Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 août 2017

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : "le Soleil noir", l'exutoire

SIXIEME EPISODE. Avec "le Soleil noir", Barbara peut enfin savourer le succès tant attendu.

A tous ceux – ils sont nombreux – qui trouvent son répertoire trop sombre, très anxiogène, Barbara répond par la chanson "le Soleil noir", celle qui donne son titre à l’album de 1968. Que nous dit-elle sinon qu’elle rêverait d’arriver sur scène avec des idées lumineuses, heureuses, de joie et d’espoir. Si ce n’est pas ce qui vient spontanément au bout de la plume de ce Pierrot lunaire, c’est que la vie, sa vie, l’en empêche : "Je reviens de loin/Et mon soleil est noir."

Lire la suite
___________________
___________________

Le blog di doigt dans l'oeil - Festival Musicalarue 2017 : rencontre avec La Maison Tellier

Cette année encore le festival Musicalarue accueillait à Luxey une multitude d’artistes à plus ou moins large public, et une foule immense de festivaliers. Durant trois jours, comme de coutume depuis plus de 20 ans, alors que le petit village landais ouvrait ses rues et ses espaces publics aux gens, ses habitants leur ouvraient leur cœur et leur maison. Car, outre le fait de transformer un village entier en scène gigantesque, Musicalarue présente cette particularité d’impliquer dans la vie du festival, résidents et bénévoles venus parfois de plus de 100 kilomètres aux alentours : artistes et festivaliers se logent chez l‘habitant ou campent dans les jardins, et chacun s’investit avec une bienveillance attentionnée et un esprit d’altruisme devenus rares -« l’esprit de Luxey » dit-on-, si bien qu’on ne saurait déterminer qui de Musicalarue ou de Luxey a fait la renommée et le caractère exceptionnel de l’autre.

Lire la suite
________________
________________

mercredi, 23 août 2017

Lo'Jo - Chabalaï (Audio)

Barbara "Madame"

L'enfance de Barbara par Anne Dorval avec Juliette Gréco, Jacques Chancel, Marie Chaix...

Emission des radios francophones publiques avec Bernard Serf, Yves Duteil, La Grande Sophie, Jean-François Fontana, Jérôme Garcin, Jean-Luc Hess, Agnès Jaoui

La chanson du jour : Hallyday, Souvenirs,souvenirs

L'Obs - Barbara, un jour, une chanson : "la Dame brune", une légende est née

CINQUIEME EPISODE. En 1967, elle sort "la Dame brune", co-écrit avec Georges Moustaki, qui achève de la figer dans sa légende de femme en noir auréolée d'un épais mystère.

Ils se sont rencontrés une de ces nuits sur la rive gauche, au gré de leurs tournées de cabarets. Fille de la lune, Barbara se lie d'amitié avec Georges Moustaki, l'enfant du soleil d'Alexandrie. La chanteuse, comme la plupart des chanteuses de cette époque, est forcément curieuse et intéressée d'approcher cet auteur-compositeur qui a connu son heure de gloire en 1958. Sa liaison d'un an avec Edith Piaf s'était achevée en beauté, quand elle avait porté sur la scène internationale "Milord", la chanson qu'il lui avait écrite sur une musique de Marguerite Monnot.

Lire la suite
___________________
___________________

Claude Févre - 15e Festival DécOUVRIR – Le grand charivari de Léopoldine HH

.... Ne  demandez pas à Léopoldine HH  ce qu’elle a dans la tête ! Peut-être trouverez –vous une piste en ouvrant un livre… ? Elle nous guide… Page 7 ?  Elle commence avec cette énumération dont on devine qu’elle n’a pas de fin : Tchekhov, Ibsen, Cadiou, Berthold Brecht, ApollinaireOn sent beaucoup de choses… Voilà,  mais quoi au juste ? C’est ainsi qu’elle commence et sa chanson, sa voix dont elle tire plein d’effets, son sourire, nous emmènent dans son monde. Une sorte d’Alice au pays des merveilles qui jamais ne reviendrait de son rêve, qui jamais ne refermerait le livre.  Elle aime les fleurs en pot … en allemand « Blumen Im Topf », titre de son album Voilà, il vous faudra faire avec ça… C’est à prendre ou à laisser. Hé bien, sachez qu’on ne laisse pas. Il faut le dire tout de suite, on ne résiste pas à tout ce grand déballage d’impossibles. Vous êtes mis en condition avant même qu’elle n’arrive avec ces deux grands escogriffes qui « musiquent » de toutes les façons autour d’elle.  Sur scène ils ont planté des fleurs en pot…Euh, pardon, pas des fleurs mais des petits moulins de toutes les couleurs… La scène avec tous ses instruments, claviers, ordinateurs, petite harpe, accordéon…Un hula hoop dont on n’aura le rôle qu’à la fin !

Lire la suite
__________________
__________________

mardi, 22 août 2017

[ Electro Swing Live Band ] "Les Voleurs de coeurs" LMZG - Lamuzgueule

Barbara, L'aigle noir