Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 août 2017

France 2 du 25 novembre 1997 - Barbara est morte | Archive INA

Mémoire d'Info. Jérôme Garcin : La mort de son amie Barbara, en 1997, "a été un moment terrible"

Pour ses trente ans, franceinfo a demandé à des personnalités de la culture et des médias de raconter l'info qui les a marquées ces trente dernières années. Le journaliste et écrivain, Jérôme Garcin, revient sur la disparition de son amie Barbara, le 24 novembre 1997.

Jérôme Garcin est journaliste et écrivain. Depuis 1989, il produit et anime la célèbre émission Le Masque et la plume sur France Inter. Pour lui, l'événement le plus marquant de ces trente dernières années est la disparition de la chanteuse Barbara, le 24 novembre 1997.

Lire la suite
___________________
___________________

Le Monde - Cannes 2017 : « Barbara », de Mathieu Amalric, portrait impressionniste

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : la mystérieuse Lily Passion

DIXIEME EPISODE. Ce texte, tiré du spectacle musical que la chanteuse interpréta avec Gérard Depardieu, est à analyser avec précaution.

"L’Ile aux mimosas" ne fait pas partie des chansons les plus connues de Barbara, elle n’est pas de celles que l’on cite spontanément quand on évoque son nom. Après l’album "Seule" en 1981, la chanteuse va réaliser un rêve qu’elle caresse depuis quelques années déjà, celui de jouer dans un spectacle musical. Elle le fit une fois, en 1970, sur les planches du théâtre de la Renaissance. Elle incarnait "Madame" dans la pièce de Remo Forlani – l’expérience se solda par un échec. Si elle avait écrit et composé la plupart des chansons de la pièce, celle-ci était très éloignée de sa personnalité.

Lire la suite
____________________
____________________

mercredi, 30 août 2017

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : "l'Enfant laboureur", l'atypique

NEUVIEME EPISODE. L'album "la Louve", fruit d'une collaboration avec William Sheller, est une exception dans le répertoire de Barbara.

Octobre 1973, Barbara sort l’album le plus atypique de tous. Elle vient de poser définitivement meubles, bibelots et piano dans une vaste maison de Précy-sur-Marne, ce village à une quarantaine de kilomètres à l’est de Paris – dont le maire est alors Yves Duteil. Dans une aile de sa demeure, sa "Grange aux Loups", elle se fait installer un home-studio. Ici vont naître les chansons qui composeront "la Louve", dont on connait surtout "Marienbad".

Lire la suite
___________________
___________________

mardi, 29 août 2017

Barbara et Juliette Gréco - Dis, quand reviendras-tu? + Mon enfance (en solo) 1969

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : "l'Aigle noir", le mythe

SEPTIEME EPISODE. "L'Aigle noir" est certainement la chanson de Barbara la plus populaire. Mais aussi la plus mystérieuse.

Il venait hanter ses nuits, désormais il ne la quittera plus, survolant de sa présence mystérieuse et inquiétante toutes les scènes où elle se produira. "l’Aigle noir (dédié à sa nièce, Laurence), c’est d’abord l’album enregistré sous la houlette de Michel Colombier, sorti le 28 mai 1970.

Lire la suite
__________________
__________________

dimanche, 27 août 2017

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : "la Dame brune", une légende est née

CINQUIEME EPISODE. En 1967, elle sort "la Dame brune", co-écrit avec Georges Moustaki, qui achève de la figer dans sa légende de femme en noir auréolée d'un épais mystère.

Ils se sont rencontrés une de ces nuits sur la rive gauche, au gré de leurs tournées de cabarets. Fille de la lune, Barbara se lie d'amitié avec Georges Moustaki, l'enfant du soleil d'Alexandrie. La chanteuse, comme la plupart des chanteuses de cette époque, est forcément curieuse et intéressée d'approcher cet auteur-compositeur qui a connu son heure de gloire en 1958.

Lire la suite
____________________
____________________