Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 20 juin 2017

Bernard Adamus - La Question à 100 piasses

lundi, 19 juin 2017

Bernard Adamus - Brun (la couleur de l'amour)

mardi, 13 juin 2017

Bernard Adamus - Cadeau de grec

samedi, 07 septembre 2013

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 septembre (mise à jour)

L'album de la fin de semaine - La Jeanne

Le clip de la fin de semaine : I don't know why (La Jeanne)

Le clip de la semaine : Bernard Adamus, Brun (la couleur de l'amour) _____________________________

7 et 8 août

Agoravox - Chansons de la Douce France (1940-44) 

Les premiers artistes du music-hall à s'être amusés malgré l'occupation, ce fut le duo Charles et Johnny ("Charles", c'est Charles Trenet). Leur premier succès "Sur le Yang Tsé-Kiang", java chinoise évoque, en effet, sur un ton très badin l'occupation. Mais il s'agit de l'occupation de la Chine du Nord par le Japon en 1933. N'empêche. Puis vint l'occupation de la France par les Allemands. Là, au risque de décevoir le lecteur, il n'y eut ni vrais salauds ni héros parmi les artistes français de l'époque qui, comme le peuple dans son ensemble, cherchaient à survivre en se donnant du courage. Et comment se donne-t-on du courage ? En chantant ! Néanmoins, l'Histoire retient quelques cas assez troubles de sympathies de vedettes avec l'ennemi...

Nos Enchanteurs - Les funambules de la ritournelle

Ça commence avec un titre qui met le vert de l’envie à tous les plumitifs es-chanson, de plus le livre est de grande classe, sobre, élégant, indémodable, et en prime l’auteur est une des fines plumes de l’écriture contemporaine. Ces cent fous chantants réunis dans ce bel ouvrage de 615 pages, c’est la promesse de moments savoureux dans les paysages de la chanson francophone.

Nos Enchanteurs - JB Notché nous a encore scotchés…

JB Notché, 6 septembre 2013 au Purgatoire, Paris

… Et ce n’est pas un bon mot : ce chanteur-là, tout imprégné de poésie, de souffrance, incarne ses chansons avec une force irrésistible. C’est un jeune homme sauvage et raffiné, déjà une bête de scène qui philosophe. Attitude rock bien assurée, voix, puissante et passionnée. On sent qu’il est vrai et se donne sans retenue.

Nos Enchanteurs - Clémentine, interprète au si beau répertoire

Tant d’artistes autoproclamés s’autosatisfont de leur égo et de leur talent d’écriture parfois sans âme ni relief, d’une banalité affligeante, que de poser sur sa platine un tel disque est un bonheur, un vrai. A part collaborer sur deux titres, Clémentine n’écrit pas. Ne compose pas non plus. Elle se contente de se mettre en bouche des textes et notes d’autrui, de les magnifier.

France 24 - Cécile de France "sous le soleil exactement" au théâtre

Cécile de France délaisse les sunlights du cinéma pour chanter "Sous le soleil exactement" au théâtre, dans "Anna", pièce "musicale pop" tirée d'un téléfilm loufoque avec chansons de Serge Gainsbourg, où elle reprend le rôle d'Anna Karina.

Le Monde - L'autre champ de Vincent Delerm

Cinq ans que le chanteur au piano est resté loin des studios, le temps d'explorer d'autres pistes créatives. Après "Memory", spectacle mêlant théâtre, cinéma et chanson, Vincent Delerm expose son travail photographique au Centquatre, à Paris.

Le Soir - On connaît la chanson

Où sont les chansons grivoises d’antan ? Pas dans les hit-parades en tout cas. Snobées, décriées, les chansons paillardes gagneraient pourtant à être davantage reconnues, si pas chantées !

6 août

RFI - Au soleil de La Jeanne, Premier album, La Jeanne

L’histoire raconte que c’est en empruntant les planches du festival d’Avignon en 2007 que la comédienne Jane Bréduillard rencontra le musicien Robert Baccherini. Ainsi naquit La Jeanne, et avec elle, six ans après, leur premier album éponyme de chanson française aux couleurs du sud.

