Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 septembre 2016

L'actualité de la chanson française du 2 au 8 septembre

Le clip de la semaine - Scotch & Sofa - Qui fait ça ?

L'album de la semaine - Ailleurs par Scotch & Sofa

OLIVIA RUIZ

"Mon corps mon amour" : Olivia Ruiz charnelle et mutine sur son nouveau single

De retour avec un nouvel album attendu en novembre, Olivia Ruiz dévoile le premier extrait prometteur, "Mon corps mon amour". A écouter sur Pure Charts !

Olivia Ruiz est de retour. Et il était temps ! Quatre ans après le déroutant "Le calme et la tempête", la chanteuse reviendra avec un nouvel album au mois de novembre prochain. C'est le single "Mon corps mon amour", écrit et composé par Olivia Ruiz, et co-réalisé avec Edith Fambuena (Alain Bashung, Etienne Daho, Miossec...), qui est chargé aujourd'hui d'en dévoiler la couleur musicale. « Mon corps s'affaiblit, mon amour / Je fais appel à ta bravoure / Mon corps s'engourdit, mon amour / J'appelle tes sens en dernier recours » chante l'artiste avec malice et espièglerie sur cette valse sensuelle, tourbillonnante et entêtante. Un titre charnel qui est le point de départ d'un tas de nouveaux projets portés par Olivia Ruiz, qui a sillonné les routes en France, en Asie et aux Amériques ces dernières années.

BRASSENS

Culturebox - Louis Chedid orchestre un album hommage à Georges Brassens avec une brassée d'actrices et d'acteurs

Pierre Richard, Audrey Tautou, Jean-Pierre Darroussin, Karin Viard, Michel Bouquet, Catherine Frot... Des stars du cinéma et du théâtre proposeront en octobre une relecture originale des chansons de Georges Brassens dans un album de reprises concocté par Louis Chedid.

FRANCOISE HARDY

 
Dans un documentaire qui lui est consacré, Françoise Hardy se confie sur sa maladie et sur la relation qu'elle entretient avec son fils, Thomas Dutronc. Alors qu'elle venait d'apprendre souffrir d'un cancer du système lymphatique, la chanteuse a écrit une chanson pour son fils, une chanson aux allures de testament. Non Stop People vous en dit plus.
 
BOOGAERTS

C'est déjà ça - Avant le nouveau Boogaerts, encore du Boogaerts

Alors que son septième album, "Promeneur" sortira le 4 novembre Mathieu Boogaerts fait l'objet d'un album-hommage de la scène expérimentale française du collectif de la Souterraine ondulée. Cerise sur le gâteau: téléchargeable gratuitement.

LYNDA LEMAY

Baptiste Vignol - Le secret de Lynda Lemay

La raison ne peut que parler, c’est l’amour qui chante… Voici celui d'une mère pour ses filles, et pour la vie, délivré telle une lettre. Chanteuse d’abondance, précise comme une épistolière du temps jadis, Lynda Lemay se montre encore et toujours capable de vues justes au milieu du chaos. Avec ses mots et ses trouvailles (« tu vas te geler les lèvres si tu les enfoulardes…»), dans ses musiques tricotées comme des châles, la Québécoise laisse ici plus que jamais peut-être son témoignage. Son prochain disque, qui sortira le 23 septembre, s'annonce avec Attrape pas froid, écrite peu après la tuerie de Charlie Hebdo, et que l'artiste interprète depuis lors dans ses spectacles.

MARC LAVOINE

Culturebox - "Les souliers rouges" : un conte musical à trois voix de Marc Lavoine

"Les souliers rouges", c’est le nom du nouveau conte musical de Marc Lavoine, qui sortira le 9 septembre prochain. L’album adapté du conte éponyme d'Andersen raconte l’histoire tragique d’une jeune ballerine. Une histoire chantée par Marc Lavoine, Cœur de Pirate et Arthur H.

SCOTCH ET SOFA

RFI - Les chansons souriantes de Scotch & Sofa

Ils imaginent une chanson française pas si légère que ça. Formé il y a un peu plus de dix ans à Montpellier, le duo Scotch et Sofa publie un deuxième disque, Ailleurs, à base de pop électronique. Les deux trentenaires, Romain Preuss (Scotch) et Chloé Monin (Sofa), ont pris le temps de s'affirmer dans le sillage d'une musique introspective.

GUILLO

Claude Févre - Guillo, sentir le vent et voir la mer

Voilà bientôt dix ans que Guillaume Galiana, alias Guillo, est sélectionné pour participer comme auteur aux 26èmes Rencontres d’Astaffort parrainées par Tété,et, qu’à cette occasion, commence une fructueuse et longue  collaboration avec Voix du Sud. Aujourd’hui Guillo est intervenant, anime, en parallèle de sa carrière, des ateliers de création de chansons hors les murs ou dans les locaux de l’association à Astaffort. C’est dire en quelques lignes seulement qu’il bénéficie d’une reconnaissance du métier et surtout de beaucoup d’amitiés dont les noms apparaissent sur le livret de Soulage. On aimera citer par eux,  et pour des raisons toutes personnelles,  Jérémie Bossone, Davy Kilembé, David et Michaëlla (Fergessen), Nicolas Vitas, Guillaume Barraband, Alain Sourigues

ERIC MIE

Nos Enchanteurs - L’ami Mie, orages et des espoirs

.... Car, au moins pour les amateurs éclairés, qui connaissent leur Mie en entier, ceux à qui on ne la fait pas, ce disque est singulière rupture avec les précédents. Délibérément dans la finesse : il en faut pour écrire ce qu’il y écrit. Mie se forçait chaque fois de faire montre de son art par un savant dosage de chansons rigolotes, d’engagées et d’autres tristes. On l’a souvent cité comme un des héritiers de Font & Val : toutes ses chansons se prêtaient à cette filiation. Là, il s’en va résolument vers d’autres portées…

BETSCH

Baptiste Vignol - Qui bêche gagne

Bertrand Betsch a des chansons plein la bouche, qu'il enregistre tous les deux ou trois ans sur son propre label, Les imprudences, avec la rectitude, l'engagement poétique, la dévotion d'un Jacques Bertin, contre vents et marées médiatiques. Douze titres composent LA VIE APPRIVOISÉE sorti au printemps 2016, dont quelques-uns, s'ils étaient diffusés, toucheraient le public. Où tu vas?, par exemple, avec ses cris, ses plaintes et ses douces alarmes, est typiquement le morceau dont aurait besoin Étienne Daho pour enflammer une dernière fois les charts qu'il a quittés voici presque quinze ans (Comme un boomerang, n°6 du Top en mars 2002).

