Web Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 avril 2021

RTBF - Julien Clerc, ce grand Monsieur de la chanson française toujours bien entouré

53 ans de carrière. 26 albums studio dont son nouvel opus, "Terrien ". 13 albums live. Des tubes à profusion. Des tournées sans interruption qui ravissent encore et toujours son public, principalement féminin. Pour Hep Taxi, il revient sur son parcours béni des Dieux

"J’ai eu de la chance. J’ai eu une vie, quand même, assez longue dans ce métier. J’arrive toujours à composer comme au premier jour quand je me mets derrière mon piano. Ca m’amuse toujours autant d’inventer des mélodies. C’est le métier que je me suis choisi un jour, quand j’avais 20 ans " confie Julien Clerc. Non sans avoir auparavant tenté Science-Po dans l’idée de faire l’ENA pour plaire à son père, haut fonctionnaire à l’Unesco.

Lire la suite
___________________________
___________________________

 

mercredi, 17 mars 2021

We Culte - Julien Clerc : “Je suis très heureux d’être aimé”

Interview. De retour en France après un séjour de cinq ans à Londres avec sa famille, Julien Clerc revient avec “Terrien”. Un album, le 26ème de sa carrière, conscient des réalités du monde où se mêlent mélodies sensibles au piano et sujets sociétaux, porté par la voix émouvante du chanteur. Un disque poétique au tempo chaloupé et déjà un grand classique, qu’il a bien voulu évoquer pour We Culte, avant sa prochaine tournée intitulée “Les jours heureux”, qui passera par le Palais des Congrès, à Paris, en décembre.

Julien Clerc: “On est là pour faire des chansons populaires. C’est tout le mérite d’un auteur d’être capable d’évoquer des sujets parfois lourds et d’en faire des chansons, un truc qui se fredonne en faisant réfléchir”

Lire la suite
_________________________
_________________________

mercredi, 03 mars 2021

RFI - Julien Clerc, les pieds sur terre

Pour son nouvel album, Julien Clerc a été notamment happé par les plumes féminines de Clara Luciani et Jeanne Cherhal. Terrien, disque dans lequel on retrouve aussi un texte de Bernard Lavilliers, met à distance le sentiment amoureux pour dérouler des chansons plus sociétales et humanistes. Rencontre avec le chanteur-compositeur à la longévité exemplaire.

RFI Musique : Terrien est votre 26e album de chansons originales. Surpris d'en être arrivé à ce chiffre ?
Julien Clerc :
J'avais pris une grosse avance, en même temps (rires). Au début, les dix premières années surtout, on a énormément produit avec Roda-Gil. Composer beaucoup, écrire beaucoup et sortir beaucoup de disques, ça se passait un peu comme cela à une époque. Ensuite, j'ai espacé, en sortant un disque tous les deux, trois ans. J'ai toujours eu peur que la source se tarisse, mais jusqu'à maintenant ce n'est pas le cas. Peut-être que ça tient aussi à la façon dont je fais les choses. Il m'est arrivé de composer des chansons avec la musique d'abord, bien sûr. Mais généralement, ça part du texte. Comme j'en reçois beaucoup, cela continue d'être très inspirant pour le mélodiste que je suis.

Lire la suite
_________________________
_________________________

jeudi, 25 février 2021

Le clip de la semaine : Julien Clerc - "Mon Refuge"

L'actualité de la chanson française du 12 au 18 février (mise à jour)

Les artistes de la semaine : Le Caribou Volant, Dalva, Julien Clerc, L'oreille fougueuse de la voisine, Christine Salem, Oh mon dieu Michelle

Le clip de la semaine : Julien Clerc - "Mon Refuge"

L'album de la semaine : Julien Clerc, Terrien

La playlist de février : French Twist (Réseau Quota, La Couveuse, Longueurs d'Ondes et le Magazine Francofans)

La sélection de la semaine chez Francofans #2

HELENE MARTIN

La Croix - Mort d’Hélène Martin, une voix poétique

Elle a chanté Aragon, Giono, René Char, Pablo Neruda… La chanteuse et compositrice, Hélène Martin décédée le 21 février à 92 ans, a toujours associé poésie chantée, goût du théâtre et écriture.

