Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 juin 2013

L'actualité de la chanson française du 17 au 23 juin (mise à jour)

A l'occasion de la publication de l'anthologie de son œuvre, 3 jours en vidéo avec Guy Béart et ses chansons

Bien reçu.... merci : L'indigné de Léo Ferré, intégrale studio Barclay 1960-1974, 20 CD Barclay.

L'album de la fin de semaine : Guy Béart, L'eau vive

Le clip de la fin de semaine : Marie-Pierre Arthur, Emmène-moi
___________________

A la une :

Le Huffington Post Québec - Fête Saint-Jean 2013: 35 chansons pour fêter le Québec (VIDÉOS)

Alors que l'on célébrera bientôt la Fête nationale du Québec aux quatre coins de la province, le Huffington Post Québec a pensé faire un petit clin d'oeil à la musique québécoise

22 et 23 juin

Nos Enchanteurs - Sarah Olivier, l’extra diva

Sarah Olivier est une diva polymorphe qui aurait intégré et transmuté les gènes de Camille, de Nina Hagen, Diane Dufresne, et toutes ces incandescentes femmes de scène voltigeant d’un opéra punk à un blues déchiré, d’un slow intimiste à un rock réaliste dans un carrousel d’émotions à fleur de mots.

Nos Enchanteurs - TaParole 2013, première, la demoiselle inconnue

Ce sera une vue partielle, au sens propre, par la fantaisie d’un oeil en grève, que le second a vite soutenu par solidarité… Vendredi « La demoiselle inconnue » a ouvert la soirée, superbe découverte, envoûtante, étonnante, passant du français à l’anglais avec aisance et sans casser le charme, a capella ou en solo guitares, avec sa partenaire clarinettiste, les voilà dans une vidéo interview qui résume bien cette demoiselle, interview et extraits ici.

Le Journal du Québec - Serge Lama honoré

Serge Lama a reçu deux nouvelles distinctions, soit la Grande ­Médaille de la Chanson Française, et le Prix Nikos Gatsos 2013. Celui qui était de passage à la Salle ­Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, ­dimanche dernier, dans le cadre des FrancoFolies de Montréal, a de quoi célébrer cette année.

Québec Info Musique - Ne me quitte pas: un hommage à Jacques Brel

22 juin 2013 (QIM) – Pour son trentième anniversaire, le Festival de la chanson de Tadoussac avait choisi de rendre hommage à Jacques Brel, un des plus illustres représentants de la chanson française. Pour l'occasion, dix artistes se sont réunis sur la scène de l'église de Tadoussac en ce vendredi 14 juin, pour faire revivre 20 chansons de ce grand disparu.

Nos Enchanteurs - La Chansonnade d’Ardèche, un festival fait maison

Nous sommes indécrottables, préférant aux grandes scènes les petits lieux. Si tout notre entier respect va aux organisateurs des Vieilles charrues (ce qu’ils font, eux et leurs 5000 bénévoles, est un exemple d’organisation au service des gens de Carhaix et des environs, et du développement en milieu rural), c’est néanmoins en des chemins moins encombrés que nous aimons déambuler, loin des Foules sentimentales. Nous serons en fin de ce mois à Pourchères, en Ardèche, pour un festival petit et singulier, comme il s’en fait, comme on les ignore. Ça se nomme la Chansonnade, à siroter comme une orangeade, une limonade…

Le Point - Guy Béart, le maître enchanteur

"Il est de nos meilleurs auteurs-compositeurs-interprètes", disait de lui Georges Moustaki. Rencontre avec l'un des monstres sacrés de la chanson.

Guy Béart donne ses rendez-vous au bar du Lutetia, à deux pas de Saint-Germain-des-Prés qu'il a immortalisé dans la chanson "Il n'y a plus d'après". Plus d'un demi-siècle s'est écoulé depuis 1960, où il écrivait : "Tu me dis comme tout change, les rues te semblent étranges." Cet hymne nostalgique d'un quartier de la jeunesse d'après-guerre a été chanté par Juliette Greco, Yves Montand ou Anthony Perkins. Lesquels ne se sont pas fait prier pour interpréter quelques-unes des plus belles chansons de la seconde moitié du XXe siècle, nées dans le coeur d'un orfèvre en la matière.

Libé - Faut-il réviser Jean-Jacques Goldman pour avoir son bac ?

Le commentaire de «Là-bas» du chanteur à succès était l'un des sujets du bac français mercredi.

