Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 janvier 2019

L'actualité de la chanson française du 18 au 25 janvier (mise à jour)

Les artistes de la semaine : M, Bertrand Belin, Marjolaine Piémont, Collectif 13, Les hôtesses d'Hilaire, Sacha Toorop, Benoît Paradis trio, Nicolas Duclos .....

Le clip de la semaine : Bertrand Belin - Nuits bleues

L'album de la semaine : Bertrand Belin, Persona

BERTRAND BELIN

France Info - Bertrand Belin, des chansons et des mots

Voix singulière sur la scène française, Bertrand Belin vient de sortir son sixième album, "Persona", marqué par les mêmes obsessions qui habitent son chant bien particulier, marqué par l'épure et le minimalisme.

Depuis 15 ans qu'il sort des disques sous son nom, Bertrand Belin a très peu varié ; son sixième album, Persona, ne dérive qu'à la marge. Chaque mot y est pesé au trébuchet, dans une économie qui frôle parfois le minimalisme. Le langage poétique de Bertrand Belin se nourrit d'épure, de silences même parfois. Et c'est parfaitement conscient. "J'écoute la musique, les reliefs, comme un paysage, explique-t-il, et je décide de planter un bâton tous les 50 au lieu de 5 mètres ; je me dis que ça suffit".

Télérama - Bertrand Belin, Persona

Ses chansons à la poésie brute ne sont ni pop, ni rock. A son habitude, l’esthète punk signe un album radical. Et ancré dans son temps.

Peut-être parce que le disque nous est arrivé en pleine éclosion des Gilets jaunes. Ou bien parce que ses textes sont légèrement moins hermétiques que d’ordinaire. Toujours est-il que des visions très nettes nous sont d’emblée venues à l’esprit. Sociales et politiques. Le tableau d’une humanité accablée par le poids d’un quotidien sans luxe ; la fuite nocturne d’un exilé, la glissade d’un infortuné, la ronde mécanique d’un salarié.

COLLECTIF 13

L'Humanité - « Nous appelons à lutter en cultivant de la joie »

Les gais lurons du Collectif 13, issus notamment de Tryo, Massilia Sound System et la Rue Kétanou, dédient leur CD Chant libre aux frondeurs des ronds-points. Entretien.

En 2015, quand des artistes des formations Tryo, le P’tit Son, Massilia Sound System, le Pied de la pompe et la Rue Kétanou ont fondé le Collectif 13 avec les chanteurs ­Syrano et Alee, tous croyaient à une expérience unique, qui se limiterait à un disque. À la suite du succès de l’opus éponyme et des cent concerts donnés en deux ans, il réitère la folle aventure, avec un nouvel album enthousiasmant (Chant libre) et une autre tournée. Rompus à une large palette de styles, ces inspirés troubadours des temps modernes ont concocté des chansons aux mélodies pétulantes et aux harmonies chatoyantes. Des hymnes jubilatoires, frondeurs, qu’on a envie de chanter à tue-tête, tous ensemble, aux ronds-points.

RFI - Collectif 13 : festifs, familiers et fraternels

Près de 4 ans après 13, un premier album écoulé à 10 000 exemplaires, Collectif 13 revient avec Chant Libre. Festifs, familiers et fraternels sont les qualificatifs qui collent le mieux à cette quinzaine de titres enregistrés par ces 13 doux rêveurs réunis en un collectif pour le meilleur et pour le rire.

Sarcastiques, ironiques ou simplement légers, les textes de ce collectif constitué de Guizmo et Danielito, de Tryo, Gari du Massilia Sound System, Mourad de La Rue Ketanou, Gérôme, Erwann et Fred du Pied de la Pompe, Alee et Max du P’tit Son, de Syrano, DJ Ordœuvre et de leurs techniciens son et lumière revendiquent, sur tous les tons, un esprit contestataire. Leur doctrine : un sens affûté du bon vivre, emprunt au quotidien de soleil, de farniente, un refus des conventions et parfois même d’un certain jemenfoutisme.

