Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 février 2016

L'actualité de la chanson française du 15 au 29 février (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine - Arman Méliès - Constamment Je Brûle

Le clip de la semaine - Clarika - Je ne te dirai pas

Les vidéos de la semaine : tous les candidats à la finale du prix Georges Moustaki 2016

A la une

Hexagone - Claire Sabbagh, retour sur scène

Claire Sabbagh est une artiste lyonnaise qui s’est fait connaître par un premier EP en 2010. Il a fallu attendre 2015 pour qu’elle sorte son premier album. Entre temps, il s’est passé beaucoup de choses dans sa vie qu’elle raconte ici pour Hexagone. En mars, elle sera deux fois sur une scène lyonnaise à commencer par une sortie de résidence à A Thou Bout d’Chant, puis, à l’occasion d’un concert dans le cadre du festival des Chants de Mars. Deux de ses programmateurs avaient présenté récemment ce festival pour Hexagone. Comme je l’avais signalé, certains concerts risquaient d’être très vite complets. C’est ce qui s’est déjà produit pour Miossec et GiedRé. Ca ne va pas tarder certainement pour d’autres dates. Un conseil : lyonnaises et lyonnais, réservez !

Nos Enchanteurs - Clarika, message cardiaque

On ne cherche plus depuis longtemps ce qui diffère d’un album l’autre chez Clarika, en quoi le nouveau disque est préférable au précédent. Nous sommes avec elle très haut dans l’art de la chanson. Ce qui diffère ici, c’est cette thématique, cette fois-ci très personnelle, de la rupture. Nous savions beaucoup de choses d’elle, mais pas de façon si intime. Même son désir, jadis, d’être porte-savon dans le vestiaire des garçons ne la mettait pas autant à nu.

27 au 29 février

RFI - Clarika à cœur vaillant - Nouvel album, De quoi faire battre mon cœur

Les ruptures amoureuses, aussi douloureuses soient-elles, peuvent engendrer de très grandes chansons. De quoi faire battre mon cœur, le septième album de Clarika, en est la preuve étincelante. C'est un disque intense, déchirant et happant. Qu'il arrive aux oreilles du plus grand nombre ne serait donc que justice.

Nos Enchanteurs - 6e Prix Moustaki : à vos marques, prêts ? Votez !

Ils furent près de cent cinquante au départ, à postuler. Deux longues séances de travail ont permis d’en retenir vingt-deux. Sur lesquels le jury vient d’en retenir sept : voici donc celles et ceux qui concourront pour le prix Georges-Moustaki, 6e du nom, un prix singulier qui ne cesse de gagner en réputation et où – c’est assez exceptionnel pour être signalé – même un artiste dit en émergence peut s’adjuger le trophée.

21 au 26 février

Hexagone - Détours de chant : Grand K ! d’un festival XXElles avec Ben Mazué

Détours de chant (la suite). Sur l’article précédent, je te faisais un retour sur mes quatre concerts des deux premiers jours. Là, on continue sur les vendredi, samedi et dimanche de la première semaine mais j’ai déjà réduit le braquet : un seul concert par jour. Et à nouveau de l’éclectisme, de la qualité et la présence d’un nombreux public.

Dora Mars en vol libre, Rédigé par Claude Fèvre

19 février 2016, Sandra Bourguet en solo, Dessine-moi un avion. Accompagnement artistique, Eric Saint Antonin. Mise en scène, Fabrice Guerin. Sortie de résidence, Centre Culturel Alban Minville (Toulouse)

Avouons qu’elle est bien inspirée Sandra Bourguet de s’offrir un si joli nom inspiré par une autre Dora Mars, née sous la plume de l’auteur toulousain Franck Giroud et le dessin de Cyril Bonin. Aventureuse, romantique, le personnage a de quoi ouvrir grand les portes de l’imaginaire.

Hexagone - Sendak : « La scène m’a aidé à m’accepter dans mes forces et mes faiblesses »

J’ai fait la connaissance de Sendak, chanteur/musicien/auteur/compositeur qui prépare son premier EP, Ocelot, sur les recommandations d’un ami. J’ai d’abord écouté son SoundClound, mais ce sont ses sessions acoustiques qui m’ont frappée. La sensibilité avec laquelle il chante m’a sauté aux yeux. Il enjolive les mots et leur donne une chaleur, une profondeur. Se lançant tout juste dans une campagne de financement participatif, j’ai voulu en savoir plus sur cet artiste. Il m’a ouvert les portes de son univers, me révélant toute sa richesse mais aussi ses faiblesses. Preuve qu’un artiste est celui qui réceptionne l’humanité, la retransmet selon son angle de vue pour en révéler toute sa beauté et sa complexité. Pas toujours des plus démonstratifs au premier abord, mais généreux avant tout. À défaut d’avoir le privilège de rencontrer Sendak de visu, nous avons conversé pendant près de deux heures autour de ses créations. Un échange des plus intéressants qu’Hexagone vous invite à découvrir.