Le désir… l’essentiel de nos vies. Tel est le titre du dernier album d’Hélène Martin, sorti en 2019 sur le label EPM. Une célébration des plaisirs d’une vie marquée par de belles rencontres, un grand amour des mots et de la musique. Hélène Martin, décédée dimanche 21 février à 92 ans à Cordemais (Loire-Atlantique), chanteuse, auteure-compositrice, était également une poétesse discrète, connue par la voix de grands poètes du XXe siècle qu’elle a interprétés.

Nos Enchanteurs - Hélène Martin, 1928-2021

Si je vous dis qu’Hélène Martin reçut, parmi bien d’autres récompenses et par trois fois, en 1961, en 1973 puis en 1980, le Prix de l’Académie du disque Charles-Cros, ça vous dira l’importance de cette artiste, à la fois auteure, compositeur et interprète. Et gourmande de la poésie des autres, qu’elle se mit en voix, remarquablement. Aragon et Giono, avec lesquels elle fut amie, Neruda, Rilke, Villon, Char, Rimbaud, Guillevic, Lucienne Desnoues, Hugo, Seghers, Colette, Queneau, Eluard, Bérimont, Genet (Le condamné à mort, interprétation qui fera dire à Jean Genet à l’adresse d’Hélène Martin : « Chantez-le, tant que vous voudrez et où vous voudrez… grâce à vous, il est rayonnant »), Supervielle, Louise Labé, Soupault et d’autres encore… Philippe Soupault qui dit d’elle, dans l’ouvrage sur Hélène Martin qu’il cosigna en 1974 dans la collection Poésie et chansons chez Seghers : « Le rôle d’Hélène Martin, pour accorder non seulement à la chanson mais à la poésie une audience qu’elles n’auraient pas pu espérer, a été et demeure considérable. Sans elle et quelques-uns, encore trop rares, de ses camarades, jamais la poésie n’aurait été aussi présente. Ceux qui entendent Hélène Martin et savent l’écouter ne sont plus les mêmes après l’avoir rencontrée. Quelle plus belle récompense peut souhaiter une chanteuse ? »

ISABELLE DORDHAIN

France Inter - Isabelle Dhordain, voix du "Pont des artistes" et de la musique sur Inter, est décédée

Journaliste et critique musicale, voix de la musique sur France Inter pendant 25 ans, Isabelle Dhordain est décédée dimanche à l'âge de 62 ans. 

"Le tri se fait par mes oreilles, quand j'écoute des disques, je ne regarde pas les pochettes", racontait-elle, en 2012, à l'occasion des 20 ans de son émission phare. Dimanche, la journaliste et critique musicale Isabelle Dhordain, qui a longtemps animé "Le pont des artistes" sur France Inter, est décédée à l'âge de 62 ans. "La musique perd l'une de ses ambassadrices", a souligné sur Twitter le directeur musical de France Inter, Jocelyn Perrotin. ....

Musique française, africaine, américaine, jazz, rap, rock, musiques traditionnelles, s’invitaient et se mélangaient chaque semaine sur la scène du studio Charles Trenet de la Maison de la radio. Isabelle Dhordain avait cessé de présenter son émission pour raison de santé.
"Côté club" de Laurent Goumarre lui rendra hommage mardi soir, lors d'une émission spéciale de 22h à minuit.

Nos Enchanteurs - Isabelle Dhordain, 1959-2021

Journaliste, productrice et critique musicale, voix de la musique sur France Inter (Le Pont des artistes) pendant 25 ans, Isabelle Dhordain est décédée dimanche à l’âge de 62 ans. Serge Hureau évoque son parcours et lui rend hommage.

JULIEN CLERC

Nos Enchanteurs - Les pourquoi et les comment de Julien Clerc, simple terrien

.... Les onze paroliers de cet album, quasi toutes générations réunies, lui permettent de s’inscrire dans l’air du temps. Tout en lui laissant le champ libre pour apprécier un mélodiste hors-pair et quasi intemporel. Avec une dominante disons féminine, mais sans exclusives, ces textes résonnent en écho à des sujets graves. Étonné lui-même dans un premier temps qu’on propose autant de sujets sociétaux au compositeur de Femmes je vous aime, Julien Clerc impose son tempo. Chaloupé comme dans le premier titre, Mon refuge (texte de Clara Luciani, 28 ans). Titre solaire comme une chanson d’amour, une feuille de route vagabonde : « Emmène-moi / Embrasse-moi à l’ombre des pommiers / Ce sera dimanche tous les jours de l’année / Et tu seras mon refuge où que nous allions ».

