Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 janvier 2017

L'actualité de la chanson française du 30 décembre au 5 janvier

Le clip de la semaine - Circé Deslandes - Lilith

L'album de la semaine : Oestrogenèse par Circe Deslandes

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Dans la bouche de Circé

Chantés façon Bardot, ces aveux offerts à confesse pour appâter l'internaute pétillent d'une fantaisie lubrique, étincelante de luxure, de jalousie et de désir. Parce qu'elles dévoilent par-delà les jarretières une perspective agréable aux jeunes comme aux vieux dont elle réveille la salacité, les chansons sanguines de Circé renverront-elles les Mylène de France, hors d'usage, à leurs commodités?

C'est déjà ça - Circé Deslandes, pulsion de vît

C'est un Odni, objet discographique non identifié. "Oestrogénèse" de Circé Deslandes est une odyssée organique et électro-pop dans un univers où l'explicite côtoie le romantique, où surtout le talent s'habille d'originalité... pour mieux dévêtir les sentiments et les pulsions.

KENT

Culturbox - Kent revient avec "La Grande Illusion" un 18e album entre pop et rock

Il était le leader des "Starshooter", le sulfureux groupe de rock français du début des années 1970. Cela fait maintenant 23 ans que Kent signe seul ses albums. Après un CD intimiste en piano-voix,"Le Temps des Âmes", le chanteur revient à l'esprit rock et pop de ses débuts avec son 18ème album solo, "La Grande Illusion". Kent nous parle musique, là où tout a commencé, dans le Lyon de son enfance.

LOUIS ARTI

Nos Enchanteurs - Louis Arti, pas né pour perdre !

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien.

DAGUERRE

Claude Févre - Daguerre, On a le droit de rêver…

C’est un livre. Ce sont des dessins. Ce sont neuf nouvelles chansons. Et c’est, disons-le sans hésitation, une ouverture symphonique. Un ravissement.

Oui, nous sommes « ravis », c’est à-dire enlevés à notre réalité, notre quotidien par la rencontre, le va-et-vient sensible, le croisement subtil, l’enchevêtrement de trois univers : le dessin de Sarane Mathis, le récit de Mély Vintilhac, créations satellites des  chansons d’Olivier Daguerre. Trois genres, trois artistes et pour être juste il conviendrait d’y adjoindre un quatrième. Car ce livre ne serait pas, sans une passionnée de mots, de musiques et de chansons : Fany Souville et ses LamaO Editions.

DALIDA

Europe 1 - Laissez-moi danser : Europe 1 fête la nouvelle année avec Dalida

RFI - Biographie

Petite fille des faubourgs du Caire, Dalida devient Miss Egypte à dix-neuf ans. Reine des juke-box, Mademoiselle Bambino est  sacrée la Callas de la Variété. Disparue tragiquement en 1987, elle est une des figures culte pour les nouvelles générations qui la redécouvrent.

Télérama - Dalida, Les diamants sont éternels

Eternelle, peut-être. Actuelle, assurément. Trente ans après sa mort, Dalida voit son mythe atteindre des sommets. Début janvier, tandis qu'elle revivra — sous forme d'hologramme — sur la scène du Palais des congrès, un biopic retracera sa carrière jalonnée de blessures personnelles. C'est même ce frottement permanent, cette tragique vie affective (ponctuée des suicides des hommes qu'elle a aimés) qui, avec le temps, ont fait que l'on écoute autrement son vaste répertoire d'une variété suprême, longtemps source de dédain chez les non-initiés.

Culturebox - Dalida sur tous les fronts pour les 30 ans de sa disparition

Disparue le 3 mai 1987, à 54 ans après une longue dépression qui l’a conduite au suicide, Dalida reste toujours présente dans la mémoire collective. Trente ans plus tard, nombre de commémorations célèbrent la chanteuse franco-italo-égyptienne : biopic au cinéma, tournée holographique, intégrale de sa discographie en 24 CD, une dizaine d’ouvrages, documentaires inédits…

Le Point - Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi...": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires.

Télérama - Europe 1 et Dalida, une histoire d’amoroso qui dure

Commencer l’année avec un hommage de trois heures à une chanteuse dont on s’apprête à fêter les trente ans de la mort, il fallait oser. On a pourtant hâte d’entendre l’émission exceptionnelle que fomentent Thierry Geffrotin et Emilie Mazoyer pour Europe 1 (à partir de 20 heures) : Dalida ne doit-elle pas sa carrière à la station et à son responsable de la programmation, Lucien Morisse, à qui elle fut brièvement mariée ?

Têtu - Mais pourquoi les homos aiment-ils à ce point Dalida ?

Qu’ont de particulier ces stars pour nous faire autant fantasmer ? Beaucoup pensent que Dalida est appréciée par certains gays pour son côté glamour et paillettes. C’est vrai. Mais il serait trop court de se satisfaire de cette simple réponse.

PIERRE BAROUH

Norbert Gabriel - Barouh et dabadabada…

.... Comme on peut le constater dans les paroles que chantent Nicole Croisille et Pierre Barouh, pas de cha dans le bada bada*… Néanmoins, malgré les nombreuses mises au point de Pierre Barouh, (la dernière dans Foule Sentimentale le 23 décembre, France Inter) nombre de radioteurs ou de plumitifs approximatifs, reprennent le cha bada bada comme parole d’évangile.

C'est déjà ça - Barouh est parti danser la samba

Le fondateur de Saravah Pierre Barouh est mort hier à l'âge de 82 ans. Auteur de chansons comme "La bicyclette" ou "Un homme et une femme", l'artiste est indissociable du label qu'il créa à l'époque du film de Claude Lelouch. Un label ouvert à toutes les musiques pourvu qu'elles soient faites d'aventure et de découverte. Saravah fêtait ses 50 ans cet automne par un très bel album et le passionné du Brésil et du Japon nous avait accordé un entretien.

Norbert Gabriel - Saravah du jeudi…

Hier mercredi, ce fut une illustration de la vertu des impondérables, Pierre Barouh a toujours été disponible aux rencontres les plus inattendues, et aux promenades impromptues…. Il n’aimait pas tellement les plannings rigoureux comme des carcans, et il a peut-être été surpris par la dernière semaine de décembre. Toutefois, Claude Lelouch a rappelé qu’il avait bien précisé qu’il ne tenait pas à « une fin de moi difficile ».

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Merci Matt Pokora

Cher M.Pokora, combien d'existences, grâce à vous, vont-elles changer du tout au tout? Votre album de reprises, MY WAY, incite en effet ceux qui n'ont rien à faire de mieux à revoir les prestations pailletées du King François dont personne n'aura jamais, pas plus vous qu'un autre, la fougue sautillante, le regard pénétrant et le Nil dans la voix. En trainant sur la Toile, on tombe alors assez vite sur un titre datant de 1976, Laisse une chance à notre amour.

MANU GALURE

Hexagone - Manu Galure, à A Thou Bout d’Chant

.... Quand vient le tour de Manu Galure, le piano droit est déjà ouvert, le ventre à l’air en travers de la scène. Scotchés au couvercle noir, quatre morceaux de papiers colorés, deux bandes de gaffeur et une bande de papier blanc zébrée de trombones sèment le doute : serait-on venu à un atelier créacollage (scrapbooking) ?

PHILIPPE FORCIOLI

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli : Cadou, pour l’eau

Certes, comme le chante Michèle Bernard, Cadou s’est endormi. Mais son œuvre reste en éveil, toujours travaillée par d’autres artistes, des chanteurs souvent. Gilles Servat, Morice Benin (deux disques, dont un lauréat de l’Académie du disque Charles-Cros, et une compilation), Manu Lann Huel, Paul Dirmeikis, Martine Caplanne, Julos Beaucarne et d’autres encore auxquels s’ajoute désormais Philippe Forcioli, par ce coffret de trois albums

SCENES 2016

C'est déjà ça - Scènes: nos moments forts de 2016

L'année écoulée n'a pas réservé que des moments délicieux sur disque, mais aussi sur scène, tout aussi révélatrice. En quelques photos et quelques mots, voici notre sélection de 2016, sans hiérarchie... mais avec les Innocents devant.

HEXAGONE

Claude Févre - La Chanson, faut voir comme on nous parle

Bien sûr c’est à Souchon, la Souche, que l’on pense en choisissant ce titre de chronique… Mais précisément pour dire tout le contraire du titre bien connu. Car nous nous reconnaissons bien évidemment dans ces paroles « Foules sentimentales / Avec soif d’idéal /Attirées par les étoiles, les voiles / Que des choses pas commerciales… Nous ? Amoureux du beau texte accompagné de musique. Nous, amoureux de la Chanson sous toutes ses formes pour ce qui nous concerne. On s’en va en effet flâner avec délectation vers des rives plus urbaines, vers des sons numériques, vers des flots/ flows moins conventionnels pour nos oreilles bercées par les plus nobles fleurons.

Hexagone, bilan 2016 et feuille de route 2017

Une année débute, accompagnée de toutes les (bonnes) résolutions que nous certifions pouvoir tenir et que nous abandonnerons dès la semaine prochaine. Alors, avant d’envisager quoi que ce soit, avant de prendre des directions et des initiatives, revenons plutôt sur l’année 2016 qui vient de s’achever. Les seules certitudes que nous avons sont toujours derrière nous.

MANNICK

Nos Enchanteurs - Mannick, qu’est-elle donc devenue ?