Télérama - “Taratata” va renaître sur le Web via vente-privée.com

L'information a été lancée hier par un journaliste de Puremédias sur son compte twitter, confirmée par le service communication de vente-privée.com que nous avons joint au téléphone ce jeudi 5 septembre 2013, sans toutefois donner plus de détails : oui, Jacques-Antoine Granjon, patron du site de déstockage et Nagui s'associent pour donner une nouvelle vie à l'émission musicale Taratata, dont l'arrêt avait été officialisé lors du dernier numéro, diffusé par France 2 le 13 juin dernier. Où ? Quand ? Comment ?

L’album posthume de Daniel Darc intitulé “Chapelle Sixteen” sortira le 30 septembre

Icône du rock, poète destroy, Daniel Darc nous a quitté en février dernier alors qu’il travaillait depuis plusieurs mois sur son nouvel album.
Ecrit et composé avec son acolyte Laurent Marimbert, Daniel avait enregistré les voix, choisi les chansons et baptisé l’album Chapelle Sixteen.

Agoravox - Chanson française : 1930-1939, ou l’insouciance aveugle

Après La chanson française à la Belle Époque (mai 2012) et Chanson française : de la Grande Guerre aux Années folles (novembre 2012), ce 3e volet, proposé sous la forme d’un florilège, est consacré à la décennie qui précède la 2e Guerre mondiale. Une décennie d’insouciance, malgré les conséquences de la « Grande dépression », malgré la montée des fascismes en Allemagne et en Italie...

Nos Enchanteurs - Eh, Farré !

C’est décidé, Jean-Paul Farré présente sa candidature à la première élection du Président de la chanson Poélitique. Si vous ne connaissez pas Jean-Paul Farré, essayons une tentative de description : on dirait que c’est un personnage échappé des contes et légendes de Grimm, une sorte de lutin géant, un magicien illuminé, inventeurs de prodiges, créateur en éruption permanente, en un mot, poète, qui voit plus haut que l’horizon, et qui se penche, enfin, sur le problème de la Res Publica, qui va pas fort soit dit en passant. D’où sa résolution de battre la campagne, électorale, sous la couleur du Mouvement Poélitique. Assez de balivernes rabâchées en style énarquo-ampoulé du prêt à chanter électoral, le tribun a plus ou moins révoqué les vieilles lunes, ni Marx ni Jésus, mais voici les évangiles de Ferrat, Ferré, avec les didascalies de Farré… Ne vous étonnez pas c’est tout nouveau, c’est poélitiquement incorrect selon les conventions mais c’est sacrément vivifiant.

5 août

Ptit blog- Chanson française aux couleurs latines : c'est La Jeanne

Dans l’univers de la nouvelle scène française indépendante, La Jeanne apporte une teinte des plus originales avec ses chansons romantiques aux couleurs latines et sa voix chaleureuse, profonde, quelque part entre Luz Casal et Vaya con Dios.

RFI - La liberté guidant Holden : Nouvel album, Sidération

Holden s’éloigne de la pop aérienne pour un cinquième disque plus incertain. Financé grâce à une levée de fonds sur Internet, Sidération présente un groupe qui, toujours à côté de la lumière, continue son petit bonhomme de chemin et s’affirme libre.

Le blog de Francis Hébert - Retrouver Laffaille

C’est le grand retour de Gilbert Laffaille, un des plus importants auteurs-compositeurs francophones des trente dernières années. Voici enfin un opus de chansons originales, le dernier remontait à 1999. «Le jour et la nuit», dont la sortie officielle est pour la mi-octobre, renoue avec la contemplation, l’enfance, la bossa-nova, la douleur (très belle et pudique chanson d’ouverture sur le deuil, Si tu n’es plus là).

