Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 mars 2018

L'actualité du 23 février au 1er mars

Les artistes de la semaine : Marie Modiano, Eddy de Pretto, Grand Corps Malade, Liz Cherhal, Bazar et Bémols, GiedRé, Cyril Mokaiesh et les artistes primés au Prix Georges Moustaki 2018

Le clip de la semaine - Cyril Mokaiesh - Les hommes de demain

BAZAR ET BEMOLS

Nos Enchanteurs - Bazar & Bémols, pour trancher du métro-boulot-dodo

Les nouveaux médias ont eu pour effet de multiplier l’offre musicale tout en nous éloignant progressivement de la chanson. Jazz, groove, reggae, rythmes latins… : eh oui, pour s’imposer, on grignote les parts de marché ! Bazar & Bémols, eux, font l’inverse : au lieu de séparer, de morceler, ils rassemblent. Dans un tout-en-un pour le moins dynamique qui sonne vrai.

PRIX GEORGES MOUSTAKI

Nos Enchanteurs - Prix Moustaki 2018 : le sacre de Gervaise et de Gatica

D’année en année, le « Moustaki » ne cesse de se bonifier, de gagner en profession- nalisme, pas loin désormais de friser la perfection. Le Prix Georges Moustaki pour être complet, dont ce fut hier la huitième édition, et qui a vu la victoire de Gatica et de Gervaise.

Le Prix du Jury 2018 est attribué à Gatica.
Le Prix du Public 2018 est attribué à Gervaise.
Le Prix Catalyse est attribué à Gervaise.
La sélection FrancoFans est attribuée à For The Hackers.
La sélection de Juliette Solal est attribuée à For The Hackers.
La sélection du Scrib est attribuée à Mehdi Krüger.

EDDY DE PRETTO

 
A 25 ans, il nous épate. Portés par un groove hybride, mêlant chanson, rap et slam, ses textes crus, intimes, autour du genre et de la sexualité reflètent brillamment l’air du temps.

« Jeunes gens modernes », ça vous dit quelque chose ? Au tournant des années 1970-1980, l’expression désignait une nouvelle génération de musiciens français née sur les cendres du punk. Ils étaient jeunes, c’est sûr. Modernes ? Plus ou moins, car leurs airs désabusés et délicieusement désinvoltes ne reflétaient que partiellement l’esprit de l’époque — ils en prenaient même le contre-pied.

Libé - Eddy de Pretto, que la fête commence

Nommé aux victoires de la musique, le phénomène annoncé se retranche derrière un style âpre et convulsif et brise les codes de l’hétéronormativité.

Casquette blanche vissée sur le crâne, blouson en toile fermé jusqu’au cou et tête penchée sur son smartphone, Eddy de Pretto pourrait difficilement passer plus inaperçu, dans le renfoncement de cette brasserie craspec de la porte de Clignancourt qui, toisant l’ironie lexicale, n’aurait de royale que le nom. Si le rendez-vous a été fixé ici, avec vue imprenable sur des artères encombrées par les travaux de voirie, c’est juste en raison de la proximité avec son domicile parisien - où il ne se sent «pas à l’aise» de recevoir. Un choix pratique, compte tenu de l’agenda copieusement garni du chanteur qui, «malgré les regards plutôt bienveillants, doux et respectueux», concède avoir «de plus en plus de mal à être en contact direct avec les gens».

Les Echos - Initial, l'incubateur derrière la révélation Eddy de Pretto

Créé en octobre 2016 pour dynamiser la première major de France et attirer les jeunes talents, cet incubateur a déjà propulsé quatre artistes dont Eddy de Pretto, la révélation de l'automne, qui concourt aux Victoires de la musique.

AGEND'ARTS

Francofans - Coutant-Berger-Nico*, le beau plateau d'Agend'Arts

Agend'Arts, Lyon, le 25 février 2018

Guillaume Lloret, le patron d'Agend'Arts, une scène lyonnaise de la chanson, ouvre souvent sa scène aux plus belles des rencontres musicales. En février on y retrouvait par exemple la nantaise Delphine Coutant, le lyonnais Nico* et Laurent Berger, le voironnais (de Voiron, à côté de Grenoble).

Ils ont chanté en solo, en duo ou en trio. Ils se sont accompagnés au piano (tous les 3 à tour de rôle avec Cécile Wouters accompagnant Nico*), la guitare (Laurent) et le violon (Delphine). Les trois répertoires se sont entrecroisés avec une intelligence très subtile. Les 3 artistes sont de beaux poètes et leurs textes nous font voyager dans des univers très personnels mais qui se conjuguent avec justesse.