OLIVIER MARGUERIT

C'est déjà ça - O, un courant de fraicheur sur la pop

Équipier de luxe pour Syd Matters, les Chicros ou Mina Tindle, Olivier Marguerit s’est lancé sous le sobriquet « O » avec des chansons intimistes et délicates, tendues par sa voix haut perchée.Il sera ce vendredi sur la scène du festival Coconut, à l'abbaye aux Dames de Saintes.

IMBERT IMBERT

Nos Enchanteurs - Imbert Imbert, à cœur et à cru

Rentrée en force et en tendresse avec  Mathias Imbert, dit Imbert Imbert, en duo de contrebasses avec Stephen Harrison, ce musicien anglais que nous avions pu apprécier la saison dernière avec Sarah Olivier. Vous ne connaissiez pas Imbert Imbert ? Il s’agit d’une sorte d’amazone mâle qui plutôt que de se couper un sein pour manier l’arc plus facilement, a préféré couper une manche de son polo pailleté pour dompter avec tendresse et volupté une vieille dame qui n’en finit pas de vibrer et de résonner : sa contrebasse. Silhouette fine, crête floue, jean camouflage et rangers de toile, l’artiste a laissé de côté sa panoplie de cuir punk-grunge et ses tourments gothiques pour chanter la vie telle quelle est, ensoleillant les recoins obscurs de son âme et de la nôtre par la même occasion, distillant la tendresse sous la crudité de ses propos, de sa voix douce et râpeuse comme langue de chat.

SAMUEL LEROY

Claude Févre - Samuel Leroy, pour quelques fariboles de plus

Il est plus que temps de vous parler de cet album arrivé dans la boîte aux lettres avec un  petit signe d’amitié, comme on en envoie aux copains, aux frangins… Car il faut vous dire qu’il est comme ça, Samuel, un gars tout simple qui monte en scène pour vous raconter ses histoires bancales, « bancroches » dirait son ami Régis Cunin, le lorrain qui l’invite souvent à Jarny, à l’espace Gérard Philippe. Guettez, chanceux qui habitez dans les parages, l’un de ces rendez-vous !

Calembredaines, fariboles… Jolis mots, un soupçon désuets, mais qui collent bien à cet univers qui se joue de tout et même de ce qui fait mal, et même des déceptions ! Bernique ! Dit le titre que l’on entend volontiers dans la voix d’un enfant moqueur, d’une moqueuse…celle dont on voit les pieds en équilibre sur le rail de chemin de fer ! Même pas peur !

JULIEN DORE

Baptiste Vignol - Le chanteur casqué

Julien Doré a peu de chose à dire, souvent rien, mais en plus il le chante mal, sur ce même air lancinant qui plait tant aux Inrockuptibles. Sa «nouvelle» chanson Le Lac, sensée catapulter son prochain album, est un condensé de fades promesses («T'aimer sur le bord du lac / Ton cœur sur mon corps qui respire…»), d'espoirs futiles («Pourvu que les hommes nous regardent / Amoureux de l'ombre et du pire») et de sentimentalités brouillonnes («Si demain tu regrettes le miroir écorché / Que le lac te reflète, promets-moi d'oublier»), où le souffle est celui d’un Christophe enrhumé.

lundi, 15 août 2016

Cinq coloinnes à la une - Georges BRASSENS : 10 ans de trac

Georges BRASSENS le 6 Décembre a fait sa rentrée à l'Olympia avec 14 chansons nouvelles. Interviewé chez lui par Jean-Claude BRINGUIER , au milieu de ses chats et de ses livres, il évoque sa jeunesse oisive, explique comment il compose une chanson, et avoue son peu de goût pour l'interprétation

mardi, 09 août 2016

Cinq colonnes à la une - Georges Brassens : 10 ans de trac (INA, 1962)

Georges BRASSENS le 6 Décembre a fait sa rentrée à l'Olympia avec 14 chansons nouvelles. Interviewé chez lui par Jean-Claude BRINGUIER , au milieu de ses chats et de ses livres, il évoque sa jeunesse oisive, explique comment il compose une chanson, et avoue son peu de goût pour l'interprétation.

jeudi, 07 avril 2016

L'actualité de la chanson du 25 au 31 mars

Le clip de la semaine : Delphine Coutant, Dehors tout refleurit

Les vidéos de la semaine : Manu Galure à la Nouvelle Star 2016,  Pierrick Vivares en concert à Lyon (Radiant de Caluire) le 5 avril, Alex Beaupain et Arno en concert au radiant de caluire.

A la une : Manu Galure

Hexagone - Manu Galure, c’est sa tournée … toulousaine

La tournée des grands ducs de Toulouse de Manu Galure. J’avais déjà vu trois concerts en une journée (lors des festivals notamment) mais … jamais du même artiste. Il m’est arrivé de voir six concerts en cinq jours mais … jamais du même artiste et encore moins dans des prestations différentes ! J’avais tenu à faire une actualité à part de cette tournée vraiment particulière. … je suis allé voir. Et je ne le regrette pas. Cette tournée n’est pas seulement particulière, elle est sémantiquement extraordinaire et réellement exceptionnelle. Hé oui Manu Galure, durant la semaine du 6 au 11 octobre, a donné pas moins de 8 concerts, dont 7 différents en 6 jours, dans 6 lieux différents, à Toulouse ! Pour ma part, j’ai vu 6 concerts différents. Approche-toi que je te raconte …

C'est déjà ça - Manu Galure, quatre titres en hors d'oeuvre

L'EP alléchant que le jeune Toulousain vient de sortir préfigure son troisième album annoncé pour octobre prochain.

