Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 décembre 2018

Tamino - Tummy

20:50 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tamino, chanson, musique |  Facebook

L'album du jour : Tamino, Amir

mardi, 11 décembre 2018

L'actualité de la chanson française du 30 novembre au 6 décembre

Les artistes de la semaine : Xavier Plumas, Fred Poulet, Les Têtes de Chiens, Claudio Capéo, Tamino

L'album de la semaine : Xavier Plumas, Mayerling

LES DAMNES DE LA TERRE

Télérama - Les damné.e.s de la terre

Le rappeur Rocé exhume dans une compilation deux décennies de musiques francophones engagées.

« Run nigger ! Run ! » Dès leur premier album, en 1970, sur fond de scansions poétiques et de percussions, les Last Poets américains posèrent les fondations du rap actuel en dénonçant le racisme avec impertinence. Mais, au Burkina Faso, à Paris, à Haïti, au Québec ou en Guadeloupe, qui furent les Last Poets francophones ? C’est à cette question que tente de répondre le rappeur parisien Rocé, quatre albums au compteur, en publiant sur son label Hors cadres la compilation Par les damné.e.s de la terre. Des voix de luttes, 1969-1988.

FRED POULET

Télérama - Fred Poulet, The soleil

De tous les disques désagréables qu’on a écoutés récemment, c’est notre préféré. Abrasif, comme la réaction chimique de trois éléments décapants : une voix nasale, tout sauf harmonieuse, entre le chanté et le parlé ; des mélodies minimales (signées Maxime Delpierre), nerveuses, entre rock et punk ; des textes décalés (du chanteur), provocants, subversifs. On pensait Fred Poulet rangé des voitures ? L’insolent talent des années 1990, à la légèreté alors revendiquée, déchire à coups de scalpel treize ans de silence.

TETES DE CHIEN

Nos Enchanteurs - Parisiens (voici les) Têtes de chien !

La chanson marcherait-elle sur la tête (de Chien) ? Voici des chansons pour adultes qui naguère se glissèrent dans le répertoire enfantin où elles animèrent avec succès et en toute innocence tant les colonies de vacances que les camps scouts, les cours d’écoles et toutes les occasions qui lui étaient données (il y a encore peu de temps, elles étaient nombreuses). Et qui, désormais, faute d’être encore chantées, partagées, retombent dans l’escarcelle des adultes, retrouvant un peu, derrière le vernis bien lisse bien propre de leurs années infantiles, le rugueux et le coquin qu’elles ont toujours porté en elles.

TAMINO

France Inter - Se laisser envoûter par Tamino et son premier album “Amir”

Didier Varrod présente “Amir”, le premier album d'un jeune homme qui avance sous le nom de Tamino et qui puise son inspiration autant dans la musique arabe (Tamino est belge d'origine égyptienne) que dans celle de Serge Gainsbourg ou de Leonard Cohen.

Tamino, est un auteur compositeur interprète flamand de 21 ans, qui a baptisé son premier album Amir, qui n’est autre que son deuxième prénom.

L'Express - Tamino, l'enchanteur

Mercredi 25 avril, Bourges, Loges du Théâtre Jacques Coeur, 21h40. Tamino-Amir Moharam Fouad, 21 ans, détend ses longues jambes. Son concert s'est terminé un quart d'heure plus tôt. Le guitariste belgo-égyptien a retiré son pull à col roulé noir, prêté, comme le reste de sa garde-robe, par la créatrice Ann Demeulemeester - elle habille aussi Patti Smith et PJ Harvey.

LES ARRANGEURS

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (I)

"Les arrangeurs de la chanson française" est l'hommage magnifique aux musiciens qui ont écrit les partitions, les scores d'orchestrations des chanteuses et chanteurs de notre pays. Ce livre est une merveille. Son auteur, Serge Elhaïk, a réalisé depuis près de trente cinq ans l'interview de la plupart d'entre eux, collectant des documents inédits sur ceux qui nous avaient déjà quittés, consultant les familles ou les proches avec une bienveillance que l'on retrouve à chaque ligne.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (II)

Connaissez-vous Guy Boyer? C'est l'homme qui a composé ce jingle, qui a bercé les moins minots d'entre vous. Serge Elhaïk a rencontré ce musicien polyvalent - pianiste, vibraphoniste, on en passe...-et lui rend l'hommage qu'il mérite. On aime aussi l'évocation de Jean Bouchety.

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (III)

C'est l'arrangement que Jean-Michel Defaye a conçu pour Guitar tango- titre que les Shadows allaient rendre mondialement célèbre- qui a suscité l'admiration de Serge Elhaïk pour ce compositeur:"Je voulais le voir pour lui dire à quel point j'aimais sa musique. Et c'est arrivé vingt-cinq ans après". Comment ne pas être bouleversé par l'orchestration de Pépée, dont le violons vont, si l'on ose écrire, de soie ?

Mediapart - Les arrangeurs de la chanson française (IV)

Les années soixante-dix ont été marquées par l'utilisation croissante d'une machine appelée "synthétiseur". D'abord monophonique, cet instrument d'un nouveau genre  a servi petit à petit à imiter les instruments classiques. Il n'offrait au début qu'une pâle copie- on pense à l' Éminent, dont la sonorité rappelait, vaguement, celle des violons et que l'on entend sous les doigts de François de Roubaix dans la seconde partie de la musique de Chapi-chapo. Par la suite, il est devenu l'élément fondamental sur lequel étaient basés la plupart des arrangements.

LES GUINGUETTES

Retronews - Les guinguettes, lieux de noce et de débauche dans la France du XIXe

Nées au XVIIIe siècle dans les banlieues de Paris, les guinguettes essaimèrent par la suite partout en France. Cabarets, restaurants et parfois lieux de bal, elles connurent un immense succès populaire.