France Info - "Cette fois les auteurs m'ont tous écrit des chansons engagées" : Julien Clerc présente son 39e album

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, c’est l’auteur, compositeur et chanteur Julien Clerc.

Julien Clerc est un des chanteurs les plus aimés en France, interprète des titres devenus des classiques incontournables comme Femmes je vous aime, Ma préférence, Coeur de rockeur, Mélissa, Double enfance, il fait partie de la photo de famille de beaucoup de Français.

LE CARIBOU VOLANT

Francofans - Le Caribou Volant - Abeilles road

Le duo composé de Ninon Moreau et Yoan Giansetto, aux valeurs humanistes et aux prises de positions écologiques engagées, continue à travers ce troisième album de défendre avec brio et conviction des textes qui critiquent un monde dominé par les Costards- Cravates. Le disque s’ouvre d’ailleurs sur la chanson éponyme de l’album, Abeilles road, traitant de la ré-autorisation des néonicotinoïdes et leur impact catastrophique sur les abeilles et de là, sur toute la biodiversité. 

LA SOUTERRAINE

Libé - Chanson française : la voie Souterraine

La plateforme toulousaine s’affranchit des standards du marché national en proposant des compilations en téléchargement gratuit mettant en lumière une foule d’artistes hors-norme.
 
Leur univers a évolué, et ils sont si peu à s'en être rendu compte… Tandis que le changement de paradigme est entériné par une pléthore d'artistes 2.0, le vieux monde du show-biz persiste à camper sur ses supposés acquis, tels des grognards napoléoniens refusant de traverser la Bérézina. Pourtant des signes forts sont là, dont l'aventure la Souterraine n'est pas le moindre. Empruntant son nom à une ville de la Creuse, avec un évident clin d'œil appuyé à l'underground dont elle se réclame forcément, une petite poignée d'activistes décidés est en train de bouleverser le paysage d'une musique française décomplexée. L'un était attaché de presse chez un distributeur spécialisé dans l'indie music ; l'autre un artiste effectivement underground ; un troisième larron, bibliothécaire à Sciences-Po et lui aussi digger (chercheur de pépites musicales rares) frénétique, les rejoint un peu plus tard.
 
RAYMOND LEVESQUE
 

L'auteur-compositeur-interprète québécois Raymond Lévesque père du classique "Quand les hommes vivront d'amour" qui a fait le tour du monde, est mort des suites de la Covid-19 à 92 ans. 

Poète, romancier, dramaturge et acteur, Raymond Lévesque a également composé des centaines de chansons qui ont rythmé la vie culturelle québécoise.

COVID

We Culte - Covid-19. Des concerts test vont être organisés à Marseille et à Paris

Musique. Verra-t-on le retour du public debout dans les mois qui viennent? Invitée de LCI lundi, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a dit être “optimiste pour les festivals et spectacles assis”, mais “pour les spectacles debout, c’est plus compliqué”. Elle a par ailleurs annoncé que plusieurs expérimentations vont être menées, avec des concerts test organisés à Marseille et à Paris en mars et en avril, si le contexte sanitaire le permet.

HERVE
 
 
Enfant hyperactif et extraverti, il adorait les joyeux spectacles de rue bretons et aller à la fête de l’Huma avec son père. Le chanteur de 29 ans natif des Yvelines s’est nourri, grâce à ses parents et à son grand frère, de Dire Straits, Renaud, des Beatles ou de Daft Punk. Avant, ado, de tâter du clavier…
 
OH MON DIEU MICHELLE
 
 
En voiture Simone ! Nous t’emmenons dans un voyage fantasque, aux affluents du jazz manouche, de la chanson et de la musique tzigane ! Les Michoux (Didier Jacquier, Aymeric Lance, Marion Buffault, Hélène Meunier), pourraient aussi s’appeler Humour, Poésie, Fantasque et Joyeux. Ils nous proposent un voyage entre deux bouchées de Rillettes, à bord de l’Orient express. 