Champagne! Manu Galure est de retour. Champagne, comme la chanson d'Higelin à laquelle on pense un peu beaucoup forcément à l'écoute du premier des quatre titres que le gars nous propose en ce printemps, annonçant un disque à l'automne. "Que de la pluie" ou la version sautillante du déluge selon Galure, entre chats, grenouillles traders perchés et journée foutue.

Hexagone - Manu Galure, et la pluie embrasa le Pan Piper

Ça faisait plusieurs mois qu’on l’avait inscrite au creux de notre main cette fameuse date du 9 février 2015 et qu’on avait même fait un nœud à notre agenda pour être sûr de ne pas l’oublier. Manu Galure, dans sa toute toulousainattitude venait boxer sur le ring du Pan Piper afin de défendre son petit dernier, Que de la pluie. Un album comme on en voit guère plus de nos jours parce qu’on n’a pas de sous pour les faire, et parce que le talent de ce niveau n’est pas forcément la chose la mieux partagée au monde.

ALEX BEAUPAIN

Télérama - Alex Beaupain, Loin

Même en faisant appel à Julien Clerc ou à Vincent Delerm, Alex Beaupain garde sa façon bien à lui de chanter ses peines sur des airs presque enjoués.

Le temps qui file, les souvenirs qui assaillent, les amours qui suffoquent ou les proches qui nous quittent. La consolation, aussi, dans les bras d'un autre, ou les envies de fuite. Depuis dix ans, Alex Beaupain chante ses deuils et ses vertiges, les à-coups de l'existence se chargeant de nourrir sa mélancolie.

L'Express - Alex Beaupain entre regrets, larmes et solitude, Par Gilles Médioni

L'auteur, chanteur et compositeur de musiques de film, se livre dans un nouveau CD aux textes déprimés, bousculés par des airs légers. Alex Beaupain monte sur la scène de la Cigale ces mardi et mercredi soir.

Soul Kitchen - Alex Beaupain, Loin

Personne n’aurait voulu prendre la place d’Alex Beaupain après la publication d’Après moi le déluge. Avec ce disque, Beaupain avait fait coup double : il avait séduit une partie du grand public et avait laissé à genoux les critiques. Il faut dire qu’Après moi le déluge ne manquait pas d’arguments pour s’imposer comme un grand disque de pop.
Alors donner une suite à un tel disque… Après lui le déluge en somme !

France Info - Alex Beaupain : "Un chanteur, c’est quelqu’un qui ne s’améliore jamais"

Alex Beaupain sort ces jours-ci son cinquième album solo intitulé "Loin" car il sent loin de qui il était quand il avait 20 ans. L’élément déclencheur de ce nouveau disque a été la mort de son père et il explique également que sa vie de chanteur a réellement commencé après le décès de sa copine  avec qui il est resté neuf ans.  "Après le décès de ma copine, toute la paresse que j’avais de devenir chanteur a disparu."

Le Monde - Le portrait chinois d’Alex Beaupain

Presque trois ans se sont écoulés depuis Après moi le déluge (Capitol). Trois ans d’écriture pour les autres  : sept chansons pour Julien Clerc (Partout la musique vient, 2014), paroles et musique de l’album-concept qui accompagnait le livre d’Isabelle Monnin Les Gens dans l’enveloppe (JC Lattès, 2015) et la bande originale du ­prochain film de son compère de toujours, Christophe Honoré, Les Malheurs de Sophie, annoncé pour le printemps. Pour ce cinquième opus en solo, Loin, qui sort le 25 mars, Alex Beaupain, 41 ans, a confié la composition des chansons à ses proches  : Julien Clerc, La Grande Sophie, Vincent Delerm… Comme toujours, une écoute ne suffit pas à percer les mystères de ses mots. Une singularité qu’il a mise à contribution pour répondre à nos questions.

RFI - La douce mélancolie d'Alex Beaupain

La session live avec Alex Beaupain pour son nouvel album « Loin ».

Alex Beaupain incarne une nouvelle génération d'auteurs-compositeurs français qui n'a pas peur de se réinventer. Un faux air de dandy nostalgique, une écriture qui fait mouche et une élégance naturelle.

ARNO

RFI - Arno, blues surréaliste, Nouvel album, Human Incognito

Il a beau essayer de jouer les hommes invisibles sur la pochette de son nouveau disque, difficile de louper Arno. À 66 ans, le plus célèbre des rockers belges signe Human Incognito où son humour surréaliste et son blues touchent juste, encore une fois. Avec Arno Hintjens, il y a décidément du bon à regarder la vie du côté absurde de la farce.

France Info - Arno, ou la "belgitude" du rock

A 66 ans, Arno est trop vieux pour changer, en tout cas c'est lui qui le dit. Alors pour ce 13e album studio, il continue à chanter comme il sait le faire : profondément rock. Ce rock à la voix rauque se double de paroles entre chroniques du banal quotidien, et désenchantement surréaliste ; Arno parle d'amour, de vieillesse, d'alcool et de tendresse, en anglais ou en français, comme toujours, avec ce sentiment qu'il fait avec ce qu'il a.

Arno boit à la santé des cocus du monde entier dans "Human Incognito"

"Human Incognito" – son 32e album studio en comptant toutes ses aventures collectives ou solo de Tjens Couter à Charles et les Lulus en passant par TC Matic et The Subrovniks ! – ne marque pas de rupture majeure, mais plutôt un retour aux sources blues-rock. Guitares, basse et batterie s'imposent, les claviers prennent la pause. Arno voulait un disque sans fioriture, direct, et il tape juste : très joli son (avec l'excellent John Parish à la production) et des textes crayonnés par cet observateur unique des choses de la vie.

PIERRICK VIVARES

Hexagone - Pierrick Vivares, de jazz en pop

Pierrick Vivares a sorti il y a trois ans Transports en commun, un premier album très remarqué. Il nous propose maintenant un EP, Ph[o]enix, qu’il va chanter au Radiant dans la banlieue de Lyon en avril, puis à A Thou Bout d’Chant en mai prochain. Je suis allé rencontrer le jeune homme, un artiste déterminé, un musicien amoureux des mots qui raconte ses premiers pas dans la chanson, son parcours et ses projets.