Si je vous parle de Mannick, ça vous dit encore quelque chose ? NosEnchanteurs s’inscrit dans la chanson, si possible sans chapelle, sans dogme ; se riant parfois, plus souvent encore s’offusquant de ces réseaux étanches qui la morcellent artificiellement, lui faisant perdre de son poids face à plus fort qu’elle. Mannick est d’un autre réseau encore, catholique, qui semble vivre en autosuffisance, à l’écart de la chanson justement : à croire qu’on ne peut l’écouter, et c’est dommage, que sur RCF ou autres radios de même sensibilité, n’assister à ses concerts que dans des églises. Mieux vaut ça que de ne pas l’entendre et la voir du tout, me direz-vous… Mannick mériterait toutefois un plus ample public, un auditoire à la mesure de son œuvre.

PAUL MESLET

Nos Enchanteurs - Paul Meslet, l’ombre en pleine lumière

On guettait jadis ses fières moustaches à la mode d’Antraigues mais les dessins (de son fils Emmanuel) sur le visuel et le livret  ne le représentent cette fois-ci que de dos. « Pas de photo, pas de moustaches, juste l’amitié » me dit malicieusement l’artiste, en guise de complice dédicace. On se fiera donc désormais à son ombre. L’ombre bleue, titre de ce nouvel opus.

 

mercredi, 11 janvier 2017

L'actualité de la chanson française du 30 décembre au 5 janvier

Le clip de la semaine - Circé Deslandes - Lilith

L'album de la semaine : Oestrogenèse par Circe Deslandes

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Dans la bouche de Circé

Chantés façon Bardot, ces aveux offerts à confesse pour appâter l'internaute pétillent d'une fantaisie lubrique, étincelante de luxure, de jalousie et de désir. Parce qu'elles dévoilent par-delà les jarretières une perspective agréable aux jeunes comme aux vieux dont elle réveille la salacité, les chansons sanguines de Circé renverront-elles les Mylène de France, hors d'usage, à leurs commodités?

C'est déjà ça - Circé Deslandes, pulsion de vît

C'est un Odni, objet discographique non identifié. "Oestrogénèse" de Circé Deslandes est une odyssée organique et électro-pop dans un univers où l'explicite côtoie le romantique, où surtout le talent s'habille d'originalité... pour mieux dévêtir les sentiments et les pulsions.

KENT

Culturbox - Kent revient avec "La Grande Illusion" un 18e album entre pop et rock

Il était le leader des "Starshooter", le sulfureux groupe de rock français du début des années 1970. Cela fait maintenant 23 ans que Kent signe seul ses albums. Après un CD intimiste en piano-voix,"Le Temps des Âmes", le chanteur revient à l'esprit rock et pop de ses débuts avec son 18ème album solo, "La Grande Illusion". Kent nous parle musique, là où tout a commencé, dans le Lyon de son enfance.

LOUIS ARTI

Nos Enchanteurs - Louis Arti, pas né pour perdre !

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien.

DAGUERRE

Claude Févre - Daguerre, On a le droit de rêver…

C’est un livre. Ce sont des dessins. Ce sont neuf nouvelles chansons. Et c’est, disons-le sans hésitation, une ouverture symphonique. Un ravissement.

Oui, nous sommes « ravis », c’est à-dire enlevés à notre réalité, notre quotidien par la rencontre, le va-et-vient sensible, le croisement subtil, l’enchevêtrement de trois univers : le dessin de Sarane Mathis, le récit de Mély Vintilhac, créations satellites des  chansons d’Olivier Daguerre. Trois genres, trois artistes et pour être juste il conviendrait d’y adjoindre un quatrième. Car ce livre ne serait pas, sans une passionnée de mots, de musiques et de chansons : Fany Souville et ses LamaO Editions.

DALIDA

Europe 1 - Laissez-moi danser : Europe 1 fête la nouvelle année avec Dalida

RFI - Biographie

Petite fille des faubourgs du Caire, Dalida devient Miss Egypte à dix-neuf ans. Reine des juke-box, Mademoiselle Bambino est  sacrée la Callas de la Variété. Disparue tragiquement en 1987, elle est une des figures culte pour les nouvelles générations qui la redécouvrent.

Télérama - Dalida, Les diamants sont éternels

Eternelle, peut-être. Actuelle, assurément. Trente ans après sa mort, Dalida voit son mythe atteindre des sommets. Début janvier, tandis qu'elle revivra — sous forme d'hologramme — sur la scène du Palais des congrès, un biopic retracera sa carrière jalonnée de blessures personnelles. C'est même ce frottement permanent, cette tragique vie affective (ponctuée des suicides des hommes qu'elle a aimés) qui, avec le temps, ont fait que l'on écoute autrement son vaste répertoire d'une variété suprême, longtemps source de dédain chez les non-initiés.

Culturebox - Dalida sur tous les fronts pour les 30 ans de sa disparition

Disparue le 3 mai 1987, à 54 ans après une longue dépression qui l’a conduite au suicide, Dalida reste toujours présente dans la mémoire collective. Trente ans plus tard, nombre de commémorations célèbrent la chanteuse franco-italo-égyptienne : biopic au cinéma, tournée holographique, intégrale de sa discographie en 24 CD, une dizaine d’ouvrages, documentaires inédits…

Le Point - Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi...": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires.

Télérama - Europe 1 et Dalida, une histoire d’amoroso qui dure

Commencer l’année avec un hommage de trois heures à une chanteuse dont on s’apprête à fêter les trente ans de la mort, il fallait oser. On a pourtant hâte d’entendre l’émission exceptionnelle que fomentent Thierry Geffrotin et Emilie Mazoyer pour Europe 1 (à partir de 20 heures) : Dalida ne doit-elle pas sa carrière à la station et à son responsable de la programmation, Lucien Morisse, à qui elle fut brièvement mariée ?

Têtu - Mais pourquoi les homos aiment-ils à ce point Dalida ?

Qu’ont de particulier ces stars pour nous faire autant fantasmer ? Beaucoup pensent que Dalida est appréciée par certains gays pour son côté glamour et paillettes. C’est vrai. Mais il serait trop court de se satisfaire de cette simple réponse.

PIERRE BAROUH

Norbert Gabriel - Barouh et dabadabada…

.... Comme on peut le constater dans les paroles que chantent Nicole Croisille et Pierre Barouh, pas de cha dans le bada bada*… Néanmoins, malgré les nombreuses mises au point de Pierre Barouh, (la dernière dans Foule Sentimentale le 23 décembre, France Inter) nombre de radioteurs ou de plumitifs approximatifs, reprennent le cha bada bada comme parole d’évangile.

C'est déjà ça - Barouh est parti danser la samba

Le fondateur de Saravah Pierre Barouh est mort hier à l'âge de 82 ans. Auteur de chansons comme "La bicyclette" ou "Un homme et une femme", l'artiste est indissociable du label qu'il créa à l'époque du film de Claude Lelouch. Un label ouvert à toutes les musiques pourvu qu'elles soient faites d'aventure et de découverte. Saravah fêtait ses 50 ans cet automne par un très bel album et le passionné du Brésil et du Japon nous avait accordé un entretien.

Norbert Gabriel - Saravah du jeudi…

Hier mercredi, ce fut une illustration de la vertu des impondérables, Pierre Barouh a toujours été disponible aux rencontres les plus inattendues, et aux promenades impromptues…. Il n’aimait pas tellement les plannings rigoureux comme des carcans, et il a peut-être été surpris par la dernière semaine de décembre. Toutefois, Claude Lelouch a rappelé qu’il avait bien précisé qu’il ne tenait pas à « une fin de moi difficile ».

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Merci Matt Pokora

Cher M.Pokora, combien d'existences, grâce à vous, vont-elles changer du tout au tout? Votre album de reprises, MY WAY, incite en effet ceux qui n'ont rien à faire de mieux à revoir les prestations pailletées du King François dont personne n'aura jamais, pas plus vous qu'un autre, la fougue sautillante, le regard pénétrant et le Nil dans la voix. En trainant sur la Toile, on tombe alors assez vite sur un titre datant de 1976, Laisse une chance à notre amour.

MANU GALURE

Hexagone - Manu Galure, à A Thou Bout d’Chant

.... Quand vient le tour de Manu Galure, le piano droit est déjà ouvert, le ventre à l’air en travers de la scène. Scotchés au couvercle noir, quatre morceaux de papiers colorés, deux bandes de gaffeur et une bande de papier blanc zébrée de trombones sèment le doute : serait-on venu à un atelier créacollage (scrapbooking) ?

PHILIPPE FORCIOLI

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli : Cadou, pour l’eau

Certes, comme le chante Michèle Bernard, Cadou s’est endormi. Mais son œuvre reste en éveil, toujours travaillée par d’autres artistes, des chanteurs souvent. Gilles Servat, Morice Benin (deux disques, dont un lauréat de l’Académie du disque Charles-Cros, et une compilation), Manu Lann Huel, Paul Dirmeikis, Martine Caplanne, Julos Beaucarne et d’autres encore auxquels s’ajoute désormais Philippe Forcioli, par ce coffret de trois albums

SCENES 2016

C'est déjà ça - Scènes: nos moments forts de 2016

L'année écoulée n'a pas réservé que des moments délicieux sur disque, mais aussi sur scène, tout aussi révélatrice. En quelques photos et quelques mots, voici notre sélection de 2016, sans hiérarchie... mais avec les Innocents devant.

