Web Statistics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 31 janvier 2019

Bertrand Belin - Sur le cul

L'actualité de la chanson française du 18 au 25 janvier (mise à jour)

Les artistes de la semaine : M, Bertrand Belin, Marjolaine Piémont, Collectif 13, Les hôtesses d'Hilaire, Sacha Toorop, Benoît Paradis trio, Nicolas Duclos .....

Le clip de la semaine : Bertrand Belin - Nuits bleues

L'album de la semaine : Bertrand Belin, Persona

BERTRAND BELIN

France Info - Bertrand Belin, des chansons et des mots

Voix singulière sur la scène française, Bertrand Belin vient de sortir son sixième album, "Persona", marqué par les mêmes obsessions qui habitent son chant bien particulier, marqué par l'épure et le minimalisme.

Depuis 15 ans qu'il sort des disques sous son nom, Bertrand Belin a très peu varié ; son sixième album, Persona, ne dérive qu'à la marge. Chaque mot y est pesé au trébuchet, dans une économie qui frôle parfois le minimalisme. Le langage poétique de Bertrand Belin se nourrit d'épure, de silences même parfois. Et c'est parfaitement conscient. "J'écoute la musique, les reliefs, comme un paysage, explique-t-il, et je décide de planter un bâton tous les 50 au lieu de 5 mètres ; je me dis que ça suffit".

Télérama - Bertrand Belin, Persona

Ses chansons à la poésie brute ne sont ni pop, ni rock. A son habitude, l’esthète punk signe un album radical. Et ancré dans son temps.

Peut-être parce que le disque nous est arrivé en pleine éclosion des Gilets jaunes. Ou bien parce que ses textes sont légèrement moins hermétiques que d’ordinaire. Toujours est-il que des visions très nettes nous sont d’emblée venues à l’esprit. Sociales et politiques. Le tableau d’une humanité accablée par le poids d’un quotidien sans luxe ; la fuite nocturne d’un exilé, la glissade d’un infortuné, la ronde mécanique d’un salarié.

COLLECTIF 13

L'Humanité - « Nous appelons à lutter en cultivant de la joie »

Les gais lurons du Collectif 13, issus notamment de Tryo, Massilia Sound System et la Rue Kétanou, dédient leur CD Chant libre aux frondeurs des ronds-points. Entretien.

En 2015, quand des artistes des formations Tryo, le P’tit Son, Massilia Sound System, le Pied de la pompe et la Rue Kétanou ont fondé le Collectif 13 avec les chanteurs ­Syrano et Alee, tous croyaient à une expérience unique, qui se limiterait à un disque. À la suite du succès de l’opus éponyme et des cent concerts donnés en deux ans, il réitère la folle aventure, avec un nouvel album enthousiasmant (Chant libre) et une autre tournée. Rompus à une large palette de styles, ces inspirés troubadours des temps modernes ont concocté des chansons aux mélodies pétulantes et aux harmonies chatoyantes. Des hymnes jubilatoires, frondeurs, qu’on a envie de chanter à tue-tête, tous ensemble, aux ronds-points.

RFI - Collectif 13 : festifs, familiers et fraternels

Près de 4 ans après 13, un premier album écoulé à 10 000 exemplaires, Collectif 13 revient avec Chant Libre. Festifs, familiers et fraternels sont les qualificatifs qui collent le mieux à cette quinzaine de titres enregistrés par ces 13 doux rêveurs réunis en un collectif pour le meilleur et pour le rire.

Sarcastiques, ironiques ou simplement légers, les textes de ce collectif constitué de Guizmo et Danielito, de Tryo, Gari du Massilia Sound System, Mourad de La Rue Ketanou, Gérôme, Erwann et Fred du Pied de la Pompe, Alee et Max du P’tit Son, de Syrano, DJ Ordœuvre et de leurs techniciens son et lumière revendiquent, sur tous les tons, un esprit contestataire. Leur doctrine : un sens affûté du bon vivre, emprunt au quotidien de soleil, de farniente, un refus des conventions et parfois même d’un certain jemenfoutisme.

NICOLAS DUCLOS

Nos Enchanteurs - Nicolas Duclos, à huis-clos

Troisième album pour Nicolas Duclos et pas un article à ce jour sur NosEnchanteurs. Erreur Aujourd’hui réparée. Dès le disque posé sur la platine, la vie s’en échappe, d’une voix claire, ferme, d’emblée sympathique. On sait qu’on ira au bout de l’album, des treize titres qui le composent. C’est un enregistrement public (tiens, singulier artiste que celui-ci, qui n’écrit pas « live » sur la pochette) au Forum Léo-Ferré, captation en mai 2017 (sortie de l’album en avril 2018). Un piano-voix en solo, par trois fois distrait par l’accordéon de Léo Varnet.

SACHA TOOROP

RTBF - Sacha Toorop - Itinéraire d'un amateur professionnel

Âme sensible, homme sincère, bricoleur et batteur sans pareil, Sacha Toorop a donné sa voix à Zop Hopop, avant d’ouvrir son cœur à la chanson française. Autodidacte, ce multi-instrumentiste s’est aussi forgé une solide réputation aux côtés de Dominique A, Yann Tiersen ou Françoiz Breut. De retour en solo et sous son nom, il signe aujourd’hui Les Tourments du Ciel, un album témoin de son temps, conscient de l’époque. Entre démarche écolo et exigences citoyennes, Sacha Toorop affine sa pensée et affirme sa plume. Au plus près de la vérité.

BENOIT PARADIS TRIO

Le Devoir - L’expérience a du bon

Mine de rien, même s’il navigue toujours un peu en marge, sur les chemins de traverse, le Benoît Paradis Trio sévit sur disque et sur scène depuis douze ans maintenant avec sa chanson jazz décalée. Et si le temps, parfois, ne fait rien à l’affaire, l’expérience, elle, laisse sa trace.

« Comme vous dites, mon cher ami ! » rit Benoît Paradis d’un rire un peu fou. Avec le chanteur-trompettiste et son groupe, il y a des choses qui ne semblent pas changer, comme cet esprit décalé et théâtral, qui s’imbrique si bien avec un certain classicisme jazz.

PANDORE

Nos Enchanteurs - Ouvrir le disque de Pandore

On le dit souvent : la scène lyonnaise est d’une richesse incroyable qui, chaque année, nous amène de nouvelles pépites. C’est encore le cas avec Pandore, de son vrai nom Guillaume Payet, dont l’album de sept titres, Enfant du vide, a de quoi nous scotcher. Tout y est beau, paroles musique et interprétation, bien en place, passionnant. « Je suis poème, je suis morose / Je suis l’élan qui s’entrepose… »

MICHEL LEGRAND

L'Express - Michel Legrand, une vie dans le tourbillon de la musique

Paris - Créateur des thèmes des "Parapluies de Cherbourg" et des "Demoiselles de Rochefort", compositeur français aux trois Oscars, Michel Legrand a vécu dans un tourbillon musical, passant avec le même appétit du jazz à la variété, de la direction d'orchestre au cinéma.

Au cours d'une carrière de plus de 50 ans qui lui a valu une renommée mondiale, ce musicien touche-à-tout a travaillé avec les plus grands de Ray Charles à Orson Welles, en passant par Jean Cocteau, Frank Sinatra, Charles Trenet et Edith Piaf.