Il faut du temps pour amadouer ces nouvelles créations, elles sont exigeantes, pleines de retenue. On les laisse séjourner dans le cœur, s’y installer doucement, afin qu’elles y demeurent plus longtemps. Nous sommes ici loin de l’éphémère.

Pierre Lapointe de retour «là où tout a commencé»

Pierre Lapointe est de retour au Festival international de la chanson de Granby (FICG), ce mercredi, 12 ans après y avoir enlevé les grands honneurs à titre d’auteur-compositeur-interprète. Il est l’artiste invité de la première demi-finale de la 45e mouture, qui bat son plein jusqu’au 14 septembre.

Nos Enchanteurs - Quand Brel enchantait les Marquises

« Il faut aller voir », répétait Jacques Brel. Fred Hidalgo l’a fait. Pas en touriste mais en reporter. Non seulement il fallait voir mais aussi sentir, rencontrer, comprendre. De Tahiti à Hiva Oa, Fred et son épouse Mauricette, tous deux fondateurs de Paroles et Musique et de Chorus, ont suivi à la trace le Grand Jacques. Fouillant et enquêtant avec méthode et détermination, ils ont vu s’ouvrir des portes dont seule leur humanité avait la clé : qualité essentielle parmi les valeurs demeurées intactes aux Marquises, où « Le temps s’immobilise » depuis  l’aube de la civilisation. « Le rire est dans le cœur, le mot dans le regard / Le cœur est voyageur, l´avenir est au hasard. »

4 septembre

Chansons que tout cela - Ferré Ferrat Farré

Touche à tout à l’humour échevelé au propre comme au figuré, Jean-Paul Farré trace depuis plus de quarante ans une route artistique originale de comédien et d’auteur-compositeur-interprète qui s’accompagne au piano. Créée en mars 2013 au Théâtre de Lonjumeau (Essonne), sa nouvelle facétie musicale au titre explicite, Ferré, Ferrat, Farré est à l’affiche du Vingtième Théâtre parisien jusqu’au 13 octobre*.

Nos Enchanteurs - Askehoug traine ses mocassins dans le sable d’un jardin de Paris

1er septembre 2013, festival Kiosquorama, square Maurice-Gardette, Paris 11ème

A peine quitté l’amphithéâtre Malesherbes où on l’a vu remporter le prix Moustaki, il apparaissait tous les mardis au Limonaire, il a figuré en bonne place au festival de Concèze, et le revoilou en plein air pour inaugurer le festival Kiosquorama qui se déroule dans ces lieux à la fois historiques et conviviaux que sont les kiosques à musique des parcs et jardins d’Ile de France. Aucun lieu ne le rebute. Il réussit à installer partout tour à tour l’étonnement, le contentement, l’adhésion, les composantes du coup de coeur en quelque sorte.

3 septembre

Mais qu'est ce qu'on nous chante ? Pop culture

Une chanson où la mélodie aurait toujours l'avantage sur le texte, fut-il excellent. Voilà comment l'on pourrait définir un morceau «pop»; ce qui écarte du juke-box Brassens et la chanson de paroles. Pour les Inrockuptibles du 28 août 2013, Étienne Daho, «rédacteur en chef» du numéro, a demandé à «l'incorruptible Christophe Conte de dresser une photographie des acteurs de la toile musicale pop en France». Si sa généalogie parait d'abord séduisante, elle révèle vite trop d'oublis pour faire foi; sa grande faiblesse étant du reste d'avoir été conçue dans l'optique de plaire à son commanditaire, dont le sémillant journaliste, auteur en 2008 de la biographie «Une autre histoire de Daho» (Flammarion), serait plutôt midinette - même si dans «Le Top 100 des chansons que l'on devrait tous connaître par cœur» (Ed. Didier Carpentier, 2013), la liste de ses dix chansons préférées ne mentionne aucun tube de Daho, mais du Polnareff, du Gainsbourg, du Barbara, du Christophe...