HEXAGONE

Claude Févre - La Chanson, faut voir comme on nous parle

Bien sûr c’est à Souchon, la Souche, que l’on pense en choisissant ce titre de chronique… Mais précisément pour dire tout le contraire du titre bien connu. Car nous nous reconnaissons bien évidemment dans ces paroles « Foules sentimentales / Avec soif d’idéal /Attirées par les étoiles, les voiles / Que des choses pas commerciales… Nous ? Amoureux du beau texte accompagné de musique. Nous, amoureux de la Chanson sous toutes ses formes pour ce qui nous concerne. On s’en va en effet flâner avec délectation vers des rives plus urbaines, vers des sons numériques, vers des flots/ flows moins conventionnels pour nos oreilles bercées par les plus nobles fleurons.

Hexagone, bilan 2016 et feuille de route 2017

Une année débute, accompagnée de toutes les (bonnes) résolutions que nous certifions pouvoir tenir et que nous abandonnerons dès la semaine prochaine. Alors, avant d’envisager quoi que ce soit, avant de prendre des directions et des initiatives, revenons plutôt sur l’année 2016 qui vient de s’achever. Les seules certitudes que nous avons sont toujours derrière nous.

MANNICK

Nos Enchanteurs - Mannick, qu’est-elle donc devenue ?

Si je vous parle de Mannick, ça vous dit encore quelque chose ? NosEnchanteurs s’inscrit dans la chanson, si possible sans chapelle, sans dogme ; se riant parfois, plus souvent encore s’offusquant de ces réseaux étanches qui la morcellent artificiellement, lui faisant perdre de son poids face à plus fort qu’elle. Mannick est d’un autre réseau encore, catholique, qui semble vivre en autosuffisance, à l’écart de la chanson justement : à croire qu’on ne peut l’écouter, et c’est dommage, que sur RCF ou autres radios de même sensibilité, n’assister à ses concerts que dans des églises. Mieux vaut ça que de ne pas l’entendre et la voir du tout, me direz-vous… Mannick mériterait toutefois un plus ample public, un auditoire à la mesure de son œuvre.

PAUL MESLET

Nos Enchanteurs - Paul Meslet, l’ombre en pleine lumière

On guettait jadis ses fières moustaches à la mode d’Antraigues mais les dessins (de son fils Emmanuel) sur le visuel et le livret  ne le représentent cette fois-ci que de dos. « Pas de photo, pas de moustaches, juste l’amitié » me dit malicieusement l’artiste, en guise de complice dédicace. On se fiera donc désormais à son ombre. L’ombre bleue, titre de ce nouvel opus.

 

mardi, 10 janvier 2017

L'actualité de la chanson française du 30 décembre au 5 janvier

Le clip de la semaine - Circé Deslandes - Lilith

L'album de la semaine : Oestrogenèse par Circe Deslandes

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Dans la bouche de Circé

Chantés façon Bardot, ces aveux offerts à confesse pour appâter l'internaute pétillent d'une fantaisie lubrique, étincelante de luxure, de jalousie et de désir. Parce qu'elles dévoilent par-delà les jarretières une perspective agréable aux jeunes comme aux vieux dont elle réveille la salacité, les chansons sanguines de Circé renverront-elles les Mylène de France, hors d'usage, à leurs commodités?

C'est déjà ça - Circé Deslandes, pulsion de vît

C'est un Odni, objet discographique non identifié. "Oestrogénèse" de Circé Deslandes est une odyssée organique et électro-pop dans un univers où l'explicite côtoie le romantique, où surtout le talent s'habille d'originalité... pour mieux dévêtir les sentiments et les pulsions.

KENT

Culturbox - Kent revient avec "La Grande Illusion" un 18e album entre pop et rock

Il était le leader des "Starshooter", le sulfureux groupe de rock français du début des années 1970. Cela fait maintenant 23 ans que Kent signe seul ses albums. Après un CD intimiste en piano-voix,"Le Temps des Âmes", le chanteur revient à l'esprit rock et pop de ses débuts avec son 18ème album solo, "La Grande Illusion". Kent nous parle musique, là où tout a commencé, dans le Lyon de son enfance.

LOUIS ARTI

Nos Enchanteurs - Louis Arti, pas né pour perdre !

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien.

DAGUERRE

Claude Févre - Daguerre, On a le droit de rêver…

C’est un livre. Ce sont des dessins. Ce sont neuf nouvelles chansons. Et c’est, disons-le sans hésitation, une ouverture symphonique. Un ravissement.

Oui, nous sommes « ravis », c’est à-dire enlevés à notre réalité, notre quotidien par la rencontre, le va-et-vient sensible, le croisement subtil, l’enchevêtrement de trois univers : le dessin de Sarane Mathis, le récit de Mély Vintilhac, créations satellites des  chansons d’Olivier Daguerre. Trois genres, trois artistes et pour être juste il conviendrait d’y adjoindre un quatrième. Car ce livre ne serait pas, sans une passionnée de mots, de musiques et de chansons : Fany Souville et ses LamaO Editions.

DALIDA

Europe 1 - Laissez-moi danser : Europe 1 fête la nouvelle année avec Dalida

RFI - Biographie

Petite fille des faubourgs du Caire, Dalida devient Miss Egypte à dix-neuf ans. Reine des juke-box, Mademoiselle Bambino est  sacrée la Callas de la Variété. Disparue tragiquement en 1987, elle est une des figures culte pour les nouvelles générations qui la redécouvrent.

Télérama - Dalida, Les diamants sont éternels

Eternelle, peut-être. Actuelle, assurément. Trente ans après sa mort, Dalida voit son mythe atteindre des sommets. Début janvier, tandis qu'elle revivra — sous forme d'hologramme — sur la scène du Palais des congrès, un biopic retracera sa carrière jalonnée de blessures personnelles. C'est même ce frottement permanent, cette tragique vie affective (ponctuée des suicides des hommes qu'elle a aimés) qui, avec le temps, ont fait que l'on écoute autrement son vaste répertoire d'une variété suprême, longtemps source de dédain chez les non-initiés.

Culturebox - Dalida sur tous les fronts pour les 30 ans de sa disparition

Disparue le 3 mai 1987, à 54 ans après une longue dépression qui l’a conduite au suicide, Dalida reste toujours présente dans la mémoire collective. Trente ans plus tard, nombre de commémorations célèbrent la chanteuse franco-italo-égyptienne : biopic au cinéma, tournée holographique, intégrale de sa discographie en 24 CD, une dizaine d’ouvrages, documentaires inédits…

Le Point - Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi...": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires.

Télérama - Europe 1 et Dalida, une histoire d’amoroso qui dure

Commencer l’année avec un hommage de trois heures à une chanteuse dont on s’apprête à fêter les trente ans de la mort, il fallait oser. On a pourtant hâte d’entendre l’émission exceptionnelle que fomentent Thierry Geffrotin et Emilie Mazoyer pour Europe 1 (à partir de 20 heures) : Dalida ne doit-elle pas sa carrière à la station et à son responsable de la programmation, Lucien Morisse, à qui elle fut brièvement mariée ?

Têtu - Mais pourquoi les homos aiment-ils à ce point Dalida ?

Qu’ont de particulier ces stars pour nous faire autant fantasmer ? Beaucoup pensent que Dalida est appréciée par certains gays pour son côté glamour et paillettes. C’est vrai. Mais il serait trop court de se satisfaire de cette simple réponse.

PIERRE BAROUH

Norbert Gabriel - Barouh et dabadabada…

.... Comme on peut le constater dans les paroles que chantent Nicole Croisille et Pierre Barouh, pas de cha dans le bada bada*… Néanmoins, malgré les nombreuses mises au point de Pierre Barouh, (la dernière dans Foule Sentimentale le 23 décembre, France Inter) nombre de radioteurs ou de plumitifs approximatifs, reprennent le cha bada bada comme parole d’évangile.

C'est déjà ça - Barouh est parti danser la samba

Le fondateur de Saravah Pierre Barouh est mort hier à l'âge de 82 ans. Auteur de chansons comme "La bicyclette" ou "Un homme et une femme", l'artiste est indissociable du label qu'il créa à l'époque du film de Claude Lelouch. Un label ouvert à toutes les musiques pourvu qu'elles soient faites d'aventure et de découverte. Saravah fêtait ses 50 ans cet automne par un très bel album et le passionné du Brésil et du Japon nous avait accordé un entretien.

Norbert Gabriel - Saravah du jeudi…

Hier mercredi, ce fut une illustration de la vertu des impondérables, Pierre Barouh a toujours été disponible aux rencontres les plus inattendues, et aux promenades impromptues…. Il n’aimait pas tellement les plannings rigoureux comme des carcans, et il a peut-être été surpris par la dernière semaine de décembre. Toutefois, Claude Lelouch a rappelé qu’il avait bien précisé qu’il ne tenait pas à « une fin de moi difficile ».

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Merci Matt Pokora

Cher M.Pokora, combien d'existences, grâce à vous, vont-elles changer du tout au tout? Votre album de reprises, MY WAY, incite en effet ceux qui n'ont rien à faire de mieux à revoir les prestations pailletées du King François dont personne n'aura jamais, pas plus vous qu'un autre, la fougue sautillante, le regard pénétrant et le Nil dans la voix. En trainant sur la Toile, on tombe alors assez vite sur un titre datant de 1976, Laisse une chance à notre amour.