Nos Enchanteurs - Pierrick Vivarès, promesse tenue et bien tenue

Nous l’avions quitté il y a trois ans serré, pressé, dans les Transports en commun. Faut-il qu’il se soit absenté si longtemps pour ainsi nous revenir en Ph[o]enix, toujours est-il que c’est le titre de ce demi-album (on dit aussi ep ou extended play mais c’est moins joli et pas français…). Retour (discographique, car il est tout le temps sur les routes) donc du lyonnais Pierrick Vivarès avec, à ses côtés, le fidèle Clément Faure aux guitares électriques, chœurs et batterie, et David Marduel à la basse, aux chœurs et à la batterie aussi histoire de ne pas faire de jaloux, une formation qui va de folk-song à rock sans heurts, avec grand bonheur.

BRASSENS

Norbert Gabriel - Brassens premières chansons 1942-49

Presque dix ans avant son premier enregistrement, Brassens a déposé sa première chanson à la Sacem. Il avait commencé à écrire quatre  ans auparavant, en 1938, et dès 1942, les choses sérieuses commençaient. Durant les dix ans qui vont le mener au premier 78 t, il remplit ses cahiers, soigneusement, mais ces premières chansons vont rester dans ses cahiers.....

RADIO ELVIS

Télérama - Radio Elvis, Les conquêtes

Le trio rock ne manque pas d'audace avec ce premier album au texte poétique et en français, qui alterne morceaux fiévreux et ambiances aériennes.

Faire du rock. Poétique. En français. Des morceaux électrisés — mais parfois pas —, portés par l'énergie ou au contraire suspendus, et qui toujours mettent le verbe en avant... Dans ce grand melting-pot où, depuis au moins vingt ans, la frontière entre chanson et rock se fait de plus en plus inopérante, Radio Elvis écrit sa propre histoire : celle d'un jeune trio aux influences livresques affichées (Saint-Exupéry, Jack London, mais aussi John Fante), qui fait de la musique « à texte ».

FREDERIC BOBIN

Claude Févre - Frédéric Bobin, les douces prémices d’un futur album

Ses six chansons nouvelles, offertes en prémices d’un futur album, sont les chansons d’un homme qui se pose, qui prend le temps de regarder d’où il vient. C’est l’approche délicate, sensible, de celui qui sent dans ses veines le temps faire son œuvre et lui ouvrir le cœur à la tendresse. Bien sûr dans l’attention à l’autre qu’on lui connaît, Frédéric Bobin a commencé par saluer Mickaël Cointepas à ses côtés et l’absent auquel il doit ses textes, son frère, son frangin à Nevers. Cette création à quatre mains n’est certainement pas pour rien dans la perception que nous avons de cet artiste. Il touche à ce que nous avons de plus précieux en nous. Il s’adresse à l’intime.

YVES JAMAIT

Chansons que tout cela - Yves Jamait l’indivisible

« Jamait, avec un “t, comme “toujours” » ; Yves, chanteur populaire qui lit Nietzsche et même pire. Depuis bientôt vingt ans, il sillonne les routes avec sa voix chaleureuse d’écorché libre, sa guitare et sa casquette. Le 16 octobre 2015, il a sorti son sixième album studio, Je me souviens… un cru qui montre combien il en « veut encore ». Sa tournée passera le 2 avril par Paris, à La Cigale.

LES CABARETTISTES

Nos Enchanteurs - Les Cabarettistes : « Les galops du Cheval d’Or », époustouflant spectacle-florilège

Ils sont dix et ils ont du talent puissance dix ! Une véritable troupe où, en dehors des musiciens spécialisés sur leur instrument, chacun est polyvalent. Une passion les habite dans ce spectacle exemplaire : retourner ensemble aux racines et aux fondamentaux de notre bonne chanson, telle qu’elle s’est construite à l’ère bénie des cabarets des années cinquante et soixante. Le lien s’est fait naturellement avec Gilles Tcherniak, l’infatigable animateur de Forum Léo-Ferré, dont la mémoire est imprégnée des souvenirs du Cheval d’Or gouverné par ses parents. Il a pu donner tous les détails et documents qui leur ont permis ensemble de construire et de mettre en scène ce spectacle qui reconstitue, le temps d’une soirée, cet esprit et cette ambiance. Et c’est une réussite sensationnelle qui ne peut tromper ceux qui ont vécu cette époque !

BERNARD JOYET

Norbert Gabriel - Bernard Joyet Autodidacte II, en scène, Vingtième…

Autodidacte II, prend la suite du I, on y retrouve le narquois et l’incisif , c’est son blason, c’est son terrain de chasse, imprécateur sans peur et sans reproche, c’est Don Quichotte, c’est Cyrano, car les grandes ailes des moulins peuvent vous envoyer dans la boue, mais aussi dans les étoiles. Et étant donné ce qu’on voit dans notre monde, la boue, on y patauge, alors autant essayer l’envol dans les étoiles.

BAPTISTE W.HAMON

C'est déjà ça - Baptiste W.Hamon, cow-boy enchanteur

A-t-on jamais marié aussi bien la langue d'ici avec la country-folk de là-bas? Avec son premier album, ce baladin de 29 ans s'impose avec douceur, poésie et maestria. Addictive "Insouciance"

PARLEZ MOI D'AMOUR

Norbert Gabriel - Parlez Moi d’Amour, l’entretien (et parlons-en encore plus!)

Parlez Moi d’Amour, c’est 4 titres arrivés un beau jour de début 2016 dans mes oreilles. Synthétiseurs années 80, basse savoureusement sale revendiquant une filiation directe aux Béruriers Noirs, boites à rythmes programmées et esprit punk assumé : une identité sonore de toute évidence volontairement à contre courant de l’omniprésence numérique. Et des compositions insistantes, élaborées et efficaces.

LA FEMME

Hexagone - La Femme nous fait hurler de plaisir

Le 23 mars était une date attendue par un bon nombre de personnes depuis plusieurs mois. La Femme se produisait à l’Olympia sonnant leur grand retour après un premier album au succès fulgurant. Un concert qui promettait d’être intense, et ça n’a pas loupé.

