Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 02 juin 2016

L'actualité de la chanson française du 20 au 26 mai (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le clip de la fin de semaine : Miossec - Après le bonheur

Le concert de la fin de semaine : Miossec - Live @ Nova Sessions (2014)

A LA UNE : MIOSSEC

Paris Match - Miossec se réinvente

... Car si Miossec s’est lancé dans cette étrange aventure, c’est qu’il a vécu un drame intime l’an passé. Son ami et héros d’enfance, Rémy Kolpa Kopoul – bien connu des auditeurs de Radio Nova – est décédé brutalement, presque dans ses bras. Quelques jours plus tard, à Paris, lors d’un hommage rendu au DJ, Christophe rencontre Mirabelle Gilis et Leander Lyons. La première est violoniste, le second, guitariste. Tous deux sont plus proches du milieu alternatif que de celui de la grande variété. « On a accroché tout de suite, on a fait une répétition, puis deux, et on s’est lancés. » 

Le Monde - Miossec, sans adjectifs

La mort d’un ami et le retour de l’amour ont donné un tour nouveau à la vie du chanteur brestois. Et à ses envies « de terrain », de petites salles chaleureuses.
Sobre depuis une demi-douzaine d’années, Christophe Miossec n’en fréquente pas moins Le Cannibale et L’Assassin, bars voisins du deux-pièces parisien qu’il loue depuis quelques mois, à deux pas du métro Couronnes. Comme si le chanteur brestois s’amusait de ces restes canailles de Ménilmuche dans un quartier brassant Orient, Afrique, Asie et soupçons de bourgeoisie bohème. « Je me sens un parfait touriste, étranger parmi les étrangers », remarque en souriant celui qui, il y a moins d’un an, vivait encore dans sa belle maison blanche, en bord de falaise, dominant la mer d’Iroise. « Les avantages de cette position ? Regarder et écouter. »
 
 
Le chanteur explique deux textes de son dixième album, Mammifères, un disque sombre et effréné, habité par les attentats de 2015.
 
 
Christophe Miossec sort vendredi son dixième album studio, "Mammifères", écrit sur les routes, au contact du public lors de concerts dans des petites salles, à prendre le pouls d'une "France catastrophée" par les événements écoulés depuis 2015. Dans un entretien à l'AFP, il présente son disque comme un acte de "militantisme musical".
 
SOAN
 
RFI - Soan, la victoire est au bout du métro ! Nouvel album, Retourné vivre

Avec son 4e album, Retourné vivre, Soan a voulu retrouver ses musiques d’avant La Nouvelle Star. Cet album est pour lui une véritable résurrection puisqu’il est effectivement "retourné vivre" à Narbonne plutôt que de "rester crever" à Paris. Un album généreux. Seize titres puissants et variés. Urgents. Et à aimer d’urgence.

MURAT
 
RFI - L'autre Jean-Louis Murat, Nouvel album, Morituri

À chaque nouvel album, il suit un fil ten(d)u entre la musique américaine et la chanson française. Pour Morituri, Jean-Louis Murat s'est fait le chroniqueur d'une année 2015 ensanglantée au cours de laquelle il n'a cessé de prendre des notes. Loin de sa provocation d'usage, qui crée avec les médias un rapport amour/haine, c'est un tout autre Murat qui nous a parlé de son essence musicale. Un homme tranché, certes, mais ô combien cultivé et passionné…

PIC D'OR

Claude Févre - Pic d’Or 2016, Barbara Weldens et sa folie l’emportent

.... Barbara Weldens, toujours accompagnée de Barbara Hammadi qui lui offre avec brio de ne plus être assujettie à son clavier. « Les mots, la voix, l’organique vibration » explosent, éclaboussent et le corps exulte. Barbara pourrait sans doute faire siens les mots d’une autre – et quelle autre ! – : « J’étais plutôt amarrée à mon piano. Et puis mon corps s’est mis à chanter, des cordes vocales aux orteils… » (Barbara, Mémoires Interrompus). Comme elle, elle refuse l’amour qui enchaîne… C’est aussi la même démesure, la même folie en scène ! Elle jette dans les coulisses ses hauts talons rouges au bout de quelques minutes. Geste, ô combien, symbolique !