MANU GALURE

Hexagone - Manu Galure, à A Thou Bout d’Chant

.... Quand vient le tour de Manu Galure, le piano droit est déjà ouvert, le ventre à l’air en travers de la scène. Scotchés au couvercle noir, quatre morceaux de papiers colorés, deux bandes de gaffeur et une bande de papier blanc zébrée de trombones sèment le doute : serait-on venu à un atelier créacollage (scrapbooking) ?

PHILIPPE FORCIOLI

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli : Cadou, pour l’eau

Certes, comme le chante Michèle Bernard, Cadou s’est endormi. Mais son œuvre reste en éveil, toujours travaillée par d’autres artistes, des chanteurs souvent. Gilles Servat, Morice Benin (deux disques, dont un lauréat de l’Académie du disque Charles-Cros, et une compilation), Manu Lann Huel, Paul Dirmeikis, Martine Caplanne, Julos Beaucarne et d’autres encore auxquels s’ajoute désormais Philippe Forcioli, par ce coffret de trois albums

SCENES 2016

C'est déjà ça - Scènes: nos moments forts de 2016

L'année écoulée n'a pas réservé que des moments délicieux sur disque, mais aussi sur scène, tout aussi révélatrice. En quelques photos et quelques mots, voici notre sélection de 2016, sans hiérarchie... mais avec les Innocents devant.

HEXAGONE

Claude Févre - La Chanson, faut voir comme on nous parle

Bien sûr c’est à Souchon, la Souche, que l’on pense en choisissant ce titre de chronique… Mais précisément pour dire tout le contraire du titre bien connu. Car nous nous reconnaissons bien évidemment dans ces paroles « Foules sentimentales / Avec soif d’idéal /Attirées par les étoiles, les voiles / Que des choses pas commerciales… Nous ? Amoureux du beau texte accompagné de musique. Nous, amoureux de la Chanson sous toutes ses formes pour ce qui nous concerne. On s’en va en effet flâner avec délectation vers des rives plus urbaines, vers des sons numériques, vers des flots/ flows moins conventionnels pour nos oreilles bercées par les plus nobles fleurons.

Hexagone, bilan 2016 et feuille de route 2017

Une année débute, accompagnée de toutes les (bonnes) résolutions que nous certifions pouvoir tenir et que nous abandonnerons dès la semaine prochaine. Alors, avant d’envisager quoi que ce soit, avant de prendre des directions et des initiatives, revenons plutôt sur l’année 2016 qui vient de s’achever. Les seules certitudes que nous avons sont toujours derrière nous.

MANNICK

Nos Enchanteurs - Mannick, qu’est-elle donc devenue ?

Si je vous parle de Mannick, ça vous dit encore quelque chose ? NosEnchanteurs s’inscrit dans la chanson, si possible sans chapelle, sans dogme ; se riant parfois, plus souvent encore s’offusquant de ces réseaux étanches qui la morcellent artificiellement, lui faisant perdre de son poids face à plus fort qu’elle. Mannick est d’un autre réseau encore, catholique, qui semble vivre en autosuffisance, à l’écart de la chanson justement : à croire qu’on ne peut l’écouter, et c’est dommage, que sur RCF ou autres radios de même sensibilité, n’assister à ses concerts que dans des églises. Mieux vaut ça que de ne pas l’entendre et la voir du tout, me direz-vous… Mannick mériterait toutefois un plus ample public, un auditoire à la mesure de son œuvre.

PAUL MESLET

Nos Enchanteurs - Paul Meslet, l’ombre en pleine lumière

On guettait jadis ses fières moustaches à la mode d’Antraigues mais les dessins (de son fils Emmanuel) sur le visuel et le livret  ne le représentent cette fois-ci que de dos. « Pas de photo, pas de moustaches, juste l’amitié » me dit malicieusement l’artiste, en guise de complice dédicace. On se fiera donc désormais à son ombre. L’ombre bleue, titre de ce nouvel opus.

 

lundi, 09 janvier 2017

L'actualité de la chanson française du 30 décembre au 5 janvier

Le clip de la semaine - Circé Deslandes - Lilith

L'album de la semaine : Oestrogenèse par Circe Deslandes

CIRCE DESLANDES

Baptiste Vignol - Dans la bouche de Circé

Chantés façon Bardot, ces aveux offerts à confesse pour appâter l'internaute pétillent d'une fantaisie lubrique, étincelante de luxure, de jalousie et de désir. Parce qu'elles dévoilent par-delà les jarretières une perspective agréable aux jeunes comme aux vieux dont elle réveille la salacité, les chansons sanguines de Circé renverront-elles les Mylène de France, hors d'usage, à leurs commodités?

C'est déjà ça - Circé Deslandes, pulsion de vît

C'est un Odni, objet discographique non identifié. "Oestrogénèse" de Circé Deslandes est une odyssée organique et électro-pop dans un univers où l'explicite côtoie le romantique, où surtout le talent s'habille d'originalité... pour mieux dévêtir les sentiments et les pulsions.

KENT

Culturbox - Kent revient avec "La Grande Illusion" un 18e album entre pop et rock

Il était le leader des "Starshooter", le sulfureux groupe de rock français du début des années 1970. Cela fait maintenant 23 ans que Kent signe seul ses albums. Après un CD intimiste en piano-voix,"Le Temps des Âmes", le chanteur revient à l'esprit rock et pop de ses débuts avec son 18ème album solo, "La Grande Illusion". Kent nous parle musique, là où tout a commencé, dans le Lyon de son enfance.

LOUIS ARTI

Nos Enchanteurs - Louis Arti, pas né pour perdre !

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien.

DAGUERRE

Claude Févre - Daguerre, On a le droit de rêver…

C’est un livre. Ce sont des dessins. Ce sont neuf nouvelles chansons. Et c’est, disons-le sans hésitation, une ouverture symphonique. Un ravissement.

Oui, nous sommes « ravis », c’est à-dire enlevés à notre réalité, notre quotidien par la rencontre, le va-et-vient sensible, le croisement subtil, l’enchevêtrement de trois univers : le dessin de Sarane Mathis, le récit de Mély Vintilhac, créations satellites des  chansons d’Olivier Daguerre. Trois genres, trois artistes et pour être juste il conviendrait d’y adjoindre un quatrième. Car ce livre ne serait pas, sans une passionnée de mots, de musiques et de chansons : Fany Souville et ses LamaO Editions.

DALIDA

Europe 1 - Laissez-moi danser : Europe 1 fête la nouvelle année avec Dalida

RFI - Biographie

Petite fille des faubourgs du Caire, Dalida devient Miss Egypte à dix-neuf ans. Reine des juke-box, Mademoiselle Bambino est  sacrée la Callas de la Variété. Disparue tragiquement en 1987, elle est une des figures culte pour les nouvelles générations qui la redécouvrent.

Télérama - Dalida, Les diamants sont éternels

Eternelle, peut-être. Actuelle, assurément. Trente ans après sa mort, Dalida voit son mythe atteindre des sommets. Début janvier, tandis qu'elle revivra — sous forme d'hologramme — sur la scène du Palais des congrès, un biopic retracera sa carrière jalonnée de blessures personnelles. C'est même ce frottement permanent, cette tragique vie affective (ponctuée des suicides des hommes qu'elle a aimés) qui, avec le temps, ont fait que l'on écoute autrement son vaste répertoire d'une variété suprême, longtemps source de dédain chez les non-initiés.

Culturebox - Dalida sur tous les fronts pour les 30 ans de sa disparition

Disparue le 3 mai 1987, à 54 ans après une longue dépression qui l’a conduite au suicide, Dalida reste toujours présente dans la mémoire collective. Trente ans plus tard, nombre de commémorations célèbrent la chanteuse franco-italo-égyptienne : biopic au cinéma, tournée holographique, intégrale de sa discographie en 24 CD, une dizaine d’ouvrages, documentaires inédits…

Le Point - Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi...": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires.

Télérama - Europe 1 et Dalida, une histoire d’amoroso qui dure

Commencer l’année avec un hommage de trois heures à une chanteuse dont on s’apprête à fêter les trente ans de la mort, il fallait oser. On a pourtant hâte d’entendre l’émission exceptionnelle que fomentent Thierry Geffrotin et Emilie Mazoyer pour Europe 1 (à partir de 20 heures) : Dalida ne doit-elle pas sa carrière à la station et à son responsable de la programmation, Lucien Morisse, à qui elle fut brièvement mariée ?

Têtu - Mais pourquoi les homos aiment-ils à ce point Dalida ?

Qu’ont de particulier ces stars pour nous faire autant fantasmer ? Beaucoup pensent que Dalida est appréciée par certains gays pour son côté glamour et paillettes. C’est vrai. Mais il serait trop court de se satisfaire de cette simple réponse.

PIERRE BAROUH

Norbert Gabriel - Barouh et dabadabada…

.... Comme on peut le constater dans les paroles que chantent Nicole Croisille et Pierre Barouh, pas de cha dans le bada bada*… Néanmoins, malgré les nombreuses mises au point de Pierre Barouh, (la dernière dans Foule Sentimentale le 23 décembre, France Inter) nombre de radioteurs ou de plumitifs approximatifs, reprennent le cha bada bada comme parole d’évangile.