VICTORIA LUD

Claude Févre - Victoria Lud, chanter pour rester debout

Elle s’empare de la scène comme on entre sur un ring. On n'a pas choisi de s'appeler Victoria sans raison ! Les textes disent à l’envi, la lutte, le combat à mener pour se battre d’abord contre soi-même, pour rester vivants. La voix est belle, puissante, affirmée. Solidement campée dans ses aigus. On ne lâche rien et surtout en amour. Le duo amoureux de Victoria et Nicov est un affrontement sans merci, un jeu dangereux.

NATHALIE MIRAVETTE

Norbert Gabriel - Nathalie Miravette, le retour

Le printemps 2016 dans notre joli petit monde de la chanson, c’est Nathalie Miravette avec un spectacle en grande partie nouveau, une suite à son triomphal Cucul mais pas que… et le premier signe visible de ce renouveau est l’évolution de sa frangine de scène, Jennifer Quillet,  qui est passée du ronchonchon chronique au sourire charmeur. Elles sont irrésistibles et tout le monde se lève pour Nath et Jen pour une tournée supplémentaire…

MAGYD CHERFI

C'est déjà ça - Magyd Cherfi, le blues de l'en France

L'auteur-chanteur de Zebda était hier soir à Ambarès pour un spectacle de chansons et de lectures de ses textes, avec accordéoniste virtuose. Mots forts, parfois redondants, toujours touchants.

HELENE GRANDSIRE

Claude Févre - Hélène Grandsire, la légende d’Hélène et Jimmy

Il est de ces albums qui, lorsqu’ils vous arrivent, retiennent vite l’attention. Pour celui d’Hélène Grandsire, il a suffi d’un regard sur la pochette : le noir et blanc, visage suggéré plus que portrait véritable d’une femme qui chante, tête légèrement incliné, Barbara inévitablement évoquée et ce titre sobre : piano voix 2015 qui s’inscrit dans la lignée de ceux qui ont précédé avec une régularité de métronome.

ASKEHOUG

Hexagone - Askehoug le blanc est de retour

Chanteur bizarre débarqué en 2008 dans la chansonsphère peu encline à la nouveauté, Matthieu Askehoug va cependant gravir les marches de la reconnaissance jusqu’à cette petite explosion provoquée par Je te tuerai un jeudi, en 2012. Une petite notoriété qui va rapidement s’effriter suite aux départs de plusieurs éléments clé de la structure Askehoug. C’est la vie. Les chemins sont aussi fait pour diverger si bien que Askehoug se retrouve relativement seul avec un projet à relancer.

ALTO

Nos Enchanteurs - ALto, escale sans cible

ALto, « chanson sensible », « des émotions ramenées de terre et de mer  [par] une jeune femme qui chante l’amour, l’altérité accompagnée par des cordes qui s’envolent, un cuivre qui enveloppe, une batterie qui chamade » indique le programme. Ils sont quatre sur scène, une formation toute fraîche d’à peine un an sur des chansons qui n’attendaient qu’à sortir de leurs coquilles pour être dégustées non crues, rétractées sous le citron mais révélées de suaves saveurs instrumentales.

lundi, 02 novembre 2015

L'actualité de la chanson du 19 octobre au 2 novembre (mise à jour)

Le clip de la semaine - Arlt, Nue comme la main

L'album de la semaine : Arlt, Deableries

Les vidéos du jour : Leonid puis Romain Gary en concert à Lyon ; Arlt pour leur nouvel album Deableries. A partir de vendredi et jusqu'à lundi avec tous les candidats à la finale de Vive la Reprise du 2 novembre

A la une

Hexagone - Gérard Morel, président du Centre de la Chanson

Gérard Morel, bien connu en tant qu’artiste est aussi le président du Centre de la Chanson. Il était récemment de passage à Lyon pour deux spectacles à A Thou Bout d’Chant. J’en ai profité pour le rencontrer et l’interroger sur le tremplin Vive la reprise qu’organise le Centre de la Chanson. Les sélections pour la finale se sont déroulées à Lyon, Toulouse et Paris. Les qualifiés sont donc Anissa et Sarah Mikovski pour Lyon ; Gauvain Sers, Danny Buckton Trio, Zoé Malouvet et Geneviève Morissette pour Paris, Guilam et Au creux de l’A pour Toulouse. La finale aura lieu à Paris le 2 novembre.

30 et 31 octobre, 1er et 2 novembre

Encéphalogramme du spectateur - Ce que le temps a donné à l’homme

Réalisation: Sandrine Bonnaire / Durée: 52 minutes

Prix du meilleur documentaire musical de création 2015 aux États généraux du film documentaire – Lussas « Le Prix SACEM du Meilleur Documentaire Musical de Création vient d’être décerné lors des États généraux du film documentaire à Lussas (16-22 août 2015) au documentaire »Ce que le temps a donné à l’homme », un portrait intime et sensible de Jacques Higelin réalisé par Sandrine Bonnaire, coproduit par ARTE France et ADL TV Production, diffusé le 1er novembre 2015 »

En replay sur Arte+7

Carmen Maria Vega : 31 ans, dix ans de scène et une biographie

Alors qu'elle fait vibrer le tout Paris avec la comédie musicale Mistinguett, la chanteuse Carmen Maria Vega est aujourd'hui le personnage principal de sa biographie officielle ! Tombé sous le charme de l'artiste prolifique, le jeune auteur Pierre-Yves Paris, signe cet ouvrage documenté de 450 photos. Entre deux revues, la chanteuse est chez elle à Lyon pour dédicacer le livre.

28 et 29 octobre

Les Inrocks - Arlt : regardez “Le Diable” en exclu

Le nouveau clip de Arlt en exclu, pour accompagner l’entretien croisé Arlt/Betrand Belin.

Il est sorti mi-octobre, le nouvel album d’Arlt. Filmée à ras de terre, avec des petits animaux inquiétants et l’esprit malin qui rôde, la vidéo en exclu de Le Diable se regardera en lisant l’entretien croisé entre Sing Sing (chanteur-guitariste de Arlt) et Bertrand Belin, ici, et dans Les Inrocks de cette semaine.

