Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 avril 2018

L'actualité de la chanson française du 23 au 29 mars

L'album et l'artiste du jour : Ziako, Né en voyage

Les artistes de la semaine : Lavilliers, Bénabar, Hurlements d'Léo, Pelouse, Ziako, Barbara Carlotti,

Le clip de la semaine : Bénabar - La petite vendeuse

L'album de la semaine : Barbara Carlotti, Magnétique

ZIAKO

Nos Enchanteurs - Ziako, embarquement immédiat

Ziako. Un patronyme étrange aux senteurs d’exotisme. Sur son site, nous apprenons que son nom signifie « Musique guérisseuse à partager » en malgache. Ce qui nous permet de conclure deux choses. Primo, la langue malgache brille par sa concision !

CHARLES CROS

Hexagone - Les coups de coeur Charles Cros 2018

Les Coups de cœur 2018 de l’académie Charles Cros en chanson francophone sont remis ce dimanche 25 mars, en Suisse dans le cadre du festival Voix de fête à Genève.

Pour le festival, c’est  une animation de plus, car dans la salle renommée du Chat noir, chaque artiste présent chante deux titres de l’album primé lors de cette manifestation ouverte au public. Sur les onze coups de cœur français et quatre francophones, huit artistes ou groupes sont présents. La régionale de l’étape Phanee de Pool (du coup, la une de cette chronique), pourtant bien présente à Genève pour Voix de fête et ayant chanté le vendredi soir dans le cadre de “Bars en fête” et la samedi pour les Découvertes était ce dimanche après-midi dans l’avion direction la Corée pour 7 jours et 5 concerts.

HURLEMENTS D'LEO

Nos Enchanteurs - Au clair de la lune, mes amis d’Léo

Imparable ! Luna de papel. Traduction pour les allergiques à la langue de Cervantès : « Lune de papier ». Morceau d’ouverture et titre du nouvel album des Hurlements d’Léo. Ça commence doucement, par une intro entêtante. S’insinue alors la voix bien connue du chanteur Laurent Kebous, qui se marie dans un duo du plus bel effet avec celle d’Aurelia Campione, mélange suave de Vanessa Paradis et d’Axelle Red, par ailleurs chanteuse du groupe La Cafetera roja. Le refrain survient, en espagnol dans le texte, les guitares se déchaînent, suivies de cuivres sonnants et trébuchants et d’un accordéon sans flonflons. « Les ombres dansent la bacchanale / Sens-tu monter l’odeur de soufre / De tous ces diables en fond de cale / Fuyons avant qu’ils nous étouffent ». Vous voudriez vous en défaire ? Trop tard, vous êtes cuits ! La chanson est entrée dans un coin de votre cerveau et vous n’avez plus qu’une envie : appuyer sur la touche « replay » pour vous en gaver encore et encore.

BARBARA CARLOTTI

 
S’inspirant de ses rêves, la chanteuse célèbre la pop en kaléidoscope dans un disque scintillant. Magique.

Faute avouée, pardonnée ? On a peiné à entrer dans le nouvel album de ­Barbara Carlotti. Il est né, assure-t-elle, de ses innombrables rêves, qu’elle prend soin de noter au réveil depuis l’adolescence. Né, aussi, d’une série de happenings scéniques qu’elle a montés ces trois dernières années, des « laboratoires oniriques » pour lesquels elle s’entoure d’amis rêveurs, écrivains ou chanteurs… Carlotti, hyperactive un brin contemplative, s’est prise de passion pour les songes qui nous hantent, et qui sont devenus la matière première de treize nouvelles chansons.

LES CHANTS DE MARS

Francofans - Les 24 heures du mot des Chants de mars lyonnais

Le 20 mars avait lieu la troisième édition des « 24 heures du mot » organisés par A Thou Bout d'Chant dans le cadre des Chants de Mars, le grand festival lyonnais de la chanson. 24 artistes ont été invités à y participer et ils ont été répartis en 8 équipes. Dans leur casting les organisateurs, avec une perversité très subtile, ont constitués des assemblages détonants et inattendus. Les équipes disposaient de 24 heures pour composer une chanson et de s'entendre sur une reprise du répertoire de la chanson française. Cette année le thème retenu était celui de l'uchronie. Dans Wikipedia ce terme est explicité de la façon suivante : « L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles ». Chaque équipe devait ensuite respecter une contrainte particulière. L'une d'elle par exemple devait se limiter à utiliser 2 accords dans leur composition ; telle autre se voyait imposer l'intervention d'un kazou dans son instrumentation.

BENABAR

L'Echo - Bénabar, entertainer à la française

Il n’a pas démarré sa carrière sur YouTube et Instagram mais dans les bars. "Le début de la suite", c’est l’album de ses 20 ans de scène. Et ça se fête. Car, une chose est sûre, Bénabar est un artiste qui revendique son statut d’amuseur public.

Ses cheveux sont plus blonds, son look plus jeune. On dirait que plus le temps passe, plus Bénabar rajeunit… Et dans ses musiques, il a mis une touche nouvelle aussi. Mais son regard amusé, parfois caustique, sur le (petit) monde qui nous entoure, est toujours fin et nuancé.

