Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 novembre 2018

Le concert de la fin de semaine : Le Pont des Artistes #26 - Dominique A - Palatine - Barbara Carlotti

jeudi, 24 mai 2018

L'actualité de la chanson française du 11 au 17 mai

Les artistes de la semaine : Zaza Fournier, Mathieu des Longchamps, Bernhari, Le Trottoir d'en face, Samir Barris

L'album du jour : Samir Barris, Fin d'été

L'album de la semaine : Tous ces mots terribles - Hommage à François Béranger

SAMIR BARRIS

Nos Enchanteurs - Samir Barris, passeur de poésie

Est-il bien raisonnable de vous entretenir en ce joli mois de mai d’un album intitulé Fin d’été ? N’aurait-il pas été plus opportun d’évoquer le C’est au mois d’août de l’ami Pierrot, Tout nu et tout bronzé de Carlos ou l’indémodable Est-ce que tu viens pour les vacances ? Quoi, l’été n’est pas encore là que déjà nous en chantons la fin !

LE TROTTOIR D'EN FACE

Press Lib - Le Trottoir d’en face dévoile son second album

Le groupe orthézien poursuit sa montée vers les sommets avec 11 morceaux sous le titre « Multiplex ». Ne ratez pas leurs prochains concerts dans la région…

Ils ont pour noms Benoît Crabos (chant), son frère Cyril (guitare-chant), Thomas Labarbe (basse), Clément Laborde (batterie), Blash (claviers), Gaétan Elichalt (trompette), Florian Marques (saxo) et Franck Lopepe (trombone-trompette). Et le tout forme un groupe qui commence à faire un tabac : Le trottoir d’en face. Leur point commun ? Etre d’Orthez et alentours, être fous de musiques, avoir fait leurs gammes dans les Landa’s ou La main gauche.

MATHIEU DES LONGCHAMPS

Aficia - Mathieu Des Longchamps rend hommage aux héros du quotidien

C’est avec un titre simple et émouvant que Mathieu Des Longchamps arrive dans le paysage musical. On découvre « Héros anonyme » sur aficia.

Mathieu Des Longchamps vient de l’autre côté de l’Atlantique, originaire de Montréal au Québec. Si le jeune homme baigne aujourd’hui dans la musique c’est sans aucun doute une évidence pour lui. Une mère chanteuse de folk et un père guitariste flamenco et harpiste latino ayant forgé son caractère.

BERNHARI

France Inter - Bernhari, le troubadour romantique de la Belle province

Avant même d’avoir publié le moindre disque, Bernhari suscitait déjà l’engouement et faisait l’unanimité chez lui, au Québec.

De son vrai nom Alexandre Leclerc-Bernier, Bernhari est auteur, compositeur, interprète, batteur et claviériste ; il vient de la scène indépendante et ne fait rien comme tout le monde.
Il a démarré sa carrière dans un collectif d’une douzaine d’artistes baptisé " L’étranger ", puis dans un trio appelé " L’ours ". Mais c’est en solo qu’il fait parler de lui la première fois en 2014 lors de concerts qu’il donnait dans des petites salles montréalaises et avec un …45-tours vinyle !

GERARD JOUANNEST

Télérama - Gérard Jouannest a emporté avec lui ses si jolies mélodies

Pianiste virtuose, il fut l’accompagnateur de Jacques Brel et Juliette Gréco. Gérard Jouannest est mort ce mercredi 16 mai à Ramatuelle (Var) à l’âge de 85 ans, laissant derrière lui des chansons éternelles.

S'il n’était pas célèbre, son nom résonnait à l’oreille de tous les amateurs de chanson ; rarement même un accompagnateur aura été à ce point identifié. Aussi discret fût-il, Gérard Jouannest était un musicien d’exception. Et pas seulement par son talent, aussi par son parcours : pianiste de Brel, à ses côtés sur scène de 1958 jusqu’au tout dernier récital de 1967, il était ensuite devenu celui de Juliette Gréco.

ferre,

Culturebox - Gérard Jouannest, pianiste de Brel et époux de Juliette Gréco, s'est éteint

Mélodiste pour Jacques Brel et de Juliette Gréco, pianiste de scène et compositeur prolifique du répertoire français, le pianiste Gérard Jouannest est mort mercredi 16 mai dans le Var.

Les chansons de Brel n'auraient pas été les mêmes sans ses mélodies soignées et son piano discret. Gérard Jouannest, connu pour avoir accompagné Jacques Brel sur scène mais aussi Juliette Gréco, avec qui il s'est marié en 1998 s'est éteint mercredi à Ramatuelle dans le Var, à l'âge de 85 ans.
 
 
 
L'immense mélodiste de Brel et de Juliette Gréco (dont il partageait la vie) est mort ce jeudi
Il venait d'avoir 85 ans, le 2 mai dernier. Discrètement. Comme Gérard Jouannest aura traversé la vie ainsi, à l'ombre des grands chanteurs qu'il aura accompagnés sur scène et en studio pendant 60 ans. C'est pourtant à lui que l'on doit les plus grandes mélodies des plus grandes chansons d'un des plus grands: Jacques Brel.

