Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 juin 2016

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 juin

Le clip de la semaine : Michèle Bernard, Je clique

L'album de la semaine : Imbert Imbert, Viande d'amour

A LA UNE : LES SONOS TONNENT

Les Sonos Tonnent #129 : bilan de la saison 2015-2016

Dernier numéro de la saison de notre club de critiques chanson : Valérie Lehoux, Sophie Delassein et Véronique Mortaigne reviennent sur les temps forts de l'année écoulée. Avec, bien sûr, les coups de cœur des auditeurs.

PHILIPPE MEYER

Sur Facebook, pour défendre La prochaine fois je vous le chanterai La prochaine fois je vous le chanterai...encore

Le Monde - Philippe Meyer va quitter France Inter

Après Stéphane Paoli et Pascale Clark, une autre figure s’apprête à quitter France Inter : il s’agit de Philippe Meyer, qui y présente, le samedi à midi, l’émission « La prochaine fois, je vous le chanterai », dédiée à la chanson française. « On me prie de quitter l’antenne de France Inter », a expliqué au Monde, lundi 6 juin, M. Meyer, qui présente cette émission depuis 2002.
 
 
Hier lundi, c’était la dernière des Ponctuelles chanson au Vingtième Théâtre, et en même temps, on a appris que Philippe Meyer était invité à choisir entre son émission sur France Culture, et son émission de chanson sur France Inter. La raison invoquée par la hiérarchie étant qu’un producteur ne peut avoir deux émissions à Radio France. C’est la ligne de Frédéric Schlesinger  qui avait liquidé Pollen et ses 4 h de chanson hebdo sans aucun remplacement.
 

On me prie de quitter l’antenne de France Inter. » Ça y est, après Isabelle Dhordain, après Serge Levaillant, ils ont fini par avoir la peau du dernier des dinosaures de la chanson, de ceux qui savent ce qu’elle est, ce qu’elle vaut, de ceux qui aimaient tant à la partager. Le dernier ilot de résistance « chanson » de France-Inter, le dernier espace non calibré existant encore disparaît avec lui : Philippe Meyer et son émission La prochaine fois, je vous le chanterai, dédiée à la chanson française, quittent la grille de cette radio de moins en moins publique, au sens du service rendu au public.

EMILY LOIZEAU

 
RFI - Emily Loizeau, la fabuleuse histoire de Mona, Nouvel album, Mona

Avec Mona, le disque tiré de son spectacle éponyme, joué en janvier dernier au 104 à paris, Emily Loizeau raconte l’histoire rocambolesque d’un bébé né vieux, à 73 ans. Autour de son héroïne punk, surréaliste, elle explore les univers psychiatriques, la déshumanisation, mais aussi, en filigrane, les dérives de notre société. Dans cette œuvre poétique, aquatique, aux sonorités d’algues folles, aux couleurs bleutées, Emily cherche la lumière, la respiration, la vie. Rencontre.

Télérama - Emily Loizeau, Mona

D'apparence, un disque doux, aux sonorités acoustiques belles et soignées. De plus près, il est parsemé d'épines, comme autant de poignards acérés. Les obsessions qui ne cessent de griffer la chanteuse, présentes en filigrane sur ses enregistrements précédents, occupent ici tout l'espace : le deuil, l'incompréhension, la vieillesse... Elles se font parabole : Mona, c'est l'histoire — entre autres — d'un bébé mal né, d'emblée trop vieux, incapable de trouver sa place dans le monde, et qui se voit aspiré vers le néant. Mona fut un spectacle avant de devenir un album ; nul doute que la scène, mieux que le studio, est à même de servir un tel propos.

C'est déjà ça - "Mona", fée comme Loizeau

Tirée de la pièce qu'elle a créée il y a un an, "Mona, le quatrième album d'Emily Loizeau, enchante deux histoires de famille

RENAUD

Le Figaro - Renaud lève le voile sur sa tournée et annonce un nouvel album

Malgré la pluie, plus d'un demi-milliers d'« Aminches » se sont déplacés jusqu'à Gérardmer dans les Vosges pour le voir. Il n'a pas chanté, s'est peu exprimé mais après dix ans loin des projecteurs, sa venue était un miracle pour ses fans. Face à tant d'amour, il a lâché quelques confidences.