Nos Enchanteurs - Michel Legrand, 1932-2019

La presse est friande de phrases définitives dont elle aime rivaliser à la mort des artistes : « c’était le dernier des géants », « c’était le plus grand », que sais-je encore. Qu’elle se contente cette fois de dire simplement « c’était Legrand ». Sans mal, Michel Legrand a bercé un peu beaucoup toutes nos vies, toujours se rappelant à nous par une chanson ou une musique à la radio, au temps il n’y avait pas beaucoup de stations et que tous les artistes qui y passaient étaient notre bain, notre bien communs. A la radio donc, au cinéma aussi, dans un style inimitable, qu’il soit chanteur, ou simplement parolier et compositeur. Il y a un style Legrand, un ADN inimitable : tous les faussaires s’y sont cassé les dents.

AZZOLA

RFI - Marcel Azzola, le jazz et la java

L’accordéoniste français Marcel Azzola, qui avait su marier jazz et accordéon et accompagné de grands noms de la chanson française, vient de s’éteindre à l’âge de 91 ans, après une vie entière dédiée à sa passion pour l’instrument.

Un rythme d’accordéon enflammé et virtuose, et ce fameux "Chauffe Marcel !" scandé par Jacques Brel sur l’enregistrement de la chanson Vesoul, voilà l’un des célèbres faits d’armes que Marcel Azzola laisse à la postérité. Mais limiter ce grand accordéoniste à cette seule anecdote serait évidemment bien trop réducteur pour un musicien qui a su donner ses lettres de noblesse à un instrument populaire.

M

France Inter - -M- au pied de la lettre

Il est le musicien le plus primé aux Victoires de la musique ! Dans "Lettre infinie", son nouvel album, il renoue avec son alter ego à cornes, et signe un disque tout en intimité et déclaration. Matthieu Chedid, -M-, est l'invité d'Augustin Trapenard.

Il est sans doute le guitariste français le plus doué de sa génération. Il y a vingt ans, naissait son alter ego, costumé, cornu et déjanté ! Après l'avoir abandonné quelques années, il renoue avec lui dans "Lettre infinie", un album aux accents funk et pop, qui sortira le 25 janvier.  

Baptiste Vignol - Ça sonne faux

Car comment la jeunesse séduite par la grâce magnétique d’une Angèle, ou d'une Clara Luciani, pourrait-elle succomber aux couinements ressassés d’un clown en perruque jaune moutarde? Ce costume, franchement... Etait-ce bien nécessaire? Quel embarras masque-t-il? Le malaise de s’être perdu dans un absurde affublement? Qu’est donc devenu le crack qui chantait Je dis aime ou Bonobo? Un zèbre? Un homme passe-partout? Mister mystère.

Culturebox - -M- revient avec "Lettre infinie", un album en demi-teinte

Après le superbe "Lamomali", Matthieu Chedid revient à son personnage de -M- haut en couleurs, mi-guitariste de funk-rock, mi-héros de BD. Son dernier album "Lettre infinie" à paraître ce 25 janvier, propose 13 lettres musicales et intimes adressées à son public. Même si on ne doute pas de la sincérité de la démarche, l'ensemble ne convainc pas totalement.

ZEDRINE

Claude Févre - Zédrine, « On a marché combien de siècles »…

Voilà que Zedrine nous revient… Et même s’il croit nous faire faire un pas de côté –une chute est si vite arrivée quand on avance en âge ! –  s’il nous imagine loin de cette écoute de chanson, nous nous sentons singulièrement familière de cette approche du texte et des sons qui le soutiennent. Avec son complice Aurélien Calvo, bidouilleur d’atmosphères, de rythmes, de scansions, il revient avec cinq titres, en attendant deux autres livraisons…

Au fond, que nous importent les mots, les étiquettes – slam, rap, chanson, électro, spoken word… ? Un peu tout à la fois –  si l’émotion est là, bien là, et si les mots sonnent, résonnent à notre oreille et plus encore à notre cœur ! Car cette création, aux côtés d’autres noms comme Govrache, Archibald, Nevché, Mehdi Krüger ou Jérôme Pinel (Strange Enquête), a ce remarquable et précieux effet de rendre aux mots toute leur saveur, leur onctuosité. Chacun de ceux, précédemment cités, s’efforce en effet de nous en restituer la force, le pouvoir, dans la tradition la plus ancienne des aèdes, rhapsodes, griots. Alors réjouissons-nous de cette inclination de ce que nous appelons encore la chanson…

SAEZ

Nos Enchanteurs - Le canal de Saez

..... Tout est scansion, tension dans ces onze titres, tant qu’on en sort épuisé. Sans qu’au bout du compte on ait compris grand’chose de sa colère, de son rejet du tout. Sans qu’on sache si la posture ne confine pas au bout du compte à l’imposture. Certains parleront de chanson engagée. Soit, mais contre qui, pour quoi ? C’est bien de faire une liste de sujets de dénonciations comme moi je fais ma liste de courses, encore faut-il construire parfois. Pourfendre la mondialisation, opposer l’humanisme aux réseaux sociaux (d’une chanson à l’autre, ça semble être le leitmotiv), fustiger la société de consommation où toutes et tous se vendent tels des produits… c’est facile dans un micro, ça flatte l’indignation d’une clientèle possiblement révoltée (ça disparait bien souvent comme l’acné), ça fait succès et ça récolte du blé.

 

mercredi, 30 janvier 2019

Télérama - Bertrand Belin en concert privé au studio Harcourt

mardi, 29 janvier 2019

Bertrand Belin - Choses nouvelles

lundi, 28 janvier 2019

France Culture - Bertrand Belin, l'indomptable

Persona (Wagram), son sixième album, qui sort en ce 25 janvier 2019. Une musique en images, où l'on entend le dos courbé de l’ouvrier, la répétition des tâches du travailleur, l’entête d’un courrier officiel adressé, un pauvre sans nom qui s’arrête pour fumer, on entend aussi les grues dormir et l’amour se déclarer, la répétition des tâches du travailleur, un contre-maître qui se brûle en buvant son café, un homme sur le cul,et un autre qui voit tout, entend tout.

Lire et écouter la suite
_________________
_________________

samedi, 09 juillet 2016

Feu! Chatterton et Bertrand Belin - "Oh Marie" (Daniel Lanois cover) en live pour Monte Le Son

jeudi, 26 mai 2016

L'actualité de la chanson française du 13 au 19 mai (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le clip de la semaine : Pauline Croze - Voce Abusou

Bien reçu...merci : Pauline Croze, Bossa Nova (sortie annoncée le 27 mai)

A LA UNE

C'est déjà ça - Disques: un printemps luxuriant

Avalanche de grosses sorties depuis février avec des albums qui tiennent leurs promesses: de Murat à Beaupain, de Biolay à Manset mais aussi des pépites moins attendues comme Nicolas Séguy ou Jehan/Suarez. Une année en trois mois
 

Maissiat dans le "grand huit", RomTom enlacé de boucles, Sandrine Cabadi qui perpétue la chanson réaliste, trois façons de faire sonner la langue

FESTIVAL DIMEY

Hexagone - Festival Dimey : Flow d’émotions en ouverture

Mercredi 4 mai. Ouverture du festival. Je me suis assis dans un fauteuil confortable avec l’envie et même le plaisir de revoir Flow. Mais je ne m’attendais pas à une telle émotion. Toujours cette voix particulière et prenante, puissante et cassée. Un répertoire de plus en plus centré sur les enfants, sur l’enfance. Des mots simples, sur des sujets forts. Une artiste authentique, entière. Une sensibilité qui fait mouche. Ça part des tripes, de l’âme, du cœur. Et ça arrive direct dans les nôtres. Sans filtre, sans réflexion.