C'est déjà ça - Georges, Alexis et nous

Depuis un an et après quatre albums studio (+ un live), Alexis HK a entrepris d'aller chanter Brassens, en disciple frondeur et chaleureux. "Georges et moi" est un succès public impressionnant et les dates de tournée courent jusque mai prochain. Au milieu de ce marathon jubilatoire, l'artiste présente six titres sobres et luxuriants. Comme Tonton.

Le blog du doigt dans l'oeil - Gens du Québec, Céline Faucher…

Vous croyez tout savoir sur le Québec, et ses « chansonnistes » depuis Félix Leclerc, Aglaé, aux derniers arrivés, de tous ses gens à voix et accents tellement pittoresques qu’on en oublie un peu le fond depuis que Charlebois a mis le joual dans ses couplets, on retient plus souvent le jeu de mots que le jeu des idées.

Le spectacle de Céline Faucher pourrait se sous-titrer : « Chroniques d’un pays qui chante ses héros du quotidien pour en faire ses légendes »

Nos Enchanteurs - Catherine Ribeiro : retour aux années Alpes

Ça nous parle d’un temps que les plus jeunes ne peuvent pas connaître… A cette époque-là, Colette Magny, grande gueule et immense chanteuse, disait d’elle : « Dans la famille coup de poing, Ferré c’est le père, Ribeiro la fille, Lavilliers le fils. Et moi la mère ! »

Intéressons-nous à la fille, à l’occasion de la sortie d’un coffret inespéré rassemblant les neuf albums originaux de Catherine Ribeiro + Alpes, de 1969 à 1980. A savoir l’après 68, la décennie des années soixante-dix, où tout semblait possible. Où on faisait comme si tout l’était.

Hexagone - Nicolas Jules, Une Blackroom pour moi tout seul : Première !

Il est des projets que tu mûris longtemps, savamment. Tu prends le temps, tu les observes sous toutes leurs coutures, tu les savoures, les pèses, les soupèses. Tu t’interroges à l’infini et tu doutes. Ne manque-t-il pas d’un peu de ça, n’ai-je pas trop exagéré là-dessus ? Et au bout du bout, tu trouves ta formule, proche ou éloignée de ce que tu avais imaginé primitivement. Et puis, il y a des concepts, des projets qui s’imposent d’eux-mêmes. Ils s’improvisent, s’invitent dans ton carnaval d’idées. Comme ça. Sans y être priés. Ça déboule, ça frappe à ta porte et ça s’installe dans ton fauteuil. Ouais, c’est ça qui s’est passé pour Une Blackroom pour moi tout seul.

C'est déjà ça - Méliès, vertiges de l'Arman

A l'ombre des poids lourds qui déboulent cet automne, il avance le plus beau disque de la saison (de l'année?): Arman Méliès y trouve le parfait équilibre entre lyrisme et intimisme, guitares et claviers, pop et folk pour neuf chansons-chevauchées impressionnantes.

Nos Enchanteurs - Babel, le souffle épique de l’électro

La pochette de cet album 5 titres se veut minimaliste pour évoquer le groupe des quatre. Et pourtant pour peu que vous vous penchiez sur leur dossier, vous découvrez que leur passage en scène est tout sauf a minima. De la passion, de l’excès, de l’énergie, de l’action pour conquérir les grandes scènes. Un public jeune et debout se déchaîne devant eux  et c’est pour lui qu’ils écrivent. A rebours de nos petits lieux intimes où s’invite le plus souvent la Chanson. Alors, on se réjouit – vraiment on se réjouit ! – et malgré l’ambigüité des  titres franco-anglais que l’auteur, Sébastien Rousselet, écrive en français. C’est là ce qui vaut au groupe d’être invité par la FédéChansons en novembre prochain.

Libé - Arlt, les charmes du palais

Pour la sortie de «Deableries», rencontre avec le duo qui élabore ses jongleries poétiques à partir des sonorités insolites de la langue française, au gré de splendides compositions minimalistes.

Chez Arlt, tout commence toujours dans la bouche. Tout naît d’abord entre le fond de la langue et le haut du palais, là où les vibrations des cordes (vocales) deviennent bruits (de bouches), phonèmes, éventuellement mots, énoncés et poésie - s’il faut vraiment mettre un nom sur ces phrases en boucle et en cadence qui sont la marque de fabrique du groupe. Le sens vient après, parfois, si c’est absolument nécessaire. Ainsi, de prime abord, le nom du duo se dit moins qu’il se lit. Eloïse Decazes et Florian Caschera, dit Sing Sing, ont certainement dû répondre des dizaines de fois à la question concernant ce choix incertain mais ne rechignent pas à nous en livrer le secret : on est sûr de déraper en le disant.

26 et 27 octobre

L'Humanité - Jacques Higelin, mémoires d’un libre chanteur

À l’occasion de ses 75 ans et de ses cinquante ans de carrière, Higelin se raconte dans une autobiographie Je vis pas ma vie, je la rêve 
et sera, ce week-end, à la Philharmonie avec un orchestre symphonique, avant la sortie d’un prochain album aux ambiances rock.

Télérama - On y était, En attendant Higelin à la Philharmonie : impressions des répétitions

Tout le week-end, la Philharmonie de Paris fête Jacques Higelin. Sandrine Bonnaire lit des lettres d'amour adressées par le public. Catherine Ringer, La Grande Sophie ou Jeanne Cherhal l'interprétent. Et ce 24 octobre, Higelin se produit avec l'orchestre national d'Ile-de-France. Nous avons assisté à la répétition générale.

Le JDD - Jacques Higelin, rêve symphonique

Alors qu’il sort un livre, fête ses 75 ans et annonce un album, Jacques Higelin s’accompagne, sur scène, d’un grand orchestre dirigé par Bruno Fontaine.

RFI - Jacques Higelin, sa vie de rêves - Une autobiographie, des concerts, un documentaire

75 bougies soufflées le 18 octobre, une autobiographie publiée chez Fayard, un week-end de célébrations de ses 50 ans de carrière à la Philharmonie de Paris, et un documentaire réalisé par Sandrine Bonnaire diffusé le 1er novembre prochain sur Arte, tout en préparant un nouvel album pour l’an prochain : Jacques Higelin est bien loin de prendre sa retraite. C’est toujours avec grâce et un grain de folie qu’il nous donne de ses nouvelles, comme si le temps n’avait pas de prise sur cet éternel adolescent.

