Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 17 au 23 mars

En vidéos cette semaine avec Frànçois & The Atlas Mountains,  Amélie les Crayons, Leonard Lasry, Saez, Fraissinet, Gérard Morel,  Jil Caplan....

Le clip de la semaine : Fraissinet, Apprends-moi

Bien reçu... merci : Léonard Lasry, Le seul invité

LEONARD LASRY

Le Figaro - Léonard Lasry, «mélodiste» aux mille regards

Compositeur, interprète mais aussi à la tête d'une célèbre marque de lunettes, ce touche-à-tout talentueux multiplie les projets au fil de ses rencontres. Son nouvel album, Le seul invité, est disponible depuis le 10 mars, et une de ses chansons sera à l'affiche du prochain spectacle du Crazy Horse.

Comment ne pas remarquer cet homme qui se faufile entre les passants? En ce début de printemps grisâtre dans les rues parisiennes, il détonne au milieu d'une foule homogène. Crâne rasé, barbe rousse fournie, des vêtements aux couleurs «flashy» et physique robuste...

FRANCOIS &THE ATLAS MOUNTAINS

RFI - Le mouvement poétique de Frànçois & The Atlas Mountains

L’Afrique est toujours là mais ce n’est plus tout à fait la même. Avec son nouvel album, Solide mirage, le chanteur François Marry imagine une nouvelle géographie à son groupe. Notamment entouré d’un nouveau musicien, il déplace Frànçois & The Atlas Mountains vers un propos rugueux, où le politique se mêle au poétique. Rencontre autour d’un chanteur en perpétuel mouvement.

JIL CAPLAN

Nos Enchanteurs - Jil Caplan, l’imparfaite du subjectif

.... On se félicitera donc de son retour dans les bacs et sur les scènes, avec un nouveau CD (le premier depuis 10 longues années) intitulé Imparfaite. Titre autobiographique ? Chacun jugera, mais en tout cas, disque intime et miroir mûri de son âme.

Projet aux antipodes de son œuvre antérieure pourtant que cette galette-là, puisque la variété-pop qui était sa marque de fabrique laisse ici la place au jazz manouche. Auteure des paroles, Jil Caplan s’est entourée du guitariste Romane, à la composition de la quasi-totalité des morceaux, et du fidèle Jean-Christophe Urbain (la moitié des Innocents) à la réalisation, déjà à l’ouvrage sur l’album Comme elle vient de 2004.

FRANCESCA SOLLEVILLE

Hexagone - Francesca Solleville, une grande d’âme de la chanson

Francesca Solleville. Café de la Danse – 5 mars 2017

« Passeuse passerelle » : Anne Sylvestre a trouvé la bonne formule pour parler du métier d’interprète en général, et de Francesca Solleville en particulier. Au-delà de l’aspect purement vocal, Francesca est aussi le chaînon artistique entre beaucoup de gens essentiels – d’Aragon et Ferré (qui lui offrit la primeur de ses mises en musique du poète) à Leprest, en passant par Ferrat, Fanon, Mac Orlan etc. Elle résume à elle seule plusieurs pages essentielles de l’histoire de la chanson, qu’elle a traversé en « second rôle » (comme dit affectueusement son biographe Marc Legras) mais auxquelles elle a survécu… au point de les lier en un bouquet et les incarner toutes, désormais !

LES CHANTS DE MARS

Francofans - Les Chants de Mars à Lyon, Par Yves Le Pape

La richesse du programme de la 11ème édition du festival lyonnais des Chants de Mars ne nous permet pas d'assister à l'ensemble des concerts proposés cette année. Il n'est donc pas été possible de parler ici de spectacles ou d'artistes très attachants qui auraient mérité une chronique tout autant que ceux qui ont été finalement retenus.

