Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 mars 2018

L'actualité de la chanson française du 16 au 22 mars

Les artistes de la semaine : Reno Bistan, Jules Nectar, Tony Melvil, Soviet Suprem, Chevalrex, Aloïse Sauvage

Le clip de la semaine : Carmen Maria Vega † Aigre-doux

L'album de la semaine : Chevalrex, Anti slogan

JULES NECTAR

Hexagone - Jules Nectar – Chanson faussement naïve

Sur la pochette de son deuxième album, il apparaît assis, bien en place, le corps tourné dans une direction, et le regard à l’opposé. Jules Nectar, c’est un peu cela : des morceaux à la croisée de deux registres, chanson française et pop/folk. S’entourant de la DJette Milu Milpop et de Clément Foisseau, habitués des scènes rock, il produit un disque plus riche que le précédent mais toujours à son image, doux et sincère. A quelques jours du concert qui marquera la sortie de l’album, au Rex de Toulouse, Jules revient pour nous sur l’histoire de ce disque, sa collaboration avec les deux musiciens, et sa manière artisanale de travailler.

TONY MELVIL

Froggy's Delight - Tony Melvil, La relève

De Tony Melvil et de ses EP précédents, certains disaient qu’il baignait dans un univers sombre et chaleureux entre Tom Waits et Mathieu Boogaerts, qu’il y avait chez lui un charisme scénique, une écriture racée et une théâtralité savamment dosée. Autant vous dire que son premier album était gentiment attendu. Et bien le voilà qui arrive en ce mois de mars, entre l’hiver et le printemps, écrit, composé et réalisé par lui-même. Son titre ? La relève. Tout un programme.

Nos Enchanteurs - Le deuxième souffle de Melvil

C’est comme les bons points de la Communale : pour dix vous aviez une image. Lui, Tony Melvil a gagné l’estime des gens et en conséquence quelques EP. Logiquement vient l’album, le premier, le vrai (cinq des onze titres de cet album proviennent de précédents EP). Celui qui pourrait être – on le lui souhaite – son accélérateur de carrière. On connaît Tony Melvil comme un sérieux huluberlu, un incongru surréaliste, une île flottante à lui tout seul. Qui l’a déjà vu en scène le sait et s’en souvient.

SOVIET SUPREM

L'Humanité - Soviet Suprem : « Karl Marx est très branché ! »

Le groupe emmené par R.wan et Toma Feterman, alias John Lénine et Sylvester Staline, sort Marx Attack. Un album politico-burlesque qui invite à la révolution du dancefloor. Entretien.

Marx Attack est un ovni politico-musical. Comment le définiriez-vous ?

R.Wan Notre premier album, l’Internationale, balayait toutes les musiques du monde. C’était notre opération séduction. On posait les bases de notre révolution du dancefloor. Là, c’est la deuxième phase, à savoir l’invasion de toute la planète. Il est temps de passer aux choses sérieuses ! (Rires.) C’est un album très dansant, chanté en français et dans toutes les langues du monde

CHEVALREX

Télérama - Chevalrex, Anti slogan

Ce garçon est une consolation. La preuve qu’au siècle du virtuel et du tout high-tech on peut encore façonner des chansons comme d’autres font des montres, ou des mobiles, qui trouvent dans l’espace la beauté de leur équilibre. Ni bruit, ni frime, mais une remarquable façon. Tel est Chevalrex — Rémy Poncet, dans le civil —, un trentenaire qui, dans une harmonie radieuse, agence la fine mécanique de mélodies pop aussi évidentes à écouter que difficiles à composer et des textes peu narratifs mais évocateurs, qui sonnent comme des collages de sensations et de sentiments. Ils se révèlent dans l’abandon, sans se complaire dans l’auto-contemplation.

MAI 68

France Inter - "Sous les couplets, la plage" #3 : Appelons un chat un chat - Mots et notes de la révolution sexuelle

Troisième épisode d'une semaine spéciale consacrée à Mai-68 en musique, ce 'Pop & Co' se penche sur la traduction dans la chanson française de la libération des mœurs, amorcée dans les années 1960. Ou comment quelques années ont permis aux femmes de dire leur désir et leur plaisir... et de les chanter !