Francetvinfo - Jacques Higelin, 50 ans de carrière célébrés à la Philharmonie de Paris

À 75 ans, Jacques Higelin continue de chanter la vie et ses rêves. Le chanteur fêtera demain, samedi 24 octobre, ses 50 ans de carrière à la Philharmonie de Paris.

Malgré sa longue carrière, l'expérience est inédite pour Jacques Higelin. Le chanteur s'essaie au concert symphonique. Comme rien n'est mièvre dans son univers, il ne manquait que cette dimension à son parcours de cinq décennies, guidées par la rébellion joyeuse et une fantaisie qui se joue des étiquettes.

RFI - Jacques Higelin, 75 ans, touchant et touché, vu par Sandrine Bonnaire

Le voir sur scène est une expérience pour la vie. Avec ses chansons, il nous embrasse et nous offre la joie de vivre depuis cinquante ans. Jacques Higelin, l’un des chanteurs favoris des Français, fête ce dimanche 18 octobre ses 75 ans. Dans la foulée, plusieurs événements sont prévus : une biographie, un spectacle, des concerts, une tournée et un documentaire. « Ce que le temps a donné à l’homme – Jacques Higelin », réalisé par Sandrine Bonnaire, est le fruit d’une rencontre entre deux âmes artistes.

► Ce que le temps a donné à l’homme – Jacques Higelin. Diffusion sur Arte, le 1er novembre 2015, à 22h55.

► Je vis pas ma vie, je la rêve, Biographie de Jacques Higelin, écrite par Valérie Lehoux, éditions Fayard.

Le blog du doigt dans l'oeil - Jacques Higelin…

On pourrait sous titrer « le voyage du funambule dans les sentiers de la mémoire », une visite intime à laquelle on invite des amis, dont l’ambassadrice est Valérie Lehoux.

C’est l’histoire d’un enfant rêveur, parfois très sauvage, parfois très joyeux, un enfant solitaire, on ne guérit jamais vraiment de son enfance. Mais on la sublime.

RFI - Jacques Higelin, superstar en automne

Une grosse pointure de la chanson française, Jacques Higelin, a soufflé hier, dimanche 18 octobre, sur ses 75 bougies. Le rockeur, qui est également poète, va célébrer ses 50 ans de carrière le week-end prochain à la Philharmonie.

23 et 24 octobre

Nos Enchanteurs - Babx, le moment de grâce

Babx, 17 octobre 2015, Les Bains-douches, Lignières,

Bouleversant concert littéraire que ce Cristal automatique#1, initialement créé pour la maison de la Poésie à Paris et diffusé sur les ondes de France Culture en avril 2014. Si Babx n’avait pour idée première d’en faire un disque ni même un spectacle-concert, petit à petit ce fut une rare évidence. Nous pouvons en être ravis.

Nos Enchanteurs - Maurane, tu verras, nous verrons

Festival de la Chanson française du Pays d’Aix. salle du Bois de l’Aune, 6 octobre 2015,

Celle qui doit son nom de scène au metteur en scène de Starmania (un certain Morane) est une star et entend nous le faire savoir, le faire entendre. L’orchestre est talentueux, avec parmi les meilleurs de leur catégorie, le solaire guitariste marseillais Louis Winsberg, le bassiste belge Evert Verhees, le batteur et compositeur Stéphane Huchard et le claviériste Philippe de Co

C'est déjà ça - Louise attaque au Krakatoa le 7 avril

 Dix ans après "A plus tard crocodile", le groupe emmené par Gaëtan Roussel sortir son nouveau disque au début de l'année. Et Louise attaque sera sur la scène du "Kraka" de Mérignac le 7 avril. La billetterie ouvre demain à 10 heures.

C'est déjà ça - "La cheminée" de Fabien Boeuf

C'est l'une des plus belles chansons du déjà très bel album du chanteur landais sorti au début de l'année, "Dans les cordes". C'est aussi aujourd'hui un joli clip. Aucun commentaire ne sera fait ici sur le destin impitoyable réservé aux modestes écrits et photographies imprimés sur ce si beau journal... Cela aurait pu être pire: la chanson aurait pu s'appeler "Emballer le poisson"

21 et 22 octobre

Le blog du doigt dans l'oeil - Vive la reprise, demi finale Paris-Nord…

Et les lauréats sont :  Danny Buckton Trio, Gauvain Sers, Genevieve Morissette, Zoé Malouvet dans l’ordre alphabétique des prénoms.

Il y avait aussi : Alysce, Lune Papa, Lise Cabaret, Vanina de Franco, Gribouille, Valentin Valender, Tias,  dans un ordre aléatoire, de gauche à droite sur la photo.

Hexagone - Les Fils de ta mère chantent Boby Lapointe

Hé Mick, t’exagères : encore un article sur Les Fils de ta mère ! Ah, je ne l’ai pas fait exprès. Je ne voulais pas, vraiment. La preuve ? En septembre j’ai publié un article sur Les Fils de ta mère chantent les swingers, concert datant de mai et j’ai annoncé leurs trois spectacles différents de la rentrée. Tu vois, je n’avais aucune intention de faire un nouvel article si vite.

Le blog du doigt dans l'oeil - Festival de Marne, Geneviève, Jérémie et Camélia.

Enfin Jérémie Bossone sur une scène à sa dimension… En attendant le St Jean d’ Acre, ou l’Olympia , le Sud-Est-Théâtre à Villeneuve St Georges lui a fait une ovation grandiose. Le plateau était relevé, coloré, et d’ailleurs pour la couleur, il y eut une avant première partie avec la très expansive Geneviève Morissette, qui a décidé de se marier avec la France, en bloc.

L'Humanité - Polyurbaine, ode brûlante aux banlieues de Zone libre

Sous l’égide du guitariste Serge Teyssot-Gay et du batteur Cyril Bilbeaud, ce nouvel album, bientôt présenté à La Maroquinerie, célèbre l’énergie et l’ingéniosité des quartiers populaires.