Nos Enchanteurs - Les Chants de mars 2017. Rodolphe Burger : chantonne cavalier mental

Entrée en scène de Rodolphe Burger, secondé par Christophe Calpini qui tient la batterie, le clavier de l’ordi et les autres sortilèges techniques. L’ex-leader de Kat Onoma nous emporte tout de suite avec le premier morceau, Good, de son album éponyme fraîchement sorti, dans une envolée musicale de haute volée, et enchaîne sur le deuxième titre de l’album, pour une Happy Hour aux notes ironiques, voire carrément mordantes : « On se retrouve ni mieux ni pire au bar […] / C’est le signal pour servir les cocktails de flatteries au venin aux voisins / Quant à moi merci bien je ne bois rien / Que des liqueurs abstraites produites à l’œil / Par magie blanche », déclare le chanteur sur son tabouret, sourire en coin et verre d’alcool à la main.

AMELIE LES CRAYONS

C'est déjà ça - Sous les pins, la chanson tient chaud

L'épatant festival "Chantons sous les pins" qui fête son 20e anniversaire est à mi-chemin de son itinérance landaise. Samedi soir, un plateau royal était servi dans l'Agora de Mugron avec les Idiots, Amélie les crayons et Volo

MIOSSEC

Nos Enchanteurs - Avec le temps 2017. Miossec, rattraper le bonheur

Configuration assise pour tous, spectateurs comme musiciens. Miossec a troqué son éternel chapeau contre une casquette, et se place discrètement, guitare sur les genoux, entre la violoniste-mandoliniste Mirabelle Gilis et le guitariste-bassiste Leander Lyons, à la gauche duquel se trouve Thomas Schaettel jonglant entre clavier et orgue.

SAEZ

Télérama - Saez, le manifeste-Lulu

Il n'a pas toujours été aisé de défendre Saez, avec sa rebelle attitude obstinée, ses rimes crues coups-de-poing, sa diction caricaturale... Mais dès son Jeune et con inaugural, puis son J'accuse enragé ou son triple Messina, on appréciait la fougue et la sincérité de son style qui jetait un pont entre Noir Désir et Brel. Rock militant clashien et chanson française classique et enfiévrée. Avant Noël, il a publié une collection de protest songs post 13 novembre. Ce disque engagé, dont le message désespéré excusait le sentiment de bégaiement qui s'en dégageait, arrivait en préambule à ce nouveau triple album (Saez ne connaît pas la mesure). Hélas, si Saez a toujours l'indignation et le combat justes (pour les petits, les migrants, la culture et l'amour contre les méchants loups du capitalisme, du showbiz, des médias, etc.), son inspiration, elle, est en berne.

BABX

C'est déjà ça - Babx, entre deux mots

Son dernier album, "Cristal automatique #1", met en musique des poètes. Babx les confronte à ses propres textes, en attendant un album qui mijotte. Il sera ce jeudi au Gallia Théâtre de Saintes.

LEOPOLDINE HH

Nos Enchanteurs - Léopoldine Hache Hash, tranchante et planante

.... L’artiste lauréate, qui s’est offert à la fois le prix de jury et le prix du public, nous vient d’Alsace et se nomme Léopoldine HH (a-t-elle doublé sa consonne pour éviter qu’on la confonde avec l’Arthur de la même initiale ?). Le titre de son album, en allemand dans le texte, se traduit par Fleurs en pot. Le moins que l’on puisse dire est qu’a priori, cet intitulé n’a aucune consonance autobiographique : il ne viendrait à l’idée de quiconque ayant écouté ce disque de qualifier la chanteuse de « potiche » ou de « fleur décorative » ! Léopoldine HH se rangerait plutôt dans la famille des fleurs vivaces, sauvages et envahissantes, qui n’ont nul besoin d’un tuteur pour s’épanouir. Prenez dès lors vos précautions avant de glisser votre CD dans le lecteur : c’est de la bombe que vous vous préparez à découvrir…

FRAISSINET

Claude Févre - Fraissinet, les yeux grand ouverts

Un titre, Voyeurs. En couverture le portrait de Fraissinet, celui d’un homme en noir. Regard bleu acier, bleu si profondément irréel.  Lui donnerait-il, qui sait, la faculté de voir au-delà de nous, ou bien de nous pétrifier, comme cette Méduse qu’il chantait dans l’album Les Métamorphoses ? En quatrième de couverture le même homme, plongé dans le noir regarde vers une lumière -céleste ? – les yeux protégés de lunettes. Quelques détails graphiques dans le livret nous emmènent vers un autre temps, un Ailleurs fait d’aventures dignes de Jules Verne.

