Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 février 2021

Le clip de la semaine : Tue Loup - Mayol

L'actualité de la chanson française du 19 au 25 février

Les artistes de la semaine : Eric Laurent, Thomas Cousin, Armande Ferry-Wilczek, Antonio Placer, Tue-Loup, Joelle Mauris

Le clip de la fin de semaine : Tue Loup - Mayol

L'album de la fin de semaine : Antonio Placer, Trovaores

Les vidéos de la fin de semaine : Joe Dassin, Claude Lemesle et Antonio Placer

Le concert de la semaine : Tribute Thou Joe Dassin - ATBC (les artistes lyonnais reprennent Joe Dassin)

La sélection de la semaine chez Francofans #3

A MON AVIS

Terrible semaine qui commence par les décès d'Hélène Martin et d'Isabelle Dhordain. Etudiant au Quartier Latin dans les années 60 j'y découvre la chanson Rive gauche. C'était la grande époque de Cora Vaucaire, Francesca Solleville et bien sûr d'Hélène Martin. Son chant a donc beaucoup compté pour moi et ma ouvert à tant d'horizons par la suite. Des horizons qu'a si bien explorés Isabelle Dhordain à France Inter aux côtés de Philippe Meyer et de Jean-Louis Foulquier. Je l'avais comme "amie" sur Facebook et c'était chaque fois une grande émotion quand je la voyais réagir sur ma page. Ces réactions avaient disparues depuis quelques mois et je me doutais bien que sa santé n'était pas au mieux. Elle va nous manquer comme nous manquent ces magnifiques émissions sur le service publique qui sont encore disponibles en podcast sur le site de la radio.

La chanson continue sa vie et cette fin de semaine est marquée pour moi par deux évènements. D'abord la sortie d'un excellent premier album d'Armande Ferry-Wilczek qui sera ici mon album du mois. C'est une grande artiste qui se révèle et elle a réalisé cet album avec Antonio Placer, un très grand musicien d'origine espagnol installé aujourd'hui à Grenoble. C'est lui qui sera donc le "chant du monde" de la semaine.

Enfin je considère comme un vrai chef d'oeuvre l'hommage rendu à Joe Dassin par les artistes lyonnais avec à la réalisation l'équipe d'A Thou Bout de Chant qui a réussi à y associer Claude Lemesle, un des grands paroliers de Joe Dassin. Il chante même son Equipe à Jojo, et c"est vraiment très émouvant. Bravo les Lyonnais.

HELENE MARTIN

Télérama - La chanteuse Hélène Martin est morte, et Daho sait ce qu’il lui doit

Hélène Martin avait été l’un des grand noms de la chanson littéraire et engagée des années 1960 et 1970, infatigable porte-voix des poètes. Et notamment de Jean Genet, dont elle avait mis en musique “Le Condamné à mort” dès le début des années 1960. Elle est morte dimanche 21 février. Elle avait 92 ans.

ISABELLE DHORDAIN

France Inter - Hommage à Isabelle Dhordain

Grande découvreuse de talents et productrice du mythique "Pont des artistes", Isabelle Dhordain est partie ce week-end. Plusieurs générations de la chanson française lui rendent hommage. 

Voix de la musique sur France Inter animant l’émission Le pont des artistes pendant 25 ans, la journaliste et critique musicale Isabelle Dhordain a été une figure emblématique de l’antenne, découvrant sans cesse de nouveaux talents avec un enthousiasme indéfectible.

"Le tri se fait par mes oreilles, quand j'écoute des disques, je ne regarde pas les pochettes", racontait-elle, en 2012, à l'occasion des 20 ans de l'émission. 

Télérama - Décès d’Isabelle Dhordain, animatrice du “Pont des artistes”

Infatigable découvreuse de talents de la musique dans l’émission “Le Pont des artistes”, sur France Inter, la journaliste s’est éteinte à 62 ans.

Une « défricheuse de talents », dirait-on de nos jours. Une amoureuse inconditionnelle de la musique, surtout. Isabelle Dhordain, journaliste de radio, à jamais la voix de l’émission Le Pont des artistes qu’elle a animée pendant vingt-cinq ans sur France Inter, est décédée des suites d’un cancer contre lequel elle se battait depuis dix ans.

COVID

RTBF - Coronavirus : Les lieux culturels sont les lieux publics où le risque de contamination est le plus faible, selon une étude allemande

Dans une nouvelle étude, l’Institut Hermann-Rietschel de Berlin s’est employé à quantifier et comparer les risques de contamination par aérosols (microgouttelettes en suspension dans l’air) dans les différents lieux publics. Ses conclusions sont édifiantes : les théâtres, salles de concert et musées respectant les consignes sanitaires habituelles apparaissent comme les lieux les plus sûrs de la liste. À titre de comparaison, même avec port du masque, le risque est double dans les supermarchés, triple dans les bureaux en openspace occupés à 20%, et multiplié par 6 dans les écoles secondaires à moitié remplies.