MOKAIESH

Soul Kitchen - Cyril Mokaiesh – Les hommes de demain

Cyril Mokaiesh vient de sortir un nouvel EP après son très beau Clôture l’année dernière. Il poursuit sa quête humaniste avec un titre optimiste qui fait du bien et redonne confiance en l’autre, une ode aux « petits princes d’aujourd’hui, aux femmes de demain », à l’avenir de géant que l’on se construit. Émotions.

LIZ CHERHAL
 
2 mars 2018 – Sortie du nouvel album de Liz Cherhal L’Alliance
 

Voici donc un nouvel album de Liz Cherhal, qui porte un bien joli nom : L’Alliance.  On observe ses deux L comme deux chemins parallèles dessinés à la main que l’on retrouve blancs sur fond noir, ornant la quatrième de couverture de la jaquette.

Deux voies, deux destins, deux vies qui vont si proches mais jamais confondues. L’alliance.

On entend les sonorités du mot, la douceur des liquides, leur profondeur aussi et l’espérance qu’il évoque. Cet album c’est d’abord un objet tout de noir et blanc. Les photos de la chanteuse sont autant de portraits d’une jeune femme simple, cheveux libres, mi-longs, buste fier, regard franc. Et large sourire aussi, au milieu du livret, quand elle partage la photographie avec Morvan Prat. En couverture, elle le regarde intensément, main gauche se perdant négligemment dans sa chevelure, visage incliné, bouche entrouverte sur un dialogue. Lui, on l’aperçoit légèrement flou de dos. Le message est clair, ces deux là sont liés pour la réalisation de cet album comme pour le précédent. Pour sûr, cette alliance là suit son cours.

GRAND CORPS MALADE

L'Humanité - Grand Corps Malade passe au Plan B

Le slameur sort son premier album en indépendant. Un opus qui invite à plus d’humanité, porté par la chanson Au feu rouge, évoquant le parcours d’une réfugiée syrienne.

Passer au Plan B, c’est une manière de se créer de nouvelles opportunités ?

Grand Corps Malade Souvent, c’est parce qu’on n’a pas trop le choix. La vie, ça se passe rarement comme on l’a imaginée. C’est cette nécessaire capacité d’adaptation. Le Plan B, ça me parle parce que sur l’adaptation, j’en connais quelques exemples. Ce beau projet artistique musical, ce n’était pas mon plan A au départ. Je ne voulais pas être artiste depuis petit. Moi, c’était plutôt le sport. Plan B, c’est le symbole de tout cela.

Culturebox - "Plan B" : Grand Corps Malade chante en live son titre "Dimanche soir"

L'amoureux des mots, Grand Corps Malade sort son 6e album "Plan B", chez un label indépendant, déjà en tête des ventes. Rencontre avec le slameur pour qui la vie ne s'est pas déroulée comme prévue. Destiné à une carrière sportive de haut niveau, un accident l'a obligé à changer de voie. L'artiste interprète en live "Dimanche soir" dédié à sa femme.

JULIETTE

Norbert Gabriel - Juliette, j’aime pas la chanson…

La procrastination est un art de vivre qui demande un peu d’organisation pour que ce soit vraiment vivable, bien planifier ce qui peut attendre demain, après demain, le mois prochain et l’an prochain, chaque étape étant susceptible de renouvellement ad libitum. Mais faut pas exagérer non plus*..

2 FOLKS

Nos Enchanteurs - 2 Folks, voyages en pays intérieurs

Telle un Courant d’air,  une voix de jeune femme, claire, cristalline, apparaissait Vagabondeuse et discrète sur plusieurs titres des Confidences de Guilam, son album de 2013. Quelqu’un d’un peu curieux aurait compris que Camille Delahaye était la digne fille de son père Guillaume, dont elle a hérité la voix haute et souple et bien des gènes de talent.

 

mercredi, 07 mars 2018

Bazar et Bémols | Je veux qu'on rie à mon enterrement

#3PasBesoinDeCrier - Bazar et Bémols - 09/12/2017 @LeCamionRoubaix

L'album du jour : Bazar et Bémols, Habillés d'humeur

Bazar et Bémols | Les Mots

Bazar et Bémols | Tour d'ivoire