Je Chante Magazine - Mai 68 et la chanson en 68 pages et 17 titres !

Publié en 2008, le numéro 3 de JE CHANTE MAGAZINE, consacré à « Mai 68 et la chanson », était épuisé depuis quelques années. Devant la demande, et à l'approche de l'anniversaire des « événements », nous avons décidé de rééditer  – en tirage limité – ce numéro de... 68 pages.Ce numéro, vendu 10 euros, comportera un CD offert avec 17 chansons de, sur ou évoquant Mai 68, enregistrées par plusieurs artistes...

ALOISE SAUVAGE

Marianne - Chanson française : Aloïse Sauvage, une présence magnétique

La musique d'Aloïse Sauvage, vue dans "120 battements par minute", le film de Robin Campillo, oscille entre le chant des machines et la chanson à questions. La dernière fois qu'on a vu pareil buzz, c'était autour de Christine & The Queens.

Elle était convaincante en meneuse d'AG d'Act Up dans 120 battements par minute, le film de Robin Campillo ; elle est vibrante dans ses premières vidéos postées sur le Net, qui affolent déjà public et maisons de disques. Ses clips, Ailleurs Higher et Aphone, montrent une présence magnétique. Aloïse Sauvage (c'est son vrai nom !) fait partie de la génération slash, c'est-à-dire qui ne se résigne pas à une seule étiquette : actrice/danseuse/circassienne/musicienne. Rien que ça !

Les Inrocks - Aloïse Sauvage : "Je vis un polyamour !"

Aperçue dans le sublime 120 Battements par minute de Robin Campillo, Aloïse Sauvage, 25 ans, multiplie les casquettes : actrice, danseuse, circassienne, rappeuse. Après avoir sorti quelques titres et clips de pop-rap bien de notre temps, elle sera en concert gratuit à la Inrocks Les Bains le 15 février prochain. On s'y voit ?

JAPON

RFI - La chanson française au Japon

Alors que ce 20 mars, on célèbre à travers le monde, la Journée internationale de la Francophonie, RFI Musique se penche dans un premier volet, sur l'histoire de la chanson française au Japon, car les Japonais ont pour la culture française une appétence que peu d’autres pays ont développée. Tout ce qui vient de l'Hexagone les passionne et quand un Japonais s’intéresse à un sujet, il en devient le spécialiste nec plus ultra et la chanson française n’échappe pas à la règle.

Il y a une cinquantaine d’années, plus de la moitié des programmes musicaux diffusés sur la radio NHK était constitué de… chansons françaises ! Incroyable, mais vrai, tout le monde en écoutait ! L’homme providentiel de cette époque s’appelait Eiho Nachiwara, le neveu du peintre Foujita. Cet homme a passé plusieurs années à Paris avec son oncle à sillonner les cabarets de la capitale et à applaudir les plus grandes vedettes. Une fois rentré au Japon, il va devenir le plus virulent et enthousiaste promoteur de la chanson française, en animant notamment une célèbre émission de radio qui rassemblait chaque dimanche plusieurs millions de Japonais.

COME

Nos Enchanteurs - Ȼôme : la métamorphose de Pierrick Vivarès

« Point Némø”, le 1er album de Ȼôme » lit-on dans le prière d’insérer. Difficile pour nous qui nous faisons une règle de suivre la chanson et les artistes dans la durée de ne pas parler ici ­­­­de Pierrick Vivarès, alors que le nom sur la pochette est celui de Ȼôme. Difficile d’oublier un premier album, puis un EP, que nous avions jadis chroniqué. Car c’est désormais son nom, ce Ȼôme, avec cette fantaisie typographique qui en barre le C, non l’accès, que nous suivrons les aventures, voyages et questionnements de cet artiste lyonnais.

vendredi, 23 mars 2018

La chanson du jour : Aloïse Sauvage, Hiver brûlant

Aloïse Sauvage - Hiver brûlant