POMME

Francofans - Pomme, tout d'une grande

A relire : Extrait du dossier sur Pomme issu du numéro 80 de Francofans

Deux ans après son premier album, À peu près, Pomme est déjà de retour avec Les failles. Réussite renversante, tant dans sa production que dans les paroles, qui installe cette jeune artiste au rang des plumes les plus prometteuses de sa génération. Inévitablement, son âge revient sur le tapis. Vingt-trois ans tout juste sonnés depuis début août. En général, les débuts de tout. Sauf pour Claire Pommet - son nom à l’état-civil - qui fait déjà office de chanteuse aguerrie, tant son parcours et son CV artistique peuvent se targuer d’afficher déjà quelques belles lignes.

France Info - "De 15 à 17 ans, j’ai été harcelée moralement et sexuellement": la chanteuse Pomme dénonce l'impunité des auteurs d'abus dans un témoignage choc

Dans une lettre ouverte publiée sur le site Médiapart, la jeune artiste en lice vendredi soir pour la Victoire de l'artiste féminine, raconte le traumatisme de ses premiers pas dans une industrie de la musique minée par les violences sexistes et sexuelles, et s'élève contre la culture de l'impunité.

A la veille de la cérémonie des Victoires de la Musique, qui se déroule vendredi soir à Paris et où elle est en lice pour la récompense de l'artiste féminine de l’année, la chanteuse, autrice, compositrice et musicienne Claire Pommet, dite Pomme, a publié jeudi 11 février une longue lettre ouverte sur un blog du site Médiapart. L’artiste âgée aujourd’hui de 24 ans y raconte, "entre colère, révolte et lâcher-prise", ses traumatisants premiers pas dans le monde de la musique lorsqu’elle était adolescente, et qui ont failli avoir raison de sa santé mentale.

DALVA

Nos Enchanteurs - Dalva, du noir surgit la lumière

Johan Tess, originaire de la Rochelle, le pivot de Dalva, de formation violoniste et guitariste, a écouté beaucoup de blues, de rock des années 1970 ( Led Zeppelin, Elliott Smith) ou de Folk rock (Neil Young, Fink…), puisant aussi dans le post-punk. Dès son premier EP, Mercenaire, s’affiche son originalité : une écriture affûtée, une musique tendue, orageuse, où fusent des éclairs et des chœurs enveloppants. Un premier huit titres en 2018, Printemps brûlant, confirme l’impression tout en adoptant un style moins folk mais toujours personnel, avec une musique accrocheuse, scandée, et cette voix vibrante qui vous happe, écoutez De l’Oural à l’Andorre, un disque urgent où « l’outrenoir irradie ». Rien de banal dans cet album où tous les titres, chacun ancré dans un paysage tant psychologique que physique, savent vous toucher.

L'OREILLE FOUGUEUSE DE LA VOISINE

Nos Enchanteurs - Déambulation nocturne pour L’Oreille Fougueuse de la Voisine

On ne parlera pas ici de répertoire de chansons, ni de théâtre enregistré. Cette déambulation nocturne est sans nom, sans autre référence qu’elle-même : presque un OVNI dans la nuit. C’est superbe, c’est passionnant. Le contenu est aussi bien, aussi désirable que le contenant.

NICOLETTA

France Info - "Nous les dinosaures, on est encore là !" : la chanteuse Nicoletta raconte ses cinquante ans de scène dans son livre "Soul Sister"

Dans le livre Soul Sister paru aux éditions du Cherche-Midi, la chanteuse livre ses souvenirs de scène et des confidences plus intimes. 

Mamy Blue, Il est mort le soleil, ou encore La musique, depuis cinquante ans Nicoletta fait chavirer les ondes avec des tubes inoubliables. Un parcours ponctué de rencontres magnifiques, de souvenirs émouvants, de coups de gueule et des grands fous rires qu'elle relate dans son ouvrage Soul Sister qui vient de paraître aux éditions du Cherche Midi. Invitée du journal de France 3 Paris Ile de France, la chanteuse livre ses souvenirs. 