«Là-bas/Tout est neuf et tout est sauvage/Libre continent sans grillage/C'est pour ça que j'irais là-bas.» Voilà le texte à commenter qu'ont découvert les aspirants au baccalauréat professionnel mercredi. Pendant que les filières classiques planchaient sur Giono, Steinbeck, Paul Valéry ou Michel Tournier, les élèves de la filière pro devaient commenter les paroles de Là-bas de Jean-Jacques Goldman. Comme les élèves du CAP coiffure de Reims  avaient dû analyser en 1986 Envole-moi du même chanteur.

Fête de la Musique : France Inter, le concert de l'Olympia en soirée avec Olivia Ruiz, Christophe, Rover....

France Inter, Comme on nous parle avec La Grande Sophie et Stromae

France Inter, On va tous y passer avec Aurélie Filippetti, Cali et Mathieu Boogearts

Nos Enchanteurs - L’enfance d’Annie Butor, c’est un pays plein de chansons

Il fallait la distance nécessaire pour écrire ces confidences, écrit Annie Butor – longtemps appelée Bizy-Ferré – ce que Colette aurait pu écrire quand elle se mit à rédiger, à plus de cinquante ans, ses souvenirs d’enfance sur Sido, sa mère. Il aura fallu quarante ans pour publier ce récit d’une enfance et d’une adolescence dans le sillage d’un amour fou, celui de sa mère Madeleine et de Léo.

Nos Enchanteurs - Tadoussac 2013 : Marie-Pierre Arthur, de musicienne à chanteuse De notre correspondant au Québec, Cyril Schreiber,

Après avoir accompagné bon nombre d’artistes sur les routes du Québec pendant plusieurs années, Marie-Pierre Arthur s’est lancé dans une carrière solo remplie de succès, que ce soit de ce côté de l’océan ou en France. Elle se produisait lors de ce trentième Festival de la chanson de Tadoussac dans un lieu inusité, à une heure insolite : dans un sous-sol d’église, la scène Sirius XM, à 15 h, un lieu d’habitude réservé aux spectacles nocturnes.

21 juin

Evene- Léo Ferré, avec le temps c’est (toujours) extra

Vingt après sa mort, le 14 juillet 1993, Léo Ferré bouge encore et les jeunes générations redécouvrent la force lyrique de ce musicien et de ce poète révolté. Une intégrale en coffret permet de réécouter toutes ses chansons. Des livres éclairent le personnage d’un jour nouveau. Certains même parlent à sa place et nous rappellent que « même les plus chouettes souvenirs ça t'as une de ces gueules ». Mais Ferré a toujours le dernier mot.

La Croix - Alain Simard : « Tout le monde profite de la réussite des Francofolies de Montréal »

Le cofondateur et président des Francofolies de Montréal revient sur une aventure musicale et humaine dont le succès se fonde sur l’amour profond des Québécois pour la chanson et les beaux textes.

 
Une pichenette sur la tige d’une toupie, et hop!, c’est parti! C’est vivant, coloré, subtil, impétueux, tendre à souhait! Comme dans un magasin de jouets, Michèle Bernard, petit bout de femme en rouge et bleu, fait défiler sa galerie de portraits.

 
Autour de la table de cuisine des émotions avec les Soeurs Boulay
Pourquoi est-on si chamboulés quand l’unisson devient harmonie dans Ça mouille les yeux? Pourquoi un tel émoi quand elles chantent les notes en voix de tête dans Cul-de-sac? Qu’est-ce qui nous déstabilise dans le deuxième refrain de Shooters de fort? J’ai demandé à Stéphanie et Mélanie Boulay d’apporter guitare et ukulélé chez une amie encore plus fan que moi, et on en a parlé tous ensemble. Bouts de chansons à l’appui. Une expérience unique.
 

Le plus grand festival au monde de la chanson francophone célèbre ses 25 ans, jusqu’au 22 juin. Il offre plus de 250 spectacles, dont 180 gratuits en plein air, avec 1 000 artistes d’une douzaine de pays et près d’un million de spectateurs.

Radio Canada - Tadoussac : un trentième festival réussi

Le 30e Festival de la chanson de Tadoussac qui a pris fin dimanche a attiré des milliers de personnes venues faire de belles découvertes ou rencontrer leurs artistes dans une ambiance festive. De jeudi à dimanche, des dizaines de spectacles étaient présentés dans différentes salles ou sous chapiteaux, sur la promenade qui longe la plage ou au détour d'un sentier.

Le Devoir - Festival de la chanson de Tadoussac - Une 30e édition touffue et touche-à-tout

Lancer un festival loin des grands centres, le porter à bout de bras bénévolement pendant des années et parvenir à en faire un incontournable de l’été musical québécois est en soi un exploit. Mais les organisateurs du Festival de la chanson de Tadoussac y sont parvenus, et de belle façon.

