Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 12 mars 2017

Francesca Solleville :"Que serais sans toi +..." J.Ferrat

Francesca Solleville chante Ferrat : Camarade

Albin de la Simone - On n'est pas couché 11 mars 2017 #ONPC

Francesca Solleville "Demande aux femmes" (INA, 1975)

Francesca Solleville La page blanche

Francesca Solleville « Dolce vita »
Tant que Francesca sera debout, elle chantera, lèvera le poing et mettra en bouche les mots des poètes. Ses chansons nous parlent de frêles embarcations sur la Méditerranée, de ces hommes, femmes et enfants fuyant l’horreur de la guerre… Un disque sans temps mort, fait de pics d’émotion, de colères jamais rentrées et de grands espaces de pure tendresse. . inclus "La page blanche"

Portrait de Francesca Solleville 2016

Francesca Solleville est une artiste qui habite de longue date à Malakoff. Simple, attachante, poète et surtout militante, on peut la croiser facilement au marché de Malakoff lorsqu’elle n’est pas à l’autre bout de la France en récital. Le film court dresse un bref portrait d’une femme sincère, engagée, qui a su s’entourer des meilleurs auteurs et compositeurs pour faire passer ses espoirs, ses révoltes.

L'actualité de la chanson française du 3 au 9 mars

La fin de semaine en vidéos avec Francesca Solleville

L'album de la fin de semaine : Moran, Le silence des chiens

Le clip de la fin de semaine - Moran, Chez toi

FRANCESCA SOLLEVILLE

Nos Enchanteurs - Francesca Solleville, le point sur le i d’humanité

Ceci est bien plus qu’un disque : c’est un cinglant démenti. Oui, Francesca Solleville est toujours là, chante toujours. Plus que jamais, serions-nous tentés de dire. Elle dépose parfois les larmes, jamais les armes.

Francesca chante comme on chantait avant, comme on chantera sans doute encore demain : pour relater, pour dénoncer, le poing levé. Et laisser perler une tendresse infinie. Solleville est sans âge, comme cette photo d’elle, reproduite sur la pochette de ce disque, devant la fontaine de Trévi, immortalisée par la Dolce vita de Fellini. Ecoutez-la dans cette chanson-titre de Rémo Gary… « Je veux chanter, chanter encore / Ces chansons que je sais par corps / Et que le cœur oublie parfois / Mais je n’oublie pas chaque fois / Que mon palpitant palpita / Dolce vita »

MORAN

RFI - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d'automne ensoleillé.

Ce soir-là de novembre à Montréal, lors du festival Coup de cœur francophone, il ouvre son concert par la lecture d'une lettre. La missive en question a été postée sur Facebook par un ami comédien du chanteur. La veille, Donald Trump a été élu président des États-Unis. Stupéfaction générale. Il distille des mots d'espoir pour faire la nique à un sentiment de terreur et d'incompréhension.

JIL CAPLAN

Culturebox - Jill Caplan revient après 10 ans d'absence avec un nouvel album jazzy

Révélée en 1991 par le tube "Tout c'qui nous sépare", Jil Caplan, revient après dix ans d'absence avec "Imparfaite", un album d'inspiration jazz manouche, à contre-courant de la chanson française actuelle.

"S'autodéclarer ‘Imparfaite’, c'est une façon de faire la paix avec soi", déclare la chanteuse dont le nouvel opus sera dans les bacs vendredi. Ses découvreurs de la première heure gardent en mémoire la chanteuse au look androgyne et à la voix délicate, qui trusta également les places d'honneur du Top 50 avec "Natalie Wood", l'autre titre-phare de son deuxième album "La charmeuse de serpents" (1990), certifié double disque d'or (300.000 exemplaires vendus).

MANON TANGUY

Nos Enchanteurs - Manon Tanguy, histoires de peaux aime

.... Mais reprenons au début. Par un mot, une situation, chaque chanson semble amener la suivante. Non comme une histoire à suivre, mais comme un enchaînement d’idées. L’amer au miel du café amène le miel de la bouche, la bouche amène le trouble et le baiser, qui lui fait la rencontre des corps… Non la fuite, mais la suite dans les idées. Encore que. L’imagination va loin, s’aventurant en des contrées éloignées : « Dilués en mer les poissons seulement perçoivent la texture de mes tourments »

PIERRE LEBAS

Hexagone - L’ami Pierre est de retour à la Cigale !

« Voyons voir, c’est quoi la première partie… » s’interroge tout haut le gamin devant moi, en ce 23 février à la Cigale. Un vrai gomeux, avec la barbouse de rigueur pour s’la jouer à la cool… C’est sans doute ce que se serait dit le Pierrot de La Ruda, du temps où il magnifiait dans ses textes Les frères Volfoni et le Rififi chez les branques. Depuis la fin du groupe ska rock qui a marqué de son empreinte indélébile les décennies 1990 à 2010 – en prouvant par l’exemple que le frenchy ça peut drôlement bien sonner aussi – nous étions plus d’un et plus d’une à être sans nouvelles de lui et à nous demander s’il n’avait pas fini par l’apprendre lui aussi, son fameux Prix du silence. Si Pierrot is dead, longue à vie alors à Pierre Lebas et à son premier album solo de « pop à la française » Tigreville.