Claude Févre - Pic d’or 2016, une journée entière dans les chansons

Une journée entière à écouter des artistes qualifiés d’auteurs, compositeurs, interprètes –  mais sans doute si l’on y regarde de plus près, plus au moins auteurs, plus ou moins compositeurs –  interprètes seuls ou accompagnés. Du solo au quintet… ce qui d’emblée fait une sacrée différence !  On vient ici, très au Sud, parfois de très, très loin au prix (c’est le cas de le dire) de déplacements compliqués et onéreux pour gagner une récompense, que l’on soit débutants (émergents dit-on) ou aguerris, ce qui pourrait justifier quelques réflexions sur la ligne directrice de cette sélection.

Claude Févre - Pic d’Or 2016 – Dis, Emilie Marsh, pourquoi tu chantes ?

La chanson pour Émilie répond d’abord au besoin de s’exprimer qui, dans l’adolescence, avait pris la forme de nouvelles, de poésies. D’ailleurs elle a fréquenté de très près les questions d’écriture puisqu’elle a opté pour des études de Lettres. Mais elle a très tôt aussi rencontré la musique avec la guitare classique.

Un jour ô miracle elle découvre que l’on peut lier les deux. Dès la première chanson, c’est une évidence : ce format court répond exactement à ce qu’elle souhaite dire. Et tant pis pour la littérature ! Elle ne reviendra plus à l’écriture de poésies, de nouvelles…

Nos Enchanteurs - Tarbes : Barbara Weldens se pique d’or

Ils sont tous venus, ils étaient tous là : Anastasia, Angèle*, Barbara Weldens, Benjamin Piat, Caruso (vu en TV à la Nouvelle Star), Clio, Deborah Elina, Eli’z, Garner, Jules Nectar, Koutla, L’Affaire Capucine, Les Flow, Liz Van Deuq, Lizzie, Makja, Marilyn Stanko, Quessada*, Odlatsa!, Roocky*, Sarah Mikovski, Sylvain Reverte, Thomas Monica, TiéRi, Timothée Levi, Whities et Yépa. Tous à la conquête, sinon d’une montagne, au moins d’un Pic. Pas n’importe lequel : il est d’or. Certains artistes ne sont pas inconnus de ces compétitions : ils ont concouru par ci, ils concourront par là. Liz Van Deuq s’est adjugé le Prix Moustaki, Sarah Mikovski Vive la reprise dont Jules Nectar fut par ailleurs finaliste… De dangereux récidivistes.

LES DIDOUDINGUES

Festival Dimey : Les DiDouDingues pour finir en beauté

Samedi 7 mai. Clôture du Festival Dimey, en Haute-Marne, avec Les DiDouDingues. Plus d’un an que je cherchais à voir ce spectacle. Longue attente mais un résultat au-delà des espérances. Huit artistes sur scène. Un superbe spectacle collectif. Une ovation debout à la fin du concert après quasiment deux heures de bonheur.

ROSELAND

C'est déjà ça - Roseland prête à éclore

Membre du groupe Le A, Emeline Marceau dévoile son projet personnel, entourée de l'équipe du Prince Miiaou, avec un premier concert à Bordeaux samedi
 
NICOLAS MICHAUX
 
RFI - La belle renaissance de Nicolas Michaux, Nouvel album, À la vie, à la mort

Il est sans conteste l'une des plus belles découvertes de ce printemps. À 31 ans, le Belge Nicolas Michaux prend son envol en solo avec un premier disque, À la vie, à la mort, qui (ré)concilie la pop et l'écriture en français. Et si ce garçon inspiré par les années soixante avait trouvé bien plus qu'un nouveau départ…

LILI CROS
 
 
On a bien entendu quelques scrupules à citer pour commencer ce que l’on a déjà écrit pour saluer Peau neuve, l’album. Et pourtant on se retrouve de plain-pied avec ses sensations, à l’instant où il est question du concert. Ce moment attendu de retrouvailles avec des artistes qui vous font tant de bien. C’est de la chanson sucre d’orge, du bonbon de l’enfance par ces temps de gris. C’est chaud, c’est doux. C’est comme un verre de bon vin, « à l’amitié, l’amour, la joie ! ». Ça vous réchauffe le corps et le cœur.
 
KEREN ANN
 
RFI - Keren Ann, mélancolie lumineuse, Nouvel album, You’re gonna get love

Avec son septième album, You’re gonna get love, Keren Ann revient à la lumière avec un disque intime et personnel, conçu après une parenthèse liée à la naissance de sa fille et à de nombreux projets parallèles. Ses atouts ? Un songwriting délicat, une narration simple et poignante, et une production plus soignée que jamais. Explications.