NICOLAS DUCLOS

Nos Enchanteurs - Nicolas Duclos, à huis-clos

Troisième album pour Nicolas Duclos et pas un article à ce jour sur NosEnchanteurs. Erreur Aujourd’hui réparée. Dès le disque posé sur la platine, la vie s’en échappe, d’une voix claire, ferme, d’emblée sympathique. On sait qu’on ira au bout de l’album, des treize titres qui le composent. C’est un enregistrement public (tiens, singulier artiste que celui-ci, qui n’écrit pas « live » sur la pochette) au Forum Léo-Ferré, captation en mai 2017 (sortie de l’album en avril 2018). Un piano-voix en solo, par trois fois distrait par l’accordéon de Léo Varnet.

SACHA TOOROP

RTBF - Sacha Toorop - Itinéraire d'un amateur professionnel

Âme sensible, homme sincère, bricoleur et batteur sans pareil, Sacha Toorop a donné sa voix à Zop Hopop, avant d’ouvrir son cœur à la chanson française. Autodidacte, ce multi-instrumentiste s’est aussi forgé une solide réputation aux côtés de Dominique A, Yann Tiersen ou Françoiz Breut. De retour en solo et sous son nom, il signe aujourd’hui Les Tourments du Ciel, un album témoin de son temps, conscient de l’époque. Entre démarche écolo et exigences citoyennes, Sacha Toorop affine sa pensée et affirme sa plume. Au plus près de la vérité.

BENOIT PARADIS TRIO

Le Devoir - L’expérience a du bon

Mine de rien, même s’il navigue toujours un peu en marge, sur les chemins de traverse, le Benoît Paradis Trio sévit sur disque et sur scène depuis douze ans maintenant avec sa chanson jazz décalée. Et si le temps, parfois, ne fait rien à l’affaire, l’expérience, elle, laisse sa trace.

« Comme vous dites, mon cher ami ! » rit Benoît Paradis d’un rire un peu fou. Avec le chanteur-trompettiste et son groupe, il y a des choses qui ne semblent pas changer, comme cet esprit décalé et théâtral, qui s’imbrique si bien avec un certain classicisme jazz.

PANDORE

Nos Enchanteurs - Ouvrir le disque de Pandore

On le dit souvent : la scène lyonnaise est d’une richesse incroyable qui, chaque année, nous amène de nouvelles pépites. C’est encore le cas avec Pandore, de son vrai nom Guillaume Payet, dont l’album de sept titres, Enfant du vide, a de quoi nous scotcher. Tout y est beau, paroles musique et interprétation, bien en place, passionnant. « Je suis poème, je suis morose / Je suis l’élan qui s’entrepose… »

MICHEL LEGRAND

L'Express - Michel Legrand, une vie dans le tourbillon de la musique

Paris - Créateur des thèmes des "Parapluies de Cherbourg" et des "Demoiselles de Rochefort", compositeur français aux trois Oscars, Michel Legrand a vécu dans un tourbillon musical, passant avec le même appétit du jazz à la variété, de la direction d'orchestre au cinéma.

Au cours d'une carrière de plus de 50 ans qui lui a valu une renommée mondiale, ce musicien touche-à-tout a travaillé avec les plus grands de Ray Charles à Orson Welles, en passant par Jean Cocteau, Frank Sinatra, Charles Trenet et Edith Piaf.

Nos Enchanteurs - Michel Legrand, 1932-2019

La presse est friande de phrases définitives dont elle aime rivaliser à la mort des artistes : « c’était le dernier des géants », « c’était le plus grand », que sais-je encore. Qu’elle se contente cette fois de dire simplement « c’était Legrand ». Sans mal, Michel Legrand a bercé un peu beaucoup toutes nos vies, toujours se rappelant à nous par une chanson ou une musique à la radio, au temps il n’y avait pas beaucoup de stations et que tous les artistes qui y passaient étaient notre bain, notre bien communs. A la radio donc, au cinéma aussi, dans un style inimitable, qu’il soit chanteur, ou simplement parolier et compositeur. Il y a un style Legrand, un ADN inimitable : tous les faussaires s’y sont cassé les dents.

