Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 novembre 2015

L'actualité de la chanson du 19 octobre au 2 novembre (mise à jour)

Le clip de la semaine - Arlt, Nue comme la main

L'album de la semaine : Arlt, Deableries

Les vidéos du jour : Leonid puis Romain Gary en concert à Lyon ; Arlt pour leur nouvel album Deableries. A partir de vendredi et jusqu'à lundi avec tous les candidats à la finale de Vive la Reprise du 2 novembre

A la une

Hexagone - Gérard Morel, président du Centre de la Chanson

Gérard Morel, bien connu en tant qu’artiste est aussi le président du Centre de la Chanson. Il était récemment de passage à Lyon pour deux spectacles à A Thou Bout d’Chant. J’en ai profité pour le rencontrer et l’interroger sur le tremplin Vive la reprise qu’organise le Centre de la Chanson. Les sélections pour la finale se sont déroulées à Lyon, Toulouse et Paris. Les qualifiés sont donc Anissa et Sarah Mikovski pour Lyon ; Gauvain Sers, Danny Buckton Trio, Zoé Malouvet et Geneviève Morissette pour Paris, Guilam et Au creux de l’A pour Toulouse. La finale aura lieu à Paris le 2 novembre.

30 et 31 octobre, 1er et 2 novembre

Encéphalogramme du spectateur - Ce que le temps a donné à l’homme

Réalisation: Sandrine Bonnaire / Durée: 52 minutes

Prix du meilleur documentaire musical de création 2015 aux États généraux du film documentaire – Lussas « Le Prix SACEM du Meilleur Documentaire Musical de Création vient d’être décerné lors des États généraux du film documentaire à Lussas (16-22 août 2015) au documentaire »Ce que le temps a donné à l’homme », un portrait intime et sensible de Jacques Higelin réalisé par Sandrine Bonnaire, coproduit par ARTE France et ADL TV Production, diffusé le 1er novembre 2015 »

En replay sur Arte+7

Carmen Maria Vega : 31 ans, dix ans de scène et une biographie

Alors qu'elle fait vibrer le tout Paris avec la comédie musicale Mistinguett, la chanteuse Carmen Maria Vega est aujourd'hui le personnage principal de sa biographie officielle ! Tombé sous le charme de l'artiste prolifique, le jeune auteur Pierre-Yves Paris, signe cet ouvrage documenté de 450 photos. Entre deux revues, la chanteuse est chez elle à Lyon pour dédicacer le livre.

28 et 29 octobre

Les Inrocks - Arlt : regardez “Le Diable” en exclu

Le nouveau clip de Arlt en exclu, pour accompagner l’entretien croisé Arlt/Betrand Belin.

Il est sorti mi-octobre, le nouvel album d’Arlt. Filmée à ras de terre, avec des petits animaux inquiétants et l’esprit malin qui rôde, la vidéo en exclu de Le Diable se regardera en lisant l’entretien croisé entre Sing Sing (chanteur-guitariste de Arlt) et Bertrand Belin, ici, et dans Les Inrocks de cette semaine.

C'est déjà ça - Georges, Alexis et nous

Depuis un an et après quatre albums studio (+ un live), Alexis HK a entrepris d'aller chanter Brassens, en disciple frondeur et chaleureux. "Georges et moi" est un succès public impressionnant et les dates de tournée courent jusque mai prochain. Au milieu de ce marathon jubilatoire, l'artiste présente six titres sobres et luxuriants. Comme Tonton.

Le blog du doigt dans l'oeil - Gens du Québec, Céline Faucher…

Vous croyez tout savoir sur le Québec, et ses « chansonnistes » depuis Félix Leclerc, Aglaé, aux derniers arrivés, de tous ses gens à voix et accents tellement pittoresques qu’on en oublie un peu le fond depuis que Charlebois a mis le joual dans ses couplets, on retient plus souvent le jeu de mots que le jeu des idées.