SOAN

RFI - Soan, la victoire est au bout du métro ! Nouvel album, Retourné vivre

Avec son 4e album, Retourné vivre, Soan a voulu retrouver ses musiques d’avant La Nouvelle Star. Cet album est pour lui une véritable résurrection puisqu’il est effectivement "retourné vivre" à Narbonne plutôt que de "rester crever" à Paris. Un album généreux. Seize titres puissants et variés. Urgents. Et à aimer d’urgence.

AGNES BIHL

Nos Enchanteurs - Le cabaret électro-rétro d’Agnès Bihl

Ce sixième album de Bihl n’est pas précisément un disque « hors série » même s’il tranche singulièrement des précédents. C’est un spectacle dont voici pour l’heure la version discographique. Agnès Bihl y jette un œil dans le rétro. Pas que l’œil d’ailleurs, tout le corps s’y plonge, la dame n’ayant jamais fait les choses à moitié. À croire qu’elle va chercher loin les fondamentaux de son art, de son engagement.

CHRISTOPHE

Baptiste Vignol - Le Roi Christophe

Il faudrait pour rire un peu retrouver les vieux billets moqueurs écrits sur Christophe au fil des années quatre-vingt, après Succès fou (1983), quand il ne valait pas davantage qu'un Dave ou qu'un Lenorman aux yeux d'une critique déjà folle de Manset. Mais Joe Dassin la faisait bien marrer aussi... Toutes ces idoles à papa. Des ringards. Certains savaient pourtant, qui se passaient, sur la platine et sous le manteau, LES PARADIS PERDUS, LES MOTS BLEUS, SAMOURAI, aujourd'hui cultes: «Tiens, et goûte ça, c'est du bon.» 1996, une éclaircie: BEVILACQUA. Grandiose, immense, consacré par Bayon.

RED CARDELL

Nos Enchanteurs - La vie sourit à Red Cardell

Même si jamais Riou et Moal ne trempent leur inspiration dans la même partition, c’est bien le terme de celtic-rock qui qualifie encore et toujours Red Cardell. C’est simplement moins rock que sur de précédents opus, plus « chanson », très écrit, très mélodique. Enthousiasmant.

CHRISTOPHE MAE

RFI - Christophe Maé, l'attache-texte, Nouvel album, L'attrape-rêves

Il aura fallu attendre le quatrième album pour que Christophe Maé sorte de sa zone de confort. En adoptant une autre manière de travailler et en s'entourant de Paul Ecole pour la co-écriture des textes, le chanteur élargit sa palette. L'attrape-rêves marque aussi une incursion dans des rythmiques plus urbaines. Rencontre.

PASCAL BOUAZIZ

Nos Enchanteurs - Pascal Bouaziz : le bonheur en less

Toujours moins ! Telle semble être la ligne directrice de l’album chroniqué dans ces lignes. Normal quand l’œuvre en question s’intitule Haïkus, du nom de ces poèmes japonais qui érigent la concision et l’épure en but ultime. Plus étonnant quand on découvre que son auteur est Pascal Bouaziz, tête pensante du groupe de rock arty Mendelson, dont le dernier triple album viscéral comportait, entre autres, une chanson de 54 minutes ! Bonjour le contraste…

Télérama - Bouaziz, Haikus

Vingt ans à porter à bout de voix le collectif Mendelson pour une chapelle d'initiés peinant à s'élargir sont loin d'avoir épuisé Pascal Bouaziz. Six mois après le formidable raffut dépressif de Bruit Noir, le voici qui nous murmure des choses à l'oreille, comme si seules les guitares avaient le droit de réveiller les voisins. C'est que, entre-temps, il y a eu Passages (1) , recueil de poèmes très courts (haïkus, tout se tient) : la fin d'une liaison, l'ébauche d'une autre. Une nouvelle envie de vivre et de chanter. Aller moins dans le mur ou dans le dur, plus vers le doux.