TOUT CONTRE ELLES

Nos Enchanteurs - Je suis contre les femmes…

En cette Journée des Droits des Femmes, et non pas Journée de la Femme comme on l’entend un peu trop (pourquoi pas Journée du bégonia ou de la clef à molette ?), la fine fleur de la jeune scène nous offrait la primeur d’une très belle création, «Tout contre elles » signée Lizzie et Lise Martin (note pour les présidentielles : lisez et élisez Lise et Lizzie !). Rejointes sur scène par Garance et Lily Luca, accompagnées de main de maître(sse) au piano par Clémence Monnier, transfuge des Goguettes et acolyte habituelle de Patrice Mercier, elles offrent là un spectacle taillé au cordeau, enchainant les titres extrêmement bien choisis et les interventions à la pertinence féroce…

KENT

La Croix - Kent continue d'assembler les pièces de son puzzle musical

Morceaux rock vitaminées, titres plus en clair-obscur avec subtils habillages électro pop, chanson expérimentale... Kent l'aventurier continue à "faire ce qu'il lui plaît" et d'assembler, dans son nouveau disque "La Grande Illusion", les pièces de son puzzle musical.

"J'aime le succès, la scène, j'aime qu'on m'aime, mais je ne fais pas tout pour, car avant tout j'aime faire ce que je veux", affirme à l'AFP l'ex-leader effronté du groupe punk-rock Starshooter (1976-1982).

LES TIT'NASSELS

Les chroniques de Mandor - Les Tit' Nassels : interview pour En plein coeur

Cela fait bientôt 20 ans que Les Tit' Nassels livrent leur univers teinté de tendresse, d’humour et de profondeur. En plein cœur qui a nécessité deux ans d’écriture est leur 9ème album  (studio et live confondus). Il ne ressemble pas aux précédents, même s’il reste dans le même esprit. Il est plus rock, les guitares électriques, les claviers se font plus entendre. Il est peut-être un peu plus sombre au niveau des textes mais ils restent optimistes. "Bien ancrés dans leur époque, ils manient la poésie du quotidien comme celle des grandes cassures sociales". Les Tit' Nassels, dans cette droite ligne de la chanson française qui sait se faire pop, ont donc encore de belles heures devant eux. Le 23 janvier dernier, j’ai rejoint Sophie et Axl dans leur loge du Divan du Monde, salle de spectacle dans laquelle ils se produisaient le soir même.

DAGUERRE

Nos Enchanteurs - Daguerre et paix en ces nuits traversées

Le nouveau Daguerre – son sixième album – se présente comme un beau livre à l’italienne. Les textes des chansons, les illustrations de Sarane Mathis. Et le récit de Mély Vintilhac qui s’insère entre les chansons, ou les introduit. Et, en fin du livre, dans sa gangue de plastique, le disque laser. Forcément, ça ne se manie pas pareillement. On caresse la couverture, on passe le doigt sur le titre imprimé en vernis sélectif, on le lit dans le noir comme si c’était du braille. On tourne les pages avec précaution. Du coup, même le disque s’écoute autrement. On a raison : il n’est pas pareil.

FISHBACH

Baptiste Vignol - Charismatique idole

Reste pourtant ce constat: ce qu'on nomme désormais pompeusement de l'«électro-pop» pour qualifier la musique d'une chanteuse qui, lit-on dans les Inrocks, «évolue en toute liberté», n'était aux temps glorieux d'Étienne Daho, de Niagara et des Rita Mitsouko que de la «variétoche». Le médiocre de jadis serait donc la crème du moment. Lorsqu’ils consentent à parler de chanson française, les critiques aujourd'hui ont la légèreté du quinze tonnes. Manquant de culture, ils prennent leurs enthousiasmes pour de la vérité pure.

ACHILLE

Nos Enchanteurs - Les talents d’Achille

..... Etonnamment, Achille est pourtant le patronyme adopté par Donia Berriri, jeune pianiste jusqu’ici (un peu) connue pour avoir accompagné Camélia Jordana ou Raphaëlle Lannadère. Elle se lance aujourd’hui sur le devant de la scène en artiste complète, auteure-compositrice des chansons qu’elle interprète d’une voix limpide. Titre de son premier album, dans les bacs depuis le 3 mars : Iris. Soit le nom de la déesse messagère des Dieux de l’Olympe. Tout se tient. Encore que l’artiste brouille un peu les pistes en expliquant le choix de son pseudo par un hommage à Debussy, dont le véritable prénom est Achille-Claude.

samedi, 11 mars 2017

Francesca Solleville:"Nuit Et Brouillard" - Hommage à Jean Ferrat - Fête de l'Humanité 2010

Francesca Solleville - Ma France

Francesca Solleville - Je suis ainsi / Je chante pour Youri (1980)

Francesca Solleville "Le condamné à mort" (INA, 1964)