C'est déjà ça - Barouh est parti danser la samba

Le fondateur de Saravah Pierre Barouh est mort hier à l'âge de 82 ans. Auteur de chansons comme "La bicyclette" ou "Un homme et une femme", l'artiste est indissociable du label qu'il créa à l'époque du film de Claude Lelouch. Un label ouvert à toutes les musiques pourvu qu'elles soient faites d'aventure et de découverte. Saravah fêtait ses 50 ans cet automne par un très bel album et le passionné du Brésil et du Japon nous avait accordé un entretien.

Norbert Gabriel - Saravah du jeudi…

Hier mercredi, ce fut une illustration de la vertu des impondérables, Pierre Barouh a toujours été disponible aux rencontres les plus inattendues, et aux promenades impromptues…. Il n’aimait pas tellement les plannings rigoureux comme des carcans, et il a peut-être été surpris par la dernière semaine de décembre. Toutefois, Claude Lelouch a rappelé qu’il avait bien précisé qu’il ne tenait pas à « une fin de moi difficile ».

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Merci Matt Pokora

Cher M.Pokora, combien d'existences, grâce à vous, vont-elles changer du tout au tout? Votre album de reprises, MY WAY, incite en effet ceux qui n'ont rien à faire de mieux à revoir les prestations pailletées du King François dont personne n'aura jamais, pas plus vous qu'un autre, la fougue sautillante, le regard pénétrant et le Nil dans la voix. En trainant sur la Toile, on tombe alors assez vite sur un titre datant de 1976, Laisse une chance à notre amour.

MANU GALURE

Hexagone - Manu Galure, à A Thou Bout d’Chant

.... Quand vient le tour de Manu Galure, le piano droit est déjà ouvert, le ventre à l’air en travers de la scène. Scotchés au couvercle noir, quatre morceaux de papiers colorés, deux bandes de gaffeur et une bande de papier blanc zébrée de trombones sèment le doute : serait-on venu à un atelier créacollage (scrapbooking) ?

PHILIPPE FORCIOLI

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli : Cadou, pour l’eau

Certes, comme le chante Michèle Bernard, Cadou s’est endormi. Mais son œuvre reste en éveil, toujours travaillée par d’autres artistes, des chanteurs souvent. Gilles Servat, Morice Benin (deux disques, dont un lauréat de l’Académie du disque Charles-Cros, et une compilation), Manu Lann Huel, Paul Dirmeikis, Martine Caplanne, Julos Beaucarne et d’autres encore auxquels s’ajoute désormais Philippe Forcioli, par ce coffret de trois albums

SCENES 2016

C'est déjà ça - Scènes: nos moments forts de 2016

L'année écoulée n'a pas réservé que des moments délicieux sur disque, mais aussi sur scène, tout aussi révélatrice. En quelques photos et quelques mots, voici notre sélection de 2016, sans hiérarchie... mais avec les Innocents devant.

HEXAGONE

Claude Févre - La Chanson, faut voir comme on nous parle

Bien sûr c’est à Souchon, la Souche, que l’on pense en choisissant ce titre de chronique… Mais précisément pour dire tout le contraire du titre bien connu. Car nous nous reconnaissons bien évidemment dans ces paroles « Foules sentimentales / Avec soif d’idéal /Attirées par les étoiles, les voiles / Que des choses pas commerciales… Nous ? Amoureux du beau texte accompagné de musique. Nous, amoureux de la Chanson sous toutes ses formes pour ce qui nous concerne. On s’en va en effet flâner avec délectation vers des rives plus urbaines, vers des sons numériques, vers des flots/ flows moins conventionnels pour nos oreilles bercées par les plus nobles fleurons.

Hexagone, bilan 2016 et feuille de route 2017

Une année débute, accompagnée de toutes les (bonnes) résolutions que nous certifions pouvoir tenir et que nous abandonnerons dès la semaine prochaine. Alors, avant d’envisager quoi que ce soit, avant de prendre des directions et des initiatives, revenons plutôt sur l’année 2016 qui vient de s’achever. Les seules certitudes que nous avons sont toujours derrière nous.

MANNICK

Nos Enchanteurs - Mannick, qu’est-elle donc devenue ?

Si je vous parle de Mannick, ça vous dit encore quelque chose ? NosEnchanteurs s’inscrit dans la chanson, si possible sans chapelle, sans dogme ; se riant parfois, plus souvent encore s’offusquant de ces réseaux étanches qui la morcellent artificiellement, lui faisant perdre de son poids face à plus fort qu’elle. Mannick est d’un autre réseau encore, catholique, qui semble vivre en autosuffisance, à l’écart de la chanson justement : à croire qu’on ne peut l’écouter, et c’est dommage, que sur RCF ou autres radios de même sensibilité, n’assister à ses concerts que dans des églises. Mieux vaut ça que de ne pas l’entendre et la voir du tout, me direz-vous… Mannick mériterait toutefois un plus ample public, un auditoire à la mesure de son œuvre.

PAUL MESLET

Nos Enchanteurs - Paul Meslet, l’ombre en pleine lumière

On guettait jadis ses fières moustaches à la mode d’Antraigues mais les dessins (de son fils Emmanuel) sur le visuel et le livret  ne le représentent cette fois-ci que de dos. « Pas de photo, pas de moustaches, juste l’amitié » me dit malicieusement l’artiste, en guise de complice dédicace. On se fiera donc désormais à son ombre. L’ombre bleue, titre de ce nouvel opus.

 

dimanche, 08 janvier 2017

L'actualité de la chanson française du 30 décembre au 5 janvier

Le clip de la fin de semaine- Marjolaine Piémont - A quoi ça sert

L'album de la fin de semaine - Dalida, Les diamants sont éternels, Intégrale 25e Anniversaire

Le concert de la fin de semaine : Dalida Concert intégral de Prague 1977

Week-end spécial Dalida sur le blog Chanson Française. Quand on a 15 ans en 1957 (ce fut mon cas), on ne pouvait résister à Bambino. J'ai aimé la chanson en commençant par Bambino. 60 ans plus tard, j'aime Michèle Bernard, Lily Luca, Anne Sylvestre, Claudine Lebègue (qui chante merveilleusement Dalida) ou Yoanna....mais j'aime toujours autant Dalid

DALIDA

Europe 1 - Laissez-moi danser : Europe 1 fête la nouvelle année avec Dalida

RFI - Biographie

Petite fille des faubourgs du Caire, Dalida devient Miss Egypte à dix-neuf ans. Reine des juke-box, Mademoiselle Bambino est  sacrée la Callas de la Variété. Disparue tragiquement en 1987, elle est une des figures culte pour les nouvelles générations qui la redécouvrent.

Télérama - Dalida, Les diamants sont éternels

Eternelle, peut-être. Actuelle, assurément. Trente ans après sa mort, Dalida voit son mythe atteindre des sommets. Début janvier, tandis qu'elle revivra — sous forme d'hologramme — sur la scène du Palais des congrès, un biopic retracera sa carrière jalonnée de blessures personnelles. C'est même ce frottement permanent, cette tragique vie affective (ponctuée des suicides des hommes qu'elle a aimés) qui, avec le temps, ont fait que l'on écoute autrement son vaste répertoire d'une variété suprême, longtemps source de dédain chez les non-initiés.

Culturebox - Dalida sur tous les fronts pour les 30 ans de sa disparition

Disparue le 3 mai 1987, à 54 ans après une longue dépression qui l’a conduite au suicide, Dalida reste toujours présente dans la mémoire collective. Trente ans plus tard, nombre de commémorations célèbrent la chanteuse franco-italo-égyptienne : biopic au cinéma, tournée holographique, intégrale de sa discographie en 24 CD, une dizaine d’ouvrages, documentaires inédits…

Le Point - Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi...": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires.

Télérama - Europe 1 et Dalida, une histoire d’amoroso qui dure

Commencer l’année avec un hommage de trois heures à une chanteuse dont on s’apprête à fêter les trente ans de la mort, il fallait oser. On a pourtant hâte d’entendre l’émission exceptionnelle que fomentent Thierry Geffrotin et Emilie Mazoyer pour Europe 1 (à partir de 20 heures) : Dalida ne doit-elle pas sa carrière à la station et à son responsable de la programmation, Lucien Morisse, à qui elle fut brièvement mariée ?

Têtu - Mais pourquoi les homos aiment-ils à ce point Dalida ?

Qu’ont de particulier ces stars pour nous faire autant fantasmer ? Beaucoup pensent que Dalida est appréciée par certains gays pour son côté glamour et paillettes. C’est vrai. Mais il serait trop court de se satisfaire de cette simple réponse.

PIERRE BAROUH

Norbert Gabriel - Barouh et dabadabada…

.... Comme on peut le constater dans les paroles que chantent Nicole Croisille et Pierre Barouh, pas de cha dans le bada bada*… Néanmoins, malgré les nombreuses mises au point de Pierre Barouh, (la dernière dans Foule Sentimentale le 23 décembre, France Inter) nombre de radioteurs ou de plumitifs approximatifs, reprennent le cha bada bada comme parole d’évangile.

C'est déjà ça - Barouh est parti danser la samba

Le fondateur de Saravah Pierre Barouh est mort hier à l'âge de 82 ans. Auteur de chansons comme "La bicyclette" ou "Un homme et une femme", l'artiste est indissociable du label qu'il créa à l'époque du film de Claude Lelouch. Un label ouvert à toutes les musiques pourvu qu'elles soient faites d'aventure et de découverte. Saravah fêtait ses 50 ans cet automne par un très bel album et le passionné du Brésil et du Japon nous avait accordé un entretien.