Le spectacle de Céline Faucher pourrait se sous-titrer : « Chroniques d’un pays qui chante ses héros du quotidien pour en faire ses légendes »

Nos Enchanteurs - Catherine Ribeiro : retour aux années Alpes

Ça nous parle d’un temps que les plus jeunes ne peuvent pas connaître… A cette époque-là, Colette Magny, grande gueule et immense chanteuse, disait d’elle : « Dans la famille coup de poing, Ferré c’est le père, Ribeiro la fille, Lavilliers le fils. Et moi la mère ! »

Intéressons-nous à la fille, à l’occasion de la sortie d’un coffret inespéré rassemblant les neuf albums originaux de Catherine Ribeiro + Alpes, de 1969 à 1980. A savoir l’après 68, la décennie des années soixante-dix, où tout semblait possible. Où on faisait comme si tout l’était.

Hexagone - Nicolas Jules, Une Blackroom pour moi tout seul : Première !

Il est des projets que tu mûris longtemps, savamment. Tu prends le temps, tu les observes sous toutes leurs coutures, tu les savoures, les pèses, les soupèses. Tu t’interroges à l’infini et tu doutes. Ne manque-t-il pas d’un peu de ça, n’ai-je pas trop exagéré là-dessus ? Et au bout du bout, tu trouves ta formule, proche ou éloignée de ce que tu avais imaginé primitivement. Et puis, il y a des concepts, des projets qui s’imposent d’eux-mêmes. Ils s’improvisent, s’invitent dans ton carnaval d’idées. Comme ça. Sans y être priés. Ça déboule, ça frappe à ta porte et ça s’installe dans ton fauteuil. Ouais, c’est ça qui s’est passé pour Une Blackroom pour moi tout seul.

C'est déjà ça - Méliès, vertiges de l'Arman

A l'ombre des poids lourds qui déboulent cet automne, il avance le plus beau disque de la saison (de l'année?): Arman Méliès y trouve le parfait équilibre entre lyrisme et intimisme, guitares et claviers, pop et folk pour neuf chansons-chevauchées impressionnantes.

Nos Enchanteurs - Babel, le souffle épique de l’électro

La pochette de cet album 5 titres se veut minimaliste pour évoquer le groupe des quatre. Et pourtant pour peu que vous vous penchiez sur leur dossier, vous découvrez que leur passage en scène est tout sauf a minima. De la passion, de l’excès, de l’énergie, de l’action pour conquérir les grandes scènes. Un public jeune et debout se déchaîne devant eux  et c’est pour lui qu’ils écrivent. A rebours de nos petits lieux intimes où s’invite le plus souvent la Chanson. Alors, on se réjouit – vraiment on se réjouit ! – et malgré l’ambigüité des  titres franco-anglais que l’auteur, Sébastien Rousselet, écrive en français. C’est là ce qui vaut au groupe d’être invité par la FédéChansons en novembre prochain.

Libé - Arlt, les charmes du palais

Pour la sortie de «Deableries», rencontre avec le duo qui élabore ses jongleries poétiques à partir des sonorités insolites de la langue française, au gré de splendides compositions minimalistes.

Chez Arlt, tout commence toujours dans la bouche. Tout naît d’abord entre le fond de la langue et le haut du palais, là où les vibrations des cordes (vocales) deviennent bruits (de bouches), phonèmes, éventuellement mots, énoncés et poésie - s’il faut vraiment mettre un nom sur ces phrases en boucle et en cadence qui sont la marque de fabrique du groupe. Le sens vient après, parfois, si c’est absolument nécessaire. Ainsi, de prime abord, le nom du duo se dit moins qu’il se lit. Eloïse Decazes et Florian Caschera, dit Sing Sing, ont certainement dû répondre des dizaines de fois à la question concernant ce choix incertain mais ne rechignent pas à nous en livrer le secret : on est sûr de déraper en le disant.

26 et 27 octobre

L'Humanité - Jacques Higelin, mémoires d’un libre chanteur

À l’occasion de ses 75 ans et de ses cinquante ans de carrière, Higelin se raconte dans une autobiographie Je vis pas ma vie, je la rêve 
et sera, ce week-end, à la Philharmonie avec un orchestre symphonique, avant la sortie d’un prochain album aux ambiances rock.