ARMANDE FERRY-WILCZEK

Froggy's Delight - Armande Ferry-Wilczek

Une cithare, non, ce n’est pas une cithare c’est autre chose, mais ça fait le bruit, pardon, la musique de la cithare, ça dzouuingue comme quand les manouches prennent une goulée d’air avant de pleurer des vocalises au coin du feu, si si, j’t’assure, c’est presque de la cithare.

C’est triste, comme un homme qui pleure parce qu’un enfant qui va à la potence, ce sont les exils et les départs forcés, c’est l’étincelle qui s’amenuise. Armande Ferry-Wilczek écrit et compose cet album de confidences pour cœurs en vrac : Qui naît dort plus.

Zicazine - Armande Ferry-Wilczek

Remarquée avec un premier album paru en 2018 dans le cadre du duo Jane Is Beautiful formé avec Madeline Ardouin, Armande Ferry-Wilczek est à la fois chanteuse, guitariste et violoncelliste, et c’est cette fois en solo qu’elle revient vers le public avec « Qui naît dort plus », un album dans lequel elle se dévoile sans aucune retenue, mettant beaucoup d’elle-même dans les douze compositions qui se veulent souvent très intimes. Des hauts et des bas, des rencontres et des séparations, des joies et des peines, l’amour sous toutes ses coutures mais aussi la mort et la résilience, c’est une artiste particulièrement inspirée et détachée de tout sentiment de pudeur qui vient se confier à nous, avec en prime des invités qu'elle a eu l’occasion de croiser sur la route

JOELLE MAURIS

Nos Enchanteurs - Classique et chanson, telle est Joëlle Mauris

Joëlle Mauris est violoncelliste. Son nom est crédité sur plusieurs albums (ceux de Ludiane Pivoine, Lilou, Pascal Rinaldi, Alain Nitchaeff, Gérald Métroz, etc), mais pas les siens. Elle n’avait pas de disque en propre, à son nom. Et ce premier opus peut surprendre : c’est certes une disque de musique « classique », sur neuf morceaux. Et un album chanson, qui le revendique, avec huit titres.

TUE-LOUP

RFI - La folk pastorale de Tue-Loup

Le groupe sarthois Tue-Loup creuse depuis plus de 20 ans son sillon musical. En toute indépendance, il crée des chansons infusées par la nature. Ces jours-ci, il publie un nouvel album intitulé La Peau des arbres. Rencontre avec l’auteur et chanteur Xavier Plumas. 

RFI Musique : Vos albums sont traversés par l’évocation de la nature. Ici, il est question de vent, de passereaux, de marais, de bruyère… Pour quelle raison ? 
Xavier Plumas : Je vis à la campagne, je marche tous les jours lorsque le temps le permet. Les images qui me viennent en tête lorsque j’écris des textes me sont inspirées par mon environnement. Mais je ne cherche pas à décrire la faune ou la flore de la Sarthe, mes textes parlent beaucoup d’amour, de sexe, de relations humaines, de rapport au monde… Pour illustrer ma pensée, j’évoque plutôt la nature. Par exemple, le corps d’une femme me paraît plus ressembler à un arbre qu’à un building…

Nos Enchanteurs - Tue-Loup : la bête est bien vivante !

Douze albums en 25 ans de carrière. L’air de rien, sans avoir jamais vraiment touché le grand public mais connu et apprécié des amateurs de folk-rock, le groupe Tue-Loup peut être très fier de son parcours. Une discographie impeccable, une ligne de conduite excluant la facilité, une notoriété enviable, une place bien à eux dans le panel de la chanson française…, autant d’éléments qui nous font dire « chapeau bas ».

THOMAS COUSIN

Froggy's Delight - Thomas Cousin - Debbie et moi

Thomas Cousin vous accueille, chaleureux et bienveillant, dans son chalet intérieur. La cheminée est allumée, le thé en train d’infuser. Entrez, entrez !

Avec son premier album Debbie et moi, Thomas Cousin nous invite pendant 13 titres dans son intimité. Au fil des années, il a façonné ses chansons en solitaire, puisant l’inspiration de ses textes dans les souvenirs d’enfance, ses amours et ses névroses. Huit ans à construire cet album. Autant dire que Thomas Cousin a soigné son univers, apportant de la variété à ses titres et modulant régulièrement le tempo d’un titre à l’autre. Alternant aussi le bon et le moins bon, mais les amis on les aime aussi pour leurs défauts…

ERIC LAURENT

Nos Enchanteurs - Éric Laurent, l’évident talent !

C’est un chanteur « de reprises » comme il y en a beaucoup, qui perpétue une tradition de colportage de chansons, de vulgarisation aussi du répertoire de quelques brillants artistes tels que Leprest, Vasca, Ferrat, Sylvestre, Le Bihan, Bertin, Ferré, Brel ou Béranger. Rien que du beau monde.