GUL DE BOA

Nos Enchanteurs - Gul de Boa, constricteur de chansons

Mais pourquoi donc ce type, Gul de Boa, n’est-il pas plus connu ? Que les programma- teurs fassent leur boulot, que Varrod et Manoukian se retirent les doigts du cul, qu’on remette en marche la machine à chanson non formatée, le bon sens, le bon goût. Et Gul de Boa (et pas mal d’autres, j’ai la liste) caracolera lui-aussi sur les ondes et dans le fenestron de nos soirées télévisuelles. C’est dit, ça fait du bien.

CAMUcamu,

Claude Févre - Camu, un jardin bleu dans l’océan

On sait que depuis l’accompagnement bienveillant du café associatif Chez ta Mère Olivier Chatellier reconnaît d’emblée un talent d’écriture, depuis  la victoire de Camu au Prix d’écriture Claude Nougaro de la Région Midi-Pyrénées en 2015, depuis les Découvertes d’Alors Chante,  un certain nombre de bons génies se penchent sur les chansons du très jeune Corentin Grellier. Le dernier en date, au cours d’une résidence au Bijou, est Eric Lareine, toujours attentif à la jeune génération. On aimera souligner en Camu, l’efficacité du réseau Chanson à Toulouse.

XAVIER RENARD

Nos Enchanteurs - Xavier Renard : la vie des gens dans la ville-terrier

Entre deux toiles, Xavier Renard travaille la matière et la couleur autrement : dans la gamme de gris de la ville, de ses néons, de ses petites lumières, en chansons, en concerts, en albums. Quatrième opus (et quelques ep) pour cet enseignant d’arts plastiques et artiste à la large palette. Ça se nomme La vie des gens et ne pourrait guère s’intituler autrement tant il est vrai que c’est la vie qui irrigue les veines de ses chansons, vie de villes, vers urbains, tramways qui serpentent, courses infernales contre le temps… qui parfois rêvent d’ailleurs, d’Argentine, de longues distances. « A-t’elle une horloge, la planète ? / Fuseaux horaires / Des calculs dans nos artères, nos pendules. »

BIOLAY

Nos Enchanteurs - Benjamin Biolay : vivre à Palermo

Benjamin Biolay est peut-être l’artiste français le plus clivant du moment. Son allure de dandy, son air hautain de premier de la classe, sa tendance à dégommer ses confrères… Autant d’attitudes qui peuvent porter à l’énervement et au rejet, sans même prendre la peine de jeter une oreille intéressée sur son œuvre. Celle-ci commence pourtant à être d’importance :  sept albums originaux à ce jour sous son seul nom et une multitude de collaborations diverses (du célébrissime Chambre avec vue de Salvador aux plus méconnus albums de Coralie Clément, en passant par Hubert Mounier, Julien Clerc, CharlÉlie Couture, Vanessa Paradis ou autre Élodie Frégé…), qui démontrent à suffisance que le métier, lui, n’a guère mis longtemps à reconnaître les mérites artistiques du successeur-le-plus-talentueux-de-Serge-Gainsbourg.

ROMTOM

Nos Enchanteurs - Romtom, subtil homme du monde

Un premier album qui commence par l’histoire d’un vendeur de roses n’est pas si banal que cela pour un jeune artiste masculin «Ça a besoin d’amour et de prose / De jour et d’une dose / De cieux. »

dimanche, 21 juillet 2013

L'actualité de la chanson française du 15 au 21 juillet (mise à jour)

Après la dernière, un dimanche en vidéos avec Taratata

L'album de la fin de semaine - Presque Oui : On saura pas ?

Le clip de la fin de semaine - L'Art à Tatouille, La Pétanque 
__________________________________________ 

19, 20 et 21 juillet

Nos Enchanteurs - Philippe, à pas de (chasse) loup…

Philippe Chasseloup quitte la chanson discrètement, à pas feutrés, sans trop faire de bruit. Après vingt-cinq ans de carrière tout de même, il s’est dit qu’il avait fait le tour de la question et qu’il voulait changer de vie, de ville, de métier. On le savait du pays de Retz, il part pour l’Aveyron où il emménage en ce moment… On le connaissait chanteur et, s’il le reste un peu, un tout petit peu, ce sera désormais en amateur 

Pure Charts - Tour de France 2013 : "La chanson du Tour" de Michel Pruvot fait son petit effet !