Télérama - Clarika, De quoi faire battre mon coeur

Le ton plus grave, l'écriture aussi poétique et mordante : un poignard plongé dans le coeur, Clarika chante vrai. Et retrouve sa flamme.

Milieu des années 1990. Bien avant ­Camille ou Cherhal, une jeune femme bouscule la chanson par la modernité de son écriture, sa manière singulière de faire surgir une ironie mordante ou une poésie poignante du vocabulaire le plus simple. Non, ça s'peut pas se hisse au palmarès des plus belles chansons d'amour. « Ça s'peut pas que ça dure toujours, ça s'peut pas... C'est trop fort, c'est trop pur, notre amour, là. » La chanson disait vrai. Le temps a passé, et l'amour aussi, à en croire ce septième album marqué par la séparation. 

C'est déjà ça - Ludéal sur "Pluton": chic planète

Deux ans après le somptueux "Paon d'or", le trop discret Ludéal récidive et nous embarque pour "Pluton", quatrième album où la classe le dispute à l'inspiration, où l'espace est habité par des mélodies spectrales, où l'amour, la mort et leurs enfants dégagent une chaleur élégante jusqu'à envoutante

C'est déjà ça - Alors chante!: riche affiche pour la trentième édition

Chassées par la ville de Montauban, les "Francos du sud" prennent leurs quartiers à Castelsarrasin, biotope de Pierre Perret qui ouvrira la première soirée d'une 30e édition pantagruélique avec 50 artistes. Vianney, Thomas Dutronc, Thiéfaine, Youssoupha, La Grande Sophie, Yves Jamait, Alexis Hk et plein d'autres défileront en Tarn-et-Garonne du 4 au 7 mai prochains

C'est déjà ça - Le troisième album solo de Magyd Cherfi est en route... mais après le livre

L'auteur-chanteur de Zebda vient de terminer les maquettes de "Catégorie reine", son troisième disque solo. Il fait l'objet d'un financement participatif. Premier titre à l'écoute...

Froggy's Delight - Pierre Lebelâge, Interview  (Montreuil)  janvier 2016

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années : on pourrait appliquer cette citation au chanteur Pierre Lebelâge, 30 ans, jeune pousse grandie sur un terrain doublement fertile (mélange de chanson à texte exigeante et de mélodies pop 60’s), dont les premiers fruits s’avèrent particulièrement goûteux. On a déjà dit le bien qu’on pensait de son album inaugural, Babel. On l’a ensuite vu en concert (son premier en tête d’affiche) le 20 juin 2015 au Forum Léo Ferré, et gardé à l’œil depuis. Alors qu’il continue les premières parties de prestige (Philippe Torreton et Jean Guidoni, excusez du peu), il fourbit ses armes pour sa deuxième grosse date : le vendredi 19 février prochain, dans la mythique salle des Trois Baudets, chère à l’écurie Canetti (dont Brassens, son maître à penser). Lebelâge lui, fait partie de l’équipe Tacet – la très respectable maison de disque du regretté Allain Leprest – et il a de qui tenir… avec ce petit supplément de soleil dans la voix (il vient du Sud) et dans les compos (biberonné aux Beatles), qui font sa singularité.

19 et 20 février

Norbert Gabriel - Agnès Collet Gétoufo II

Elle écrit avec la plume ironico-caustique façon Boris Vian, des portraits gentiment féroces, tendrement cruels, selon votre approche de l’autodérision, faites votre choix. C’est le défilé d’une série de personnages bigarrés, une fantasia humaine à dominante féminine dans sa quête assidue du tube qui la propulsera en haut de l’affiche, mais j’t’en fiche, le chemin est biscornu, plein d’impasses. Mais c’est le chemin… Faut-il rapper, rocker, moduler lyrique, slamer ou susurrer, tout y passe. Toujours en équilibre sur le fil, jamais méchamment ridicule, il y a toujours une touche de convivialité amusée dans cette mini musicale comédie.

Nos Enchanteurs - Dimoné, honneur de casting !