LEO FERRE

Télérama - Ferré, Mai 68

Bien sûr, il y a la fougue de Ferré. Sa voix vibrante, puissante, et ses textes incandescents qui disent un désir de ­liberté aussi rageur qu’inextinguible. Ne serait-ce que pour cela, mais aussi parce que sa mémoire est curieusement sortie des radars médiatiques (qui ont célébré son centenaire en 2016), il n’était pas idiot de concevoir ce coffret — qui répond quand même à un opportunisme commémoratif pas très anar… Une cinquantaine de titres censés traduire l’esprit de 68

ZAZA FOURNIER
 
L'Humanité - Zaza Fournier

Zaza Fournier revient avec le Déluge, nouveau spectacle tissé autour de treize titres originaux de la chanteuse.

Soit l’histoire de nos tempêtes secrètes : « Le déluge, dit-elle, c’est comment on laisse place à nos monstres qu’on a tous et comment on leur donne liberté alors qu’on est aujourd’hui à l’heure d’une société qui nous demande d’être très définissables, très normés, très policés, très lisses. » Une histoire qui questionne le couple, le désir, défie la fidélité, interroge nos façons d’être ensemble.

BARBARA CARLOTTI

Libé - Barbara Carlotti, l’acmé des songes

A la suite de ses échanges complices avec le public lors de laboratoires oniriques, la chanteuse s’est entourée de scientifiques et de musiciens pour enregistrer «Magnétique», un album pop hypnotique truffé de rêves et d’expériences.

Comment rêver éveillé ? Paupières entrouvertes, Barbara Carlotti a aimanté musiciens et scientifiques à sa quête, espérant entraîner aussi le public dans une autre forme de pensée. Six ans après son précédent album, l’Amour, l’Argent, le Vent, elle s’agrippe à un autre insaisissable, au fil de créations musicales hypnagogiques et laboratoires publics, dans un premier temps présentés à Paris à la Maison de la poésie ou au CentQuatre. Ce travail préparatoire a fini par se figer sur l’album Magnétique, paru fin mars, et elle s’apprête à le présenter en tournée, restée fidèle à son tropisme de pop française depuis son premier album, Chansons, avec Bertrand Burgalat en 2005.

LA REPRISE

Norbert Gabriel - Et la musique dans tout ça ?

Conférence, l’art de la reprise…

Jeudi, la Médiathèque des Halles proposait une conférence sur le thème des « reprises », et les arcanes qui mettent sur le marché des albums très différents dans leur approche. (Avec Cécile Prévost-Thomas en maître de cérémonie, et Daphné, Dominique Blanc-Francard, Olivier Hussenet et Stéphane Sansévérino)

Daphné, qui a fait un album  consacré à Barbara a très bien expliqué le fond de sa démarche, c’est à la fois un hommage et une découverte, en ce sens que connaissant Barbara comme tout le monde si on peut dire,  elle est entrée dans son oeuvre parce qu’il y avait des vraies correspondances dans les émotions, et en respectant scrupuleusement les mélodies.

1968
 
 
En 1968, la musique ronronne, roucoule ou cogne. C’est vrai en France, où Georgette Plana reprend Riquita, jolie fleur de Java, rengaine des années 1920, aux Etats-Unis, où la chanteuse country Jeannie C. Riley obtient un Grammy avec Harper Valley PTA, ou au Royaume-Uni, avec Lily The Pink, de The Scaffold. Après leur période flower power, les Beatles et les Rolling Stones rendent compte, avec plus ou moins de bonheur, de l’effervescence sociale. En France, Il est cinq heures, Paris s’éveille, la chanson-phare de Jacques Dutronc, est détournée par les contestataires.

PIERRE SCHOTT

Baptiste Vignol - Pierre Schott l'échappé

GRINGO, ainsi s’intitule avec humour le nouvel et splendide album de Pierre Schott, alsacien jusqu’au bout des doigts qu’il a cornés par les cordes de sa guitare, ici une Heritage 535 version gaucher achetée à Houston – Texas chez Southpaw Guitars en 1995. Avec humour, donc, car le gringo est l’Américain des Etats-Unis ou, par extension, l’étranger non latin dans un pays hispanophone d’Amérique latine. Pas vraiment le profil de Pierrot. Mais le titre colle à merveille avec l’ambiance des dix nouvelles chansons, grasses et bluesy, du musicien. Sur la pochette, un vélo de course, posé contre un panneau indiquant l’arrivée au sommet du col du Cheval Mort. Rien d’hasardeux puisque Pierre Schott (ingénieur du son à la ville) sillonne depuis des années les départementales et puise dans les lacets des monts qu'il escalade une inspiration de haut vol.