Et si le tube de l'été était là où on ne l'attend pas ? Depuis le lancement du centième Tour de France cette année, "La chanson du Tour" fait mouche sur le bord des routes françaises. Avec l'accordéoniste Michel Pruvot et le commentateur sportif Daniel Mangeas, le titre n'est pourtant pas au top des charts... pour le moment. Découvrez le clip sur Pure Charts 

Nos Enchanteurs - Ce festival qui en fait tout un fromage…

Il était le « grand » festival des fromages de chèvres : le nouveau millésime le voit passer à « très grand » sans qu’il ne change ni son format, encore moins son public ni ses fondamentaux. Même si, pour les organisateurs au sein desquels on trouve l’ami Christian Paccoud « chaque année, chaque édition du Festival des fromages de chèvre nous conduit à nous dépasser encore un peu plus. Chacun a dans la tête les émotions de l’année passée, les mains qui tremblent, les voix qui s’ouvrent, les cœurs qui battent. Et cette poésie inattendue qui vient du cœur des hommes et des femmes, que l’on place en marge de la société. »

Nos Enchanteurs - Tubes, V.I.P. et vi-eil-les peaux

...... La belle énergie, on la trouve avec Emile et images, ces toulousains toujours en activité, qui tournent encore avec leur collection de succès, Les démons de minuit,Ville de lumière, Capitaine abandonné… Eux sont parmi les seuls à ne pas avoir recours à l’insupportable play-back dont la voix d’origine colle si mal aux lèvres désormais asséchées. Eux (et Lio, je vous le dis, c’est ma préférée… : quand elle reprend C’est l’amour à la plage de Niagara, je me verrais bien la masser de crème solaire, lui vider ses tubes) sauvent la soirée.

_______________________________________________________

Le clip de la semaine : Olivia Ruiz, Volver

L'album de la semaine : Sophie Tith, Premières rencontres
Sophie Tith est sur Facebook
_____________________________________

17 et 18 juillet

Le Devoir, Sylvain Cormier - FrancoFolies de Spa - Vingt ans de chanson qui pétille

C’est ce mercredi qu’ils déferlent dans le bourg aux jolités, perle bleue des Ardennes belges, ville tranquille aux sources de laquelle les têtes couronnées vinrent se purifier, tant et tellement que l’appellation Spa devint nom commun et synonyme de cure par les eaux. La population passera de 10 591 résidants pas énervés à quelque 100 000 francofous de chanson, et ce sera cinq jours de kermesse qui sent la frite. Comment en est-on arrivé là, s’il vous plaît ? Évocations d’un assidu et témoignage du patron.

Dh.be - «Les Francos, c’est la Mecque de la chanson française»

Du soleil et du rock «made in Belgium» pour ouvrir la scène Proximus des Francofolies de Spa. Joli cadeau pour le 20e anniversaire du Festival.
Pas facile de se lancer dans l’arène le premier. Mais sous les rayons de soleil, des festivaliers qui s’agglutinent au fur et à mesure des minutes et une ville en effervescence pour ce premier jour de fête de la chanson française, Oli F. a su donner le tempo de la 20e édition des Francofolies de Spa. France Bleu - Une chanson pour les 730 employés de Michelin menacés de perdre leur emploi

A l'heure des vacances, le moral est loin d'être au beau fixe chez Michelin à Joué les Tours, où 730 emplois vont disparaître d'ici deux ans. Un salarié vient d'écrire une chanson, avec des paroles très fortes

Nos Enchanteurs - Oh pétard qu’il fait beau avec L’Art à Tatouille

Festen’Oc à Saurat (Ariège), vendredi 12 août,

L’été s’est fait tellement désirer qu’il peut arriver que le gout de la fête, de la danse, l’envie de reprendre en chœur des chansons vous prennent brutalement au corps et au cœur un soir de grosse chaleur… et voilà que l’on vous y prend, rédacteur deNosEnchanteurs, avide de beaux textes, glaneur de talents en éclosion,  à écrire une chronique pour l’Art à Tatouille.  

Nos Enchanteurs - La « douce France » de Charles Trenet

C’est une des années où on lui fait sa fête à Trenet, né il y a cent ans : on ressort, on rénove, on raconte… on colporte aussi des histoires anciennes qui prouvent que les insinuations malveillantes résistent au temps, selon le vieil adage : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose » avec son corollaire, « Il n’y a pas de fumée sans feu » comme ça la boucle est bouclée. Parmi les amalgames plus ou moins calomnieux, il y a le Trenet qui aurait eu des complaisances pendant la guerre avec l’occupant, sous forme de spectacles… 

Les Inrocks - Eric Brunet diffuse une chanson d’extrême droite sur RMC

Le mardi 4 juin dernier, Eric Brunet a diffusé dans son émission sur RMC une chanson d’un ponte nationaliste associant l’immigration au déficit de la sécurité sociale

“Y’a bon ! Y’a bon la sécu, patron ! Y’a bon la sécu, là dis donc !” C’estl’étrange chanson qui a retenti dans l’émission Carrément Brunetdiffusée le mardi 4 juin dernier sur l’antenne de RMC. Avec un accent caricatural africain, elle associe sans équivoque l’immigration au déficit de la sécurité sociale.

