Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 avril 2018

L'album du jour : Axelle Red, Exil

Axelle RED : "Mon disque d'exil"

Radio 2 Eregalerij 2018: Axelle Red - Excusez moi

L'Humanité - « Jacques Higelin, un artiste citoyen qui va manquer au monde »

Archie Shepp témoigne. Le légendaire musicien et activiste américain avait joué avec Higelin et Lubat au concert de soutien à l’Huma, en 2010, au Bataclan.

Quand, avec Patrick Le Hyaric, Patrick Apel-Muller et Silvère Magnon, nous avons décidé , nous avons décidé, en 2010, d’organiser un concert de soutien à notre journal, nous avons aussitôt eu envie d’y convier l’ami Jacques Higelin. Quelques mois auparavant, j’avais enfin pu mettre sur pied une rencontre entre Archie Shepp et Jacques, à laquelle je rêvais depuis longtemps. En effet, ces deux astres de la galaxie artistique avaient à mes yeux une démarche proche sur le plan de la création artistique et de la contestation de la pensée dominante.
 
Lire la suite
________________
________________

Le clip de la semaine : Françoise Hardy - Le Large (La Grande Sophie)

L'album de la semaine : Clara Luciani, Sainte Victoire

Axelle Red - Parce que c'est toi / Sidaction 2018

L'actualité de la chanson française du 30 mars au 6 avril

Les artistes de la semaine : Axelle Red, Françoise Hardy, Clara Luciani, Guyom Touseul, Pierre Margot, Phanee de Pool

L'album du jour : Phanee de Pool, Hologramme

Le clip de la semaine : Françoise Hardy - Le Large (La Grande Sophie)

L'album de la semaine : Clara Luciani, Sainte Victoire

AXELLE RED

La Provence - Axelle Red revient sur le devant de la scène avec un nouvel album

La chanteuse belge revient avec un neuvième album lumineux "Exil"

Discuter avec Axelle Red, c'est toucher à une certaine forme de lumière. A 50 ans, la chanteuse rousse, femme engagée pendant 20 ans au sein d'Unicef et désormais pour Handicap International, a atteint une sérénité. Elle dit avoir trouvé des réponses. Ce qui la rend plus positive que jamais. Parce que chez elle la musique et l'engagement sont intimement liés, ses actions d'artiste ou dans l'humanitaire reflètent donc cette lumière. Elle irradie dans un 9e album pop, dynamique, romantique, qui parle d'Exil au sens large.

DENIS RIVET

Nos Enchanteurs - Denis Rivet, en attendant le dégel

La voix et la tonalité du lyonnais Denis Rivet ne sont pas sans rappeler celles de Cyril Mokaiesh. Nul doute que leurs bibliothèques doivent aussi être pour partie commune. Ça et leurs désirs de voyages : « Québec, Houellebecq / Vegas, Vargas / Bruxelles, Hessel / Carnac / Kerouac / J’ai beaucoup voyagé ». Pour l’heure, Denis Rivet est rivé, là, dans le permafrost, sol gelé à moins de zéro : « Ici, la vie est rude / J’en ai prix l’habitude / J’aime ces terres arides… » Ce demi-album (définitivement je n’aime pas le terme d’ep) sent néanmoins moins le froid que les vastes étendues, les paysages.

LAVANANT/DAN AR BRAZ

Nos Enchanteurs - Clarisse Lavanant et Dan Ar Braz : osmose et Harmonie

L’idée même de la chanson française ne se joue pas dans la Capitale, mais toutes les régions de l’Hexagone, dans tous ces lieux où elle s’exprime. Il y a, on le sait, des endroits où la chanson vit et créé plus encore. Dans l’Ouest notamment, même si pour vivre la chanson frileusement se réfugie en ses bastions et qu’on peut ne pas, ne plus savoir ce qu’elle fait, ce qu’elle chante encore.

KERNOA

C'est déjà ça - Kernoa a cassé sa plume

Il a traversé le métier et la carrière avec une discrétion sans faille. Il est mort ce mercredi 28 mars. Jean-Pierre Kernoa a écrit quelques-unes des plus belles chansons de Maxime Le Forestier: "Education sentimentale", "Fontenay-aux-Roses", "Mauve", "La rouille" ou le merveilleux "Je pense à vous".