MAISON TELLIER

C'est déjà ça - Maison Tellier, sacrés tauliers

Helmut, Raoul, Leopold, Alexandre et Alphonse Tellier étaient hier soir sur la scène du Krakatoa. Intimisme et intensité, trompette et guitares, Normandie et Arizona, frissons et bon esprit.

CABREL

La Dépêche du Midi - Chanson française : Francis Cabrel lance un appel au patriotisme

À quelques jours de l'examen, le 24 mai, en deuxième lecture, par le Sénat du projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine, Francis Cabrel lance un appel aux parlementaires pour «conforter» la chanson française.

«Il est primordial de réserver un espace de diffusion à la production des artistes français. Trop d'entre nous se sont découragés et ont choisi la langue anglaise dans l'espoir d'accrocher une chance supplémentaire d'être programmés par les radios» affirme Francis Cabrel. À quelques jours de l'examen, le 24 mai, en deuxième lecture, par le Sénat du projet de loi sur la Liberté de Création, l'Architecture et le Patrimoine, le chanteur donne de la voix, pour convier les sociétés de radios à «un consensus qui aurait le patriotisme comme porte- étendard». Pour lui «il serait bienvenu par les temps qui courent» de soutenir davantage les créations en langue française.

DALTON TELEGRAMME

Nos Enchanteurs - Dalton Telegramme, ni bêtes ni méchants

Comme il se doit, les Dalton sont quatre, rangés par ordre croissant, de Quentin Marquet, le chanteur et auteur caché sous la noire fourrure de sa barbe et sa casquette, guitare, trompette et bugle en main, jusqu’au plus grand, imposant en taille et en volume comme sa contrebasse et sa guimbarde, Bernard Thoorens.

THIEFAINE

C'est déja ça - Thiéfaine: "Je vois le monde se dégénérer sans surprise"

Une semaine après sa venue au festival Alors chante!, Hubert-Félix Thiéfaine clôturera la la deuxième édition du festival ODP à Talence (33). L'occasion de parler avec ce marathonien de la scène qui vient de sortir le live de sa tournée.

ANNE SILA

Pure Charts - "Amazing Problem", l'album d'Anne Sila : on aime ou on n'aime pas ? (critique)

Finaliste de "The Voice" l'an dernier face à Lilian Renaud, Anne Sila vient de publier son premier album "Amazing Problem", où se mêlent balades émouvantes et titres jazzy. Un bon cru ? Verdict!
 
MAISSIAT

Baptiste Vignol - Grande Maissiat

TROPIQUES, en 2013, la plaçait parmi les reines en devenir, féline et orageuse. GRAND AMOUR, son deuxième recueil, est d'autant plus bluffant qu'il confirme l'impression première, l'entérine. C'est à poil que Maissiat s'y plonge, à seule voix, pour une fervente ouverture, portique de l'édifice.

L'EGLISE DE LA PETITE FOLIE

Télérama - Mostla. L'église de la petite folie

La Souterraine a encore frappé : cette plateforme musicale, qui s'évertue à ­révéler des artistes vivant leur passion hors des grands circuits de distribution, publie une nouvelle compilation — promesse, comme toujours, d'y dénicher quelques pépites insoupçonnées. Cette fois, on y découvre d'abord un label, L'Eglise de la petite folie, installé du ­côté de Brest, et qui, depuis près de quinze ans, s'attache à défendre une chanson française « expérimentale ».

SAMUEL LEROY

Nos Enchanteurs - Samuel Leroy : « Bernique ! », tout un programme… de concert

Quand on met sur la platine le troisième disque de Samuel Leroy qui vient de sortir, on est d’abord embarqué par la voix et les mélodies qui aiguillent sur les mots. Et, de chanson en chanson, on a l’impression qu’il invite l’auditeur au filage d’un concert, selon un conducteur précis. C’est sûrement une volonté de sa part (le connaissant, je sais qu’il ne laisse rien au hasard) d’utiliser dans le CD quelques procédés de scène : chutes musicales, (rares) commentaires, ou ruptures d’ambiances et de ton. Il y a même une chanson bien trash pour présenter les musiciens, et un rappel aussi émouvant qu’imprévu !

BLACK M
 
La blogosphère d’extrême droite exulte : le concert gratuit du rappeur Black M prévu à l’occasion du centenaire de la bataille de Verdun, le 29 mai, n’aura pas lieu. La Mairie l’a annoncé dans un communiqué, vendredi 13 mai, arguant de « risques forts de trouble à l’ordre public ». Retour sur une campagne qui, en l’espace de trois jours, a fait plier la mairie socialiste.
 
CHARLELIE COUTURE
 
RFI - CharlElie Couture, porté par les anges du bayou, Nouvel album, Lafayette

Pour son vingtième album, Lafayette, CharlElie Couture a quitté New York pour Lafayette, en Louisiane… Les genres cadiens – zydeco, coonass rock ou swampy rock – conviennent idéalement à sa musique et à sa voix. Un jour les anges, titre phare de cet album, s’impose comme une évidence. Et Lafayette en compte douze autres, jubilatoires…

JEHAN JONAS
 
 
Jehan Jonas est une de ces étoiles noires de la chanson, un passage éblouissant et un exil dans une sorte de monde secret connu de quelques afficionados. Mais, la belle équipe des Cabarettistes œuvre avec talent pour le faire revivre dans tout son éclat. Dans leur spectacle patchwork « Ne prenez pas les morts pour des cons » ils ont mis en scène Jehan Jonas sur la trame de ce soir… on récalcitre,  un spectacle voyage onirique, entre la poésie lunaire de Pierre Etaix et les contes fantastiques d’Edgar Poe.
 
BERTRAND BELIN
 
 
Le magnifique et cinquième opus "Cap Waller" offert cet automne ressort cette semaine nanti de trois nouveaux titres. "La nation", "Du haut d'un cap" et  "Le mot juste" en duo avec Camélia Jordana. En voici le clip
 
BAB X
 
 
David Babin dit BabX écrit en poète, joue du piano comme un musicien de jazz ou un Chopin échevelé qui se ferait la tête de Schubert, interprète ses textes comme un comédien de théâtre, du plus doux chuchotement à des colères furieuses. Quand il ne compose ou n’arrange pour d’autres. Il crache ses mots sur ses musiques et ses musiques sur les mots sans projet préétabli, retient sa voix pour donner plus de tension ou se laisse aller au cri primal. Il est là où on ne l’attend pas, et s’évade quand on croit le saisir. Vous l’aviez quitté sur un arrangement rock avec batterie, clavier, guitare électrique et violoncelle, ou sur les tonalités électroniques de Drônes personnels et de ses compositions et arrangements pour Il nous restera ça de Grand Corps malade et ses invités, et vous le retrouvez seul au piano à queue du Petit Duc, avec Julien Lefèvre, son copain de collège et toujours ami, caché derrière lui avec son violoncelle.
 
MONSIEUR ROUX
 

On le connaissait (et l'appréciait beaucoup) mordant et ironique, tendre mais toujours planqué dans une écharpe de deuxième degré. Avec "Récepteur CB1", voilà une autre facette, surprenante mais pas tant que ça. Toujours aussi juste en tout cas.