Partager l’art nerveux, saccadé et amoureux de Dimoné est expérience enviable. Associer nos voix à la sienne dans des chansons si intimes, si intérieures… Rarement le créateur des Narcisses n’aura connu telle proposition que celle-ci. Une captation vidéo nous proposera sans doute un jour quelques extraits de ce concert forcément collector où neuf adolescents de la Maîtrise de la Loire ont eu la chance de se parer d’un peu de Dimoné, de faire sinon jeu égal avec lui au moins singulier compagnonnage en des conditions professionnelles, sur une scène idéale. Convenez que c’est bien mieux qu’un selfie avec l’idole.

Hexagone - Pierre Lebelâge fête la sortie de son premier album « Babel », aux Trois Baudets

Pierre Lebelâge, je l’ai découvert d’abord avec son album que quelques chroniqueurs avaient signalé avec enthousiasme réjouissant. Je l’ai vu ensuite sur la scène d’A Thou Bout d’Chant à Lyon. Il est rare, surtout chez un tout jeune artiste, de trouver tout de suite une telle concordance dans la réussite de l’album et de la scène. J’avais beaucoup de questions à lui poser et, à la veille de 2 beaux rendez-vous sur les scènes parisiennes, il a accepté d’y répondre…

Télérama - Eskelina, chanteuse franco-folk

Voix claire et guitare sous les doigts, la jeune Suédoise enchantait avec les chansons des autres. Elle a désormais les siennes. Du sur-mesure à découvrir sur disque et sur scène.

18 février

Norbert Gabriel - Mec, le spectacle…

Ovation debout pour Philippe Torreton et Edward Perraud à La Cigale qui a fait le plein pour partager les vers de Leprest , servis avec générosité, envoyés comme un direct au cœur par un boxeur du verbe, un enragé de la vie, Torreton est un athlète de la scène, Leprestophile passionné..... La soirée a commencé avec Pierre Lebelâge, pour 4 chansons en lever de rideau. Malgré la perturbation de quelques arrivées tardives de spectateurs, placés dans les premiers rangs, la salle est vite captivée, Pierre Lebelâge seul avec sa guitare, n’a pas changé grand chose depuis ses premières apparitions en scène, et pourtant il y a quelque chose de plus.

L'Humanité - Philippe Torreton et Edward Perraud, un frissonnant cœur à cœur avec Leprest

Outre Cyrano de Bergerac qu’il joue au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris, Philippe Torreton présente à la Cigale, avec le maître rythmicien, le CD Mec !. Sublime hommage à Allain Leprest et sa poésie de la lucidité.

Le 11 septembre 2015, le temps se suspendit, tandis que Philippe Torreton et Edward Perraud faisaient offrande d’un miracle de poésie. C’était à l’espace des Amis de l’Huma, lors de la Fête de l’Humanité. Le comédien et le musicien déclinèrent dix-neuf titres d’Allain Leprest, dans le cadre de leur spectacle baptisé du nom de la bouleversante chanson, Mec !. Malgré l’environnement impétueux de la Fête qui battait son plein, l’auditoire se laissa captiver, happer, par le subtil hommage à l’ami Leprest.

16 et 17 février

Nos Enchanteurs - Joulik, le tour du monde en quatre-vingts minutes

Le Petit Duc, Aix-en-Provence, 23 janvier 2016,

Et quelques minutes de bonus ! Une fois encore la programmation du Petit Duc nous fait voyager, avec ce jeune groupe à la géométrie variable (actuellement un trio), Joulik. Ceux qui déjà regrettent l’arrêt du groupe Bratsch se souviennent de leur chanson dont le titre russe peut se traduire approximativement  par « chenapan».

Norbert Gabriel - Mère agitée, Ann’Clair

C’est une de ces flibustières de la chanson qui fait son chemin sur les sentiers où on cherche les fleurs un peu sauvages, celles qu’on ne trouve pas dans les grands magasins. Madame a la voix mutine et juvénile pour taquiner les mille et un aléas du quotidien. C’est à grand coup de rage et d’amour qu’Ann’ Clair chante à la vie et à l’amour, quand les temps sont difficiles. Toutefois, tant qu’il y a de vie, y a de l’espoir, et avec l’homme que j’aime, messieurs, vous avez des indices et des pistes pour tenter de conquérir cette mère agitée femme sauvage, qui n’est pas née pour être sage.

15 février

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Le feu d'Arman Méliès

Sorti en octobre 2015, VERTIGONE est un grand disque ardent, sauvage, mais tendu avec précision, telle une corde au-dessus d'un lac de laves sur laquelle un funambule aurait à tenter une traversée. Impitoyable et calme, conçu comme on tresse une natte, chaque chanson s'enlaçant aux flammes qui la précèdent, c'est un tableau incandescent, plein de sourdes conspirations, que viennent lécher de longs solos de sax qui tournoient, lentement, avant que la voix claire et féline d'Arman Méliès ne s'échauffe et brûle en lumineux cataclysmes.