Norbert Gabriel - Saravah du jeudi…

Hier mercredi, ce fut une illustration de la vertu des impondérables, Pierre Barouh a toujours été disponible aux rencontres les plus inattendues, et aux promenades impromptues…. Il n’aimait pas tellement les plannings rigoureux comme des carcans, et il a peut-être été surpris par la dernière semaine de décembre. Toutefois, Claude Lelouch a rappelé qu’il avait bien précisé qu’il ne tenait pas à « une fin de moi difficile ».

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Merci Matt Pokora

Cher M.Pokora, combien d'existences, grâce à vous, vont-elles changer du tout au tout? Votre album de reprises, MY WAY, incite en effet ceux qui n'ont rien à faire de mieux à revoir les prestations pailletées du King François dont personne n'aura jamais, pas plus vous qu'un autre, la fougue sautillante, le regard pénétrant et le Nil dans la voix. En trainant sur la Toile, on tombe alors assez vite sur un titre datant de 1976, Laisse une chance à notre amour.

DAGUERRE

Claude Févre - Daguerre, On a le droit de rêver…

C’est un livre. Ce sont des dessins. Ce sont neuf nouvelles chansons. Et c’est, disons-le sans hésitation, une ouverture symphonique. Un ravissement.

Oui, nous sommes « ravis », c’est à-dire enlevés à notre réalité, notre quotidien par la rencontre, le va-et-vient sensible, le croisement subtil, l’enchevêtrement de trois univers : le dessin de Sarane Mathis, le récit de Mély Vintilhac, créations satellites des  chansons d’Olivier Daguerre. Trois genres, trois artistes et pour être juste il conviendrait d’y adjoindre un quatrième. Car ce livre ne serait pas, sans une passionnée de mots, de musiques et de chansons : Fany Souville et ses LamaO Editions.

MANU GALURE

Hexagone - Manu Galure, à A Thou Bout d’Chant

.... Quand vient le tour de Manu Galure, le piano droit est déjà ouvert, le ventre à l’air en travers de la scène. Scotchés au couvercle noir, quatre morceaux de papiers colorés, deux bandes de gaffeur et une bande de papier blanc zébrée de trombones sèment le doute : serait-on venu à un atelier créacollage (scrapbooking) ?

KENT

Culturbox - Kent revient avec "La Grande Illusion" un 18e album entre pop et rock

Il était le leader des "Starshooter", le sulfureux groupe de rock français du début des années 1970. Cela fait maintenant 23 ans que Kent signe seul ses albums. Après un CD intimiste en piano-voix,"Le Temps des Âmes", le chanteur revient à l'esprit rock et pop de ses débuts avec son 18ème album solo, "La Grande Illusion". Kent nous parle musique, là où tout a commencé, dans le Lyon de son enfance.

PHILIPPE FORCIOLI

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli : Cadou, pour l’eau

Certes, comme le chante Michèle Bernard, Cadou s’est endormi. Mais son œuvre reste en éveil, toujours travaillée par d’autres artistes, des chanteurs souvent. Gilles Servat, Morice Benin (deux disques, dont un lauréat de l’Académie du disque Charles-Cros, et une compilation), Manu Lann Huel, Paul Dirmeikis, Martine Caplanne, Julos Beaucarne et d’autres encore auxquels s’ajoute désormais Philippe Forcioli, par ce coffret de trois albums

SCENES 2016

C'est déjà ça - Scènes: nos moments forts de 2016

L'année écoulée n'a pas réservé que des moments délicieux sur disque, mais aussi sur scène, tout aussi révélatrice. En quelques photos et quelques mots, voici notre sélection de 2016, sans hiérarchie... mais avec les Innocents devant.

HEXAGONE

Claude Févre - La Chanson, faut voir comme on nous parle

Bien sûr c’est à Souchon, la Souche, que l’on pense en choisissant ce titre de chronique… Mais précisément pour dire tout le contraire du titre bien connu. Car nous nous reconnaissons bien évidemment dans ces paroles « Foules sentimentales / Avec soif d’idéal /Attirées par les étoiles, les voiles / Que des choses pas commerciales… Nous ? Amoureux du beau texte accompagné de musique. Nous, amoureux de la Chanson sous toutes ses formes pour ce qui nous concerne. On s’en va en effet flâner avec délectation vers des rives plus urbaines, vers des sons numériques, vers des flots/ flows moins conventionnels pour nos oreilles bercées par les plus nobles fleurons.

Hexagone, bilan 2016 et feuille de route 2017

Une année débute, accompagnée de toutes les (bonnes) résolutions que nous certifions pouvoir tenir et que nous abandonnerons dès la semaine prochaine. Alors, avant d’envisager quoi que ce soit, avant de prendre des directions et des initiatives, revenons plutôt sur l’année 2016 qui vient de s’achever. Les seules certitudes que nous avons sont toujours derrière nous.

MANNICK

Nos Enchanteurs - Mannick, qu’est-elle donc devenue ?

Si je vous parle de Mannick, ça vous dit encore quelque chose ? NosEnchanteurs s’inscrit dans la chanson, si possible sans chapelle, sans dogme ; se riant parfois, plus souvent encore s’offusquant de ces réseaux étanches qui la morcellent artificiellement, lui faisant perdre de son poids face à plus fort qu’elle. Mannick est d’un autre réseau encore, catholique, qui semble vivre en autosuffisance, à l’écart de la chanson justement : à croire qu’on ne peut l’écouter, et c’est dommage, que sur RCF ou autres radios de même sensibilité, n’assister à ses concerts que dans des églises. Mieux vaut ça que de ne pas l’entendre et la voir du tout, me direz-vous… Mannick mériterait toutefois un plus ample public, un auditoire à la mesure de son œuvre.

PAUL MESLET

Nos Enchanteurs - Paul Meslet, l’ombre en pleine lumière

On guettait jadis ses fières moustaches à la mode d’Antraigues mais les dessins (de son fils Emmanuel) sur le visuel et le livret  ne le représentent cette fois-ci que de dos. « Pas de photo, pas de moustaches, juste l’amitié » me dit malicieusement l’artiste, en guise de complice dédicace. On se fiera donc désormais à son ombre. L’ombre bleue, titre de ce nouvel opus.

LOUIS ARTI

Nos Enchanteurs - Louis Arti, pas né pour perdre !

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien.

samedi, 07 janvier 2017

L'actualité de la chanson française du 30 décembre au 5 janvier

Le clip de la fin de semaine- Marjolaine Piémont - A quoi ça sert

L'album de la fin de semaine - Dalida, Les diamants sont éternels, Intégrale 25e Anniversaire

Le concert de la fin de semaine : Dalida Concert intégral de Prague 1977

Week-end spécial Dalida sur le blog Chanson Française. Quand on a 15 ans en 1957 (ce fut mon cas), on ne pouvait résister à Bambino. J'ai aimé la chanson en commençant par Bambino. 60 ans plus tard, j'aime Michèle Bernard, Lily Luca, Anne Sylvestre, Claudine Lebègue (qui chante merveilleusement Dalida) ou Yoanna....mais j'aime toujours autant Dalid

DALIDA

Europe 1 - Laissez-moi danser : Europe 1 fête la nouvelle année avec Dalida

RFI - Biographie

Petite fille des faubourgs du Caire, Dalida devient Miss Egypte à dix-neuf ans. Reine des juke-box, Mademoiselle Bambino est  sacrée la Callas de la Variété. Disparue tragiquement en 1987, elle est une des figures culte pour les nouvelles générations qui la redécouvrent.

Télérama - Dalida, Les diamants sont éternels

Eternelle, peut-être. Actuelle, assurément. Trente ans après sa mort, Dalida voit son mythe atteindre des sommets. Début janvier, tandis qu'elle revivra — sous forme d'hologramme — sur la scène du Palais des congrès, un biopic retracera sa carrière jalonnée de blessures personnelles. C'est même ce frottement permanent, cette tragique vie affective (ponctuée des suicides des hommes qu'elle a aimés) qui, avec le temps, ont fait que l'on écoute autrement son vaste répertoire d'une variété suprême, longtemps source de dédain chez les non-initiés.

Culturebox - Dalida sur tous les fronts pour les 30 ans de sa disparition

Disparue le 3 mai 1987, à 54 ans après une longue dépression qui l’a conduite au suicide, Dalida reste toujours présente dans la mémoire collective. Trente ans plus tard, nombre de commémorations célèbrent la chanteuse franco-italo-égyptienne : biopic au cinéma, tournée holographique, intégrale de sa discographie en 24 CD, une dizaine d’ouvrages, documentaires inédits…

Le Point - Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi...": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires.

Télérama - Europe 1 et Dalida, une histoire d’amoroso qui dure

Commencer l’année avec un hommage de trois heures à une chanteuse dont on s’apprête à fêter les trente ans de la mort, il fallait oser. On a pourtant hâte d’entendre l’émission exceptionnelle que fomentent Thierry Geffrotin et Emilie Mazoyer pour Europe 1 (à partir de 20 heures) : Dalida ne doit-elle pas sa carrière à la station et à son responsable de la programmation, Lucien Morisse, à qui elle fut brièvement mariée ?