STEPHANE CADE
 

C’était avec la régularité d’un métronome qu’il nous sortait ses albums : tous les trois ans. Sauf ce quatrième opus, distant de bien sept ans du précédent. Entretemps la vie l’a happé, l’a distrait, absorbé qu’il était dans ses rêves. Rêve + rêve = réalité : les mathématiques se sont emparées du lui, ont fait foi, ont fait loi, vérifié ses sentiments, ses élans et figures acrobatiques « sous les draps rodéo / dans la nuit pornographique / sur le frigo / par terre sur le lino. » Tant que cette équation « reine et souterraine » s’est imposée comme titre de ce nouvel album.

ISABELLE MAYEREAU

Nos Enchanteurs - Parcours-santé avec Isabelle Mayereau

Honte sur moi : l’œuvre d’Isabelle Mayereau m’était quasi totalement inconnue ! Okay, il y avait Tu m’écris et L’enfance. Et puis ? Comme quoi être un amateur patenté de chanson française aux goûts éclectiques n’empêche pas qu’il puisse subsister maintes lacunes béantes dans l’éducation chansonnesque… Aussi ai-je saisi l’occasion que m’ont donnée NosEnchanteurs de combler ce vide indigne en partant à l’assaut de son intégrale fraîchement sortie.

VIANNEY

Nos Enchanteurs - T’étais où Vianney le 10 Mai ? À l’Olympia pour la première fois

L’incroyable succès de Pas là aura permis à Vianney de gagner très rapidement un large public mais il faut avouer que la surmédiatisation, jusqu’à l’indigestion, nous avait quelque peu rebuté. Cette soirée à l’Olympia nous a permis de laisser de côté certains a priori, de découvrir un vrai talent, un artiste sensible, un musicien doué, fier d’écrire des chansons en Français. On ne le dira jamais assez, il faut aller découvrir les artistes sur scène. On regrettera parfois, des textes un peu trop légers bien que bien construits. Sans doute un choix assumé. On devine chez Vianney un potentiel bien moins lisse qu’il n’y paraît, lui qui cite volontiers comme référence Dick Annegarn. Vianney est de ceux que l’on suivra avec attention et dont on reparlera.

 

samedi, 21 mai 2016

Le clip de la fin de semaine - Bertrand Belin - Le mot juste (Le beau geste) [avec Camélia Jordana]

vendredi, 06 mai 2016

L'actualité de la chanson française du 29 avril au 5 mai (revue de presse et du web hebdomadaire)

Le concert de la fin de semaine : Stromae - Racine Carrée Live (Concert complet)

Le clip de la fin de semaine - Jean-Louis Murat, French Lynx

HUBERT MOUNIER

 
Personnalité attachante de la scène pop et chanson française, tout en clair-obscur, le chanteur Hubert Mounier est mort lundi 2 mai à l’âge de 53 ans, d’une crise cardiaque selon son avocat. Avec sa voix tendre de crooner, il était connu essentiellement comme chanteur du groupe L’Affaire Louis’ Trio, sous un pseudonyme à calamiteux jeu de mots, Cleet Boris. Un personnage qui semblait droit sorti des planches d’une bande dessinée à ligne claire avec sa houpette à la Tintin, ses costumes cintrés et des chaussures bicolores. Mounier menait lui-même en parallèle une carrière de dessinateur.
 
 
«Amis terriens, amies terriennes» chantait L'Affaire Louis'Trio, l'un des groupes français qui a connu un grand succès dans les années 80. Avec sa banane, son look sixties et son intonation fun, le chanteur Hubert Mounier, décédé ce lundi, a participé aux grandes heures de la pop française des eighties dont les tubes trottent dans la tête pendant toute une journée, comme le fameux «Chic planète».
 
 
Tout fut affaire de lyonnais : le duo de deux frères lycéens, Hubert et Vincent, le premier surnommé Cleet Boris, par ailleurs dessinateur de BD (on lui doit notamment Le temple de la paix en 1986 et La maison de pain d’épice en 2011, tous deux publiés chez Dupuis) qui dès 1981 publiera sous ce blaze dans Rock & BD, et son cadet Kart Niagara. Nous sommes en 1979. Le duo prend le nom (en fait le pseudo) du créateur : Cleet Boris. Une petite annonce deux ans plus tarde leur amène le troisième larron et luron, Bronco Junior. L’Affaire Louis trio est née mais ne prendra ce blaze qu’en 1984 sur les conseils tant de Kent (lui aussi lyonnais, lui aussi chanteur-rockeur – à Starshooter -, lui aussi dessinateur de BD) et de Ramon Pipin, qui produit les premiers enregistrements.

Culturebox - Hubert Mounier de l'Affaire Louis Trio est mort

Hubert Mounier, le chanteur-leader de l'Affaire Louis Trio, est mort lundi matin à l'âge de 53 ans. Son entourage l'a confirmé dans l'après-midi sur sa page Facebook en précisant qu'il était mort d'"une rupture aortique foudroyante". C'est Benjamin Biolay, grand admirateur de Mounier, qui a d'abord annoncé la nouvelle dans un post sur Instagram saluant son "ami" et son "grand-frère".

LYON

Hexagone - En mai, à Lyon

Le mois de mai annonce la fin de saison pour les amateurs de chanson lyonnais. Le Radiant de Caluire donne rendez-vous en octobre avec un concert de Lavilliers et se concentre sur d’autres genres de spectacles jusqu’à l’été. A Agend’Arts, à la Croix-Rousse, mai est un mois très jazz avec Quart Têtes, Les Pipelettes et Blue Liz Station. Le prochain grand rendez-vous chanson est annoncé le 1er juin avec Nicolas Jules.

CHARLELIE

Sud Ouest - Nouvel album "Lafayette" de CharlElie Couture, un pont entre les Etats-Unis et le France

Pour ses 60 ans et son  vingtième opus en studio,  CharlÉlie Couture est de retour, toujours là où on ne l’attend pas. Son nouvel album, " Lafayette ", enregistré en Louisiane avec des musiciens locaux, sortira le 29 avril.

Rencontre au milieu du bayou avec un artiste hors du commun qui va jusqu’au bout de ses idées et de ses envies.

Mediapart - Un jour, les anges ont mis CharlElie dans le bayou …

Dans ce petit bout des États-Unis où, bon an mal an, survit une jolie petite pousse de la langue française, non pas noyée dans un univers américain, mais en parfaite harmonie avec la langue anglaise et la culture « pop- rock-folk-blues », que CharlElie Couture parvient, avec talent, à nous faire partager.

Rollingstone avec CharlElie Couture en Louisiane

A quelques semaines de la sortie de son nouvel album enregistré en pays cajun, Rolling Stone a suivi CharlElie Couture au Festival International de Lafayette où il se produisait

FRANCOIZ BREUT

Nos Enchanteurs - Les zoos sauvages de Françoiz Breut

Attention : disque rare ! De ceux dont il est difficile d’extraire un morceau isolé, tant l’ensemble forme un tout cohérent, à prendre ou à laisser, à consommer sur place ou à emporter, mais pas par petits bouts. Il est donc réservé à un public averti, disposé à se laisser envahir durant 45 minutes (ajoutez-y 15 minutes de décompression, qu’il serait prudent de prévoir) et à courir le risque d’être foudroyé par des éclairs de beauté.