BROKEN BACK

C'est déjà ça - Broken Back: "Toujours une pierre à rajouter"

Broken Back fait partie de ces artistes propulsé au firmament par la grâce d'internet. Il affiche complet à Cognac, où il était passé en parfait inconnu il y a un an et demi

GERARD MOREL

Nos Enchanteurs - Gérard Morel, maître-queue de l’amour

Les rendez-vous pour un « vrai » spectacle de Gérard Morel, avec uniquement Gérard Morel à l’affiche, sont rares. On a l’habitude de le croiser entouré d’autres chanteurs, au détour d’un « Bar à Jamait », d’un « hommage à… », d’une « Guinguette des fines gueules »… A chaque fois on reste sur sa faim : deux, trois chansons, c’est bien trop peu ! juste une mise en bouche… et on attend vainement le plat de résistance !

FACTEURS CHEVAUX

Nos Enchanteurs - Avec le Temps 2017. La musique idéale de Facteurs chevaux

..... Facteurs Chevaux, ce sont Fabien Guidollet, cheveux courts et petit costume sombre discrets, et Sammy Decoster, allure de cow-boy barbu, cheveux mi-longs, jeans et santiag, leurs guitares. Duo de voix fusionnelles, grande proximité et complicité, passant à tour de rôle sur le devant de la scène. Partis sous la pluie sur la cime de nos rêves, à bouche fermée, à chœurs ouverts, à voix douces, à nous donner des fantasmes : « Baisons sous la pluie, buvons la sève ».

 

dimanche, 26 mars 2017

Gérard Morel : "Le bon gars pas dégueu" (Vaison la Romaine, Festival Brassens, 2016)

samedi, 25 mars 2017

L'actualité de la chanson française du 17 au 23 mars

Aux Chants de Mars ce samedi : Pomme, Adrien Soleiman, Jean-Marc Le Bihan et Remo Gary, en vidéo ce samedi

FRANCESCA SOLLEVILLE

Hexagone - Francesca Solleville, une grande d’âme de la chanson

Francesca Solleville. Café de la Danse – 5 mars 2017

« Passeuse passerelle » : Anne Sylvestre a trouvé la bonne formule pour parler du métier d’interprète en général, et de Francesca Solleville en particulier. Au-delà de l’aspect purement vocal, Francesca est aussi le chaînon artistique entre beaucoup de gens essentiels – d’Aragon et Ferré (qui lui offrit la primeur de ses mises en musique du poète) à Leprest, en passant par Ferrat, Fanon, Mac Orlan etc. Elle résume à elle seule plusieurs pages essentielles de l’histoire de la chanson, qu’elle a traversé en « second rôle » (comme dit affectueusement son biographe Marc Legras) mais auxquelles elle a survécu… au point de les lier en un bouquet et les incarner toutes, désormais !

LES CHANTS DE MARS

Francofans - Les Chants de Mars à Lyon, Par Yves Le Pape

La richesse du programme de la 11ème édition du festival lyonnais des Chants de Mars ne nous permet pas d'assister à l'ensemble des concerts proposés cette année. Il n'est donc pas été possible de parler ici de spectacles ou d'artistes très attachants qui auraient mérité une chronique tout autant que ceux qui ont été finalement retenus.