Avant 1860, Paris était moins étendu qu'aujourd'hui : la capitale s'arrêtait au mur des Fermiers généraux, dont le tracé se retrouve en partie le long des actuelles lignes 2 et 6 du métro. Au-delà de ces frontières (marquées par des barrières), l'octroi, une taxe sur les marchandises en vigueur à l'époque, n'était plus perçue.

C'est pour cette raison que se développèrent dès le XVIIIe siècle, en banlieue proche, des lieux de fête bucoliques qu'on appelait les guinguettes, dont les propriétaires n'avaient pas à payer de taxe sur l'importation de vin.

XAVIER PLUMAS

Nos Enchanteurs - Xavier Plumas, les grands espaces intérieurs

...... Les titres des morceaux sont éloquents : Silence, Contreforts, Ramier perdu, Sœur, Eloge du lointain… Des chansons qui font la part belle au recueillement et à la méditation, chantées d’une voix douce et sans emphase (au risque d’en devenir parfois monocorde). Dont on ne cherchera pas à comprendre le sens à tout prix, mais dont on appréciera la mélancolique mélodie et la poésie des mots. Des mots intemporels, qui nous plongent  hors de notre époque, comme pour mieux retrouver l’essence de la vie. Des mots qui évoquent une nature où tout prend sa source : roseaux, étang, colline, herbe, pierres, poisson, goélands, écorce… Qui invoquent les éléments : la lumière, l’eau, le vent, la nuit… Qui nous entraînent au loin, dans un songe éthéré, au bord des contreforts où gisent en secret les beaux cavaliers, avec la caresse du vent comme un chant, là où le temps glisse sur son manteau comme sur le lisse galet

JAMAIT

RFI - L’ode à la vie d’Yves Jamait

Avec Mon totem, le chanteur poète Yves Jamait livre un septième disque riche de poésie et nourri d’espoir : un album gonflé de mots et de vie. 

Sur ce disque intitulé Mon totem, son art, peut-être, se fait moins monochrome, davantage subtil, traversant des paysages hétéroclites. Sur du reggae, de la polka, de la musette, sa voix éraillée s’envole, ses paroles se posent, galvanisent : elles consolent l’âme.

CAPEO

Le Figaro - Claudio Capéo: «Je suis en train de vivre mes rêves»

INTERVIEW - Le chanteur, nommé aux NRJ Music Awards, retransmis en direct sur TF1 à 21 heures, évoque son nouvel album.

Claudio Capéo compte parmi les nombreux artistes présents ce soir sur la scène des NRJ Music Awards. L’occasion d’aborder avec lui la sortie de son nouvel album, le 7 décembre prochain, Tant que rien ne m’arrête.

JOHNNY

RFI - Johnny Hallyday un an après

Succès, succession, embrouilles, business et ferveur des fans, l'année qui vient de s'écouler nous a confortés dans l'idée que Johnny Hallyday était un artiste exceptionnel et une personnalité hors norme. Revue de détail sur l'héritage Hallyday.

On avait imaginé que la disparition de Johnny Hallyday constituerait une date marquante : la fin d'un héros national, d'une figure populaire, d'un chanteur au répertoire atypique, la fin du taulier, comme certains le surnommaient. Mais on était loin d'imaginer que la saga Hallyday se poursuivrait un an après, du showbiz aux tribunaux, en passant par la presse people et plus généralement les médias.

POLNAREFF

RFI - Michel Polnareff, le disque de la démesure

28 ans après Kâma-Sûtra, l’incomparable Michel Polnareff, exilé en Californie, revient avec Enfin ! (et son point d’exclamation) : un disque qui supporte tous les superlatifs. L’écouter relève de l’expérience quasi hallucinatoire. On vous raconte. 

Le voici enfin, avec son point d’exclamation, Enfin !, le bien-nommé dernier disque de Michel Polnareff, 28 ans – 28 ! – après le dernier en date, Kâma-Sûtra. Entre les deux, il y a un monde : Kâma-Sutrâ, c’était avant le tsunami Internet, avant les téléphones portables, avant l’euro; le mur de Berlin venait d’être démantelé et l’URSS s’effondrait à peine…

Nos Enchanteurs - M’enfin, une polnacritique du polnadisque

Est-il possible d’émettre un jugement objectif sur Enfin !, l’album de Michel Polnareff que l’on n’espérait plus ? C’est que les chiffres sont là, qui brouillent l’appréhension de l’ouvrage. 28 ans d’attente ! Depuis son Kama Sutra de 1990, l’homme n’avait en effet rien produit, hormis 3 disques live et 3 chansons isolées (dont 2 sont reprises dans ce nouvel album). A titre de comparaison rigolote, sur le même délai, le stakhanoviste Jean-Louis Murat a sorti – au moins – 17 albums… Autre chiffre effarant pour ce disque à maturation lente : son coût. La presse parle en effet d’un budget de 5 millions d’euros (même si on ne sait ce que cela recouvre exactement). Pensez simplement que Polnareff – il le confie lui-même dans le livret – aura passé 14 mois au studio ICP de Bruxelles, un des plus réputés du monde, pour en ressortir avec RIEN d’utilisable, ou si peu !

dimanche, 09 décembre 2018

Tamino - Live @ Rock en Seine 2018

L'album de la fin de semaine : Tamino, Amir

Le concert de la fin de semaine : Tamino - live @ Les Concerts Volants (Full Show HiRes) – ARTE Concert

vendredi, 07 décembre 2018

Tamino - Persephone