FESTIVAL DIMEY

Hexagone - Le festival Dimey à Nogent du 4 au 7 mai

Festival Dimey à Nogent (52) : 16ème édition du 4 au 7 mai. Souvent attiré par la programmation, j’y retourne cette année (et pourtant ce n’est pas à côté de Toulouse !). J’y retourne car j’ai trouvé un festival convivial avec une programmation de grande qualité, une superbe ambiance, de mémorables découvertes artistiques et de belles rencontres humaines.

CLIO

Télérama - Clio

Vous ne le saviez pas ? Vincent Delerm et Alex Beaupain ont une fille. Elle ressemble vaguement à sa grand-mère — Barbara — et à deux de ses cousines un peu perdues de vue, Carla et Berry. La petite se prénomme Clio. Vingt-huit ans, un univers d'éternelle étudiante en lettres, un goût prononcé pour les décors parisiens et pour le cinéma d'auteur... comme ses deux papas. Beaupain cite Pialat, Delerm vénère Truffaut ; elle, c'est Eric Rohmer qu'elle salue dans la plus belle chanson de son disque : « Eric Rohmer est mort, et moi, j'en veux encore »...

ANNE SILA

Le JDD - Anne Sila : "Il fallait que je me libère pour aller de l'avant"

INTERVIEW - On retrouve Anne Sila, la chanteuse de la Drôme révélée par l’émission The Voice, avec un album et un rôle dans la série Falco. Rencontre avec une artiste qui signe son destin.

BUENAVENTURA

Culturebox - "Paroles", l'hommage de Yuri Buenaventura à la chanson française

Il est rentré chez lui en Colombie en 2009 mais ne s'est jamais détourné de la France, son pays d’adoption. Le prince de la salsa Yuri Buenaventura est de retour avec un nouvel album intitulé "Paroles". Un disque en hommage à la chanson française sur lequel il reprend Aznavour, Brel, Brassens ou encore Nougaro. Il est actuellement en tournée

SOIT DIT EN PASSANT

Nos Enchanteurs - Soit dit en passant, la vie comme elle va

Cet album de la maturité, selon le terme consacré, est un joli travail artisanal d’un groupe de passionnés amateurs de sons et de mots, dans le sens étymologique du mot : qui aiment. C’est le résultat d’un long chemin de vie autour de son auteur compositeur guitariste, Jean-Claude Roger, qui se consacre désormais à sa passion, la musique. Toujours entre deux projets, il allie le jazz à  la chanson française. Lance des ponts en direction du Théâtre, ou de la musique classique avec le Massalia Orchestra de l’Opéra de Marseille où des solistes lyriques et de jazz interprètent des chansons.

POLNAREFF

Culturebox - Neuf ans après, Michel Polnareff repart en tournée

Michel Polnareff reprend du service pour une quarantaine de concerts, à partir de samedi à Epernay, dans la Marne, de quoi faire patienter ses fans qui attendent toujours un nouvel album plusieurs fois repoussé.

Le dernier album studio du père de "La poupée qui fait non" et de "Goodbye Marylou", qui fêtera ses 72 ans le 3 juillet, remonte à 1990 ("Kâma Sûtra"). D'abord annoncé pour décembre 2014, le nouvel album devrait réunir sept à neuf nouvelles chansons dont il a écrit tous les textes, et plusieurs instrumentaux.
 
CECILEM
 
 
Cecilem est une femme généreuse, impliquée, charmante. Pas une charmeuse, non, elle n’use pas d’artifices, sa première qualité est la sincérité. « Émue mais sans inquiétude / Réservée mais pas timide », telle se présente-t-elle en vers sur son livret. Généreuse, cela saute aux yeux au vu de ce CD,  très beau petit livre illustré par la peintre Marie Morel aux tableaux oniriques, tendres et naïfs qui vont si bien à Cecilem. Une telle connivence se sent entre les deux femmes, apparaissant dans ce titre dédié : « Marie tisse le temps / Sur de grands canevas / Nouant étrangement/ La vie et le trépas »

BERTRAND BELIN

Le Figaro - Bertrand Belin, voix plurielles

Chanteur, auteur, compositeur, acteur... Qu'ils soient chantés, joués ou lus, ses mots forment un langage bien singulier. Discrètement célèbre dans le milieu de la chanson française, à 45 ans, Bertrand Belin a signé cinq albums. Après Hypernuit (2011) et Parcs (2013), direction Cap Waller en octobre dernier. Quelques mois plus tôt, il publiait son deuxième roman, Requin (éd. P.O.L). Et il sera bientôt au cinéma, aussi, à l'affiche d'un film du réalisateur Dominique Choisy. «L'écriture dans la chanson, la littérature ou le théâtre, c'est comme l'eau sous ses différents états (solide, liquide, gazeux)...»: à chaque discipline ses particularités mais ces arts restent «voisins». À part en chanson, il se qualifie de «néophyte» dans les autres domaines.

ZAZ

RFI, La Bande Passante - Zaz exporte la chanson française dans le monde entier

Zaz, la petite fée à la voix rauque, repart, espiègle et déterminée, le long de la route. Les faits sont là, depuis quatre ans, elle est l’une des artistes françaises qui a vendu le plus de disques à travers le monde. Plus de trois millions d’exemplaires de ses deux premiers albums ont comblé des fans dans plus de cinquante pays. En août 2014, elle achève une grande tournée mondiale passant par les cinq continents. Elle décide de repartir en tournée pour présenter son disque concept « Paris », lui aussi couronné de succès.
Elle vient aujourd'hui nous présenter « Sur la route », le disque capturé en live pendant cette tournée.

dimanche, 29 novembre 2015

L'actualité de la chanson française du 16 au 29 novembre (mise à jour)

Le concert de la fin de semaine : Lénine Renaud à l'Européen

Le clip de la fin de semaine - Caravan Palace - Jolie Coquine

Le clip de la semaine : La sieste crapuleuse - Agnès Bihl

Les vidéos du jour avec les artistes qui seront présents aux premières journées Francofans de Lyon à la salle des Rancy : Agnès Bihl, Tony Melvil, Les Mauvais Langues, Hildebrandt, Lenin Renaud, François Guernier.

A la une

Télérama - Une chanson de Bérurier Noir en hommage aux victimes des attentats

Le groupe parisien, fer de lance du mouvement punk français, a mis en ligne une chanson écrite après les attaques à “Charlie Hebdo” et “libérée publiquement” au lendemain des attentats du 13 novembre.

28 et 29 novembre

Nos Enchanteurs - Eddy Mitchell, quand c’est fini ça recommence

Il avait juré craché et fait ses adieux à la scène. Sa « dernière séance » eut lieu le 5 septembre 2011 à l’Olympia, après un an de tournée. Le public, souvenez-vous, était resté longtemps, debout, après le dernier rappel dans l’attente d’on ne sait quoi qui prolonge plus encore l’historique moment. Et Monsieur Eddy de lui lancer : « Faut rentrer maintenant, c’est fini. Repos. Et vous pouvez fumer. » Rideau.