Le Figaro - Le Début de la suite, bénabarbant jusqu'à la fin

Bénabar, le mal-aimé de la chanson française, sort son huitième disque au goût très fade. Une grande kermesse d'insouciance et d'optimisme béat parsemée de réflexions sur le temps qui passe.

Inspiré de faits réels, son dernier album, est passé quasi incognito. Qui se souvient de Paris by night, le single de ce disque? Quatre ans de gueule de bois plus tard, Bénabar signe son retour avec Le Début de la suite, disponible vendredi chez Sony Music. Enregistré sous le soleil bordelais aux côtés de Mark Daumail, meneur du groupe Cocoon, ce huitième volet de l'oeuvre bénabarbante se place sous le signe de l'optimisme à tout crin et, comme souvent chez Bruno Nicolini, sur le questionnement sur le temps qui passe. Rien de très neuf, en somme.

Le Parisien - Bénabar : «Je suis un pessimiste qui ne veut plus l’être»

DE PRETTO

L'Express - Eddy de Pretto, chanteur unique en son genre

Le natif de Créteil débarque en force avec Cure, un premier album qui mêle musique urbaine et chanson moderne.

Pas besoin d'avoir la carrure d'un rugbyman pour bousculer la chanson française. Eddy de Pretto, 24 ans, fait bouger les lignes avec un corps d'allumette. Son premier album, Cure, se situe au point de confluence du rap et de la chanson française. Au premier courant, le natif de Créteil (Val-de-Marne) emprunte les uppercuts verbaux, la langue crue et âpre, le réalisme froid, le minimalisme instrumental - il se présente sur scène avec juste un iPhone et un batteur. 

LARA

RFI - Catherine Lara, à la recherche du Bô

Avec ses lunettes noires et ses cheveux blancs, on la reconnaît dès qu’on la voit. Mais, cette artiste accomplie est reconnaissable aussi à son violon, cet instrument dont elle peut faire sortir toutes les émotions, de la plus ténue à la plus puissante. C’est autour du violon et des douces mélodies de Catherine Lara que son nouveau spectacle a été écrit, mis en scène et chorégraphié par l’Italien Giuliano Peparini.

CLAUD MICHAUD

Nos Enchanteurs - Claud Michaud se laisse pousser des Elles

« L’idée de ce second album a germé en 2014, au retour du Festival de Pully-Lavaux, en Suisse. Après m’être consacré pendant huit ans à l’œuvre de Félix Leclerc et de quelques autres grands de la poésie chantée, j’ai eu envie de me plonger dans le répertoire de grands textes écrits par des femmes. Emballées par le projet, Mouffe, Lucie Cauchon et Christine Giguère se sont jointes à moi. Ensemble, nous avons travaillé aux arrangements et à la mise en scène et avons présenté à plusieurs reprises ce spectacle qui a su émouvoir et toucher. »

CHATON

Les Inrocks - Pourquoi il faut absolument écouter CHATON en 2018

A la veille de la sortie de son premier album "Possible", entretien de fond avec le phénomène CHATON : il a touché le fond, mais continue d'écrire des poésies.

"Au bord de la faillite, je continue d’écrire des poésies" : c’est avec ce refrain qu’on a découvert CHATON l’an dernier, sur son étrange chanson Poésies, devenue un petit tube. Etrange d'abord, le contraste entre une improbable tronche de bassiste viril dans un groupe stoner, et cette chanson fragile, économe, insolite et solitaire, construite sur des failles. Cette chanson anxiolytique – du genre qui donne envie de s'enfoncer sous la couette quand c’est l’hiver et que dehors il pleut – a eu pour CHATON des vertus thérapeutiques.

Xavier Machault & Roberto Negro - Taillé au Burin

PELOUSE // La nuit réclame son dû // Live @ La Bobine - Grenoble - octobre 2017

L'album du jour : Pelouse

PELOUSE // Le vélo // Live @ La Bobine - Grenoble - octobre 2017

PELOUSE // Tout était orchestré // Live @ La Bobine - Grenoble - octobre 2017

Nos Enchanteurs - Gauvain Sers et le domaine des Dieux de la chanson

L’Olympia, ça c’est fait ! Il l’aura gravi la montagne sacrée le bougre, avec une rapidité incroyable, une maîtrise et un talent qui n’a rien à envier à ses illustres prédécesseurs en ces lieux. Le voilà premier de cordée mais sans le vertige des sommets, juste un peu grisé, sur un petit nuage. Mais comment ne pas l’être quand en dix fois plus gros que n’importe qui son nom s’étale en lettres rouges sur le fronton du music-hall du boulevard des Capucines ? Hier encore, « le coeur léger et le bagage mince », il se produisait au cabaret. S’il n’avait pas encore conquis le tout Paris, pour nous il avait déjà tout d’un grand, n’en déplaise à la très affligeante Christine Angot. Alors ce soir, le voir fouler la scène de ce lieu mythique, nous a bouleversé de joie et d’émotion. Gauvain dira lui même, à maintes reprises dans la soirée, qu’il n’en revient pas d’être là…

Lire la suite
__________________
__________________