Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 décembre 2020

Le condamné à mort - Jean Genet / Estelle Meyer

23:55 Publié dans Audio | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estelle meyer |  Facebook | |

mardi, 29 décembre 2020

Un hémisphère dans une chevelure - Charles Baudelaire / Estelle Meyer

23:55 Publié dans Audio | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estelle meyer |  Facebook | |

lundi, 21 décembre 2020

Livre Des Symboles, Le Visage / Estelle Meyer

23:56 Publié dans Audio | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estelle meyer |  Facebook | |

jeudi, 17 décembre 2020

L'univers, les dieux, les hommes - Jean-Pierre Vernant / Estelle Meyer

00:55 Publié dans Audio | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estelle meyer |  Facebook | |

La Flûte Des Vertèbres - Maiakovski / Estelle Meyer

MaÏakovski le puissant poète russe de mon adolescence tout en ardeur, insolence et beauté! J'atis folle de lui! Voila le prologue de la flûte des vertébres. 
"Comme une coupe de vin à la table d'un festin, je lève mon crâne, rempli de poèmes..."

00:05 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maiakovski, estelle meyer |  Facebook | |

mercredi, 16 décembre 2020

Romance de la lune, lune - Garcia Lorca / Estelle Meyer

00:05 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estelle meyer |  Facebook | |

lundi, 30 novembre 2020

Le très bas, Christian Bobin / Estelle Meyer

"L'enfant partit avec l'ange et le chien suivit derrière." Cette phrase ouvre le livre si beau de Christian Bobin, "Le très-Bas". C'est un livre sur Saint François d'Assise, où les oiseaux viennet se poser à chaque page, où l'amour souffle sur la peau du papier. L'eau coule et l'onsent l'âme qui se déplie. Beau voyage dans ses mots.

23:55 Publié dans Audio | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estelle meyer |  Facebook | |

dimanche, 22 novembre 2020

Je t'aime, Paul Eluard/ Estelle Meyer

Des trésors d'amour c'est la seule chose qui compte. Le soleil qui monte à la tête.
L'immense pureté de sa poésie: Paul Eluard

samedi, 21 novembre 2020

Ma vie avec la vague, Octavio Paz/ Estelle Meyer

Cher.e.s, que diriez vous de tomber amoureux d'une vague?
Littéralement!
Une vague immense, chantante, ardente, brune, obscure, transparente et ardente, faite d'eau et d'éclairs. C'est cet amour que raconte Octavio Paz, prix Nobel de littérature en 1990.
Poète immense, mexicain, au sang indien et espagnol qui s'enroule comme une vague. Belle eau claire éclaboussante!

vendredi, 20 novembre 2020

Tao te king, Lao Tseu / Estelle Meyer

Pour ouvrir le vide, créateur de tout, Lao Tseu, fondateur du taoïsme avec ces mots d'une clarté et d'une profondeur époustouflante