Nos Enchanteurs - Tadoussac 2013 : Louis-Jean Cormier, homme seul bien accompagné de notre correspondant au Québec, Cyril Schreiber,

Au Festival de la chanson de Tadoussac, on veille tard, quitte à ne pas se coucher du tout. Vers 23 h 30 (finalement monté sur scène à 23 h 45) se produisait, sous le Chapiteau du cirque, Louis-Jean Cormier. L’ex-chanteur de Karkwa, groupe toujours en jachère aux dernières nouvelles, a publié à l’automne 2012 un premier album solo, Le treizième étage, qui reçoit depuis sa sortie éloges et prix.

Nos Enchanteurs - Tadoussac 2013 : les Hay Babies, avant et après nous

Pour ce trentième Festival de la chanson de Tadoussac, il y en avait pour tous les goûts : chanson plus classique ou styles plus contemporains. Parmi la riche programmation, on retrouvait le trio acadien Les Hay Babies, composé des complices Katrine Noël, Vivianne Roy et Julie Aubé. Ersatz de Lisa Leblanc, LE phénomène acadien actuel ? Bien plus que ça, autre chose que ça : Les Hay Babies font plus dans le country-folk mélodique où les harmonies de voix ont leur place.

Nos Enchanteurs - Tadoussac 2013 : Marcie, comme Barbara à la guitare…

Nouvelle scène à ce Festival de la chanson de Tadoussac, celle du chapiteau du cirque, autour de laquelle les sièges sont disposées en rond ; vaut mieux être le plus centré possible. C’est la jeune chanteuse québécoise Marcie qui a eu l’honneur d’inaugurer ce nouveau lieu avec les chansons de son premier album éponyme ainsi que deux reprises de Françoise Hardy et Félix Leclerc

Nos Enchanteurs - Tadoussac 2013 : Brel, hier et aujourd’hui

Marqué par des spectacles collectifs, ce trentième Festival de la chanson de Tadoussac accueillait vendredi soir, dans l’église du village, le spectacle Ne me quitte pas : un hommage à Jacques Brel, présenté l’année dernière au festival Montréal en lumière et repris en mini-tournée cet été.

Nos Enchanteurs - Tadoussac : une histoire d’amour musicale

Le plus grand des petits festivals ! Voilà le slogan, ô combien véridique, du Festival de la chanson de Tadoussac. À moins que ça ne soit le « plus petit des grands festivals » ? C’est que, depuis 30 ans, le petit village de la Haute-Côte-Nord, situé à la croisée du fleuve St-Laurent et de la rivière Saguenay, est devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les amateurs de chanson francophone à la mi-juin. Pendant quatre jours, les festivaliers se donnent rendez-vous dans ce petit village typiquement québécois, qui se métamorphose le temps d’un week-end et accueille des artistes de renommée internationale et bon nombre de spectateurs venus voir et entendre leurs chanteurs et groupes favoris dans des lieux bien souvent intimes.
___________________________________

Le clip de la semaine : Etienne Daho - Les Chansons De L'Innocence

L'album de la semaine - Marie Pierre Arthur : Aux alentours
_______________________________

20 juin

Nos Enchanteurs - Les vingt ans du P’tit crème : ce que ça leur a Couté

L’objet est sympa et élégant : un livret-disque (le livret est, outre les poèmes, un album de photos) pour acter vingt ans d’activité, vingt pour, à leur tour, dans le droit fil de Bernard Meulien ou de Gérard Pierron, faire vivre les textes de Gaston Couté (1880-1911), ce poète mineur puisque chansonnier, paysan, anarchiste et beauceron de l’entre-deux guerres, celles de 70 et de 14-18. Eux, ce sont Le p’tit crème (le chanteur Jean Foulon, le diseux Bernard Gainier, les musiciens Bruno Méranger, Michel Monie et Cédric Vingerder, le technicien Yves Treflez et l’ombre portée du trépassé François Gerbel), né en 1992 dans le coin d’Orléans.

La Dépêche du Midi - Dick Annegarn : 40 ans de chanson et trois concerts

Dick Annegarn, auteur-compositeur-interprète néerlandais, vit dans le sud de la Haute-Garonne. Il fêtera ses 40 ans de carrière par trois concerts à Toulouse début juillet. Toujours présent dans l’esprit et le cœur du public et de ses pairs qui enregistrent un tribute à Dick Annegarn, «Le Grand Dîner» en 2006. Bashung, Arno, Raphael, Christophe, -M- chantent ses chansons parmi d’autres enfants.