AMELIE LES CRAYONS

C'est déjà ça - Sous les pins, la chanson tient chaud

L'épatant festival "Chantons sous les pins" qui fête son 20e anniversaire est à mi-chemin de son itinérance landaise. Samedi soir, un plateau royal était servi dans l'Agora de Mugron avec les Idiots, Amélie les crayons et Volo

MIOSSEC

Nos Enchanteurs - Avec le temps 2017. Miossec, rattraper le bonheur

Configuration assise pour tous, spectateurs comme musiciens. Miossec a troqué son éternel chapeau contre une casquette, et se place discrètement, guitare sur les genoux, entre la violoniste-mandoliniste Mirabelle Gilis et le guitariste-bassiste Leander Lyons, à la gauche duquel se trouve Thomas Schaettel jonglant entre clavier et orgue.

FRANCOIS &THE ATLAS MOUNTAINS

RFI - Le mouvement poétique de Frànçois & The Atlas Mountains

L’Afrique est toujours là mais ce n’est plus tout à fait la même. Avec son nouvel album, Solide mirage, le chanteur François Marry imagine une nouvelle géographie à son groupe. Notamment entouré d’un nouveau musicien, il déplace Frànçois & The Atlas Mountains vers un propos rugueux, où le politique se mêle au poétique. Rencontre autour d’un chanteur en perpétuel mouvement.

SAEZ

Télérama - Saez, le manifeste-Lulu

Il n'a pas toujours été aisé de défendre Saez, avec sa rebelle attitude obstinée, ses rimes crues coups-de-poing, sa diction caricaturale... Mais dès son Jeune et con inaugural, puis son J'accuse enragé ou son triple Messina, on appréciait la fougue et la sincérité de son style qui jetait un pont entre Noir Désir et Brel. Rock militant clashien et chanson française classique et enfiévrée. Avant Noël, il a publié une collection de protest songs post 13 novembre. Ce disque engagé, dont le message désespéré excusait le sentiment de bégaiement qui s'en dégageait, arrivait en préambule à ce nouveau triple album (Saez ne connaît pas la mesure). Hélas, si Saez a toujours l'indignation et le combat justes (pour les petits, les migrants, la culture et l'amour contre les méchants loups du capitalisme, du showbiz, des médias, etc.), son inspiration, elle, est en berne.

BABX

C'est déjà ça - Babx, entre deux mots

Son dernier album, "Cristal automatique #1", met en musique des poètes. Babx les confronte à ses propres textes, en attendant un album qui mijotte. Il sera ce jeudi au Gallia Théâtre de Saintes.

LEOPOLDINE HH

Nos Enchanteurs - Léopoldine Hache Hash, tranchante et planante

.... L’artiste lauréate, qui s’est offert à la fois le prix de jury et le prix du public, nous vient d’Alsace et se nomme Léopoldine HH (a-t-elle doublé sa consonne pour éviter qu’on la confonde avec l’Arthur de la même initiale ?). Le titre de son album, en allemand dans le texte, se traduit par Fleurs en pot. Le moins que l’on puisse dire est qu’a priori, cet intitulé n’a aucune consonance autobiographique : il ne viendrait à l’idée de quiconque ayant écouté ce disque de qualifier la chanteuse de « potiche » ou de « fleur décorative » ! Léopoldine HH se rangerait plutôt dans la famille des fleurs vivaces, sauvages et envahissantes, qui n’ont nul besoin d’un tuteur pour s’épanouir. Prenez dès lors vos précautions avant de glisser votre CD dans le lecteur : c’est de la bombe que vous vous préparez à découvrir…

FRAISSINET

Claude Févre - Fraissinet, les yeux grand ouverts

Un titre, Voyeurs. En couverture le portrait de Fraissinet, celui d’un homme en noir. Regard bleu acier, bleu si profondément irréel.  Lui donnerait-il, qui sait, la faculté de voir au-delà de nous, ou bien de nous pétrifier, comme cette Méduse qu’il chantait dans l’album Les Métamorphoses ? En quatrième de couverture le même homme, plongé dans le noir regarde vers une lumière -céleste ? – les yeux protégés de lunettes. Quelques détails graphiques dans le livret nous emmènent vers un autre temps, un Ailleurs fait d’aventures dignes de Jules Verne.