VICTOIRES DE LA MUSIQUE

Marianne - Victoires de la musique : le bal des Nazes

Ce vendredi 12 février, les Victoires de la musique célébreront leur 36eme édition. Parmi les artistes nommés, des habitués qui ont tout de meubles, des jeunes pousses en mal de créativité, et des stars des algorithmes. La crème de la crème, on vous dit. Passage en revue des différentes catégories.

Pâles copies

Assister aux Victoires de la musique, c'est être témoin de l'avènement d'artistes confirmés comme à l'adoubement de jeunes pousses. Dans le deuxième cas, tout spectateur normalement constitué espère se fondre dans un océan de nouveautés spectaculaires. On a faim de neuf, de jamais vu. Ça ne sera malheureusement pas pour cette année tant la liste de nommés censés représenter la nouvelle vague de la chanson française ressemble terriblement aux précédentes. Jusqu'à pointer de pâles copies ? Trois artistes en particulier peuvent être les cibles de ce reproche.

CHANTS DU MONDE

Nos Enchanteurs - Christine Salem, le blues hérité des esclaves

Programme totalement réussi pour Christine Salem, avec son nouvel album « Mersi »,  conjuguant l’ancrage dans les racines musicales de l’île de la Réunion (le maloya) et l’ouverture au monde (blues, rock). Un voyage musical et mystique inspirant. D’une voix grave et puissante Christine Salem chante principalement en créole, et accessoirement en anglais, en français, en arabe, en swahili, les blessures d’une histoire et les moments de grâce d’une reconnaissance en la vie. Treize titres, sans compromis, assure l’artiste en présentant ce septième album (le premier remonte à 2010) « mais fort d’une sensibilité à fleur de peau, dans la puissance et la douceur. »

dimanche, 28 juin 2020

Benjamin Biolay et Julien Clerc : La jupe en laine (INA, 2008)

lundi, 01 janvier 2018

Julien Clerc "Ma préférence" (JL Dabadie) (INA,

Julien Clerc "Femmes je vous aime" (JL Dabadie) (INA, 1982)

jeudi, 07 décembre 2017

L'actualite de la chanson française du 24 au 30 novembre

Johnny Hallyday est mort à l'âge de 74 ans a annoncé sa femme..... C’était sa recette magique : cette force qui l’habitait. Une force déséquilibrée, qui le dominait souvent plus que lui-même ne la maîtrisait, le poussant fréquemment à sombrer dans le n’importe quoi. Le titre de son ­autobiographie, Destroy, est d’ailleurs explicite, qui prouve qu’il n’était nullement dupe de cet état de fait. Et même qu’il s’en accommodait fort bien.

Le Monde - Johnny Hallyday est mort : l’idole aux 110 millions de disques vendus disparaît à 74 ans

Johnny a conquis des générations de Français avec ses tubes « Que je t’aime », « Quelque chose de Tennessee », « Allumer le feu »…

Avec la mort de Johnny Hallyday, dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre, à l’âge de 74 ans, c’est une légende de la chanson française qui disparaît. L’artiste était devenu un mythe vivant en France, ayant conquis un très large public qui appréciait autant sa personnalité et sa sensibilité que ses chansons. Sa carrière est phénoménale, il a enregistré plus de mille titres, composé une centaine de chansons et vendu 110 millions de disques.

Les vidéos de la semaine : des artistes présents dans le nouveau Francofans N°68/Décembre/Janvier à commencer par Amélie les crayons et  GiedRé/Fromet/Oldelaf qui font la couverture du numéro... Lisa Portelli, Balmino, Gérard Morel, Michèle Bernard, Mon Côté Punk, Catherine Ringer, Bobon Vodou, Virage à Droite, Dans l'Shed, Coffees & Ciguarettes, Manu Galure, Lili Cros & Thierry Chazelle, Erwan Roux.....