19 juin

RFI - Daniel Darc, de la nuit à la lumière, Un livre d’entretiens

Près de trois mois après la disparition de Daniel Darc, le 28 février dernier, un livre d’entretiens avec son ami et journaliste Bertrand Dicale, également collaborateur régulier de notre site, vient de paraître aux éditions Fayard. Dans Tout est permis mais tout n’est pas utile, le chanteur se confie sur sa famille, Taxi Girl, la drogue et, surtout, son chemin vers la foi et le bonheur touché du doigt au terme de sa vie. Les explications de son auteur.

La Croix - Tadoussac : au bout du monde, un festival et des baleines

Fondé en 1600, le village québécois de Tadoussac, sur la Côte-Nord, renaît, depuis trente ans, grâce à son Festival de la chanson et à l’observation des baleines.... S’y produire représente un enjeu pour les musiciens, un tremplin pour les carrières émergentes, une référence sur les cartes de visite. Les plus grands y sont venus (Gilles Vigneault, Robert Charlebois, Richard Desjardins, Zachary Richard), les talents prometteurs s’y sont révélés (Damien Robitaille, Lisa Leblanc, Louis-Jean Cormier). Pour les trente ans, 80 spectacles et 50 artistes ont été invités dans différents lieux : bars, chapiteaux, hôtel, anses du Saguenay où l’on pagaie en kayak pour aller écouter les chanteurs (quand le vent froid ne barre pas le passage) ou concert au lever du jour (4h38…), face au Saint-Laurent.

Lapresse.ca - La symphonie du Québec

Deux douzaines de vedettes et autant de chansons connues, voilà le concept tout simple du spectacle présenté hier soir sur la Place des festivals pour souligner les 25 ans des FrancoFolies. Gros événement, compte tenu des pointures rassemblées, d'Ariane Moffatt à Paul Piché. Concept hyper local, aussi, puisque cet anniversaire digne de mention a été fêté sans aucun artiste venu d'un autre coin du vaste monde francophone.

Le Huffington Post Québec - FrancoFolies 2013: à fond avec Bernard Adamus

Faire partie de la foule dans un concert de Bernard Adamus, c’est un peu comme si on était au nombre de ses amis privilégiés. Le chanteur, sympathique à souhait, jase à la foule puis ne se tracasse guère du décorum et des formalités. Chez l’éméché Adamus c’est l’fun, gras, déjanté et sans tracas. Une approche parfois brouillonne dans les manières, mais qui donne un show d’une contagieuse connivence. Résultat : des amateurs emballés, gonflés de paroles, d’émotions, de camaraderie… et souvent imbibés d’alcool. Tout un party lundi soir au Métropolis pour ce chanteur de folky-jazzy-blues-trash qui avait les spectateurs dans sa manche.

En effet, une fois les spectacles dans la nuit terminés, le public était invité, au petit matin, à se diriger vers les dunes de Tadoussac pour aller voir et entendre, vers 4 heures du matin, le groupe Caïman Fu. La programmation a beau être chargée, le festivalier souvent confronté à des choix cornéliens, il n’était pas question de rater cet événement unique, que ce soit après une sieste réparatrice ou tout de suite après Bernard Adamus & Canailles ou Propofol, les derniers spectacles inscrit à l’horaire du vendredi. - See more at: http://impactcampus.qc.ca/arts-et-culture/festival-de-la-chanson-de-tadoussac-jour-3-contact-avec-la-nature-contact-avec-la-ville_8790#sthash.nvvo9XZQ.dpuf

Le Huffington Post, Québec - 25 ans, 25 artistes, 25 chansons... et 25 ans de beaux défis pour les FrancoFolies

C’est ce lundi que seront célébrés les 25 ans des FrancoFolies de Montréal avec un spectacle gratuit présenté sur la place des Festivals. Paul Piché, Éric Lapointe, Daniel Lavoie, Mes Aïeux, Dumas, Vincent Vallières et Pierre Lapointe font partie de cette longue liste d’artistes qui monteront sur la scène Bell pour l’événement 25 ans, 25 artistes, 25 chansons.

18 juin

Le Huffington Post - Québec - FrancoFolies 2013: Marcie et son romantisme abrasif

MONTRÉAL - Finaliste des dernières Francouvertes 2013, Marcie trimbale des chansons poéticoromantiques simples, mais efficaces. Tantôt inspirée, tantôt maniérée et timide, la chanteuse du Saguenay-Lac-Saint-Jean d'adoption montréalaise accompagne à la guitare les morceaux d'un récent album qu'elle a écrits et composés. Rencontre avec la charmante jeune femme qui raconte son univers de chanson française et de pop rétro.