OLDAN

Hexagone - Oldan, un nouvel album anar & chic

Après s’être fait l’apôtre du libertinage dans son précédent opus, dissimulé derrière un Serial K, ange noir, trouble et vénéneux, Oldan se mettrait -il à nu dans ce troisième album…

« Anar chic« , un qualificatif qui colle à merveille à cet épicurien magnifique. Anar comme son « roi de rien » ou son « bottle man » qui vit dans une bouteille, mais comme il le précise, ce n’est pas grave… Une gravité qui semble s’être dissipée au profit d’un désenchantement joyeux chez Oldan. Il se sent « léger au bord de la falaise« , homme simplement heureux. L’observateur volontiers critique et sarcastique de ses contemporains, s’est semble-t-il apaisé ; il aurait trouvé « un pays tranquille » en perçant « le plus grand mystère. » L’homme est heureux donc, mais si il se demande tout de même « pourquoi ne peut-on pas », tout recommencer. Une ritournelle bucolique au rythme primesautier qui n’est pas sans rappeler le « bal des oiseaux » de Thomas Fersen de part sa joie communicative.

ARMELLE ITA

Nos Enchanteurs - Les grandes mothers et Armelle Ita trio : la vie en jaune safran

La blonde Armelle Ita cache sous sa juvénile apparence une voix de chanteuse de jazz dont elle use comme d’un instrument à part entière, agrémentée de  jeux vocaux, beat et scat, aidée des chœurs de ses deux musiciens. Elle utilise aussi une clarinette basse, et un sampler qui lui permet de créer en direct des boucles musicales qui se mêlent aux instruments avec une étourdissante créativité sonore.

HIGELIN

C'est déjà ça - Le nouvel Higelin pour le 7 octobre

Plusieurs fois retardée, la sortie du vingtième album de l'autre fou chantant est arrêtée. L'artiste livre en avant-goût, deux chansons à l'écoute "L'emploi du temps", morceau de bravoure de plus de huit minutes où l'artiste parle, digresse et divague autour du sablier, sur un free-jazz métallique. "Elle est si touchante", ballade dédiée à sa fille (et chanteuse) Izïa.

MIOSSEC

RFI - Miossec, toujours en mouvement, Nouvel album, Mammifères

Alors qu'on peine encore à se remettre de la majesté des chansons de son précédent album Ici bas, ici même, Miossec ne s'est accordé aucun répit. Le voilà déjà de retour aux affaires avec Mammifères, un disque instinctif, au propos existentiel et qui fait la part belle à l'accordéon. A nouveau, une éclatante réussite.

CABARET DERET

Hexagone - Cabaret Deret, la fronde de l’éternelle jeunesse

.... Quelle fraicheur chez ce bonhomme, chez cet homme libre qui chante la liberté (« On veut des piaules pour s’aimer ou bien s’aimer dans la nature » sur La dernière manif) ! L’écriture est claire, précise, élégante. Drôle sans jamais faire de concession, finement. Semblant toujours proposer et oser le divertissement plutôt que d’assommer avec des slogans. C’est réjouissant. Ce lundi-là – comme aurait dit Delpech – je suis arrivé en quadra fatigué au Forum, je suis reparti avec la pêche d’un gosse de 94 ans ! Merci Messire Florent !

EGO SYSTEM

Nos Enchanteurs - Les voix aériennes d’Ego System

Le CD ffet inhabituel dans la production française, puisque les Ego Sytem sont un groupe de jazz vocal n’ayant que faire des instruments de musique. Chez ces gens-là, Monsieur, on n’a besoin de personne, ni en Harley Davidson, ni pour s’accompagner. Quand on est six de cette trempe à mettre la main à la pâte (trois femmes – alto, soprano et mezzo – et trois hommes – baryton, basse et ténor), qu’on maîtrise comme ils le font tous les secrets des harmonies et vocalises, pourquoi diable voudriez-vous vous faire assister de l’un ou l’autre musicien ?

vendredi, 10 juin 2016

Le sens commun / Mendelson Live au Trois Baudets (mars 2009)