L'album de la semaine : Gérard Morel, Affûtiaux cafouilleux

Le clip de la semaine : Amélie-les-crayons, Y'a plus d'Saison

MICHELE BERNARD

Nos Enchanteurs - Michèle Bernard s’offre en un nouvel album en public

La discographie de Michèle Bernard est grande, mais sans beaucoup d’enregistre- ments publics : si on excepte les deux versions des Nuits noires de monde et L’oiseau noir du champ fauve (le spectacle sur Louise Michel) celui-ci n’est que son second. C’est dire s’il devrait combler son public et, plus encore, tout amateur de chansons. Car à ce « live » s’ajoute un DVD (la captation d’une grande partie du concert ainsi qu’un entretien exclusif) et, ça, c’est une première qui faisait défaut et qu’il nous faut saluer puis savourer (1).... En cette période où chacun d’entre nous se demande ce qu’il va bien pouvoir offrir aux êtres aimés pour les fêtes, ce disque ne se discute même pas : il s’impose. C’est à lui tout seul un bout d’humanité, qui plus est de talent. On n’a pas besoin d’aimer la chanson pour écouter ce disque, il suffit, contre vents et marées, de croire en la vie.

Claude Févre - Michèle Bernard & Monique Brun, Même avec une épée en bois…

Que pouvons-nous faire, pauvres humains, pour survivre au dégoût, à la nausée que génèrent la violence et la haine ?

Michèle Bernard et Monique Brun sont de ceux et celles qui luttent avec des armes improbables – armes de bois – celles de l’imaginaire. Et nous ne les remercierons jamais assez d’être faites tout entières  de ce bois là, de cette veine, de cette texture qui résiste à la désespérance. C’est dans la salle du Bijou que ce soir leur souffle de vie va s’immiscer sous nos épais vêtements d’hiver et atteindre notre cœur.

Nous entrons dans la salle, et là – surprise ! – nous les découvrons déjà installées en scène. Michèle a replié ses bras sur son accordéon rouge, à sa gauche sur un semblable tabouret haut, Monique a posé ses mains sur ses genoux. Elles échangent quelques regards complices, quelques mots. Elles attendent l’heure du spectacle… Elles ont le temps de nous apercevoir dans la salle éclairée et sans doute nous apprivoisent-elles déjà, à la façon du renard s’adressant au Petit Prince… « Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi, comme ça, dans l’herbe. Je te regarderai du coin de l’œil et tu ne diras rien…»

BALMINO

Nos Enchanteurs - Balmino : les morsures d’un superbe album

Comment vous dire ? C’est du Balmino et, dès la première note, dès le premier mot, la première rime, on plonge dedans pour n’en plus ressortir. La mélancolie, la voix entêtante, l’énergie, tout vous saisit. On sait, de connaissance ou d’intuition, que le voyage sera long et court à la fois, que les rimes vont tisser une trame dont nous aurons du mal à nous départir, alors englués dans le questionnement, la passion et la dramaturgie des mots, leur calme comme leur tempête.

GERARD MOREL

Nos Enchanteurs - L’affûté Gérard Morel sort son cinquième album

Sans être le canal officiel de « Gégé » Morel, convenons qu­’à NosEnchanteurs celui-ci est un de nos artistes fétiches et que suivre son actualité ne nous est pas désagréable. Surtout quand, de temps à autre, il nous sort une telle galette, qui plus est affublée d’un tel titre, lui sur la pochette en presque bonze du Tibet, d’Haïti ou de je ne sais où. D’autant que, tout affairé à la scène où il multiplie les initiatives de bon goût, il a peu de temps à concevoir des disques ; ça faisait même plus de six ans qu’il n’y avait songé. Affûtiaux cafouilleux est le titre de celui-ci

THIEFAINE

Télérama - Hubert-Félix Thiéfaine : “Soft Machine, c’était comme une étoile tombée du ciel”

Il a vu la lumière avec Johnny et fait ses débuts dans le placard à balais du petit séminaire. Guitariste, chanteur et poète, Thiéfaine trimbale depuis quatre décennies un répertoire à part : épique, onirique, érotique… A la veille de repartir en tournée, il refait pour nous son parcours musical. 

A l’automne prochain, il fêtera ses quarante ans de chanson par une série de douze concerts. Ce ne sera pas la première fois qu’il remplira les dix-huit mille places de l’ex-Palais omnisports de Paris-Bercy, devenu AccorHotel Arena, pourtant, il semble devoir rester éternellement à la marge, en retrait, ou plutôt « ailleurs » , pour reprendre un mot qu’il emploiera souvent lors de cette rencontre.