LES OGRES DE BARBACK

C'est déjà ça - Les Ogres de Barback se régénèrent en Occitanie

La fratrie Burguière explore encore un autre univers à travers une tournée avec le duo occitan Brotto-Lopez, qui se retrouve gravée sur disque. Avant un concert à la Palène, à Rouillac (16), le 27 avril, Fred Burguière est revenu sur cette collaboration, les multiples projets des Ogres, un projet de gîte musical en Deux-Sèvres et son amour de l'île d'Oléron

mercredi, 04 avril 2018

L'actualité de la chanson française du 23 au 29 mars

L'album et l'artiste du jour : Ziako, Né en voyage

Les artistes de la semaine : Lavilliers, Bénabar, Hurlements d'Léo, Pelouse, Ziako, Barbara Carlotti,

Le clip de la semaine : Bénabar - La petite vendeuse

L'album de la semaine : Barbara Carlotti, Magnétique

ZIAKO

Nos Enchanteurs - Ziako, embarquement immédiat

Ziako. Un patronyme étrange aux senteurs d’exotisme. Sur son site, nous apprenons que son nom signifie « Musique guérisseuse à partager » en malgache. Ce qui nous permet de conclure deux choses. Primo, la langue malgache brille par sa concision !

CHARLES CROS

Hexagone - Les coups de coeur Charles Cros 2018

Les Coups de cœur 2018 de l’académie Charles Cros en chanson francophone sont remis ce dimanche 25 mars, en Suisse dans le cadre du festival Voix de fête à Genève.

Pour le festival, c’est  une animation de plus, car dans la salle renommée du Chat noir, chaque artiste présent chante deux titres de l’album primé lors de cette manifestation ouverte au public. Sur les onze coups de cœur français et quatre francophones, huit artistes ou groupes sont présents. La régionale de l’étape Phanee de Pool (du coup, la une de cette chronique), pourtant bien présente à Genève pour Voix de fête et ayant chanté le vendredi soir dans le cadre de “Bars en fête” et la samedi pour les Découvertes était ce dimanche après-midi dans l’avion direction la Corée pour 7 jours et 5 concerts.

HURLEMENTS D'LEO

Nos Enchanteurs - Au clair de la lune, mes amis d’Léo

Imparable ! Luna de papel. Traduction pour les allergiques à la langue de Cervantès : « Lune de papier ». Morceau d’ouverture et titre du nouvel album des Hurlements d’Léo. Ça commence doucement, par une intro entêtante. S’insinue alors la voix bien connue du chanteur Laurent Kebous, qui se marie dans un duo du plus bel effet avec celle d’Aurelia Campione, mélange suave de Vanessa Paradis et d’Axelle Red, par ailleurs chanteuse du groupe La Cafetera roja. Le refrain survient, en espagnol dans le texte, les guitares se déchaînent, suivies de cuivres sonnants et trébuchants et d’un accordéon sans flonflons. « Les ombres dansent la bacchanale / Sens-tu monter l’odeur de soufre / De tous ces diables en fond de cale / Fuyons avant qu’ils nous étouffent ». Vous voudriez vous en défaire ? Trop tard, vous êtes cuits ! La chanson est entrée dans un coin de votre cerveau et vous n’avez plus qu’une envie : appuyer sur la touche « replay » pour vous en gaver encore et encore.

BARBARA CARLOTTI

 
S’inspirant de ses rêves, la chanteuse célèbre la pop en kaléidoscope dans un disque scintillant. Magique.

Faute avouée, pardonnée ? On a peiné à entrer dans le nouvel album de ­Barbara Carlotti. Il est né, assure-t-elle, de ses innombrables rêves, qu’elle prend soin de noter au réveil depuis l’adolescence. Né, aussi, d’une série de happenings scéniques qu’elle a montés ces trois dernières années, des « laboratoires oniriques » pour lesquels elle s’entoure d’amis rêveurs, écrivains ou chanteurs… Carlotti, hyperactive un brin contemplative, s’est prise de passion pour les songes qui nous hantent, et qui sont devenus la matière première de treize nouvelles chansons.

LES CHANTS DE MARS

Francofans - Les 24 heures du mot des Chants de mars lyonnais

Le 20 mars avait lieu la troisième édition des « 24 heures du mot » organisés par A Thou Bout d'Chant dans le cadre des Chants de Mars, le grand festival lyonnais de la chanson. 24 artistes ont été invités à y participer et ils ont été répartis en 8 équipes. Dans leur casting les organisateurs, avec une perversité très subtile, ont constitués des assemblages détonants et inattendus. Les équipes disposaient de 24 heures pour composer une chanson et de s'entendre sur une reprise du répertoire de la chanson française. Cette année le thème retenu était celui de l'uchronie. Dans Wikipedia ce terme est explicité de la façon suivante : « L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles ». Chaque équipe devait ensuite respecter une contrainte particulière. L'une d'elle par exemple devait se limiter à utiliser 2 accords dans leur composition ; telle autre se voyait imposer l'intervention d'un kazou dans son instrumentation.

BENABAR

L'Echo - Bénabar, entertainer à la française

Il n’a pas démarré sa carrière sur YouTube et Instagram mais dans les bars. "Le début de la suite", c’est l’album de ses 20 ans de scène. Et ça se fête. Car, une chose est sûre, Bénabar est un artiste qui revendique son statut d’amuseur public.