AZZOLA

RFI - Marcel Azzola, le jazz et la java

L’accordéoniste français Marcel Azzola, qui avait su marier jazz et accordéon et accompagné de grands noms de la chanson française, vient de s’éteindre à l’âge de 91 ans, après une vie entière dédiée à sa passion pour l’instrument.

Un rythme d’accordéon enflammé et virtuose, et ce fameux "Chauffe Marcel !" scandé par Jacques Brel sur l’enregistrement de la chanson Vesoul, voilà l’un des célèbres faits d’armes que Marcel Azzola laisse à la postérité. Mais limiter ce grand accordéoniste à cette seule anecdote serait évidemment bien trop réducteur pour un musicien qui a su donner ses lettres de noblesse à un instrument populaire.

M

France Inter - -M- au pied de la lettre

Il est le musicien le plus primé aux Victoires de la musique ! Dans "Lettre infinie", son nouvel album, il renoue avec son alter ego à cornes, et signe un disque tout en intimité et déclaration. Matthieu Chedid, -M-, est l'invité d'Augustin Trapenard.

Il est sans doute le guitariste français le plus doué de sa génération. Il y a vingt ans, naissait son alter ego, costumé, cornu et déjanté ! Après l'avoir abandonné quelques années, il renoue avec lui dans "Lettre infinie", un album aux accents funk et pop, qui sortira le 25 janvier.  

Baptiste Vignol - Ça sonne faux

Car comment la jeunesse séduite par la grâce magnétique d’une Angèle, ou d'une Clara Luciani, pourrait-elle succomber aux couinements ressassés d’un clown en perruque jaune moutarde? Ce costume, franchement... Etait-ce bien nécessaire? Quel embarras masque-t-il? Le malaise de s’être perdu dans un absurde affublement? Qu’est donc devenu le crack qui chantait Je dis aime ou Bonobo? Un zèbre? Un homme passe-partout? Mister mystère.

Culturebox - -M- revient avec "Lettre infinie", un album en demi-teinte

Après le superbe "Lamomali", Matthieu Chedid revient à son personnage de -M- haut en couleurs, mi-guitariste de funk-rock, mi-héros de BD. Son dernier album "Lettre infinie" à paraître ce 25 janvier, propose 13 lettres musicales et intimes adressées à son public. Même si on ne doute pas de la sincérité de la démarche, l'ensemble ne convainc pas totalement.

ZEDRINE

Claude Févre - Zédrine, « On a marché combien de siècles »…

Voilà que Zedrine nous revient… Et même s’il croit nous faire faire un pas de côté –une chute est si vite arrivée quand on avance en âge ! –  s’il nous imagine loin de cette écoute de chanson, nous nous sentons singulièrement familière de cette approche du texte et des sons qui le soutiennent. Avec son complice Aurélien Calvo, bidouilleur d’atmosphères, de rythmes, de scansions, il revient avec cinq titres, en attendant deux autres livraisons…

Au fond, que nous importent les mots, les étiquettes – slam, rap, chanson, électro, spoken word… ? Un peu tout à la fois –  si l’émotion est là, bien là, et si les mots sonnent, résonnent à notre oreille et plus encore à notre cœur ! Car cette création, aux côtés d’autres noms comme Govrache, Archibald, Nevché, Mehdi Krüger ou Jérôme Pinel (Strange Enquête), a ce remarquable et précieux effet de rendre aux mots toute leur saveur, leur onctuosité. Chacun de ceux, précédemment cités, s’efforce en effet de nous en restituer la force, le pouvoir, dans la tradition la plus ancienne des aèdes, rhapsodes, griots. Alors réjouissons-nous de cette inclination de ce que nous appelons encore la chanson…