BROKEN BACK

C'est déjà ça - Broken Back: "Toujours une pierre à rajouter"

Broken Back fait partie de ces artistes propulsé au firmament par la grâce d'internet. Il affiche complet à Cognac, où il était passé en parfait inconnu il y a un an et demi

GERARD MOREL

Nos Enchanteurs - Gérard Morel, maître-queue de l’amour

Les rendez-vous pour un « vrai » spectacle de Gérard Morel, avec uniquement Gérard Morel à l’affiche, sont rares. On a l’habitude de le croiser entouré d’autres chanteurs, au détour d’un « Bar à Jamait », d’un « hommage à… », d’une « Guinguette des fines gueules »… A chaque fois on reste sur sa faim : deux, trois chansons, c’est bien trop peu ! juste une mise en bouche… et on attend vainement le plat de résistance !

 

mardi, 29 décembre 2015

L'actualité de la chanson française du 21 décembre au 3 janvier (mise à jour)

Le clip de la semaine - Pierre Lapointe, Tous les visages (Paris tristesse)

Les vidéos du jour : les artistes présents dans le dernier numéro de Francofans comme Davy Poulin (Le Paysagiste), le groupe Swing, La Gale, Les Banquettes Arrières, Morgane Imbeaud, Wally, La Gâpette, Tony Melvil, Boulevard des Airs, Manset, Aldebert, Nino Ferrer, .... et les 5 meilleurs albums de l'année selon Francofans : Pierre Lapointe (Paris Tristesse), Frédéric Fromet (Ca Fromet), Sages comme des sauvages (Largue la peau), Les Innocents (Mandarine), Mansfield TYA (Corpo Inferno).

A la une

Culturebox - Juliette Gréco se dévoile dans un portrait inédit sur France 2

Icône de la chanson française, Juliette Gréco incarne la liberté, l'impertinence, la sensualité et les grandes heures d'un Saint-Germain-des-Près en pleine effervescence. Un portrait, diffusé mercredi sur France 2, raconte le parcours de cette artiste singulière.

30 décembre

Hexagone - 3 minutes sur mer au Limonaire par Mad et Fred

En tant que « serial concert man,« * je me suis fait un devoir de parcourir l’ensemble des scènes de mon territoire. J’avais bien identifié Au Limonaire comme un repaire de farouches défenseurs de la chanson cocardière, sans nul doute prompts à enduire de goudrons et de plumes tout mélomane anglophile avéré… Mais tel Rambo, qui ne peut s’empêcher de gaspiller chaque été la totalité de ses congés payés en voyages touristiques au Viet-Nam, je me sentais investi d’une mission. Saint Joe Strummer étant pour toujours et à jamais dans mon coeur, je ne doutais pas qu’il serait à mes côtés durant ce périple dans le no man’s land francophone. J’étais quand même loin de me douter de ce qui m’attendait ce soir là, pour cette carte blanche accordée à 3 Minutes sur mer.

Nos Enchanteurs - Stephan Eicher, l’amour à la machine

Stephan Eicher n’en fait qu’à sa tête ! Mais comme il l’a plutôt bien pleine, on ne s’en plaindra pas… Nous l’avions quitté voici deux ans, dans la tournée qui avait suivi son Envolée de belle facture. Il y parcourait son album et revisitait son répertoire avec l’appui d’une solide formation de quatre musiciens, dans de splendides orchestrations où le bugle et le trombone à coulisses se taillaient la part du lion. Poursuivant dans son refus de rouler sur les rails que d’autres ont posés, il nous offre aujourd’hui de le retrouver, sans aucun nouvel opus discographique à la clé, dans une formule en solo. Ou presque ! En effet, s’il est bien le seul être de chair et de sang à fouler la scène, il chante entouré d’un abondant orchestre mécanique, dont la présence vaut bien celle des requins de studios nageant dans les eaux du show-biz. Le spectacle s’intitule, en allemand dans le texte, Stephan Eicherund die Automaten.

29 décembre

Le Figaro - L'histoire secrète de la chanson Le Sud de Nino Ferrer

Retour sur le dernier grand succès d'un dandy hanté par le soleil noir de la mélancolie. Il se suicida le 13 août 1998, à deux jours de ses 64 ans.