Ses cheveux sont plus blonds, son look plus jeune. On dirait que plus le temps passe, plus Bénabar rajeunit… Et dans ses musiques, il a mis une touche nouvelle aussi. Mais son regard amusé, parfois caustique, sur le (petit) monde qui nous entoure, est toujours fin et nuancé.

Le Figaro - Le Début de la suite, bénabarbant jusqu'à la fin

Bénabar, le mal-aimé de la chanson française, sort son huitième disque au goût très fade. Une grande kermesse d'insouciance et d'optimisme béat parsemée de réflexions sur le temps qui passe.

Inspiré de faits réels, son dernier album, est passé quasi incognito. Qui se souvient de Paris by night, le single de ce disque? Quatre ans de gueule de bois plus tard, Bénabar signe son retour avec Le Début de la suite, disponible vendredi chez Sony Music. Enregistré sous le soleil bordelais aux côtés de Mark Daumail, meneur du groupe Cocoon, ce huitième volet de l'oeuvre bénabarbante se place sous le signe de l'optimisme à tout crin et, comme souvent chez Bruno Nicolini, sur le questionnement sur le temps qui passe. Rien de très neuf, en somme.

Le Parisien - Bénabar : «Je suis un pessimiste qui ne veut plus l’être»

DE PRETTO

L'Express - Eddy de Pretto, chanteur unique en son genre

Le natif de Créteil débarque en force avec Cure, un premier album qui mêle musique urbaine et chanson moderne.

Pas besoin d'avoir la carrure d'un rugbyman pour bousculer la chanson française. Eddy de Pretto, 24 ans, fait bouger les lignes avec un corps d'allumette. Son premier album, Cure, se situe au point de confluence du rap et de la chanson française. Au premier courant, le natif de Créteil (Val-de-Marne) emprunte les uppercuts verbaux, la langue crue et âpre, le réalisme froid, le minimalisme instrumental - il se présente sur scène avec juste un iPhone et un batteur. 

LARA

RFI - Catherine Lara, à la recherche du Bô

Avec ses lunettes noires et ses cheveux blancs, on la reconnaît dès qu’on la voit. Mais, cette artiste accomplie est reconnaissable aussi à son violon, cet instrument dont elle peut faire sortir toutes les émotions, de la plus ténue à la plus puissante. C’est autour du violon et des douces mélodies de Catherine Lara que son nouveau spectacle a été écrit, mis en scène et chorégraphié par l’Italien Giuliano Peparini.

CLAUD MICHAUD

Nos Enchanteurs - Claud Michaud se laisse pousser des Elles

« L’idée de ce second album a germé en 2014, au retour du Festival de Pully-Lavaux, en Suisse. Après m’être consacré pendant huit ans à l’œuvre de Félix Leclerc et de quelques autres grands de la poésie chantée, j’ai eu envie de me plonger dans le répertoire de grands textes écrits par des femmes. Emballées par le projet, Mouffe, Lucie Cauchon et Christine Giguère se sont jointes à moi. Ensemble, nous avons travaillé aux arrangements et à la mise en scène et avons présenté à plusieurs reprises ce spectacle qui a su émouvoir et toucher. »

CHATON

Les Inrocks - Pourquoi il faut absolument écouter CHATON en 2018

A la veille de la sortie de son premier album "Possible", entretien de fond avec le phénomène CHATON : il a touché le fond, mais continue d'écrire des poésies.

"Au bord de la faillite, je continue d’écrire des poésies" : c’est avec ce refrain qu’on a découvert CHATON l’an dernier, sur son étrange chanson Poésies, devenue un petit tube. Etrange d'abord, le contraste entre une improbable tronche de bassiste viril dans un groupe stoner, et cette chanson fragile, économe, insolite et solitaire, construite sur des failles. Cette chanson anxiolytique – du genre qui donne envie de s'enfoncer sous la couette quand c’est l’hiver et que dehors il pleut – a eu pour CHATON des vertus thérapeutiques.

lundi, 02 avril 2018

Barbara Carlotti - Voir les étoiles tomber

dimanche, 01 avril 2018

Barbara Carlotti - Parce que (je t'aime)

A l'occasion de l'exposition consacrée à Barbara à la Philharmonie de Paris, le Nouveau Rendez-vous a invité la jeune génération à interpréter les succès de la dame en noir.

samedi, 31 mars 2018

Barbara Carlotti "Dimanche d'automne" (INA, 2012)

samedi, 09 février 2013

L'actualité de la chanson française du 4 au 10 février (mise à jour)

Le clip de la fin de semaine : Les Frères Volo, Fiston

L'album de la fin de semaine : Robi, L'hiver et la joie

Les vidéos de la fin de semaine : Camille à L'Olympia, Claire Diterzi à Acoustic..... et quelques autres
_________________________________

A la une : les Victoires de la Musique

L'Express - Camille: "Il ne faut pas suivre les parcours fléchés" Par

A 35 ans, la chanteuse de la décennie est nominée dans deux catégories aux Victoires de la musique 2013. C'est une antistar. Qui intéresse désormais le cinéma. Chanteuse et comédienne, Camille se dédouble. 