SAEZ

Nos Enchanteurs - Le canal de Saez

..... Tout est scansion, tension dans ces onze titres, tant qu’on en sort épuisé. Sans qu’au bout du compte on ait compris grand’chose de sa colère, de son rejet du tout. Sans qu’on sache si la posture ne confine pas au bout du compte à l’imposture. Certains parleront de chanson engagée. Soit, mais contre qui, pour quoi ? C’est bien de faire une liste de sujets de dénonciations comme moi je fais ma liste de courses, encore faut-il construire parfois. Pourfendre la mondialisation, opposer l’humanisme aux réseaux sociaux (d’une chanson à l’autre, ça semble être le leitmotiv), fustiger la société de consommation où toutes et tous se vendent tels des produits… c’est facile dans un micro, ça flatte l’indignation d’une clientèle possiblement révoltée (ça disparait bien souvent comme l’acné), ça fait succès et ça récolte du blé.

 

mardi, 28 novembre 2017

L'album de la semaine : M, Lamomali (live)

samedi, 22 avril 2017

Le clip de la fin de semaine : M, Toumani Diabate, Sidiki Diabaté, Fatoumata Diawara - Manitoumani

jeudi, 20 avril 2017

"Lamomali" de -M-, un projet pour "remonter les vibrations"

Le chanteur et guitariste Matthieu Chedid assouvit sur "Lamomali", sorti vendredi, un fantasme : monter un projet avec des musiciens maliens, au premier rang desquels Toumani Diabaté et son fils Sidiki, tous deux maîtres de la kora, un instrument mythique et sacré.

C'est un projet collectif à part, pas véritablement un hommage, mais plutôt une création spéciale que propose Matthieu Chedid. Rien n'était écrit, jure-t-il, mais son amour pour le Mali - qui transpire déjà dans son travail depuis longtemps - devait bien, depuis qu'il l'a découvert il y a plus de dix ans, déboucher sur un album.

Lire la suite
____________________
____________________

mercredi, 19 avril 2017

Le Parisien - «Lamomali», le nouvel album de -M-, célèbre la musique africaine

Matthieu Chedid, alias -M-, a sorti vendredi «Lamomali», magnifique célébration de la musique africaine avec trois artistes locaux, dont Fatoumata Diawara.

«Non, je ne connais pas l'Afrique/Et gris est ma couleur de peau», chantait Matthieu Chedid il y a déjà dix-huit ans ! Quatre ans et demi après «îl», -M- revient avec un sixième projet ambitieux, «Lamomali», créé et enregistré avec deux légendes maliennes, Toumani Diabaté et son fils Sidiki, 71e et 72e générations d'une grande lignée de griots — conteurs et musiciens — et maîtres de la kora, une harpe-luth à 21 cordes.

Lire la suite
_____________________
_____________________

jeudi, 27 décembre 2012

Taratata Master Class - Mojo par -M-

dimanche, 25 novembre 2012

L'actualité de la chanson française du 19 au 25 novembre (mise à jour)

Les vidéos de la fin de semaine : Barbara et Daphné chante Barbra

La vidéo de la fin de semaine : Dis quand reviendras-tu par La Grande Sophie

Antoine, demain loin, l'album de la fin de semaine
____________________________

A la une : Barbara

Nos Enchanteurs - Barbara "Nantes"

Unanimement les grands médias, ceux qui au quotidien méprisent la chanson -au moins celle hors des clous des grands labels discographiques, du pouvoir et de l'argent -, célèbrent aujourd'hui la longue dame brune. Pour une fois, NosEnchanteurs est au même diapason. Il y a quinze ans, nous apprenions le décès de Barbara, à l'hôpital de [...]

Le Figaro - Barbara, reine de la chanson française

Quinze ans après sa disparition, la chanteuse est célébrée avec une intégrale et plusieurs hommages. Barbara s'est éteinte le 24 novembre 1997. Quinze ans après, son empreinte dans la chanson française est peut-être plus importante que jamais. La chanteuse Daphné reprend ses chansons, La Grande Sophie, Olivia Ruiz ou Camille lui rendent hommage. Autant d'héritières pour cette pionnière, qui fut une auteur-compositrice quand tant d'autres n'étaient que de simples interprètes. Une femme dont le legs inestimable continue d'être découvert génération après génération.