Hexagone - FrancoFans débarque à Lyon pour 3 soirées de découvertes à la salle des Rancy

Le magazine FrancoFans s’installe à Lyon pour 3 jours en cette hivernale fin de semaine. Ces 3 réjouissantes soirées se déroulent à la salle des Rancy dont j’ai déjà souvent parlé ici-même dans mes sélections mensuelles lyonnaises. En partenariat avec Le Terrier Productions, c’est donc le grand nord (Nord-Pas de Calais) qui descend jusqu’à Lyon pour nous présenter quelques groupes encore peu connus dans la métropole lyonnaise en compagnie d’Agnès Bihl qu’on aime retrouver sur les scènes locales. Trois soirées pour nous réjouir, pour découvrir et résister car aujourd’hui assister à un spectacle est devenu, en toute modestie, un petit acte de résistance. Pour parler de ces 3 journées, j’ai pris rendez-vous avec Christine Azoulay, responsable de la programmation de la salle des Rancy, et nous avons échangé par téléphone avec le lillois Benjamin Valentie, rédacteur en chef de FrancoFans.

La Grosse radio - Lénine Renaud - 6, rue Brûle Maison

Nous sommes en présence avec Lénine Renaud d'un All-Stars Band de la chanson française. Quand Franck Vandecasteele dit Mouloud, chanteur percussionniste de Marcel et son Orchestre, rencontre Cyril Delmote, guitariste des VRP, c'est pour moi le début d'un Supergroupe. Ouf… Seule ombre au tableau, les deux groupes sont désormais clos. Fin de l'intro. Et action de nos deux jojos sus-cités avec quatre autres musiciens : Guillaume Montbobier, Jean-Baptiste Jimenez, Gauthier Dubuis et Laurent Mollat.

Culturebox - Les Bérurier Noir publient le cri "Mourir à Paris" après les attentats

Les Bérurier noir, légendes du punk français, bougent encore. François, désormais historien au CNRS, et Loran ont publié un chant de résistance au lendemain des attentats. Baptisé "Mourir à Paris", il avait été écrit au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo. Mais il n'a été "libéré publiquement" que le 14 novembre, "en hommage aux victimes de cette nuit", ont-ils écrit.

Culturebox - Gérard Manset présente son "classic alternatif best of"

L'auteur-compositeur français Gérard Manset publie " 2015 the classic alternatif best of ", un album de deux CD rassemblant 19 chansons déjà connues et une inédite, "Rimbaud plus ne sera". Un premier Best of était paru en 1999. Il revisite aujourd'hui ses quatre derniers albums et rajeunit son premier succès, "Animal on est mal" qui date de 1968.

27 novembre

Libé - La Grande Sophie, belle ouvrage

Si un peintre s’attelait au portrait de groupe de la chanson française au féminin singulier, on installerait la Grande Sophie derrière le tintinnabulement des Camille, Carla Bruni ou Zazie promptes à exalter la cavalcade médiatique, et devant les libellules Anaïs, Pauline Croze ou Berry, dont nul ne fredonne plus guère les airs naguère familiers. Plus de vingt années à occuper le terrain sans falbalas, tout en décrochant au passage quelques pompons, synonymes d’une reconnaissance dont elle-même aurait semblé finir par s’étonner. A l’instar de cette victoire de la musique 2013, catégorie album de l’année, émotion intense assortie a posteriori du remords corrélé d’avoir oublié de remercier publiquement certains collaborateurs : «Persuadée que Françoise Hardy allait être désignée, j’avais jeté la petite fiche que je m’étais préparée.»

Le Point - Patrick Bruel : "Ma si longue histoire avec Barbara..."

VIDÉO. Le chanteur sort fin novembre une reprise des chansons de Barbara, dont l'œuvre n'a cessé de l'accompagner et de l'inspirer. Interview.

C'est déjà ça - Coeur de Pirate: sa vie en "Roses"

Avec "Roses", troisième album apaisé en poche et sorti début octobre, Cœur de pirate est à Bordeaux ce soir. Maman pop.

C'est déjà ça - Vianney sur un nuage

Troisième passage à Bordeaux en un an pour l'auteur de "Veronica" et "Je te déteste", réservé ce mercredi aux auditeurs de Virgin radio dans le cadre cossu de l'Institut culturel Bernard-Magrez

Nos Enchanteurs - Malaquet, voyage pour Leny

Cet album de douze reprises des chansons de Leny Escudero n’est surtout pas un tribute post-mortem comme on en écoute tant, dont les motivations tiennent parfois plus de l’envie de faire facilement profit de la réputation d’un artiste disparu, que de l’hommage.

C'est déjà ça - Les cicatrices électro d'Abd Al Malik

Un jour spécial pour lui, ce 6 novembre, jour de l’entretien. Première diffusion à la télé de son film « Qu’Allah bénisse la France », anniversaire des 16 ans de mariage avec la chanteuse Wallen et jour de la sortie de ces «Scarifications», cinquième album puissamment produit par la sommité de la techno, Laurent Garnier.

Nos Enchanteurs - Agnès Bihl, même pas peur

Agnès Bihl, avec Dorothée Daniel, 21 novembre 2015, Le Petit Duc (association Théâtre et chansons) à Aix-en-Provence

Empêchée par un retard de train qui l’a fait arriver une demi-heure avant le début du concert, bouleversée par les attentats qui l’ont touchée au cœur de ses plus proches amitiés, enragée, révoltée, épuisée, Agnès Bihl aurait pu déclarer forfait en ce samedi soir. Ce serait mal connaître cette blonde malicieuse, ni très grande ni très musclée, allure de femme-enfant avec ses longs cheveux blonds et sa frange, sa frimousse presque toujours souriante, sa mini robe noire et ses bottes. Mais dotée de caractère.

La Voix du Nord - Lille : avec son nouvel album, «Plein jour», Tony Melvil se dévoile un peu plus

Avec « Plein jour », nouvel album mi-clair mi-obscur aux textes appliqués, le chanteur lillois Tony Melvil poursuit et confirme son parcours musical. La tournée prévue le ramènera à Lille fin novembre.

25 et 26 novembre

RFI - Fred Pallem et Le Sacre du Tympan revisitent De Roubaix

À la tête de son big band explosif et bariolé, Le Sacre du Tympan, Fred Pallem embrasse – après des hommages, par le passé, à André Popp, Charles Ives, Burt Bacharach, etc. –, l’œuvre de François de Roubaix, compositeur génial de musiques de films, pubs et génériques télés, disparu dans un accident de plongée, il y a 40 ans, à l’âge de 36 ans.

C'est déjà ça - Alfred a croqué Daho

Avec son complice David Chauvel, le dessinateur girondin a suivi Etienne Daho au long de la création de son dernier album, "Les chansons de l'innocence retrouvée". Du studio à la tournée, une immersion sensible et passionnante qui permet de mieux cerner l'artiste secret.

Le doigt dans l'oeil - Paris-Bamako, de Marie Volta

L’actu a mis Bamako à la une avec une de ces tragédies presqu’ordinaires, on les voit de loin, parfois ça nous rattrape, est-ce qu’on voit les choses différemment pour autant quand c’est loin ?

Nos Enchanteurs - Alain Gibert, grand écran, ordinaire sublimé

"La fenêtre sera entr’ouverte / Au signal tu t’introduiras / Il faudra finir avant l’alerte / Cinquante secondes sans un faux pas. » Clap de début, et vit le synopsis de ce Sublime ordinaire. Ordinaire mais, sinon sublime, au moins exemplaire. Ordinaire car simple, presque banal. Un banal magnifié. Exemplaire car ici tout s’enchaîne en cohérence, fluide. Épuré comme l’est la pochette de ce premier album.