Pure People - Victoires de la Musique 2013 : Dominique A brille, 'estomaqué' mais pragmatique

Un an après le sacre d'Hubert-Félix Thiéfaine, les Victoires de la Musique n'ont pas plus fait dans le consensuel du côté de l'interprète masculin de l'année pour leur 28e édition, vendredi 8 février 2013, en direct du Zénith de Paris. Mais elles ont très bien fait.

Le Parisien - Victoires de la musique : Dominique A sacré artiste masculin de l'année

A la croisée de la chanson française et du rock anglo-saxon, a reçu vendredi sa première Victoire de la Musique, en remportant la plus prestigieuse, celle d'artiste-interprète masculin de l'année. Du côté féminin, c'est qui a été sacrée, alors que les DJ nantais C2C ont fait un tabac.

Pure People - Victoires de la Musique 2013 : La Grande Sophie à bout de souffle et de mots...

.... Victoire 2013 de l'Album de chansons à la faveur de son dernier album vertigineux de sensibilité et de secrets, La Place du Fantôme, La Grande Sophie est si grande qu'elle a l'élégance d'être troublée d'avoir triomphé de Françoise Hardy, qui était en lice dans cette catégorie reine

Pure People - Victoires de la Musique 2013 : Oxmo Puccino triomphe sans carrosse à Pam-Pa-Nam

"Y a pas de mots", se résout à dire le rappeur-poète, lui qui en a tant et les manie toujours à si bon escient. Trois ans après une première Victoire pour L'Arme de paix, Oxmo Puccino est de retour sur la scène des Victoires de la Musique. Un retour triomphal avec, à la clé, une seconde Victoire de la Musique glanée grâce à Roi sans carrosse, son album virtuose paru à la rentrée 2012.
_________________________________

Bien reçu, merci : Frédéric Bobin, Le premier homme

Nos Enchanteurs - Frédéric Bobin, la chanson fraternelle

.... Parfaite symbiose, encore une fois prouvée, entre Philippe, fin lettré, qui cisèle des textes délicats, pleins de finesse et d’humour et Frédéric, fort de sa riche expérience musicale, de ses talents de guitariste, nourri de ce qu’il y a de mieux dans la scène française et anglo-saxonne et dont la voix réussit la prouesse de porter haut et fort ces compositions sur le ton de la confidence. Cette chanson fraternelle, cette cuisine des frères Bobin est un mélange raffiné de légèreté et d’humour, d’insolence, de tendresse, et de poésie. On y devine l’amour des mots, un goût immodéré de leur saveur.

Frédéric Bobin est sur le Web et sur Facebook
____________________________________

Le clip de la semaine : Je retiens ton écho - François Staal/ L'irrespect EP #1

L'album de la semaine : Camille, Ilo lympia

__________________________________________

Les 9 et 10 février

Libé - Barbara Carlotti, malice pleine de grâce

Cette auteure-compositrice, élégante et fluide, partageuse et transversale, est nominée deux fois aux victoires de la musique.

Elle est élégamment mise, d’une sophistication simple, d’une classe flagrante. Ses longs cheveux paille coulent sur des épaules habillées de noir. On la complimente sans malice. Elle répond sans rougir : «J’ai toujours été un peu femme, jamais vraiment une gamine.» Plus tôt, elle avait pourtant glissé : «J’ai 38 ans, mais j’ai toujours l’impression d’en avoir 14.» Telle est Barbara Carlotti : simple et complexe, inquiète et joyeuse, dense et légère, sérieuse et déconneuse. Une sorte d’oxymoron multifacettes.

À l’affiche de l’Olympia jusqu’au 17 février, le chanteur populaire livre, à la veille de ses 70 ans, souvenirs et confidences d’un demi-siècle de chanson
« C’est fragile une chanson. C’est une histoire d’amour entre trois notes et trois phrases. » Serge Lama est un amoureux fou de son art, un fin connaisseur de Béranger et de Trenet, les précurseurs, un amant qui en a expérimenté les joies et les affres, qui a appris aussi, avec le temps, à en parler. Un homme de 70 ans – il les fêtera lundi – qui en a passé cinquante à assumer une popularité hors des tours d’ivoire. Une vocation que cet être « totalement mystique » compare à celle que porterait un « prêtre laïc » : « Nous, les chanteurs, devons dire des choses simples pour être accessibles à tous », suggère-t-il.

RFI - Serge Lama, 50 ans de carrière, Double album et Olympia

Serge Lama souffle les bougies de ses 50 ans de carrière avec La balade du poète, un double album regroupant quelques-unes de ses plus belles chansons, parfois revisitées, et quelques inédits, avant d’investir dès ce 8 février l’Olympia à Paris pour toute une série de concerts-anniversaire.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Barbara Carlotti, empreinte d’amour

Barbara Carlotti, 7 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

Mettons-nous sur la juste fréquence pour tenter d’apprécier. N’a-t-elle pas, après tout, séduit les critiques de Télérama et des Inrocks ? Même les jurés de l’Académie du disque Charles-Cros, c’est dire. Et ce 8 février, sans doute, ceux des Victoires de la musique. Bon, dans une telle programmation, aux Voix d’hiver, ça dénote un peu. Mais la chanson est plurielle et, que je sache, Carlotti fait dans la chanson.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Gruppetto, pliés d’en rire !