La Croix - Vibrant hommage à Barbara, disparue il y a quinze ans

La chanteuse est décédée un 24 novembre, il y a quinze ans, foudroyée par une infection respiratoire.
Une actualité dense accompagne cet anniversaire, témoignant d’une envie partagée de réécouter « la longue dame brune » de Précy-sur-Marne.

Le Figaro - Daphné chante Barbara

La jeune chanteuse reprend un concert intégral de la dame en noir pour le quinzième anniversaire de sa disparition. L'invitation est venue de Thierry ­Lecamp, d'Europe 1, au printemps. L'homme a alors proposé à la chanteuse Daphné de reprendre un concert intégral de Barbara, à l'occasion du quinzième anniversaire de sa disparition. «Je connaissais très peu l'œuvre de Barbara, avoue la trentenaire, séduite par la proposition, mais j'adorais certaines chansons comme Du bout des lèvres.» Après trois albums originaux, et alors qu'elle est en train de travailler sur son quatrième, Daphné ouvre alors une parenthèse afin de se plonger dans l'œuvre de son aînée.

Dimanche 25 novembre 2012 à 08.40 : La Galerie France 5 - Un beau jour… Barbara

A l’occasion des quinze ans de la disparition de Barbara, ce documentaire revient sur la naissance du mythe de la « longue dame brune ». Dans ce portrait touchant, cinq jeunes chanteuses interrogent les mystères de ce légendaire parcours d’artiste.

Le 24 novembre 1997, Barbara tirait sa révérence, laissant orphelin un public fidèle. Quinze ans après sa disparition, cette icône mystérieuse est pourtant encore bien présente et hante inconsciemment les auteures-compositrices-interprètes d’aujourd’hui. Dans ce documentaire, Daphné, L, ­Olivia Ruiz, La Grande Sophie et Camille évoquent avec nostalgie les dix premières années de la carrière de Barbara, de 1958 à 1969. Une période pendant laquelle « la femme qui chante » imposa sa liberté, son insolence, sa modernité, son intensité et son jeu de scène. Un portrait émouvant, ponctué de ses chansons, de Dis, quand reviendras-tu ? à L’Aigle noir.

Europe 1 - Dis-quand reviendras-tu? Le temps d'un week-end sur Europe 1...

Week-end spécial Barbara à partir du vendredi 23 novembre.
15 ans après la disparition de Barbara, Europe 1 rend hommage à la chanteuse. Le temps d’un week-end, la station fait revivre les plus grands titres de Barbara avec trois rendez-vous exceptionnels :
- Le premier concert de la tournée de Daphné enregistré à Nantes
- L’une des dernières interviews de Barbara réalisée par Michel Field
- Le concert Musicorama de Barbara, donné en 1968 à l’Olympia

France Inter : journée Barbara le 24 novembre

A l’occasion du 15ème anniversaire de la mort de la chanteuse, France Inter mobilise son antenne pour rendre hommage à l’une des plus grandes figure de la chanson française.

Télérama - Didier Varrod : “Barbara chantait avec les forces de l'intime”

Entretien | Son documentaire “Un beau jour... Barbara” est un émouvant hommage à une femme libre, par cinq chanteuses de la nouvelle génération. Télérama.fr le diffuse en avant-première du 21 au 23 novembre.

« Je suis une femme qui chante avant tout », affirmait Barbara. C'est donc à cinq jeunes femmes qui chantent aujourd'hui que Didier Varrod confie le soin de l'évoquer, dans l'émouvant documentaire que nous vous proposons de découvrir en avant-première sur Télérama.fr. Réalisé par Nicolas Maupied, Un beau Jour… Barbara sera diffusé dimanche 25 novembre à 8h40 sur France 5, à l'occasion du 15e anniversaire de sa disparition. Didier Varrod revient pour nous sur la façon dont il a conçu cet hommage où les mots de Barbara résonnent avec force dans les propos de Camille, Daphné, L, La Grande Sophie et Olivia Ruiz.
______________________________

Les 24 et 25 novembre

Nos Enchanteurs - Connaît-on encore Leprest ? (le beau cadeau que voilà)

Le 23 novembre

Nos Enchanteurs - 40 places à gagner pour le "Cucul, mais pas que" de Nathalie Miravette

Tacet productions et NosEnchanteurs vous offrent 40 places pour le spectacle « Cucul, mais pas que » de Nathalie Miravette, à L’Européen à Paris. 20 (2 x 10) pour la séance du dimanche 25 novembre à 17 h et 20 autres (2 x 10) pour la séance du lundi 26 à 20 h. Nathalie Miravette sera accompagnée [...]

