Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 28 janvier 2017

Fishbach - "Un Autre que Moi"

Prenez un café avec Fishbach au Pop-Up du Label

On n’avait pas vu pareil révélation dans la chanson française depuis longtemps. En 2016, elle a été victorieuse aux Inouïs du Printemps de Bourges, lauréate du Fair, chargée par les Transmusicales de Rennes de leur création annuelle… En 2017, Fishbach sera partout encore, et partout elle troublera encore. Surtout grâce à son premier album À Ta Merci prévu le 27 janvier (et que j'ai pu déjà écouter) qui fera exploser son talent hors norme.

J'ai pu rencontrer Flora un matin au Pop-Up du Label. Tranquillement à boire le café, elle me raconte le pourquoi de cet album fabuleux et de son titre : À Ta Merci. À la merci de ce qui lui arrive et de son public. Elle s'offre totalement dans cet album et nous le raconte au comptoir du Torréfacteur. Racontant également sa passion pour Balavoine, sa curiosité pour Vald ou encore son enfance à Charleville-Mézières.

"Je ne sais pas ce qui est le bon et le mauvais goût, avoue-t-elle. J’aime être à la limite, sur le fil" Flora n’a jamais fait les choses comme les autres et jamais à moitié. Et c'est tant mieux pour nous. Le mieux serait encore de vous en rendre compte par vous même en prenant le café avec Fishbach.

Fishbach - "La Babouche"

Le clip de la fin de semaine : Fishbach - Béton mouillé

Le concert de la fin de semaine - Monte le son : les sessions spécial "Gainsbourg / Bashung"

L'actualité de la chanson française du 20 au 26 janvier

Le clip de la fin de semaine : Fishbach - Béton mouillé

Le concert de la fin de semaine - Monte le son : les sessions spécial "Gainsbourg / Bashung"

Les vidéos de la fin de semaine : Fischbach

Le concert du dimanche : Le pont des artistes #11 - VINCENT DELERM/MAISSIAT/TIM DUP

FISHBACH
 
 
Elle a tendance à s’emballer, la presse musicale. A crier au génie pour un oui ou pour un non, emportée dans une course folle à la nouveauté. Mais combien de prétendus prodiges se sont déballonnés ? La dernière sensation s’appelle Fishbach, jeune femme de 25 ans qui s’est choisi pour nom de scène le patronyme familial à une lettre près (comme le fit Bas[c]hung). Elle voit à son tour s’abattre sur elle une pluie de dithyrambes à l’occasion de la sortie de son premier album. Pour une fois, ce n’est pas exagéré ; depuis un moment, on guette son couronnement.

MOKAIESH

C'est déjà ça - Mokaiesh : « un peu de vérité là où tout semble gesticuler »

Après deux albums solo au lyrisme parfois décrié, Cyril Mokaiesh revient avec « Clôture », parfait équilibre entre engagement et sentiments. Entretien avec un jeune homme au vibrant désenchantement

Le premier a été étiqueté « politique » parce qu’une chanson s’intitulait « Communiste ». Le deuxième  a été taxé de « romantisme tonitruant » parce qu’une amoureuse y rôdait avec insistance. Depuis le début dans la chanson de cet ancien champion de France junior de tennis, on suit Cyril Mokaiesh avec grand intérêt, belle admiration  devant un lyrisme assumé au profit de mots puissants. Avec indulgence confiante devant  une conjonction de la voix, des notes et des textes poussés à bloc.

Hexagone - Cyril Mokaiesh, photographie d’une époque

Clôture, le nouvel album de Cyril Mokaiesh vient juste de paraitre. Un album riche et profond, l’oeil de son auteur bien vissé sur les comportements d’une société bancale. Mokaiesh en fin observateur, définitivement doué d’une écriture sensible et précise, donne à voir et à entendre de son époque. Musicalement intense et moderne, cet album fait partie des incontournables de ce début d’année. 

FRANK THOMAS

Baptiste Vignol - Les mots se meurent dans l'écouteur

Que ça s'arrête! Après Robert Nyel le 26 novembre, Pierre Barouh le 28 décembre, Frank Thomas vient de se faire la malle, hier, 20 janvier 2017. Frank et Pierre, qui ne s'étaient pas vus depuis vingt ans, s'étaient d'ailleurs retrouvés le 14 novembre dernier dans une petite librairie parisienne à l'occasion de la parution d'un recueil d'entretiens avec quinze paroliers, «Les Tubes, ça s'écrivait comme ça», dans lequel ils apparaissent longuement, tout comme Robert d'ailleurs, l'un des proches de Thomas… Putain de recueil finalement puisque sur quinze, en voilà déjà trois de partis. Et ça commence à bien faire.

JULES ET LE VILAIN ORCHESTRA

Nos Enchanteurs - Ces dames ont toutes leur Jules

..... Sept titres, sept portraits au féminin taillés à la serpe ou brossés au pinceau, avec une précision assez remarquable. Sept titres car ce n’est somme toute qu’un « EP » : qu’en aurait-il été d’un album, un vrai, avec ses douze ou quatorze titres, avec d’autres dames, autres profils, autres tronches, autres cas de figures ?

GARNER

Hexagone - Garner, électro sensibilité.

Après son album Bas les armes, sorti en 2015, Arnaud Garnier – alias Garner – revient avec le très bel EP En plein coeur. Il y assume une orientation électro qui s’est imposée progressivement et qui vient parfaitement habiller  ses textes. 

 

vendredi, 27 janvier 2017

Yoanna à la Belle electrique (25 fev 2016)

Reno Bistan - #3 - Comme un écologiste au gouvernement

Claude Févre - 16ème Détours de Chant – Hervé Suhubiette, histoire d’un Chanteur-Magicien expliquée aux enfants

Une avant-première du Festival Détours de Chant offerte aux enfants. Peut-on imaginer symbole plus clair d’ouverture et de confiance en des lendemains qui chantent et qui chanteront ? On ajoutera que c’est aussi un clin d’œil en forme de révérence à Hervé Suhubiette, inlassable créateur s’il en est, inspirateur de cet évènement toulousain,

Cette fois, il s’inspire de sa propre histoire pour offrir au jeune public – sans en avoir l’air – une fraîche incitation à l’imaginaire, aux rêves et un bel hommage au spectacle vivant. Musique, bien sûr, Cirque et Chansons, ce spectacle est une vraie caverne d’Ali Baba. « Sésame ouvre –toi ! »

Petit, regarde bien, le rideau rouge va s’ouvrir !

Lire la suite
__________________
__________________

jeudi, 26 janvier 2017

Festival Dimey 2014 : Entre deux caisses