Gruppetto, 7 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

La légende est tenace. Ce fut jadis une grande formation : 400 choristes, c’est pas une paille ! Qui, pour des raisons futiles sans doute (des « divergences d’opinion artistique » disent-ils) un jour se chamailla. De cette colère de Dieu en reste les quatre chefs de choeur : le Gruppetto. Et c’est pas rien. Un grupetto est un petit groupe aussi sûrement qu’un loto est une petite loterie, qu’un pipeau est une petite pipe.

Le 8 février

France Inter - Les Victoires de la musique 2013, Le 8 février 2013

France Inter s'installe au cœur des Victoires, en direct du Zénith, afin de proposer une émission exceptionnelle et bien sûr très musicale : des lives, des interviews, des réactions d’artistes à la sortie des loges… et aussi les coulisses en vidéos, en photos et en tweets (@f_inter)

I-Cone - La Grande Sophie : Interview exclusif

L'artiste française La Grande Sophie est en tournée après plus de 100 dates, elle était de passage pour un concert à Montmorillon. Nous sommes allé l'interviewer pour parler de son dernier album "La Place du fantôme", de musique et de Macarons ... La Grande Sophie est une artiste très sympathique, accessible et disponible. Ce fut un réel plaisir de la rencontrer et nous la remercions à nouveau.

I-Cone - Axel Bauer crée la Guilde des Artistes de la Musique

Axel Bauer et de nombreux artistes on visiblement décidé de faire entrendre leur voix et leurs points de vues qui ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux de l'industrie musicale. La "GAM" souhaite etre de tous les débats et décisions concernant droit d’auteur, copie privée, rémunération équitable, gestion collective, streaming, distribution numérique, relations artistes-producteur...

Electron Libre - Axel Bauer : «Les artistes se réveillent et se parlent !»

Axel Bauer est entré dans la légende grâce au tube Cargo. Nous publions l’entretien qu’il a donné en exclusivité pour Musique Info (du 23 janvier) au sujet de la création de la Guilde des Artistes de la Musique, organe de lobbying par les musiciens pour les musiciens, qu’il a aidé à mettre sur pied, et qui veut faire entendre à l’industrie la voix de ses membres, sans play-back.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Bühler, quarante ans de révoltes et de tendresse

Michel Bühler, 6 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

C’est l’Bühler des grands jours, des dimanches. Non qu’il ait mis la cravate, non, mais il est de sortie avec ses musiciens, presque un grand orchestre : guitare électrique, contrebasse, accordéon. C’est pas que ça requinque une chanson : ça lui donne utile profondeur, perspective, prolongement.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Entre 2 Caisses, l’Allain et l’père Youssef

Entre 2 Caisses « Je hais les gosses », 6 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

On ne sait vraiment d’où ils nous viennent. Ni quand on est. Eux sont les gardiens du Musée des gens du temps d’avant. Et nous narrent une journée même pas particulière, celle de comment on vivait alors. Entre 1954 et 2011. Comment on se conduisait, comment on s’habillait, comment on aimait…

Le 7 février

Pure People - Camille : Emouvante, elle évoque le décès de son papa et sa tendre famille

Quelques jours après la sortie d'Ilo Lympia, un cd et dvd live de sa prestation à l'Olympia en octobre dernier, Camille a pris le temps de se confier à l'hebdomadaire L'Express. Habituellement très discrète sur sa vie privée, la chanteuse a notamment évoqué ses parents et plus particulièrement son père, décédé "en juillet dernier", comme elle le révèle.

L'Express - Robi à la fiche, Par

La trentenaire sort un disque au bord de la cold wave, mais paradoxalement sensuel.
Qui? Une trentenaire, Chloé Robineau, qui a grandi à Madagascar et sur l'île de la Réunion. Finaliste du concours Inrocks Lab en 2011, elle est repérée par Jean-Louis Murat, dont elle ouvre les concerts. Après un EP et un petit tube, Je te tue, elle publie aujourd'hui son premier album, L'hiver et la joie, sous le nom de Robi. Une de ses chansons lui a inspiré un livre, Elle a de qui tenir (Océan éditions).

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Melissmiel (d’amours et de révoltes)

Melissmell, 5 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
Que retiendrons-nous de ce moment-là, de ce concert d’exception ? Sans doute l’ultime rappel où, en v.o. et en v.f. dans le texte, Melissmell osa Le partisan de Léonard Cohen. Ça lui va bien, ça, à Melissmell, cette belle en désir d’amour et de révoltes. Toujours et plus que jamais en résistance…

Culturebox - Chanson : Thomas Boissy, le surdoué de l'impro

Chantonner sur son petit orgue d’enfant ça peut mener loin. Après l’Olympia, Thomas Boissy joue au Théâtre de La Nouvelle Eve à Paris jusqu’au 30 mars. L’idée de son spectacle est très originale puisqu'il est uniquement composé d’improvisations de textes de chansons sur des airs connus, à partir des suggestions des spectateurs.