Nos Enchanteurs - Vendeurs d’enclumes : lourds propos d'un looser lumineux

Vendeurs d’enclumes, 15 novembre 2012, Espace Camus Le Chambon-Feugerolles, festival Les Oreilles en pointe, L’Espace culturel Albert-Camus au Chambon-Feugerolles, dans l’agglomération stéphanoise, est un lieu fabuleux, sans doute la plus belle salle à des dizaines de kilomètres à la ronde, un cocon pour la chanson : l’architecte doit être un fieffé mélomane. On aimerait que cet [...]

___________________________________________

L'album de la semaine : M (Mathieu Chedid), îl

Le clip de la semaine : M, Mojo
______________________________________

Le 22 novembre

Le blog du doigt dans l'oeil : Coffret Allain Leprest

Nos Enchanteurs - Gildas Thomas et Cie : une « Question de point de vue »

Télérama, Stéphan Eicher : L'Envolée

.... dans une tonalité folk parfois dépouillée, voire un peu ­râpeuse, des cuivres distingués surgissent souvent. Et soudain tout prend corps. Même les titres en suisse-allemand ne nous semblent plus si étrangers que cela. Envolées brosse un ­tableau social sans issue — collage d'images faussement neutres, plus puissantes qu'une chanson militante.

Le 21 novembre

RFI - Tue-Loup, la musique sans le bruit : Nouvel album, 9

Plus de quinze ans d'existence et l’impression qu’ils sont toujours sur le même chemin. A l’écart du bruit et des rumeurs, Tue-Loup sort son neuvième disque, intitulé 9. Le groupe amené par Xavier Plumas et Thierry Plouze donne ainsi une suite à un parcours discret construit dans les brumes d’une chanson rock poétique.

Le Progrès - Raphaël : « Je ne cours pas après le succès »

Son nouvel album s’appelle « Super Welter » et Raphaël a réussi une belle opération coup-de-poing. Un disque intense et singulier, et pourtant très actuel.

Culturebox - Zaz, Bent, Willem, la "Génération Goldman" rend hommage au maître

Jean-Jacques Goldman de retour dans les bacs. En tout cas ses chansons. Une vingtaine d'interprètes parmi lesquels Christophe Willem, Amel Bent et M Pokora ont repris 14 tubes de JJG. "Génération Goldman" est disponible depuis le 17 novembre dernier.

Moustique - Saule: Géant aux pieds d'argile

Avec un émouvant album qui fait l'éloge de la normalité, le Belge rentre définitivement dans la cour des grands de la chanson française. Des tout grands.

Télérama, Hugo Cassavetti - -M- est-il le Lenny Kravitz camembert ?

Recadrage | Le chanteur -M- était plutôt bien parti. Mais, de shows mégalo en produits dérivés, les faux-semblants ont fini par l'emporter : -M- agace plus qu'il n'enthousiasme.

Tout avait pourtant bien commencé. En 1997, un drôle de personnage secouait le monde de la chanson française. Il se faisait appeler -M-, présentait un physique plutôt poupin, et chantait d'une curieuse voix très haut perchée. Il s'habillait de tenues colorées – une veste à brandebourgs empruntée à la pochette de Sgt. Pepper's – et arborait une étrange coiffure en pointes, ses cheveux noirs façonnés en forme de « M ». « M » comme Matthieu. Matthieu Chedid, fils de (Louis), petit-fils de (Andrée)… Ce nouveau venu apportait quelques kilogrammes de glam, de poésie et de féminité dans un monde de variétés testostéroné dont les champions se nommaient Bruel, Cabrel, de Palmas ou Garou

Le 20 novembre

La Vie - Une chanson pour Notre-Dame-des-Landes

Une autre façon de dire les choses ...

