Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 août 2018

Georges Brassens "La marguerite" (INA, 1967)

jeudi, 23 août 2018

Le Monde - La chanson d’amour de Marianne James : « Ne me quitte pas », de Jacques Brel

Inoubliable cantatrice déjantée dans le spectacle « Ultima récital », Marianne James, chanteuse et comédienne, joue, jusqu’au 29 juillet, un spectacle musical pour enfants dans le festival « off » d’Avignon. A la rentrée, elle rejoindra, sur M6, le jury de l’émission « La France a un incroyable talent ».

Je suis obligée de choisir Ne me quitte pas de Jacques Brel. C’est la plus belle et la pire chanson d’amour. Cela m’est arrivé trois fois d’être amoureuse à ce point-là. J’ai véritablement compris le sens de cette chanson après mon premier grand chagrin d’amour. J’avais 24 ans. Je me revois insister, aller comme une « merde » sur le palier de mon amoureux, rue d’Avron à Paris, frapper à sa porte, pleurer. Vous savez que vous avez tort d’agir ainsi – que plus vous le faites, plus l’autre aura envie de fuir – mais vous ne pouvez pas vous en empêcher.

Lire la suite

Georges Brassens "Le grand chêne" (INA, 1967)

Georges BRASSENS "Si le Bon Dieu l'avait voulu" (INA, 1961)

Le Forestier Chante Brassens

mercredi, 22 août 2018

Nos enchanteurs - Barjac 2018. Erwan Pinard… Un vent de folie sur Barjac

Vent de folie, douche écossaise, propos orageux ou coup de foudre, le concert d’Erwan Pinard, bien avant que la météo ne s’en mêle et secoue le chapiteau du Pradet, aura bousculé le public de Barjac. Erwan Pinard cogne, éructe, assène ses mots comme des uppercuts, laissant le public groggy, sidéré, ulcéré ou bouleversé. Solitaire, guitare au poing, entre blessures et colères, se livrant tout entier, au corps à corps avec le public tel un boxeur sur un ring, inondé de sueur, s’ébrouant comme un animal sauvage, il va le chercher, le provoquer, Mais qu’on ne s’y trompe pas, le seul qu’il affronte, c’est lui-même, homme transi, homme déchiré, homme blessé, homme éperdu d’aimer.

Lire la suite
__________________
__________________

Brassens - Une jolie fleur avec Maxime Leforestier

Le Monde - La chanson d’amour de Catherine Deneuve : « Les Parapluies de Cherbourg », de Michel Legrand

Des personnalités de tous horizons racontent une chanson qui a marqué leur vie

Avec plus de 120 films en soixante ans, l’actrice Catherine Deneuve est une ambassadrice du cinéma français. C’est à Jacques Demy qu’elle doit le vrai démarrage de sa carrière. En décembre, elle sera à l’affiche, aux côtés de sa fille, Chiara Mastroianni, du film Le Dernier Vide-Grenier de Claire Darling, de Julie Bertuccelli.

« Je pense tout de suite à l’air des Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy sur une musique composée par Michel Legrand. C’est la chanson de la scène où j’accompagne mon amoureux à la gare. « Non, je ne pourrai jamais vivre sans toi… » Quand on a connu un grand amour, c’est quelque chose qu’on se dit – sans forcément le dire à l’autre. Cette chanson raconte l’impossibilité de redevenir un être unique, la perte de l’indépendance, l’état d’émotion tellement fébrile, tellement violent…

Lire la suite