RFI - Les Victoires de la Musique 2016, Le triomphe de Vianney et Yael Naim

Un palmarès qui se répète comme en proie à d'étranges bugs (Johnny Hallyday, Les Innocents), le sacre d'un label indépendant (Vianney et Yael Naim), Louane curieusement couronnée, le nouveau doublé de Christine and The Queens mais dans des catégories moins prisées. Voilà ce qu'on peut retenir de cette 31e édition des Victoires de la musique.

Chloé Lacan en trio, la pêche au bonheur, Rédigé par Claude Fèvre

Quand vos albums ont pour titre « Plaisirs solitaires » puis « Ménage à trois », on ne peut pas dire que vous soyez ambigüe, que vous n’affichiez pas d’emblée la couleur, le ton… Et pourtant, s’il est bien question d’amour- le plus souvent avec un grand A, ici pas d’amourette lénifiante - on ne saurait se méprendre bien longtemps.

C’est de l’amour que l’on devine douloureux. Souvent. Celui que l’on cherche en vain, celui qui invite au voyage, celui, nostalgique, qui nous lie à l’enfance - un petit tour en méditerranée - celui qui se noie dans l’alcool, au temps désespéré des amours adolescentes. Celui aussi que l’on vend. On voit se dessiner alors, sur fond de parking, de zone urbaine et de poids lourds, un personnage, une petite sœur venue d’Ukraine, une petite sœur d’amour de l’émouvante Tatiana de Frédéric Bobin.

Hexagone - Lise Martin, mettre au monde cette étoile qui danse

« Je suis née le 8 décembre 1984. Le jour de l’immaculée conception » raconte avec un large sourire Lise Martin. Le genre de hasard du calendrier que sa grand-mère regardait avec bonheur, confie-t-elle. Tout commence dans l’Allier, dans la commune de Saint-Menoux. Jusque-là, que du banal mais le banal tombe quand je t’apprends que Lise voit le jour à la maison. Au foyer. Genre à l’ancienne parce que ses parents « étaient un peu des hippies. » Devancée d’un an par sa sœur Soizic, Lise arrive en numéro 2 dans une famille de cinq mouflets. Quatre filles et un garçon. Il devait y avoir bien de l’occupation dans cette maison non loin de Vichy et de Moulins.

Nos Enchanteurs - Manu Lods, pigeon, hirondelle et tourtereaux

C’est pas qu’il soit né de la cuisse de Font & Val, mais c’est tout comme, lui qui fit longtemps leurs premières parties à l’orée des années quatre-vingt dix, puis fut un temps coursier à Charlie-Hebdo avant d’écrire dedans. Est-ce de ce temps que Manu Lods a gardé par capillarité un timbre qui n’est pas sans faire songer à Philippe Val ? Ça vous saute plus encore aux tympans quand vous écoutez Le pigeon du 11 janvier, une chanson sur ce fameux jour d’après massacre, de concorde nationale (« Tout l’monde portait le même prénom ce jour-là dans la rue / Entre République et Nation c’était du jamais vu ») et d’un pigeon sans doute anar qui s’en va chier sur l’épaule présidentielle, pour faire marrer les rescapés de Charlie, Luz et Pelloux au premier plan, Lods juste derrière.

12 février 2016, Quévin Noguès, Archibald, solo textes, chant, guitare (et quantité d’autres sons en boucles !) le Bijou, Toulouse

Le spectacle d’Archibald commence sur la célèbre invitation de Charles Baudelaire à l’ivresse. Il le déclame, verre en main, en parcourant la salle. Il plante ses regards dans le nôtre. Un sourire conquérant éclaire son visage. Il ne le quittera guère.

vendredi, 19 février 2016

Amélie-les-Crayons : Le Linge de Nos Mères

jeudi, 18 février 2016

Amélie-les-crayons : Le Train Trois

mardi, 16 février 2016

Amélie-les-crayons : Lettre à Francis

Extrait de l'album d'Olivier Longre "Lettre à Jeanne"
Olivier Longre a composé les dix morceaux de son album "Lettre à Jeanne" après avoir retrouvé, chez ses parents, une boite contenant une centaine de cartes postales et lettres, la correspondance de ses arrières grands-parents, Jeanne et Francis, depuis leur rencontre, leur amour, puis le départ de Francis à la guerre en 1914.
Amélie-les-crayons a souhaité offrir à son compagnon de route musicale et orchestrateur fétiche une chanson qu'elle a composé au piano presque spontanément après qu'Olivier lui ait raconté l'histoire de Jeanne et Francis.