40.000 manifestants sur le site ; des cabanes reconstruites et réoccupées par des squatters ; un président de la République qui ne veut pas céder ; des centaines d'articles dans la presse (y compris dans La Vie et sur lavie.fr) : tout a été dit ce week-end sur le dossier ( très controversé) du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Télérama - Ecoutez trois titres d'Ariane Moffatt en concert

Le Figaro - La jeune génération reprend Goldman

La chanson Envole-moi tourne en boucle sur les ondes. Interprétée par Tal et M Pokora, elle figure sur la compilation Génération Goldman, qui est déjà leader sur iTunes. Un disque-hommage qui réunit de nombreux artistes dans le vent. Parmi eux: Christophe Willem qui s'attaque au tube Je marche seul, Corneille à Quand tu danses, Zaz à Pas l'indifférence, Sh'ym à Veiller tard ou Amel Bent à Comme toi. Leslie s'illustre quant à elle sur Je te donne. De jeunes signatures, moins connues du grand public, sont également présentes, comme Marie Mai et Baptiste Giabiconi.

Quai Baco - Patrick Bruel – « Lequel de nous » : La chronique

« Lequel de nous » marque le retour de Patrick Bruel. 6 ans que ses fans attendaient sagement le successeur des « Souvenirs devant ». « Lequel de nous » n’était pas impatient à l’idée de retrouver notre « Patriiiick » national dans les bacs ? 6 années durant lesquelles le chanteur avait laissé place au comédien.

France 3 - Avant la sortie de l'album de Nolwenn Leroy, écoutez huit chansons en avant-première

Buzz oblige, l'artiste propose d'écouter 8 des 12 titres des "Ô filles de l'eau", son prochain album, sur sa page facebook.

Nos Enchanteurs - Au « Cabaret de la Méduse » des Deux figurants

Le 16 novembre 2012 Depuis leur rencontre insolite en l’an 2000, dans un casting de figuration pour l’Opéra de Bordeaux ces deux là, Claude Clin, pianiste compositeur et Fred Guerbert, auteur et comédien, ne se quittent guère. C’est donc Mozart et la Clémence de Titus qui les ont  réunis et leur ont inspiré leur nom de [...]

Le 19 novembre

Nos Enchanteurs - Thiéfaine : la définition du bonheur ?

[ à la mémoire d’un ami commun : Jean Théfaine ] Hubert-Félix Thiéfaine, 16 novembre 2012, Le Fil à Saint-Etienne, festival Les Oreilles en pointes, Un concert peut être un moment magique, presque un instant d’éternité. Pas tous. Celui-ci en était un. Un fameux de surcroît. D’abord parce que c’est rassurant de voir un tel public. Des jeunes [...]

Télérama - M, îl

On nous avait promis un album résolument rock ; on nous l'avait même présenté comme « un grand disque de M » — dixit le principal intéressé. Si tout est relatif, on ne le contredira pas vraiment sur le dernier point : dans sa discographie, ce sixième opus est en effet l'un des meilleurs, pour son énergie, la diversité de ses mélodies et de ses ­arrangements — rien à voir en tout cas avec le précédent, faussement subversif et vraiment ennuyeux.

RFI - L’hommage de Patricia Kaas à Edith Piaf, Nouvel album, Kaas chante Piaf

A la veille du cinquantenaire de la disparition d’Edith Piaf, Patricia Kaas inaugure la longue liste des célébrations à venir avec Kaas chante Piaf, un album hommage enregistré avec le Royal Philarmonic Orchestra de Londres sous la direction d’Abel Korzeniowski, avant de consacrer à la Môme tout un spectacle sur scène.
_______________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________

mardi, 20 novembre 2012

L'album de la semaine - M (Mathieu Chedid) : Îl

_________________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________________

M, Mojo

vendredi, 05 octobre 2012

M, MOJO (clip officiel)