Têtu - Mais pourquoi les homos aiment-ils à ce point Dalida ?

Qu’ont de particulier ces stars pour nous faire autant fantasmer ? Beaucoup pensent que Dalida est appréciée par certains gays pour son côté glamour et paillettes. C’est vrai. Mais il serait trop court de se satisfaire de cette simple réponse.

PIERRE BAROUH

Norbert Gabriel - Barouh et dabadabada…

.... Comme on peut le constater dans les paroles que chantent Nicole Croisille et Pierre Barouh, pas de cha dans le bada bada*… Néanmoins, malgré les nombreuses mises au point de Pierre Barouh, (la dernière dans Foule Sentimentale le 23 décembre, France Inter) nombre de radioteurs ou de plumitifs approximatifs, reprennent le cha bada bada comme parole d’évangile.

C'est déjà ça - Barouh est parti danser la samba

Le fondateur de Saravah Pierre Barouh est mort hier à l'âge de 82 ans. Auteur de chansons comme "La bicyclette" ou "Un homme et une femme", l'artiste est indissociable du label qu'il créa à l'époque du film de Claude Lelouch. Un label ouvert à toutes les musiques pourvu qu'elles soient faites d'aventure et de découverte. Saravah fêtait ses 50 ans cet automne par un très bel album et le passionné du Brésil et du Japon nous avait accordé un entretien.

Norbert Gabriel - Saravah du jeudi…

Hier mercredi, ce fut une illustration de la vertu des impondérables, Pierre Barouh a toujours été disponible aux rencontres les plus inattendues, et aux promenades impromptues…. Il n’aimait pas tellement les plannings rigoureux comme des carcans, et il a peut-être été surpris par la dernière semaine de décembre. Toutefois, Claude Lelouch a rappelé qu’il avait bien précisé qu’il ne tenait pas à « une fin de moi difficile ».

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Merci Matt Pokora

Cher M.Pokora, combien d'existences, grâce à vous, vont-elles changer du tout au tout? Votre album de reprises, MY WAY, incite en effet ceux qui n'ont rien à faire de mieux à revoir les prestations pailletées du King François dont personne n'aura jamais, pas plus vous qu'un autre, la fougue sautillante, le regard pénétrant et le Nil dans la voix. En trainant sur la Toile, on tombe alors assez vite sur un titre datant de 1976, Laisse une chance à notre amour.

DAGUERRE

Claude Févre - Daguerre, On a le droit de rêver…

C’est un livre. Ce sont des dessins. Ce sont neuf nouvelles chansons. Et c’est, disons-le sans hésitation, une ouverture symphonique. Un ravissement.

Oui, nous sommes « ravis », c’est à-dire enlevés à notre réalité, notre quotidien par la rencontre, le va-et-vient sensible, le croisement subtil, l’enchevêtrement de trois univers : le dessin de Sarane Mathis, le récit de Mély Vintilhac, créations satellites des  chansons d’Olivier Daguerre. Trois genres, trois artistes et pour être juste il conviendrait d’y adjoindre un quatrième. Car ce livre ne serait pas, sans une passionnée de mots, de musiques et de chansons : Fany Souville et ses LamaO Editions.

MANU GALURE

Hexagone - Manu Galure, à A Thou Bout d’Chant

.... Quand vient le tour de Manu Galure, le piano droit est déjà ouvert, le ventre à l’air en travers de la scène. Scotchés au couvercle noir, quatre morceaux de papiers colorés, deux bandes de gaffeur et une bande de papier blanc zébrée de trombones sèment le doute : serait-on venu à un atelier créacollage (scrapbooking) ?

KENT

Culturbox - Kent revient avec "La Grande Illusion" un 18e album entre pop et rock

Il était le leader des "Starshooter", le sulfureux groupe de rock français du début des années 1970. Cela fait maintenant 23 ans que Kent signe seul ses albums. Après un CD intimiste en piano-voix,"Le Temps des Âmes", le chanteur revient à l'esprit rock et pop de ses débuts avec son 18ème album solo, "La Grande Illusion". Kent nous parle musique, là où tout a commencé, dans le Lyon de son enfance.

PHILIPPE FORCIOLI

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli : Cadou, pour l’eau

Certes, comme le chante Michèle Bernard, Cadou s’est endormi. Mais son œuvre reste en éveil, toujours travaillée par d’autres artistes, des chanteurs souvent. Gilles Servat, Morice Benin (deux disques, dont un lauréat de l’Académie du disque Charles-Cros, et une compilation), Manu Lann Huel, Paul Dirmeikis, Martine Caplanne, Julos Beaucarne et d’autres encore auxquels s’ajoute désormais Philippe Forcioli, par ce coffret de trois albums

SCENES 2016

C'est déjà ça - Scènes: nos moments forts de 2016

L'année écoulée n'a pas réservé que des moments délicieux sur disque, mais aussi sur scène, tout aussi révélatrice. En quelques photos et quelques mots, voici notre sélection de 2016, sans hiérarchie... mais avec les Innocents devant.

HEXAGONE

Claude Févre - La Chanson, faut voir comme on nous parle

Bien sûr c’est à Souchon, la Souche, que l’on pense en choisissant ce titre de chronique… Mais précisément pour dire tout le contraire du titre bien connu. Car nous nous reconnaissons bien évidemment dans ces paroles « Foules sentimentales / Avec soif d’idéal /Attirées par les étoiles, les voiles / Que des choses pas commerciales… Nous ? Amoureux du beau texte accompagné de musique. Nous, amoureux de la Chanson sous toutes ses formes pour ce qui nous concerne. On s’en va en effet flâner avec délectation vers des rives plus urbaines, vers des sons numériques, vers des flots/ flows moins conventionnels pour nos oreilles bercées par les plus nobles fleurons.

Hexagone, bilan 2016 et feuille de route 2017

Une année débute, accompagnée de toutes les (bonnes) résolutions que nous certifions pouvoir tenir et que nous abandonnerons dès la semaine prochaine. Alors, avant d’envisager quoi que ce soit, avant de prendre des directions et des initiatives, revenons plutôt sur l’année 2016 qui vient de s’achever. Les seules certitudes que nous avons sont toujours derrière nous.

MANNICK

Nos Enchanteurs - Mannick, qu’est-elle donc devenue ?

Si je vous parle de Mannick, ça vous dit encore quelque chose ? NosEnchanteurs s’inscrit dans la chanson, si possible sans chapelle, sans dogme ; se riant parfois, plus souvent encore s’offusquant de ces réseaux étanches qui la morcellent artificiellement, lui faisant perdre de son poids face à plus fort qu’elle. Mannick est d’un autre réseau encore, catholique, qui semble vivre en autosuffisance, à l’écart de la chanson justement : à croire qu’on ne peut l’écouter, et c’est dommage, que sur RCF ou autres radios de même sensibilité, n’assister à ses concerts que dans des églises. Mieux vaut ça que de ne pas l’entendre et la voir du tout, me direz-vous… Mannick mériterait toutefois un plus ample public, un auditoire à la mesure de son œuvre.

PAUL MESLET

Nos Enchanteurs - Paul Meslet, l’ombre en pleine lumière

On guettait jadis ses fières moustaches à la mode d’Antraigues mais les dessins (de son fils Emmanuel) sur le visuel et le livret  ne le représentent cette fois-ci que de dos. « Pas de photo, pas de moustaches, juste l’amitié » me dit malicieusement l’artiste, en guise de complice dédicace. On se fiera donc désormais à son ombre. L’ombre bleue, titre de ce nouvel opus.

LOUIS ARTI

Nos Enchanteurs - Louis Arti, pas né pour perdre !

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien.

vendredi, 06 janvier 2017

L'actualité de la chanson française du 30 décembre au 5 janvier

Le clip de la fin de semaine- Marjolaine Piémont - A quoi ça sert

L'album de la fin de semaine - Dalida, Les diamants sont éternels, Intégrale 25e Anniversaire

Le concert de la fin de semaine : Dalida Concert intégral de Prague 1977

Week-end spécial Dalida sur le blog Chanson Française. Quand on a 15 ans en 1957 (ce fut mon cas), on ne pouvait résister à Bambino. J'ai aimé la chanson en commençant par Bambino. 60 ans plus tard, j'aime Michèle Bernard, Lily Luca, Anne Sylvestre, Claudine Lebègue (qui chante merveilleusement Dalida) ou Yoanna....mais j'aime toujours autant Dalid

DALIDA

Europe 1 - Laissez-moi danser : Europe 1 fête la nouvelle année avec Dalida

RFI - Biographie

Petite fille des faubourgs du Caire, Dalida devient Miss Egypte à dix-neuf ans. Reine des juke-box, Mademoiselle Bambino est  sacrée la Callas de la Variété. Disparue tragiquement en 1987, elle est une des figures culte pour les nouvelles générations qui la redécouvrent.

Télérama - Dalida, Les diamants sont éternels

Eternelle, peut-être. Actuelle, assurément. Trente ans après sa mort, Dalida voit son mythe atteindre des sommets. Début janvier, tandis qu'elle revivra — sous forme d'hologramme — sur la scène du Palais des congrès, un biopic retracera sa carrière jalonnée de blessures personnelles. C'est même ce frottement permanent, cette tragique vie affective (ponctuée des suicides des hommes qu'elle a aimés) qui, avec le temps, ont fait que l'on écoute autrement son vaste répertoire d'une variété suprême, longtemps source de dédain chez les non-initiés.