DASSIN LEMESLE

Le Figaro - Claude Lemesle : «Joe Dassin a américanisé mon écriture»

INTERVIEW - Le parolier historique de l'inoubliable interprète de L'été indien fait partie des grandes plumes de la chanson française, à qui Universal Music a consacré un coffret. Plus de 3.000 titres et des dizaines de disques d'or écrits pour Reggiani, Bécaud, Dassin, Sardou y sont rassemblés. Pour Le Figaro, il livre une partie de ses secrets.

Son nom est méconnu du grand public mais la liste des interprètes de ses paroles est impressionnante. Claude Lemesle a écrit des chansons pour Joe Dassin, Serge Reggiani, Gilbert Bécaud, Michel Sardou, Julio Iglesias, Gilbert Montagné, Carlos, Johnny Hallyday... La crème de la crème de ce qu'on appelait dans les années 1970 et 80, avec un zeste de condescendance, les artistes de variétés.

RFI - Joe Dassin : dix chansons pour comprendre

À sa mort, le 20 août 1980, Joe Dassin a déjà vendu plus de cinquante millions de disques avec ses seize albums et quarante-six 45 tours parus à partir de 1965. D’une implacable régularité, il ne laisse pas passer une année sans grand succès populaire. Il semble avoir trouvé la formule géniale d’une variété à la fois légère et élégante, aussi à l’aise sur un plateau de Marie et Gilbert Carpentier qu’héritière de l’extrême exigence de Georges Brassens.

Compositeur, adaptateur, auteur, interprète, c’est aussi un des plus sûrs flairs de son époque pour repérer ce qui peut séduire le public en France, mais aussi bien au-delà, puisqu’il enregistrera en espagnol, italien, grec, japonais, allemand et anglais. Si, quarante ans après sa mort, il est toujours écouté par le public et respecté par ses pairs, c’est aussi parce que, sous le sourire des pochettes de disques, il y a l’énorme travail d’un perfectionniste du plaisir.

Sud Ouest - Une oeuvre une histoire : la bande à Jojo (Dassin), une fameuse équipe !

La chanson "L’Equipe à Jojo" aurait dû s’appeler autrement, mais Joe Dassin venait de sortir "La Bande à Bonnot"…

C’est une histoire de voyages. Elle commence au début du XXe siècle, lorsque Samuel, juif russe immigrant aux États-Unis, inscrivit par erreur à la case « nom de famille » la réponse à la question « d’où arrivez-vous ? ». Et « d’Odessa » devint alors « Dassin ».

CHANT DU MONDE : ANTONIO PLACER

Zicazine - Antonio Placer - Trovaores

Artiste galicien exilé dans le Dauphiné, Antonio Placer est avant toute chose un homme de scène, un performer qui se met au service de toutes les musiques et qui navigue à contre-courant dans des univers aussi complémentaires que le jazz, le flamenco ou encore le fado. Reconnu à l’international avec des productions présentées dans une trentaine de pays, l’artiste est à la tête de trois centaines de compositions, d’une vingtaine de créations et de treize albums, et c’est une rencontre un peu particulière qu’il proposait au public en invitant Antonio Campos à poser sa voix à côté de la sienne pour une création dans laquelle les genres se croisent, se bousculent et donnent naissance à des mélodies originales. Accompagnés de José Antonio Suárez Canito à la guitare flamenco, de Pablo Suárez au piano, de Gabriele Mirabassi à la clarinette, de José Luis López au violoncelle et du danseur Andrés Marín, les deux vocalistes ont immortalisé leurs deux prestations grenobloises de 2019 pour donner naissance à cet enregistrement live de « Trovaores », une œuvre dans laquelle le chant se partage entre les langues galiciennes, hispaniques et françaises et où l’on se laisse emmener du flamenco jusqu’à un jazz lyrique de toute beauté.

Sa biographie

Je suis né en Galice un 14 février d’un père bijoutier un peu fasciste sur les bords, et d’une mère républicaine. J’ai vécu mon enfance et mon adolescence dans une Espagne franquiste, pesante et violente. Je suis l’aîné de sept enfants, je mesure deux mètres deux, plus long qu’un jour sans pain… Je suis un être mélancolique, de la famille métaphorique del Greco, sensible, féminin, écorché, troubadour. Turbulent, anarchiste, tragédien indomptable… Mais avec un cœur grand comme ça… Mon père, pétri de profondes contradictions n’aimait que les poètes interdits (Lorca, Neruda, Tagore, Whitman). De là, me vient sans nul doute l’amour de la poésie et de la langue.

mercredi, 04 octobre 2017

L'actualite de la chanson française du 22 au 28 septembre

Les artistes de la semaine : Raphaël, Barbara Parvi, Nolwenn Leroy, Anaïs, Manu Galure

Le clip de la semaine - Raphaël - L'année la plus chaude de tous les temps

L'album du jour : Anaïs, Divergente

Les albums de la semaine : Barbara par Alexandre Tharaud et Francis Cabrel en streaming (suite)

MANU GALURE

Claude Févre - Manu Galure, un fou chantant part en voyage

Cette fois, il est parti Manu Galure ce 22 septembre, soir d’équinoxe d’automne dans sa ville de Toulouse. Parti pour son long voyage à pied, son tour de France de huit saisons.  Il en profite pour sortir le premier album numérique à prix libre, Mon piano sur le dos. D’autres suivront, enregistrés avec les moyens du bord, « à l’arrache » dit-il,   au fil des équinoxes et des solstices. Une façon d’ancrer son périple dans le rythme des saisons, et de financer cette aventure tout en  continuant à créer.  On imagine aisément toutes ces sensations, toutes ces pensées qui ne manqueront pas de se bousculer dans sa tête.

ANAIS

RFI - Anaïs, l’art du pastiche

Divergente est le cinquième album d'Anaïs depuis son énorme succès inaugural, The Cheap Show, en 2005. Avec ce nouvel opus, produit grâce à un financement participatif, l'artiste donne à entendre douze morceaux fort différents (c’est sa marque), attachants et remarquablement produits. On en retiendra surtout le facétieux J’ai retrouvé mon mojo et le sublime I Couldn’t Love You.

Nos Enchanteurs - Elle a retrouvé son mojo : diverge pour Anaïs !

Il y a un malentendu avec Anaïs. Comme elle s’est fait connaître par son spectacle (et CD) The cheap show (en 2005 déjà), seul en scène pour guitare, kazoo et pédale sampler, où la parodie côtoyait les chansons mordantes, elle a été classée un peu vite dans la catégorie des amuseuses, dont les performances tenaient plus du café-théâtre que du tour de chant. Alors, forcément, le grand public a eu un peu de mal à la suivre dans ses expériences suivantes, le sensuel The Love Album, réalisé par le sorcier américain Dan the Automator, son surprenant A l’eau de javel, disque de reprises de chansons méconnues des années 30 à 60, ou son HellNo Kitty aux couleurs folk…

RAPHAEL

Télérama - Raphaël, Anticyclone

L’auteur de Caravane poursuit son chemin à l’écart de la facilité. Son chant clair convertit les tumultes du ciel en un bijou musical raffiné et serein.

S’il y a bien une chose dont on lui sait gré, c’est de n’avoir pas joué la facilité. Et même d’avoir tenté, depuis le coup d’éclat de Caravane, en 2003, de fuir un destin qui semblait alors tout tracé : celui du chanteur à minettes, gueule d’ange, pop efficace, chansons proprettes, succès tranquilles. Au contraire, Raphael aura pris soin de dévoiler des facettes plus épineuses et plus inattendues.

RFI - Raphael, élégance aérienne

Chanteur en évasion, Raphael, lauréat cette année du Goncourt de la nouvelle, poursuit sa jolie quête exploratrice. Anticyclone, son huitième album réalisé par Gaëtan Roussel, frappe par son apaisement, sa richesse sonore et sa fluidité textuelle. Rencontre.

SANSEVERINO

Télérama - Sanseverino, Montreuil / Memphis

Comme certains font des films de genre, le poète écolo Sanseverino, depuis près de vingt ans qu’il a lâché Les Voleurs de poules, fait des disques de genre. Manouche, big band, swing, bluesy… C’est dans cette dernière catégorie que s’inscrit clairement son petit dernier, le septième — qui n’est pas le moins réussi, en dépit d’un léger surplus de morceaux et de mots. L’accordéon cédant le pas à l’harmonica, on y retrouve surtout son amour des guitares (ici, plutôt grasses), son éternel second degré et son agilité verbale, capable de formules presque magiques

TUE-LOUP

C'est déjà ça - "Le musette, notre folk à nous"

Déjà une douzaine d’albums tranquillement somptueux que l’on comparent au meilleur des songwriters Et voilà que Tue-Loup livre ce "Total musette" où sont revisités avec bonheur 12 titres du patrimoine musette. Entretien avec Xavier Plumas, auteur-chanteur du groupe sarthois

BEN MAZUE

C'est déjà ça - Ben Mazué : chercher la femme

A l’heure du troisième album "La femme idéale" , l’auteur-compositeur se met hors-champ et regarde l’autre... pour mieux parler de lui. Moins poseur, plus charnel, il touche plus juste.

« Je la cherche. » Ben Mazué a du pain sur la planche et la quête donquichottesque. Un Quichotte au flow sanguin, pétri d’un rap naturel pour sa génération, où les moulins sont des sentiments à dessiner, cerner.La femme idéale. Vaste programme décliné en une chanson entourée de 11 autres du même acabit. Regarder les autres pour savoir qui on est.

mardi, 26 septembre 2017

C'est déjà ça - "Le musette, notre folk à nous"

Déjà une douzaine d’albums tranquillement somptueux que l’on comparent au meilleur des songwriters Et voilà que Tue-Loup livre ce "Total musette" où sont revisités avec bonheur 12 titres du patrimoine musette. Entretien avec Xavier Plumas, auteur-chanteur du groupe sarthois

Lire la suite
___________________
___________________

mercredi, 13 septembre 2017

L'actualité de la chanson française du 2 au 7 septembre

Le clip de la semaine : Mademoiselle K - Sous Les Brûlures

L'album de la semaine : Mademoiselle K, Sous les brûlures l'incandescence intacte

MADEMOISELLE K

RFI - Le rock brut et les mots brûlants de Mademoiselle K

Avant de remplir les salles de concerts, Mademoiselle K possédait déjà une sérieuse expérience de la scène. Depuis la sortie de son premier album, Ca me vexe écoulé à plus de 70 000 exemplaires, cette rockeuse a sillonné l’hexagone guitare en bandoulière donnant des concerts plus survoltés les uns que les autres. Plus de dix ans après la sortie de ce disque, son nouvel album Sous les brûlures, l'incandescence intacte, sonne déjà comme un retour à son meilleur : presque un concept album en français sur le thème de la rupture. Il en dépeint toutes les "strates à traverser", la "fulgurance du désamour" et les pleurs.

RFI - Mademoiselle K, en paix avec sa colère

Avec son cinquième album, Sous les brûlures, l’incandescence intacte, né après une rupture amoureuse, Mademoiselle K revient à sa langue natale et révèle de nouvelles facettes : un penchant pour l’électro, une ballade acoustique et des textes plus apaisés marqués par sa pratique nouvelle de la méditation. Rencontre.

TUE-LOUP

Nos Enchanteurs - Tue-Loup : mazette la musette !

.....Disque surprenant de la part d’un groupe s’adonnant d’habitude au rock mâtiné de poésie sombre, Total musette nous offre l’occasion de revisiter nos classiques et d’apprécier d’une oreille actuelle des titres bien troussés et résolument populaires, que l’intelligentsia de l’époque devait probablement rejeter d’une moue boudeuse. On pourrait en tirer une morale sur le danger de ranger trop vite, dans les tiroirs infâmants de la commercialité, les artistes qui visent simplement à procurer du plaisir et du bonheur à leur auditoire au moyen de chansons faciles d’accès. Mais on n’est pas obligé !

MELINEE

Claude Févre - Mélinée, à l’Est du nouveau

Mélinée aurait-elle eu en tête ces vers du poème Automne malade de Guillaume Apollinaire ? Il nous plaît de l’imaginer au moment où nous rédigeons ces lignes, où les mots et les musiques nous habitent encore, laissent leur empreinte teintée de bleu, de vert, de gris… Pourtant le prénom de la femme, son nom d’artiste, Mélinée, nous entraînerait plutôt vers des rivages ensoleillés, méditerranéens, où l’abeille est honorée. Habités de paradoxes et de contraires qui s’entrechoquent, c’est ainsi que nous sommes tous. Et c’est pourquoi le répertoire de Mélinée qui vit depuis sept ans à Berlin fait mouche. Saluons au passage sa détermination à écrire en français, vivant en Allemagne. Ses chansons pourtant intimistes dans le choix des thèmes où domine l’amour, sont ancrées dans un paysage, dans une époque qui se souvient des décennies de dictature à l’Est. Dans une ville : Berlin.

LO'JO

RFI - Les fleurs poétiques de Lo’Jo

Depuis plus de trente ans, Lo’Jo parcourt le monde entier avec ses chansons. Le groupe amené par Denis Péan, publie un quinzième album planant, Fonétiq Flowers, où l’on retrouve son goût pour la musique arabe et toute sa fantaisie linguistique. Les Angevins continuent leur bonhomme de chemin et c’est, disons-le, très bien ainsi.

VOULZY

Télérama - Voulzy, Belem

Qualités évidentes : voici un disque mélodique, clair, apaisant, intime, harmonieux. Un hommage sobre à la samba. Un appel au voyage, sans artifice — beaucoup de guitare-voix en bord de mer, avec bruit des vagues en prime. Une démarche honnête, tant on connaît depuis longtemps l’amour de Laurent Voulzy pour les musiques brésiliennes : il jure même avoir écrit le premier morceau, Timides, l’année de ses… 17 ans. Un album qui ressemble à ce qu’on connaît de lui : si on y décou­vre sa proximité avec Philippe Baden Powell (fils de), on y retrouve surtout la douceur de sa voix, la mélancolie de son regard, son grand talent de guitariste et sa complicité avec Souchon pour les textes.

Culturebox - Laurent Voulzy revient avec "Belem", une déclaration d'amour à la musique brésilienne

Laurent Voulzy a enfin réalisé son rêve : faire un disque brésilien, un hommage à la bossa nova et à la samba. Baptisé "Belem", son neuvième album studio mêle florilège de tubes brésiliens façon "Rockcollection" et titres inédits enregistrés sur les plages de Rio de Janeiro. Le musicien raconte comment lui est venue cette idée et comment il a réalisé ce disque attendu vendredi 1er septembre.

HARCELEMENT SEXUEL

Télérama - Le harcèlement sexuel, véritable fléau des festivals de musique

Insultes, attouchements… En festival, la fête vire parfois au cauchemar pour les femmes. Cet été, le nombre de témoignages et des plaintes a explosé, obligeant partout en Europe les organisateurs à chercher des solutions : de la mise en place de stands de signalement… à des zones réservées exclusivement aux femmes. 

NOLWENN LEROY

Culturebox - Nolwenn Leroy : mon nouvel album s'appelle "Gemme"... comme j'aime !

A 34 ans et toute jeune maman, la chanteuse Nolwenn Leroy publie "Gemme", son sixième album. En 15 ans de carrière, la jeune femme bretonne a su s'attacher un public fidèle, séduit par son naturel et sa générosité.

Au dernier classement des personnalités les plus populaires auprès des Français, Nolwenn Leroy s'est classée 17e. Et pourtant la chanteuse bretonne de 34 ans ne cherche pas à occuper à tout prix les pages people : discrète, elle est connue plutôt pour son humilité et sa générosité.
 
BIGFLO & OLI

Culture box - Rencontre. Bigflo & Oli nous racontent "La Vraie Vie" dans leur 2e album

Le 23 juin, Bigflo & Oli sortaient leur 2e album "La Vraie Vie". Après les succès de leurs premiers titres, le duo souhaitait revenir aux fondamentaux avec des textes plus introspectifs. Rencontre avec deux rappeurs qui se veulent positifs, et loin des codes "gangsta".

HEXAGONE
 
 
Nous l’annoncions il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, Hexagone fait sa rentrée en se dotant d’une webradio 100% chanson, 100% plurielle. Après trois ans et demi d’existence, à rendre-compte de nos découvertes par le biais du site ou de la revue, la création de cette webradio nous a semblé essentielle. Nous autres, à la rédaction, nous avons la chance de pouvoir écouter toutes ces jolies chansons – trop peu diffusées – qui se créent en permanence, mais pas le lecteur. Et puis, parler de découvertes sans donner le moyen de les écouter, c’est un peu dommage. Alors, pour davantage de partage, on s’est dit que cette radio devait exister. C’est un moyen d’accès simple à l’effervescence de cette scène chanson.

samedi, 19 août 2017

#21 Tue Loup - Père Géray

lundi, 14 août 2017

L'actualité de la chanson française du 17 au 31 juillet

La revue de presse et du web devient bimensuelle pour la période estivale. Prochain rendez-vous le 15 août.
Bel été à toutes et à tous.
Yves
___________________________________________________________________

Les artistes de l'été : Georges Chelon, Barbara, Nino Ferrer, Juliette Greco

L'album du mois : Jeanne Moreau

La playlist de l'été : la scène lyonnaise, de Frédéric Bobin à Benjamin Biolay, de Michèle Bernard à Carmen Maria Vega

Les vidéos du mois : Les artistes du nouveau Francofans (Lo'Jo, Soan, Cabadzi,Ben Mazué, Gauvain Sers, Chelon, Lamuzgueule, Une touche d'optimisme, Les Balochiens....)

Le clip de la semaine - Boulevard des airs, Le Bagad de Lann-Bihoué - Le bagad de Lann-Bihoué

L'album de la semaine - Breizh eo ma bro ! La bretagne est mon pays !

AVIGNON OFF EN CHANSONS

Francofans - Avignon Off 2017 en chansons par Yves Le Pape

Le Festival Off d'Avignon a proposé comme chaque année une très riche programmation en chansons et spectacles musicaux. En voici donc quelques chroniques mises à jour épisodiquement au fil du mois de juillet.

Les chroniques des concerts de Hildebrandt, Nicolas Jules, Clément Bertrand, Amélie les crayons, Nathalie Miravette, Garance....

JEANNE MOREAU

Télérama - Jeanne Moreau chanteuse tourbillonnante

Même sans une imposante discographie, Jeanne Moreau, disparue à 89 ans ce 31 juillet, sera entrée dans l’histoire de la chanson. Elle nous laisse au moins deux classiques : “Le Tourbillon de la vie” “J'ai la mémoire qui flanche”. Pour elle, la chanson était beaucoup une histoire d’amitié.

C'est déjà ça - Jeanne Moreau, l'audace

L'actrice mais aussi chanteuse est partie à l'âge de 89 ans à la tête d'une carrière exemplaire et d'une liberté qui l'était encore plus. Reprendre avec Daho en 2010 les textes sulfureux d'un Jean Genet qu'elle avait côtoyé, n'aura pas été la moindre de ses audaces. En marge du "Tourbillon" justement ressassé, ce condamné à mort nous hante encore.
 
 
Quelques heures après l'annonce du décès de Jeanne Moreau, la grande Brigitte Fontaine nous a adressé ce texte, inédit, écrit pour l'actrice disparue.

Libé - Jeanne Moreau, chanteuse sans en avoir l'air

Sans jamais revendiquer une carrière de musicienne, Jeanne Moreau a mis sa voix unique au service des mots de grands auteurs, comme des siens, fournissant à la chanson française parmi ses plus belles pépites.

En 1962, Jeanne Moreau assise près d’un guitariste, les mains sur les genoux, s’est mise à chanter devant la caméra de François Truffaut. «Elle avait des bagues à chaque doigt…»

La scène de Jules et Jim, devenue presque un monument à elle seule, a lancé l’autre carrière de l’actrice : celle d’une chanteuse à la voix grave, particulièrement attachée aux mots.

Le Figaro - Jeanne Moreau, «le tourbillon de la vie» en chansons

Décédée à l'âge de 89 ans ce lundi, l'actrice à la voix reconnaissable entre mille était aussi chanteuse à ses heures. Connue mondialement pour ses rôles au cinéma, elle a aussi légué des chansons populaires et poétiques. Du célèbre titre Le Tourbillon au Blues indolent, Le Figaro vous propose une playlist de ses 5 titres cultes.

RFI - Les ballades de Jeanne Moreau

Monstre sacré du cinéma et du théâtre, Jeanne Moreau a aussi marqué de son élégance le monde de la chanson française. Retour sur le parcours musical de cette grande dame, qui vient de disparaître à l’âge de 89 ans.

BFM TV - Jeanne Moreau en cinq chansons de Brigitte Bardot à Etienne Daho

La célèbre actrice, connue pour ses rôles dans Ascenseur pour l'échafaud, Jules et Jim et Les Valseuses, a été retrouvée morte à son domicile ce lundi. Retour sur un pan essentiel de sa carrière: la musique.

AMELIE LES CRAYONS

RFI - Amélie-les-Crayons, des chansons en marchant

Cinq ans après Jusqu’à la mer, Amélie-les-Crayons est de retour avec son nouvel album Mille Ponts. Entourée de ses musiciens, elle a charmé chaque soir le public du Festival d’Avignon avec son nouveau spectacle, qui s’y joue jusqu’à la fin du mois de juillet. Rencontre au cœur du Festival.

ESKELINA

Baptiste Vignol - Voix rare

Paul Morand disait dans «Bains de mer» que l’eau bleue des Açores était douce comme un ongle. La voix d’Eskelina, elle, aurait la douceur de l’ivoire chauffé au soleil. Capable, quand elle s'envole de chasser les nuages. Le deuxième album de la Suédoise contient treize jolies chansons bien carrées. Légères (L’emmerdeuse), coquines (Les Trois garçons), aigres-douces (Le cèdre) ou mélancoliques (Charlie Townsend), elles ne sont pas du dernier cri mais charment instantanément grâce au timbre d'Eskelina dont l’accent fait l’empreinte et leur donne cette clarté, unique en France, blonde, franche et sensuelle.

BARBARA/BINOCHE

RFI - Avignon: «Vaille que vivre», une pièce nourrie de l’œuvre de Barbara

En Avignon dans la cour du Lycée St-Joseph a pris place un spectacle particulier où se retrouvent l’actrice Juliette Binoche toujours prête à expérimenter de nouvelles formes artistiques et le pianiste Alexandre Tharaud. Les deux artistes ont monté une pièce autour de Barbara où se mêlent le chant, le piano, le texte. «Vaille que vivre» est une pièce nourrie de l’œuvre de la chanteuse et de sa vie.

Libé - Barbara enchante Binoche

En échappant aux pièges balourds du biopic, l’actrice accompagnée du pianiste Alexandre Tharaud a livré à Avignon un subtil hommage à «la dame en noir».

.... La représentation va crescendo, au fur et à mesure que la comédienne se saisit des chansons, bascule de la parole aux chants et réciproquement, non à la manière de Barbara, mais avec sa voix à elle, un peu grave. Le parcours de Binoche sur scène suit celui de Barbara dans la vie. D’abord timide, elle déploie ses ailes de plus en plus diva, jusqu’à l’excentricité - et c’est l’aigle noir que l’on voit à travers le costume de l’actrice, une combinaison noire aux manches bouffantes, multifonctionnelle puisqu’elle évoque l’intimité comme l’habit de gala, pyjama autant que robe de soirée.

L'Humanité - Récital. Un duo chic pour Barbara

« Vaille que vivre » a des allures de récitals, avec ses ronds de lumières (d’Eric Soyer, compagnon de travail de Joël Pommerat) qui subliment les acteurs, le piano, dessinent une chorégraphie en noir et blanc qui captent et captivent le regard du spectateur. Sur le plateau vide de la cour du lycée Saint-Joseph, un piano. Instrument fétiche de Barbara qu’elle caressait de ses longs doigts nerveux et puissants, majestueux, partenaire de jeu de Juliette Binoche et Alexandre Tharaud. Leur spectacle est un hommage à Barbara, un hommage chanté et parlé à travers des chansons et des extraits de son livre (« Il était un piano noir… Mémoires interrompues »)

BESSA

En janvier 2016, la jeune Française Bessa sidérait par sa reprise de Partir avant les miens sur un album hommage à Daniel Balavoine. Parallèlement, sortait son premier quatre titres, envoûtant, fascinant. Une première impression confirmée par son premier album, De l'homme à l'animal. On y découvre plus longuement Bessa, chanteuse aux origines corses, siciliennes, élevée du côté de Marseille. Son disque, c'est de la haute voltige, avec cette voix vertigineuse et ses arrangements audacieux, entre pop électro, sensualité soul, émotion chanson.