VASCA

Nos Enchanteurs - Jean Vasca, amis, toujours

Voici qu’à présent, la mode gagne ceux qui s’en étaient toujours tenus éloignés de leur vivant. Qui l’aurait cru ? En effet, alors qu’est annoncé pour fin juin un Mike Brant revisité par Yves Jamait, débarque chez les disquaires avertis ce Vasque à Vasca inattendu. Une surprise totale. D’abord parce que Jean Vasca, disparu en décembre 2016, n’a jamais squatté les hit-parades, critère numéro un généralement retenu pour un disque d’hommage. Il faut bien avouer que sa poésie vibrante, pour remarquable qu’elle soit, n’en est pas moins assez éloignée des standards culturels de notre époque férue de facilité immédiate. Surprise également par l’identité des intervenants. Vous vous attendiez à y retrouver Jacques Bertin, Francesca Solleville, Bruno Ruiz et autre Serge Utgé-Royo ? Oubliez pourtant tout cela et place aux autres !

PHANEE DE POOL

Nos Enchanteurs - Phanee de Pool, de la Suisse dans les idées

Elle nous vient d’Helvétie, n’a même pas 30 ans et se dit slapeuse. Joli mot-valise tentant de définir son art, entre le rap et le slam. Son nom est aussi intrigant que son univers : Phanee de Pool. Retenez-le, tout incline à croire que l’artiste qui le porte ira loin.

La pochette du CD nous la montre de dos, admirant une toile reproduisant la Création d’Adam de Michel-Ange. Une manière de nous suggérer qu’elle est elle-même une créatrice dotée de la grâce ? Allez savoir. Toujours est-il que son disque, elle l’a fait toute seule, en bonne autrice-compositrice-musicienne-arrangeuse autodidacte. Le tout en exerçant l’honorable profession de policière. C’est beaucoup ? Elle est comme ça, Phanee. Elle nous le dit d’ailleurs d’emblée, dans sa chanson d’ouverture : « To be or not to be / Je suis comme je suis / Jour après jour / Je ne change pas / Je vis ». La preuve qu’on ne fait pas d’Hamlet sans s’casser des keufs !

GUYOM TOUSEUL

Nos Enchanteurs - Guyom Touseul, architecte de ses chansons

Tout est soigné dans cet ouvrage : un digifile à trois volets, illustrés de fort belles compositions dessins/photos comme un collage (ceux du livret sont de Guyom (1) lui-même, touseul mais bien accompagné par les photos « écologiques » d’Anne-Claire Bertin). Des teintes sépias, pas seulement celles de la nostalgie, mais celle de cette terre qu’il vénère. Si j’insiste là-dessus, c’est parce que cela me semble bien refléter l’état d’esprit du chanteur tulliste parfaitement autonome (il dessine aussi ses affiches), parfaitement solidaire et remerciant tous ceux qui ont collaboré avec lui, pour des Chemins d’écriture (la Manufacture Chanson et Xavier Lacouture), pour une écoute, un conseil, un bon mot, une belle impression (La Gutemberg à Tulle), un instrument, des photos. Très heureuse de retrouver le nom de notre consœur de NosEnchanteurs Catherine Cour, pour celles de Prémilhat.

CLARA LUCIANI

Télérama - Clara Luciani, La Sainte Victoire

Quelque part entre le rock et la pop électrique, Clara Luciani tisse un premier album intime et féministe. Qui bouscule mais s’impose.

Si Paul Eluard dit vrai ; si, en effet, il n’y a pas de hasard, juste des rendez-vous, alors ce disque devait arriver. Là, maintenant, et de cette façon. Le premier album de Clara Luciani, manifeste féministe, ou plutôt féminin, qui porte à voix haute les envies, les interrogations et les combats d’une jeune femme d’aujourd’hui. Un disque à l’ambition sans doute personnelle mais aux échos furieusement sociétaux.

RFI - Clara Luciani, la grâce intemporelle

Elle a fait ses armes dans différents groupes comme La Femme et même donné la réplique au rappeur Nekfeu. À 24 ans, Clara Luciani sort un premier disque solo, Sainte-Victoire. Les onze titres pop-rock de la grande dame brune révèlent une personnalité bien trempée, sous influence de Françoise Hardy. Interview.

HIGELIN

C'est déjà ça - L'autre grand Jacques

Jacques Higelin est mort ce vendredi à l'âge de 77 ans. "Tant qu'on est vivant, c'est la moindre des choses d'être mouvant, émouvant. Après, on ne bougera plus. La mort, c'est notre condition. C'est même la seule chose dont on est sûr dans la vie. Moi, ça me rend joyeux d'être vivant. Je l'ai chanté, la mort est le berceau de la vie. Ça ne me fait pas peur. "

INA - Jacques Higelin, le saltimbanque idéaliste

Poète fantasque, chanteur écorché vif, Jacques Higelin a construit son succès sur scène. Et cet éternel idéaliste n'a pas fini de faire rêver son public.
Si on lui demande de se définir, il répond : « Je suis l'homme qui chante. Même, je suis l'homme-oiseau, car je suis toujours en train de regarder en haut. » Jacques Higelin est un éternel rêveur.