Télérama - On y était, En attendant Higelin à la Philharmonie : impressions des répétitions

Tout le week-end, la Philharmonie de Paris fête Jacques Higelin. Sandrine Bonnaire lit des lettres d'amour adressées par le public. Catherine Ringer, La Grande Sophie ou Jeanne Cherhal l'interprétent. Et ce 24 octobre, Higelin se produit avec l'orchestre national d'Ile-de-France. Nous avons assisté à la répétition générale.

Le JDD - Jacques Higelin, rêve symphonique

Alors qu’il sort un livre, fête ses 75 ans et annonce un album, Jacques Higelin s’accompagne, sur scène, d’un grand orchestre dirigé par Bruno Fontaine.

RFI - Jacques Higelin, sa vie de rêves - Une autobiographie, des concerts, un documentaire

75 bougies soufflées le 18 octobre, une autobiographie publiée chez Fayard, un week-end de célébrations de ses 50 ans de carrière à la Philharmonie de Paris, et un documentaire réalisé par Sandrine Bonnaire diffusé le 1er novembre prochain sur Arte, tout en préparant un nouvel album pour l’an prochain : Jacques Higelin est bien loin de prendre sa retraite. C’est toujours avec grâce et un grain de folie qu’il nous donne de ses nouvelles, comme si le temps n’avait pas de prise sur cet éternel adolescent.

Francetvinfo - Jacques Higelin, 50 ans de carrière célébrés à la Philharmonie de Paris

À 75 ans, Jacques Higelin continue de chanter la vie et ses rêves. Le chanteur fêtera demain, samedi 24 octobre, ses 50 ans de carrière à la Philharmonie de Paris.

Malgré sa longue carrière, l'expérience est inédite pour Jacques Higelin. Le chanteur s'essaie au concert symphonique. Comme rien n'est mièvre dans son univers, il ne manquait que cette dimension à son parcours de cinq décennies, guidées par la rébellion joyeuse et une fantaisie qui se joue des étiquettes.

RFI - Jacques Higelin, 75 ans, touchant et touché, vu par Sandrine Bonnaire

Le voir sur scène est une expérience pour la vie. Avec ses chansons, il nous embrasse et nous offre la joie de vivre depuis cinquante ans. Jacques Higelin, l’un des chanteurs favoris des Français, fête ce dimanche 18 octobre ses 75 ans. Dans la foulée, plusieurs événements sont prévus : une biographie, un spectacle, des concerts, une tournée et un documentaire. « Ce que le temps a donné à l’homme – Jacques Higelin », réalisé par Sandrine Bonnaire, est le fruit d’une rencontre entre deux âmes artistes.

► Ce que le temps a donné à l’homme – Jacques Higelin. Diffusion sur Arte, le 1er novembre 2015, à 22h55.

► Je vis pas ma vie, je la rêve, Biographie de Jacques Higelin, écrite par Valérie Lehoux, éditions Fayard.

Le blog du doigt dans l'oeil - Jacques Higelin…

On pourrait sous titrer « le voyage du funambule dans les sentiers de la mémoire », une visite intime à laquelle on invite des amis, dont l’ambassadrice est Valérie Lehoux.

C’est l’histoire d’un enfant rêveur, parfois très sauvage, parfois très joyeux, un enfant solitaire, on ne guérit jamais vraiment de son enfance. Mais on la sublime.

RFI - Jacques Higelin, superstar en automne

Une grosse pointure de la chanson française, Jacques Higelin, a soufflé hier, dimanche 18 octobre, sur ses 75 bougies. Le rockeur, qui est également poète, va célébrer ses 50 ans de carrière le week-end prochain à la Philharmonie.

23 et 24 octobre

Nos Enchanteurs - Babx, le moment de grâce

Babx, 17 octobre 2015, Les Bains-douches, Lignières,

Bouleversant concert littéraire que ce Cristal automatique#1, initialement créé pour la maison de la Poésie à Paris et diffusé sur les ondes de France Culture en avril 2014. Si Babx n’avait pour idée première d’en faire un disque ni même un spectacle-concert, petit à petit ce fut une rare évidence. Nous pouvons en être ravis.