Hexagone - Sarah Mikovski, lauréate de Vive la Reprise 2015, un OVNI de la chanson française

Je savais que la lyonnaise Sarah Mikovski préparait la sortie d’un nouvelle EP. J’ai donc pris rendez-vous avec elle il y a plus d’un mois. Et je l’ai vu gagner ensuite à Lyon sa sélection pour la finale de Vive la Reprise 2015. A la surprise de beaucoup, sauf celle des lyonnais qui connaissent son talent singulier, c’est elle qui remporte le tremplin du Centre de la Chanson. Je l’ai rencontrée maintenant et nous avons parlé de son parcours dans la chanson, un parcours qui commence très tôt dans une classe musique/études dans la Loire et se poursuit ensuite dans toutes les salles de la Croix-Rousse à Lyon. C’est donc à Hexagone qu’elle a accordé sa première interview après cette victoire à Vive la Reprise.

23 et 24 novembre

C'est déjà ça - Bertrand Belin, entre Buddy Holly et Annegarn

Son cinquième album devrait rallier les rétifs jusque là à son style minimaliste et éthéré. "Cap Waller" est un bijou de mélodies ciselées et exotiques, de textes réalistico-elliptiques. En concert dans la région en ce moment.

Hexagone - Antoine Sahler, des chansons de forme ronde

L’homme est souriant, discret. Très discret. Trop discret. Il débarque sur terre à l’aube des années 70 mais il est bien moins marqué qu’elles. Antoine Sahler qu’il se nomme ce garçon au physique encore juvénile. Son nom ne te dit peut-être rien. Bah oui, je te disais, il est discret. Pourtant, son travail, tu le connais très certainement et on réduit d’ailleurs souvent cet artiste à la seule casquette d’accompagnateur ou d’auteur pour les autres. Il faut dire, c’est pas n’importe qui ces autres-là ! Juliette, Mauranne, Juliette Gréco, Lucrèce Sassella et bien sûr, François Morel. Pas le temps de s’ennuyer le garçon ! Du coup, « Mon projet solo, et c’est un luxe, peut se développer tranquillement, lentement, en marge de mes autres projets d’auteur compositeur, « d’animateur de label » ou de pianiste accompagnateur » raconte-t-il humblement.

Nos Enchanteurs - Ben Mazué, une lueur dans le chaos

Au lendemain des abominables attentats de Paris, une majorité de spectateurs a répondu à l’appel de Ben Mazué : « Aix, ce soir on vient et ce soir on va jouer. Pour montrer qu’on est fort, pour affirmer qu’on n’a pas peur. Je vous aime, ne nous divisons pas. »

Le blog du doigt dans l'oeil - Louis Ville et les prédicateurs (Le bal des fous)

Quand on a la chance de rencontrer Louis Ville, que ce soit sur un album ou devant une scène, c’est comme l’effet KissCool mais en triple choc simultané : une voix de bronze qui vous entre dans le corps et le cœur, des mots ciselés à l’eau forte, et une guitare qui sonne comme un tocsin. Comme celle de Woody Guthrie, Robert Johnson, quand elle se fait machine à tuer le fascisme, partenaire de combat, ou belle à chanter les 400 coups de l’amour, quand il passe par toutes les gammes des bleus, blues-cicatrice ou bleu ciel amoureux, bleu-noir des soirs désespoir, 50 nuances de blues pour le chant d’un homme sur le fil tendu entre la rage de vivre dans un monde balbutiant, et la quête de la rédemption par l’amour.

Nos Enchanteurs - Louis Ville, l’écchymose des mots

C’est chaque fois pareil : découvrir un nouvel album du vosgien Louis Ville, qui plus est en ces jours poisseux, douloureux, d’après carnage, est une expérience en soi. Mais on sait Ville, on tend l’ouïe et c’est sans surprise, si ce n’est que c’est terriblement beau. Sans surprise vous dis-je. Prenant. Sa chanson est supplique, souffrance, d’une indicible et charnelle beauté, d’une tension organique. Qu’on ne peut écouter distraitement, tant le chant déchirant de Ville prend tout l’espace, obsède et tourneboule vos sens, les tord comme on le ferait nerveusement de trombones sans coulisses : lui vous happe, vous vampirise de cette voix écorchée, blafarde, qui sue la détresse et saigne ses mots.

TF1 - Renan Luce : "Notre réponse aux attentats, c'était peut-être de remonter sur scène"

Actuellement en tournée avec son frère Damien dans "Bobines", un spectacle mêlant concert et théâtre, le chanteur et son aîné ont maintenu leur représentation au lendemain des attaques de Paris. "Si on a un seul rôle à jouer dans la vie des gens, c'est bien celui de les faire se rassembler", nous affirme-t-il en évoquant son nouveau projet.

Anne Sila - Découvrez en avant-première « Le Monde tourne sans toi », disponible en intégralité ce vendredi

Mais qu'est-ce qu'on nous chante ? Anne «astrale» Sila

Si son LP ne sortira qu'en 2016 (parions que cela se produira lors de la prochaine cession de The Voice...), Anne Sila vient de dévoiler son tout premier extrait: Le monde tourne sans toi, dont elle signe la partition. La normalité aurait voulu que cette musicienne (elle a passé dix-sept ans au conservatoire de Valence à étudier la danse, le violoncelle et le piano) déçoive. Après avoir placé la barre si haut, d'entrée, en reprenant Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai lors de son «audition à l'aveugle», l'on pouvait craindre qu'elle ne trouve pas «la» chanson, qu'elle s'égare et livre un produit trop stéréotypé. Au contraire, elle séduit. Avec une fusée volante, astucieusement bâtie sur trois étages, qui, au final, propulsée par la foudroyante finesse de la voix d'Anne Sila, d'une clarté pure, blanche, sidérale, finit par vous emporter, éparpillant dans les étoiles une infinité de petits points d'or. Qui n'a pas souffert d'amour restera à côté. Anne a la grâce, semble-t-il, reine de France et des cieux. Sinon, pourquoi cette chose sur l'oreille?

21 et 22 novembre

Le Parisien - Thiéfaine et Grand Corps Malade récompensé par le Grands Prix Charles Cros du disque

Le prix chanson de l'Académie Charles Cros, qui récompense disques et DVD français, a été décerné à Hubert Félix Thiéfaine pour "Stratégie de l'inespoir" et à Babx pour "Cristal automatique #1", a annoncé l'Académie dans un communiqué.

Nos Enchanteurs - Pierre Perret sacré par l’Académie Charles-Cros

Sur le papier, le hasard ne manquait pas de sel. Pierre Perret qui prétend que sa musique est tricarde à France-Inter, tant que pour lui « c’en est le mur de Berlin », a failli être ce jeudi dans un des studios de la maison ronde pour y recevoir l’une des plus belles récompenses qui soient : le Prix In honorem de l’Académie du disque Charles-Cros « pour l’ensemble de sa carrière au service de la chanson, à l’occasion de la publication de Mes femmes (Naïve) et Les grandes pointures de l’histoire (Éditions Le Cherche midi) », un trophée qui est beau et met en exergue 58 ans de carrière.