Télérama - Jacques Higelin est mort à l’âge de 77 ans

Une carrière hors norme, cinquante ans de liberté tous azimuts. Le chanteur français, père d’Izïa Higelin et d’Arthur H, s’est éteint ce vendredi 6 avril à l’âge de 77 ans. 

Nos Enchanteurs - Jacques Higelin, 1940-2018

Fin de folie pour l’autre fou chantant, notre Higelin, fils de Presley et de Trenet, l’illuminé de la chanson, l’illumineur par excellence de toutes scènes, celui par qui le délire arriva.

Télérama - Jacques Higelin commente ses albums emblématiques

En 2013, à l’occasion de la sortie de son album, “Beau Repaire” , nous avions demandé à Jacques Higelin de commenter six de ses disques en vidéo.

RFI - Disparition de Jacques Higelin

À 77 ans, Jacques Higelin vient de s’éteindre. Avec sa disparition, la chanson française perd un phare, un repère. Lui pourtant ne se souciait guère de ce genre de considération, artiste libre, insoumis, qui a tracé son parcours à l’instinct. Trublion de la scène underground dans les années 60, star du rock français ensuite, avant de devenir cet éternel adolescent à la crinière d’argent, sa carrière fut à la fois singulière et exemplaire dans la musique hexagonale.

Le Monde - Jacques Higelin, chanteur et poète, est mort

Véritable bête de scène, Jacques Higelin était un poète du rock. L’auteur de « Champagne pour tout le monde » et de « Tombé du ciel » est mort vendredi à Paris, à l’âge de 77 ans.

Libé - Higelin est mort, qui dit mieux

Le chanteur emblématique des années 70-80 est mort ce vendredi matin, à 77 ans, laissant tout un chacun méditer sur l’aphorisme «la mort, ce n’est désagréable que pour ceux qui restent».

France Inter - Tombé au ciel.... Jacques Higelin est mort

Atypique, flamboyant, lyrique, imprévisible, poétique.... Mais surtout libre. 50 ans durant, il a traversé notre paysage discographique du rock, au folk en passant par l’expérimental ou la chanson...

POLNAREFF

Culturebox - "Le bal des Laze" de Polnareff a 50 ans : histoire d'une chanson maudite

C'est sans doute l'une des plus belles chansons de Michel Polnareff, un morceau devenu culte qui fête ses 50 ans. Sorti en 1968, "Le bal des Laze", écrite par Pierre Delanoë et Polnareff n'a pourtant pas reçu un bon accueil des radios. A cause de sa noirceur et de son thème, elle a même été interdite d'antenne. Retour sur cette histoire.

FEU! CHATTERTON

RFI - Feu! Chatterton, avec le retour du printemps

Ils ont participé à remettre au goût du jour l’écriture en français dans le rock. Les Feu! Chatterton reviennent avec L’Oiseleur, une suite enchanteresse où ils invitent les poètes à leur table, Guillaume Apollinaire, Louis Aragon et Paul Eluard. Peu avant que ces attrapeurs de mots reprennent la route, on a retrouvé Arthur Teboul, chanteur de l’élégant quintette parisien.

SYLVAIN GIRO

Nos Enchanteurs - Sylvain GirO, homme de lettres

Les affranchies. Affranchir au sens de s’acquitter de la taxe postale, au sens de lettre oblitérée. Mais affranchir a d’autres sens et tous, peu ou prou, s’accordent dans la démarche épistolaire de Sylvain GirO. On s’affranchit aussi d’une lettre : « Je suis la lettre, je suis l’encre / Je suis le bois de ton papier / L’enveloppe de ton sang d’encre / Je suis ton oiseau messager ».

BENABAR

Baptiste Vignol - Pas très loin de l'issue

Et cette chanson résume l'album tout entier, vain, vide et pesant. Avec La petite vendeuse, Bénabar n’est qu’une ombre vague et futile de Pierre Perret, avec Chauffard, il singe Renaud, avec Le destin, il fait du sous-Duteil, avec Marathonien, il trouve le moyen d’évoquer les vertus du jogging - Robert Charlebois s'y était déjà attaqué, avec classe, lui, dans J’t’aime comme un fou! Mais Bénabar est là, qui fait tout comme les autres en moins bien. Ce disque hors de prix (15€99) si l’on considère sa piètre qualité, Bénabar l’achève avec Ça ne sert à rien une chanson. Alors pourquoi en écrit-il?