson éponyme de l'album, qui sort vendredi, raconte le moment où "quand tu es gamin tu es un peu vierge de tout, vierge carrément", confie le  chanteur en pleine répétition d'une reprise de "Famous Blue Raincoat" de Leonard Cohen, dans un studio parisien.

BEN MAZUE

Nos Enchanteurs - Ben Mazué : comme un goût d’inachevé

Comme pour le précédent, le spectacle mêle chansons (anciens titres et inédits qui seront sur sa prochaine galette) et théâtre-stand up. On y cause autant que l’on y chante, si pas plus. Le titre ? La princesse et le dictateur. On dirait du cinéma ? C’est voulu, puisque c’est en fait le titre du film qui nous sera montré ce soir. Un film mettant en scène un certain Vincent, venu nous conter ses histoires de cœur et de couple, qu’il forme avec Romy. Ou ses déboires familiaux (une ultime fête dans la maison familiale réunissant le papa, les deux soeurs, une amie et d’autres encore…). Vincent qui est lui-même fan de Ben Mazué et qui va l’applaudir à Bercy !