Le Point - La (re)naissance d'Helena Noguerra

Elle navigue entre les studios de cinéma et d'enregistrement depuis vingt ans. Avec "Année zéro", son dernier album, elle passe le cap de la composition

Cette fille-là doit bien avoir des failles. Mais même si on avait envie de les traquer, les 27 minutes chrono accordées pour l'interviewer ne nous laisseraient pas le loisir de les débusquer. Surtout, son (grand) sourire jusque dans la voix, franc, quasi permanent, désarme immédiatement. Tout comme son enthousiasme. Alors ses failles, on les lui laisse, elles n'appartiennent qu'à elle. On préfère se laisser séduire par ce qu'elle dégage. Et la chanson de Johnny de nous trotter dans la tête, "Cette fille-là, mon vieux, elle est terrible." Parce qu'elle est terrible - une si jolie fille sans fard, sans pose - mais aussi parce que le refrain charrie un âge d'or qui tranche avec la morosité ambiante, tout comme elle.

Nos Enchanteurs - Guillaume Boust, rouge cerise

Il n’entre pas dans la chanson sans biscuits, sans références, sans cette envie de travailler les mots pour les faire parler. Ce n’est sans doute pas pour rien qu’il termine ce premier disque (un sept titres) par Jean-Baptiste Clément et son Temps des cerises, chanson qu’on ne reprend pas impunément et fatalement teinte le reste d’une couleur écarlate.

Nos Enchanteurs - L’exceptionnel plateau anniversaire de Viricelles

S’il est une association que je chéris plus qu’une autre, c’est bien le Vibrevan’z de Viricelles. Viricelles ? Un tout p’tit bled entre Saint-Etienne et Lyon, à proximité de Chazelles-sur-Lyon et de son musée du chapeau. Un village de peu d’âmes (d’un peu plus de 400 habitants) qui se permet le grand luxe d’avoir sa saison culturelle. Sans subventions, louant même chaque fois le salle polyvalente qu’il faut deux jours pour transformer en salle de concert.

2 septembre

Charts in France - Helena Noguerra : "C’est la première fois que j’arrête de m’excuser d’exister"

Ecrivaine, actrice et musicienne, Helena Noguerra est une artiste multi-tâche qui n'entend pas entrer dans les cadres trop formatés de la création. De retour cette semaine dans les bacs avec l'album "Année zéro", nouveau départ en forme de crise de la quarantaine, la chanteuse de 44 ans ne s'est pas apaisée, loin de là. En partie déchargée de son rôle de mère, avec l'assurance de ne plus être systématiquement comparée à sa sœur ou à écrire dans l'ombre de son ancien mari, Helena Noguerra chante treize états amoureux et appelle à l'insoumission. Rencontre avec une artiste qui tente sans prétention de redonner un sens au mot « tenter ».
 
Puisque Nos Enchanteurs se désespère de la radio publique, faisons cas du « Classement playlist Quota ». Quota ? C’est un réseau fédérant quinze radios.
________________________________________________
________________________________________________

mardi, 03 septembre 2013

Le clip de la semaine : Bernard Adamus, Brun (la couleur de l'amour)

mardi, 16 juillet 2013

Bernard Adamus au Festival d'été de Québec


Bernard ADAMUS au Festival d'été de Québec : par tv5mondelinvite

22:00 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adamus, chanson, musique |  Facebook

jeudi, 20 juin 2013

Bernard Adamus chante « Le scotch goûte le vent » dans la ruelle Modigliani

Dans le cadre des Francofolies, Bell et Urbania vous présentent une série de concerts à emporter. Bernad Adamus chante "Le Scotch goûte le vent" dans la ruelle Modigliani, cachée au Sud de St-Joseph et à l'Est de Brébeuf sur le Plateau Mont-Royal. 

lundi, 04 mars 2013

Bernard Adamus - Brun (La Couleur De L'amour)

15:02 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : adamus, chanson, musique |  Facebook

dimanche, 19 juin 2011

Bernard Adamus, Tout le monde en parle, février 2011

Bernard Adamus, Brun (la couleur de l'amour)