Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 mai 2021

Télérama - Concerts-tests en France : le point pour connaître la musique sur ces “expériences scientifiques”

Quatre concerts-tests sont en préparation à Paris, Marseille, Montpellier et Saint-Malo. Mais que faut-il vraiment en attendre ? Et permettront-ils une réouverture plus rapide des concerts et des festivals ? Le point sur chaque projet alors que de nombreuses informations contradictoires circulent.

« Pas de cluster constaté. » De Barcelone à Liverpool ce dernier week-end, les publications des résultats de concerts-tests en Europe ont relancé le débat en France autour d’expériences similaires. Initialement prévues en février à Marseille, en mars à Paris et en juin à Rennes, elles n’ont toujours pas été menées, alors qu’un calendrier de réouverture des lieux culturels a été officialisé par Emmanuel Macron.

Lire la suite
_______________________
_______________________

 

00:35 Publié dans Article du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid |  Facebook | |

vendredi, 30 avril 2021

L'Humanité - Lettre ouverte des musiques actuelles pour une sortie de crise

Vendredi 23 Avril 2021

Nous, artistes, professionnels et professionnelles du secteur des musiques actuelles, interpellons le président de la République française, M. Emmanuel Macron, la ministre de la Culture, Mme Roselyne Bachelot, et la ministre du Travail, Mme Élisabeth Borne.

Le monde de la culture est en crise, le spectacle vivant en grande détresse. Vous le savez. Les métiers de la musique et du chant sont parmi les plus gravement touchés. Vous le savez également. Nous attendons de vous des mesures fortes et urgentes pour soutenir tous les acteurs et actrices culturel(le)s, et en particulier les plus précaires.

Lire la suite
__________________________
__________________________

mercredi, 28 avril 2021

Le Monde - Concert test en Espagne : « Aucun signe » de contagion au coronavirus détecté un mois après

Le concert du groupe Love of Lesbian avait réuni 5 000 spectateurs, qui ont dansé masqués mais sans distance.

Alors que le monde de la culture est à l’arrêt, le résultat de l’expérience menée à Barcelone devrait susciter une vague d’espoir. « Aucun signe » de contagion n’a été détecté à la suite du concert test de rock qui s’est tenu le 27 mars à Barcelone, en Espagne, avec 5 000 spectateurs dansant masqués mais sans distance sociale, ont affirmé mardi 27 avril les organisateurs.

Deux semaines après ce concert du groupe Love of Lesbian, selon les données fournies par le système de santé public, « il n’y a aucun signe qui suggère qu’une transmission a eu lieu pendant l’évènement, ce qui était l’objectif de cette étude », a déclaré Josep Maria Llibre, médecin de l’hôpital Germans Trias i Pujol de Badalone, lors d’une conférence de presse. Le public, qui avait été soumis à un test antigénique avant le concert, portait des masques FFP2.

Lire la suite
_________________________
_________________________

11:50 Publié dans Article du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid |  Facebook | |

mercredi, 24 février 2021

RTBF - Coronavirus : Les lieux culturels sont les lieux publics où le risque de contamination est le plus faible, selon une étude allemande

Dans une nouvelle étude, l’Institut Hermann-Rietschel de Berlin s’est employé à quantifier et comparer les risques de contamination par aérosols (microgouttelettes en suspension dans l’air) dans les différents lieux publics. Ses conclusions sont édifiantes : les théâtres, salles de concert et musées respectant les consignes sanitaires habituelles apparaissent comme les lieux les plus sûrs de la liste. À titre de comparaison, même avec port du masque, le risque est double dans les supermarchés, triple dans les bureaux en openspace occupés à 20%, et multiplié par 6 dans les écoles secondaires à moitié remplies.

Lire la suite
_____________________
_____________________

08:52 Publié dans Article du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid |  Facebook | |

mardi, 26 janvier 2021

France Culture - Variété française, pop, rock : la musique aide les Français à garder le moral

Un peu plus de 80% des Français interrogés estiment que la musique leur permet de s’évader pour oublier la crise sanitaire, selon une étude publiée ce lundi par l'association La semaine du son. Parmi les trois genres musicaux qui participent le plus à leur bien-être : la variété, la pop et le rock.....

C'est bien connu, la musique adoucit les mœurs et encore plus en cette période morose liée à la crise sanitaire. Le troisième lundi de janvier, en l'occurrence cette année le 18 janvier, est parfois considéré comme étant le jour le plus déprimant de l'année. L'expression du "Blue Monday" a été théorisée par une psychologue britannique en 2005 et est régulièrement repris par les médias, bien que souvent vu comme un concept marketing. Quoi qu'il soit, les lundis et les autres jours de la semaine sont maussades depuis le début de l'épidémie de coronavirus et les confinements successifs. Pour garder le moral, de nombreux Français font appel à la musique, comme le révèle un sondage réalisé par OpinionWay* pour l'association La semaine du son et publié ce lundi. Selon cette étude, trois-quarts des Français (74%) jugent que la musique leur permet de se défouler quand ils en ont besoin. Sans que les nouveautés musicales ne compensent vraiment la fermeture des lieux culturels. Aucun genre musical ne fait l'unanimité, mais trois d'entre eux se distinguent : la variété française, la pop et le rock.

Lire la suite
_________________________
_________________________

08:35 Publié dans Article du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid |  Facebook | |

jeudi, 14 janvier 2021

France Culture - En souffrance, l'industrie musicale française s'adapte à la crise sanitaire

L’industrie musicale tente de se réinventer face aux confinements successifs : privés de concerts et de festivals, les acteurs du secteur ont dû être créatifs pour trouver une nouvelle manière de faire vivre la musique. Certains ont privilégié la création ou ont profité de l’essor du streaming.

Tournées et sorties d'album reportées, festivals et concerts annulés : l'industrie musicale française n'échappe pas à la crise sanitaire. Mais contrairement à d'autres domaines d'activités, le secteur de la musique a pu trouver des échappatoires face aux confinements successifs pour continuer à exister. Certains acteurs de l'industrie musicale, comme les ingénieurs du son qui gèrent l'acoustique des salles de spectacles, se retrouvent sans travail. Mais d'autres, comme les artistes ou les labels, ont pu se réinventer pour poursuivre une activité.

Lire la suite
________________________
________________________

08:20 Publié dans Article du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : covid |  Facebook | |

samedi, 26 décembre 2020

Spécial Covid - Noémie Brigant, Voleuses d'ennui (mars 2020 )

mercredi, 13 mai 2020

L'actualité de la chanson française, spécial Covid du 1er au 7 mai

Libé - «Nous ne pouvons pas penser la défense de la culture sans inclure ceux qui ont été passés sous silence»

Par Christophe Honoré , Catherine Deneuve , Pascale Ferran , Omar Sy , Mati Diop , Marion Cotillard , Jeanne Balibar , Virginie Efira , Lomepal et plus d'une centaine de personnalités du monde de la culture (mis à jour le )
 
Après avoir interpellé Emmanuel Macron sur le sort des intermittents, le collectif de plus de 300 personnalités du monde de la culture repart à l'attaque en soutien aux intérimaires et autres «extras» du secteur, massivement hors des radars des politiques de soutien mises en œuvre par le gouvernement et qui vont basculer au RSA.
_______________

Claude Févre - COVID- 19, Des mots et des musiques comme des fenêtres – 8

27 avril 2020 au 4 mai épisode 8 du confinement contre le COVID-19

Comme des fenêtres –  épisode 8

« Si j’avais su / Si j’avais su / Qu’il me manquerait / Beau comme il est / Le jour d’après », chantait  Cyril Mokaiesh le 30 mars, en compagnie de son fils Jules, délicieux petit choriste. Et voilà qu’un mois plus tard, il propose un nouvel inédit avec Calogero pour l’accompagner à la guitare et au chant, une chanson en forme de prière « Que vienne la rosée /  Un grand bain de jouvence /  pour décupler nos sens / Sur nos pâles pensées en mal d’humanité… » Il est vrai qu’en ce 48ème jour de cette suspension de tous nos gestes, nos actes de vivants, amoureux du bien vivre,  nous manquons d’air, d’oxygène, quand la nature, elle, s’épanouit dans une débauche de verts… On serait presque tenté de lui reprocher d’en faire un peu trop…
__________________

France Info - Coronavirus : une année blanche pour les intermittents du spectacle

Emmanuel Macron a donné une année blanche aux intermittents du spectacle. Elle leur permet de conserver leurs droits à l’assurance chômage jusqu’en 2021. Les précisions.

Un intermittent du spectacle est un artiste ou un technicien qui alterne des périodes d’emploi et de chômage. Il doit justifier de 507 heures de travail par an pour avoir le droit de prétendre aux allocations chômage. 520 000 salariés travaillent en France dans le spectacle vivant (acteurs, régisseurs, costumiers, ingénieurs du son...) ou la production audiovisuelle (producteurs, infographistes, monteurs...).
___________________________

Nos Enchanteurs - Si tu ne vas pas au concert, le concert ira à toi

Le confinement, c’est une situation étrange. Pour le côté positif, «  le frais babil d’un enfant du voisinage jouant dans un éternel mercredi, les propos échangés par dessus la clôture de leurs jardins entre deux voisines, le doux bruissement d’une tourterelle dans les feuilles du palmier et le lointain caquètement de nos poules rousses », comme nous l’écrit Philippe Emery. Nous rêvons d’un passé idéalisé, d’un futur apaisé, loin de la fureur habituelle de la ville, de ses bruits de voitures, de sa pollution, loin de la course effrénée que nous menons tous les jours contre le temps, de l’avidité d’acheter toujours plus entraînée par une frustration soigneusement entretenue par le système. Même les publicités ont changé. Progressivement, celles pour les voitures diminuent au profit d’assurances ou de banques « à notre écoute en cette difficile période », ou d’enregistrements de chansons écrites tout spécialement pour la situation, souvent en hommage aux soignants, qui vous appellent à faire un don à leur profit. Il faut dire que depuis des années, et singulièrement en 2019-2020, ces mêmes soignants, soudain devenus des héros dans leur lutte contre l’ennemi invisible (terme utilisé par Eric Frasiak), n’étaient que des manifestants inconscients réclamant toujours plus d’argent inutile pour le service public…
_____________________
 
 
Coronavirus. Pour aider les artistes et la filière musicale confrontés à la crise du Covid-19, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem), appelle les radios et les plateformes à renforcer leur diffusion de musique issue de la #ScèneFrançaise
La crise sanitaire du coronavirus a touché de plein fouet la filière musicale, en arrêt total depuis 8 semaines. Festivals annulés, bars, discothèques, disquaires, clubs fermés…pour les artistes, c’est non seulement l’impossibilité de faire entendre leur musique, mais c’est aussi l’effondrement de leurs droits d’auteur, qui se sont interrompus brutalement 
____________________
 
 
Ce mercredi 6 mai 2020, le Président de la République voulait rassurer le monde de la culture, durement frappé par le confinement. Année blanche pour le régime d'assurance chômage des intermittents, fonds d'indemnisation, etc... Que retiennent les intermittents du spectacle de la région ?
__________________
 
 
50 millions d'euros pour le Centre national de la musique

Autre mesure importante pour le secteur de la musique, le Centre national de la musique, qui a vu le jour en janvier dernier, se verra d'un doter d'un budget de 50 millions d'euros. Le CNM avait vu son budget existant intégralement mobilisé pour mettre en place un fonds d'urgence pour les structures et les professionnels de la musique. 

Les indépendants et les TPE du secteur seront quant à eux éligibles au fonds de solidarité de 7 milliards d'euros mis en place par le gouvernement pour les mois de mars, avril et mai, afin de faire face aux conséquences économiques de l'épidémie. "On va mettre en place tous les dispositifs pour les accompagner en capital et en activité, pour que les indépendants puissent rester indépendants", a assuré Emmanuel Macron. 
__________________

Longueur d'Ondes - LES CONFINÉS DE LA MUSIQUE. ÉPISODE 5

Pendant cette période pour le moins troublée et troublante, Longueur d’Ondes fait le tour des artistes mais aussi professionnels des musiques amplifiées de l’espace francophone (cœur du magazine) afin de parler de la situation et de ses conséquences… Aujourd’hui : Éric Falce, le chanteur de My Concubine.

My Concubine fait dans la chanson de tradition française, sur les traces de Gainsbourg et Bashung. La musique de ce chanteur parisien traverse les époques et mêle habilement une voix masculine à une féminine.
Remis en selle avec un quatrième album mature, Quelqu’un dans son genre, avec une nouvelle chanteuse Lizzy Ling, Éric Falce a également été adoubé par Brigitte Fontaine le temps d’une reprise d’une titre bien senti, “Ah que la vie est belle”.
_______________________

Nos Enchanteurs - Le Hall confiné veut chanter à l’oreille de tous
L’équipe du Hall de la chanson, à Paris, est confinée et inspirée. Pour preuve le lancement à partir de ce mercredi -et jusqu’à ce que les salles de spectacles puissent de nouveau ouvrir- d’une proposition de chanson à l’oreille. Comprenez, au téléphone et sur inscription, auprès de celles et ceux qui le demanderaient via un bulletin d’inscription disponible sur le site du Hall. D’ores et déjà des artistes volontaires, proches de l’équipe du Hall de la chanson, sont disponibles et donnent, bénévolement, de la voix en puisant dans le répertoire en Français (bientôt dans les 80 langues de France), qui ne manquent pas de titre pour changer d’air. L’objectif de ce « cadeau d’artiste » est de « voler » à une période difficile d’isolement un instant de « partage, d’émotion et d’art éphémère », selon la présentation d’Olivier Hussenet, directeur adjoint et responsable pédagogique de ce Hall ; né en 1990, ouvert au public depuis 2013 et installé dans le parc de la Villette. Rien ne telle qu’une bonne chanson pour apaiser les cœurs et joindre le geste à la parole.
_____________________
 

La chanteuse et humoriste fait un carton avec sa chanson sur le confinement dont elle reversera les bénéfices aux hôpitaux de Paris et hôpitaux de France.

Elodie Suigo : Camille Lellouche, actrice, humoriste, chanteuse française, le public vous a découverte lors de votre participation à l’émission The Voice en 2015. Depuis ce début de confinement, vous êtes une des révélations humoristique sur les réseaux sociaux. Révélation pour le public, mais est-ce que ce n’est pas aussi une révélation pour vous ?
_______________

Longueur d'ondes - Vivons avec la nature, et pas contre.

LES CONFINÉS DE LA MUSIQUE. ÉPISODE 12

Pendant cette période pour le moins troublée et troublante, Longueur d’Ondes fait le tour des artistes mais aussi des professionnels des musiques amplifiées de l’espace francophone afin de parler de la situation et de ses conséquences… Aujourd’hui : La Pietà, l’artiste de l’année.

La Pietà vient de sortir son premier album, La moyenne. Artiste pluridisciplinaire, elle va aussi prochainement publier un roman. En attendant, confinée à Montpellier, elle tente le tout pour le tout afin de capter le public en multipliant les interventions sur les réseaux.
______________________

La Presse.ca - Diane Dufresne : Le confinement d’une ermite

Diane  Dufresne a connu un prodigieux automne marqué par une série de concerts symphoniques offerts à Montréal, Québec, Ottawa et Paris. Ce fut pour elle l’occasion d’interpréter les chansons de son nouveau disque, Meilleur après, qui s’ouvre sur ces paroles : 

« Avant que la ville nous écrase/Entre nirvana et naufrage/Ce soir, je rentre à la nage encore, solitaire… » 

Je ne peux m’empêcher de voir dans ces mots, tirés de la chanson De l’amour fou, de Cyril Mokaiesh, une sorte de prémonition de ce que vivent actuellement des milliards d’êtres humains.
_____________________

France 3 - Confinement : une nouvelle chanson chaque soir, le quotidien rythmé des Lyonnais

Chaque soir à 20h02 après les applaudissements pour les soignants, un quartier de Lyon (Rhône) se réunit dans la rue et aux fenêtres pour s’évader et faire la fête en musique.

C’est devenu un rendez-vous inévitable dans ce quartier de Lyon (Rhône). Les traditionnels applaudissements en hommage aux soignants sont désormais suivis d’un petit concert qui réunit de plus en plus d’adeptes. Que cela soit dans la rue ou à la fenêtre, muni d’un instrument ou juste pour danser et chanter, les habitants profitent. "C’est la lumière de la journée. Les jours sont longs, les semaines sont longues. Quand on sait qu’on sort à 19h30 pour venir répéter vite fait et jouer derrière, c’est trop bien", se réjouit l’un d’entre eux.
_____________________

Ouest-France - Finistère. Ils vont faire revivre Les Vieilles Charrues… de leur balcon

En accord avec les organisateurs du festival carhaisien, les frères Goalabré vont mixer pendant trois soirs des artistes à l’affiche de la 29e édition annulée, au balcon de chez eux à La Forêt-Fouesnant (Finistère). Ils ont appelé cela la 28.5 édition.

« Au lieu de la 29e édition qui a été annulée sur Carhaix, nous allons organiser la 28.5 édition des Vieilles Charrues et mixer sur des artistes comme Céline Dion qui aurait dû être présente ou des chanteurs et groupes déjà venus comme Mika, Angèle ou encore The Avener, et bien d’autres artistes », annoncent Benjamin et Hugo Goalabré.
______________________

La Nouvelle République - Ces artistes lochois confinés chantent et jouent sur les réseaux sociaux

Le Sud Touraine ne manque pas d’inspiration ! Après l’adaptation de la chanson « Il changeait la vie » de Jean-Jacques Goldman pour le personnel soignant par Mus’en scène, école de chant à Ciran  et la reprise « Crazy » des Gnarls Barkley par Funky Groove Parade, atelier de l’école de musique du Grand Ligueillois à Ligueil, d'autres artistes ont partagé leurs chansons confinées sur les réseaux sociaux : groupe, compagnie ou encore orchestre.
___________________

C'est déjà ça - Deux suppliques pour un confinement

Dans la foule des reprises effectuées par les chanteurs sur les réseaux, Brassens n'est pas le moins convoqué. Retenons dans le flot la même chanson revisitée par deux artistes différents, à quelques heures d'intervalle.
 
Le premier est un cador reconnu, neveu artistique de Gainsbourg et Bashung, et dont le premier extrait du nouvel album à paraître est déjà une tuerie. Chaque soir ou presque, Benjamin Biolay chante sur Facebook ses chansons mais aussi Trenet, Gainsbourg, Aznavour et on en passe. Et Brassens, avec quelques paroles adaptées il y a quelques jours

 

dimanche, 03 mai 2020

Le clip de la fin de semaine : "Pour les autres" : le dernier titre de HK en solidarité avec les soignant-e-s

vendredi, 24 avril 2020

Le clip de la fin de semaine : Ma plus belle histoire d'amour - Chanteurs romands confinés chantent Barbara

#chanteàlamaison #EnsembleALaMaison #CultureChezNous #ChansonFrançaise #Confinement