Culturebox - Dalida sur tous les fronts pour les 30 ans de sa disparition

Disparue le 3 mai 1987, à 54 ans après une longue dépression qui l’a conduite au suicide, Dalida reste toujours présente dans la mémoire collective. Trente ans plus tard, nombre de commémorations célèbrent la chanteuse franco-italo-égyptienne : biopic au cinéma, tournée holographique, intégrale de sa discographie en 24 CD, une dizaine d’ouvrages, documentaires inédits…

Le Point - Trente ans après sa mort, Dalida au cinéma et en hologramme

"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi...": le 3 mai 1987, Dalida se suicide à 54 ans, submergée par son mal-être malgré le succès. Trente ans après, Iolanda Gigliotti se retrouve propulsée au rang d'icône populaire par son destin romanesque et des chansons restées dans les mémoires.

Télérama - Europe 1 et Dalida, une histoire d’amoroso qui dure

Commencer l’année avec un hommage de trois heures à une chanteuse dont on s’apprête à fêter les trente ans de la mort, il fallait oser. On a pourtant hâte d’entendre l’émission exceptionnelle que fomentent Thierry Geffrotin et Emilie Mazoyer pour Europe 1 (à partir de 20 heures) : Dalida ne doit-elle pas sa carrière à la station et à son responsable de la programmation, Lucien Morisse, à qui elle fut brièvement mariée ?

Têtu - Mais pourquoi les homos aiment-ils à ce point Dalida ?

Qu’ont de particulier ces stars pour nous faire autant fantasmer ? Beaucoup pensent que Dalida est appréciée par certains gays pour son côté glamour et paillettes. C’est vrai. Mais il serait trop court de se satisfaire de cette simple réponse.

PIERRE BAROUH

Norbert Gabriel - Barouh et dabadabada…

.... Comme on peut le constater dans les paroles que chantent Nicole Croisille et Pierre Barouh, pas de cha dans le bada bada*… Néanmoins, malgré les nombreuses mises au point de Pierre Barouh, (la dernière dans Foule Sentimentale le 23 décembre, France Inter) nombre de radioteurs ou de plumitifs approximatifs, reprennent le cha bada bada comme parole d’évangile.

C'est déjà ça - Barouh est parti danser la samba

Le fondateur de Saravah Pierre Barouh est mort hier à l'âge de 82 ans. Auteur de chansons comme "La bicyclette" ou "Un homme et une femme", l'artiste est indissociable du label qu'il créa à l'époque du film de Claude Lelouch. Un label ouvert à toutes les musiques pourvu qu'elles soient faites d'aventure et de découverte. Saravah fêtait ses 50 ans cet automne par un très bel album et le passionné du Brésil et du Japon nous avait accordé un entretien.

Norbert Gabriel - Saravah du jeudi…

Hier mercredi, ce fut une illustration de la vertu des impondérables, Pierre Barouh a toujours été disponible aux rencontres les plus inattendues, et aux promenades impromptues…. Il n’aimait pas tellement les plannings rigoureux comme des carcans, et il a peut-être été surpris par la dernière semaine de décembre. Toutefois, Claude Lelouch a rappelé qu’il avait bien précisé qu’il ne tenait pas à « une fin de moi difficile ».

CLAUDE FRANCOIS

Baptiste Vignol - Merci Matt Pokora

Cher M.Pokora, combien d'existences, grâce à vous, vont-elles changer du tout au tout? Votre album de reprises, MY WAY, incite en effet ceux qui n'ont rien à faire de mieux à revoir les prestations pailletées du King François dont personne n'aura jamais, pas plus vous qu'un autre, la fougue sautillante, le regard pénétrant et le Nil dans la voix. En trainant sur la Toile, on tombe alors assez vite sur un titre datant de 1976, Laisse une chance à notre amour.

DAGUERRE

Claude Févre - Daguerre, On a le droit de rêver…

C’est un livre. Ce sont des dessins. Ce sont neuf nouvelles chansons. Et c’est, disons-le sans hésitation, une ouverture symphonique. Un ravissement.

Oui, nous sommes « ravis », c’est à-dire enlevés à notre réalité, notre quotidien par la rencontre, le va-et-vient sensible, le croisement subtil, l’enchevêtrement de trois univers : le dessin de Sarane Mathis, le récit de Mély Vintilhac, créations satellites des  chansons d’Olivier Daguerre. Trois genres, trois artistes et pour être juste il conviendrait d’y adjoindre un quatrième. Car ce livre ne serait pas, sans une passionnée de mots, de musiques et de chansons : Fany Souville et ses LamaO Editions.

MANU GALURE

Hexagone - Manu Galure, à A Thou Bout d’Chant

.... Quand vient le tour de Manu Galure, le piano droit est déjà ouvert, le ventre à l’air en travers de la scène. Scotchés au couvercle noir, quatre morceaux de papiers colorés, deux bandes de gaffeur et une bande de papier blanc zébrée de trombones sèment le doute : serait-on venu à un atelier créacollage (scrapbooking) ?

KENT

Culturbox - Kent revient avec "La Grande Illusion" un 18e album entre pop et rock

Il était le leader des "Starshooter", le sulfureux groupe de rock français du début des années 1970. Cela fait maintenant 23 ans que Kent signe seul ses albums. Après un CD intimiste en piano-voix,"Le Temps des Âmes", le chanteur revient à l'esprit rock et pop de ses débuts avec son 18ème album solo, "La Grande Illusion". Kent nous parle musique, là où tout a commencé, dans le Lyon de son enfance.

PHILIPPE FORCIOLI

Nos Enchanteurs - Philippe Forcioli : Cadou, pour l’eau

Certes, comme le chante Michèle Bernard, Cadou s’est endormi. Mais son œuvre reste en éveil, toujours travaillée par d’autres artistes, des chanteurs souvent. Gilles Servat, Morice Benin (deux disques, dont un lauréat de l’Académie du disque Charles-Cros, et une compilation), Manu Lann Huel, Paul Dirmeikis, Martine Caplanne, Julos Beaucarne et d’autres encore auxquels s’ajoute désormais Philippe Forcioli, par ce coffret de trois albums

SCENES 2016

C'est déjà ça - Scènes: nos moments forts de 2016

L'année écoulée n'a pas réservé que des moments délicieux sur disque, mais aussi sur scène, tout aussi révélatrice. En quelques photos et quelques mots, voici notre sélection de 2016, sans hiérarchie... mais avec les Innocents devant.

HEXAGONE

Claude Févre - La Chanson, faut voir comme on nous parle

Bien sûr c’est à Souchon, la Souche, que l’on pense en choisissant ce titre de chronique… Mais précisément pour dire tout le contraire du titre bien connu. Car nous nous reconnaissons bien évidemment dans ces paroles « Foules sentimentales / Avec soif d’idéal /Attirées par les étoiles, les voiles / Que des choses pas commerciales… Nous ? Amoureux du beau texte accompagné de musique. Nous, amoureux de la Chanson sous toutes ses formes pour ce qui nous concerne. On s’en va en effet flâner avec délectation vers des rives plus urbaines, vers des sons numériques, vers des flots/ flows moins conventionnels pour nos oreilles bercées par les plus nobles fleurons.

Hexagone, bilan 2016 et feuille de route 2017

Une année débute, accompagnée de toutes les (bonnes) résolutions que nous certifions pouvoir tenir et que nous abandonnerons dès la semaine prochaine. Alors, avant d’envisager quoi que ce soit, avant de prendre des directions et des initiatives, revenons plutôt sur l’année 2016 qui vient de s’achever. Les seules certitudes que nous avons sont toujours derrière nous.

MANNICK

Nos Enchanteurs - Mannick, qu’est-elle donc devenue ?

Si je vous parle de Mannick, ça vous dit encore quelque chose ? NosEnchanteurs s’inscrit dans la chanson, si possible sans chapelle, sans dogme ; se riant parfois, plus souvent encore s’offusquant de ces réseaux étanches qui la morcellent artificiellement, lui faisant perdre de son poids face à plus fort qu’elle. Mannick est d’un autre réseau encore, catholique, qui semble vivre en autosuffisance, à l’écart de la chanson justement : à croire qu’on ne peut l’écouter, et c’est dommage, que sur RCF ou autres radios de même sensibilité, n’assister à ses concerts que dans des églises. Mieux vaut ça que de ne pas l’entendre et la voir du tout, me direz-vous… Mannick mériterait toutefois un plus ample public, un auditoire à la mesure de son œuvre.

PAUL MESLET

Nos Enchanteurs - Paul Meslet, l’ombre en pleine lumière

On guettait jadis ses fières moustaches à la mode d’Antraigues mais les dessins (de son fils Emmanuel) sur le visuel et le livret  ne le représentent cette fois-ci que de dos. « Pas de photo, pas de moustaches, juste l’amitié » me dit malicieusement l’artiste, en guise de complice dédicace. On se fiera donc désormais à son ombre. L’ombre bleue, titre de ce nouvel opus.

LOUIS ARTI

Nos Enchanteurs - Louis Arti, pas né pour perdre !

La production phonographique de Louis Arti n’est pas envahissante : entre son précédent album Rue des Quatre Coins et On n’est pas né pour perdre, il s’est écoulé dix-sept ans. L’homme pour autant ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien.