Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 décembre 2019

Voulzy, Spirit of Samba

Alain Souchon Laurent Voulzy "Rockollection" (INA, 1978)

Guilam - Teaser 4LBUM 2019

Interview 57 ans : Laurent Voulzy

Laurent Voulzy - Caché derrière @ Collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles 06-04-2019

Laurent Voulzy (en tournée dans les églises) : "Jeanne" 20/04/2019 Les Invalides (Paris).

Le concert de la fin de semaine : Concert de Laurent Voulzy à l’Eglise Saint-Eustache

L'album de la fin de semaine : Voulzy au Mont Saint Michel

L'actualité de la chanson française du 6 au 12 décembre

Les artistes de la semaine : Laurent Voulzy, Vincent Baguian, Frédéric Pagès, Guilam, Itak, Jacky Galou, Gildas Etevenard

Le clip de la semaine : Frédéric Bobin (en duo avec Kent) Tant qu'il y aura des hommes

L'album de la fin de semaine : Voulzy au Mont Saint Michel

Le concert de la fin de semaine : Concert de Laurent Voulzy à l’Eglise Saint-Eustache

L'album de la semaine : Vincent Baguian, Le méchant live (Live & bonus)

VOULZY

Yann Barthès - Laurent Voulzy revient avec "Mont Saint-Michel"

Il y a trois mois, Laurent Voulzy donnait un concert exceptionnel à l’Abbaye du Mont Saint-Michel. Pour le plus grand plaisir de ses fans, il leur propose désormais de revivre l’expérience dans un CD. Laurent Voulzy est sur le plateau de Quotidien pour nous en parler.
 
 
En pleine tournée des églises, Laurent Voulzy a publié ce vendredi le concert live au "Mont Saint-Michel" en CD et DVD. Pure Charts a rencontré l'artiste qui nous explique sa passion pour les cathédrales, se confie sur la nouvelle génération, son amitié avec Alain Souchon, et revient sur son incroyable carrière jalonnée de tubes comme "Rockollection". Rencontre !
 
BAGUIAN

Claude Fèvre - Le méchant Live, « Huit ans trop tard c’est pas trop tôt »

26 novembre 2019, sortie du double album composé de 10 titres captés au théâtre Maurice Ravel de Levallois-Perret le 25 novembre 2011 + bonus inédits (archives 1995 – 2007)

Au tout début de la captation de ce concert de 2011, à la fin de la première chanson on entend Hugo Renard rétorquer « C’est donc une soirée placée  sous le signe de la rigolade » et c’est ce que cet album  inspire… Oui, la rigolade… C’est évidemment ce qu’inspire aussi la pochette avec cette scène de fin de concert où s’enfuit un lapin rose sous le regard impassible de Vincent Baguian. Autrement  dit « y a d’la joie » dans cet album et le public présent ne s’y trompe pas. Il s’enthousiasme très vite, tape dans les mains dès la troisième chanson,  emporté par les textes qui optent pour le décalage, la dérision, l’humour, par la voix chaude, sans forfanterie, par la musique résolument jazzy… Guitare et piano se jouent l’une de l’autre, se répondent gaiement. Il s’achève sur une scène carrément dingue où le lapin rose – autrement dit Hugo Renard le pianiste – chante C’est gentil, c’est méchant.  On imagine aisément la joie dans la salle.

FREDERIC PAGES

Nos Enchanteurs - Frédéric Pagès, le chant profond du Brésil

Avec « Passion Brésil » le poète et chanteur rend hommage à un pays musique revenu au cœur de l’actualité.
 
Les fruits de la passion se dégustent en toutes saisons. Le Brésil chanté et raconté de Frédéric Pagès est l’un de ses moments précieux pour les amateurs de répertoires de qualité qui aident à faire le chemin. Voilà que l’artiste donne de ses nouvelles à la veille de repartir en ses terres lointaines : « Je souhaite vous inviter à… mes noces d’émeraude avec le Brésil. : 40 ans d’une relation intense, 40 ans de musique, d’innombrables projets et réalisations ».

ITAK

Mandor - ITAK : interview pour l'EP La joie.

Intitulé La joie le premier EP d’ITAK est sorti sur toutes les plateformes il y a quelques jours. Comme l’indique l’argumentaire de presse, ITAK propose « une pop douce et rugueuse, comme du sable chaud avec un gout de transe sous les talons. Avec sa voix profonde grave et tendre, la chanteuse, auteure, compositrice propose une poésie solaire aux mélodies enveloppantes. Un opus pop teinté d’électro et de rock aérien, avec Valentin Verrier à la réalisation et à la co-composition. »

JACKY GALOU

Nos Enchanteurs - Jacky Galou, un indien dans la chanson

« Un petit indien, un petit indien
Nagawicka, Nagawicka
Chantait gaiement sur le chemin
Nagawicka, Nagawicka »

Cette chanson est devenue, à l’instar de La baleine bleue de Steve Waring ou de L’oiseau et la bulle de Pierre Chêne, un tube des centres de loisirs, des colonies de vacances, des camps scouts et stages BAFA. Mais qui se souvient aujourd’hui de son auteur compositeur interprète, Jacky Galou ?
 
ETEVENARD
 

« Un train file dans les paysages de l’Anthropocène.
Rêveries, introspections, observations du dedans, du dehors…
L’imaginaire se met toujours en route dans le roulis du train.
Des passagers nous livrent leurs pensées fugitives. »

C’est par un partage de hasard que je viens de découvrir ce projet particulier, « A sentimental journey in the anthropocene ». Un blog où apparaissent, petit à petit , les titres de ce « voyage sentimental », tandis que les clips, entièrement de la main de Gildas Etevenard, se publient sur youTube.
 
MARCEL ET SON ORCHESTRE

Depuis plus de 30 ans, l'esprit de Marcel et son Orchestre fait la différence : un rock'n'roll exutoire dans des habits de Carnaval.

J’avais reçu en 2014, le chanteur de la formation de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), Franck Vandecasteele. Il était venu m’expliquer pourquoi le groupe arrêtait sa carrière en pleine gloire. Et puis en 2017, ils sont revenus au Grand Sud de Lille. Le groupe a même repris la route en 2018 et en 2019 pour une tournée "Sans Complexe". Aujourd'hui, les Marcel sortent une super compilation.

IZIA

RFI - Izïa, un album après la disparition de Jacques Higelin

Elle n'a même pas encore trente ans et déjà quatre albums à son actif. Izïa, la fille de Jacques Higelin poursuit avec Citadelle sa mue électro-pop minimaliste et valide à nouveau le choix de la langue française. Un disque plein d'aplomb, aux prises avec des émotions aussi directes que contradictoires, conçu à Calvi, et surtout traversé par l'absence du père.

RFI Musique : Est-ce les événements, en l'occurrence la disparition de votre père et la naissance de votre fils, qui ont dicté l'humeur de l'album ?
Izïa :
Ce qui est certain, c'est qu'il s'agit d'un album très personnel dans lequel j'ai mis toute mon histoire, tous les événements liés à ces deux dernières années émotionnellement intenses. Je ne pouvais pas faire autrement, il me fallait être au plus près de mon ressenti, des sensations, mettre du sens dans ce que je fais. Ce disque est rempli de tout ça et ça m'a aidée dans mon cheminement aussi bien artistique qu'humain. Je suis allée le plus loin possible pour rendre justice à ce qui m'est arrivé. Ce n'est pas une décision que j'ai prise, c'est un peu de toute façon, le propre des artistes de mettre leur expérience intime au profit de la création

LOUIS VILLE

Mandor - Louis Ville : interview pour Eponyme

Louis Ville est l’un des meilleurs songwriter français. Il totalise 20 ans de carrière impeccable, mais reste mésestimé. Pourquoi ? Mystère. Vraiment, grand mystère. Dans ce nouvel album, Eponyme, il poursuit sa quête, celle de comprendre l'Humain à travers ses parts d'ombres et de lumières. Pour ceux qui ne connaissent pas Louis Ville, découvrez le en lisant les trois mandorisations que je lui ai consacrées. La première en 2012 pour la sortie de la nouvelle édition de Cinémas, Deluxe Édition, la deuxième en 2017 pour son précédent album Le bal des fous (J’y évoque notamment son passé artistique et son rapport à la musique et aux textes…) et enfin la troisième en 2019 pour son EP, Et puis demain (à lire aussi car j’y aborde quelques chansons qui figurent sur Eponyme.)

samedi, 14 décembre 2019

Laurent Voulzy - La fille d'avril