Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 juillet 2018

Au programme de Barjac 2018 : Alexis HK à la La Souterraine 7 juillet 2018 - rencontres du 23eme type

Au programme de Barjac 2018 : Côme - On Ira

Au programme de Barjac 2018 : Contrebrassens : l'Orage (Georges Brassens)

Enregistré en concert à l'Horme le 4 mai 2013 Vidéo : Alain Paroche - Prise de son : Olivier Biffaud Pauline Dupuy : Contrebasse & chant

Au programme de Barjac 2018 : Garance

Nos Enchanteurs - Off Avignon 2018 Anastasia, la revanche des blondes

9 juillet 2018, l’Arrache-Cœur,

Pas encore la parité totale dans ces programmes chanson à l’Arrache-Coeur, mais la part féminine monte…Marre-mots on est à égalité, une chanteuse-musicienne partage la scène avec Batlik et son musicien, et deux femmes virent à droite face à deux hommes. Quant aux têtes d’affiches , nous avons droit à une double programmation de femmes à fortes personnalités et qui plus est, alsaciennes : Leopoldine HH et donc, notre princesse Anastasia (c’est son vrai prénom) armée de sa fender blanche, à la tête d’un orchestre complet où le Monsieur, James Sindatry à la contrebasse, n’a qu’à bien se tenir. Outre notre Maîtresse-chanteuse, le voici face à Elsa Guiet au violoncelle et Anissa Nehari aux percussions. Qui n’ont rien de petites femmes fragiles.

Lire la suite
_________________
_________________

samedi, 28 juillet 2018

Au programme de Barjac 2018 : Le Cheveu Blanc - LOIC LANTOINE & LE VERY BIG EXPERIMENTAL TOUBIFRI ORCHESTRA

Au programme de Barjac 2018 : Frasiak Y a de l'Amour dans l'air

Nos Enchanteurs - Off Avignon 2018. Tom Poisson : 2 hommes et 1 cœur si fin

20 juillet 2018, l’Arrache-Cœur,

C’est beau, un homme sensible qui chante. Allez savoir pourquoi c’est cette phrase-là qui surgit au début du concert, assis dans le noir, quand deux silhouettes pour un seul micro entament dans l’ombre la première chanson devant nous « Se passer des visages ». Quelque chose de fort et de doux déjà se passe là sur scène, « léger comme les nuages », deux voix guitare et percussions pour « oublier le passé des visages » et partir « sans boussole ailleurs ». Un seul micro ? Quand les lumières s’allument, nous comprenons tout ou presque : Tom Poisson présente le duo comme l’agent plus double de la Terre ! Et, de fait, Tom et son fin bonnet campé sur la tête, Paul Roman et son chignon de samouraï, semblent déjà complices,  quasi jumeaux de scène en  harmonie bleutée et barbue…

Lire la suite
____________________
____________________