Polyurbaine, le nouvel album de Serge Teyssot-Gay enregistré avec son acolyte de Zone libre, Cyril Bilbeaud, et les rappeurs Mike Ladd et Marc Nammour, célèbre la vitalité de la ville, l’esprit de débrouillardise qui anime les périphéries, leur génie d’invention. « Les périphéries constituent un écosystème en permanente ébullition, explique-t-il. Avec Polyurbaine, on rend hommage à la force créatrice qu’impulsent ces populations par leur circulation, leur énergie, leur ingéniosité à trouver des solutions malgré leur difficile condition. »

Le blog du doigt dans l'oeil - Louis Ville un bluesman français…

La légende raconte que Robert Johnson rencontra une nuit, à un certain carrefour, un personnage mystérieux avec qui il marchanda pour devenir un des plus prodigieux guitaristes de blues. Quand on l’entend, on se dit qu’ils sont deux, et pourtant.. Robert Johnson avait une voix haut perchée. Louis Ville a une voix profonde qui vous cueille à plein cœur et à plein corps. Et c’est un formidable guitariste qui fait chanter ses guitares comme les meilleurs musiciens des saloons et bars du Mississippi.

Si vous aimez les chansons qui savent mettre en majesté paroles et musiques, avec une voix qui passe du soyeux au rugueux, de la caresse au rugissement, dans toutes les nuances expressives et toutes les couleurs, écoutez Louis Ville, vous en sortirez plus vivant qu’avant, entre mi rage et mi rêve, mais vivant.

19 et 20 octobre

L'Humanité - Selim, voyage en terre psychédélique- Victor Hache

Joseph Chedid, alias Selim, sort "Maison Rock". Un original premier album teinté de house rock, d’électro et d’ambiances psychédéliques inspirées des seventies.

Joseph est le plus discret des Chedid. Entre son père Louis, son frère aîné Matthieu, -M, sa grand-mère Andrée, femme de lettres et poétesse, Émilie et Anna, ses sœurs, il lui a fallu du temps pour trouver son style. Le fils cadet des Chedid vient ainsi de sortir Maison Rock, un album qui a vécu pendant un an sur Internet avant de faire l’objet d’une sortie « physique » sur le label Caroline

C'est déjà ça - Jean-Louis Murat: cinq titres en live et en fusion

Un an après la sortie de "Babel", l'Auvergnat ronchon et solaire sort un enregistrement public incandescent, toujours avec le Delano orchestra, disciples régionaux du barde folk.

Nos Enchanteurs - Alexis HK en soutien Georges

..... On va le dire : c’est enthousiasmant, joyeux, complice (en un seul mot). Quand chaque spectateur sort de la salle avec un sourire grand comme çà, il n’y a pas grand’chose à dire, à redire. On a eu son dû : et Brassens et HK, le respect, l’intelligence et l’impertinence mêlés, indissociables. On a eu sa dose de survie : on a beau souvent être tombé dans la marmite Brassens étant petit, on a besoin de telles et si belles louches de rappel. Le travail d’Alexis HK et de ses deux complices (aidés en cela par François Morel à la mise en scène et en gags) est qui plus est un régal de finesse.

Hexagone - Aux Trois Baudets, l’appeal Vander

Valentin Vander, voilà un blase qui ne t’est pas étranger Hexagonaute. Peut-être qu’un peu distrait, un peu vieux et alzheimerisé ou les deux à la fois, le nom ne te dit rien mais pourtant si si j’te jure, je t’en ai parlé déjà. Allez, je te l’accorde, il y a un piège. Je t’en ai parlé, ici-même, mais sous son autre nom de scène qui est Goguettes en trio mais à 4. C’était ici, va voir, je te re-raconte pas. Là, je vais t’entretenir un peu de la soirée de sortie d’album de Valentin. Son projet solo à lui, même qu’ils étaient à plein sur scène, aux Trois Baudets, ce vendredi 9 octobre. 2015, oui. Sinon j’en parlerais pas.

Les Inrocks - On y était : Cyril Mokaiesh reprend les naufragés de la chanson française au Théâtre du Châtelet

Avant d’entamer une tournée, Cyril Mokaiesh et le pianiste Giovanni Mirabassi ont présenté leur album de reprises “Naufragés” à l’occasion de 10 soirées intimistes et privilégiées.

Hexagone - Tomislav : Au fond, un bluesman

Des comme lui, cherche pas, dans le paysage de la chanson francophone t’en trouveras pas cent. Alors, quand on en tient un de la sorte, on le lâche pas, on le choie. Tomislav, c’est son vrai prénom, n’a pas trempé dans la chanson française de tradition à la base. Idéologiquement et artistiquement, il vient de loin, de bien plus loin, il s’est construit des bagages qui l’ont fait voyager sur les berges de l’autre côté de l’Atlantique. Là où l’Amérique comptait les exilés, les laissés-pour-compte, des sociétés aux parcours et aux histoires aussi fabuleuses que difficiles. Idéologiquement, il vient de là Tomislav, de cette terre où les mains noires inventaient le blues dans le delta du Mississippi, avant de se s’étendre ailleurs et partout à en devenir le rock. Il vient de là, il vient du blues, héritier de tous ces déracinés. Déraciné lui-même. Mais déraciné sédentaire.

samedi, 26 septembre 2015

France Culture - Georges Brassens : " N’étant pas trop connard de nature, j’arrivais jeune à distinguer un bon texte "

 

 

Georges Brassens écrit pour ceux qu’il aime. Les musiques, il en écrit sept ou huit par chanson. La musique, il ne l’a pas apprise. Ou bien seul au piano, puis à la guitare. Sa mère avait peur de le voir devenir musicien. En 1979, Philippe Nemo proposait deux grandes émissions consacrées à Brassens, avec Georges Brassens. Pas question pour le chanteur de disserter sur ses textes ou sur ses mélodies. C’était le 17 février 1979, dans le cadre des « Samedis de France Culture »

Ecouter l'émission de 140 minutes
_____________________
_____________________

dimanche, 06 septembre 2015

INA : Georges Brassens "la Princesse et le croque notes" (1977)

INA : Georges BRASSENS "Les amoureux des bancs publics" (1959)