lundi, 15 février 2016

Amélie-les-Crayons : La garde robe d'Elizabeth (live)

samedi, 13 décembre 2014

Le clip de la fin de semaine - Amelie-les-Crayons : Tout de Nous

AMELIE LES CRAYONS + Frédéric BOBIN (hors les murs, au Transbordeur, 3 bd Stalingrad 69100 Villeurbanne)

Dernière de la tournée “JUSQU'A LA MER”

En septembre 2012, Amélie et sa joyeuse troupe embarquait pour un nouveau voyage fait de poésie légère et d’humeur vagabonde. Après de nombreuses escales partout en France, mais aussi en Suisse, Belgique, Autriche et Italie, il est temps maintenant de rentrer au port. Le 14 Décembre, Amélie-les-Crayons, entourée d’invités surprises, viendra vous dire au revoir pour un temps lors de la dernière représentation du spectacle JUSQU'A LA MER au Transbordeur. Un spectacle en version « Grand Large » puisque les invités d’Amélie et d’autres facéties impromptues y amèneront une touche finale inédite !  En ouverture, FRED BOBIN, autre plume Lyonnaise, charme et caractère, qui chemine à la manière inspirée du promeneur solidaire… Un univers humaniste qui prend sa source autant chez Souchon et Lavilliers que Dylan et Springsteen.

Tarifs : Préventes 25 € / Enfants - de 12 ans, 12,5 € /Sur place 32 €

L'actualité de la chanson française du 8 au 14 décembre (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine - Amelie-les-Crayons : Tout de Nous

L'album de la fin de semaine : Amélie les Crayons, Jusqu'à la mer

L'album de la semaine : Mara Tremblay, À la manière des anges

Le clip de la semaine : Mara Tremblay - Aurait-il plu

Les vidéos du jour : jeudi avec Amélie-les-Crayons qui chante à lyon avec A thou Bout d'Chant le 14 décembre. Vendredi avec Lili Cros & Thierry Chazelle en concert à Lyon, a thou Bout d'Chant le 13 décembre. Samedi avec Frédéric Bobin, en première partie d'Amelie les Crayons le 14 décembre à Lyon. Et dimanche avec Nolwenn Leroy.

A la une

C'est déjà ça - Tryo: "Ces chansons sont dans notre ADN"

En ces temps d'industrie du disque sinistrée, la reprise est devenue un genre à part entière. La démarche de Tryo, passant au tamis gai du reggae treize standards libres et/ou engagés de la chanson, est l'une des plus cohérentes. Rencontre avec Guizmo, l'un des quatre musiciens-chanteurs du quatuor.

14 décembre

RFI - Christophe Willem, désirs multiples, Nouvel album, Parait-il

Revenu à des chansons plus accessibles pour le grand public, Christophe Willem refait à nouveau des siennes avec sa voix voltigeuse. Ce quatrième opus réalisé en partie par Fredrika Stahl, chanteuse qui l'a poussé à composer certains titres lui-même, signe le retour de Zazie et voit en Carla Bruni et Jean-Jacques Goldman l'arrivée de plumes marquantes.

Hexagone : Marie Modiano

Voici une artiste qui porte dans son ADN une discrétion qui explique peut-être la relative méconnaissance de son œuvre par le grand public. D’ailleurs, grand public, ça veut dire quoi ? Existe-t-il un petit public ?

Après avoir fait ses débuts en tant que comédienne, Marie Modiano mène aujourd’hui une carrière d’auteur-compositeur-interprète. Diplômée d’études d’art dramatique à la Royal Academy de Londres, Marie Modiano, parfaitement bilingue, a choisi, en première intention, la langue de Shakespeare pour écrire ses chansons. Une chanson jazzy-pop du plus vif intérêt.

13 décembre

Hexagone - Batlik, un EMB en février pour un album Live !

Si nos dirigeants politiques nous apportent régulièrement la confirmation de l’adage selon lequel une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, l’inverse est plus rare. Et quand l’occasion se présente, mon Cher Lecteur qu’on a dans nos colonnes à nous, et bien on s’en félicite et l’on s’en vient toutes jambes courantes t’en faire profiter ! Deux bonnes nouvelles d’un coup donc !