ADAMO

Culturebox - L'indémodable charme de Salvatore Adamo au Festival Pause Guitare

L'inclassable Salvatore Adamo a fait une halte au festival Pause Guitare à Albi, dans le Tarn. A 73 ans et 50 ans de carrière à son actif, le chanteur populaire a conquis ses fans avec ses tubes et ses titres plus engagés au Grand théâtre. Retour sur cette soirée mémorable.

Inutile de présenter l'interprète de "Sans toi ma mie", son premier succès en 63 à contre courant du style Yéyé de l'époque. Invité au Festival Pause Guitare, Salavatore Adamo a enchaîné ses plus grands tubes comme "Vous permettez monsieur", "Mes mains sur tes hanches",  "Les filles du bord du mer" réactualisé dernièrement par son concitoyen Arno ou encore "Tombe la neige" qui a fait de lui une mégastar au Japon.
 
SALVADOR
 
 
EPM vient de sortir un coffret-dépliant fait de quatre disques, 105 titres pour une prix riquiqui (15 €), c’est tentant. Ce n’est certes pas tout Salvador : il s’en fallut de pas mal d’autres albums encore. Tout ici a été enregistré il y a au moins cinquante ans. C’est justement le début de l’histoire d’Henri Salvador, inclus ses « tubes et succès » tels que Faut rigoler, Le lion est mort ce soir, Blouse du dentiste, Petite fleur et Le loup la biche et le chevalier.
 
BARBARA WELDENS
 
 
On ne meurt pas à 35 ans. Si, en fait. Parfois bêtement. Barbara Weldens.
Morte sur scène hier soir, à priori électrocutée, alors qu’elle donnait un concert dans l’église des cordonniers à Gourdon, dans le Lot, dans le cadre du Festival Léo Ferré. Pourquoi j’ai eu une peine immense en apprenant la mort de Barbara Weldens ce matin. Je ne la connaissais pas personnellement. Elle n’était pas une amie. Juste son talent m’impressionnait. Juste, elle représentait la vie. Juste, elle me semblait puissante et invincible. Une chanteuse hors du temps au talent incommensurable. La seule femme qui racontait des histoires de femmes et qui me filait des frissons

Norbert Gabriel - Barbara Weldens

Parfois, souvent, je m’interroge sur l’utilité et l’intérêt des chroniques de concert publiées ça et là.

Aujourd’hui j’ai un élément de réponse. Il y a deux heures, j’ai appris que Barbara Weldens est morte, très vraisemblablement électrocutée sur la scène où elle chantait. Je ne la connaissais que par la chronique de Danièle Sala, aux Rencontres Marc Robine, il y a quelques jours. Mais par cette chronique, j’avais très envie de découvrir en scène cette artiste étonnante… Et il y avait presque une sorte d’intimité virtuelle, à sens unique, qui s’était créée. Sa disparition brutale laisse un vide et une douleur que je n’aurais pas imaginée. Comme un rendez vous d’amour manqué..

Nos Enchanteurs - Barbara Weldens, 1982-2017

Le monde de la chanson est en deuil, d’un deuil cruel car tragique. Barbara Weldens, 35 ans, s’était imposée depuis quelques années sur scène, où elle nous impressionnait chaque fois.

Rappelons que Barbara Weldens venait de sortir, en février de cette année, son premier album, Le grand H de l’Homme, qu’elle avait été lauréate du Pic d’Or de Tarbes et venait de recevoir un Coup de cœur de l’Académie du disque Charles-Cros. Barbara Weldens devait se produire à Barjac, en première partie d’Yves Jamait. Un artiste n’est pas interchangeable et Barbara ne sera pas remplacée.

Rencontres Marc Robine 2017, quatrième jour.

.... Arrive alors l’ étonnante découverte de ces dernières années, Barbara Weldens, une grande blonde voluptueuse à crête iroquoise, en short et haut noir, escarpins rouges, qu’elle nous montre et qu’elle balance, car elle a envie d’être à l’aise pour bouger. Elle en reprendra un un peu plus tard, pour téléphoner à Alice du pays des merveilles : Allo, allo, Alice tu m’entends ?

dimanche, 13 août 2017

#103 Xavier Plumas - Quand la mer monte

samedi, 12 août 2017

La chanson du forban - Tue-Loup

vendredi, 11 août 2017

#21 Tue Loup - Viva Espana