L'Express - Johnny Hallyday dit tout, Par

Le rockeur, qui appartient à tous, a raconté son existence exceptionnelle à l'écrivain Amanda Sthers. Elle l'a sublimée en une époustouflante confession. Hallyday, à vie et à vif: extraits exclusifs. 

Le Figaro - Michel Sardou : «Les Mémoires de Johnny? Je m'en tape !»

INFO LE FIGARO - Taxé de «vieux con réac» dans l'autobiographie de Johnny Hallyday, Michel Sardou réagit avec philosophie et humour. Dans son autobiographie écrite avec la romancière Amanda Sthers, Dans mes yeux (Plon), Johnny Hallyday règle ses comptes avec un certain nombre de vedettes de la chanson française. Parmi elles, Michel Sardou. Johnny Hallyday écrit à son propos: «À force de passer pour un vieux con réac, il l'est devenu.»

L'Express - Qui remportera les Victoires de la Musique 2013?

Ce vendredi, dès 20h45, les Victoires de la Musiques récompenseront les meilleurs artistes, albums, clips... de l'année Qui seront les vainqueurs ? L'Express vous livre ses pronostics, et vous propose de voter
 

Les Blérots de R.A.V.E.L, 2 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Gauchy
Ils sont habillés comme au sortir d’un enterrement, croquemorts ayant fait leur trou dans la société ou famille en soif de noyer son chagrin, de fêter l’héritage. Tous et toutes vêtus de noir (ça leur va si bien…), voici donc nos Blérots de R.A.V.E.L et, déjà, le sentez-vous, le temps se cuivre, promesse d’orages, de folles turbulences.


Les Dénicheurs, 4 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
Qu’ont-ils donc déniché de si particulier, d’incroyable, pour se parer du titre de Dénicheurs ? Rien, sinon remonter la source de la chanson et d’y boire goulument. C’est le genre de groupe qu’on mettrait bien dans la case « animation en club du troisième âge » et c’est la classe autant que le mérite des Voix d’hiver de nous les placer sur la grande scène, au contact du tout public qu’ils méritent.


Arthur H, 4 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
« La nuit nous amène au baiser de la lune… » Un piano tout noir, un chanteur vêtu de noir, cheveux en bataille, barbe de quelques jours, décontracté. Une soirée comme une nuit fatiguée, qui s’étire en son cœur, des histoires fantaisistes, fantasques, fantasmées, quand la parole s’affranchit de toute réalité et s’en va explorer d’autres confins, que le vrai s’accoquine avec le faux, que sur l’écran de ses nuits blanches on se fait son cinéma : « Est-ce que tu aimes / Dans les westerns ? » Jamais le chanteur de la nuit qu’est Arthur H ne sera aussi bon, aussi vrai que dans son rapport seul à seul avec son piano.


Pauvres Martins, 5 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,
Ça se nomme Pauvres Martins. L’intitulé fait songer au père Brassens. Sans nullement prélever des chansons au sétois, le blaze vaut quand même promesse, filiation, estampille, presque tradition… Que dalle ! A mille lieux du moustachu, de sa guitare et de sa pipe, tant qu’on ne comprend pas forcément, qu’on a du mal à « lire » ce groupe, à le comprendre.

Le 6 février

La Croix - Amélie-les-Crayons, dessine-moi une chanson…

Sa dernière création, Jusqu’à la mer, enchante. Mais c’est sur scène qu’il faut découvrir cette fourmi qui s’arrête jeudi soir à La Cigale. Il y a douze ans, lors d’un stage de théâtre où chacun doit interpréter une chanson, une jeune femme prénommée Amélie choisit Les Crayons de Bourvil. Ce titre lui va si bien que les autres participants le collent aussitôt à son nom. Ainsi naît Amélie-les-Crayons, « par hasard ». Un surnom, puis un vrai personnage de scène, au nom entraînant comme une valse. Il lui va comme un gant.

Pure Charts - Globes de Cristal 2013 : Raphaël, "1789" et Olivia Ruiz récompensés

Pour leur neuvième année, les Globes de Cristal ont récompensé des petits nouveaux mais aussi des habitués. Ainsi, côté musique, Olivia Ruiz a décroché son troisième prix pour son album "Le calme et la tempête" tandis que Raphaël, qui n'avait jamais gagné, s'est imposé côté masculin pour "Super Welter".

Le Journal de Montréal - Chanson québécoise : De nombreux problèmes, quelques solutions

MONTRÉAL – Plusieurs questions et pistes de solutions ont été soulevées pour résoudre les problèmes qui sévissent depuis quelques années dans toutes les sphères l’industrie de la musique au Québec, lors du Forum sur la chanson québécoise, qui se déroule lundi et mardi au Centre PHI.

Sous le thème «la chanson en mutation», différents panellistes et acteurs de l’industrie – artistes, diffuseurs, producteurs – ont donné leur point de vue sur l’ère numérique, la place de la francité et la diversité, puis sur la diffusion des œuvres et leur création.