Nos Enchanteurs - Maurane, tu verras, nous verrons

Festival de la Chanson française du Pays d’Aix. salle du Bois de l’Aune, 6 octobre 2015,

Celle qui doit son nom de scène au metteur en scène de Starmania (un certain Morane) est une star et entend nous le faire savoir, le faire entendre. L’orchestre est talentueux, avec parmi les meilleurs de leur catégorie, le solaire guitariste marseillais Louis Winsberg, le bassiste belge Evert Verhees, le batteur et compositeur Stéphane Huchard et le claviériste Philippe de Co

C'est déjà ça - Louise attaque au Krakatoa le 7 avril

 Dix ans après "A plus tard crocodile", le groupe emmené par Gaëtan Roussel sortir son nouveau disque au début de l'année. Et Louise attaque sera sur la scène du "Kraka" de Mérignac le 7 avril. La billetterie ouvre demain à 10 heures.

C'est déjà ça - "La cheminée" de Fabien Boeuf

C'est l'une des plus belles chansons du déjà très bel album du chanteur landais sorti au début de l'année, "Dans les cordes". C'est aussi aujourd'hui un joli clip. Aucun commentaire ne sera fait ici sur le destin impitoyable réservé aux modestes écrits et photographies imprimés sur ce si beau journal... Cela aurait pu être pire: la chanson aurait pu s'appeler "Emballer le poisson"

21 et 22 octobre

Le blog du doigt dans l'oeil - Vive la reprise, demi finale Paris-Nord…

Et les lauréats sont :  Danny Buckton Trio, Gauvain Sers, Genevieve Morissette, Zoé Malouvet dans l’ordre alphabétique des prénoms.

Il y avait aussi : Alysce, Lune Papa, Lise Cabaret, Vanina de Franco, Gribouille, Valentin Valender, Tias,  dans un ordre aléatoire, de gauche à droite sur la photo.

Hexagone - Les Fils de ta mère chantent Boby Lapointe

Hé Mick, t’exagères : encore un article sur Les Fils de ta mère ! Ah, je ne l’ai pas fait exprès. Je ne voulais pas, vraiment. La preuve ? En septembre j’ai publié un article sur Les Fils de ta mère chantent les swingers, concert datant de mai et j’ai annoncé leurs trois spectacles différents de la rentrée. Tu vois, je n’avais aucune intention de faire un nouvel article si vite.

Le blog du doigt dans l'oeil - Festival de Marne, Geneviève, Jérémie et Camélia.

Enfin Jérémie Bossone sur une scène à sa dimension… En attendant le St Jean d’ Acre, ou l’Olympia , le Sud-Est-Théâtre à Villeneuve St Georges lui a fait une ovation grandiose. Le plateau était relevé, coloré, et d’ailleurs pour la couleur, il y eut une avant première partie avec la très expansive Geneviève Morissette, qui a décidé de se marier avec la France, en bloc.

L'Humanité - Polyurbaine, ode brûlante aux banlieues de Zone libre

Sous l’égide du guitariste Serge Teyssot-Gay et du batteur Cyril Bilbeaud, ce nouvel album, bientôt présenté à La Maroquinerie, célèbre l’énergie et l’ingéniosité des quartiers populaires.

Polyurbaine, le nouvel album de Serge Teyssot-Gay enregistré avec son acolyte de Zone libre, Cyril Bilbeaud, et les rappeurs Mike Ladd et Marc Nammour, célèbre la vitalité de la ville, l’esprit de débrouillardise qui anime les périphéries, leur génie d’invention. « Les périphéries constituent un écosystème en permanente ébullition, explique-t-il. Avec Polyurbaine, on rend hommage à la force créatrice qu’impulsent ces populations par leur circulation, leur énergie, leur ingéniosité à trouver des solutions malgré leur difficile condition. »

Le blog du doigt dans l'oeil - Louis Ville un bluesman français…

La légende raconte que Robert Johnson rencontra une nuit, à un certain carrefour, un personnage mystérieux avec qui il marchanda pour devenir un des plus prodigieux guitaristes de blues. Quand on l’entend, on se dit qu’ils sont deux, et pourtant.. Robert Johnson avait une voix haut perchée. Louis Ville a une voix profonde qui vous cueille à plein cœur et à plein corps. Et c’est un formidable guitariste qui fait chanter ses guitares comme les meilleurs musiciens des saloons et bars du Mississippi.