Télérama - Ecoutez le nouveau single d'Etienne Daho

Son onzième album, Les Chansons de l'innocence retrouvée, sort en octobre 2013. En attendant, Etienne Daho vient de mettre en écoute gratuite un premier extrait, au titre éponyme, avec une vidéo. Voix de crooner mi-parlée, mi-chantée, arrangements pop et new-wave... son style est identifiable à la première minute. Pour ce qui est du clip, les boules à facettes et les néons évoquent les années 80 et le style disco.

17 juin

Le JDD - Béart : "Oui à la chanson pour tous!"

INTERVIEW - A 83 ans, Guy Béart publie le recueil de toutes ses chansons. Pour l’occasion, il évoque ses souvenirs et projets, sa fille Emmanuelle, sa mort "qui ne saurait tarder"… et la télé.

 
C’est à Montauban, vers où convergent chaque année au week-end de l’Ascension la plupart des professionnels du spectacle, directeurs de salles et de festivals, que l’académie Charles-Cros – la plus prestigieuse et ancienne institution phonographique du monde francophone – décerne ses Coups de cœur chanson du millésime en cours. Toujours un beau palmarès qui, sans consultation préalable, évidemment, recoupe régulièrement la programmation d’Alors… Chante ! À tel point qu’un artiste peut repartir de Montauban, doublement chargé d’un prix Charles-Cros et de Bravos des Découvertes du festival… Quand ça n’est pas du prix Raoul-Breton de la Francophonie, récompensant un artiste « en développement » (c’est-à-dire confirmé et apprécié des connaisseurs mais encore méconnu du grand public), décroché cette fois par le plus que méritant et talentueux Alexis HK.
 
 
Vingtième anniversaire de la mort de Ferré, disent-ils. Je m’en vais sur www.leo-ferre.com mais le site semble avoir été abandonné depuis plus de deux ans ; je vais sur celui des éditions La Mémoire et la mer, du fils Ferré : y’a qu’un ch’veu sur le site à Mathieu, pas grand’chose d’autre : si, une nouveauté à paraître en 2006, une autre en 2008… Signe des temps, il faut aller sur la page Léo Ferré de facebook pour y lire un peu la vie artistique et éditoriale autour de l’anar défunt : des bouquins sur lesquels se déchireront les exégètes, la onzième livraison des Cahiers Léo-Ferré (consacrée à La Mémoire et la mer) et des hommages, ici et là, au Québec, à Monaco, en Italie, en France… Des déjà passés, des à venir.
 
 
À 83 ans, le chanteur publie l'anthologie de son œuvre et s'inquiète du "grand chambardement" d'une époque sous l'emprise de la télé
Guy Béart quitte rarement son manoir Bauhaus, sur les hauteurs de Garches, près de Paris. Une demeure aussi flamboyante que jaunie par le temps, où il aime vivre dans le "bordel remarquable" de sa chambre encombrée de souvenirs et de notes.
 
 
Ainsi donc, France2 a définitivement acté la suppression de Taratata, de CD’Aujourd’hui, de Chabada et d’Hebdo musique mag. Tous à la trappe pour faire place à Alcaline (comme un clin d’œil appuyé à la chanson d’Alain Bashung…), titre d’une nouvelle offre musicale que la chaine publique mettra en ondes dès la rentrée de septembre. Sous le nom générique d’Alcaline se cacherait foule (!) de projets : tant un format court quotidien, une hebdo le jeudi soir, une mensuelle qu’un concert-évènement une à deux fois par an (c’est bien peu !).

 
Fils d’institutrice et de cheminot, Alex Beaupauin a pu jouir d’une éducation classique malgré ses origines modestes, nous apprend son profil biographique. Goût des lettres, goût des chansons de grande taille. Extra-terrestre en 2013 ? Exception qui confirme cette règle voulant que la littératie décline inéluctablement ?


Le chanteur, désormais septuagénaire, a entonné ses plus beaux tubes et des chansons plus confidentielles, samedi soir, lors de deux concerts événements.
 
 
A ceux qui tentaient d’obtenir de lui une confidence sur son copain Georges Brassens, il leur répondait invariablement que dans « secrétaire » il y a le mot « secret ». Et le verbe « taire ». Pierre Onténiente (surnommé Gibraltar), décédé ce 14 juin 2013, fut l’ami, l’homme de confiance, le secrétaire et comptable de Georges Brassens qu’il rencontra en 1943 à Basdorf, en Allemagne, durant le STO passé dans une usine d’automobiles. Il y était bibliothécaire, Brassens le fut à ses côtés.
_________________________________________________________________
_________________________________________________________________