28 décembre

Le blog du doigt dans l'oeil - Barbara l’intégrale (livre)

En cette fin d’année, Barbara est revenue à la une avec des débats enragés sur la légitimité qu’auraient certains de chanter ses chansons, et de les ré interpréter. Qui a le droit, qui ne l’a pas, c’est pas nouveau dans la chanson, toute reprise est la source de chicayas enflammées, parfois empoisonnées. Et il ne convient pas de contrarier certains maîtres de la bonne chanson dans leurs diktats impératifs. Laissons ces débats en marge, pour aller à l’essentiel : comprendre ce qu’on chante, et ne pas trahir l’auteur (avec des mots qui changent le sens, avec des vers inversés, avec des strophes oubliées, la liste des avanies est longue…)

Le blog du doigt dans l'oeil - Peau neuve, Lili&Thierry

La semaine dernière est arrivé un lot d’albums particulièrement jouissifs. Il y a en d’autres qui vont suivre dans ces chroniques parfois foutraques, et aujourd’hui, à la veille du solstice d’hiver, on fait Peau Neuve avec Lili et Thierry… Leur précédent album, c’était Tout va bien, je mettrai volontiers en sous-titre à celui-ci : Tout va de mieux en mieux… Sans vouloir être désobligeant avec ce qui a précédé, mais là, il y a une aura, un rayonnement encore plus contagieux qu’avant. Si-si, c’est possible.

Hexagone - Les Cabarettistes ressuscitent Le Cheval d’Or

Sans avoir l’âme plantée dans le rétroviseur, il est tout de même des périodes que l’on aurait aimé vivre. Enfin moi oui. A tort ou à raison, certes, que sais-je après tout, on n’est jamais que de son époque et il est bien impossible de faire la lumière sur ses fantasmes temporels. Ainsi, souvent me vient-il à songer, à rêver que j’aurais vécu la grande époque des cabarets parisiens… Ceux-là même qui participèrent de l’éclosion – de l’explosion – de nos fameuses légendes d’Épinal. Et d’ailleurs aussi. Les Brel, Barbara, Ferré, Brassens, Gainsbourg, Vian et j’en passe autant comme autant. Je n’ai pas ici l’ambition de dresser un mausolée, un monument aux morts glorieux. Tombés pour la chanson.

Nos Enchanteurs - Sarah Quintana chez Raphaël Imbert : une sirène et le son des bayous

Originaire d’Aix en Provence et fidèle à sa région d’origine, le saxophoniste Raphaël Imbert est aussi grand voyageur, sans cesse à la rencontre de l’autre, musicien ou simplement humain. Lui préfère édifier des ponts et des passerelles plutôt que des murs. Sans cesse à la recherche de correspondances, classique et jazz, spirituel dans la musique, improvisation et interactivité.

Le blog du doigt dans l'oeil - Sortie du nouvel EP de Leitmotiv « Faites Vos Jeux » : entretien avec Pierre Estenaga

C’est le 10 octobre dernier que le groupe rock Leitmotiv avait convié son public à un concert exceptionnel au Comptoir du Jazz à Bordeaux pour fêter la sortie de son EP « Faites vos Jeux », et par là même remercier les contributeurs ayant aidé à le produire, via le site de financement participatif KissKissBankBank.

Le blog de Claude Févre - Gérard Morel chante l’hymne à l’amour

23 décembre 2015, Gérard Morel & la guitare qui l’accompagne Cave Poésie René Gouzenne, Toulouse

Gérard Morel n’est pas homme à cultiver sa solitude, enfin, du moins, on le devine à regarder son parcours. Homme de théâtre d’abord, c’est en termes de troupe, de clique, d’équipe, c’est d’abord au pluriel qu’il envisage son rapport à la scène. Alors le voir seul avec sa guitare, en acoustique, c’est en soi déjà un moment à savourer.