15 et 16 juilletTélérama - Lisa LeBlanc, une serial folkeuse aux Francofolies Folk trash, textes ironiques, langue étrange et énergie folle : l'Acadienne Lisa LeBlanc poursuit sa conquête des cœurs français aux Francofolies de la Rochelle. Avis d'ouragan : cette fille-là secoue fort la chanson à texte, et plus encore la pop acidulée qui se déverse sur nos ondes ! Lisa LeBlanc, Acadienne de 22 ans, débarque en France après avoir affolé le Québec, puis les salles parisiennes en mars, avec son « folk trash », improbable mélange de rock et de country. Dès sa sortie, à Montréal, son premier album s'est hissé en haut des ventes. L'été dernier, on l'a même vue chanter à Montréal devant 40 000 personnes ! Ce lundi 15 juillet, elle sera aux Francofolies de La Rochelle.Télérama - Maissiat : “J'aimerais aller jouer au Printemps de Bourges l'an prochain”Considérée comme l'une des révélations de l'année, Maissiat sillonne la France et la Belgique cet été. Nous l'avions rencontrée à Montréal pour la soumettre à notre “Interview festival”.
Le blog de Fred Hidalgo - LÉO FERRÉ, LA VOIX SANS MAÎTRE Avec le temps… on n’oublie rien, de rien ! 
Pour deux générations au moins, depuis les années 1950, trois personnalités ont dominé la chanson française de la tête et des épaules : Georges Brassens, Jacques Brel, Léo Ferré. Ce n’est pas un hasard si une photo les représentant tous trois en pleine discussion, entre demis de bière et paquets de scaferlati bleu et de celtiques, est devenue un poster aussi célèbre que celui de « Che » Guevara, reproduit à des milliers d’exemplaires et fréquemment placardé dans des lieux publics, bibliothèques ou aux comptoirs de bistrot (1). Comme hommes et comme artistes, Brassens, Brel et Ferré ont en commun un certain anticonformisme, une révolte profonde même, propre à soulever les cœurs et les esprits. Et bien sûr, un sens de la mélodie populaire et un art poétique sans lesquels il n’est pas de grande chanson capable de s’inscrire dans la mémoire collective
Nos Enchanteurs - Marie Cherrier, le souffle des grands espaces Il y a bien longtemps que nous n’avions plus de nouvelles discographiques de Marie Cherrier. Un premier album, Ni vue, ni connue, en 2005 ; le second, Alors quoi ?, en 2007. 
Puis plus rien, si ce n’est un Live à la Cigale en 2008. Nous restait en tête la voix gamine (un peu Vanessa Paradis, ne vous déplaise) d’une révoltée pour qui il ne reste 
que Le temps des noyaux – faut faire avec -, une artiste à qui on a souvent accolé l’ombre de Renaud Séchan, tant pour sa façon d’écrire et de chanter, très scandé, 
que pour ses suppliques à l’intéressé. Tant que le chanteur énervant en fut un temps énervé.

L'Humanité - Gérard Pont, patron des Francos: «Il faut préparer les dix ans à venir» 

Alors que s'ouvre la 29e édition des Francofolies de La Rochelle (du 12 au 17 juillet), entretien avec son directeur depuis 10 ans, Gérard Pont, pour qui ce festival doit faire la différence par ses créations originales.

Vous aimez dire qu’un festival, ce doit être des créations 
et des prises de risques. Parmi la centaine de concerts de cette 29e édition, quels sont les spectacles originaux qu’on ne verra qu’aux Francofolies ?

Nos Enchanteurs - Gul de Boa, le densité alliée au fantasque

Lui est de Rouen. Si ce n’est quelques notables percées hors de la Haute-Normandie, il n’est que peu connu, comme beaucoup. Dommage. Ça fait quinze ans qu’il sévit et se vit. Cinquième album déjà. Avec l’esquisse d’un tube sur le précédent mais, vu le sujet, ça ne risquait pas d’alors passer sur les ondes : ça s’appelait Le mari de Carla B. (sur l’album Tut) et ce fut un des petits joyaux de l’anthologie de la chanson sous Sarkozy (style c’est qui le gugusse qui s’incruste sur toutes les photos de Carla B. ?).

______________________________________________________________________
______________________________________________________________________