Hexagone - Alexis, Georges et nous

Des concerts avec les chansons de Brassens j’en ai beaucoup vu – des dizaines notamment ayant fréquenté, plusieurs années durant, le festival Brassens à Vaison la Romaine – et des concerts d’Alexis HK j’en ai vu plusieurs – quatre ces dernières années du solo au groupe en passant par la tournée avec Dorémus et Luce – Mon avis ? Ce « Georges et moi » c’est le meilleur. Un régal !

RFI - Bertrand Belin, répétition lettrée

Avec Cap Waller, Bertrand Belin continue de marquer son empreinte en creusant le même sillon. Pas du genre à chambouler ses plans et ses structures, le dandy flegmatique s'appuie sur ses obsessions thématiques, un langage basé sur la phrase répétitive et une pulsation dansante. Ce n'est pas toujours facile d'accès de prime abord mais cela vaut sacrément le coup de persévérer en multipliant les écoutes.

19 et 20 novembre

RFI - Zazie, penchée sur le monde et sur l’amour

Sur la pochette de son neuvième album, Encore heureux, Zazie est la tour de Pise dans les rues de New York… Penchée sur le monde pendant que celui-ci tangue, mais reste debout. Vraie. Sensible. En quête du bonheur pour tous. Profondément humaine. Tout comme ce nouvel album, dont certains morceaux peuvent faire penser à Totem, en 2007, avec son immense Je suis un homme. Rencontre.

RFI - Johnny Hallyday, De l’amour et du son

Est-il encore possible de surprendre lorsque l’on sort son cinquantième album studio en plus de 50 ans de carrière ? L’intitulé de la question induit une réponse négative, et pourtant, Johnny Hallyday réussit à étonner en livrant un disque qui évite la surenchère et l’hypertrophie dont souffraient nombre de ses projets pour se concentrer sur l’essentiel : la voix et le son.

RFI - Oxmo Puccino, à nos étoiles

Avec La voix lactée, le rappeur Oxmo Puccino sort un septième disque apaisé, solaire, couleurs "joie" : autant de pistes pour que brillent nos étoiles intérieures, propices à l’avènement d’un monde meilleur. Sage, zen, grand sourire et mots ciselés pour seules armes, le "Black Jacques Brel" suggère sa voie, dévoile sa trajectoire, délivre sa propre lumière, et celles de ceux qui

RFI - Résiste, le retour en fanfare de France Gall

Elle s'était retirée de la scène musicale il y a vingt ans. Elle revient avec un hommage à l'homme de sa vie. En articulant sa première comédie musicale autour des chansons de Michel Berger, disparu en 1992, France Gall touche le public en plein cœur. Résiste fait un triomphe au Palais des Sports de Paris.

C'est déjà ça - "Résiste", l'opéra-pop

La comédie musicale autour des chansons de Michel Berger est un événement, marqué par l'investissement de France Gall, pour la première fois aux manettes d'un hommage à son mentor. Notre consoeur Stéphanie Thonnet est allée la voir pour nous et son avis est sans appel: irrésistible.

Télérama - Odezenne, Dolziger Str. 2

.... Les « chansons » d'Odezenne, élancements de plaisir et de douleur gagnés par un désenchantement à la Taxi Girl, transmettent leurs ivresses à coups de formules chocs (« On naît, on vit, on meurt, aussi vite qu'un cri, qu'un pleur, aussi bête qu'un vide, qu'une fleur »). Vertige et vacuité des rapports humains. Et quand soudain l'espoir s'immisce (Souffle le vent, une bourrasque), Odezenne finit de nous emporter.

Le blog du doigt dans l'oeil - Jean-Pierre Leloir, l’homme qui aimait les artistes

C’est sans doute le plus grand photographe de spectacle de notre génération, essentiellement connu pour ses images dans le monde de la musique, la chanson, le jazz, et la célébrissime photo des trois grands, dont voici une autre version avec l’auteur en action

Libé - Carnages, Par Magyd Cherfi, Zebda

Magyd Cherfi, du groupe Zebda, ne s’est jamais senti si Français, avec comme une tendresse pour certains de ses compatriotes si maladroits et si imparfaits.

Hexagone - Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais, avec Alain Moreau

Le Festival Nouvelles Voix en Beaujolais devait débuter ce 16 novembre, à Villefranche-sur-Saône. Les attentats du 13 novembre ont conduit les organisateurs à repousser l’ouverture à demain mardi 17 et à annuler tous les spectacles destinés aux scolaires. Pour le reste, toute la programmation est maintenue. Hexagone a interrogé Alain Moreau, son directeur et fondateur, avant les attentats de Paris. il nous a raconté l’histoire de ce festival et présenté les temps forts de cette nouvelle édition. Pour résister à la barbarie, le spectacle comme la vie doivent continuer.

17 et 18 novembre

Nos Enchanteurs - Alain Chamfort, l’encours de l’amour

Chamfort reprend son activité là où il l’avait laissée : en cours de l’amour. Très bel album sans titre, à plusieurs titres.

Hexagone - Victoria Lud : deux soirées au Bijou et bientôt un E.P

Depuis les auditions publiques Osons en février, l’an passé, j’ai applaudi les prestations de Victoria Lud cinq fois dont les deux dernières pour leur concert entier chroniqué déjà sur Hexagone. Donc, en résumé, je suis fan ! J’ai à nouveau apprécié leur spectacle La fabrique des diamants noirs : un cabaret rock chanson, avec un univers original, des chansons fortes et une mise en scène soignée, une ambiance un peu conte mystérieux avec personnages, costumes et éléments de décor. Victoria Lud c’est Caroline au chant et aux textes, Nicov Kalach c’est Nicolas à la guitare, aux choeurs aux compositions et arrangements, Mlle Jouchter c’est Anne Laure au piano et aux chœurs. J’ai ressenti une encore plus grande maîtrise dans l’ambiance musicale voire vocale pour les chœurs ou moments à trois et la voix de la chanteuse prend plus en plus d‘ampleur.

Télérama - Le Bataclan, lieu d'avant-garde et de mixité dans les années 80

Théâtre de l'attaque la plus meurtrière à Paris, le Bataclan n'est pas une salle parisienne comme les autres. Dans les années 80, elle fut même le lieu de la mixité sociale et de l'avant-garde musicale.

Nos Enchanteurs - Valérian Renault, la chanson du mal aimé

Valérian, un prénom qui sonne comme un défi, comme une gageure : survivre, « se bien porter »… Vraiment ? Est- ce possible dans cette vie là ? Dans ce monde-ci qui ce soir encore fait éclater sa violence la plus immonde ? On en reste hébété à la sortie du concert. L’artiste vient à peine d’achever de se débattre en scène comme un beau diable. A coups d’humour entre ses chansons, à coups de bavardages légers, il tente de s’arracher, de nous arracher  à son mal de vivre, son mal d’aimer. Le nôtre assurément.

Télérama - Nicolas Paugam, Mon agitation

De compositions complexes en textes déroutants, le chanteur pousse plus loin ses explorations, avec un album totalement libre et exigeant.... Aujourd'hui, l'étonnant Paugam récidive. Poussant un peu plus loin le bouchon du décalage. Sa voix, décidément troublante, peut être repoussante ou délicieusement ­intriguer ; il l'amène sans scrupule jusqu'à ses limites, aiguës et incertaines. Les compositions, complexes, puisent leurs harmonies du côté du Brésil, parfois du jazz (Mon agitation), un peu du rock sixties (La Pêche aux langoustines).