Du 23 au 27 décembre

C'est déjà ça - Cali, la fleur et le coeur au fusil

Alors qu'il vient de boucler la tournée de "L'âge d'or", le Catalan met en ligne un très beau clip illustrant "Le coeur chargé comme un fusil", l'un des plus beaux titres de ce sixième album. Avec en prime, la présence de l'immense et discret Denis Lavant.

Le blog de Claude Fèvre - Buridane, la délivrance en chansons

10 décembre 2015, Festival Comme ça nous chante, café Plum, Lautrec (Tarn)

Buridane, July dans la vraie vie, un petit bout de femme fleur, à peine sortie de l’enfance. La guitare paraîtrait presque trop grande pour elle… C’est ce que semblent dire la blondeur de ses cheveux ébouriffés, le rouge de ses lèvres, ses longues gambettes et ses bottines noires, son short effrangé et son long pull informe. Et son franc sourire aussi… Elle prend une longue respiration avant de se lancer dans sa première chanson, toute courte ; elle chante alors cet élan que l’on prend à chaque aube de nos vies. Soulignons la subtile métaphore de ce rendez-vous impudique avec le spectateur.

C'est déjà ça - Le nouveau Christophe pour avril

Sept ans après "Aimer ce que nous sommes", l'oiseau de nuit revient au jour: "Les vestiges du chaos" sortira le 1er avril prochain

Nos Enchanteurs - Grand Corps malade, puissance dix

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez : placer dans une chanson la phrase « Il nous restera ça. » Vous avez trois quarts d’heure.

C’est peut-être ainsi que Fabien Marsaud (Grand Corps Malade) s’est adressé à dix auteurs, de la plus jeune, Luciole, (la seule à vraiment chanter, non à slammer) « Nos mots resteront là, gravés dans le décor / les mots sont nos trésors / il nous restera ça », au doyen toujours vert, Charles Aznavour, qui a choisi d’Écrire, et de dire en vieux sage ce magnifique texte qu’on peut étendre à l’art tout entier : « Désenchaîner le trait par mille variations / Tuant les habitudes / Changer, créer, détruire (…) Et puis l’œuvre achevée, tout remettre en question (…) Il nous restera ça. »

Le Figaro - Renaud: l'histoire secrète de la chanson Dans mon HLM

Après neuf ans d'absence, le chanteur revient avec un nouvel album studio. Dans son tube décapant, l'interprète de Mistral Gagnant passait en revue les classes moyennes de la France de 1980.

21 et 22 décembre

Mediapart - Parution: «Chanson française et immigration»

Si la France est une terre d'immigration, peut-on en dire autant de la variété ? Ce numéro de Volume ! la revue des musiques populaires vise à retracer les parcours d'artistes d'origine étrangère en France, entre ceux qui ont intégré le patrimoine de la chanson française, et ceux qui ont marqué leur communauté en chantant l'exil.

Volume ! - Joëlle-Andrée Deniot, Édith Piaf. La voix, le geste, l’icône. Esquisse anthropologique

Isabelle Marc est maître de conférences au département d’Études françaises de l’Université Complutense de Madrid et Visiting Fellow à l’Université de Leeds, où elle co-dirige l’European Popular Musics Research Group. Elle s’intéresse à la culture populaire française en général et aux musiques actuelles en particulier. Dans ce domaine, elle a travaillé sur le rap et sur la chanson et sur les rapports entre esthétique et identité culturelle, notamment chez des artistes tels que Georges Brassens et Charles Aznavour. Sa recherche porte aussi sur les dynamiques transculturelles et sur les politiques publiques en Europe. Son prochain livre, The Singer Songwriter in Europe: Paradigms, Politics and Place, coédité avec Stuart Green, paraîtra chez Ashgate en mars 2016.

Volume ! La revue des musiques populaires est une revue semestrielle à comité de lecture des éditions Mélanie Seteun, fondée en 2002 par Samuel Etienne, Gérôme Guibert et Marie-Pierre Bonniol.