Le Monde - Idir : "Je dois à la langue française mon discernement"

Fils de berger, né en 1949 à Aït Lahcène, un village de Kabylie, Idir a publié son premier album en 1975 chez Pathé Marconi. Il contenait une chanson, A Vava Inouva, un succès planétaire, hymne à la vie paysanne des montagnes de l'Atlas, diffusé dans 77 pays et traduit en quinze langues, que la communauté kabyle continue de transmettre comme un joyau. La publication de son nouvel album, Neveo, s'accompagne de deux concerts à l'Olympia, à Paris, les lundi 4 et mardi 5 février. De lui, le sociologue Pierre Bourdieu disait : "Ce n'est pas un chanteur comme les autres. C'est un membre de chaque famille."

Nos Enchanteurs - Demandez l’programme, du 11 au 20 février 2013

Tous les lundis de février : Annick Cisaruk et David Venitucci reviennent au Connétable Paris 3e avec Ferré, « L’âge d’or », sans doute l’interprète la plus affûtée et intense du grand Léo, avec l’accordéon symphonique de David Venitucci, un de ceux qui font oublier ce qu’on disait naguère du piano du pauvre.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : les pointures se pointent chez Lapointe

« Mon fils tu as déjà soixante ans / Ta viell’ maman sucre les fraises / On ne veut plus d’elle au trapèze / A toi de travailler il serait temps / Moi je veux jouer de l’hélicon / Pon pon pon pon. » Connait-on, tonton, tout son Boby, bibi ? Ben non. A revisiter Boby Lapointe, le « repiquer » comme ils disent, comme on le ferait tant d’un clou que de boutures, sa petite-fille Dany (productrice de ce spectacle) et Yéti, Dimoné, Presque Oui, Evelyne Gallet, Imbert Imbert et Roland Bourbon font oeuvre de salubrité publique.

Nos Enchanteurs - Gauchy 2013 : Zelko, à domicile

Zelko, 2 février 2013, festival Les Voix d’hiver, Maison de la Culture et des Loisirs, Gauchy,

Lui est le régional de l’étape, venu de Ternier, dans l’Aisne, pas loin de Gauchy. Avec son public sans doute car à n’en pas douter Thomas Zelko se taille ici une enviable réputation. Lui à la guitare folk, ses compères qui à la basse électrique qui à la batterie, il fait tour de chant rondement mené.

Le 5 février

Nos Enchanteurs - Liz Cherhal, artiste à sang pour sang

Liz Cherhal, 31 janvier 2013, Espace Jemmapes, Paris

« Il est arrivé quelque chose… » A la sortie de son premier album, j’avais osé titrer à la manière d’un quelconque France-Soir, d’un vulgaire Rance-dimanche : « Cherhal killer », tant cette artiste-là aime à dégommer dans ses chansons, en venir au sang, au sans, au plus rien. Un peu comme une Landru au féminin, une femme au poêle. Remarquez bien sur son accordéon : les touches sont toutes noires (oui, je sais, j’anticipe, ça viendra…). Liz Cherhal est une récidiviste qui, sur chaque nouvelle scène, déglingue à qui mieux mieux.

Le 4 février

Paris Match - Serge Lama, l’insubmersible

Le 11 février il fêtera ses 70 ans et ses cinquante ans de carrière à l’Olympia. L’occasion d’un entretien vérité avec un monstre de la chanson française, que la critique a souvent blessé.

Le Figaro - Mort d'un ex-Compagnon de la Chanson

Gérard Sabbat, un des trois barytons du célèbre groupe vocal Les Compagnons de la Chanson est mort hier à Triel-sur-Seine (Yvelines) à l'age de 86 ans, a annoncé à l'AFP son épouse Mireille. Natif de Lyon, où il avait vu le jour en septembre 1926, il avait rejoint le célèbre groupe, initialement baptisé Compagnons de la Musique, en 1946.

Nos Enchanteurs - Carré de dames, carré de drames, carrément bien

« Carré de dames », 29 janvier 2013, festival Les Poly’Sons de Montbrison,
Deux pianos à queue, deux, qui se font face, non en concurrence mais en totale harmonie. Deux pianistes, deux, dans l’exercice de leur art : Nathalie Miravette et Dorothée Daniel. Par ailleurs aussi chanteuses, elles ne le seront ce soir que par intermittence, subtilement, efficacement.
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

dimanche, 04 novembre 2012

Barbara Carlotti - Beau Bizarre (Froggy's Session)

3 avril 2012, Froggy's Session de Barbara Carlotti, enregistrée à l'Atelier 154, Paris.
Titre : Le Beau Bizarre (Christophe)
Cette session enregistrée pour Froggy's Delight n'est pas libre de droit et ne peut pas être réutilisée sans autorisation de Froggy's Delight et artistes.
Enregistrement son : Marie Gransac

jeudi, 04 octobre 2012

Dites-nous...Barbara Carlotti (Acoustic - TV5MONDE)

Barbara Carlotti nous fait découvrir son nouvel album "L'argent, l'amour, le vent" et nous parle de ses voyages et de ses inspirations. Dites-nous, Barbara Carlotti...

dimanche, 09 septembre 2012

Confidences en folies de Barbara Carlotti et Jeanne Cherhal