CHARLOTTE GAINSBOURG

RFI - Charlotte Gainsbourg, au plus près d’elle-même

Après s’être offert les services de Air pour 5.55 (2006), et de Beck pour IRM (2009) Charlotte Gainsbourg s’associe sur ce disque, avec le musicien électro SebastiAn. Sur Rest, elle chante aussi pour la première fois en français et signe tous ses textes. Charlotte lève enfin le voile…

Peu de disques firent couler autant d’encre, cette année, que le dernier-né de Charlotte Gainsbourg, Rest, entre chroniques dithyrambiques ("un disque somptueux, impudique, ample, gainsbourien", s’extasie Les Inrocks) et critiques virulentes ("ça coule comme du Mylène Farmer aphone sur fond d’électro soft", rétorque Télérama). Dans les pages des magazines, sur les ondes des radios, sur les plateaux télé, Charlotte se raconte jusqu’à l’overdose, livre ses doutes, murmure ses errances, chuchote sa quête du "rest", ce repos des âmes aimées, et sa traque d’elle-même : forcément touchante… parfois jusqu’à l’auto-parodie.

JULIEN CLERC

Le Monde - Julien Clerc : « A l’Olympia, j’ai vu mes parents côte à côte pour la première fois »

A 70 ans, le chanteur fête son demi-siècle de carrière avec un 24e album studio, « A nos amours », et une longue tournée en France. Il s’est confié à « La Matinale du Monde ».

Je ne serais pas arrivé là si…

… si mes parents n’avaient pas divorcé. Les enfants qui ont vécu ça ont en commun quelque chose que ne comprennent pas les autres. J’ai eu cette espèce de fêlure. Pour un métier artistique, ce n’était pas mauvais à 100 %. J’ai été confié à mon père, ce qui était rarissime à l’époque, et ma belle-mère comme ma mère ont joué un rôle dans ce qui m’a constitué. Dans les deux foyers, il y avait de la musique.

JUKE

Nos Enchanteurs - Juke, suivez son petit bateau

Oualala, keskeçéksa, a dit ma tata ? Fais pas chier, a dit mon tonton, et Laisse les dire. Même si cet album est présenté par le Label Caravan jeune Public, voici un CD tout public qui s’adresse aux jeunes de 5 à 105 ans. Je vous préviens, si vous n’avez pas gardé votre âme d’enfant, version Guerre des boutons ou Les malheurs de Sophie, vous risquez d’être désarçonnés. Pourtant si les animaux sont vos copains, des bigorneaux aux escargots, si les chiens et les chats sont vos meilleurs amis, si vous êtes prêts à enfourcher Jolly Jumper ou à ramasser le coton sur d’irrésistibles airs country ou cajuns, tout autant qu’à rateler du goémond chez Les Penn culs, si vous vous laissez prendre par la bonne humeur insolente de Juke, par sa tendresse récurrente (La fiancée du pirate, Les roses trémières, L’indien dans l’eau, La flamme), vous allez passer une sacrée bonne (grosse) demi-heure.

TOP

Baptiste Vignol - Ce top qui en dit long

Passé de mode, jamais Daho n’aura donc réussi ces quinze dernières années à coups de productions pompeuses et de chansons en toc à reconquérir la jeunesse. Malgré une campagne asphyxiante («le pape de la pop», «le prince», «le patron», tu parles...), BLITZ ne se sera écoulé qu’à 13 000 exemplaires la semaine de sa sortie. Bye bye Étienne. Tombé dans le rance

mardi, 28 novembre 2017

Le Monde - Julien Clerc : « A l’Olympia, j’ai vu mes parents côte à côte pour la première fois »

A 70 ans, le chanteur fête son demi-siècle de carrière avec un 24e album studio, « A nos amours », et une longue tournée en France. Il s’est confié à « La Matinale du Monde ».

Je ne serais pas arrivé là si…

… si mes parents n’avaient pas divorcé. Les enfants qui ont vécu ça ont en commun quelque chose que ne comprennent pas les autres. J’ai eu cette espèce de fêlure. Pour un métier artistique, ce n’était pas mauvais à 100 %. J’ai été confié à mon père, ce qui était rarissime à l’époque, et ma belle-mère comme ma mère ont joué un rôle dans ce qui m’a constitué. Dans les deux foyers, il y avait de la musique.

Lire la suite
____________________
____________________