Volume ! - Gilles Bonnet (dir.), La Chanson populittéraire. Texte, musique et performance

‪Michael ‪Spanu‪ est doctorant en sociologie au 2L2S (Université de Lorraine). Ses travaux portent sur les usages des différentes langues chantées dans les musiques populaires en France. Il a travaillé sur une partie de la scène indie parisienne, sur la scène occitane, ainsi que sur le metal français. Il fait éga- lement partie du comité de rédaction de ‪Volume !‪

Volume ! - Anaïs Fléchet, « Si tu vas à Rio… » La musique populaire brésilienne en France au xxe siècle

Panagiota Anagnostou est diplômée en science politique et en sociologie. Ses recherches relèvent de la sociologie politique et traitent des configurations identitaires et mémorielles dans la musique populaire. Elle a soutenu sa thèse de doctorat sur la musique populaire grecque (XIXe-XXe siècles), intitulée « Les représentations de la société grecque dans le rebetiko » (sous la direction de Denis-Constant Martin) à Sciences Po Bordeaux, en décembre 2011. Elle a participé depuis à différents programmes de recherche. Elle s’intéresse actuellement aux pratiques musicales de migrants comme expression et participation politiques et est chercheuse associée à l’Institut d’Histoire Culturelle Européenne (Château des Lumières, Lunéville).

C'est déjà ça - Le(s) top(s) 10 de 2015

Arman Méliès et Feu! Chatterton trônent au sommet de nos meilleures sensations du millésime 2015, assorties de quelques groupes que l'on suivra d'une oreille énamourée...

Hexagone - Le sortilège de Philémon Cimon

Ce mercredi 9 décembre, je suis allée aux Trois Baudets, ma salle fétiche, mon QG, pour mon plaisir personnel. Je m’y suis rendue les mains dans les poches, sans carnet ni appareil photo, comme cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps. Cependant, quand je fais la découverte d’artistes qui m’ont séduite, la chroniqueuse que je suis reprend le dessus. Je me sermonne intérieurement d’avoir voulu y aller en mode touriste, mais me console, car mes dix doigts, eux, peuvent toujours retranscrire cette soirée. Parce qu’une claque artistique, ça se partage. La passer sous silence serait passible d’arrestation de la part de la B.A.C, je ne voudrais pas prendre le risque !

C'est déjà ça - Disques et livres: retards (de) chroniques

Dans le flot des sorties automnales, quelques galettes et feuilletés sont passés à travers les mailles du filet de ce blog. A quelques jours des cadeaux, quelques suggestions... ou pas.

mercredi, 14 octobre 2015

Gérard Morel : Les goûts d'Olga


Gérard MOREL : Les goûts d'Olga par youhumour

mardi, 13 octobre 2015

La guinguette des fines gueules : Gérard Morel régale

Gérard Morel - "Le régime de l'amour"

Gerard Morel - Cantique en toque

jeudi, 20 août 2015

Gerard Morel chante Cantique en toque pour A Thou Bout d'Chant

Enregistré le 23 mai 2014 au Palais de la Mutualité de Lyon en première partie de Richard Desjardins. Soirée organisée par A Thou Bout d'Chant.

jeudi, 22 mai 2014

La vidéo de la semaine - Gérard Morel : Les goûts d'Olga

A Thou Bout d'Chant, Lyon : VENDREDI 23 MAI RICHARD DESJARDINS ET SA GUETARD

Concert hors les murs : Salle Edouard Herriot / Palais de la Mutualité

GERARD MOREL en 1° partie Gérard Morel est jongleur de mots. De mots crus en mots doux, il triture la rime, chatouille consonnes et voyelles pour ciseler des chansons à sa pointure, en phase avec sa bonhomie émouvante et ses éternelles bretelles. Il proposera ce soir une petite dégustation intime, seul, accompagné de sa guitare… Sans artifice, il nous offrira ses chansons dans l’intimité, presque en chuchotant, comme on susurre des mots d’amour… 23 € préventes et abonnés | 27 € sur place


Gérard MOREL : Les goûts d'Olga par youhumour