Nos Enchanteurs - Alors Chante : franchir le Rubicon

« Je suis de Castelsarrazin / Y’a du tabac, y’a du raisin / C’est pas du Havane il s’en faut / Et le vin c’est pas du Bordeaux / Mais les gens y sont accueillants. » Au point d’accueillir le festival dont Montauban vient de se priver par la bêtise de sa maire ? C’est ainsi que Castelsarrasin, deuxième ville du département (un peu plus de 13 000 habitants contre plus de 73 000 à Montauban, dont elle est distante de 22 km) et sous préfecture du Tarn-et-Garonne s’adjugerait le festival Alors Chante ! Nos confrères de La Dépêche, quotidien régional du sud-est, ébruitent l’info sans grande précaution : « Banni de Montauban, le « Festival Alors… Chante » intéresse Castelsarrasin » titrent-ils sur leur édition de vendredi dernier.

Nos Enchanteurs - Chouf en duo sans façon

6 décembre, Simon Chouf (guitare voix) et Simon Barbe (accordéon), Varilhes (Ariège),

 Cette fois-ci, Chouf, figure de la chanson toulousaine dont on vous parle souvent, a misé sur le dépouillement. Il a même troqué sa guitare électrique rouge qui lui va si bien pour sa guitare acoustique, celle qui l’a accompagné dans ses débuts. La barbe est finement taillée… oh, direz-vous, détail dont on n’a que faire… pas si sûr !

Nos Enchanteurs - Mouloudji, homme libre

Un jour, tu verras, ce môme de Paris, et de la Grange aux Belles sera reconnu à sa juste valeur, aurait pu dire Sylvain Itkine, un des agitateurs-animateurs du groupe Octobre, où Marcel Mouloudji a rencontré des écrivains, des poètes, des comédiens, des peintres, des musiciens, des chanteurs… Le Groupe Octobre c’est une sorte d’université de la rue du spectacle vivant… Et déjà, il a dans les 13 ou 14 ans, quand Prévert remarque : « Quand je l’ai rencontré c’était un enfant, un petit garçon, il n’avait pas ce qu’il est convenu d’appeler une jolie voix, mais une voix vraie. Vivante, troublante ou drôle parfois déchirante. C’était la sienne, la voix des rues, la voix du cœur. Il a grandi, mais il chante pareil. De là son charme. »

12 décembre

Télérama - Les sonos tonnent, le club chanson #106 : Souchon, Voulzy et Thiéfaine

Des poids lourds cette semaine : le tandem Souchon-Voulzy, qui sort enfin son premier album de duos, et Thiéfaine, qui publie son 17e disque studio... Sophie Delassein de “L’Obs” et Gilles Medioni de “L’Express” en discutent, arbitrés par Valérie Lehoux de “Télérama”.

11 décembre

C'est déjà ça - Gael Faure en gueule, en blues, en longueurs aussi

Le jeune chanteur était sur la scène de l'Inox bordelais samedi soir. Une voix et une gueule d'ange, un guitariste précieux pour une déclinaison bluesy des titres de son premier album: bel alliage un rien pollué par de trop nombreuses digressions

Nos Enchanteurs - Du côté du Forum Léo-Ferré…

Deux soirs de suite, par heureux hasard, invité le premier soir à découvrir Rémy Tarrier, et le second soir, une sorte de visite d’amitié qui se conclut par la découverte d’un joli nouveau spectacle.

Jeudi 4 décembre. Rémy Tarrier pourrait sortir d’un film de Jacques Tati, précisons pour les jeunes générations un peu distraites que ça n’a rien à voir avec Tati de Barbès. Il est l’auteur de Jour de fête, premier film en couleur français de l’après guerre, qu’on vit en noir &blanc en 1948, et dans les couleurs originales en 1995. Quel rapport pensez vous fort à propos ? Eh bien Rémy Tarrier aurait pu être un personnage sorti de ce film, un personnage à la Jean Carmet, à la fois naïf et roublard, timide et malicieux, voilà pour la silhouette,sobre,  et pour ce qui est de ses chansons, frangin de Pierre Louki, pour la précision de l’écriture, la richesse du verbe,  la virevolte des mots qui jouent à faire l’humour. En toute innocence, quoi que.

Nos Enchanteurs - Sapho en velouté du dimanche

Un spectacle avec Sapho est toujours un moment de fantasmagorie où tout peut arriver, et ça arrive. Ce serait comme une Schéhérazade funambule faisant du trapèze volant sans filet, dans des envols spontanés, acrobate de la musique qui vous emmène d’un poème d’amour arabe, (on ne comprend rien aux mots, mais qu’est-ce qu’on en comprend bien le sens…) à une mise en paroles de Bach ou de Chopin, qui n’avaient pas pensé à ces interprétations de leurs musiques, mais qui doivent regretter de ne pas être là, ce dimanche 30 Novembre au New Morning, pour faire le show avec cette créature ensorceleuse. D’autant qu’ils auraient aussi découvert le rock arabisant dans un décor suggérant tous les sortilèges de cette magicienne malicieuse.