Si vous aimez les chansons qui savent mettre en majesté paroles et musiques, avec une voix qui passe du soyeux au rugueux, de la caresse au rugissement, dans toutes les nuances expressives et toutes les couleurs, écoutez Louis Ville, vous en sortirez plus vivant qu’avant, entre mi rage et mi rêve, mais vivant.

19 et 20 octobre

L'Humanité - Selim, voyage en terre psychédélique- Victor Hache

Joseph Chedid, alias Selim, sort "Maison Rock". Un original premier album teinté de house rock, d’électro et d’ambiances psychédéliques inspirées des seventies.

Joseph est le plus discret des Chedid. Entre son père Louis, son frère aîné Matthieu, -M, sa grand-mère Andrée, femme de lettres et poétesse, Émilie et Anna, ses sœurs, il lui a fallu du temps pour trouver son style. Le fils cadet des Chedid vient ainsi de sortir Maison Rock, un album qui a vécu pendant un an sur Internet avant de faire l’objet d’une sortie « physique » sur le label Caroline

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: cinq titres en live et en fusion

Un an après la sortie de "Babel", l'Auvergnat ronchon et solaire sort un enregistrement public incandescent, toujours avec le Delano orchestra, disciples régionaux du barde folk.

Nos Enchanteurs - Alexis HK en soutien Georges

..... On va le dire : c’est enthousiasmant, joyeux, complice (en un seul mot). Quand chaque spectateur sort de la salle avec un sourire grand comme çà, il n’y a pas grand’chose à dire, à redire. On a eu son dû : et Brassens et HK, le respect, l’intelligence et l’impertinence mêlés, indissociables. On a eu sa dose de survie : on a beau souvent être tombé dans la marmite Brassens étant petit, on a besoin de telles et si belles louches de rappel. Le travail d’Alexis HK et de ses deux complices (aidés en cela par François Morel à la mise en scène et en gags) est qui plus est un régal de finesse.

Hexagone - Aux Trois Baudets, l’appeal Vander

Valentin Vander, voilà un blase qui ne t’est pas étranger Hexagonaute. Peut-être qu’un peu distrait, un peu vieux et alzheimerisé ou les deux à la fois, le nom ne te dit rien mais pourtant si si j’te jure, je t’en ai parlé déjà. Allez, je te l’accorde, il y a un piège. Je t’en ai parlé, ici-même, mais sous son autre nom de scène qui est Goguettes en trio mais à 4. C’était ici, va voir, je te re-raconte pas. Là, je vais t’entretenir un peu de la soirée de sortie d’album de Valentin. Son projet solo à lui, même qu’ils étaient à plein sur scène, aux Trois Baudets, ce vendredi 9 octobre. 2015, oui. Sinon j’en parlerais pas.

Les Inrocks - On y était : Cyril Mokaiesh reprend les naufragés de la chanson française au Théâtre du Châtelet

Avant d’entamer une tournée, Cyril Mokaiesh et le pianiste Giovanni Mirabassi ont présenté leur album de reprises “Naufragés” à l’occasion de 10 soirées intimistes et privilégiées.

Hexagone - Tomislav : Au fond, un bluesman

Des comme lui, cherche pas, dans le paysage de la chanson francophone t’en trouveras pas cent. Alors, quand on en tient un de la sorte, on le lâche pas, on le choie. Tomislav, c’est son vrai prénom, n’a pas trempé dans la chanson française de tradition à la base. Idéologiquement et artistiquement, il vient de loin, de bien plus loin, il s’est construit des bagages qui l’ont fait voyager sur les berges de l’autre côté de l’Atlantique. Là où l’Amérique comptait les exilés, les laissés-pour-compte, des sociétés aux parcours et aux histoires aussi fabuleuses que difficiles. Idéologiquement, il vient de là Tomislav, de cette terre où les mains noires inventaient le blues dans le delta du Mississippi, avant de se s’étendre ailleurs et partout à en devenir le rock. Il vient de là, il vient du blues, héritier de tous ces déracinés. Déraciné lui-même. Mais déraciné sédentaire.