10 décembre

Froggy's Delight - Les Grandes Bouches Jaurès ! Le Bal Républicain  (Chants d'Action / Le Passage)  août 2014

"Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?" demandait le grand Jacques.

La France, pays de la puissance du peuple, saignée de taxes et d’impôts pour assouvir les rêves de puissance de lointains monarques. La France, vieux pays de traditions séculaires et intouchables. La France, pays de râleurs. La France, pays de syndicalistes tout-puissants. La France, pays de poètes et d’utopistes. La France et ses grands hommes que l’histoire a magnifiés. Jaurès !

Slate - La Souterraine, le nouveau modèle de la chanson française?

En quelques mois, ces compilations se sont imposées comme un fabuleux laboratoire de l’underground musical français, bouleversant à leur modeste échelle les codes de l’industrie.

Culturebox - Léonard : trois artistes, des chansons d'amour et une rencontre d'un soir

Au rayon "musique indé", voici le groupe Léonard, ou comment parler d'amour sans être mièvre et sans tomber dans les anglicismes. Le groupe creuse son sillon depuis le Cher.

Nos Enchanteurs - Daho et des bas

Etienne Daho, 4 décembre 2014, Le Firmament à Firminy,

Certes, de par sa conception, son volume, cette salle du Firmament est compliquée à sonoriser. Nombre d’ingés son s’y sont cassé les décibels. Mais pas impossible, comme récemment lors du concert de Souad Massi (de la dentelle sonore, je vous jure) ou celui, certes en piano voix, de Michel Jonasz.

RFI, Bertrand Dicale - Maurane, plus vraie que jamais, Nouvel album, Ouvre

L’album Ouvre dévoile le cœur, l’âme et la vie de la chanteuse belge Maurane, avec une précision et une sincérité étonnantes. Une superbe réussite.

Quai Baco - Maurane – « Ouvre »

Abandonnant le jury de la prochaine saison de « La Nouvelle Star », Maurane en a profité pour retrouver le chemin des studios et composer un nouvel album intitulé « Ouvre ». Personnage éminemment sympathique, sincère et entier, elle promène sa voix chaleureuse au travers de 13 titres faisant la part belle à un univers très variété manquant un peu de fantaisie.

L'Express - 2 choses à savoir sur Maurane Par Gilles Médioni

Dans Ouvre, dernier album de Maurane, la mosaïque de contributeurs rassemblés autour d'elle l'entraîne dans des chansons aux musiques passe-partout et aux rimes faibles.

9 décembre

France Inter - Abd Al Malik, rédac chef d'un jour sur franceinter.fr

Aimé Césaire en livre de chevet, Miles Davis dans sa playlist, ses secrets de tournage et le film de sa vie... Abd Al Malik est rédacteur en chef d'un jour du site de France Inter.
A suivre :
>> 9h - "Boomerang" d'Augustin Trapenard
>> 10h - chattez en vidéo avec Abd Al Malik

C'est déjà ça - Miossec, le roc mélancolique

Dans un registre plus acoustique, accordé son dernier disque en date ("Ici-bas, ici même"), le Breton a livré un concert dense et délicat à la fois, épaulé comme d'habitude par un combo de formidables musiciens.

8 décembre

C'est déjà ça - Arthur H: " La musique est une espèce de fusée"

"Soleil dedans", son dixième album studio, est sorti il y a deux mois. Des réalités et des songes sur des musiques aux espaces qui respirent. A la veille de son concert au Rocher de Cenon (33), Arthur H parle du Canada, des Landes, de Big Sur et de Johnny Cash.

C'est déjà ça - Charles-Baptiste, clavier bondissant

Le jeune-auteur compositeur, en concert à l'Inox vendredi soir, déborde d'une énergie communicative sans nuire à des chansons joliment troussées.

C'est déjà ça - Le double je de Charles-Baptiste et Gael Faure

Deux jeunes artistes prometteurs de la scène française se produisent ce week-end sur la scène de l'Inox à Bordeaux. Interview croisée de Charles-Baptiste, heureux croisement de Michel Berger et Elton John, et Gael Faure, aux herbes folk.

C'est déjà ça - Thiéfaine et sa nouvelle tentation du bonheur

"Stratégie de l'inespoir", le dix-septième album studio d'Hubert-Félix Thiéfaine est un bonheur de maîtrise et d'audace mêlées Enfin salué par le métier sur "Suppléments de mensonge", l'artiste ne s'est pas renié, poursuivant son chemin de poésie surréaliste, rebelle et tendre à la fois. Produit en partie par son fils Lucas qui y joue des guitares, on y entend passer les musiques d'Arman Méliès, Jeanne Cherhal, JP Nataf ou encore Cali.

C'est déjà ça - Rubican, le rockeur poivre-sel

Après Headcases et Luis Francesco Arena, le Charentais Pierre-Louis François met du français dans sa marmite pour un projet tout chaud, Rubican

C'est déjà ça - Bernard Lavilliers feuillette et danse son carnet de voyages

A la tête d'un répertoire foisonnant et de compagnons de route excellents, le Stéphanois était sur la scène de la Coupole samedi à Saint-Loubès. Deux heures d'un show maîtrisé et du Brésil au Forez en passant par Manhattan, un guide au poil.

jeudi, 11 décembre 2014

Amélie-les-crayons : Elizabeth

Avec A Thou Bout d'Chant le 14 décembre à 16h au Transbordeur
AMELIE LES CRAYONS + Frédéric BOBIN (hors les murs, au Transbordeur, 3 bd Stalingrad 69100 Villeurbanne)
Dernière de la tournée “JUSQU'A LA MER”

En septembre 2012, Amélie et sa joyeuse troupe embarquait pour un nouveau voyage fait de poésie légère et d’humeur vagabonde. Après de nombreuses escales partout en France, mais aussi en Suisse, Belgique, Autriche et Italie, il est temps maintenant de rentrer au port. Le 14 Décembre, Amélie-les-Crayons, entourée d’invités surprises, viendra vous dire au revoir pour un temps lors de la dernière représentation du spectacle JUSQU'A LA MER au Transbordeur. Un spectacle en version « Grand Large » puisque les invités d’Amélie et d’autres facéties impromptues y amèneront une touche finale inédite ! En ouverture, FRED BOBIN, autre plume Lyonnaise, charme et caractère, qui chemine à la manière inspirée du promeneur solidaire… Un univers humaniste qui prend sa source autant chez Souchon et Lavilliers que Dylan et Springsteen.
Réservations : 04 72 98 28 22
Tarifs : Préventes 25 € / Enfants - de 12 ans, 12,5 € /Sur place 32 €

Amélie les crayons - "Voyager léger"

AMELIE LES CRAYONS + Frédéric BOBIN (hors les murs, au Transbordeur, 3 bd Stalingrad 69100 Villeurbanne)

Dernière de la tournée “JUSQU'A LA MER”

En septembre 2012, Amélie et sa joyeuse troupe embarquait pour un nouveau voyage fait de poésie légère et d’humeur vagabonde. Après de nombreuses escales partout en France, mais aussi en Suisse, Belgique, Autriche et Italie, il est temps maintenant de rentrer au port. Le 14 Décembre, Amélie-les-Crayons, entourée d’invités surprises, viendra vous dire au revoir pour un temps lors de la dernière représentation du spectacle JUSQU'A LA MER au Transbordeur. Un spectacle en version « Grand Large » puisque les invités d’Amélie et d’autres facéties impromptues y amèneront une touche finale inédite !  En ouverture, FRED BOBIN, autre plume Lyonnaise, charme et caractère, qui chemine à la manière inspirée du promeneur solidaire… Un univers humaniste qui prend sa source autant chez Souchon et Lavilliers que Dylan et Springsteen.

Tarifs : Préventes 25 € / Enfants - de 12 ans, 12,5 € /Sur place 32 €

Amélie les Crayons - "La maigrelette"

AMELIE LES CRAYONS + Frédéric BOBIN (hors les murs, au Transbordeur, 3 bd Stalingrad 69100 Villeurbanne)

Dernière de la tournée “JUSQU'A LA MER”

En septembre 2012, Amélie et sa joyeuse troupe embarquait pour un nouveau voyage fait de poésie légère et d’humeur vagabonde. Après de nombreuses escales partout en France, mais aussi en Suisse, Belgique, Autriche et Italie, il est temps maintenant de rentrer au port. Le 14 Décembre, Amélie-les-Crayons, entourée d’invités surprises, viendra vous dire au revoir pour un temps lors de la dernière représentation du spectacle JUSQU'A LA MER au Transbordeur. Un spectacle en version « Grand Large » puisque les invités d’Amélie et d’autres facéties impromptues y amèneront une touche finale inédite !  En ouverture, FRED BOBIN, autre plume Lyonnaise, charme et caractère, qui chemine à la manière inspirée du promeneur solidaire… Un univers humaniste qui prend sa source autant chez Souchon et Lavilliers que Dylan et Springsteen.

Tarifs : Préventes 25 € / Enfants - de 12 ans, 12,5 € /Sur place 32 €